Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2008

L'effondrement du pont de Tacoma - un des plus célèbres accidents de génie civil

J'ai d'abord, dans un premier temps, trouvé la vidéo par l'intermédiaire du mot clé effondrement, à propos de ce mot clé un autre article, sur un autre sujet, devrait suivre bientôt, puis, j'ai, dans un second temps, trouvé l'explication détaillée de ce phénomène spectaculaire sur le site :

http://members.aol.com/lagardesse/tacoma/

 

 

Le Tacoma Narrows Bridge (traduit le plus souvent par pont de Tacoma ou pont du détroit de Tacoma) est un pont suspendu qui franchit Tacoma Narrows (le détroit de Tacoma), un rétrécissement du Puget Sound. Il connecte les villes de Tacoma et Gig Harbor, dans l'État du Washington (États-Unis d'Amérique). Le premier pont, inauguré le 1er juillet 1940, s'est effondré le 7 novembre 1940, constituant un des plus célèbres accidents de génie civil.

Source Wikipédia.

 

Quand un régiment passe sur un pont, il est donné ordre aux soldats de rompre le pas, pourquoi ?

 

La destruction du pont de Tacoma :

Le 7 novembre 1940, six mois après son inauguration, le pont suspendu de Tacoma (USA) était détruit par le vent. La première explication qui fut donnée est celle d'un phénomène de résonance dû aux oscillations en torsion provoquées par le vent. Les rafales n'étaient pas exceptionnelles ce jour-là, mais on pensait que leur cadence avait coïncidé avec la période d'oscillations du pont.
Depuis, les ingénieurs et les mathématiciens se sont longuement penchés sur l'étude du phénomène, pour éviter une nouvelle catastrophe, et la première évidence est celle-ci : le vent était moyennement fort et plutôt régulier.
L'explication qui est donnée est que les filets de vent qui rencontrent les superstructures du pont créent des tourbillons, qui se succèdent à peu près périodiquement, et la force du vent sur le pont dépend à la fois de la vitesse du vent et de l'angle d'attaque du vent sur les surfaces du pont.
On a imaginé des modèles mathématiques, appliqués à des simulations à l'ordinateur : à condition de créer une cause (mouvement plus ample du tablier du pont ou tourbillon plus agressif), on peut retrouver le mouvement du pont qui ondule et se tord, jusquà sa destruction. Le phénomène n'est donc pas une résonance correspondant à l'équation différentielle classique étudiée en Terminale.
D'un point de vue strictement pratique, c'est essentiellement l'étroitesse du pont, créant un manque de rigidité, qui a permis les torsions destructrices.
Si l'aspect mathématique vous intéresse, vous trouverez (en anglais) un document au format Acrobat Reader sur le site :
http://www.ketchum.org/wind.html

Un film pris par un particulier présent sur les lieux au moment de la catastrophe a permis au monde entier de voir ce phénomène unique.
La source officielle : Ed Elliot The Camera Shop 1007 Pacific Avenue Tacoma, Washington USA 98402 ph: (206) 627-4159 fax: (206) 627-6107
La vidéo dure 20 minutes. Il n'y a pas de son, mais la qualité du film est bonne.
Voici 2 parties de ce film, montées en boucle. A la suite de ces spectaculaires oscillations forcées de grande amplitude, le centre du pont s'écroule.

http://members.aol.com/lagardesse/tacoma/


02:40 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vidéo

Commentaires

Ces images sont impressionnantes !

L'ordre pour les militaires de rompre le pas en franchissant un pont est plus ancien ; il remonte en réalité à un catastrophe similaire qui s'est produite à Angers en 1850.
Un jour de tempête, le pont de la Basse-Chaîne s'est effondré lors du passage d'un bataillon de soldats à pied, faisant 226 victimes.
Cet ordre a une dimension "technique" (éviter de recommencer !) et commémorative.

On peut trouver quelques mots sur cette histoire ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_de_la_Basse-Cha%C3%AEne_(Angers)

Cette histoire est très célèbre chez nous, évidemment ; et on n'est jamais très rassuré quand on est au feu rouge sur le pont reconstruit et qu'on le sent tanguer sous les voitures, sous l'effet du vent... :-)

Cordialement
Mimi

(PS : bon courage pour la reprise après les vacances !)

Écrit par : Mimi l'Angevine | 01/09/2008

@ Mimi l'Angevine - Merci, je ne savais pas l'origine du"rompage" de pas, ton renvoi sur Wikipédia est pertinent.

Merci pour le retour de vacances ;-)

Écrit par : Dr Sangsue | 03/09/2008

Les commentaires sont fermés.