Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2021

Tin Toy

 

Après l'histoire de la médecine et l'histoire de la physique, nous allons aborder, maintenant, une page d'histoire de l'Informatique.

En 1985, à la suite d'un conflit avec John Sculley qu'il avait pourtant recruté au poste de directeur général, Steve Jobs est viré d’Apple, la société qu’il a créée le 1er avril 1976 avec Steve Wozniak et Ronald Wayne.

Steve Jobs crée, alors, en 1985, NeXT* et rachète Pixar à Geoges Lucas en 1986.

Tin Toy est un court métrage d'animation américain des studios Pixar réalisé par John Lasseter en 1988. Le nom de Steve Jobs apparait dans le générique de fin.

Tin Toy obtient l’oscar du meilleur court métrage d'animation 1989.

Et, maintenant, le film !

Une vidéo montrant comment a été fabriqué ce film d'animation.

*NeXT est finalement rachetée, en 1996, par Apple qui recherchait un nouveau système d’exploitation pour ses ordinateurs Macintosh (Rhapsody vient d'OPENSTEP). À la suite de ce rachat, Steve Jobs se retrouve propulsé à la tête d’Apple et place, rapidement, les hommes-clés de NeXT (Avie Tevanian, Bertrand Serlet, Jean-Marie Hullot, Jon Rubinstein...) aux principaux postes de responsabilité chez Apple. 

 

Références : 

 - Apple

 - Pixar

 - Tin Toy

 - NeXT

17/09/2021

La spintronique et le disque dur

Clic droit puis clic gauche sur "ouvrir l'image dans un nouvel onglet" dans le menu déroulant pour agrandir l'image

 


C’est en faisant des recherches sur la physique quantique, et plus particulièrement sur le spin, que je suis tombé sur la vidéo en fin d’article.

Cette vidéo parle de la spintronique.

C’est grâce à cette technologie appelée spintronique que les capacités de stockage des disques durs n'ont cessé d'augmenter ces dernières années.

La Spintronique, ou électronique de Spin, désigne le fait de se servir des électrons, qui ont une masse et une charge, et qui possèdent une autre propriété : un spin.  A l’intérieur de la matière des disques durs se trouvent des petites boussoles, ou aimants, dirigés soit vers le haut soit vers le bas. Si leur pôle nord est orienté vers le haut, cela donne un 0, et s’il est vers le bas, cela donne un 1.

C'était en 1988, à Orsay, au sud de Paris. Albert Fert travaillait sur les propriétés du spin de l'électron, une propriété magnétique que l'on assimile à celle d'un petit aimant qui pourrait prendre deux positions. Il découvre un phénomène très curieux : une énorme augmentation de résistance électrique dans des couches ultrafines de matériaux ferromagnétiques soumises à un champ magnétique, même faible. Baptisée magnétorésistance géante (en anglais GMR pour Giant MagnetoResistance), cette propriété a pu rapidement être exploitée par l'industrie informatique : c'est grâce à elle que fonctionnent les têtes de lecture des disques durs. Avec ces têtes dites magnétorésistives, leur capacité s'est mise à grimper en flèche. L'électronique de spin, ou spintronique, à peine née, avait conquis ses lettres de noblesse.

Une tête de lecture de disque dur GMR est comparable, dans sa structure, à une tête magnétorésistive. L'écriture continue à être assurée par une tête inductive. La lecture, quant à elle, repose sur le phénomène de Magnétorésistance géante, découvert par deux équipes de physiciens dirigées respectivement par Albert Fert (français) et Peter Grünberg (allemand) qui reçurent conjointement le prix Nobel en 2007. Ce phénomène se résume ainsi : lorsque le spin d'un électron est parallèle à l'orientation du champ magnétique du matériau dans lequel il se déplace, ici le disque dur, une faible résistance électrique est engendrée, par contre lorsque le spin est de direction opposée on observe une forte résistance. 

 

Références :

 - Spintronique

 - Tête de lecture à technologie GMR

16/09/2021

La première radiographie, la radiographie de la main de madame Röntgen

Premier cliché radiographique - La main de Madame Röntgen (Röntgen - 22 décembre 1895)


Dans mon article du 31/03/2019 : « La découverte du Scanner ou quand l'utile naît du superflu » J’ébauche la découverte de l’EMI Scanner.

Dans cet article je vais aborder le sujet de la première radiographie faite par Wilhelm Röntgen.

Le soir du 8 novembre 1895, Röntgen observe qu'à la décharge d'un tube, complètement enrobé de carton noir, scellé pour en exclure toute lumière et ceci dans une chambre noire, un carton couvert d'un côté de baryum platino-cyanide devient fluorescent lorsqu'il est frappé par les rayons émis du tube. Röntgen en déduit qu’un rayonnement invisible d’origine inconnue est émis et lui donne le nom de rayons X (X étant la dénomination d’une inconnue en algèbre).

Le 22 décembre 1895. Röntgen l’expérimente sur la main de son. Au développement, il s'aperçoit que l'image est l'ombre des os de la main de son épouse, son alliance y étant visible. Les os sont entourés d'une pénombre qui représente la chair de la main, la chair est donc plus perméable aux rayons. C'est le premier « Röntgenogram ».

À la suite d'autres expériences, Röntgen constate que les nouveaux rayons sont produits par l'impact des rayons cathodiques sur un objet matériel. Parce que leur nature est encore inconnue, il leur donne le nom de « rayons X ». Plus tard, Max von Laue et ses étudiants démontreront qu'ils sont de nature électromagnétique, tout comme la lumière, et diffèrent seulement par une plus haute fréquence.

Cette découverte suscite chez les chercheurs une vive émulation, qui aboutira en France à l'affaire des rayons N (confer mon article très récent du 02/09/2021 : « Le Professeur Didier Raoult et le Professeur René Blondlot »).

Pour sa découverte des rayons X Röntgen reçoit le prix Nobel de physique en 1901.


Radiographie - La main de Mme Röntgen


Les rayons X - expérience de Röntgen - radiographie

 

Références :

 - Wilhelm Röntgen.

