Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2022

John Cunningham Lilly et son caisson d'isolation sensorielle


John Cunningham Lilly


John Cunningham Lilly, né le 6 janvier 1915 à Saint Paul dans le Minnesota et mort le 30 septembre 2001 à Los Angeles en Californie, est un médecin, neuroscientifique, neuropsychologue, psychanalyste, psychothérapeute, cétologue, mammalogiste, inventeur et écrivain américain.

Il est surtout connu pour être un pionnier dans l'étude de la conscience, avec ses outils propres : le caisson d'isolation sensorielle, la communication avec les dauphins et la recherche de leur intelligence, et les expériences avec les substances psychédéliques.

Il fut un membre important de la contre-culture californienne à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Il était proche de personnes telles que : Ram Dass, Allen Ginsberg, Carlos Castaneda, Werner Erhard, Richard Feynman, Gregory Bateson, Alan Watts, Alejandro Jodorowsky, Oscar Ichazo et Timothy Leary. 


caisson d'isolation sensorielle

Un caisson d'isolation sensorielle ou caisson de privation sensorielle est une sorte de cocon clos dans lequel on s'allonge pour flotter dans une solution de sulfate de magnésium (sel d'Epsom) à la température du corps. En principe, aucun stimulus extérieur ne vient ou ne doit stimuler les sens : il y a ni lumière (vue), ni son (ouïe), disparition de la sensation de pesanteur, et atténuation du toucher et des odeurs (olfaction). On utilise davantage aujourd'hui l'expression caisson de flottaison. 

Depuis la création des premiers caissons, plusieurs centaines d’études ont été conduites8,9,10, principalement dans les domaines suivants : l'orthopédie, la dermatologie, la médecine du sport et la gestion du stress.

Une session de flottaison thérapeutique dure en général une heure. Il est commun de ressentir une légère sensation de piqûre sur les petites blessures du corps (coupures de rasage, bouton), mais ces sensations disparaissent après quelques minutes et elles peuvent être évitées avec l'application de vaseline au préalable. Des petits picotements dans le corps, similaires à ceux ressentis en début de méditation assise peuvent également apparaître. Les dernières 20 minutes sont souvent le moment de transition entre le rythme beta ou alpha au rythme thêta de l'activité cérébrale, qui est l'état apparaissant juste avant l'endormissement et au réveil. Plus l'utilisateur est familier de la flottaison, plus longue est la durée de la phase thêta.

 

Références : 

 - John Cunningham Lilly

 - Caisson d’isolation sensorielle

07/01/2022

Combien d'années faut-il pour former un Anesthésiste Réanimateur ?

 

Je ne me mêle jamais de politique, ce n’est pas mon domaine, je suis totalement incompétent.

Il y a un domaine, par contre, que je connais bien, car c’ était mon métier, c’est le monde de la Médecine.

Dans mon métier, s’il y a bien quelque chose que je ne supportais pas c’était l’incompétence avec son corolaire : le manque de connaissances.

Dans « l’exercice de mon Blog », un peu comme un journaliste (aïe mes chevilles !), j’essaye au maximum de vérifier mes sources.

Or, ce matin, en ouvrant Thunderbird, je suis tombé sur ça :

20 Minutes du 06/01/22

Présidentielle 2022 : Faut-il deux ans pour former un médecin réanimateur, comme l'affirme Valérie Pécresse ?

Invitée de RTL lundi 3 janvier 2022, Valérie Pécresse a affirmé : « Former un médecin, oui, ça prend entre 8 et 10 ans. Mais former un réanimateur aujourd'hui [...] ça peut prendre un ou deux ans».

Un autre journaliste, indiquait que cela prend plutôt « cinq ans ».

Quel est le vrai du faux ?

La réponse sur le dite de l’étudiant ICI.

Après six années d’études communes de médecine, il doit effectuer cinq ans d’internat (répartis en 10 semestres) dans la spécialité Anesthésie-réanimation, sanctionnés par un DES (Diplôme d’Études Spécialisées).

En résumé, c'est bien le journaliste qui a raison, après 6 ans pour passer l'ECN* (qui donne accès au 3ème cycle des études de médecine) il faut bien 5 ans de plus (et non 1 ou 2) pour avoir le DES. Le temps total étant de 11 ans d’études après un BAC scientifique. Tu passe ton BAC à 18 ans et tu sors Anesthésiste Réanimateur à 29 !

Une vidéo sur la vie d’un interne :

Une vidéo sur la découverte de l’anesthésie par Horace Wells et sur sa triste fin :


Nota Bene : Pour le Médecin Généraliste Neuf années d’études sont nécessaires. Le choix de la spécialité Médecine généraliste intervient en sixième année, au moment des ECN (Épreuves Classantes Nationales). L’internat dure ensuite trois ans et est constitué, pour l’essentiel, de stages. Source l’Etudiant ICI. Tu passe ton BAC à 18 ans et tu sors Spécialiste en Médecine Générale à 27 ans.

*Si vous êtes intéressés par les questions d'ECN allez à la rubrique Annales.

P. S. : Je vous renvoi à mon article du 23/08/2021 : « Histoire de l'anesthésie : l'histoire chloroforme et la mort de Raimu ».

01/01/2022

Adolphe Quetelet, l’indice de Quetelet et l’IMC ou BMI


Adolphe Quetelet


Après les agapes des deux réveillons, et en ce début d’année, il est temps de passer aux bonnes résolutions pour cette nouvelle année.

C’est le moment de penser à sa ligne et à sa santé.

Lors de mes études médicales il fut porté à ma connaissance l’indice de masse corporelle ou IMC (en anglais, body mass index ou BMI).

L’IMC est une grandeur qui permet d'estimer la corpulence d’une personne.

Il se calcule en fonction de la taille et de la masse corporelle IMC = Poids (en kilo)/Taille² (en centimètre). Il a été conçu, au départ, pour les adultes de 18 à 65 ans, mais de nouveaux diagrammes de croissance ont vu le jour au cours des dernières décennies pour les enfants de 0 à 18 ans. Cela permet de dépister l’anorexie, le surpoids et l’obésité.


Courbes de l’Indice de masse Corporelle (Pour agrandir, clic droit sur l'image puis clic gauche sur "ouvrir l'image dans un nouvel onglet")

C’est donc à cette occasion que j’entendis parler de l’indice de Quetelet.

En effet, l’IMC a été inventé au milieu du XIXe siècle par Adolphe Quetelet.

