Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2017

Vacances d'été 2017

 

Mon blog sera fermé pour causes de vacances.

Je serai de retour le 23 juillet prochain.

A bientôt.

23/05/2017

Pont de l’ascension 2017

 

 


Ce n’est pas un pont, «c'est un roc!... c'est un pic!... c'est un cap!»*

Un viaduc !!

Je retournerai à mon Blog à partir du lundi 29 mai.

 

*Tirade des nez d’Edmond Rostand.

31/12/2016

Bonne année 2017 !

 

 
Bonne année 2017 !

 

Bonne année, bonne santé comme le dit si bien la formule consacrée.

J'y rajoute, aussi, plein de bonheur, d'amour et d'argent. Même si l'argent ne fait pas le bonheur, (plaie d'argent n'est pas mortelle) l'argent est, quand même, le moteur de la guerre.

Qu'en grande partie vos veux se concrétisent.


P. S. : Un début d'année est pain béni pour les voyantes (et voyants). Les bonnes voyantes (et voyants) sont comme un bon Médecin Généraliste, elles doivent avoir une écoute particulièrement attentive (Se rapporter à mon article : "Comment choisir son médecin traitant").
Une bonne voyante doit, donc, avoir comme qualité, celle d'avoir une écoute minutieuse. Cette écoute avec beaucoup de jugeote jointe à une bonne dose d'humanité, leur permettant de prédire, avec le maximum de pertinence et avec le moins d'erreur possible, l'avenir de leurs clients, sur les principales préoccupations de ceux-ci. Ces préoccupations tournant, toujours, autour du triptyque santé, amour et agent.


P.P.S. : Ah, j'oubliais, bon réveillon à tous. Une pensée particulière à ceux qui vont le passer seuls.

30/12/2016

La farce du Docteur Sangsue

 

 

Non, ce n'est pas ce à quoi vous pensez.

En cette période festive pour le réveillon du premier de l'an, je vais soumettre à vos papilles ma recette de farce pour garnir la volaille. Les grands classiques étant canard, oie, dinde et chapon.

Personnellement, pour moi, cette année, ce sera une cannette de barbarie.

Outre la volaille, il faudra :


Ingrédients :

- Farce
- Abats de la volaille hachés
- 2 Échalotes
- Olives vertes tronçonnées
- Persil
- 1 grosse Gousses d'ail
- 1 œuf entier
- Lait
- Pain
- Thym en poudre
- 1 feuille de laurier coupée en tous petits morceaux
- Sel fin
- Poivre noir du moulin


Préparation :

Mettez le pain à tremper dans le lait pour en faire une purée, puis mélangez tous les ingrédients afin d'obtenir une pâte onctueuse.

Pour la cuisson :

Il ne vous reste plus qu'à farcir la volaille.

Réservez la "bête", en l'entourant d'un torchon, et oubliez-la au réfrigérateur la veille de la cuisson.

Une astuce, pour éviter de refermer la "bête" en la cousant (épreuve éprouvante) : refermez la peau avec des cure dents.

Bon appétit, bon réveillon.

Et à l'année prochaine.

21/12/2016

Vacances de Noël 2016

 

 

Je vais être absent de mon Blog pour mes vacances de Noël.

Je pars "quelques jours " quatre jours, hélas, seulement.

Cette année, je ne sais si je vais faire mon foie gras, le cœur n'y étant pas trop.

Regardez mes recettes :

 - Bloc de Foie Gras mi-cuit maison en semi-conserve et rosé à la coupe du Docteur Ventouse

 - Recette de foie gras mi cuit

 - Foie gras cuit au gros sel de Guérande

 - Comment faire un bloc de foie gras – Première partie : Comment choisir son foie

 - Comment faire un bloc de foie gras – Deuxième partie : Comment faire son foie gras

J'essayerai de publier, dès mon retour, aussi tôt que possible.

Bonnes fêtes de Noël à tous.

 

P. S. : Cette année, j'ai trouvé, en super marché, de beaux foies gras de 500 g à 17 € soit le foie gras à faire soi-même à 34 € le Kg. Qui dit mieux ! Sachant qu'un foie gras tout près dans la commerce coûte entre 80 et 100 € le Kg. Tout ceci pour une qualité gustative incomparable à celui fait maison.

P.P.S. : Je vais vous donner un tuyau. Si vous ne voulez pas que le bocal ne pète à la cuisson, il est impératif de faire ramollir, environ deux heures, le foie gras dans un saladier rempli d'eau bien chaude (mais pas brûlante). Il faut, en effet, laisser un espace entre la hauteur du foie et le haut du bocal.

