Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2022

Mes débuts en informatique, le software : La disquette de démarrage Windows 98 et l’installation de Windows 98


Disquette de 3,5 pouces

 


Cet article fait suite à celui-ci : « Le succès d’Apple II est dû à VisiCalc» et au commentaire d’alain : « Toute une époque....passionnante où tout était ouvert à la programmation simple et inventive; tout restait à faire ».

En ce qui concerne la micro-informatique, il fait savoir qu’il faut distinguer deux catégories :

 - Le hardware, le mot anglais pour désigner le mot matériel informatique et qui désigne l’ensemble de l'équipement matériel, mécanique, magnétique, électrique et électronique, qui entre dans la constitution d'un ordinateur.

Et

 - Le software qui est le mot anglais pour le logiciel, l’ensemble d'instructions données à un appareil informatique. Le logiciel détermine donc les tâches qui peuvent être effectuées par la machine, ordonne son fonctionnement et lui procure ainsi son utilité fonctionnelle.

Mes débuts, bien modeste il faut le dire, concernèrent donc le software, la partie logicielle, en fait le système d’exploitation, Microsoft Windows en l’occurrence, et, plus particulièrement, le MS Dos.

J’entrais en informatique avec l’équipement nécessaire pour la télétransmission et, par la même occasion la gestion de mon activité médicale.

Aux alentours de 1999 débarque donc un ordinateur portable, un ACER, avec Windows 98 SE et un logiciel médical, HelloDoc pour ne pas le citer, logiciel qui fut créé en 1987. L’installation d’HelloDoc nécessitait, à l’époque trois disquettes de 3,5 pouces tout en sachant qu’une disquette avait, comme capacité 1,44 Mo (aujourd’hui, une clé USB courant fait la bagatelle de 168 Go et les disques dur ont couramment 2 To voire 4 To 1 To = 100 Go, 1024 Go pour être plus précis).

Un jour, je ne sais pourquoi, je formatais mon ordi.

Et, naturellement je ne su réinstaller ce foutu Windows 98.

Je me lançai donc dans la fabrication de la fameuse disquette de démarrage (la disquette de Boot) de Windows qui me permettrait d’installer mon système d’exploitation Windows 98 grâce au CD-ROM fourni avec mon portable ACER (pour mémoire l’ACER avait un disque dur de 2 Go).

Il m’a fallu un certain temps, après avoir ingurgité le langage informatique MS Dos et le fonctionnement de l’installation de Windows en lisant des bouquins (merci Micro Applications), pour fabriquer cette foutue disquette.

Il y a un fait très intéressant dans la structure de cette disquette de boot, une astuce géniale ! En effet, pour augmenter la capacité de celle-ci (qui faisait donc 1,44 Mo) elle contenait un fichier compressé (fichier EBD.CAB) de 2 Mo qui créait un lecteur virtuel en utilisant la mémoire vive du PC (mémoire RAM).

Une fois l’ordi démarré, la disquette lançait l’installation de Windows 98 à partir du CD-ROM.

Je créais, alors une partition du disque dur. Sur la première partition, j’installais le système d’exploitation Windows 98 et, sur l’autre, les datas, les données.

La magie quand l’installation de Windows 98 démarre !

L’installation d’HelloDoc était, ensuite un jeu d’enfant : on insérait successivement les trois disquettes de ce logiciel. Suivait la disquette du VIDAL, le dictionnaire des médicaments, dont HelloDoc servait d’interface, pour la rédaction et impression des ordonnances.

Cependant, il y a un fait légèrement amusant que je découvris un peu plus tard : l’installation de Windows se faisait tout simplement en insérant le CD-ROM de l’ACER.

Si seulement j’avais su ça plutôt !

Eh bien, alors, je n’aurais pas su créer la disquette de démarrage et l’installation d’un système d’exploitation de façon autonome.

Ce qui me permettra, plus tard, de me lancer dans les nombreux systèmes d’exploitation LINUX. Ma première installation réussi (après moultes échec) fut une distibution Mandriva.

Et maintenant l’installation de Windows 98.

Les bruits de démarrage et de fermeture de Windows 98. Souvenir, souvenir.

 

Référence :

- Le DOS sied : un CD boite à outil

20/01/2022

Le succès d’Apple II est dû à VisiCalc

VisiCalc et l'Apple II

 

VisiCalc fut le premier logiciel tableur destiné à un ordinateur individuel, l'Apple II. C'est très certainement l'exemple même d'une killer app qui fit du micro-ordinateur (qui était jusque-là un hobby réservé aux programmeurs) un véritable outil destiné à des applications comptables et commerciales.

Conçue par Dan Bricklin, améliorée par Bob Frankston, développée par leur compagnie Software Arts et distribuée par Personal Software Inc. en 1979 pour l'Apple II, cette application transforma les machines d'Apple en véritables outils de production.

Cette invention motiva très probablement l'entrée d'IBM sur le marché des micro-ordinateurs, marché que cette entreprise ignorait jusque-là.

Selon Bricklin, l'idée de la création du tableur lui vint pendant ses études à Harvard, en voyant son professeur corriger manuellement ses tableaux de calculs. Il réalisa alors qu'il pouvait automatiser ces procédures par un moyen informatique. Le logiciel a, par la suite, inspiré les créateurs de Lotus 1-2-3 et de Multiplan.