 - La radiographie (I) - Histoire de la découverte des rayons X et de leur application en médecine.

14/09/2021

La Médecine Quantique

Capture d’écran du site d’un ostéopathe utilisant le Physioscan, pour pratiquer la Médecine Quantique, dans la banlieue de la Grande Ville (double clic gauche pour agrandir l'image)

 


Cet article fait suite à celui que j’ai publié, hier, le 13/09/2021 : « Profession : Voyant ! ».

Comment ais-je découvert la Médecine Quantique ?

Ayant quelque peu épuisé l’Histoire de la médecine, je décidais, ce Week-end, de me tourner vers l’Histoire de la Physique.

Dans l’Histoire de la Physique, il faut distinguer deux périodes, la période de la Physique classique, à la fin du XIXème siècle et, à partir du début du XXème siècle, la période de la Physique Quantique.

Je m’enfilai donc trois à quatre vidéos sur la physique classique, puis je m’orientais vers l’Histoire de la Physique Quantique.

Quelques vidéos « Quantiques » plus tard, la tête un peu au carré, (j’ai dû m’accrocher et je n’ai pas tout compris) je tombe sur une superbe vidéo, enfin d’un bon niveau et abordable où un des deux protagonistes parle de l’utilisation du mot quantique. Est abordé en premier l’ordinateur quantique, il est admis que cette théorie est sérieuse. Par contre la deuxième utilisation du Mot Quantique s’avère être une abominable escroquerie.

Il s’agit de…

La Médecine Quantique.

Mais quel est donc cette Médecine Quantique ?

Je cite Wikipédia : « La médecine quantique est une pseudo-médecine reposant sur l'idée proposée par Fritz-Albert Popp en 1970 selon laquelle les cellules communiquent par signaux électromagnétiques, la biorésonance, concept pseudo-scientifique.

La médecine quantique ne résiste pas à l'analyse scientifique et abuse du public en reprenant la terminologie de la physique quantique pour des concepts décrits comme fantaisistes ».

Mais ce n’est pas tout, mes recherches auraient pu s’arrêter là.

Quand une idée perverse traversa mon esprit, et si je tapais sur Gogol les mots clés « médecine quantique Grand Ville ».

A ma grande stupéfaction je tombais sur le site Web d’un individu, un ostéopathe (j’ai caché son nom et son lieu d’exercice), qui exerçait cette « Médecine » dans la banlieue de la Grande Ville. En me baladant dans son site je tombais sur son « approche quantique-Biorésonnance » pour cela, il utilise  un appareil dénommé : Physioscan (confer la capture d’écran de son site Web que j’ai mis en en-tête), une superbe machine à sous.

Et hop de taper Physioscan sur mon pote YouTube et à ma grande stupéfaction, je tombe sur cela :


Attention les yeux ! Voici le commentaire publié sous la vidéo PHYSIOSCAN : " Le bilan énergétique : Evaluation simple et rapide du niveau de stress et des capacités d’adaptations des organes, tissus et cellules. Le Physioscan vous permet en quelques minutes seulement d’obtenir des informations précises sur l’état de tous les systèmes du corps humain : endocrinien, nerveux, osseux, digestif, lymphatique... La fonction "bilan comparatif "  permet le suivi du patient au fil du temps. Basée sur des calculs comparatifs complexes, l’interprétation des résultats s'avère en fait très simple et peut recourir à différents moyens de visualisation : par valeurs numériques, par icônes ou logos, par courbes comparatives d'écart aux normes-étalons, par niveau d'entropie ou par résonance spectrale".

Mon dieu qu’on est loin de la très sérieuse Physique Quantique qui m’a tant pris la tête !

 

Références :

 - Médecine quantique

 - Médecine non conventionnelle

 - Site de Physioscan ICI.

13/09/2021

Profession : Voyant !

 

Quand j’étais, encore, en active, quand les circonstances qui s’y prêtaient et avec certains patients qui pouvaient comprendre mon humour, je tenais les propos suivants, je le cite (comme dirait l’acteur Alain Delon qui parlait de lui à la troisième personne). Aïe mes chevilles enflent !

Je tenais donc les propos suivants :

Avec mes connaissances médicales, chirurgicales, Psychiatrique et pour peu que je me tienne très bien au courant de l’actualité Médicale mais, aussi, et surtout, de l’actualité Économique, Politique et Sociétale, je m’achèterais une boule de cristal (ma technique préférée pas besoin d’apprendre une technique ésotérique comme les cartes les runes) et m’installerai Voyant et je gagerai bien plus qu’actuellement qu’avec ma consultation à 23 € (tarif de la consultation du Généraliste quand j’ai quitté mon sacerdoce en 2017, 4 ans déjà !).

En effet, les sujets qui reviennent toujours dans le domaine de la voyance c’est l’amour, le sexe, l’argent et... la santé.

Donc, avec mes connaissances, je pourrais faire unebonne voyance digne de ce nom qui rendrait service aux clients et ceci sans les arnaquer.

J’abordais, déjà, ce sujet dans mes articles :

 - 04/09/2015 : « Quand le Docteur Sangsue songe à sa retraite ».

 - 24/09/2011 : « Le Pendule et la Boule de Cristal : Une nouvelle façon de porter un diagnostic médical ».

Mais voyons, maintenant comment travaille une voyante.

Accrochez-vous bien, Voyante Josyane JOYCE vous prédit sa voyance sur le « passe » sanitaire. Des propos tenus le 11 août 2021.

Je ne ris pas. Enfin c’est faux, je ris jaune !

Ah, j’oubliais, faites rougir la carte bleue si vous voulez consulter Voyante Josyane JOYCE*.

On peut ne pas avoir fait d’études et gagner très confortablement sa vie pour peu que l’on ait un peu de jugeote et surtout que l’on soit malin.

Apparemment, Josyane JOYCE, ce jour là, comme on le voit sur la vidéo, n'avait pas chaussée ses lunettes, car, en définitive, nous sommes le 13 septembre et, que je sache, en définitive, cela ne pas si mal que cela. Mais, affaire à suive, rendez-vous en novembre...