18/12/2016

Arnaque au 118 515, une expérience vécue par le Docteur Sangsue

 
Je reçois ma dernière facture d'Orange et je trouve une note salée.

Au lieu des habituels d'environ 50 €, je me retrouve avec cette note salée de 50 € en plus.

J'imprime ma facture et, oh surprise, je vois deux appels du 118 515, numéro que je n'ai jamais appelé.

Dans un premier temps, en allant sur le site d'Orange, je bloque tous les numéros commençant par 118.

Je vérifie, cela marche.

Tel était mon erreur de n'avoir fait cette manip.

Dans un deuxième temps, désirant recevoir par courrier ma facture internet, j'envoie un mail à Orange leur demandant d'arrêter la dématérialisation de ma facturation. sur laquelle sur mon compte

Désormais, je n'aurais plus besoin d'imprimer moi-même ces fichues factures dématérialisées.

Saleté de technologies modernes.

Je plains les personne âgées, personnes fragilisée. Si elles ne se font pas aider, elle sont des proies faciles aux arnaques.

Même moi, je me suis fait arnaqué de 50 €.

C'est tout dire.

11/10/2016

Mignon de porc aux raisins façon Docteur Sangsue

 

 

C'est la saison des vendanges. Je vous propose donc, aujourd’hui, une recette sucré salé faite avec du raisin.

 

Ingrédients pour 4 personnes :
- 2 mignons de porc
- 60 grains de raisin chasselas
- Huile d’olive
- 2 verres d’eau
- sel
- Poivre

Préparation :
Roulez les mignons de porc dans de l’huile d’olive.

Salez-les et poivrez-les.

Disposez-les dans un plat en pyrex.

Versez le verre d’eau et mettez les grains de raisin autour des mignons.

Cuisson :
Enfournez et faites cuire, four 200° C pendant 25 minutes.

Dégustation :
Une fois la cuisson finie, mettez les mignons dans un plat et écrasez les grains de raisin. Découpez les mignons en tranches et nappez-les avec le jus.

Servez deux tranches de mignons posées à plat par personne et napez le de jus de cuisson.

Disposez quelques grains de raisin autour des tranches de mignons.

Accompagnement :
Riz, pommes de terre bouillies ou purée de pommes de terre.
Un vin blanc sec fruité type vin de Graves.

Bonne dégustation.

16/09/2016

De l’utilité des placebos

Depuis fort longtemps, déjà, les placébos ne sont plus remboursés par la Sécurité Sociale.

Le mot placébo vient du latin PLACERER qui veut dire je plairai.

Le placebo est un médicament n'ayant aucune efficacité pharmacologique. Son action se place à deux niveaux ; il joue sur l'aspect psychologique de la maladie mais, aussi, permet au Médecin de "sauver la face" et de ne pas prescrire des médicaments à effet pharmacologique avéré mais non adaptés aux aux affections bénignes ou aux maladies psychosomatiques.

Un produit chimique non remboursé, pour moi, n’est plus un médicament puisqu’il ne peut pas être décemment prescris par un Médecin. Le patient n’y trouvant pas son compte en fera grief au Médecin. Il se plaindra à lui, ou, carrément… changera de médecin.

D’où l’intérêt du placebo.

Le non remboursement arrive à une véritable stupidité.

Pour prendre un exemple concret : les recommandations nous demandent de ne pas prescrire d’antibiotiques en cas de bronchite simple.

Si le Médecin n’a pas de placébo dans sa besace, il se verra forcé de prescrire, dans ce cas, un antibiotique, sinon, comme je le disais plus haut, le malade ne serait pas content.

Il eut été plus intelligent de laisser un panel de quelques placébos, pas chers, tries sur le volet et remboursés en vignette bleue (bien mois remboursés qu’en vignette blanche). Cela ne coûtant pratiquement rien à la sécu et serait bien mois cher et bien moins dangereux que de prescrire des médicaments efficaces dans de bonnes indications mais inutiles dans ce cas.

En résumé, pour faire des économies de bout de chandelles, la sécu arrive donc à une impossibilité du respect des recommandations médicales.

Cherchez l’erreur.

13/09/2016

Vers la disparition des foires aux vins ?

 

Dernièrement, je suis rentré dans une grande surface.

C’était écris, en gros, à l’entée, « Foire aux Vins ».

Je me dirigeais, impatient, vers l’idoine rayon.