Les brevets logiciels datant de 1982 aux États-Unis, l'innovation fut uniquement protégée par copyright (comme beaucoup de logiciels).

En 2009, de nombreuses années après la fin de la distribution du logiciel VisiCalc de l'Apple II, Dan Bricklin publia un livre sur son expérience. Il en profita pour diffuser une version de VisiCalc recompilée pour fonctionner sur MS-DOS, en 16 bits ; on constatera que l'exécutable d'un tableur fonctionnel peut tenir dans seulement 25 kilo-octets.


 

Références :
 - VisiCalc
 - VisiCalc, logiciel
 - Visicalc
 - Histoire du tableur
 - L'inventeur de VisiCalc
 - VisiCalc
 - Vieux Geek, épisode 315 : Visicalc, la première « killer app »…

19/01/2022

Une nouvelle espèce invasive : le crabe bleu

 

Dans la région de la Grande Ville, comme espèce envahissante (plus connue sous le nom d'espèce invasive), je n'en citerai trois que je connais bien :

 - L’écrevisse de Louisiane
 - La grenouille taureau
 - Le moustique tigre

Je viens de découvrir une espèce invasive qui se répand en Languedoc-Roussillon : le crabe bleu.

Il fait partie des 100 espèces les plus invasives de Méditerranée. Omnivore, le crabe bleu se nourrit de tout ce qui est à portée de ses pinces : escargots, moules, huitres, petits poissons… rien ne trouve grâce à ses yeux.

Arrivée des États-Unis, l’espèce a rejoint les côtes françaises en 2017. Elle est à présent installée dans les étangs occitans.

Le crabe bleu a toutefois un point faible : sa chair, comestible, et même délicieuse. Dans certains pays, notamment sur les côtes atlantiques américaines ou en Espagne et en Tunisie, il est largement exploité par la pêche.

C'est un phénomène exceptionnel qu'une espèce invasive puisse être utilisée, certes, l'écrevisse de Louisiane est comestible mais sans plus (il faut, surtout, enlever l'intestin pour enlever l'amertume : cela s'appelle châtrer l'écrevisse).

C’est pour sensibiliser les pouvoirs publics que le comité régional des pêches du Languedoc-Roussillon a envoyé une dizaine de crabes pêchés à Leucate à l’Élysée, afin qu’ils y soient cuisinés.

Et, en bonus, un reportage sur l’écrevisse de Louisiane :

Et comment châtrer une écrevisse.

18/01/2022

Dans la Série « Mes articles en vidéo » - L’histoire du téléphone portable en vidéo

 

Nota :

Petite précision sur les multiples noms que l’on attribue aux téléphones portables.

Les téléphones portables peuvent être, aussi, appelés téléphone mobile ou téléphone cellulaire.

Cependant, en Belgique, en Nouvelle-Calédonie et à La Réunion, le terme « GSM » (pour Global System for Mobile Communications, un standard de communication de téléphonie mobile) est couramment utilisé pour désigner un téléphone mobile.

En Suisse, on parle couramment de Natel (National Telefon, marque de Swisscom, du nom de l'ancien réseau de téléphonie mobile Natel pour les véhicules).

Au Canada francophone et en Vallée d'Aoste1, le terme cellulaire est couramment utilisé.

14/01/2022

John Cunningham Lilly et son caisson d'isolation sensorielle


John Cunningham Lilly


John Cunningham Lilly, né le 6 janvier 1915 à Saint Paul dans le Minnesota et mort le 30 septembre 2001 à Los Angeles en Californie, est un médecin, neuroscientifique, neuropsychologue, psychanalyste, psychothérapeute, cétologue, mammalogiste, inventeur et écrivain américain.

Il est surtout connu pour être un pionnier dans l'étude de la conscience, avec ses outils propres : le caisson d'isolation sensorielle, la communication avec les dauphins et la recherche de leur intelligence, et les expériences avec les substances psychédéliques.

Il fut un membre important de la contre-culture californienne à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Il était proche de personnes telles que : Ram Dass, Allen Ginsberg, Carlos Castaneda, Werner Erhard, Richard Feynman, Gregory Bateson, Alan Watts, Alejandro Jodorowsky, Oscar Ichazo et Timothy Leary. 


caisson d'isolation sensorielle

Un caisson d'isolation sensorielle ou caisson de privation sensorielle est une sorte de cocon clos dans lequel on s'allonge pour flotter dans une solution de sulfate de magnésium (sel d'Epsom) à la température du corps. En principe, aucun stimulus extérieur ne vient ou ne doit stimuler les sens : il y a ni lumière (vue), ni son (ouïe), disparition de la sensation de pesanteur, et atténuation du toucher et des odeurs (olfaction). On utilise davantage aujourd'hui l'expression caisson de flottaison. 

Depuis la création des premiers caissons, plusieurs centaines d’études ont été conduites8,9,10, principalement dans les domaines suivants : l'orthopédie, la dermatologie, la médecine du sport et la gestion du stress.