Mais qui était Adolphe Quetelet ?

Lambert Adolphe Jacques Quetelet né à Gand le 22 février 1796 et mort à Bruxelles le 17 février 1874, est un mathématicien, astronome, naturaliste et statisticien belge, précurseur de l'étude démographique et fondateur de l'observatoire royal de Belgique.

Il est l'un des fondateurs de la statistique moderne.

Poète à ses heures, il fut membre de la Société de littérature de Bruxelles.

Adolphe Quetelet est d'origine française par son père, François Quetelet, originaire de Picardie. Il épouse en 1824 Cécile Curtet, fille d'un médecin français Antoine Curtet qui fut parmi les fondateurs de l'école de médecine de Bruxelles où il fut professeur.

Reçu docteur en sciences mathématiques à l'université de Gand en 1819 pour une thèse sur la théorie des sections coniques, il enseigne les mathématiques à Gand et à Bruxelles.

Il est influencé par Joseph Fourier avec qui il étudie la statistique qu’il élèvera au rang de science.

Adolphe Quetelet crée plusieurs sociétés et journaux de statistique. Il est particulièrement impliqué dans la création d'une coopération internationale entre statisticiens.

Il préside le premier congrès international de statistique qui se tient à Bruxelles en 1853. La même année, il participe à la Première conférence maritime internationale à Bruxelles visant à favoriser les échanges de données météorologiques. Cette coopération débouche sur l’Organisation météorologique internationale en 1873.

Il meurt le 17 février 1874 et est inhumé au cimetière de Bruxelles.

Ses recherches portent sur :

 - La psychologie : Quetelet fonde l’approche différentielle en psychologie. Avec Francis Galton, il montre que les différences entre les individus se répartissent habituellement selon la courbe de Gauss. Le caractère mesuré est expliqué par la rencontre d’un très grand nombre de facteurs simples répartis dans la population selon les lois de la probabilité.

 - Les mathématiques : Il est l'auteur des théorèmes qui relient les définitions de coniques. Ces théorèmes sont connus aussi sous l'appellation de « théorèmes belges ».

 - Les statistiques : Quetelet présente sa conception de « l'homme moyen » comme valeur centrale autour de laquelle les mesures d'une caractéristique humaine sont groupées suivant une courbe qui obéit à la loi normale (courbe de Gauss). On lui doit le système de mesure internationale de l'obésité, connu sous le nom d'indice de Quetelet, ou encore Indice de masse corporelle.

 - L’astronomie : À l'observatoire de Bruxelles, il travaille sur les données géophysiques et météorologiques.

Hormis l’aspect publicitaire, cette vidéo est fort bien faite.

Une vidéo d'une conférence de 55 minutes à l'Académie royale de Belgique sur la vie et l’œuvre de Quetelet tout cela replacé dans son contexte historique.


Jean-Jacques Droesbeke et Michel Armatte - La puissance du nombre selon Quetelet

 

Et, maintenant, faites vous peur, sur ce site pour calculer votre IMC: « CalculerSonIMC ».

16/12/2021

Mémoire de la cuisine française - Michel Guérard

 

L’autre jour, en accompagnant ma moitié à la Grande Bibliothèque de la Grande Ville, je suis tombé en arrêt sur un livre en tête de gondole.

Le dernier livre de Michel Guérard : « Mémoire de la cuisine française » paru en 2020 cher Albin Michel.

En deux jours, je l'ai littéralement « dévoré ».

Tout le monde connaît Michel Guérard qui est considéré comme l'un des fondateurs de la « nouvelle cuisine ». Il est en outre l’inventeur de la « cuisine minceur ».

Ses parents tenaient une boucherie.

Enfant, il a connu les privations de la deuxième guerre mondiale. En 1943, il attrape la diphtérie (car il n'était pas vacciné*) et bénéficie de la sérothérapie antidiphtérique.

En lisant son livre, j’y ai appris que Michel Guérard à eu un double cursus d’abord de pâtisserie (il a débuté chez un pâtissier traiteur) puis de cuisinier. Tout comme Thierry Marx.

Ce sont les gens qui ont un double cursus qui sont les plus intéressants.

D'ailleurs le Grand Patron  de chirurgie cardiaque dont je parle dans mon article « Connais-tu l'origine du mot chirurgien ? », (je viens juste d'y rajouter une vidéo historique) après avoir commencé comme interne en chirurgie, est passé par la case chef de clinique de cardiologie : double cursus médical et chirurgical.

En 1957, Michel Guérard est embauché au Crillon comme chef pâtissier puis chef saucier. Après avoir remporté le concours de meilleur ouvrier de France en pâtisserie, il devient chef pâtissier du Lido.

En 1965, il s'installe à son compte dans un bistrot d'Asnières-sur-Seine (ancien bistrot nord-africain qu'il rachète à la bougie2) qui deviendra rapidement le Pot-au-Feu, considéré comme un haut lieu de la gastronomie parisienne.

En 1974, il s'installe avec sa femme Christine Barthélémy (héritière de la Chaîne thermale du Soleil et diplômée d'une grande école de commerce) dans les Landes, à la station thermale d'Eugénie-les-Bains en créant « Les Prés d’Eugénie ».

C’est au Prés d’Eugénie qu’il met au point sa « cuisine minceur », ce qui lui vaut la couverture de Time.

Il devient le premier grand chef à s'associer à l'industrie agro-alimentaire en élaborant des plats surgelés pour la marque Findus de Nestlé.

En 1983, il rachète les chais et vignes du Château de Bachen puis crée la première Ferme thermale en 1996 ce qui lui permet d'allier cuisine, diététique et Thermalisme..


Gastronomie : la pintade braisée trois étoiles de Michel Guérard - Météo à la carte


Recette : La salade gourmande au foie gras de Michel Guérard | Archive INA


Les Prés d'Eugénie - Michel Guérard

Et comme si vous y étiez (Attention, tourné en 2013, pas par moi, hélas) :

Un aspect méconnu de Michel Guérard : Michel Guérard viticulteur.

 

*la vaccination généralisée des enfants contre la diphtérie ne sera effective qu'à partir de 1945.

A lire : « Rendez-vous avec... Michel Guérard et Benoît Peeters ».

Site « Les Prés d'Eugénie »

21/11/2021

Le port USB : une histoire de chasse de mes débuts avec un ordinateur ou ma première confrontation avec le hardware

Mon lecteur ZIP Ioméga : Nostalgie !


