Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2009

La Loi Hadopi passera-t-elle en mars 2009 ?

Et si la solution du problème était la licence globale ?

 

Commentaires

Après DADVSI, le gouvernement récidive avec Hadopi.
Tout se met en place progressivement. Sous couvert d'une atteinte aux droits de propriétés, qui ne sert que de prétexte, la surveillance et la répression du seul média encore libre s'engage de façon inexorable.
Faut-il rappeller que le fichage informatique est devenu un enjeu majeur dans le controle des populations, que ce soit Edwige, Cristina, le fichier Base-élèves, Eloi ...
Il existe toujours de bons arguments et de bonnes intentions pour défendre l'existence de ces fichiers : la sécurité (en Europe), le terrorisme, l'immigration clandestine, les pirates (informatiques), la lutte contre la pédophilie ...
Et le tout assaisonné à la sauce du non-droit.
Avec le retour des intégrismes sur tous les fronts, il n'est pas étonnant que le fascisme soit également de retour.
Même si techniquement la mise au point du flicage internet doit prendre 10 ans, le résultat sera une liste impressionnante des opposants au pouvoir, et non pas des contrevenants au droit de propriétés intellectuelles.
Rappellons au passage que ces fameux droits concernent une culture qui, en France, représente à 80% au moins celle des pays anglo-saxons, c'est à dire une sous-culture, qui n'a pas besoin d'une loi pour se protéger.
Et l'ironie dans l'histoire, c'est que c'est l'usager qui financera lui-même son propre univers carcéral, un peu comme le financement des profits privés par les finances publiques.

Écrit par : PM39 | 23/03/2009

Les commentaires sont fermés.