Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2011

Les débuts de la Médecine Triomphante, la médecine des années 50

Poumon d'acier



Cet  article fait suite à un commentaire de maudub contenant l’expression pertinente « Médecine Triomphante ». C’est ce qui m’a inspiré cet article.



L’histoire de la Médecine a ceci de fascinant, c’est d’agencer, dans le temps, les différentes découvertes médicales, et, d’autre part, c’est une source inépuisable d’histoires. Quand j’étais gamin j’adorais l’histoire naturelle, ce qui m’a fait aimer la médecine : Etant resté enfant quelque part, j’ai toujours aimé qu’on me raconte des histoires, enfin cela dépend de quelles histoires.



Dans les années cinquante, la Médecine connu des progrès foudroyants, ceux-ci fusaient de tous les côtés, un véritable feu d’artifice. L’Europe, et l’Amérique, étaient en plein boom économique, et, certainement, aussi, à l’époque, la recherche devait coûter moins cher, la recherche clinique étant moins rigoureuse.

On doit à la Médecine des années cinquante la découverte du vaccin antipoliomyélitique (vaccin Salk et vaccin Sabin contre la polio), ainsi que la découverte du BCG (vaccin contre la tuberculose, Calmette et Guérin).

Ce sont les épidémies de Polio qui ont permises la naissance de l’Anesthésie moderne avec la mise au point des poumons d’acier puis des respirateurs artificiels. Quand aux progrès de l’Anesthésie, ils sont redevables, aussi, à la Psychiatrie et à la découverte du premier Neuroleptique : le LARGACTIL* (Charpentier et Laborit).

Les progrès de la Néphrologie dus au Professeur Hamburger (le père de Michel Berger) permirent aussi à cette spécialité nouvelle, la Néphrologie, de faire décoller l’Anesthésie, un des premiers découvreurs en Anesthésie Réanimation fut le Professeur Hamburger lui-même.

Les progrès en Anesthésie et en Réanimation permettent ainsi l’envol spectaculaire de la chirurgie cardiaque (opération de Blalock-Taussig chez les « Enfants Bleus ») et de la neurochirurgie.

La Médecine des années cinquante lutte contre la tuberculose avec la prévention (BCG et isolation des contagieux en Sanatorium*), le dépistage et traitement, au début palliatifs (Pneumothorax, Thoracoplastie), puis on découvrit le premier antibiotique antituberculeux : le RIMIFON* (ISONIAZIDE).

Retours vers la Psychiatrie : on remarque que les patients tuberculeux et dépressifs traités par RIMIFON* guérissent de leur dépression, le premier antidépresseur est né, il appartient à la classe des IMAO. Assez rapidement on découvre les antidépresseurs tricycliques. Mais là, on s’approche de la Médecine des années 60

A l’époque, le Professeur Milliez s’intéresse à l’Hypertension artérielle, il a la chance de pouvoir manipuler les premiers antihypertenseurs que sont les diurétiques mercuriels.

Le Professeur Robert Debré était mondialement connu pour ses recherches en Pédiatrie.

Toutes ces découvertes sont Françaises, c’est dire si la France occupait une place de choix pour ce qui est du progrès médical.

A l’époque, dans les années 50, les chefs de cliniques Français allaient en stage en Amérique pour ramener les techniques nouvelles pouvant faire avancer les choses. Ainsi fut fait pour la chirurgie cardiaque et, avec le Professeur Vilain, la chirurgie de la main.



Bref, pour utiliser une terminologie à la mode, on peut dire que la médecine des années cinquante est une Médecine interconnectée.



* A lire l’Hôpital d'Alphonse Boudard

03/05/2011

La toute première radiographie

Radiographie de la main de Madame Bertha Röntgen


Wilhelm Röntgen réalisa, en 1895, la première radiographie : celle de la main de sa femme, Bertha Röentgen, où l’on distingue la bague qu’elle portait.

Source : www.cnrs.fr/

10/04/2011

Avec le Placebo, je plairai



Ceci n'est qu'un petit clin d'oeil malicieux qui ne doit pas être pris au premier degré.


Une anecdote trouvéé sur Wikipédia.



Sir Joseph Olliffe, médecin de la cour de Napoléon III, prescrivait contre l'impuissance et la frigidité le mélange : « Aqua fontis (60 g) - Illa repetita (40 g) - Idem stillata (10 g) - Hydrogeni protoxyde (0,30 g) - Nil aliud (1,25 g) : 5 gouttes avant chaque repas. ».

Malgré de brillants résultats, il fut disgracié quand un latiniste eut éventé la mèche : sous les noms savants se cachaient toujours le même ingrédient :

   - Aqua fontis (eau de fontaine)
   - Illa repetita (la même répétée)
   - Idem stillata (la même distillée)
   - Hydrogeni protoxyde (H2O : formule chimique de l'eau)
   - Nil aliud (rien autre chose)

06/04/2011

Illustration du rapport bénéfice/risque : Phénacétine versus Paracétamol (Acétaminophène)



Découverte en 1887, la Phénacétine est un antalgique antipyrétique, tout comme le Paracétamol, nous verrons pourquoi.

