Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2022

Les Triplettes de Belleville, Glenn Gould et le deuxième prélude et fugue en ut mineur (BWV 847) de Jean Sébastien Bach

Glenn Gould dans "Les triplettes de Belleville"

 

Les Triplettes de Belleville est un film d'animation franco-belgo-québécois écrit (d'après son œuvre) et réalisé par Sylvain Chomet, sorti en 2003.

Ce film, très particulier, sorte de film policier, décrit avec une précision extrême la société des années 50.

Dans cet extrait, on reconnaît Glenn Gould prostré devant son piano et ciselant le deuxième prélude et fugue en ut mineur (BWV 847).
du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach.

Mais qui se cachait vraiment derrière le pianiste canadien ?

Une vidéo explicative d’ Aliette de Laleu chroniqueuse, exceptionnelle de musique classique, à France Musique.

 

P. S. : Quatre de mes anciens articles où je parle de Glenn Gould mon pianiste fétiche tant par son talent, sa façon de jouer, sa manière de recherche de la perfection et, surtout, sa personnalité.

 - 21/11/2008 : "Glenn Gould"
 - 10/07/2009 : "Glenn Gould en chair et en os : La chaise"
 - 16/09/2018 : "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage!"
 - 17/09/2018 : "Le clavicorde et le Pianoforte"

07/01/2022

Combien d'années faut-il pour former un Anesthésiste Réanimateur ?

 

Je ne me mêle jamais de politique, ce n’est pas mon domaine, je suis totalement incompétent.

Il y a un domaine, par contre, que je connais bien, car c’ était mon métier, c’est le monde de la Médecine.

Dans mon métier, s’il y a bien quelque chose que je ne supportais pas c’était l’incompétence avec son corolaire : le manque de connaissances.

Dans « l’exercice de mon Blog », un peu comme un journaliste (aïe mes chevilles !), j’essaye au maximum de vérifier mes sources.

Or, ce matin, en ouvrant Thunderbird, je suis tombé sur ça :

20 Minutes du 06/01/22

Présidentielle 2022 : Faut-il deux ans pour former un médecin réanimateur, comme l'affirme Valérie Pécresse ?

Invitée de RTL lundi 3 janvier 2022, Valérie Pécresse a affirmé : « Former un médecin, oui, ça prend entre 8 et 10 ans. Mais former un réanimateur aujourd'hui [...] ça peut prendre un ou deux ans».

Un autre journaliste, indiquait que cela prend plutôt « cinq ans ».

Quel est le vrai du faux ?

La réponse sur le dite de l’étudiant ICI.

Après six années d’études communes de médecine, il doit effectuer cinq ans d’internat (répartis en 10 semestres) dans la spécialité Anesthésie-réanimation, sanctionnés par un DES (Diplôme d’Études Spécialisées).

En résumé, c'est bien le journaliste qui a raison, après 6 ans pour passer l'ECN* (qui donne accès au 3ème cycle des études de médecine) il faut bien 5 ans de plus (et non 1 ou 2) pour avoir le DES. Le temps total étant de 11 ans d’études après un BAC scientifique. Tu passe ton BAC à 18 ans et tu sors Anesthésiste Réanimateur à 29 !

Une vidéo sur la vie d’un interne :

Une vidéo sur la découverte de l’anesthésie par Horace Wells et sur sa triste fin :


Nota Bene : Pour le Médecin Généraliste Neuf années d’études sont nécessaires. Le choix de la spécialité Médecine généraliste intervient en sixième année, au moment des ECN (Épreuves Classantes Nationales). L’internat dure ensuite trois ans et est constitué, pour l’essentiel, de stages. Source l’Etudiant ICI. Tu passe ton BAC à 18 ans et tu sors Spécialiste en Médecine Générale à 27 ans.

*Si vous êtes intéressés par les questions d'ECN allez à la rubrique Annales.

P. S. : Je vous renvoi à mon article du 23/08/2021 : « Histoire de l'anesthésie : l'histoire chloroforme et la mort de Raimu ».

04/01/2022

Lubitel 2

 

Une de mes passions (outre la Médecine, l’histoire de la médecine, l’informatique, la gastronomie (qui va de pair avec l’œnologie), un autre de mes passions : la photographie.

D’ailleurs, une de mes rubriques concerne la photographie pour consulter mes articles sur la photographie : c’est ICI.

Mon premier appareil photo, c'est assez surprenant, fut un appareil  de format 4x4 en plastique que je gagnais à une tombola alors que j'étais encore dans le primaire. Je le repris plus tard et quand je me mis à maitriser le sujet,  je dois reconnaitre que je fis de très belles photos en Noir et Blanc.

