Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2008

Lebensborn

Photobucket

visite d'un Lebensborn


Lu sur lexpress.fr : lexpress.fr/


Lebensborn

La révolte des «bâtards»

Par de notre envoyé spécial Axel Gyldèn, mis à jour le 06/08/2002 - publié le 08/08/2002

 

Nés de mères norvégiennes et de pères allemands, ils ont été, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, traités en parias. Aujourd'hui, plusieurs d'entre eux portent plainte. Quitte à remuer un passé honteux

C'est une sale affaire que les Norvégiens préféreraient oublier. Un pan d'histoire honteux et occulté. Qui resurgit enfin, après plus d'un demi-siècle. Le 8 mai 1945, la guerre ne s'est pas arrêtée pour tout le monde. En Norvège ne fait alors que commencer le martyre des tyskungar, ces «enfants de boches» nés de la «collaboration horizontale» entre des Norvégiennes et des soldats allemands. Du jour au lendemain, au moins 10 000 bébés âgés de 2, 3 ou 4 ans sont privés de parents: leur père a fui en Allemagne, leur mère est soit emprisonnée, soit en fuite elle aussi.

Ces enfants cristallisent soudain le sentiment antiallemand et la mauvaise conscience des «collabos». La vengeance sera impitoyable. Certains krigsbarn («enfants de guerre») sont placés dans des institutions sordides. D'autres dans des familles qui les maltraitent. Harcèlement moral et physique, humiliations, violences, viols: pendant des décennies, aucune persécution n'est épargnée à ces indésirables «bâtards». Sans que, jamais, les services sociaux de la social-démocratie scandinave ne s'en inquiètent. Traités en parias leur vie durant, une poignée d'entre eux, tous sexagénaires aujourd'hui, attaquent l'Etat en justice pour «discrimination», «traitements inhumains et dégradants» et «torture». Artiste et écrivain, Harriet von Nickel est une femme digne et douce. «En 1947, à l'âge de 4 ans, j'ai été placée dans une famille adoptive. On me traitait comme un animal. La journée, j'étais attachée à une laisse nouée à un arbre. Le soir, on m'enfermait à clef. Après le dîner et la lecture du journal, le père me cognait. Ils m'appelaient la « pute d'Hitler ».

 

Officiellement, la Norvège compte de 9 000 à 12 000 «enfants de guerre» - dont Ann-Frid Lyngstad, la chanteuse du groupe pop Abba. Mais plusieurs milliers sont morts, ravagés par l'alcool ou la drogue. D'autres, nombreux, se sont suicidés. Fondée voilà trois ans, l'association compte 123 frères et sœurs d'infortune. Sept d'entre eux ont déjà porté plainte. Une centaine d'autres s'apprêtent à le faire. Mais, en novembre 2001, le tribunal a jugé que les faits, trop anciens, étaient couverts par la prescription. Un jugement confirmé en appel en juin. La Cour suprême devrait à son tour examiner le dossier d'ici à la fin de l'année. En cas de nouvel échec, l'avocate Randi Hagen-Spydevold portera l'affaire à Strasbourg, devant la Cour européenne des droits de l'homme. Son ambition: obtenir des excuses officielles, restaurer l'honneur de ses clients. Et, surtout, rompre le mur du silence qui entoure ce «dossier noir».

 

 

 

Autre site : http://www.geribook.com/article-20478906.html

 

 

 

 

politirel (il y a 1 semaine) Afficher Masquer

+1 Commentaire sans intérêtCommentaire pertinent

Marqué comme spam

Répondre

Yes Hitler was partly responsible fo the rise of ABBA.

 

 

Mama Mia : Version originale par le groupe ABBA.

 

 

 

 

Commentaires

ah bon des "pauvres enfants" du national socialisme ?

Les enfants nés de cette ploitique d eugenisme ont beaucoup souffert et souffrent encore..

C est une tragédie aussi ... "moindre" peut être à coté d autres Horreurs mais tradégie quand même quand on connait
l histoire ce passage là
...
Que peuvent -ils y faire ?

Cette info change t elle notre vision du groupe ABBA ?

Perso je n ai jamais aimé ABBA ...

Écrit par : Lénia | 10/11/2008

@ Lénia - Bon je suis d'accord ABBA est d'un abord "facile" certains dirons même que c'est gentillet.

Pour le reste, je pense que certains enfants en ont souffert...

Il est vrai qu'Hitler n'a pas été le seul a "voler" des femmes, il me semble que l'enlèvement des Sabines...

Mais qui de nos jours connait le terme de Lebensborn ?

Ta critique est pertinente.

Écrit par : Dr Sangsue | 10/11/2008

Non pour ABBA, le style de musique m énerve.

Pour ce qui est des "sources de vie", c est vrai je ne sais pas qui en connait le terme ... dans mon cercle oui on connait ... pas par expérience mais par connaissance ...

Ceci dit dans la politique d Himmler, les femmes étaient volontaires, mais ce sont les enfants qui furent abandonnés, volés ... élévés sans amour ...

Ces politiques d eugenismes sont abjectes... car on sait où elles ont mené finalement à l horreur extrème !

Il y a donc des niveaux dans l horreur ...


Et les autres pays ayant pratiqué ceci ?

Écrit par : Lénia | 10/11/2008

@ Lénia Il me semble que, grâce à,l'amplification génétique, il a été montré sur un groupe de corps préhistoriques que des femmes avaient été volées (car ADN totalement différent) pour assurer le renouvellement de l'espèce, cette pratique viens de la nuit des temps.

Il me semble avoir lu cela il y a quelques temps dans le Quotidien du Médecin.

Écrit par : Dr Sangsue | 10/11/2008

Oui le cas des "sabine" ... peut etre des esclaves ... carence de femmes ... reproduction, mais alors ce n est pas de l Eugenisme ..


Mais durant le III Reich, les femmes, sont volontaires, ou des femmes forcées d abandonner leurs enfants illégitimes ou des enfants volés ... mais jamais entendu parler d enlèvement de femmes pour "reproduction de la race"...

Écrit par : Lénia | 10/11/2008

@ Lénia - C'est tout à fait exact, il y a une différence entre eugénisme et survie de la peuplade.

Quand à ce deuxième point, je l'ai lu il n'y a pas longtemps dans le Quotidien du Médecin, Revue Médicale "d'Information".

Écrit par : Dr Sangsue | 11/11/2008

alors là je n y comprends rien, je voulais commenter la note sur les tripes, et j arrive ici ... deux notes en une en fait ... c est diablerie

Écrit par : Lénia | 16/11/2008

Les commentaires sont fermés.