Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2013

Bonne Années 2013, et surtout... Bonne Santé

Bon, je sais, ce dessin est un peu trash, mais je n'ai pas pu résiister

 

Ce dessin illustre, magnifiquement bien, la citation : CARPE DIEM.

Commentaires

Mouahhhh ! horrible, mais comme je disais hier dans un com qui n'est pas passé, avec deux bébés carabins à la maison, je suis vaccinée !

Écrit par : Artémis | 02/01/2013

Le dessin aurait pu être encore plus horrible s'il y avait un squelette dans le lit!

Espérons que l'an 2013 nous resterons tous en pleines formes, quitte à ce que l’industrie santé subisse une cure d’amaigrissement! Nous pouvons avaler tous ces petits trucs bleus, rouges, jaunes, verts, etc une fois octogénaire et avant soigner l'estomac avec des petits mets délicieuses tel qu'une galette de roi ou une blanquette de veau.

Bonne soirée

Écrit par : chantal | 02/01/2013

oui, mais seulement si nous avons encore des dents !

Écrit par : Artémis | 02/01/2013

sinon, il nous restera la crème au beurre ...

Écrit par : Artémis | 02/01/2013

bonne année à tous ! :-)
bises sous le gui

Écrit par : Ompha | 03/01/2013

qui c'est Guy ?

Écrit par : Artémis | 03/01/2013

@ Atémis - Il est ou Dédé ?

Écrit par : Dr Sangsue | 03/01/2013

@ TOUS - Bonne Année, Bonne Santé (enfin juste ce qu'il faut pour faire vivre votre pauvre médecin), des pathologies pas graves ...

Écrit par : Dr Sangsue | 03/01/2013

Un père sur ce lit blanc des années soixante avec cette canule en inox plantée dans sa gorge et sertie de gaze... Souvenir de ce train pris à la gare du Nord en sortant de Lariboisière avec ma mère...
De cette gare où chaque nouvel an nous sortions de celle-ci pour nous engouffrer dans le métro pour le Cirque d'Hiver.
Lui n'y retournera plus.
Zou bonne année doc.

Écrit par : le bourdon masqué | 03/01/2013

@ le bourdon masqué - J'ai hésité avant de mettre ce dessin de Large qui, en général, ne fais pas dans la dentelle.

Je n'ai pas trouvé d'autre image aussi parlante.

Et puis, je me suis dit, qu'après tout, il ne fallait pas se voiler la face.

Écrit par : Dr Sangsue | 03/01/2013

@Doc : suis d'accord ... il faut que mes deux bébés aient du travail et que je cesse de les nourrir, nomého !

Écrit par : Artémis | 04/01/2013

J'ai depuis des années dans ma bibliothèque : "l'humour noir des hommes en blanc" de Claude Serre.
C'est abominable mais j'adore.

Écrit par : Artémis | 04/01/2013

je n'ai rien à dire de neuf
quand on a rien à dire, on ferme sa g...sauf :
Bonne Année à tous

Écrit par : alain | 04/01/2013

Pas de panique c'est la vie... Il avait plus de huit ans lors de l'armistice de 1918 et est parti avant de Gaulle,c'est juste la mémoire également du regard de ce médecin (qui se nommait Homère D.) sur ses doigts jaunes et qui fumait clops sur clops dans son cabinet mais c'était le brouillard de ce tabac blond. Moi je regardais furtivement les soldats napoléoniens dans la petite vitrine
J'adore les dessins "grand guignolesque".
;-) continuez.

Écrit par : le bourdon masqué | 04/01/2013

@Artémis - pourquoi n'aurait-on pas nos dents? Ne serait-ce que des faux pour manger la crème au beurre ou le coq au vin, et les vieux monsieur à pincer les fesses des infirmières et les dames âgées à s'en désoler qu'il n'y a plus personne de s’intéresser à le leur! Et on revient à Lady C!

@ Dr Sangsue: il faut plus pour me choquer que ce dessin!

Bonne soirée

Écrit par : chantal | 04/01/2013

@Chantal : ah mais ma brav'dame, c'est qu'avec la crise, on n'aura plus les moyens de se payer des dentiers !

Écrit par : Artémis | 04/01/2013

@Artémis - Sana dents, restera la crème au beurre, si on a les moyens de se la payer, sinon restera les fromages blancs.

Écrit par : Dr Sangsue | 04/01/2013

@ chantal - Bonne Année. Des fois cela m'arrive d'avoir des doutes sur mes choix.

Ah, pincer les fesses d'une infirmière ! Vieux fantasme risqué !