 

P. S. : Le site de Josyane JOYCE ICI. Son tarif, 60 € la consultation.

 

*IN CAUDA VENENUM : David Mocq, "voyant réputé", nous donne le tarif d’une consultation de voyance à Paris, je le cite : « A titre indicatif, sachez que les honoraires d’une consultation de voyance auprès d’un voyant reconnu à Paris varient de 200 à 350 € ». Il précise qu’un voyant débutant prend 45 € le temps de se constituer un fond de commerce. On est à un autre niveau que Josyane JOYCE même si David Mocq exerce à Paris.

Rappelons, qu’actuellement, le tarif de la consulte du Spécialiste est à :

 - Secteur I : 46 €
 - Secteur II : aux alentours de 80 €

On est loin du compte !

10/09/2021

Le Cassoulet d'Harry

 

Allez, je reprends un de mes vieux articles.

Remontons dans le passé, le 06/01/2014 (7 ans déjà ! cela ne nous rajeunis pas) "Cassoulet Fast Cooking".

Une ancienne Pub qui me fait toujours marrer : celle du cassoulet "La belle Chaurienne". Le cassoulet "La belle Chaurienne" est une très bonne marque de cassoulet (de Castelnaudary) en boite. Quand je n’ai pas envie de cuisiner, cela change de traditionnelle pizza.

Bien sur, l'offre des lingots d'or ne tient plus car c’est une vieille Pub.

Allez, Jean mineur Publicité* envoie la Pub !

*C'est la minute culturelle. C'est le bonus qui justifie la reprise de mon article. Sinon j'aurais honte d'un post si facile.

09/09/2021

Le bouchon

 

J’ai été amené, récemment, à déguster un vin vieux.

Il s’agissait d’un magnum d’un Bourgueil 1982 (39 ans d’âge quand même!).

Il y eu, cependant, un petit soucis.

Cette bouteille avait été gardée debout un temps certain.

Lors de l’ouverture du flacon, une surprise m’attendit.

Je coupe la capsule et j’atteins  le bouchon.

Je pose le tire bouchon (un Charles de Gaulle*, le plus pratique, à mon avis) sur le bouchon quand, en appuyant celui-ci le bouchon... file dans la bouteille.

Et voilà pourquoi il faut conserver les bouteilles couchées.

 

Nota Bene : A la dégustation, faute d’être extraordinaire, il était quand même "dégustable", d’autant plus que ce n’était pas un grand vin de garde (il n’y a pas d’appellation grand cru classé pour les vins de Loire).


P. S. : Il faut dire que pour une conservation idéale du vin, faute d’une bonne cave, la cave à vin réfrigérée est un très bon investissement. Il faut compter, quand même, pour une cave à vin réfrigérée « tout venant » entre 400 à 800 €.

P. P. S. : Comme il est dit à la fin de la vidéo, faute de mieux, un frigo fera très bien l'affaire. Perso, j'ai un petit frigo dédié que j'ai réglé au minimum.

*"Tire-bouchon De Gaulle pourquoi ?"

06/09/2021

La Fécalothérapie ou Transplantation du microbiote Fécal (TMF)

 

Voici une médication originale qui est loin d’être merdique (sauf si... Voir la dernière vidéo) !

La bactériothérapie fécale ou fécalothérapie, également nommée Transplantation de Microbiote Fécal (TMF), transplantation fécale, greffe fécale ou transfusion fécale est un traitement médical destiné à des patients souffrant d’une maladies intestinale résistant aux traitements antibiotiques classiques : La colite pseudo membraneuse due à une bactérie, le Clostridium Dificile.

Déjà, en guise de sirop contre l'angine, le médecin grec Galien prescrivait des excréments à mêler au miel.

Ensuite, l’utilisation de la Transplantation du microbiote Fécal (TMF) date de la médecine chinoise du IVe siècle pour le traitement des empoisonnements alimentaires et d’infections intestinales avec diarrhée.

En effet, cette thérapeutique est attestée dès le IVe siècle en Chine, où l'alchimiste et médecin Ge Hong prescrivait l'administration d'une « soupe jaune » (ou « soupe dorée ») pour le traitement de diarrhées sévères.

Le transplant fécal a été développé à la fin du XXe siècle par le Professeur Thomas J. Borody* et son équipe à Sydney, en Australie, principalement comme un traitement alternatif pour la colite pseudo-membraneuse. Cette maladie est causée par la bactérie Clostridium Difficile et est habituellement traitée par antibiotiques. 

Cette approche n'est pourtant pas tout à fait nouvelle. Elle a longtemps été utilisée chez les animaux d'élevage, par exemple, pour prévenir la salmonellose chez les poulets.

En 1983, le premier cas validé d’infection récidivante à Clostridium difficile traitée efficacement par TMF était publié.

Dans les 30 années suivantes, plusieurs centaines de cas similaires rapportant l’efficacité de la TMF dans les infections récidivantes à Clostridium Difficile ont été rapportés dans la littérature mais le premier essai randomisé contrôlé n’a été publié qu’en 2013.

Les premières études dans la Recto Colite Hémorragique (RCH) sont donc encourageantes tout en montrant la complexité de la mise œuvre de la TMF dans les Maladie Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) avec notamment des protocoles très variés d’administration, une variabilité de réponse importante, et un effet donneur encore mal compris. D’autres études sont nécessaires afin de déterminer la place et les modalités de la TMF dans le traitement des MICI.

Qui a dit que le caca c'est sale ?


La greffe fécale à l'IHU Méditerranée Infection

Mais mal utilisée, cette technique peut rapidement s'avérer vraiment merdique. En effet, de plus en plus de gens essayent, grâce à des tutos sur le Net, de faire une transplantation fécale “maison”, ce qui peut s'avérer très dangereux.