Une session de flottaison thérapeutique dure en général une heure. Il est commun de ressentir une légère sensation de piqûre sur les petites blessures du corps (coupures de rasage, bouton), mais ces sensations disparaissent après quelques minutes et elles peuvent être évitées avec l'application de vaseline au préalable. Des petits picotements dans le corps, similaires à ceux ressentis en début de méditation assise peuvent également apparaître. Les dernières 20 minutes sont souvent le moment de transition entre le rythme beta ou alpha au rythme thêta de l'activité cérébrale, qui est l'état apparaissant juste avant l'endormissement et au réveil. Plus l'utilisateur est familier de la flottaison, plus longue est la durée de la phase thêta.

 

Références : 

 - John Cunningham Lilly

 - Caisson d’isolation sensorielle

07/01/2022

Combien d'années faut-il pour former un Anesthésiste Réanimateur ?

 

Je ne me mêle jamais de politique, ce n’est pas mon domaine, je suis totalement incompétent.

Il y a un domaine, par contre, que je connais bien, car c’ était mon métier, c’est le monde de la Médecine.

Dans mon métier, s’il y a bien quelque chose que je ne supportais pas c’était l’incompétence avec son corolaire : le manque de connaissances.

Dans « l’exercice de mon Blog », un peu comme un journaliste (aïe mes chevilles !), j’essaye au maximum de vérifier mes sources.

Or, ce matin, en ouvrant Thunderbird, je suis tombé sur ça :

20 Minutes du 06/01/22

Présidentielle 2022 : Faut-il deux ans pour former un médecin réanimateur, comme l'affirme Valérie Pécresse ?

Invitée de RTL lundi 3 janvier 2022, Valérie Pécresse a affirmé : « Former un médecin, oui, ça prend entre 8 et 10 ans. Mais former un réanimateur aujourd'hui [...] ça peut prendre un ou deux ans».

Un autre journaliste, indiquait que cela prend plutôt « cinq ans ».

Quel est le vrai du faux ?

La réponse sur le dite de l’étudiant ICI.

Après six années d’études communes de médecine, il doit effectuer cinq ans d’internat (répartis en 10 semestres) dans la spécialité Anesthésie-réanimation, sanctionnés par un DES (Diplôme d’Études Spécialisées).

En résumé, c'est bien le journaliste qui a raison, après 6 ans pour passer l'ECN* (qui donne accès au 3ème cycle des études de médecine) il faut bien 5 ans de plus (et non 1 ou 2) pour avoir le DES. Le temps total étant de 11 ans d’études après un BAC scientifique. Tu passe ton BAC à 18 ans et tu sors Anesthésiste Réanimateur à 29 !

Une vidéo sur la vie d’un interne :

Une vidéo sur la découverte de l’anesthésie par Horace Wells et sur sa triste fin :


Nota Bene : Pour le Médecin Généraliste Neuf années d’études sont nécessaires. Le choix de la spécialité Médecine généraliste intervient en sixième année, au moment des ECN (Épreuves Classantes Nationales). L’internat dure ensuite trois ans et est constitué, pour l’essentiel, de stages. Source l’Etudiant ICI. Tu passe ton BAC à 18 ans et tu sors Spécialiste en Médecine Générale à 27 ans.

*Si vous êtes intéressés par les questions d'ECN allez à la rubrique Annales.

P. S. : Je vous renvoi à mon article du 23/08/2021 : « Histoire de l'anesthésie : l'histoire chloroforme et la mort de Raimu ».

06/01/2022

Les subtilités de la lange Française

 

 

Mine de rien, cet article m’a pris pas mal de temps pour l’écrire à cause des recherches que cela a nécessités.

 

Il y a de cela fort longtemps que je me suis abonné à la newsletter de 20 Minutes.

Lu dans 20 Minutes du 05/01/22 :

Coronavirus : Pour traduire le verbe « emmerder » prononcé par Macron, la presse étrangère est bien embêtée

"La langue française, en toute subtilité. «Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder», c’est l’une des phrases chocs prononcées par Emmanuel Macron dans une interview du Parisien, parue mardi soir. 

Du côté des anglophones, certains ont opté pour un timide « nnoy», à l’instar du site de la chaîne américaine CNBC,

Le très sérieux New York Times le traduit par « iss off» (« faire chier»).

Une traduction récusée par Lauren Collins, journaliste du New Yorker : « Piss off" ne le fait pas pour moi», tweete-t-elle, ajoutant dans un second message : «We need the merde».

Outre-Manche, si le Guardian s’est rangé dans la « eam "piss off"», la BBC reste polie et emploi le terme : "hassle".

Le tabloïd Das Bild a traduit « emmerder » par le verbe «schikanieren» qui présente une proximité étymologique avec notre «chicaner».

En Italie, le quotidien en ligne Today titre sur la volonté d’Emmanuel Macron d' «énerver  («far arabbiare») et écrit ensuite plus frontalement : «J’ai très envie de leur casser les c*uilles» («Ho molta voglia di rompergli le p***».

En Espagne, El Pais emploie le terme «joder», qui signifie «niquer» ou «merde» et peut aussi s’entendre comme «faire chier».

20 Minutes termine son article en écrivant : « Amis et amies de la poésie, vous pouvez désormais aller lire du Ronsard »".

A moi de continuer.

Je me suis posé la question de la traduction avec... Google traduction.

Et voilà ce que j’ai obtenu :

 - Traduit du Français vers l‘Anglais : piss off - traduit de l’Anglais vers le Français : faire chier.

