Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2008

Secret professionnel

Les Trois Singes

 

Lu sur 20minutes.fr

 

Une assistante sociale a dénoncé un sans-papiers à la police

 

Une assistante sociale a récemment dénoncé à la police un sans-papiers hebergé chez une femme où elle intervenait, selon un PV d'audition dont l'AFP a eu copie, une démarche qualifiée de «faute professionnelle grave» par l'Association nationale des assistants de service social.

L'affaire a été révélée par un avocat anonyme du barreau de Paris, qui sous le pseudonyme de «Maître Eolas», tient sur son blog une chronique de la justice et du droit devenue célèbre dans les milieux judiciaires.

L'assistante sociale, qu'il n'a pas été possible de joindre dimanche, s'est rendue le 10 juin dans un poste de police pour «dénoncer la situation administrative clandestine d'un ressortissant sénégalais», selon ses déclarations enregistrées sur le procès verbal.

 

08:27 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : société, fille, femme

Commentaires

C'est vraiment un coup bas, je trouve.

Écrit par : Lou | 30/06/2008

@ Lou - Pour que maître Eolas soulève le problème, c'est que "ça craint"

Écrit par : Dr Sangsue | 30/06/2008

C'est carrément nul ! elle vivra avec sa la pauvre fille ! et elle, elle a le droit a une senction?

Écrit par : Junon | 01/07/2008

@ Junon - Bonne remarque. Ondit en Latin "Errare Humanum Est Perseverare Dabolicum Est", l'erreur est humaine, persévérer est diabolique.

Mais, aura-t elle du remords ?

Il n'y a qu'a se reporter à la deuxième guère mondiale Y avait-il beaucoup de remords à Nuremberg ?

Moi je me fie encore au Droit, c'est le seul rempart qui protège "tout le monde".

Écrit par : Dr Sangsue | 01/07/2008

pourqui elle a fait une chose pareille !

Écrit par : Lénia | 02/07/2008

@ Lénia - Parce qu'elle est "persuadée" d'avoir bien fait et d'avoir, ainsi, en bonne citoyenne et en bonne fonctionnaire, d'avoir protégé la Nation.

Le problème, c'est que les règles de droit, en France, tout au moins, ne lui permettent pas.

On n'est plus dans le domaine du remords, elle est persuadée d'avoir bien fait. La sanction lui fera, peut être prendre conscience de son erreur.

Le doit est la pour permettre, et maintenir, la confiance vis a vis des assistantes sociales.

Quand on n'a pas confiance, on ne se confie pas.

D'où la notion de secret professionnel.

Écrit par : Dr Sangsue | 02/07/2008

Les commentaires sont fermés.