Un "petit" sujet qui traite de l'histoire de l'informatique.

Je tiens à préciser, tout d’abord, que le hardware (le matériel informatique) n’est pas mon fort, contrairement à mon fidèle lecteur alain, je préfère, et de loin le software (les logiciels).

Tout commence en 1999 avec Windows 98 SE.

A cette époque fut mis en place la télétransmission pour dématérialiser les FSP (Feuille de Soin Papier) de la Sécurité Sociale.

Pour la télétransmission, il fallait (et il faut toujours) :

- Un ordinateur (il est vrai que l’on peut télétransmettre sans ordinateur avec, seulement, un lecteur de télétransmission). J'achetais donc un PC avec Windows 98. Actuellement la répartition du marché des Systèmes d'Exploitation (OS) est la suivante : Windows représente 88 % du parc des PC contre 8 % pour macOS et 2 % pour Linux (qui, étant un logiciel libre, est gratuit). Eh oui, il existe une solution médicale sous Linux !

 - Un logiciel Médical agréé.

 - Un lecteur bifente  de carte vitale (SESAM-Vitale) et (CPS).

Et...

 - Une connexion internet. A l’époque une connexion bas débit RTC, point de box, point de haut débit avec l'ADSL, point de très haut débit avec la fibre optique, point de 400 Mbits, comme chez moi actuellement, mais un modem V.90 (avec son bruit si caractéristique* lors de sa connexion), une ligne téléphonique (fil de cuivre)  et un débit de 56 Kbits ! On imagine le temps de chargement, sur le Web, d'une simple image (qui était moins grande que maintenant).

J’ai donc débuté en Informatique avec Windows 98 et le Logiciel Médical HelloDoc qui, pour la petite histoire était implanté, au départ, à Vensac et son célèbre moulin, puis à Soulac-sur-Mer et qui, d’ailleurs, a été racheté, par la suite, en 2014, par CompuGroupMedical (CGM).

Ma motivation d’acquisition de ce Logiciel Médical résidait dan le fait qu’outre la télétransmission, il assurait un dossier patient dématérialisé, un traitement de texte, pour les lettres aux correspondants, la rédaction des bilans para clinique (Biologie, Radiologie) Et surtout des ordonnance avec une interface pour le logiciel du VIDAL, qui, d’ailleurs devient payant très rapidement (alors que le VIDAL papier restait gratuit car fourni par les Laboratoires Médicaux). Le VIDAL papier a, d'ailleurs, arrêté sa publication en 2020.

Après ce long préambule, j’en reviens à mon premier ordinateur.

Mon premier ordinateur fut un ordinateur portable, un ACER.

J’achetais, aussi un lecteur ZIP Ioméga car cela permettait de stocker 100 Mo de données ! (comparé à une disquette de 1,44 Mo de l'époque  y a pas photo), avec, en plus, la possibilité de compresser ces données. A l'époque, le logiciel HelloDoc tenait en 3 disquette (4 Mo) on est loin du logiciel Windows 10 qui nécessite une clé USB de 8 Go !

Sitôt acheté, sitôt branché sur le seul port USB de mon ordinateur.

Déception, il ne s’allume pas !

J’ai galéré pendant un bon bout de temps pour trouver la solution.

Elle était toute bête : Il suffisait d’aller dans le BIOS et d’activer, tout simplement, ce foutu port USB.

Une vidéo sur le débarquement d'un ordinateur dans la famille : du vécu !

A propos de la hotline, celle-ci a été profondément modifiée avec la prise en main à distance des ordinateurs.

Allez, pour la route, deux vidéo qui faisait beaucoup rire, à l’époque, sur les démêlés avec l’informatique. On notera le changement, par rapport à maintenant, du matériel informatique de l’époque notamment la taille des écrans (les écrans LCD de maintenant remplacèrent les énormes écrans cathodique de l’époque encore appelés CRT).

 

*A écouter dans l’article de Wikipédia sur le modem. Cela ne me rajeuni pas !

Référence :
 - ZIP Ioméga

19/11/2021

Un nouveau commerce à la mode : Le magasin de cannabis

Crédit Photo - Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)


Vu dans une rue piétonne de la Grande Ville.

Les magasins de cannabis sont en pleine vogue, maintenant.

Allez, pour la route, une recette de cuisine avec du CBD, une recette de brownie à l'huile de CBD :

16/11/2021

La Casa de Santiago Ramón y Cajal en Zaragoza

Crédit Photo – Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)


Lors de mon séjour à Saragosse, alors que j’étais dans la file d’attente pour rentrer dans la Chocolatería Lalmolda cf mon atricle du 28/10/2021 - « La Chocolatería Lalmolda à Saragosse », je remarquais une plaque, celle de ma photo.

J’y appris que Santiago Ramón y Cajal à vécu à Saragosse au numéro 13 de la calle Méndez Núñez.

Santiago Ramón y Cajal (1852 à Petilla de Aragón - 17 octobre 1934 à Madrid,) est un histologiste et neuroscientifique espagnol, colauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 avec Camillo Golgi.

En utilisant, pour l'étude des cellules nerveuses, la technique de coloration de Golgi, il mit en évidence que les neurones étaient des entités cellulaires séparées par de fins espaces (que Sherrington nommera « synapses »), et non les fibres d'un réseau ininterrompu. Il est considéré comme l'un des pères des neurosciences.

Ramon y Cajal devait être un enfant HPI et hyperactif (TDAH) en effet, c’était un enfant curieux et à l’esprit vif, fasciné par les phénomènes de la nature. Parmi les traits de sa personnalité, on peut citer la gêne que lui supposaient les relations sociales et les rapports cordiaux avec les adultes, en outre, comme il devait s’ennuyer à l'école, il avait un très mauvais comportement. Cajal a dû être transféré de nombreuses écoles parce que les enseignants ne pouvaient pas le contrôler. Il a été arrêté à l'âge de 11 ans après avoir détruit la porte de la cour d'un voisin avec un canon qu'il a fabriqué. C’est pour cela qu’il il fit un apprentissage d'abord de coiffeur, puis de cordonnier.

Cajal voulait devenir peintre, mais son père le força en lui faisant étudier la médecine. 

Pour la petite histoire Ramon y Cajal à fut un pionnier du culturisme en Espagne.

Santiago Ramon y Cajal culturiste

Une vidéo où l’on apprend la passion de Cajal pour la photographie. Cela semble logique pour quelqu'un qui aime la peinture.