 - Traduit du Français vers l’Allemand : verpiss dich - traduit de l’Allemand vers le Français : Va te faire foutre.

 - Traduit du Français vers l’Italien : incazzare - traduit de l’Italien vers le Français : incazzare.

 - Traduit du Français vers l’Espagnol : cabrear -- traduit de l’Espagnol vers le Français : chier

 

P. S. : Cela me fait songer à la façon dont, un jour, je me suis servi de Google traduction avec ma fille après lui avoir traduit un texte en Anglais. Je me suis servi de Google traduction en cherchant la traduction, en Anglais, de mots d’injure Français : succès garanti !

P. P. PS. : Le site de 20 Minutes ICI.

Nota Bene : le mot Babel est utilisé par l’application Babel. Son site ICI.

05/01/2022

Parmentier de poulet façon Docteur Sangsue ou l’art d’accommoder les restes  fast cooking

 

Enfin une recette de cuisine ! Cela faisait bien longtemps que je n’en avais déposées sur mon Blog.


Pourquoi fast cooking, car j’utilise une préparation industrielle toute faite. Confer mes recettes sur ces liens : ICI et La.

Pas plus tard qu’hier soir j’ai improvisé une recette, je veux dire par là que j’ai utilisé ce qui me restait sous la main.

Bref, j’ai accommodé les restes. Confer mes recettes sur ces liens : ICI et La.

Le bilan de mes restes : du Poulet et du persil plat.

Je décidais de faire déguster, à la petite famille, un Parmentier de poulet.

Ingrédients pour 3 à 4 personnes :
 - Restes de poulet
 - 6 branches de persil plat
 - 4 gousses d’ail
 - 1 grand sachet de purée Mousseline
 - Lait + Eau
 - Beurre
 - Fromage râpé
 - Sel
 - Poivre

Préparation :
Découper en petits morceaux les restes de poulet en ôtant la peau.

Préparez la purée mousseline 

Laissez reposer la purée mousseline, rajouter le beurre, « un peu »,  comme dans la célèbre recette de Joël Robuchon (son secret : presque plus de beurre, j’exagère, que de pommes de terre).

Rajoutez à la purée l’ail écrasé au presse ail, le persil coupé en morceaux, le sel et le poivre.

Touillez bien.

Saupoudrez le fromage râpé su la préparation.

Faites gratiner environ 20 minutes thermostat 250 °C.

Et le tour est joué !

Bon appétit.

La « vraie » recette du Parmentier de canard :

Le mot Parmentier, dans cette recette, commence par un P majuscule car cela vient du célèbre Antoine Parmentier.

Mais, au fait, qui était Parmentier ?

04/01/2022

Lubitel 2

 

Une de mes passions (outre la Médecine, l’histoire de la médecine, l’informatique, la gastronomie (qui va de pair avec l’œnologie), un autre de mes passions : la photographie.

D’ailleurs, une de mes rubriques concerne la photographie pour consulter mes articles sur la photographie : c’est ICI.

Mon premier appareil photo, c'est assez surprenant, fut un appareil  de format 4x4 en plastique que je gagnais à une tombola alors que j'étais encore dans le primaire. Je le repris plus tard et quand je me mis à maitriser le sujet,  je dois reconnaitre que je fis de très belles photos en Noir et Blanc.

A l’époque, toutes mes passions sont passées par un apprentissage livresque.

Pour la photographie, outre quelques ouvrages basique, je m’étais abonné à une revue de photographie, fort bien faite, en particulier pour les débutants : Chasseur d’image. Chasseur d’images existe toujours.

Il faut dire qu’internet et YouTube ont fait pas mal de dégâts parmi les revues, je n’en veux pour preuve le nombre de revues informatiques qui ont disparues des rayons des maisons de la presse. Je dois reconnaître que je suis, moi aussi, à me précipiter sur le Net et sur les tutos YouTubesques ce qui fait que je n’achète plus de revues.

A l’époque, dans chasseur d’images, je découvris un appareil photo fabuleux : Le Lubitel 2.

Cet appareil en bakélite avait la particularité d’être un « moyen format », un 6x6, d’une très grande qualité et, ce, pour un prix modique.

Pour mémoire, à l’époque de l’argentique, le format le plus utilisé par les amateurs était le 24x36. Je possédais, d’ailleurs, un très bon 24x36, un Minolta.  Je faisais, surtout, vu le prix plus intéressant, des diapositives.

Le maniement du Lubitel était un peu plus compliqué à utiliser mais les résultats étaient époustouflants des photos argentiques Noi et Blanc d'un rendu ecxeptionnel, vu le format. Je dois dire, aussi, que développais et agrandissais moi-même quelques unes de mes photos, uniquement en noir et blanc, en ayant bricolé un projecteur à diapo).

Lubitel 2, le mode d’emploi :

En bonus :

 

Références :
 - Lubitel 2

 - Le Lubitel 2

 - Gomz Lubitel 2

 - Lomography

 - Chasseur d’Images

 - Quelques vidéo du Lubitel 2 sur mon pote YouTube ICI.

Nota : Pour la petite histoire, en ce qui concerne les formats, j'ai même utilisé le format 110.