Et là, cruelle déception. Le linéaire était réduit à sa plus simple expression. Une longueur impressionnante par sa brièveté.

Déjà, l’an dernier, le rayon avait fondu. J’avais d’ailleurs noté cela année après année.

Décidément, les foires aux vins ne font plus recettes.

Pour moi, c’est une véritable catastrophe car on y trouve des vins exceptionnels à des prix battant toute concurrence. Bien sur, il reste les vins primeurs, mais cela est beaucoup plus difficile de se les procurer.

Pourquoi un tel phénomène ?

Si vous avez une réponse, je suis preneur.

09/09/2016

A propos des urgences médicales de Grandville

 

Dans Grandville, au niveau des urgences, il existe trois structures où je peux adresser mes patients.

- La première, bien sûr, c’est le CHU.
- La deuxième est un Hôpital militaire, qui, déjà depuis quelques temps, s’est ouverte aux non militaires.
- La troisième est une clinique de la mutualité qui, depuis très récemment, elle, accueille les urgences.

Ces trois structures ont la particularité suivante :

Du CHU, pas de nouvelle du patient que je lui adresse.

En ce qui concerne l’Hôpital militaire, je revois le patient avec une feuille d’observation succincte du résumé de l’hospitalisation munie d'un bilan biologique et, éventuellement, des radios, mais sans compte rendu de celles-ci.

Pour ce qui est de la clinique, je reçois, systématiquement, un courrier détallé de l’hospitalisation.

Cela illustre bien, s’il en était, le meilleur fonctionnement des cliniques vis-à-vis de l’Hôpital.

Dans cette conjoncture, cela devient tentant d’adresser, systématiquement, dans la mesure du possible, tous mes patients à cette clinique.

 

P. S. : Il faut noter à quel point ce sketch des inconnus est particulièrement réaliste dans ses moindres détails. En effet, dans les CHU parisiens, un grand nombre d’aides soignantes sont issus des pays d’outre-mer.

29/08/2016

Dernière Semaine de Vacances

 

Ma dernière semaine de vacance fut surprenante.

Le temps fut superbe. Soleil tout le temps, chaleur même caniculaire, longs bains, tout les jours, avec une eau chaude et idéale dans le lac tout proche.

Mais ce que m’a surpris, pour cette dernière semaine de vacances, c’est le nombre de vacanciers encore présents dans la station.

Habituellement, dans cette période, la station se vide et l’on peut, à loisir, goûter aux charmes d’un beau début d’arrière saison avec une station balnéaire presque vide de ses touristes. Bref un pur régal.

Cette année, que nenni, un monde fou. Même une caissière de supermarché me le confirma.

Pourquoi ?

Le beau temps exceptionnel ?

Où le fait que les gens ne soient pas partis ailleurs, à l’étranger par exemple ?

Allez donc savoir.

En tout cas, cela gâcha, quelque peu, ma fin de vacances.

12/08/2016

Vacances août 2016

 

Je pars en vacances jusqu’au vingt huit août.

Mon Blog sera donc fermé pendant cette période.

 

Sauf exception, si je peux avoir un accès au Net.

 

Je reprendrais à partir du vingt neuf août.

11/08/2016

Cuisson des crevettes blanches de l'estuaire et des crevettes grises

 

 

Pour rester dans les plats d'été, je vous propose, aujourd'hui, un plat de vacances, une recette de fruits de mer.

Cet article complète celui du 27/07/2015 "Cuisson des fruits de mer en court bouillon façon Docteur Sangsue".

Malheureusement, les crevettes blanches sont très difficiles à trouver ; elles ne se trouvent que sur place, auprès des pêcheurs de l'estuaire.

 

Ingrédients :
- Crevettes blanches
- 3 litre d'eau
- 125 g de sel fin
- 2 feuilles de laurier

- Anis étoilé

Cuisson :
Faire une infusion avec le sel et le laurier. Quand l'infusion bout, jetez y les crevettes.
Quand cela bout à nouveau, enlevez les et étalés les.

Dégustation :
Elles se servent à l'apéritif avec un petit pastis ou un petit blanc sec servis bien frais.

Variante : on peut aussi y rajouter deux grains d'anis étoilé ou bien une pointe de pastis.


Référence : La crevette blanche Palaemon longirostris.

 

Une autre recette :

Cuisson des crevettes grises

Dans le même ordre d'idée, je vous propose la recette des crevettes grises.

Au lieu de retirer les crevettes dès que cela bout à nouveau, il faut laisser les crevette grises trois minutes avant de les retirer.