En 1983, soit il y a 29 ans, la Phénacétine a été retirée du marché car on a découvert qu'au dela d'une certaine dose cumulée, il y avait une néphropathie redoutable.

La Phénacétine peut aussi, chez l'homme déclencher des cancers, en particulier du rein et de la vessie.

Le paracétamol (Acétaminophène), qui est un métabolite de la phénacétine, possède des propriétés analgésiques et antipyrétiques similaires, mais est dénué de ses effets secondaires.

Pour ces raisons, le rapprort bénéfice /risque est trés défavorable à la Phénacétine, d'où son retrait et son remplacement par le Paracétamol.


Par contre, à forte dose, le Paracétamol a une toxicité hépatique.


On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et...

 

 

Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nac%C3%A9tine 

04/04/2011

GLIFANAN* (Glafénine) : La mort annoncée d’un médicament



Il y a de cela quelques années, existait un médicament antalgique miracle bien mieux supporté, enfin nous verrons que tout est relatif, bien mieux supporté que l’aspirine, le leader des antalgiques à l’époque.

Cependant, l’Aspirine, ne pouvait être utilisé par les Chirurgiens Dentistes, vu ses effets anti aggrégant plaquettaire et les risques de saignements concomitants. Ceux-ci, tout naturellement, l’utilisaient larga manu. Le laboratoire médical, le Laboratoire Roussel, maintenant racheté par Sanofi Synthélabo, décida donc de renforcer sa position sur les Médecins Généralistes.

Les Médecin Généralistes, à leur tour, l'utilisèrent larga manu, et arriva ce qui devait arriver.

Il y a quelques années, je faisais encore des visites de nuit (merci SOS Médecins), un appel à… 2 h du matin :

-Venez vite, mon mari est tout rouge !

Moi de rappliquer illico.

C’était un urticaire généralisé.

Je lui fais une injection de corticoïde et lui prescrit un antihistaminique.

Ce fut le début, avec le GLFANAN* d’une série d’accidents allergiques, plus ou moins graves, qui me fit revoir l’aspect allergique « peu fréquent »  dont les Visiteurs Médicaux omettaient de parler.

Très rapidement, je décidais de le rayer de la liste des médicaments que je prescrivait.

Bien m’en a pris, quelques mois plus tard (en tout cas, plus de 12 mois), il fut retiré du marché.

Comme quoi, l’histoire est un éternel recommencement.

Cette histoire se passe dans les année 1990, 20 ans déjà !


Un lien : http://www.senat.fr/

 

Pour la petite histoire, un médicament de la même classe thérapeutique, l'IDARAC (Floctafénine) est toujours, actuellement,  dans le VIDAL ; mais il n'est plus présenté par Sanofi-Avantis France.

14/03/2011

L'assassinat du Roi Henri IV



Les faits : Le 14 mai 1610, à Paris, rue de la Ferronnerie, le carrosse du bon Roi Henri se trouve coincé dans les embouteillages. Soudain, un individu s’approche le la fenêtre, il a un poignard à la main, vivement il porte deux coup au niveau du thorax de sa Majesté.


Le roi s’effondre.

Le chauffeur du carrosse appelle le SAMU, une jonction est prévu au Louvre, mais le SAMU retenu dans les embouteillages, lui aussi, arriva trop tard, le bon roi Henri qui se mourrait, était mort.

On sait maintenant, que cet individu, s’appelait François Ravaillac, et que c’est sous l’emprise du LSD et en proies d’hallucinations dont une était une voie qui lui disait de tuer le Roi.

A l’autopsie, le médecin légiste, le docteur Jacques Guillemeau, diagnostique une Tamponnade dont la cause est un hémopéricarde. Pour le Roi Henri IV, le sang saigne par un trou dans le cœur au niveau de l’Oreillette droite, le sang s’accumule dans le péricarde (hémopéricarde) comprime le cœur et le décès survient par compression et arrêt du cœur*.

Après la mort d’Henri IV une théorie du complot se développa en particulier, une mettait en cause la CIA, d’autres pistes, plus sérieuses furent évoquées, notamment celle mettant en cause le duc d'Épernon, mais elle fut abandonnée elle aussi.



*la première opération cardiaque à « cœur fermé », vers la fin des années 40, s’est attaquée à une plaie du cœur, un peu comme celle du bon Roi Henri.

14/02/2011

Un goitre historique


 
Parfois, en surfant sur le Net, on trouve des images historique sur l'évolution de certaines maladies que l'on soigne, trés bien, de nos jours.
 
On ne trouve plus, en France, des pathologies thyroïdiennes aussi évoluées comme ce goitre.
 
C'est le miracle d'Internet, que de faire se rencontrer des phénomènes ultra récents et des phénomènes de foire.

24/01/2011

Anhédonie

Au seuil de l'Eternité. En 1890, Vincent van Gogh a réalisé ce tableau souvent interprété comme symbolisant le deséspoir ressenti dans la dépression. Van Gogh souffrait lui-même de dépression et il s'est suicidé la même année.
http://fr.academic.ru/



Étymologie

    an- : préfixe privatif
    -hédonie : du grec ancien hêdonê (« plaisir »).