A l’époque, toutes mes passions sont passées par un apprentissage livresque.

Pour la photographie, outre quelques ouvrages basique, je m’étais abonné à une revue de photographie, fort bien faite, en particulier pour les débutants : Chasseur d’image. Chasseur d’images existe toujours.

Il faut dire qu’internet et YouTube ont fait pas mal de dégâts parmi les revues, je n’en veux pour preuve le nombre de revues informatiques qui ont disparues des rayons des maisons de la presse. Je dois reconnaître que je suis, moi aussi, à me précipiter sur le Net et sur les tutos YouTubesques ce qui fait que je n’achète plus de revues.

A l’époque, dans chasseur d’images, je découvris un appareil photo fabuleux : Le Lubitel 2.

Cet appareil en bakélite avait la particularité d’être un « moyen format », un 6x6, d’une très grande qualité et, ce, pour un prix modique.

Pour mémoire, à l’époque de l’argentique, le format le plus utilisé par les amateurs était le 24x36. Je possédais, d’ailleurs, un très bon 24x36, un Minolta.  Je faisais, surtout, vu le prix plus intéressant, des diapositives.

Le maniement du Lubitel était un peu plus compliqué à utiliser mais les résultats étaient époustouflants des photos argentiques Noi et Blanc d'un rendu ecxeptionnel, vu le format. Je dois dire, aussi, que développais et agrandissais moi-même quelques unes de mes photos, uniquement en noir et blanc, en ayant bricolé un projecteur à diapo).

Lubitel 2, le mode d’emploi :

En bonus :

 

Références :
 - Lubitel 2

 - Le Lubitel 2

 - Gomz Lubitel 2

 - Lomography

 - Chasseur d’Images

 - Quelques vidéo du Lubitel 2 sur mon pote YouTube ICI.

Nota : Pour la petite histoire, en ce qui concerne les formats, j'ai même utilisé le format 110.

03/01/2022

Le microbiote, cours de SVT classe de cinquième

 

Voila une notion nouvelle que je n’ai pas étudiée lors de mes études médicales : le microbiote intestinal.

Or le microbiote intestinal est enseigné, en SVT, aux élèves de cinquième.

Le cours de SVT (Science de la Vie et de la Terre) correspond à ce que, de mon temps, on appelait Science Naturelle et avant Histoire Naturelle. J’aime bien l’ancien terme d’Histoire Naturelle car, pour moi, la biologie est faite de belles histoires. C’est ce qui m’a fait aimer la médecine.

Pour en revenir au microbiote intestinal, il se trouve que, cet été, en titillant mon pote YouTube, je suis tombé sur une vidéo du Professeur d'hépato gastro entérologie Gabriel Perlemuter (fils du Professeur d'endocrinologie Léon Perlemuter) parlant du microbiote intestinal. Cette vidéo m’a beaucoup interpellé.

Inutile de préciser qu'une fois la vidéo terminée, je me précipitais sur Wikipédia et lisait l'article, fort bien fait, "Le microbiote intestinal humain".

L’article du cours de SVT de cinquième sur le Blog Web Pédago ICI.

"I- Pourquoi le microbiote intestinal est-il indispensable?

Notre corps contient plus de 40 000 milliards de microoorganismes (champignons, bactéries, virus…). On les appelle le microbiote. Le microbiote intestinal est le plus important de tous. Situé dans le tube digestif, il a de nombreux rôles :
Il participe fortement à la digestion des aliments en produisant des enzymes qui les transforment en nutriments.
Il participe à la protection de l’organisme aux côtés du système immunitaire.
Il aide à éliminer des substances toxiques.
Il peut avoir une action sur notre système nerveux, notre cerveau et agit sur notre comportement.
Une vidéo pour comprendre" :

La vidéo de Gabriel Perlemuter que j’ai visionnée cet été :


"L'intestin : notre deuxième cerveau ?": conférence de Gabriel Perlemuter

Une vidéo où l’on découvre la seule utilisation, actuellement, du microbiote intestinal dans le traitement de la Colite à Clostridioides difficile par transplantation de microbiote fécal.

Il est à noter que les deux dernières vidéos datent  de... 2017.

21/12/2021

Le Caravage serait mort d’une septicémie à staphylocoque doré

Le Caravage

 

Le décès de Michelangelo Merisi, dit Le Caravage (1571–1610), célèbre peintre italien connu pour son traitement particulier de la lumière et des fonds sombres, serait mort d’une septicémie à staphylocoque doré. Telle est la conclusion d’une étude parue le 17 septembre 2018 dans la revue Lancet Infectious Diseases.