Bon appétit.

01/08/2016

Le restaurant prometteur

 


Pendant mes dernières vacances, comme je vous avais parlé dans mon article : « Vacances de juillet 2016 » d’un restaurant prometteur.

J’ai donc testé ce restaurant prometteur.

C’était un nouveau restaurant qui avait ouvert il y a six mois.

Cruelle déception.

Dans les critiques alléchantes de ce restaurant il était précisé de réserver. Or nous y arrivâmes sans réserver, et on nous accepta.

Le cadre était magnifique, une mignonne terrasse  et superbement ombragée, certes minuscule, c’est là que l’on nous installa. Peu de tables étaient occupées.

Par contre, il y avait une grande salle totalement vide.

A mon avis, la réservation était purement à des fins publicitaires.

Le plus surprenant c’était qu’il y avait une carte plus que restreinte car réduite à sa plus simple expression. D’un autre côté, c’est plutôt bon signe, on est sûr que les produits sont frais et la cuisine faite maison, comme il était indiqué sur la pancarte à l’entrée du restaurant.

En apéritif, je pris une bière locale excellente. Cela augurait bien.

En entrée je pris six huitres du bassin d’Arcachon (Andernos) excellentes, servies très fraîches, laiteuse (j’aime, aussi les huitres comme cela) et il faut savoir que l’on est dans un mois sans R. Au moins ce ne sont pas des huitres triploïdes, huitres génétiquement modifiées, qui ne sont pas laiteuses quelque soit la saison.

Mais c’est ensuite que tout se gâta.

En plat principal : anneaux de seiches persillade. Une catastrophe. D’abord, pas d’odeur de persillade. Surprenant. Ensuite ce que l’on peut qualifier de persillade était presque caramélisé (cela ôte tout goût d’ail) et en plus je cherchais le persil. Cette « persillade » avait, dans sa composition, des échalotes (nouvelle cuisine avec persillade revisitée ?).

En accompagnement, sur la carte devaient être servies des pommes de terre au four.

La patronne précisa, cependant, qu’elle nous servirait une salade de pomme de terre, donc des pommes de terre bouillies en vinaigrette.

L’accompagnement était horrible. A la place de la vinaigrette, les pommes de terre étaient recouvertes d’une sauce infecte.

Je ne pris pas de dessert.

Cependant, ma femme pris une coupe de glaces. Celle-ci était purement succulente.

Cruelle déception.

Pour moi, ce qui est dans l’assiette est beaucoup plus important que le cadre.

Ce restaurant a, à mon avis, du soucis à se faire.

En tout cas, je n'y retournerais pas.

22/07/2016

Gros problème avec mon gros ordi

J’ai eu de gros problèmes avec mon gros ordinateur après avoir installé Windows 10. Devant cette drôle de bête qu’est Windows 10, j’ai essayé de revenir à Windows 7. Le SSD était bien reconnu et le second disque dur aussi.et là je me suis retrouvé avec cinq partitions dont deux de 100 Mo, l’une sur le SSD, l’autre sur le disque dur dont une autre de 100 Mo réservée au système sur le SSD. Un chat n'y aurait pas reconnu ses petits. Mais pour ré installer Windows 7, je me retrouvais face à un problème épineux : Le DVD de Windows 7 ne démarrait plus, mais j’accédais au Bios. Celui-ci était normal. Puis, miraculeusement, le DVD de Windows 7 boota et j'installais Windows 7. Pour essayer de supprimer les partitions de 100 Mo, je décidais d’installer Windows XP : rapidement écran bleu. J’obtins un message me disant que l’installation s’arrêtait pour ne pas abîmer ma machine avec suspicion de virus. J'arrétais tout. Ecoeré, je laissais tomber. Puis quelques temps plus tard, incidemment, je relançais l’ordi. Après vérification, avec CHKDSK, d’un disque, je crois que c’était celui du disque dur, Windows 7 démarra. Allez don savoir pourquoi. Entre temps, les lettres de lecteurs furent interverties. Le SSD se retrouva avec D (WIN_7) et le disque dur C(DATA). Peut-être qu’alain pourra m’éclairer de sa lanterne.

20/07/2016

Trouble de Stress Post Traumatique (TSPT)

 


Suite à l’attentat du 14 juillet dernier à Nice, je tiens à aborder une pathologie qui concerne ce tragique évènement.


Le Trouble de Stress Post Traumatique (TSPT) est une pathologie qui survient lors d’évènements particulièrement traumatisants.