Une autre vidéo sur Golgi et Cajal.

 

Références :
 - « Casa de Santiago Ramón y Cajal »
 - « Santiago Ramón y Cajal »
 - « Ramón y Cajal, pionero del culturismo español »
 - « Le fondateur de Neuroscience voulait être un artiste, pas un médecin »

 - « Una historia de Santiago Ramón y Cajal, un niño hiperactivo »

27/10/2021

La cravate

Nœud de cravate simple

 

Pendant de nombreuses années, lors de mon exercice professionnel, j’ai porté la cravate .

Imaginez un dimanche de garde, en plein été, le col de la chemise fermé par une cravate.

Puis vint la période bénie ou cet ustensile de torture passa de mode, même les hommes politiques en portent moins. C'est tout un pan de l'économie qui bascule : le port de la cravate, tout comme celui du chapeau s'effondre, la vente aussi.

Il se trouva, qu’un jour, lors d’une réunion de médecins, j’observai quelque chose d’intéressant et surprenante.

Cela délimitait les lieux d’exercice de mes confrères.

Les médecins qui, comme moi, exercions en banlieue ne portion pas la cravate.

Et les médecins de la ville, eux, la portaient encore.

Et, maintenant, comme je le dis souvent, un peu de culture ne nuit pas.

Un reportage, une vidéo exceptionnelle de 34 minutes qui vous dira tout sur la cravate.

Nostalgie.

21/09/2021

Sept inventions nées par accident

Euréka !*


Ouf ! Un article facile à écrire.

De temps en temps, ça repose.

J’évoquais, déjà, cette problématique de découverte par sérendipité dans deux de mes articles :

-22/09/2012 : « Deux découverte due au hasard et à l’observation, l’ISONIAZIDE* et le VIAGRA* ».

-31/05/2021 : « Comment Linus Thorvalds à découvert Linux : un hasard accidentel ».

Cette vidéo a pour avantage d’être parlante. Elle évoque les découvertes suivantes :

 - 7 Micro-onde
 - 6 Daguerréotype
 - 5 Post-it
 - 4 Velcro
 - 3 Stimulateur cardiaque
 - 2 Chips
 - 1 Viagra

Référence :

- Liste des découvertes et inventions liées au hasard

 

*Déjà Archimède découvrit, par accident, une de ses théories Un jour Archimède était entré dans une salle de bains, il s'aperçut par hasard qu'à mesure que son corps s'enfonçait dans la baignoire, l'eau passait par-dessus les bords. Cette découverte lui donna la solution de la loi qui porte son nom. Il s'élance immédiatement hors du bain, et, dans sa joie, se précipite vers sa maison, sans songer à s'habiller. Dans sa course rapide, il criait de toutes ses forces qu'il avait trouvé ce qu'il cherchait, disant Eurêka ! (en grec ancien ηὕρηκα / hēúrēka signifiant « J'ai trouvé ! »).

16/09/2021

La première radiographie, la radiographie de la main de madame Röntgen

Premier cliché radiographique - La main de Madame Röntgen (Röntgen - 22 décembre 1895)


Dans mon article du 31/03/2019 : « La découverte du Scanner ou quand l'utile naît du superflu » J’ébauche la découverte de l’EMI Scanner.

Dans cet article je vais aborder le sujet de la première radiographie faite par Wilhelm Röntgen.

Le soir du 8 novembre 1895, Röntgen observe qu'à la décharge d'un tube, complètement enrobé de carton noir, scellé pour en exclure toute lumière et ceci dans une chambre noire, un carton couvert d'un côté de baryum platino-cyanide devient fluorescent lorsqu'il est frappé par les rayons émis du tube. Röntgen en déduit qu’un rayonnement invisible d’origine inconnue est émis et lui donne le nom de rayons X (X étant la dénomination d’une inconnue en algèbre).

Le 22 décembre 1895. Röntgen l’expérimente sur la main de son. Au développement, il s'aperçoit que l'image est l'ombre des os de la main de son épouse, son alliance y étant visible. Les os sont entourés d'une pénombre qui représente la chair de la main, la chair est donc plus perméable aux rayons. C'est le premier « Röntgenogram ».

À la suite d'autres expériences, Röntgen constate que les nouveaux rayons sont produits par l'impact des rayons cathodiques sur un objet matériel. Parce que leur nature est encore inconnue, il leur donne le nom de « rayons X ». Plus tard, Max von Laue et ses étudiants démontreront qu'ils sont de nature électromagnétique, tout comme la lumière, et diffèrent seulement par une plus haute fréquence.

Cette découverte suscite chez les chercheurs une vive émulation, qui aboutira en France à l'affaire des rayons N (confer mon article très récent du 02/09/2021 : « Le Professeur Didier Raoult et le Professeur René Blondlot »).

Pour sa découverte des rayons X Röntgen reçoit le prix Nobel de physique en 1901.


Radiographie - La main de Mme Röntgen


Les rayons X - expérience de Röntgen - radiographie

 

Références :

 - Wilhelm Röntgen.

 - La radiographie (I) - Histoire de la découverte des rayons X et de leur application en médecine.

14/09/2021

La Médecine Quantique

Capture d’écran du site d’un ostéopathe utilisant le Physioscan, pour pratiquer la Médecine Quantique, dans la banlieue de la Grande Ville (double clic gauche pour agrandir l'image)

 


Cet article fait suite à celui que j’ai publié, hier, le 13/09/2021 : « Profession : Voyant ! ».

Comment ais-je découvert la Médecine Quantique ?

Ayant quelque peu épuisé l’Histoire de la médecine, je décidais, ce Week-end, de me tourner vers l’Histoire de la Physique.

Dans l’Histoire de la Physique, il faut distinguer deux périodes, la période de la Physique classique, à la fin du XIXème siècle et, à partir du début du XXème siècle, la période de la Physique Quantique.

Je m’enfilai donc trois à quatre vidéos sur la physique classique, puis je m’orientais vers l’Histoire de la Physique Quantique.

Quelques vidéos « Quantiques » plus tard, la tête un peu au carré, (j’ai dû m’accrocher et je n’ai pas tout compris) je tombe sur une superbe vidéo, enfin d’un bon niveau et abordable où un des deux protagonistes parle de l’utilisation du mot quantique. Est abordé en premier l’ordinateur quantique, il est admis que cette théorie est sérieuse. Par contre la deuxième utilisation du Mot Quantique s’avère être une abominable escroquerie.

