Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2019

Les places dans la Grande Ville

 

Les places de stationnement, dans la Grande Ville, se réduisent comme peau de chagrin.

Tout les prétextes sont bons pour cela.

Outre, il y a assez longtemps, celui réservé aux voitures électrique. Maintenant, ce sont des espaces réservés aux deux roues.

Seules les trottinettes électrique, les scooters éclectiques et les vélos qui sont tous en location réservés par applis, sont parqués (ma hantise et ma rage)... Sur les trottoirs !

Maintenant, aussi, tout est bon pour rogner en diminuant sur les trottoirs au niveau des croisement de rues d'où la diminution des places de stationnement.

Sous prétexte d'écologie, depuis que la Grande Ville est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, les voitures sont des parias.

Je ne parle pas du parking payant qui est un véritable racket, sur les automobilistes. Dans la Grande Ville intra muros le stationnement est payant entre midi et deux et le... samedi.

Tout est fait pour dissuader d'utiliser, voire, d'avoir une voiture en milieu urbain. j'ai vendu, moi même, ma deuxième voiture car l'abonnement au stationnement payant (somme rondelette) n'est possible que pour une voiture (il faut reconnaître que, par chance, j'ai pris ma retraite et ce au bon moment).

Reste une seule solution : les garages

Encore une discrimination par l'argent.

Hélas, de nos jours, dans la Grande Ville, pour le stationnement, tout est bon pour la contravention.


Les Grosses Têtes - La contravention avec Sim et Francis Perrin

La voiture, dans le sketch, c'est une Isetta. Reportez vous à mon article : L'Isetta.

Écrire un commentaire