03/01/2022

Le microbiote, cours de SVT classe de cinquième

 

Voila une notion nouvelle que je n’ai pas étudiée lors de mes études médicales : le microbiote intestinal.

Or le microbiote intestinal est enseigné, en SVT, aux élèves de cinquième.

Le cours de SVT (Science de la Vie et de la Terre) correspond à ce que, de mon temps, on appelait Science Naturelle et avant Histoire Naturelle. J’aime bien l’ancien terme d’Histoire Naturelle car, pour moi, la biologie est faite de belles histoires. C’est ce qui m’a fait aimer la médecine.

Pour en revenir au microbiote intestinal, il se trouve que, cet été, en titillant mon pote YouTube, je suis tombé sur une vidéo du Professeur d'hépato gastro entérologie Gabriel Perlemuter (fils du Professeur d'endocrinologie Léon Perlemuter) parlant du microbiote intestinal. Cette vidéo m’a beaucoup interpellé.

Inutile de préciser qu'une fois la vidéo terminée, je me précipitais sur Wikipédia et lisait l'article, fort bien fait, "Le microbiote intestinal humain".

L’article du cours de SVT de cinquième sur le Blog Web Pédago ICI.

"I- Pourquoi le microbiote intestinal est-il indispensable?

Notre corps contient plus de 40 000 milliards de microoorganismes (champignons, bactéries, virus…). On les appelle le microbiote. Le microbiote intestinal est le plus important de tous. Situé dans le tube digestif, il a de nombreux rôles :
Il participe fortement à la digestion des aliments en produisant des enzymes qui les transforment en nutriments.
Il participe à la protection de l’organisme aux côtés du système immunitaire.
Il aide à éliminer des substances toxiques.
Il peut avoir une action sur notre système nerveux, notre cerveau et agit sur notre comportement.
Une vidéo pour comprendre" :

La vidéo de Gabriel Perlemuter que j’ai visionnée cet été :


"L'intestin : notre deuxième cerveau ?": conférence de Gabriel Perlemuter

Une vidéo où l’on découvre la seule utilisation, actuellement, du microbiote intestinal dans le traitement de la Colite à Clostridioides difficile par transplantation de microbiote fécal.

Il est à noter que les deux dernières vidéos datent  de... 2017.

01/01/2022

Adolphe Quetelet, l’indice de Quetelet et l’IMC ou BMI


Adolphe Quetelet


Après les agapes des deux réveillons, et en ce début d’année, il est temps de passer aux bonnes résolutions pour cette nouvelle année.

C’est le moment de penser à sa ligne et à sa santé.

Lors de mes études médicales il fut porté à ma connaissance l’indice de masse corporelle ou IMC (en anglais, body mass index ou BMI).

L’IMC est une grandeur qui permet d'estimer la corpulence d’une personne.

Il se calcule en fonction de la taille et de la masse corporelle IMC = Poids (en kilo)/Taille² (en centimètre). Il a été conçu, au départ, pour les adultes de 18 à 65 ans, mais de nouveaux diagrammes de croissance ont vu le jour au cours des dernières décennies pour les enfants de 0 à 18 ans. Cela permet de dépister l’anorexie, le surpoids et l’obésité.


Courbes de l’Indice de masse Corporelle (Pour agrandir, clic droit sur l'image puis clic gauche sur "ouvrir l'image dans un nouvel onglet")

C’est donc à cette occasion que j’entendis parler de l’indice de Quetelet.

En effet, l’IMC a été inventé au milieu du XIXe siècle par Adolphe Quetelet.

Mais qui était Adolphe Quetelet ?

Lambert Adolphe Jacques Quetelet né à Gand le 22 février 1796 et mort à Bruxelles le 17 février 1874, est un mathématicien, astronome, naturaliste et statisticien belge, précurseur de l'étude démographique et fondateur de l'observatoire royal de Belgique.

Il est l'un des fondateurs de la statistique moderne.

Poète à ses heures, il fut membre de la Société de littérature de Bruxelles.

Adolphe Quetelet est d'origine française par son père, François Quetelet, originaire de Picardie. Il épouse en 1824 Cécile Curtet, fille d'un médecin français Antoine Curtet qui fut parmi les fondateurs de l'école de médecine de Bruxelles où il fut professeur.

Reçu docteur en sciences mathématiques à l'université de Gand en 1819 pour une thèse sur la théorie des sections coniques, il enseigne les mathématiques à Gand et à Bruxelles.

Il est influencé par Joseph Fourier avec qui il étudie la statistique qu’il élèvera au rang de science.

Adolphe Quetelet crée plusieurs sociétés et journaux de statistique. Il est particulièrement impliqué dans la création d'une coopération internationale entre statisticiens.

Il préside le premier congrès international de statistique qui se tient à Bruxelles en 1853. La même année, il participe à la Première conférence maritime internationale à Bruxelles visant à favoriser les échanges de données météorologiques. Cette coopération débouche sur l’Organisation météorologique internationale en 1873.

Il meurt le 17 février 1874 et est inhumé au cimetière de Bruxelles.

Ses recherches portent sur :

 - La psychologie : Quetelet fonde l’approche différentielle en psychologie. Avec Francis Galton, il montre que les différences entre les individus se répartissent habituellement selon la courbe de Gauss. Le caractère mesuré est expliqué par la rencontre d’un très grand nombre de facteurs simples répartis dans la population selon les lois de la probabilité.