Il s’agit de…

La Médecine Quantique.

Mais quel est donc cette Médecine Quantique ?

Je cite Wikipédia : « La médecine quantique est une pseudo-médecine reposant sur l'idée proposée par Fritz-Albert Popp en 1970 selon laquelle les cellules communiquent par signaux électromagnétiques, la biorésonance, concept pseudo-scientifique.

La médecine quantique ne résiste pas à l'analyse scientifique et abuse du public en reprenant la terminologie de la physique quantique pour des concepts décrits comme fantaisistes ».

Mais ce n’est pas tout, mes recherches auraient pu s’arrêter là.

Quand une idée perverse traversa mon esprit, et si je tapais sur Gogol les mots clés « médecine quantique Grand Ville ».

A ma grande stupéfaction je tombais sur le site Web d’un individu, un ostéopathe (j’ai caché son nom et son lieu d’exercice), qui exerçait cette « Médecine » dans la banlieue de la Grande Ville. En me baladant dans son site je tombais sur son « approche quantique-Biorésonnance » pour cela, il utilise  un appareil dénommé : Physioscan (confer la capture d’écran de son site Web que j’ai mis en en-tête), une superbe machine à sous.

Et hop de taper Physioscan sur mon pote YouTube et à ma grande stupéfaction, je tombe sur cela :


Attention les yeux ! Voici le commentaire publié sous la vidéo PHYSIOSCAN : " Le bilan énergétique : Evaluation simple et rapide du niveau de stress et des capacités d’adaptations des organes, tissus et cellules. Le Physioscan vous permet en quelques minutes seulement d’obtenir des informations précises sur l’état de tous les systèmes du corps humain : endocrinien, nerveux, osseux, digestif, lymphatique... La fonction "bilan comparatif "  permet le suivi du patient au fil du temps. Basée sur des calculs comparatifs complexes, l’interprétation des résultats s'avère en fait très simple et peut recourir à différents moyens de visualisation : par valeurs numériques, par icônes ou logos, par courbes comparatives d'écart aux normes-étalons, par niveau d'entropie ou par résonance spectrale".

Mon dieu qu’on est loin de la très sérieuse Physique Quantique qui m’a tant pris la tête !

 

Références :

 - Médecine quantique

 - Médecine non conventionnelle

 - Site de Physioscan ICI.

06/09/2021

La Fécalothérapie ou Transplantation du microbiote Fécal (TMF)

 

Voici une médication originale qui est loin d’être merdique (sauf si... Voir la dernière vidéo) !

La bactériothérapie fécale ou fécalothérapie, également nommée Transplantation de Microbiote Fécal (TMF), transplantation fécale, greffe fécale ou transfusion fécale est un traitement médical destiné à des patients souffrant d’une maladies intestinale résistant aux traitements antibiotiques classiques : La colite pseudo membraneuse due à une bactérie, le Clostridium Dificile.

Déjà, en guise de sirop contre l'angine, le médecin grec Galien prescrivait des excréments à mêler au miel.

Ensuite, l’utilisation de la Transplantation du microbiote Fécal (TMF) date de la médecine chinoise du IVe siècle pour le traitement des empoisonnements alimentaires et d’infections intestinales avec diarrhée.

En effet, cette thérapeutique est attestée dès le IVe siècle en Chine, où l'alchimiste et médecin Ge Hong prescrivait l'administration d'une « soupe jaune » (ou « soupe dorée ») pour le traitement de diarrhées sévères.

Le transplant fécal a été développé à la fin du XXe siècle par le Professeur Thomas J. Borody* et son équipe à Sydney, en Australie, principalement comme un traitement alternatif pour la colite pseudo-membraneuse. Cette maladie est causée par la bactérie Clostridium Difficile et est habituellement traitée par antibiotiques. 

Cette approche n'est pourtant pas tout à fait nouvelle. Elle a longtemps été utilisée chez les animaux d'élevage, par exemple, pour prévenir la salmonellose chez les poulets.

En 1983, le premier cas validé d’infection récidivante à Clostridium difficile traitée efficacement par TMF était publié.

Dans les 30 années suivantes, plusieurs centaines de cas similaires rapportant l’efficacité de la TMF dans les infections récidivantes à Clostridium Difficile ont été rapportés dans la littérature mais le premier essai randomisé contrôlé n’a été publié qu’en 2013.

Les premières études dans la Recto Colite Hémorragique (RCH) sont donc encourageantes tout en montrant la complexité de la mise œuvre de la TMF dans les Maladie Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) avec notamment des protocoles très variés d’administration, une variabilité de réponse importante, et un effet donneur encore mal compris. D’autres études sont nécessaires afin de déterminer la place et les modalités de la TMF dans le traitement des MICI.

Qui a dit que le caca c'est sale ?


La greffe fécale à l'IHU Méditerranée Infection

Mais mal utilisée, cette technique peut rapidement s'avérer vraiment merdique. En effet, de plus en plus de gens essayent, grâce à des tutos sur le Net, de faire une transplantation fécale “maison”, ce qui peut s'avérer très dangereux.

*Il faut signaler que le Professeur Thomas J. Borody a fait exactement la même erreur que Le Professeur Didier Raoult en recommandant un protocole de trithérapie utilisant l'ivermectine, la doxycycline et le zinc pour le traitement de la COVID-19 traitement qui n'a pas, non plus, été validé (confer mon article du 02/09/2021 "Le Professeur Didier Raoult et le Professeur René Blondlot").

P. S. : La TMF n’a rien à voir avec l’Urinothérapie, ou  amaroli, technique ancestrale dont l’efficacité scientifique n’a jamais été prouvée. Par contre, à Rome, l’urine était collectée dans les toilettes publiques pour le service des artisans tanneurs qui se servaient de l'ammoniaque dégagé par l'urine pour nettoyer les cuirs ou dégraisser les laines. Pour le tannage (et son odeur) lisez Le Parfum de Patrick Süskind.

 

Références :

 - "Bactériothérapie fécale".

 - "Transplantation fécale".

 - "L’être humain et le caca, une histoire commune".

05/09/2021

L’incroyable histoire de la médecine

Cette BD, pardon ce livre, est mon dernier achat !

Une BD, ce qui est assez inhabituel, de 286 pages.

Un livre d'Histoire de la Médecine sous forme d'une BD.