*Il faut signaler que le Professeur Thomas J. Borody a fait exactement la même erreur que Le Professeur Didier Raoult en recommandant un protocole de trithérapie utilisant l'ivermectine, la doxycycline et le zinc pour le traitement de la COVID-19 traitement qui n'a pas, non plus, été validé (confer mon article du 02/09/2021 "Le Professeur Didier Raoult et le Professeur René Blondlot").

P. S. : La TMF n’a rien à voir avec l’Urinothérapie, ou  amaroli, technique ancestrale dont l’efficacité scientifique n’a jamais été prouvée. Par contre, à Rome, l’urine était collectée dans les toilettes publiques pour le service des artisans tanneurs qui se servaient de l'ammoniaque dégagé par l'urine pour nettoyer les cuirs ou dégraisser les laines. Pour le tannage (et son odeur) lisez Le Parfum de Patrick Süskind.

 

Références :

 - "Bactériothérapie fécale".

 - "Transplantation fécale".

 - "L’être humain et le caca, une histoire commune".

03/09/2021

La Balayette

 

Vu dans l’article de 20Minutes du 01/09/21 : « Toulouse : Trois jeunes frappent une jeune femme à coups de poing et pieds pour lui voler son sac » l’extrait suivant :

« Une jeune femme de 20 ans rentrait de soirée dans la nuit de lundi à mardi lorsqu’elle a été violemment agressée à Toulouse. Vers 3 heures du matin, alors qu’elle se trouvait rue des Blanchers, trois jeunes l’ont encerclée avant de lui arracher son sac à main. L’un d’eux lui a alors fait une balayette, la faisant chuter au sol ».

Mais qu’est ce que la Balayette me suis-je posé comme question pertinente.

Quoi, tu ne sais pas ce qu’est une Balayette !

Ignare !

Eh bien oui je suis ignare. Eh bien oui, je ne sais pais pas ce qu’est une Balayette.

Vite Wikipédia, mon pote, aide moi !

Je tape Balayette sur Wiki ça me renvoi à Balayage (technique de combat).

« Le balayage est une action utilisée dans les arts martiaux et en sport de combat dans le but de déséquilibrer ou de faire tomber l'adversaire. Elle est faite avec le pied (voire la jambe) sur le segment d’appui de l’adversaire. Elle peut être réalisée plus ou moins haute par rapport au sol.

La définition la plus usuelle est la suivante : « un balayage se pratique au ras du sol et est habituellement de petite amplitude. À la différence du fauchage d'amplitude plus grande et plus puissant » (Tadao Inogai, Roland Habersetzer, 1997). De plus, le fauchage se réalise d'habitude plus haut sur le corps du partenaire ».

Une compilation de Balayettes faite par nos jeunes intellos :

01/09/2021

L'incroyable découverte des gants chirurgicaux

 

Comme je le raconte dans mes deux articles :

 - 22/09/2012 : "Deux découverte due au hasard et à l’observation, l’ISONIAZIDE* et le VIAGRA*".

 - 31/05/2021 : "Comment Linus Thorvalds à découvert Linux : un hasard accidentel".

Très souvent, en médecine, les découvertes sont le fruit du hasard.

Mais la découverte des gants médicaux, par le grand chirurgien William Halsted, n’est, elle, pas le fruit du hasard mais bien de la nécessité : l'invention d’Halted est faite par amour du fait de la maladie de son instrumentiste.

William Stewart Halsted, né en 1852 et mort en 1922, était un très grand chirurgien américain.

Les innovations d’Halsted commencèrent très tôt. Muni de son diplôme, stagiaire à l'hôpital presbytérien de New York, y introduit l'usage de la feuille de suivi où sont relevés la température, le pouls et le rythme respiratoire du patient. 

Au XIX ème siècle, les médecins et chirurgiens américains allaient en Europe pour apprendre les nouvelles techniques médicales. L’inverse deviendra la règle au XX ème siècle.

Halsted part pour l'Europe où il poursuit son apprentissage, principalement à Vienne,.

Il ramène aux États Unis les techniques d’asepsie (se laver les mains avant les opérations, désinfecter la peau des patients avec des antiseptiques.

Il met au point plusieurs procédés opératoires, Il est parmi les premiers à pratiquer l'hémostase. Il formule les "principes de Halsted", principes chirurgicaux modernes concernant le contrôle du saignement, la dissection anatomique, la stérilisation, la suture des plaies. Il effectue la première mastectomie radicale pour cancer du sein opération connue sous le nom d’opération de Halsted.

Halsted fut un Docteur House avant l’heure.

En effet, Halsted étudie et démontre que la cocaïne a un effet anesthésique efficace et sûr. Expérimentant sur lui-même, Halsted devient dépendant à la cocaïne. Il doit suivre, alors,  une cure de désintoxication au sanatorium Butler, dans Rhode Island. Là, on essaye de le sevrer de la cocaïne en lui administrant de la morphine. Halsted devient dépendant aux deux drogues. Il finira, enfin, par s’en sevrer.

Halsted fut un des "Big Four", un des "quatre grands" médecins fondateurs de l'hôpital Johns-Hopkins.

En 1889, William Halsted est chef du service de chirurgie à l’hôpital John Hopkins, à Baltimore. Au bloc, il a, comme instrumentiste, Caroline Hampton. Très vite, les deux tombent amoureux, et se fiancent.

Pour désinfecter les mains du personnel soignant et les outils chirurgicaux, Halted, ayant ramené d’Europe comme nous l’avons vu, les techniques d’asepsie, utilisait du chlorure de mercure et de l’acide phénique. Mais ce procédé, bien que très efficace, avait un grave inconvénient, il était très irritant pour la peau et déclenchait des eczémas.

Caroline Hampton développe un important eczéma des mains qui pourrait la contraindre à renoncer à travailler avec Halsted.

Par amour pour son instrumentiste, Halsted à l’idée, pour protéger les mains de sa belle, de faire faire des gants en latex. Il va donc rencontrer Frank Seiberling qui a crée, en 1898,l’entreprise Goodyear Tire and Rubber Company qui, au départ, fabriquait des pneus en caoutchouc pour vélos et calèches. En effet, à l’époque, le caoutchouc était fait à partir du latex. Seiberling fabriquera les gants en latex que lui avait demandé Halsted.