 - Les mathématiques : Il est l'auteur des théorèmes qui relient les définitions de coniques. Ces théorèmes sont connus aussi sous l'appellation de « théorèmes belges ».

 - Les statistiques : Quetelet présente sa conception de « l'homme moyen » comme valeur centrale autour de laquelle les mesures d'une caractéristique humaine sont groupées suivant une courbe qui obéit à la loi normale (courbe de Gauss). On lui doit le système de mesure internationale de l'obésité, connu sous le nom d'indice de Quetelet, ou encore Indice de masse corporelle.

 - L’astronomie : À l'observatoire de Bruxelles, il travaille sur les données géophysiques et météorologiques.

Hormis l’aspect publicitaire, cette vidéo est fort bien faite.

Une vidéo d'une conférence de 55 minutes à l'Académie royale de Belgique sur la vie et l’œuvre de Quetelet tout cela replacé dans son contexte historique.


Jean-Jacques Droesbeke et Michel Armatte - La puissance du nombre selon Quetelet

 

Et, maintenant, faites vous peur, sur ce site pour calculer votre IMC: « CalculerSonIMC ».

30/12/2021

Gastrosexuel

 

Chic, un mot nouveau !

Gastrosexuel.

Apparemment un mot ayant trait à la bouffe, ce qui tombe bien en ces périodes de fêtes.

Je suis tombé sur ce mot nouveau en débarquant sur :

« La cuisine et l’amour : le gastrosexuel et son piège tabou ».

Après les métrosexuels et les übersexuels, voici les gastrosexuels !

Selon la définition établie par les Britanniques et plus précisément l’agence PurAsia, le gastrosexuel est un homme célibataire âgé entre 25 et 44 ans, curieux, passionné par la cuisine, séducteur, instruit, qui aime voyager et qui a un emploi.

L’agence a créé ce terme suite à une étude sur le comportement des hommes et la cuisine.
•    52% des hommes considèrent que faire à manger est un loisir et non une corvée.
•    les hommes passent 5 fois plus de temps dans la cuisine qu’au début des années 60
•    plus de la moitié de ceux qui ont entre 25 à 44 ans aiment cuisiner pour leurs amis et leur famille.

Une vidéo explicite :


Fred Dubé / GROStitres2014/2015 - "GASTROSEXUEL"


Références :
 - Êtes-vous gastrosexuel ?
 - Vous en connaissez sûrement des gastrosexuels ou peut-être que vous en êtes un ?

28/12/2021

Quand André Daguin inventa le magret de canard

André Daguin à droite

 

De nos jours il est des plus communs d’acheter un magret sous vide dans un super marché.

De nos jours, quoi de plus commun que de le servir rosé.

Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Autrefois, il y a de cela « quelques » années, le magret était cuisiné avec le confit. Cela donnait un magret sec.

C’est à André Daguin que l’on doit l’ « invention » de ce que moi j’appelle le « nouveau » magret.

Mais qui était André Daguin ?

André Daguin, est né le 20 septembre 1935 à Auch (Gers) et mort le 3 décembre 2019 (à 84 ans), dans la même ville, d’un cancer du pancréas.

André Daguin était le propriétaire de l'Hôtel de France (deux étoiles Michelin), à Auch, qu'il avait hérité de ses parents, et dont il assura la direction jusqu’en 1997 avant de le céder à Roland Garreau.

André Daguin a connu le succès aux fourneaux quarante ans durant. Héraut d’une cuisine régionale revisitée, il est l'« inventeur » et le promoteur du magret qu’il mit à son menu dès 1959. Il conçut, également, des plats audacieux comme un foie gras frais aux langoustines ou une glace de haricots blancs.

Il est l'auteur, ou le coauteur, de plusieurs livres sur la cuisine, dont Le nouveau cuisiner gascon (Stock, 1981) et 1 canard 2 Daguin (Éditions Sud Ouest, 2010).


Comment André Daguin "inventa" le magret


Interview André Daguin "l'inventeur" du Magret par Jean-Claude Narcy


Les recettes de canard d'André Daguin | Archive INA


Gastronomie : le cuisinier gersois André Daguin est mort

Et, maintenant, l'explication scientifique pour faire cuire le magret.


Le magret de canard - Les Carnets de Julie - La cuisson du magret

L'émission des carnets de Julie, dans son entier, sur le magret de canard.


Le magret de canard - Les carnets de Julie

 

Nota Bene : Le Noilly Prat, communément appelé Noilly, est une marque de vermouth de France appartenant à la société italienne Martini & Rossi.

Référence : « Le Magret de canard, star des Carnets de Julie sur France 3 ! ».

20/12/2021

Feu de cheminée

Il fait froid, dehors.

Bien calé, dans mon fauteuil, sirotant mon apéro, caressé par la douce chaleur d'un feu de cheminée…

16/12/2021

Mémoire de la cuisine française - Michel Guérard

 

L’autre jour, en accompagnant ma moitié à la Grande Bibliothèque de la Grande Ville, je suis tombé en arrêt sur un livre en tête de gondole.

Le dernier livre de Michel Guérard : « Mémoire de la cuisine française » paru en 2020 cher Albin Michel.