Au départ, le Trouble de Stress Post Traumatique a été nommé Railway Spine à la suite des premiers accidents de trains. Puis il a été dénommé Névrose de Guerre lors de la guerre de 1914. Cette Névrose de Guerre a été particulièrement étudiée par les Psychiatres américains lors de la guerre du Vietnam.

Le Trouble de Stress Post Traumatique survient lorsque le sujet a été exposé a un évènement traumatique, par exemple quand des individus ont pu mourir ou être très gravement blessés ou bien ont été menacés de mort ou bien durant lesquelles son intégrité physique ou celle d’autrui a pu être menacé.

Il se caractérise par le fait que l’évènement traumatisant est revécu par les façons suivantes :
 - Souvenirs répétitifs
 - Rêves répétitifs
 - Impression comme si l’évènement allait se reproduire
 - Évitement lors de l’exposition à des évènements pouvant évoquer les évènements traumatique (télévision retransmettant attentats, accidents d’avion, accident automobile…)

En outre, sont présents des difficultées d’endormissements, une difficulté de concentration, une hypervigilance et une réaction de sursaut exagéré.

La perturbation entraîne une souffrance ou une altération du fonctionnement social ou professionnel.

Cette pathologie survient chez des personnes fragilisées donc prédisposées à la développer.

Voila ce qu’éprouvent et vont éprouver certains survivants de l’attentat de Nice.

05/07/2016

Connexion Internet et vacances du Docteur Sangsue

Bien qu'en vacances, grâce à une clé 4G, j'ai une connexion Internet. Si j'ai des articles à publier, je me ferai un plaisir de vous les faire partager. Bien évidemment, vacances oblige, la fréquence risque de ne pas être tout à fait la même. Mes articles seront bruts, sans iconographie ni vidéo. Ceci m'étant refusé pour ma clé 4G.

01/07/2016

Vacances de juillet 2016

 

Pour faire suite à mon article : « Piercings tatouages et saisons en médecine ».

C’est l’été.

Et, après une année de dur labeur, mon Blog est en vacances jusqu’au 18 juillet.

Vous me connaissez, je suis toujours à l'affût de bonnes choses à déguster. "Sur zone"*, j'ai déjà repéré un restaurant prometteur.

J'espère, aussi, que l'eau sera aussi bonne pour se baigner qu'est bonne celle dans l'apéritif anisé.

A très bientôt.

 

*Voir : Langue sauce piquante

Le Château

 


Par derrière chez moi, il y a un « château ». Enfin, une grande bâtisse des années 1800 ressemblant à un château d'antan.

Par derrière chez moi, il est arrivé bien des misères à ce pauvre château.

Au départ, le châtelain l’avait cédé, à son décès, au conseil général de l'époque, pour en faire un établissement scolaire.

Pendant longtemps, en effet, il hébergea un collège.

Mais, les années aidant, il fut cédé à un syndicat dont je tairai le nom.

Malheureusement deux circonstances vinrent aggraver sa peine.

D’abord un mouvement social qui entraina un profond mécontentement envers ce syndicat.

Mais, malencontreusement, aussi, une grève des éboueurs acheva son malheur.

Les poubelles débordèrent de façon  cataclysmique. L'odeur dégagée devint pestilentielle. Bientôt les rats envahirent le navire.

Des mécontents mirent le feu aux poubelles accumulées et débordant devant le château.

Le feux se propageant au château l’endommagea sérieusement.

Pauvre châtelain, décidément tu dois te retourner dans ta tombe en voyant l’irrespect des hommes concernant ton château.

22/06/2016

Faites du boucan

 

 Hier, 21 juin, c’était la fête de la musique.

La fête de la musique est une idée fort intelligente inventée, il y a trente cinq ans, (trente cinq ans déjà !), en France, par Monsieur Jack Lang alors ministre de la culture.

Le but étant de célébrer l’été.

Cette fête se traduisant, dans les grandes villes, par des concerts disséminées un peu partout.

La veille de la fête de la musique, j’entendis un bruit de tam tam à cinq cent mètre d’un parc jusque là très calme parcouru par les joggeurs et peuplé par les oiseaux dont on endentait l’agréable gazouillis.

Et là, du boucan !

Ils répétaient pour la fête de la musique.

En effet, au milieu du parc, était implanté un barnum blanc.

Le pire, c’est que, même dans le tram, passait le bruit de tam tam.

Il ne manquait plus que les signaux de fumés pour rameuter le peuple.

Moralité, maintenant, pour la fête de la musique, faites du boucan, pas de la musique.