Le texte est du Professeur Jean-Noël Fabiani et les dessins de Pierre Bercovici.

Sous ses airs de BD se cache un vrai livre d'Histoire de la Médecine. En effet, le Professeur Fabiani est un ancien chef du département de chirurgie cardio-vasculaire de l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) et ancien Professeur d’Histoire de la Médecine à l'Université Paris-Descarte.

A la fin du livre se trouve de nombreuses références bibliographiques (32), une mine d'or pour qui s'intéresse à l'Histoire de la Médecine.

Si le cœur vous en dit, investissez 23,90 € dans la nouvelle édition de cette BD « L’incroyable histoire de la Médecine » - Jean-Noël Fabiani & Philippe Bercovici aux éditions Les Arène BD.

La présentation de la première édition, parue le 17 octobre 2018, de « L’incroyable Histoire de la Médecine » à l’Académie Nationale de Chirurgie lors de sa séance du mardi 28 novembre 2018.

 

Références :

 - "Pr Jean-Noël Fabiani : L’histoire de la médecine, c’est incroyable!".

 - "Jean-Noël Fabiani".

02/09/2021

Le Professeur Didier Raoult et le Professeur René Blondlot


Professeur Didier Raoult

 


L’affaire du Rayon N

 

Attention cet article ne reflète qu’un avis purement personnel ! Mais… on ne peut qu'être interpellé par l’histoire du Professeur René Blondlot et son Rayon N.


Quel lien me dirait-vous entre le Professeur Didier Raoult et cet illustre inconnu qu’est le Professeur René Blondlot.

Tout le monde connait le Professeur Didier Raoult qui s’est illustré, en France pendant le premier confinement, avec son traitement de la COVID-19 avec la bithérapie HYDROXYCHLOROQUINE + AZITHROMYCINE. Ce traitement s’est avéré n’être pas très convainquant. En tout cas il fut loin d’être prescrit dans tous les services traitant la COVID. Pour se remémorer la saga Raoult se reporter à l’article : « Covid : un an après le #Lancetgate, retour sur la saga de l'hydroxychloroquine portée par le Pr. Raoult à Marseille ».

Mais qui connaît le Professeur René Blondlot ?

Blondlot fut à l’origine de l’affaire du Rayon N.

Le 23 mars 1903, René Blondlot, professeur de physique à la Faculté des sciences de Nancy, publiait une note dans les comptes-rendus de l'Académie des sciences, intitulée : «Sur une nouvelle espèce de lumière». Cette première note fut suivie de 25 autres publications du même Blondlot en moins de 3 ans ; il écrivit également un livre, qui fut traduit en anglais. Une centaine d'autres chercheurs lui emboîtent le pas aussitôt, ils écrivent près de 300 articles en 3 ans sur le même sujet. Ce nouveau rayonnement est baptisé par Blondlot : «Rayons n» tout d'abord, soit «Rayons nostri», puis, devant l'accueil enthousiaste qui est fait à sa découverte, «Rayons N» (majuscule), c'est-à-dire Rayons Nanceiensis.

Or ce nouveau rayon n’existait pas !

Blondlot jouissant d'une excellente réputation, à la suite de ses précédentes recherches sur la polarisation des champs magnétiques, cette découverte est accueillie avec enthousiasme. L'Académie des sciences publie de nombreuses notes dans ses comptes rendus hebdomadaires. Blondlot continue ses recherches et accumule les « découvertes », comme celles de nouveaux rayons N1 » en février 1904.

Blondlot perd peu à peu ses soutiens, l'illusion de l'existence des rayons N a en effet duré à peine une année. Gustave Le Bon, adhérant à la thèse de l'autosuggestion, conclut que :

"le public à l'avenir saurait à quel point un grand corps savant peut être victime de ses plus lamentables erreurs".

L’histoire de la Médecine est, comme je le dis souvent, un éternel recommencement (cf mon article récent du 20/08/2021 : "Le renouveau de la Psychochirurgie : Le nouveau traitement chirurgical du Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC)".

 

Références :

 - Rayon N.

 - RENÉ BLONDLOT ET LES RAYONS N.

 - René Blondlot.

 - Didier Raoult.

 

01/09/2021

L'incroyable découverte des gants chirurgicaux

 

Comme je le raconte dans mes deux articles :

 - 22/09/2012 : "Deux découverte due au hasard et à l’observation, l’ISONIAZIDE* et le VIAGRA*".

 - 31/05/2021 : "Comment Linus Thorvalds à découvert Linux : un hasard accidentel".

Très souvent, en médecine, les découvertes sont le fruit du hasard.

Mais la découverte des gants médicaux, par le grand chirurgien William Halsted, n’est, elle, pas le fruit du hasard mais bien de la nécessité : l'invention d’Halted est faite par amour du fait de la maladie de son instrumentiste.

William Stewart Halsted, né en 1852 et mort en 1922, était un très grand chirurgien américain.

Les innovations d’Halsted commencèrent très tôt. Muni de son diplôme, stagiaire à l'hôpital presbytérien de New York, y introduit l'usage de la feuille de suivi où sont relevés la température, le pouls et le rythme respiratoire du patient. 

Au XIX ème siècle, les médecins et chirurgiens américains allaient en Europe pour apprendre les nouvelles techniques médicales. L’inverse deviendra la règle au XX ème siècle.

Halsted part pour l'Europe où il poursuit son apprentissage, principalement à Vienne,.

Il ramène aux États Unis les techniques d’asepsie (se laver les mains avant les opérations, désinfecter la peau des patients avec des antiseptiques.

Il met au point plusieurs procédés opératoires, Il est parmi les premiers à pratiquer l'hémostase. Il formule les "principes de Halsted", principes chirurgicaux modernes concernant le contrôle du saignement, la dissection anatomique, la stérilisation, la suture des plaies. Il effectue la première mastectomie radicale pour cancer du sein opération connue sous le nom d’opération de Halsted.

Halsted fut un Docteur House avant l’heure.

En effet, Halsted étudie et démontre que la cocaïne a un effet anesthésique efficace et sûr. Expérimentant sur lui-même, Halsted devient dépendant à la cocaïne. Il doit suivre, alors,  une cure de désintoxication au sanatorium Butler, dans Rhode Island. Là, on essaye de le sevrer de la cocaïne en lui administrant de la morphine. Halsted devient dépendant aux deux drogues. Il finira, enfin, par s’en sevrer.

Halsted fut un des "Big Four", un des "quatre grands" médecins fondateurs de l'hôpital Johns-Hopkins.