En deux jours, je l'ai littéralement « dévoré ».

Tout le monde connaît Michel Guérard qui est considéré comme l'un des fondateurs de la « nouvelle cuisine ». Il est en outre l’inventeur de la « cuisine minceur ».

Ses parents tenaient une boucherie.

Enfant, il a connu les privations de la deuxième guerre mondiale. En 1943, il attrape la diphtérie (car il n'était pas vacciné*) et bénéficie de la sérothérapie antidiphtérique.

En lisant son livre, j’y ai appris que Michel Guérard à eu un double cursus d’abord de pâtisserie (il a débuté chez un pâtissier traiteur) puis de cuisinier. Tout comme Thierry Marx.

Ce sont les gens qui ont un double cursus qui sont les plus intéressants.

D'ailleurs le Grand Patron  de chirurgie cardiaque dont je parle dans mon article « Connais-tu l'origine du mot chirurgien ? », (je viens juste d'y rajouter une vidéo historique) après avoir commencé comme interne en chirurgie, est passé par la case chef de clinique de cardiologie : double cursus médical et chirurgical.

En 1957, Michel Guérard est embauché au Crillon comme chef pâtissier puis chef saucier. Après avoir remporté le concours de meilleur ouvrier de France en pâtisserie, il devient chef pâtissier du Lido.

En 1965, il s'installe à son compte dans un bistrot d'Asnières-sur-Seine (ancien bistrot nord-africain qu'il rachète à la bougie2) qui deviendra rapidement le Pot-au-Feu, considéré comme un haut lieu de la gastronomie parisienne.

En 1974, il s'installe avec sa femme Christine Barthélémy (héritière de la Chaîne thermale du Soleil et diplômée d'une grande école de commerce) dans les Landes, à la station thermale d'Eugénie-les-Bains en créant « Les Prés d’Eugénie ».

C’est au Prés d’Eugénie qu’il met au point sa « cuisine minceur », ce qui lui vaut la couverture de Time.

Il devient le premier grand chef à s'associer à l'industrie agro-alimentaire en élaborant des plats surgelés pour la marque Findus de Nestlé.

En 1983, il rachète les chais et vignes du Château de Bachen puis crée la première Ferme thermale en 1996 ce qui lui permet d'allier cuisine, diététique et Thermalisme..


Gastronomie : la pintade braisée trois étoiles de Michel Guérard - Météo à la carte


Recette : La salade gourmande au foie gras de Michel Guérard | Archive INA


Les Prés d'Eugénie - Michel Guérard

Et comme si vous y étiez (Attention, tourné en 2013, pas par moi, hélas) :

Un aspect méconnu de Michel Guérard : Michel Guérard viticulteur.

 

*la vaccination généralisée des enfants contre la diphtérie ne sera effective qu'à partir de 1945.

A lire : « Rendez-vous avec... Michel Guérard et Benoît Peeters ».

Site « Les Prés d'Eugénie »

09/12/2021

L'acide L(+) tartrique et le vin

Crédit Photo – Archives Personnelles (pour agrandir, double clic gauche sur la photo)


L’autre jour, en finissant une bouteille de vin rouge, j’ai trouvé ce dépôt dans mon verre.

Il s’agit de cristaux d’acide tartrique.

L’acide tartrique est l’acide le plus abondant des acides du raisin. Il est formé dans les jeunes feuilles et les baies vertes. A partir de la véraison, sa teneur oscille autour d’une valeur moyenne sans grande évolution. Ainsi, la teneur approximative à la récolte est-elle de 5 à 7 g/l. Il tire son nom du dépôt (le tartre) se formant dans les récipients contenant du vin (cuves, futs…).

Oui, mais l’ Acide L(+) tartrique (dans sa forme dextrogyre) est, aussi, utilisé en œnologie.

En effet, une partie de l'acide tartrique ajouté au vin va entrainer la précipitation de bitartre de potassium et ainsi une baisse du pH du vin. Ce qui permet :

 - Élaborer des vins équilibrés au point de vue des sensations gustatives.
 - Favoriser une bonne évolution biologique et un bon déroulement de la maturation du vin.
 - Remédier à une insuffisance d'acidité naturelle

En conclusion :

L'acide tartrique (E334) est un acidifiant des moûts ou des vins. ... Sur raisins ou moût, l'apport maximal autorisé est de 150 g/hl. Sur vin, il est de 250 g/hl. Il permet la réduction du pH* du vin au niveau souhaité tout en parvenant à préserver ses arômes et ses couleurs.

Cette vidéo met en évidence les cristaux d’acide tartrique : ceux-ci sont blancs pour les vins blancs (et rosés) et rouge pour les vins rouges). Mais il est oublié de préciser que l’acide tartrique peut être utilisé, en œnologie, pour « guérir » le vin.

 

Référence :
- Tartrique (acide tartrique) œnologie, acide naturel du vin et acidifiant

 - Acide Tartrique (L+)

07/12/2021

Comment nettoyer son dentier : L’astuce du Docteur Sangsue

 


Comme je le raconte dans mon article du 21/03/2018 : « Un peu de culture ne nuit pas », je suis bruxomane, je grince des dents.

Cela a, entre autre, une conséquence nuisible : l’usure prématurée des dents, avec au bout, la dentine étant devenue apparente : des douleurs dentaires notamment à la mastication (un calvaire pour un épicurien, un amateur de bonne chère comme moi).

