Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2009

Le Professeur Yves Rocard

Photobucket

Crédit Photo : www.evasion.ch/radiesthesie/magnetisme.html

 

 

Yves Rocard

Yves Rocard, né à Vannes le 22 mai 1903 et mort à Paris le 16 mars 1992, est un physicien français. Il est le père de Michel Rocard.

Quelques uns de ses principaux travaux :

Sur Wikipédia, la liste est impressionnante.

Il est l'inventeur de la première lampe radio à chauffage indirect.

Sous son impulsion, le laboratoire de physique de l'ENS à Paris démarre en 1955 la construction du Laboratoire de l'accélérateur linéaire à Orsay, Essonne, pour donner aux scientifiques leur premier accélérateur d'électrons.

Parallèlement, il entreprendra également des recherches variées sur :

En mai 1963, la revue de vulgarisation scientifique Science et Vie dans son numéro 548, lui consacre un article titré « Après des années de polémique, Science et Vie l'affirme "Oui la radiesthésie est vraie !" ». L'auteur de ce dossier, Charles-Grégoire Maubert, après avoir interviewé Yves Rocard, explique comme suit les raisons pour lesquelles la baguette de sourcier se met à bouger à certains moments : «  (...) l'eau qui filtre dans des milieux poreux, sous l'action d'une différence de pression, fait, naître des potentiels électrocinétiques, par un effet Quincke, bien connu depuis 1850. Ces potentiels font circuler dans la terre des courants électriques. En outre, dans nombre de cas, des phénomènes accessoires, liés à la présence de l'eau, provoquent dans le sol des différences de potentiel corrélatives souvent bien plus importantes. » Les expériences d'Yves Rocard qui ont ensuite été refaites par le comité Para avec une méthode plus rigoureuse (randomisé, double aveugle) ont été négatives.

En 1981, dans la dernière partie de sa vie, Rocard concentre son intérêt sur les faibles valeurs du magnétisme et le biomagnétisme. Il mène des recherches sur la sensibilité des sourciers, capables de déceler une variation de magnétisme de l'ordre du milligauss. Cela lui vaudra les foudres de l'Union rationaliste notamment, et lui coûtera un fauteuil, quasiment réservé, à l'Académie des sciences qui lui reprochera ses « recherches par trop insolites ». Quelque chose d'Yves Rocard, passionné de sourcellerie, existe dans le personnage du professeur Tryphon Tournesol lorsqu'on le voit utiliser son fameux pendule.

Rocard meurt en 1992 à Paris, année où la Société française de physique « en hommage à l'ensemble de son œuvre » créera le prix qui porte son nom, et « récompense un transfert de technologie entre un laboratoire de recherches public et une compagnie privée ».

Citations

  • « Vous savez, le magnétisme et les magnétiseurs survivront, ainsi que les radiesthésistes et les sourciers. Si la science pouvait tout expliquer et la médecine, tout guérir, c’en serait fait du magnétisme et des “capteurs” d’ondes mais - et c’est tant mieux -, ce n’est pas le cas. Il y a 30 ans, quand j’ai commencé à m’intéresser aux sourciers, qui sont, en fait, des radiesthésistes, et aux magnétiseurs, mes collègues scientifiques pensaient que la sénescence me gagnait mais vous constaterez que j’ai encore bon pied bon œil et je réponds à vos questions. Les magnétiseurs et les radiesthésistes existent parce qu’ils obtiennent des résultats incontestables. Ils existeront aussi longtemps qu’ils continueront à obtenir ces résultats. » Interview du Pr Yves Rocard par Christian Becant (Revue de Radiesthésie, janvier 2004).

Source : Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Rocard

 

 

Photobucket

Crédit Photo : www.tintinmilou.free.fr/characters/fr/tournesol.htm