La mort du Caravage a fait l’objet de nombreuses recherches, jusqu’au jour où son corps fut retrouvé dans un ancien cimetière près de l’hôpital où il a succombé à Porte Ercole, en Toscane. Grâce à une coopération avec des anthropologues italiens et avec le microbiologiste Giuseppe Cornaglia, le Professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut Hospitalier Universitaire (IHU)-Méditerranée Infection à Marseille à obtenu plusieurs dents prélevées sur le squelette du Caravage.

Les équipes du Pr Michel Darcourt et du Pr Didier Raoult de l’IHU ont alors extrait la pulpe dentaire des dents collectées. Et c’est en utilisant plusieurs techniques de biologie moléculaire qu’ils ont pu élucider la cause de la mort du Caravage.

La version courte :

La version longue :

 

P. S : Dans ce type même de démarche il est quelqu’un à connaître c’est Philippe Charlier qui est, à la fois, médecin légiste, anatomo-pathologiste, archéo-anthropologue et paléopathologiste. Il est possible de trouver pas mal vidéos de ses conférences et interventions sur YouTube ICI.

On peut rapprocher, aussi, le livre « Ces malades qui nous gouvernent » de Pierre Rentchnick et Pierre Accoce (une vidéo sur ce livre ICI*) ainsi que « Ces nouveaux malades qui nous gouvernent » ici en PDF.

*Canal-U est la vidéothèque numérique en ligne de l’enseignement supérieur, son site ICI.

19/12/2021

Le vin du dimanche : Château Lafont Menaut – Pessac-Léognan


Château Lafont Menaut rouge - Château Lafont Menaut blanc (Double clic gauche pour agrandir)


Dans mon article du 10/12/2021 : « Faute de goût et manque de savoir vivre » je raconte que la famille Perrin a, dans son fief, outre le Châteaux Carbonnieux, les seconds vins de Carbonnieux (les châteaux La Tour Léognan et La croix de Carbonnieux), Haut vigneau, Le Sartre et Bois-Martin, le château Lafont Menaut*.


De gauche à droite Eric Christine et Philibert Perrin

En effet, en 1990, Philibert Perrin acquiert, à proximité du Château Carbonnieux, une partie des terres ayant appartenu Au XVIIIe siècle à Charles de Secondat, Baron de Montesquieu, célèbre écrivain philosophe et vigneron. Il entreprend un programme de déboisement et retrouve un ancien lavoir abandonné : la fontaine de Menaut, c'est elle qui est à l'origine du nom du Château Lafont Menaut.

A Martillac à 15km de Bordeaux, en plein cœur de l’appellation Pessac-Léognan, Philibert Perrin a replanté au fil des années 15 ha en cépage rouge (cabernet sauvignon et merlot) et 3,5 ha en cépage blanc (sauvignon) afin de redonner vie à ce vignoble ancestral tombé en désuétude.

Au XVIIIe siècle, les terres de Lafont Menaut, déjà plantées en vignes, appartenaient à Charles de Secondat, Baron de Montesquieu, écrivain et vigneron célèbre. Depuis 1990, Philibert Perrin, parallèlement à son travail sur la propriété familiale du Château Carbonnieux, a entrepris un programme de replantation afin de redonner vie à ce vignoble ancestral.

Son terroir se compose de 2 croupes de graves garonnaises naturellement drainées par le ruisseau du Menaut sur lequel , comme nous l’avons dit plus haut, est implantée une fontaine qui servait de lavoir du temps de Montesquieu.

Les vins blancs et rouges connaissent un élevage en barriques de chêne, ce qui leur donne finesse et complexité. Les blancs sont secs et vifs, très fruités. Ils sont agréables dès leur jeunesse, mais l’élevage en barriques sur lie leur délivre du gras et leur confère une aptitude au vieillissement.

Les rouges développent au nez et en bouche de belles notes de fruits rouges (cassis et mûre). Au palais, on trouve la richesse tannique du Cabernet Sauvignon ainsi que le côté fumé typique des Pessac-Léognan.

Il fait partie de mes « vins du dimanche » fétiches vu son excellent rapport qualité/prix.

Il est à noter que, jusqu’à présent, je n’ai dégusté que le Lafont Menaut rouge n’ayant pas, encore trouvé le blanc.


"Un jour un château en Pessac-Léognan" Château Lafont-Menaut

Just for fun !


Дегустация "ThreeGrapes" №11 Pessac-leognan

*OUF !


Références :

 - Site du Château Lafont Menaut

16/12/2021

Mémoire de la cuisine française - Michel Guérard

 

L’autre jour, en accompagnant ma moitié à la Grande Bibliothèque de la Grande Ville, je suis tombé en arrêt sur un livre en tête de gondole.