Le seul traitement possible : le port, la nuit, d’une gouttière rigide en plastique.

Or, donc, aujourd’hui, je suis retourné voir ma dentiste pour contrôle ma gouttière. En effet, au bout d’un certain temps la gouttière est envahie par une épaisse couche tarte.

Mais comment la nettoyer ?

Une idée, une idée de bricolo, me vint à l’esprit :

l’Antikal.

Aussitôt pensé, aussitôt fait !

Résultat :

Nickel !

La tête de la dentiste quand je lui racontais comment j’entretenais mon appareil.

Allez, un peu d’humour :

06/12/2021

Les trois verrous de sécurité

Lu sur 20 Minutes du 02/12/2021 : « Autriche : Une chirurgienne condamnée pour avoir amputé la mauvaise jambe de son patient ».

Visiblement il y a eu une erreur quelque part.

Quand j’étais en active, pour éviter au maximum les erreurs, je m’étais forgé cet aphorisme.

Pour éviter toute erreur, il y a trois verrous de sécurité :

 - le premier verrou de contrôle, c’est le médecin
 - Le deuxième verrou de contrôle, c’est le patient
 - Le troisième verrou de contrôle, c’est le pharmacien

Pour qu’il y ait une erreur, il faut que les trois verrous soient défaillants ; cela limite de beaucoup leur survenue.

Une note d’humour. Limite vu la gravité du sujet.

Plus sérieusement :


04/12/2021

Mes Dieux à moi ce sont Jenner et Pasteur

 

Après la première communion (le sacrement de l’eucharistie) et la communion solennelle (profession de foi) ma fille passe la vitesse au dessus : la confirmation.

Personnellement, si je respecte ces traditions (en fait, c’est l’occasion d’un bon repas familial et amical), ce qu’elles représentent me laisse dubitatif*. Et pourtant, Dieu sait que j’ai bénéficié d’une bonne éducation religieuse, mon passage chez les Jésuites m’a marqué.

Or, il se trouve que j’accompagne ma mie et ma fille à l’office religieux du dimanche, la messe, quoi.

C’est une excellente occasion pour acheter la pâtisserie du repas dominical qui fait suite au sempiternel poulet rôti accompagné, comme il se doit, d’un bon flacon pioché dans ma cave.

Bon, j’exagère un peu. En fait, toute mon attention se concentre sur l’homélie : c’est toujours intéressant d’avoir un autre point, de vue, à déchiffrer sans modération, que les infos à la radio, à la télé, voire sur le Net.

Or, donc, il se trouve, que, lors de la dernière messe, je vis ma fille s’avancer dans la nef sans porter le masque.

Cela n’a pas raté, dès l’office fini, et quand elle nous eut rejoints, je lui tins ces propos bien sentis :

Je me cite, quitte à avoir les chevilles qui enflent.

« Mes Dieux à moi sont Jenner et Pasteur ».

 

*En fait, comme croyance, j’ai une conception écologique de la chose, je pencherai pour la réincarnation, car comme nous sommes tous atomes, une fois morts, un de nos atomes pourrait, éventuellement, avoir la possibilité de se réincarner en vache sacrée.

Il est à signaler que l’inhumation est plus écolo que la crémation : si l’on laisse faire la nature, on de dégage pas de gaz à effet de serre comme dans la crémation.

In fine, Bon, je dois reconnaître que la bible est, avant tout, un livre de philosophie.

02/12/2021

Les étrennes

Pour agrandir clic droit sur l'image puis clic gauche sur "ouvrir l'image dans un nouvel onglet"


Pompiers, éboueurs, facteur, baby-sitter… La fin d’année donne fréquemment lieu à un geste de gratitude envers les services et professionnels qui nous facilitent la vie toute l’année

Au mois de décembre, il est de tradition de donner de l’ argent aux Pompiers, éboueurs, facteur à son gardien, sa femme de ménage, sa baby-sitter… Ce sont les fameuses étrennes.

Depuis quelques années, depuis 2017 pour être plus précis, le facteur, pour son almanach, ne passe plus dans mon quartier. J'aborde, d'ailleurs ce sujet dans mon article du 22/12/2017 : "Le calendrier des PTT".

Mais d'où vient cette coutume ?

Classiquement, c’est dès l’Antiquité que les Romains ont commencé à s’offrir des présents pour accompagner des paroles de bon augure lors des premiers jours de janvier, le mois de Janus, placé sous le signe de la joie. Le terme « étrennes » vient d’ailleurs du latin « strena », qui désigne un cadeau fait pour apporter un bon présage. À cette époque, c’est à sa famille et à ses amis qu’on destinait ces petits gestes, qui prenaient aussi la forme d’hommage aux figures importantes de la ville.

Mais, déjà, les Gaulois avaient, eux aussi, l'habitude des étrennes. En effet, la veille du premier jour de l'année, ils échangeaient, entre eux, des touffes de gui provenant du chêne, leur arbre sacré.

Les étrennes furent supprimées lors de la révolution Française pour être rétablies par la troisième république.


Les inconnus - Pensez à mes zétrennches ! - Extrait "les languages hermetiques"

 

Référence :
 - Etrennes