C’est donc, au départ, pour protéger les mains qu’Halsted inventa les gants en latex.

En 1899, un élève de Halsted, le docteur Bloodgood a été le premier chirurgien de Joan Hopkins à porter ces gants pour chacune de ses opérations. Et il a fait le calcul. Sur cent patients opérés d’une hernie inguinale, un seul a souffert de complications par suppuration. 

L’ère des gants chirurgicaux, pour respecter l’asepsie, venait de commencer.

 

Références :

 - "Gant médical".

 - William Halsted.

 - "Caroline Hampton".

 - "Une histoire d’amour à l’origine des gants chirurgicaux".

 - "Quelle est l'origine des gants chirurgicaux ?".

 - "Histoire de la médecine : les gants de chirurgie".

 - "Qui a inventé les gants chirurgicaux ?".

29/08/2021

Le Syndrome de Skeeter

Syndrome de Skeeter chez un enfant : une piqûre de moustique qui est rapidement devenue rouge, chaude et enflée.

 

Nous sommes souvent piqués par les moustiques femelles, car les mâles se nourrissent essentiellement de nectar et d’eau. Lorsqu’elles nous piquent, ces moustiques prennent un peu de notre sang, mais nous injectent aussi un peu de leur salive.

Le Syndrome de Skeeter a été décrit dans les années 2000 par Simmons et Peng. 

Le syndrome de skeeter est le résultat d’une réaction allergique aux protéines contenues dans la salive de moustique.

Signes du syndrome de Skeeter :

Le syndrome de Skeeter est une réaction systémique inflammatoire plus importante avec une fièvre parfois accompagnée de vomissements et de troubles respiratoires. Cliniquement, il peut se manifester par une cellulite (inflammation sévère du tissu cutané). Cette réaction d'hypersensibilité est liée à la production d'anticorps spécifiques (IgE et IgG) dirigés contre la salive des moustiques. Les jeunes enfants, les personnes atteintes d'une immunodéficience ou les voyageurs se trouvant en présence d'espèces de moustiques indigènes ont plus de risques de développer le syndrome de Skeeter 

Traitement du syndrome de Skeeter :

Elle repose sur trois modalités : éviction des piqûres par des mesures préventives (répulsifs, vêtements), traitement antihistaminique de fond, traitements des symptômes lord des piqûres (Antipyrétiques et AINS contre la fièvre très important chez l'enfant en raison du risque de convulsions, corticoïdes, adrénaline si un choc anaphylactique est détecté).

Le meilleur traitement : la prévention

Pour éviter de développer le syndrome de Skeeter, il faut simplement limiter son exposition aux moustiques. Particulièrement en été où les moustiques reviennent en force, il faut veiller à assainir son environnement immédiat.

Évitez les eaux qui stagnent, car elles sont des sources de reproduction des moustiques. S’il existe dans votre jardin des réceptacles d’eaux, il est recommandé de les vider.

Aussi, pour passer des soirées dehors, mettez des vêtements qui couvrent vos membres. À défaut, vous pouvez aussi vous procurer de produits anti-moustiques. Il s’agit le plus souvent d’huiles ou  de crèmes qui couvriront les parties exposées de votre peau.

Sans oublier les lampes anti moustiques.


Syndrome de Skeeter chez un bébé de 18 mois


Les meilleurs lampes anti moustiques 2020 

 

Références :

- "Syndrome de Skeeter".

 - "Skeeter syndrome".

 - "Syndrome de Skeeter : causes, symptômes et traitements".

26/08/2021

Une pathologie Géniale !

Comme je vous l’ai dit dans un de mes précédant article je suis toujours abonné à VIDAL News. Je reçois, ainsi, régulièrement leur news letter.

Ceci me permet de me tenir au courant des actualité médicales mais, aussi, des pathologies courantes.

Dans une de ces dernières news letter j’ai eu la stupéfaction de lire cet article purement génial !

 

Clic gauche sur l'image pour l'agrandir

23/08/2021

Histoire de l'anesthésie : l'histoire chloroforme et la mort de Raimu

Appareil à chloroforme du Dr Ricard


Déjà, très récemment, j’ai abordé, un peu, dans mon article du 20/08/2021 : « Le renouveau de la Psychochirurgie : Le nouveau traitement chirurgical du Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) » un sujet ayant trait à une autre de mes passions : l’histoire de la Médecine.

Je visioné, par hasard, en flânant sur mon pote YouTube, la vidéo suivante.

Cette vidéo est un exposé, par un anesthésiste, qui raconte, à propos de la mort de Raimu, l’histoire de l’utilisation du chloroforme en anesthésie.

Cet exposé est remarquablement bien fait et avec plein de détails précis.

Attention, comme je l'ai dit, il s'agit d'une conférence la vidéo est assez longue, elle dure 35 minutes.

Je vous laisse seul juge :

 

P. S. :

J’ai, modestement, publié un article sur l’histoire de la Médecine le 14/12/2012 : « L’Hymne national de la Grande Bretagne et sa petite histoire ».

Nota Bene :

Si l’histoire de la médecine vous intéresse, tapez, comme le le fit sur YouTube : « Histoire de la médecine ». Je vous recommande, plus particulièrement, les vidéos du Professeur Fabiani, un véritable acteur et remarquable conteur, ancien professeur de chirurgie cardiaque reconverti en Professeur d’histoire de la médecine, mais aussi les vidéos de l’institut pasteur de Lille.

22/08/2021

Les lucioles, le ver luisant, les luciférines et la bioluminescence

Les lucioles :


Luciole

La famille des lucioles et des lampyres (Lampyridae) regroupe plus de 2 000 espèces connues de coléoptères produisant presque tous de la lumière (jaune à verdâtre, longueur d'onde de 510 à 670 nanomètres). Ces insectes, en tant que petits prédateurs de la strate herbacée et buissonnante, jouent un rôle important dans leur niche écologique en limitant notamment la pullulation des chenilles, escargots et limaces.