Le dernier livre de Michel Guérard : « Mémoire de la cuisine française » paru en 2020 cher Albin Michel.

En deux jours, je l'ai littéralement « dévoré ».

Tout le monde connaît Michel Guérard qui est considéré comme l'un des fondateurs de la « nouvelle cuisine ». Il est en outre l’inventeur de la « cuisine minceur ».

Ses parents tenaient une boucherie.

Enfant, il a connu les privations de la deuxième guerre mondiale. En 1943, il attrape la diphtérie (car il n'était pas vacciné*) et bénéficie de la sérothérapie antidiphtérique.

En lisant son livre, j’y ai appris que Michel Guérard à eu un double cursus d’abord de pâtisserie (il a débuté chez un pâtissier traiteur) puis de cuisinier. Tout comme Thierry Marx.

Ce sont les gens qui ont un double cursus qui sont les plus intéressants.

D'ailleurs le Grand Patron  de chirurgie cardiaque dont je parle dans mon article « Connais-tu l'origine du mot chirurgien ? », (je viens juste d'y rajouter une vidéo historique) après avoir commencé comme interne en chirurgie, est passé par la case chef de clinique de cardiologie : double cursus médical et chirurgical.

En 1957, Michel Guérard est embauché au Crillon comme chef pâtissier puis chef saucier. Après avoir remporté le concours de meilleur ouvrier de France en pâtisserie, il devient chef pâtissier du Lido.

En 1965, il s'installe à son compte dans un bistrot d'Asnières-sur-Seine (ancien bistrot nord-africain qu'il rachète à la bougie2) qui deviendra rapidement le Pot-au-Feu, considéré comme un haut lieu de la gastronomie parisienne.

En 1974, il s'installe avec sa femme Christine Barthélémy (héritière de la Chaîne thermale du Soleil et diplômée d'une grande école de commerce) dans les Landes, à la station thermale d'Eugénie-les-Bains en créant « Les Prés d’Eugénie ».

C’est au Prés d’Eugénie qu’il met au point sa « cuisine minceur », ce qui lui vaut la couverture de Time.

Il devient le premier grand chef à s'associer à l'industrie agro-alimentaire en élaborant des plats surgelés pour la marque Findus de Nestlé.

En 1983, il rachète les chais et vignes du Château de Bachen puis crée la première Ferme thermale en 1996 ce qui lui permet d'allier cuisine, diététique et Thermalisme..


Gastronomie : la pintade braisée trois étoiles de Michel Guérard - Météo à la carte


Recette : La salade gourmande au foie gras de Michel Guérard | Archive INA


Les Prés d'Eugénie - Michel Guérard

Et comme si vous y étiez (Attention, tourné en 2013, pas par moi, hélas) :

Un aspect méconnu de Michel Guérard : Michel Guérard viticulteur.

 

*la vaccination généralisée des enfants contre la diphtérie ne sera effective qu'à partir de 1945.

A lire : « Rendez-vous avec... Michel Guérard et Benoît Peeters ».

Site « Les Prés d'Eugénie »

10/12/2021

Faute de goût et manque de savoir vivre

 

Il m’arrive, parfois, d’être gaffeur, de commettre des impairs.

En voici un, dans l’exercice de mon Blog, qui me marqua profondément.

En son temps, j’ai publié le 04/03/2016, cinq ans, déjà, « Comment le Docteur Sangsue soigne la "gueule de bois" ».

Or il se trouve qu’un de mes articles proche traitant du vin du dimanche frôla cet article sur la "gueule de bois".

Cet assemblage fut, passablement, de ma part, une faute de goût, un manque de savoir vivre.

Mais, maintenant, il y a prescription.

Immédiatement, dans mon article du 24/11/2016 : « Château Coufran : Le vin du dimanche sélectionné par le Docteur Sangsue » je reçus ce commentaire « plutôt » flatteur :

Bonjour Docteur Sangsue,

Je viens de parcourir rapidement votre blog... très agréable.... et surtout de très bon conseil en matière de vins !!
Je tenais à vous remercier sincèrement pour vos charmants commentaires concernant les vins de notre famille et particulièrement le Carbonnieux.
Si vous êtes dans la région, je vous invite à nous rendre visite.
Nous serons ravis mes frères et moi de vous rencontrer.