En 1889, William Halsted est chef du service de chirurgie à l’hôpital John Hopkins, à Baltimore. Au bloc, il a, comme instrumentiste, Caroline Hampton. Très vite, les deux tombent amoureux, et se fiancent.

Pour désinfecter les mains du personnel soignant et les outils chirurgicaux, Halted, ayant ramené d’Europe comme nous l’avons vu, les techniques d’asepsie, utilisait du chlorure de mercure et de l’acide phénique. Mais ce procédé, bien que très efficace, avait un grave inconvénient, il était très irritant pour la peau et déclenchait des eczémas.

Caroline Hampton développe un important eczéma des mains qui pourrait la contraindre à renoncer à travailler avec Halsted.

Par amour pour son instrumentiste, Halsted à l’idée, pour protéger les mains de sa belle, de faire faire des gants en latex. Il va donc rencontrer Frank Seiberling qui a crée, en 1898,l’entreprise Goodyear Tire and Rubber Company qui, au départ, fabriquait des pneus en caoutchouc pour vélos et calèches. En effet, à l’époque, le caoutchouc était fait à partir du latex. Seiberling fabriquera les gants en latex que lui avait demandé Halsted.

C’est donc, au départ, pour protéger les mains qu’Halsted inventa les gants en latex.

En 1899, un élève de Halsted, le docteur Bloodgood a été le premier chirurgien de Joan Hopkins à porter ces gants pour chacune de ses opérations. Et il a fait le calcul. Sur cent patients opérés d’une hernie inguinale, un seul a souffert de complications par suppuration. 

L’ère des gants chirurgicaux, pour respecter l’asepsie, venait de commencer.

 

Références :

 - "Gant médical".

 - William Halsted.

 - "Caroline Hampton".

 - "Une histoire d’amour à l’origine des gants chirurgicaux".

 - "Quelle est l'origine des gants chirurgicaux ?".

 - "Histoire de la médecine : les gants de chirurgie".

 - "Qui a inventé les gants chirurgicaux ?".

25/08/2021

L'école de médecine navale de Rochefort

Crédit Photo – Archives Personnelles


Dans la même veine que le précédant, un petit article d’histoire de la médecine, sujet qui, comme vous le savez, me passionne même avant mes études de Médecine.

C’est un article facile à écrire car très court et se résumant simplement à trois vidéos.

J’ai, déjà, publié, sur ce sujet, un article 17/08/2008 : « Ancienne École de Médecine navale de Rochefort ».

L'école de médecine navale de Rochefort a été fondée en 1722. Elle forme les chirurgiens embarqués à bord des navires de guerre. Les officiers de santé de Rochefort participent activement aux voyages d’exploration autour du monde, ce qui explique, outre la collection d'anatomie, les collections d'ethnographie et d’histoire naturelle.

Je viens de trouver, sur mon pote YouTube, deux vidéos sur cette école de médecine navale de Rochefort.


Quelques références :

-  École de médecine navale de Rochefort.

 - Histoire de l'École d'anatomie et de chirurgie navale de Rochefort (1722-1964).

 - Une école de médecine navale à Rochefort.

Un site :

 - Rochefort - Ancienne école de médecine navale.

Et, pour finir :

Quelques articles d’histoire de la médecine que j’ai écrits en son temps :

 - 03/02/2009 "Petite histoire des vaccinations".

 - 09/04/2010 "L’inventeur du SAMU".

 - 16/12/2010 "Le Delysid".

 - 14/03/2011 "L'assassinat du Roi Henri IV". Cet article est "un peu", si l'on peut dire, romancé..

 - 10/04/2011 "Avec le Placebo, je plairai"

 - 13/05/2011 "Les débuts de la Médecine Triomphante, la médecine des années 50"

 - 02/10/2011 "La méthode Ogino : La petite histoire d’une méthode contraceptive écologique mais peu fiable"

 - 11/06/2012 "L’éminent professeur Charcot : où la neurologie face à la psychiatre".

 - 15/09/2012 "Le pouls de la vérole"

 - 22/09/2012 "Deux découverte due au hasard et à l’observation, l’ISONIAZIDE* et le VIAGRA*".

 - 14/12/2012 "L’Hymne national de la Grande Bretagne et sa petite histoire".

 - 03/06/2013 "La Veine Pouilleuse, une illustration de l’Anthropologie de la Santé".

 - 28/02/2014 "Histoire de la découverte des Anticoagulants, une histoire vache".

 - 10/03/2014 "La petite histoire de l'origine des vaccinations".

 - 04/10/2014 "Le crachat et la fenêtre".

 - 20/11/2015 "Trouble de Stress Post Traumatique TSPT), Post Traumatic Syndrom Desease (PTSD), Railway Accident, Névrose Traumatique et Névrose de Guerre, un bref exposé du Docteur Sangsue".

 - 31/03/2019 "La découverte du Scanner ou quand l'utile naît du superflu".

 - 08/05/2021 "Le crachat et la fenêtre, le retour !".

Pour tout les liens d'histoire de la médecine, c'est ICI.

23/08/2021

Histoire de l'anesthésie : l'histoire chloroforme et la mort de Raimu

Appareil à chloroforme du Dr Ricard


Déjà, très récemment, j’ai abordé, un peu, dans mon article du 20/08/2021 : « Le renouveau de la Psychochirurgie : Le nouveau traitement chirurgical du Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) » un sujet ayant trait à une autre de mes passions : l’histoire de la Médecine.

Je visioné, par hasard, en flânant sur mon pote YouTube, la vidéo suivante.

Cette vidéo est un exposé, par un anesthésiste, qui raconte, à propos de la mort de Raimu, l’histoire de l’utilisation du chloroforme en anesthésie.

Cet exposé est remarquablement bien fait et avec plein de détails précis.

Attention, comme je l'ai dit, il s'agit d'une conférence la vidéo est assez longue, elle dure 35 minutes.

Je vous laisse seul juge :

 

P. S. :

J’ai, modestement, publié un article sur l’histoire de la Médecine le 14/12/2012 : « L’Hymne national de la Grande Bretagne et sa petite histoire ».

Nota Bene :

Si l’histoire de la médecine vous intéresse, tapez, comme le le fit sur YouTube : « Histoire de la médecine ». Je vous recommande, plus particulièrement, les vidéos du Professeur Fabiani, un véritable acteur et remarquable conteur, ancien professeur de chirurgie cardiaque reconverti en Professeur d’histoire de la médecine, mais aussi les vidéos de l’institut pasteur de Lille.