Les lucioles sont en voie de régression presque partout dans le monde probablement en raison de la conjonction de plusieurs facteurs (généralisation de l'usage d'insecticides, pollution lumineuse et, selon des données récentes, parfois en raison du dérèglement climatique). Elles sont l'insecte-emblème de deux États américains et ont été déclarées « trésor national » au Japon.

Le ver luisant :


Ver luisant

Le lampyre, Lampyris noctiluca, communément appelé ver luisant, est une espèce d’insectes coléoptères de la famille des Lampyridae, de la sous-famille des Lampyrinae. Le mot vient du latin lampyris qui vient lui-même du grec λαμπυρίς dérivé du verbe grec λάμπειν, « briller ». Il s'apparente aux Lucioles (du genre Luciola, sous-famille des Luciolinae)1. Malgré son nom de ver luisant, le lampyre n'est pas un ver, mais bien un coléoptère.

Les luciférines :


Représentation topologique de la luciférine de luciole

Les luciférines sont des molécules dont l'oxydation, sous le contrôle d'une enzyme, la luciférase, aboutit à la formation d'oxyluciférine et à l'émission de photons. La luciférine a été découverte chez plus de 300 espèces capables de bioluminescence.

Il existe cinq types de luciférine, chacun étant lié à une luciférase spécifique :

 - Luciférine de luciole : L'espèce la plus étudiée est Photinus pyralis (le lampyre). Cette molécule est largement utilisée dans plusieurs techniques courantes de dosage.

 - Luciférine bactérienne : La luciférine bactérienne est trouvée dans des bactéries et certains céphalopodes.

 - Luciférine de dinophytes : La luciférine de dinophytes est un dérivé de la chlorophylle. Un type de luciféine très proche est trouvé dans le krill, prédateur des dinophytes.

 - Luciférine de cyprinidés : Ce type de luciférine, également appelé Varguline, est trouvé chez certains ostracodes (Vargula hilgendorfii par exemple) et poissons des profondeurs.

 - Coelentérazine : Cette luciférine est également issue du milieu aquatique. Elle est trouvée chez les radiolaires, cténophores, cnidaires, calmars, copépodes, chaetognathes, certains poissons et crevettes.

La bioluminescence :


Mécanisme général des réactions de bioluminescence

La bioluminescence est la production et l'émission de lumière par un organisme vivant via une réaction chimique au cours de laquelle l'énergie chimique est convertie en énergie lumineuse.

Le mot a pour origine le terme grec bios signifiant vie et le terme latin lumen, lumière.

La bioluminescence est une forme de luminescence, produisant une lumière dite froide car moins de 20 % de la lumière génère de la chaleur.

Le composé chimique à l'origine de la luminescence est la luciférine. Celle-ci émet de la lumière en s'oxydant grâce à l'intervention de la luciférase, une enzyme. La réaction chimique peut avoir lieu à l'intérieur ou à l'extérieur de la cellule. Chez les bactéries, l'expression des gènes liés à la bioluminescence est contrôlée par un opéron appelé lux operon.

Il a été montré que 76 % des organismes pélagiques sont connus pour être bioluminescents, et cela de la surface jusqu'à 4 000 m de profondeur. 

Les applications de la bioluminescence :

 1°) La bioluminescence dans l'industrie agroalimentaire

La présence d'ATP dans la réaction de bioluminescence permet de simplifier de nombreux contrôles classiques.

Le dosage de l’ATP (ATPmétrie) possède plusieurs domaines d'applications dans l'alimentaire :

 - Évaluer l'état de fermentation des produits laitiers.

 - Contrôler la stérilité des surfaces (eau de rinçage, débris alimentaires, moisissures,...) en contact avec des produits alimentaires.

 - Contrôler l'hygiène lors de la mise en bouteille de vin (œnologie).

 - Contrôler l'état de contamination des boissons comme le Coca-Cola.

 - Prévoir une date de péremption d'un produit.

 2°) La bioluminescence dans le domaine médical

La bioluminescence dans le domaine médical est une vraie révolution.
 
 - Dans le secteur du domaine de l'imagerie cérébrale :  Cette technique  permet de suivre l'activité neuronale et peut même permettre de tracer un réseau de neurone. Cela débouche sur  plusieurs révolutions  comme par exemple :
 
    + La possibilité d'étudier des zones du cerveau encore mal connues telles que les neurones du corps ellipsoïdal, qui est une structure impliquée dans la régulation de l'activité locomotrice.
 
    + Des cartes inédites anatomo-fonctionnelles ont pu être tracées. Ces cartes sont très informatives sur l'activité globale de l'ensemble du cerveau et permettent de comparer l'activité cérébrale par exemple chez un mâle et chez une femelle ou alors en fonction de l'âge du cerveau.

 - En cancérologie : le principe de cette application est le suivant: un gène modifié code pour la luciférase. On injecte ensuite de la luciférine ce qui permet de capter, avec une caméra ultra-sensible, la lumière émise à l'intérieur du corps.
Cela permet :

    + De suivre la migration de cellules immunitaires : en effet, les cellules deviennent observables dans l'obscurité car elles sont marquées par la luciférase  et peuvent donc être suivies lors de processus d'inflammations ou dans des cas tumoraux.
 
​    + D'évaluer l'éfficacité du traitement de la maladie : les tumeurs sont génétiquement modifiées pour exprimer la luciférase. Plus elles sont nombreuses, plus leur signal lumineux est  important. On peut donc voir si un traitement est efficace ou non en fonction de son efficacité à faire diminuer le signal lumineux. 

 3°) La bioluminescence dans l 'environnement

La bioluminescence est également très utile dans le traitement des eaux  pour vérifier si l'eau est correctement traitée et désinfectée. Dans ce cadre de traitement des eaux, deux cas de figure peuvent être souhaités : 
 
​Enfin, pourquoi ne pas utiliser la bioluminescence comme alternative à l’éclairage public ? Cela ne consommera pas d’électricité.