Bien cordialement,
Christine Perrin Lescuyer
PS Continuez à boire du Carbonnieux de toute façon vous connaissez la recette anti-gueule de bois !!
Écrit par : Christine | 27/04/2016

Or il se trouve que Christine Perrin Lescuyer, avec ses frères Éric et Philibert Perrin, dirigent le Château Carbonnieux. Mais la famille Perrin a, dans son fief, outre le château Carbonnieux, Mais la famille Perrin a, dans son fief, outre le château Carbonnieux, les seconds vins de Carbonnieux (les châteaux La Tour Léognan et La croix de Carbonnieux), Haut Vigneau et Lafont Menaut*.


Eric Christine et Philibert Perrin un verre de Carbonnieux blanc à la main (Double clic gauche pour agrandir)

Grand dieu, que la propriétaire d’un grand château, un grand cru classé du Bordelais, écrive un commentaire sur mon Blog, c’est plutôt flatteur !

Mais…

On sent, nettement une pointe d’ironie. Justifiée, on le conçoit, par l’association du « vin du dimanche » que l’on déguste et les boissons alcoolisé que l’on boit lors de certaines fêtes.

Je corrigeais immédiatement ma calamiteuse erreur de goût en supprimant l'article litigieux et répondis :

@Christine - merci de votre commentaire élogieux sur mon modeste blog.

Oui, Les Châteaux Carbonnieux, La tour Léognan, Lafont Menaut et Haut Vigneau sans oublier les Châteaux Le Sartre et Bois-Martin, font partie de mes vins fétiches.

Mais j’aime, aussi de temps en temps, revenir à mes premières amours, le Château Coufran.

Je "bois", ou plutôt je déguste toujours les vins avec modération. C'est pour cela que j'intitule, très souvent, mes articles "Le vin du dimanche".

Bien sûr, il y a, aussi, les très grandes occasions pour les vins exceptionnels comme, entre autre, le Carbonnieux.
Écrit par : Dr Sangsue | 27/04/2016

Bon, je vais essayer de me faire pardonner (avec 5 ans de retard, mieux vaut tard que jamais) avec cette vidéo sur le Château Carbonnieux qui produit l'eau minérale de Carbonnieux.


Vie de Château* - Château Carbonnieux

*OUF !

**« Vie de château » est un magazine mensuel de la vigne et des vignerons, des chefs de culture et des maîtres de chai, “Vie de Chateau” vous emmène visiter des propriétés viticoles de la Région. Incarné par Michel Cardoze, ce programme raconte une histoire, détaille une architecture, explore des méthodes de culture, s’intéresse aux sols, y cherche les petites bêtes et les bons cailloux et chante la différence entre les terroirs. Une véritable immersion dans le monde viti-vinicole.

 

 Références :
 - Vignobles Famille Perrin

- Carbonnieux : une Longue Histoire

- Château Carbonnieux blanc

 - Site du Château Carbonnieux

 

09/12/2021

L'acide L(+) tartrique et le vin

Crédit Photo – Archives Personnelles (pour agrandir, double clic gauche sur la photo)


L’autre jour, en finissant une bouteille de vin rouge, j’ai trouvé ce dépôt dans mon verre.

Il s’agit de cristaux d’acide tartrique.

L’acide tartrique est l’acide le plus abondant des acides du raisin. Il est formé dans les jeunes feuilles et les baies vertes. A partir de la véraison, sa teneur oscille autour d’une valeur moyenne sans grande évolution. Ainsi, la teneur approximative à la récolte est-elle de 5 à 7 g/l. Il tire son nom du dépôt (le tartre) se formant dans les récipients contenant du vin (cuves, futs…).

Oui, mais l’ Acide L(+) tartrique (dans sa forme dextrogyre) est, aussi, utilisé en œnologie.

En effet, une partie de l'acide tartrique ajouté au vin va entrainer la précipitation de bitartre de potassium et ainsi une baisse du pH du vin. Ce qui permet :

 - Élaborer des vins équilibrés au point de vue des sensations gustatives.
 - Favoriser une bonne évolution biologique et un bon déroulement de la maturation du vin.
 - Remédier à une insuffisance d'acidité naturelle

En conclusion :

L'acide tartrique (E334) est un acidifiant des moûts ou des vins. ... Sur raisins ou moût, l'apport maximal autorisé est de 150 g/hl. Sur vin, il est de 250 g/hl. Il permet la réduction du pH* du vin au niveau souhaité tout en parvenant à préserver ses arômes et ses couleurs.

Cette vidéo met en évidence les cristaux d’acide tartrique : ceux-ci sont blancs pour les vins blancs (et rosés) et rouge pour les vins rouges). Mais il est oublié de préciser que l’acide tartrique peut être utilisé, en œnologie, pour « guérir » le vin.