20/08/2021

Le renouveau de la Psychochirurgie : Le nouveau traitement chirurgical du Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC)

La stimulation cérébrale profonde (SCP)

 


L’histoire de la médecine est un perpétuel recommencement.

Cela est parfaitement démontré par le renouveau de la Psychochirurgie.

Cet  article fait suite à mes précédant articles sur la Psychiatrie:

 - 18/06/2021 : « Le Syndrome de Noé ».

 - 26/07/2021 : « Le Syndrome de Diogène ».

 - 13/08/2021 : « La Syllogomanie ».

Dernièrement, j’ai vu un reportage, à la télé, sur le traitement chirurgical du TOC sévère. En effet, 10 % des TOC, ne répondent pas au traitement médicamenteux associé à une Thérapie Cognitivo Comportementale (TCC).

Le traitement par stimulation cérébrale profonde (SCP), pour le TOC, utilise des dispositifs médicaux implantés chirurgicalement, semblables à un pacemaker. Ce traitement délivre une stimulation électrique soigneusement contrôlée dans des parties bien ciblées du cerveau et peut aider à réduire certains symptômes du TOC. 

Les techniques par SCP, furent développées, depuis environ 18 ans, dans la maladie de Parkinson.

Elles sont utilisées, désormais, dans le domaine du TOC sévère ou résistant.

Je me souviens, quand j’effectuais un de mes premiers stages hospitaliers, cela devait être dans les année 75, avoir été dans un service de Neurochirurgie.

J'ai été le témoin d'un dernière Lobotomie.

J’assistai donc, un matin, à la visite du neurochirurgien.

Dans la chambre ou j’étais gisait une patiente, un peu dans le coaltar.

Elle venait d’être opérée d’une Leucotomie, le traitement chirurgical, de l’époque, des TOC sévères. En effet, elle se lavait les mains tellement souvent dans la journée, que la peau celles-ci en pâtissaient.

Cette technique est désormais interdite dans de nombreux pays et n’est plus considérée comme une bonne pratique dans la médecine actuelle.

Comme je vous le disais, l’histoire de la médecine est un perpétuel recommencement.

 

P. S. : Je vous conseille de visionner le film, avec Jack Nicholson en « toqué », "Pour le pire et pour le meilleur".

Un bref extrait de ce film génial :

Un autre film, toujours avec Jack Nicholson, se termine avec une Lobotomie : "Vol au dessus d'un nid de coucou".

 

Un conseil de lecture :

 - "De la leucotomie à la stimulation électrique profonde : aspects historiques et éthiques de la psychochirurgie".

13/08/2021

La Syllogomanie

 

Dans mes articles :

 - "Le syndrome de Noé"

 - "Le Syndrome de Diogène"

J’évoque un trouble psychiatrique que l’on regroupe, maintenant, sous le terme de Syllogomanie.

La syllogomanie ou accumulation compulsive (du grec ancien : σύλλογος / súllogos « rassemblement ») est le fait d'accumuler de manière excessive des objets (sans les utiliser), indépendamment de leur utilité ou de leur valeur, parfois sans tenir compte de leur dangerosité ou de leur insalubrité. 

Les personnes atteintes de syllogomanie (thésaurisation pathologique) ont toujours une telle difficulté à jeter ou à se séparer de leurs biens que les objets s’accumulent et encombrent les espaces de vie au point de les rendre invivables.

En 2013, la syllogomanie a été inscrite dans le  DSM-5 (version 5 du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux).

Les médecins diagnostiquent la syllogomanie lorsque :
    • La personne éprouve constamment des difficultés à se séparer de ses biens, quelle que soit leur valeur réelle.
    • La personne conserve des objets principalement parce qu’elle sent qu’elle doit le faire, peu importe la valeur de l’objet.
    • Les biens accumulés encombrent et obstruent les pièces à vivre (pas les sous-sols ou les aires de rangement) et interfèrent avec l’utilisation de ces pièces aux fins prévues.
    • La personne se sent très angoissée à l’idée de jeter ses biens quels qu’ils soient et/ou elle éprouve des difficultés à fonctionner (au travail, dans sa famille, ou avec des amis) en raison de la syllogomanie.

Les formes cliniques de la Syllogomanie :

Bibliomanie : La bibliomanie est un trouble obsessionnel compulsif impliquant la collection ou l'accumulation de livres à un point où les relations sociales ou la santé sont endommagées.

Syndrome de Diogène : Le syndrome de Diogène est un syndrome décrit par la gériatre américaine Allison N. Clark en 19751 pour caractériser un trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées, voire insalubres.

Syndrome de Noé : Le syndrome de Noé, appelé en anglais animal hoarding (« accumulation d'animaux »), est un trouble mental qui consiste à posséder trop d'animaux de compagnie. Plus exactement, on possède plus d'animaux que l'on n'en peut héberger, nourrir et soigner correctement, le point commun des malades étant l'incapacité à saisir la gravité de la situation. Cette dérive peut-être le fait d'une personne seule, mais aussi d'un groupe d'individus, sous la forme d'un refuge pour animaux.

Cas célèbre :

Les frères Langley et Homer Lusk Collyer, dits « les ermites de Harlem », qui avaient accumulé 136 tonnes de bric-à-brac dans leur immeuble de trois étages à New York19, dont 25 000 livres moururent en 1947, victimes des traquenards qu’ils avaient installés dans leur demeure pour déjouer les voleurs, lorsque le cadet, Langley Collyer, fut écrasé par une valise et trois énormes liasses de journaux alors qu’il rampait dans un tunnel de journaux pour apporter à manger à son frère paralytique aveugle, lequel mourut à son tour de faim quelques jours plus tard. 

Références :

 - Syllogomanie

 - Syllogomanie

30/07/2021

Pansement « compressif – occlusif » - Fin – Guérison

Crédit Photo - Archives Personnelles (Deux clic gauche pour agrandir la photo)

 

La conclusion de mes deux articles :

 - Pansement « compressif – occlusif ».
 - Pansement « compressif – occlusif » - Suite.

9 jours après le début du traitement…

Une cicatrice qui sera pratiquement invisible. ce n'aurait pas été le cas s'il y avait eu des points.

 

Référence :
 - Site sur l’histoire du laboratoire Johnson & Johnson ICI.