Les lucioles femelles attirent les mâles pour les dévorer


2 minutes pour comprendre le ver luisant


La bioluminescence


La fonction biologique, le contrôle et l'application de la bioluminescence


Lucioles et bioluminescence

 

Références :

 - Lampyridae

 - Lampyre

 - Luciférine

- Bioluminescence

 - La bioluminescence dans notre quotidien.

20/08/2021

Le renouveau de la Psychochirurgie : Le nouveau traitement chirurgical du Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC)

La stimulation cérébrale profonde (SCP)

 


L’histoire de la médecine est un perpétuel recommencement.

Cela est parfaitement démontré par le renouveau de la Psychochirurgie.

Cet  article fait suite à mes précédant articles sur la Psychiatrie:

 - 18/06/2021 : « Le Syndrome de Noé ».

 - 26/07/2021 : « Le Syndrome de Diogène ».

 - 13/08/2021 : « La Syllogomanie ».

Dernièrement, j’ai vu un reportage, à la télé, sur le traitement chirurgical du TOC sévère. En effet, 10 % des TOC, ne répondent pas au traitement médicamenteux associé à une Thérapie Cognitivo Comportementale (TCC).

Le traitement par stimulation cérébrale profonde (SCP), pour le TOC, utilise des dispositifs médicaux implantés chirurgicalement, semblables à un pacemaker. Ce traitement délivre une stimulation électrique soigneusement contrôlée dans des parties bien ciblées du cerveau et peut aider à réduire certains symptômes du TOC. 

Les techniques par SCP, furent développées, depuis environ 18 ans, dans la maladie de Parkinson.

Elles sont utilisées, désormais, dans le domaine du TOC sévère ou résistant.

Je me souviens, quand j’effectuais un de mes premiers stages hospitaliers, cela devait être dans les année 75, avoir été dans un service de Neurochirurgie.

J'ai été le témoin d'un dernière Lobotomie.

J’assistai donc, un matin, à la visite du neurochirurgien.

Dans la chambre ou j’étais gisait une patiente, un peu dans le coaltar.

Elle venait d’être opérée d’une Leucotomie, le traitement chirurgical, de l’époque, des TOC sévères. En effet, elle se lavait les mains tellement souvent dans la journée, que la peau celles-ci en pâtissaient.

Cette technique est désormais interdite dans de nombreux pays et n’est plus considérée comme une bonne pratique dans la médecine actuelle.

Comme je vous le disais, l’histoire de la médecine est un perpétuel recommencement.

 

P. S. : Je vous conseille de visionner le film, avec Jack Nicholson en « toqué », "Pour le pire et pour le meilleur".

Un bref extrait de ce film génial :

Un autre film, toujours avec Jack Nicholson, se termine avec une Lobotomie : "Vol au dessus d'un nid de coucou".

 

Un conseil de lecture :

 - "De la leucotomie à la stimulation électrique profonde : aspects historiques et éthiques de la psychochirurgie".

19/08/2021

L’eau minérale de Carbonnieux

La robe blanche du carbonnieux blanc

 


Le château Carbonnieux est l’une des références de l’appellation Pessac-Léognan. Il produit un vin blanc très réussi, de renommée mondiale.

 Qu’a donc à voir un château aussi prestigieux avec de l’eau minérale, breuvage tout juste acceptable pour remplir les biberons des futurs vignerons bordelais ?

Rappelons-nous, tout d’abord, qu’avant d’être la propriété de la famille Perrin, le château Cabonnieux fut administré par les moines bénédictins de l’abbaye de Sainte-Croix. De la moitié du XVIIIe siècle jusqu'à la Révolution, ils furent à l’origine de l’amélioration qualitative du château grâce à leur connaissance du terroir et leur expertise en vinification.

Ce que retient la légende, au sujet de ces moines vignerons, c’est leur astucieux sens du commerce.
 
Les moines eurent en effet l’idée d’étiqueter leur vin blanc à la robe limpide et claire, « Eau minérale de Carbonnieux ». Cette soit disant « Eau » était ensuite vendue en terre ottomane, territoire où les vins étaient proscrits. En effet, la loi islamique interdisait toute consommation d’alcool.

c’est ainsi que cette mystérieuse boisson arriva sur la table du Sultan de Turquie qui s’exclama : « Si les eaux minérales françaises sont aussi bonnes, pourquoi ces gens-là prennent-ils la peine de faire du vin ? ».
 

 

Référence :

 - Eau minérale de Carbonnieux.

 - Site du Château Carbonnieux.

17/08/2021

L’herbe-aux-chats

 

l’Herbe-aux-chats, encore appelée menthe à chat, est une expression regroupant diverses plantes, dont la cataire, provoquant un effet euphorisant ou excitant sur certains félins, notamment les chats

 Le caractère commun des herbes-aux-chats est le déclenchement chez les félins de comportements frénétiques. Ces réactions ont été divisées en 4 principales séquences comportementales.

  - Reniflage
  - Léchage, mâchonnage et secouement de la tête
  - Frottement du menton et du cou
  - Roulade sur le dos et frottement du corps.

Le composé organique, la népétalactone, un terpène que contient les plantes, agit sur le chat au niveau de son système nerveux en déclenchant des phéromones sexuelles, un peu comme un excitant qui aurait des effets hallucinatoires. Votre chat habituellement tout calme peut devenir tout fou durant un quart d'heure, c'est un peu la drogue du chat ! 

Les chats ne sont pas tous affectés par les herbes-aux-chats : la réaction est dépendante de facteurs héréditaires qui se transmettent selon le mode autosomique dominant. Des études sur les chats de Boston ont montré que 70% environ des chats sont porteurs de l'allèle responsable de la sensibilité aux molécules des herbes-aux-chats.

Il ne faut pas confondre l’Herbe-aux-chats avec l’Herbe à chat.

L'Herbe à chat se présente dans des petits pots dans lesquels poussent des tiges bien vertes et bien droites ressemblant à une sorte de gazon. Cette végétation, que les chats aiment, s'intègre dans le processus digestif ; en effet elle lui sert surtout à se purger des poils qu'il avale en faisant sa toilette, un peu comme un vomitif.