 

Référence :
- Tartrique (acide tartrique) œnologie, acide naturel du vin et acidifiant

 - Acide Tartrique (L+)

08/12/2021

Brasserie « Au Pied de Cochon » - 6 Rue Coquillière, 75001 Paris – 24h/24h & 7j/7j

 

Lors de mon prochain séjour à Paris, outre la célèbre brasserie « La Coupole », que fréquente les gens célèbres de Paris et dont on m’a beaucoup parlé, et, ceci, à plusieurs reprises, mais je me suis juré d’aller faire une escapade gourmande à cette brasserie, cette vraie brasserie authentique et traditionnelle qu’est « Le pied de cochon ».

Je viens juste de la découvrir, à l’instant, en tutoyant mon pote YouTube.

« Le pied de cochon » est le premier établissement à proposer, dès son ouverture, en 1947, un service continu 24h/24, 7 jours/7.

Les spécialités de la maison telles que le Pied de cochon farci façon Périgourdine, la tentation Saint-Antoine ou encore la Double côte de cochon Ibaiama à partager, signée Eric Ospital. Bien sur il y a la possibilité, comme dans toutes les vraies brasseries, de se régaler d’un plateau de fruit de mer (dont les huitre du célèbre ostréiculteur, au Cap-Ferret dans le Bassin d’Arcachon : Joël Dupuch).

Pour vous faire rêver, et baver, la vidéo qui m’a permis de découvrir cette perle :


Au Pied de Cochon : au cœur d'une brasserie mythique de Paris

 

Références :
 - Site : Au pied de cochon

 - Tripadvisor

Mes articles cochons :
- Pieds de cochon panés au four façon Docteur Sangsue : un plat de brasserie  

- Oreilles de cochon en court bouillon façon Dr Sangsue

 - Queues de cochons en court bouillon express à la cocotte minute façon Docteur Sangsue

29/11/2021

Dans la série « Mes articles en vidéo » - La petite histoire de Dofus

Capture d’écran du site de Dofus – pour agrandir l’image, double clic sur celle-ci

 

Encore une vidéo sur la bulle Internet.

 

Références :
 - Dofus
 - Site Dofus

25/11/2021

Dans ma série « Fast Cooking » : Sauce piquante express façon Docteur Sangsue

 

Cela fait très longtemps que je n’avais pas publié de recettes de cuisine.

En voici une très facile et pas chère et…

Extra Fast Cooking !

Voila comment c’est arrivé : le hasard et la nécessité.

Ce midi, je n’avais pas envie de cuisiner.

Ce midi, en ouvrant le frigo, je fis donc l’inventaire.

Ce midi se battaient en duel des restes de poulet, deux belles cuisses, un bocal de piperade à moitié entamée et… un bocal de cornichons.

Ce midi, j’improvise donc une recette express : « Poulet sauce piquante »

Je sors le poulet du frigo et le met dans une plat.

Je sors la piperade et la verse, dans le plat, à coté du poulet.

Je coupe « quelques » cornichons (un bon nombre) sur la piperade.

Je mélange…

C’est prêt !

Allez, en bonus, une recette de langue de bœuf sauce piquante.

 

Quelques une de mes recettes « Fast Cooking » :
- 26/12/2013 : « Cuisine Express » ou « Fast Cooking ».
- 03/01/2014 : « Poulet Basquaise Fast Cooking ».
- 06/01/2014 : « Cassoulet Fast Cooking ».
- 25/11/2014 : « Poulet Basquaise Express à la Cocotte Minute Fast Cooking façon Docteur Sangsue ».
- 18/03/2016 : « Couscous au poulet Fast Cooking façon docteur sangsue ».

24/11/2021

Pas plutôt installé, pas plutôt en panne

 

Comme je le disais dans mon article du 23/10/2021 : « Quand la fibre s’invite à la maison, vive le THD (Tés Haut Débit) ».

J’ai fait installer la fibre par Orange le 22 octobre dernier ; j’ai donc une Livebox 5 flambant neuve.

Jusqu’alors tout marchais bien avec le débit promis dans l’abonnement soit 400 Mbits.

Mais patatras !

Aujourd’hui, 24 novembre, jour anniversaire de ma fille, la panne, plus de connexion.

J’ai téléphoné au 3900, la hotline d’Orange, plusieurs fois, jusqu’à ce que l’on me propose de me rappeler ; le technicien viendra demain.

En attendant j’ai une connexion via mon Smartphone en utilisant mon abonnement SYMA Mobile, avec mes 80 Go de data, je peux tenir.

Oui mais...

Je n'ai pas tout à fait le même débit, je me retrouve, comme avant, avec... 8,3 Mbits !

Double clic gauche pour agrandir

Il est à noter qu’il m’a fallu éteindre ma box pour utiliser SYMA en partage de data en USB.