Écrit par : Dr Sangsue | 04/01/2013

@ Artémis j’adore Serre (pas Michel Serres, le philosophe, historien, écrivain et homme lettré), non Claude Serre, le dessinateur.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Serre

Écrit par : Dr Sangsue | 04/01/2013

@ Artémis: même sans la crise on ne peut point s'offrir les soins dentaires ici. Les soins d'urgence pour une dent qui doit être arracher à une personne (assurance de maladie privé), ces soins concerne une radio, un drainage pour le pus et ouvris le dent avec un produit pour rendre insensible cette dent et son petit nerf en attendant la suite avec le dentiste habituel: la petite note est arrivé le joli chiffre de plus de 300 euro. La dent est toujours dedans.

En principe lors de la seconde consultation chez son dentiste habituel (DH), la dent sera arraché, après que le MG aura repli une feuille pour le DH donnant son accord sur l’état de santé de la personne et que j'ai récupéré la radio chez le dentiste d'urgence. Donc 2 semaines de travail, 4 consultation (DU 1X, DH 2X, MG 1X de consultations ou de soins à honorer) et moi qui comme le furet court non le Bois, mais les routes, mes jolies Dames!

@DR Sangsue: Merci. Des doutes sur vos choix? Le médecin aura-t-il aussi ce fantasme et pas seulement le patient?! Oh!

Je peux raconter une histoire véridique que je tiens de mon père concernant un de ses ami qui fut médecin. Cet ami médecin avait un fantasme: avoir une religieuse sur le billard pour l’opérer et donc de l'avoir nue! Son fantasme s'est réalisé. Pourtant c'est une femme comme les autres - non?

Perso, j'aurais bien aimer rester éveiller lors de mon intervention en décembre, Mais, je ne voulais point gêner mon chirurgien et une piqûre dans la colonne - mon vraiment pas confiance du tout.

J#ai déjà "assisté" à une cataracte, parce que l'opérateur parle que français et l’opéré qu’allemand et à un moment donné l'un devra poser des questions et l'autre répondre, donc j'y étais en tant qu’interprète et fut fasciné par l'horloge dans la salle d'op. D'ailleurs, en décembre sans montre, j'ai plusieurs fois demandé l'heure afin de me situer dans la journée. Je dois être obsédée par l'horaire! Je cris avoir été trop souvent en contact avec le milieu médical!

Aussi, une fois mon père a un phlegmon au pied. Donc un genre de drain-compresse. en enlevant, le pus va avec et cela m'a donné l'idée que nous pouvons faire des spaghettis à la bolognaise avec fromage rappé ( cela ressemblait entre la bétadine, le pus qui colle à cette mèche). Le mieux est qu'effectivement, ce fut notre repas à midi et nous deux avons bien rigolé de ça.

Donc Dr Sangsue - on ne me choque pas de sitôt!

Bonne soirée à tous et qui sera la Reine ou le ROi dimanche prochain?!

Écrit par : chantal | 04/01/2013

ohhh beurk le phlegmon ....
C'est pas tout ça, mais j'ai passé une bonne partie de ma journée d'hier à la clinique pour un examen sous anesthésie générale ... je suis un peu dans le gaz, mais heureuse de n'avoir rien vu ni senti.
Pour la piqûre dans le dos (la péridurale ?) j'ai donné.... pour mon premier accouchement, elle n'a marché que sur un côté mais pas sur l'autre .... drôle d'impression. Bref, pas envie de recommencer l'expérience pour un truc lourd.
Pour l"histoire de la religieuse, je suis écroulée, mais c'est un fantasme comme un autre.
Maintenant, si elle est vieille et moche ... c'est un risque à prendre

Écrit par : Artémis | 04/01/2013

@Artémis: j'espère que vus allez mieux maintenant. Le rire est, dit-on, le meilleur remède pour garder la santé. je crois que c'est une encore assez "fraiche". Mais avouons, les infirmières ne sont pas des canons non plus (majoritairement).

L’anesthésie dans le dos est une péridurale, vu la liste dans le formulaire ce qui peut aller de travers (certains truc pour toujours) - non merci.

Bon repos

Écrit par : chantal | 05/01/2013

@Chantal : merci, je suis encore un peu fatiguée ce matin, mais chez moi les anesthésies ont des effets assez prolongés. Hier, j'ai dormi tout l'après-midi.

De mon unique péridurale ratée partiellement, je garde tout de même un sacré souvenir. J'avais l'oeil sur le monitoring et je voyais grimper le taux de contractions sur ma droite pendant que ma gauche roupillait (tiens, ça me rappelle la politique française à une époque ça). Je me disais, "ça doit être cool quand ça marche partout".
Je ne disais rien, quand j'ai très mal, je me tais toujours, surtout qu'à côté, une autre parturiente beuglait à faire trembler les murs.
Tout ça pour finir au bloc avec une césarienne et sous anesthésie générale. Le chef de clinique qui m'a sortie de là était beau comme un coeur, ce fut ma compensation pour avoir supporté plus de 12 heures d'une expérience fort peu agréable je dois bien le dire.

Écrit par : Artémis | 05/01/2013

Les commentaires sont fermés.