 

Références :

- Herbe-aux-chats

 - Herbe à chat ou herbe aux chats ?

 - Phéromones sexuelles

16/08/2021

Quelle était, vraiment, la personnalité de Roland Moreno, l’inventeur  génial de la carte à puce : Une vidéo explicative

 

Pour me reposer, un peu, un article, facile à écrire, sur Roland Moréno, l’inventeur de la carte à puce.

Voici une vidéo de l’intervention de Marcel Botton Directeur Général Délégué de Nomen, cousin de Roland Moreno, et d Xavier Niel Vice-président de Iliad/Free dans le cadre de la journée des entreprises au Sénat, qui fût, aussi, l'occasion de rendre hommage à Roland Moreno.


Références :

 - "Roland Moreno - Un Woody Allen de la technique".

 - "Théorie du Bordel Ambiant" (1990).

Quelques articles de mon Blog consacrées à Roland Moreno démontrant, s’il en était besoin, l’admiration que porte à ce Géo Trouvetout :

 - 07/07/2008 - "La puce à Moreno".

 - 11/07/2008 - "Roland Moréno"

 - 03/05/2009 - "Un nouvel usage pour les cabines téléphoniques".

 - 21/04/2015 - "La disparition des cabines téléphoniques et le Docteur Sangsue".

 - 09/04/2020 - "Le pipotron".

15/08/2021

Censuré !

 

 

Dans un de mes derniers articles, publié il y a 3 à 4 jours et ayant trait à la vie intime de Mistinguett, cette grande star du music-hall français des années 1920, j’ai été censuré par Hautetfort, l’hébergeur de mon blog, à cause d’un mot clé sensible.

J'ai été censuré, hier, toute la journée

En effet, si je n’apparaissais plus sur Google, j'apparaissais, toujours, sur le moteur de recherche Français Qwant.

Dès que je m’en suis aperçus, je supprimais, illico presto, mon article litigieux.

Je le supprimais le matin et…

Le soir même, je réapparaissait, miraculeusement, sur Google !

La morale de cette cette histoire édifiante :

Ne négligez pas Qwant.


La censure littéraire au XVIII siècle

Je ne veux pas vous priver de la vidéo de la célèbre chanson de Mistenguett en 1933, "C’est vrai", que J’avais posté dans mon article censuré.


Mistinguett - "C'est Vrai" -  Bal des Petits Lits Blancs 1934

Une autre chanson célèbre de Mistinguett dans l'article de mon Blog  du 11/09/2009 : "Je cherche un Millionaire - Mistinguett - 1937".

Cette chanson n’est pas sans rappeler celle d du groupe ABBA (en 1976) : "Money Money Money".

Comme quoi rien n'a changé depuis.

 

Références :

- « Comment surveille-t-on et censure-t-on Internet ? »

- Le moteur de recherche Qwant.

 - « C’est vrai »

13/08/2021

La Syllogomanie

 

Dans mes articles :

 - "Le syndrome de Noé"

 - "Le Syndrome de Diogène"

J’évoque un trouble psychiatrique que l’on regroupe, maintenant, sous le terme de Syllogomanie.

La syllogomanie ou accumulation compulsive (du grec ancien : σύλλογος / súllogos « rassemblement ») est le fait d'accumuler de manière excessive des objets (sans les utiliser), indépendamment de leur utilité ou de leur valeur, parfois sans tenir compte de leur dangerosité ou de leur insalubrité. 

Les personnes atteintes de syllogomanie (thésaurisation pathologique) ont toujours une telle difficulté à jeter ou à se séparer de leurs biens que les objets s’accumulent et encombrent les espaces de vie au point de les rendre invivables.

En 2013, la syllogomanie a été inscrite dans le  DSM-5 (version 5 du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux).

Les médecins diagnostiquent la syllogomanie lorsque :
    • La personne éprouve constamment des difficultés à se séparer de ses biens, quelle que soit leur valeur réelle.
    • La personne conserve des objets principalement parce qu’elle sent qu’elle doit le faire, peu importe la valeur de l’objet.
    • Les biens accumulés encombrent et obstruent les pièces à vivre (pas les sous-sols ou les aires de rangement) et interfèrent avec l’utilisation de ces pièces aux fins prévues.
    • La personne se sent très angoissée à l’idée de jeter ses biens quels qu’ils soient et/ou elle éprouve des difficultés à fonctionner (au travail, dans sa famille, ou avec des amis) en raison de la syllogomanie.

Les formes cliniques de la Syllogomanie :

Bibliomanie : La bibliomanie est un trouble obsessionnel compulsif impliquant la collection ou l'accumulation de livres à un point où les relations sociales ou la santé sont endommagées.

Syndrome de Diogène : Le syndrome de Diogène est un syndrome décrit par la gériatre américaine Allison N. Clark en 19751 pour caractériser un trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées, voire insalubres.

Syndrome de Noé : Le syndrome de Noé, appelé en anglais animal hoarding (« accumulation d'animaux »), est un trouble mental qui consiste à posséder trop d'animaux de compagnie. Plus exactement, on possède plus d'animaux que l'on n'en peut héberger, nourrir et soigner correctement, le point commun des malades étant l'incapacité à saisir la gravité de la situation. Cette dérive peut-être le fait d'une personne seule, mais aussi d'un groupe d'individus, sous la forme d'un refuge pour animaux.

Cas célèbre :

Les frères Langley et Homer Lusk Collyer, dits « les ermites de Harlem », qui avaient accumulé 136 tonnes de bric-à-brac dans leur immeuble de trois étages à New York19, dont 25 000 livres moururent en 1947, victimes des traquenards qu’ils avaient installés dans leur demeure pour déjouer les voleurs, lorsque le cadet, Langley Collyer, fut écrasé par une valise et trois énormes liasses de journaux alors qu’il rampait dans un tunnel de journaux pour apporter à manger à son frère paralytique aveugle, lequel mourut à son tour de faim quelques jours plus tard. 

Références :

 - Syllogomanie

 - Syllogomanie