Non, pour moi, ce ne s’est pas passé comme cela.

Cette vidéo n’est pas sans rappeler le « 22 à Asnière » que j’évoque dans mon article du 10/11/2021 : « Fernand Raynaud - 1926-1973 ».

 

A lire :

 - Du « 22 à Asnières »… à l’internet mobile !

 - Il est loin le temps du "22 à Asnières"...

18/11/2021

Farmacia del Pilar en Zaragoza

Crédit Photo – Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)


Cette pharmacie vieillotte est située au 40 Calle Alfonso I, rue dont je parle dans mon article "Calle Alfonso I".

Mon dieu, qu’est ce que j’ai pu, en prescrire de la Lysopaïne (Lizipaina) du temps où c’était remboursé !

Il faut bien dire que sucer un bonbon est efficace dans le mal de gorge. Mais...

Si la majorité des angines sont virales, il ne faut pas passer à côté d'une angine bactérienne à Streptocoque β-hémolytique du groupe A (SGA) (risque de RAA* avec une possible atteinte des valves cardiaque) ce qui nécessite un traitement antibiotique (amoxicilline).

Pour cela, outre la clinique (fièvre >38° C, ganglions, augmentation des amygdales) le médecin dispose d’un test rapide : le TROD angine, mais je me pose, quand même, la question de la fiabilité de ce test.


Publicité 2018 - Sanofi - Lysopaïne

 

*Aphorisme médical bien connu des médecins : "Le streptocoque lèche les articulations mais mords le cœur".

12/11/2021

La Pasteleria Fantoba à Saragosse

Crédit Photo - Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)

Crédit Photo - Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)


C’est à la pasteleria Fantoba que l’on trouve les meilleurs Fruits confits et Frutas de Aragon (Fruits confits enrobés de chocolat) de Saragosse et bien d’autres...

Un cadre qui n’a pas changé depuis 1856.

 

Site : Fantoba

07/11/2021

ComeJamón Alfonso

Crédit photo – Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)

 

Dans mon précédant article "Calle Alfonso I", je parle de la Calle Alfonso I. C'est dans cette rue que j'ai découvert ComeJamón Alfonso.

Un repas de midi sur le pouce dans la chambre d’hôtel en regardant les infos en espagnol (dur dur), un repas qui se compose d’un sandwich avec du jambon de Bayonne, pardon de Saragosse acheté au magasin ComeJamón Alfonso au numéro 4 de la Calle de Alfonso I, sans oublier un excellent pain, ce qui est rare à Saragosse.

A cette occasion, achat d’un excellent chorizo (il est à noter que celui-ci n’était pas très fort). Sans oublier le fromage.

Une vieille vidéo de 2023.

 

Références :

 - Site ComeJamón
 - Où sont les magasins ComeJamón
 - ComeJamón

28/10/2021

La Chocolatería Lalmolda à Saragosse

Crédit Photo – Archives Personnelles (double clic gauche pour agrandir)


L'une des chocolateries* les plus traditionnelles de Saragosse au 12 calle Méndez Núñez.

Ils servent l'un des meilleurs churros de la ville.

Leurs churros sont servis accompagnés d'un café ou d'un chocolat chaud.

Je n’ai jamais dégusté un aussi bon chocolat. Celui-ci est d’un noir intense, il est très épais et il est fait avec un exellentissime chocolat. Avec les churros c’est à tomber !

Dans ses vitrines, on trouve, également, des desserts élaborés avec des recettes de longue date qui ont été transmises de génération en génération, comme des palmiers, des croissants, des pâtisseries au thé ou du nougat artisanal, parmi beaucoup d'autres délices sucrés.

Perso, je vous recommande le chocolat noir à 90 % de cacao. Celui à 100 % de cacao, avec sa forte amertume, fait qu’il est réservé aux connaisseurs.


*Saragosse est le berceau du chocolat. En effet, en 1534, au sein d’un monastère cistercien de la province de Saragosse, la recette du chocolat fut préparée pour la première fois en Europe, et marque le début d’une tradition chocolatière qui perdure encore dans la ville et sa province. De nombreuses chocolateries, pâtisseries et entreprises se fondèrent au XIXe et sont encore actives aujourd’hui, la Chocolatería Lalmolda en est l'illustration.

 

Références :
 - Chocolatería Lalmolda
 - Chocolatería Lalmolda
 - Site Internet : Lalmolda pastelería en Zaragoza

13/10/2021

Dans la Série « Mes articles en vidéo » - L’Histoire du Lego en vidéo

 

Suite à mon article du 08/10/2021 : "Dans la série  "Mes articles en vidéo" - l’histoire de Kapla en vidéo", et dans ma Série "Mes articles en vidéo", une vidéo rocambolesque sur un autre jeu très connu : le Légo.

