Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2008

Peut-on être créatif sans se droguer ou être bipolaire ?

Peut-on être créatif sans se droguer ou être bipolaire ?

 

Lu dans les Annales Médico-psychologiques cet "abstract" :

 Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique
Volume 161, Issue 9, November 2003, Pages 674-683


doi:10.1016/S0003-4487(03)00156-2    How to Cite or Link Using DOI (Opens New Window)  
Copyright © 2003 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. All rights reserved.

Mémoire original

Tempérament et créativité*1Temperament and creativity

Ph. CourtetCorresponding Author Contact Information, E-mail The Corresponding Author and D. Castelnau
Service de psychologie médicale et psychiatrie, hôpital Lapeyronie, CHU Montpellier, 34295 , Montpellier cedex 5, France
Reçu le: 7 Décembre 2002;  accepté le: 22 Janvier 2003. ; Available online 28 November 2003.

Résumé

Depuis Aristote, génie, créativité et trouble mental sont intimement associés. Aussi la littérature scientifique fournit-elle un ensemble d’études de méthodologie variable qui ont tendance à conforter cette opinion selon laquelle la création, notamment artistique, serait l’émanation d’un trouble mental. Les études les plus récentes apportent des arguments en faveur de l’existence d’une association privilégiée entre les formes atténuées de trouble bipolaire et le génie créatif. Ce constat, s’il permet de générer des hypothèses concernant les processus de créativité, n’est pas sans susciter de nombreuses questions. D’abord, il faut tempérer notre enthousiasme pour constater que les formes les plus sévères des affections psychiatriques sont incompatibles avec la créativité. Sur un plan compréhensif, il semble que l’instabilité affective contribue et favorise l’émergence de ces processus. Plusieurs facteurs de personnalité, dont le tempérament cyclothymique, semblent associés à la créativité, via les instances cognitives et émotionnelles qui le sous-tendent. L’observation récurrente d’une prévalence élevée de troubles de l’humeur chez les sujets créatifs et d’une composante génétique tant pour ces troubles que pour la créativité suggère que dans une perspective évolutionniste le trouble bipolaire, s’il est pourvoyeur d’une grande souffrance pour les individus, est aussi nécessaire à la société. Cela n’est pas sans poser question dans le domaine du conseil génétique. Enfin, dans notre pratique médicale avec les patients bipolaires, il nous faut rechercher des attitudes thérapeutiques qui soient compatibles avec le maintien de la créativité.

 

 

Lu dans 20minutes.fr

Claude Brasseur et Fabien Onteniente témoins dans une affaire de drogue

De simples témoins. Finalement, le comédien Claude Brasseur et Fabien Onteniente, le réalisateur de «Jet Set», «3 zéros», ou «Disco», qui va sortir en avril, ont été entendus comme témoins dans une affaire de drogue. De premières informations avaient fait état d'une mise en garde à vue au siège de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), à Nanterre.

Claude Brasseur et Fabien Onteniente sont repartis libres de l'OCRTIS.

Pas de saisie

L'affaire concernerait une enquête sur un trafic présumé de cocaïne, selon l’AFP, citant des sources proches du dossier. L'OCRTIS aurait établi une liste de consommateurs présumés, parmi lesquels figureraient le comédien et le réalisateur de «Camping», ont ajouté des sources proches du dossier citées par l'AFP, affirmant qu'il n'y avait pas eu de saisie de stupéfiants.