 

Références :

 - Lego

 - Legoland

 - Site Légo France

12/10/2021

Au Bonheur du P***, l’ancienne Boucherie N***

Pour agrandir l’image : double clic gauche sur celle-ci


Comme je le rapportais dans mon article du 09/20/2021 : « Le vin du Vendredi : Château Sociendo Mallet 2014 », Le Bonheur du P*** est, depuis 25 ans, derrière une apparence modeste, un restaurant Chinois réputé de la Grande Ville. Il a été primé, plusieurs fois, meilleur restaurant chinois de France. Sa spécialité, la cuisine sichuanaise épicée aux saveurs anesthésiantes dues à l'utilisation du poivre du sichuan.

Or, voyez comme le monde est petit, il se trouve que le Bonheur du P*** est situé à l’emplacement de l’ancienne Boucherie, la Boucherie N*** qui était tenue par mon arrière grand père paternel.

Mon père avait, encore, quelques notions de cette langue orale : le Louchébem, le largongi du louchébem, que pratiquait son père à la Grande Ville. Il ne m’a transmis que de la phrase citée plus haut : « le largongi des louchébem ».

A propos, savez-vous que l'expression à loilpé, c’est du louchébem!

Souvenir, souvenir.

Et vive le Louchébem !

La fable "L'Homme et son image" de Jean de La Fontaine en français et en louchébem trouvable dans l'ouvrage Les fables de La Fontaine en louchébem par Christophe Mérel.

 

Références :

 - Le largongi du louchébem
 - Le louchébem ou le langage secret des bouchers des Halles au XIXe siècle
 - Parlez-vous le "louchébem" ou l'argot des bouchers ?
 - Parlez Louchébem
 - Une histoire accélérée du louchébem, le langage tranché des bouchers

09/10/2021

Le vin du Vendredi : Château Sociendo Mallet 2014

Hier soir, au menu :

 - Un T-Bone de Bœuf (origine France) d' 1 Kg, acheté à un Supermarché Carrefour, au prix de... 14,90 €/Kg ! Je précise, une pièce persillée à souhait. En outre, j’ai, particulièrement bien choisi ce morceau, comme l’avenir me le prouva. Ce n’est pas pour rien que mon arrière grand père paternel tenait une boucherie dans la Grande Ville*. J'ai réalisé ma cuisson au grill sur un feu au gaz.

 - Un Sociendo-Mallet 2014 qui s’avouera être particulièrement à la hauteur, bien qu’un peu jeune, il aurait pu attendre un peu, les tanins n’étant pas encore fondus. Une erreur, j’ai eu la flemme de le carafer (un calvaire de nettoyer la carafe). J’ai honte. Sociando-Mallet n’est Ni cru classé, ni cru bourgeois. C’est un Haut-Médoc, situé juste au-dessus de Saint-Estèphe, sur la commune de Saint-Seurin-de-Cadourne (Saint Serin de Cadourne délimite les appellation Médoc et Haut-Médoc). Sociando-Mallet est fait d’un assemblage de 55 % de cabernet sauvignon, 40 % de merlot et 5 % de cabernet franc.

Sur un coup de cœur, Jean Gautreau acquiert, en 1969, un Château viticole à Saint Seruin de Cadourne, au fin fond du Médoc, en très mauvais état, et ne comptant plus que 5 hectares de vignes. Aujourd'hui, Sociando-Mallet fait partie des meilleurs vins de son appellation.

 - Des frites façon Docteur Sangsue. Confer mon article du 29/05/2020 : « Les frites façon Docteur Sangsue ».

 - Une salade verte avec ma vinaigrette maison.

Un repas d’une harmonie totale.

Situation et caractéristiques du Château Sociando-Mallet :

Jean Gautreau, une légende, se confie.  Une vidéo tournée dans le cadre du spécial Bordeaux de la revue Vinum.

Dégustation du Sociando-Mallet

 

*La boucherie de mon aïeul a été remplacée par un restaurant chinois de grand renom, Au Bonheur du Pxxx (j'essaye de préserver l'anonymat), mais, mon fidèle lecteur, alain, l'aura reconnu.

 

Références :

 - Site du Château sociando-Mallet ICI.

 - Cuisson d'une côte de bœuf au grill en fonte façon Médocaine - une recette selon le Docteur sangsue.

 - Pourquoi faut-il sortir une côte de bœuf du réfrigérateur trois heures avant sa cuisson.

 - Carafer le vin.