L’anhédonie est un néologisme créé en 1896 par Théodule Ribot pour désigner l’incapacité d'éprouver du plaisir.

L'anhédonie est, dans le DSM IV (le livre américain des classification des pathologies psychiatriques), un item dépressif.



Théodule Ribot

Théodule Ribot a milité pour une séparation de la psychologie et de la philosophie et pour l'application des méthodes de la physiologie et des sciences naturelles aux phénomènes de l'esprit et des sentiments.

Théodule Ribot a, ainsi, réussi à obtenir que l'enseignement de la psychologie ait une reconnaissance universitaire en France.


Théodule Ribot





16/12/2010

Le Delysid



Le Delysid a été mis au point en 1938 par les chimistes suisses Arthur Stoll et Albert Hofmann dans le laboratoire Sandoz, il est dérivé de composés issus de l'ergot de seigle. Il a été utilisé comme médicament psychiatrique de 1947 à 1960. Sandoz décide d'en arrêter la distribution en avril 1966

Le Delysid n'est autre que le... LSD 25 !

Au départ, pendant presque vingt ans, soit presque une génération, le LSD a été un médicament psychiatrique. Il est utilisé comme adjuvant thérapeutique en vue d'optimiser et réduire la durée des traitements dans le cadre de psychothérapie ou psychanalyse. Les premiers à l'utiliser dans ce cadre sont les psychiatres Busch et Jonhson en 1950.

Hallucinant, non ?

Le LSD a eu une énorme influence culturelle dans les années 1960 et 1970 notamment dans les milieux rock, pop, cinématographique et même plus généralement dans le milieu artistique.

LSD est une abréviation du mot allemand Lysergesäurediethylamid.

Pour la petite histoire :

L'ergotisme est une intoxication par l'ingestion de farine de blé contaminé par l'ergot de seigle, un champignon (Claviceps purpurea) encore appelé Feu de saint Antoine par similitude avec les tentatives du démon d'entraîner le saint en enfer.

Le dernier épisode d'ergotisme date de 1951 dans un village du Gard, Pont Saint-Esprit.

Le tableau de Jérôme Bosch "La tentation de Saint Antoine y fait allusion". Ce tableau fut commandé, à l'époque, par les Antonins qui soignaient  des malades d’ergotisme.



Les signes cliniques de l'ergotisme comprennent des crises de convulsions et des spasmes douloureux, des diarrhées, des paresthésies, des démangeaisons, des maux de tête, des nausées et des vomissements. Habituellement, les effets gastro-intestinaux précédent les effets nerveux. En plus des convulsions, il peut exister des hallucinations ressemblant à celles déclenchées par le LSD (diéthylamide de l'acide lysergique).

La chanson des Beatles Lucy in the Sky with Diamonds (LSD), sortie en 1967, illustre bien ces propos. A ce propos, notre ancètre, l'australopithèque Lucy, qui a été découverte, entre autre, par Yves Coppens, a été dénomée ainsi en référence à cette chanson.

Délirant, non !

 

10/12/2010

Médecine Moderne contre Médecine Traditionnelle


C’est une patiente de 70 ans VRP retraitée et traitée pour un Diabète Insulino Requérrant. Son Diabète date de son adolescence. Elle présente une macroangiopathie à type d’Insuffisance Coronarienne (elle a été dilatée et stentée pour cela), cette Insuffisance Coronarienne étant à l’origine d’une Insuffisance Cardiaque, sans oublier une Hypertension Artérielle induite par son Diabète.

Le Diabète est à peu près équilibré (pour mieux l’équilibrer, on lui propose une pompe à insuline, mais elle est réticente). L’Insuffisance Cardiaque est beaucoup mieux traitée.

Elle a, somme toute, un traitement assez lourd, tous les jours, cinq piqûres d’insuline et cinq médicaments à avaler. Pour les gens intéressés, voilà son traitement :

 LEVEMIR 100 (insuline lente)
 NOVORAPID (insuline rapide)
 CRESTOR 5 (cholestérol)
 KARDEGIC 160 (pour le Coeur)
 CARDENSIEL 3,75 ‘pour le Coeur)
 EXFORGE 10mg/160mg (pour la tension)
 ALDALIX 50mg/20mg (pour la tension et pour le Coeur)

Or, ne voila t’il pas, qu’à la dernière consultation, elle me demande INFLUENZINUM, une sorte de « vaccin » homéopathique de la grippe réputé pour son inefficacité.

Es-ce bien raisonnable de refuser le vaccin antigrippal, vu la lourde pathologie qu’elle a et le traitement conséquent qu’elle suit ?

Combien coûtera à la Sécu, c’est la collectivité, c'est-à-dire nous, une hospitalisation en réanimation, via le SAMU, pour un OAP lié à une décompensation de son insuffisance cardiaque du fait de la fièvre occasionnée par une grippe non prévenue.

05/12/2010

Le lait microfiltré, un goût qui s’approche du lait cru


C’est Nicolas appert qui découvrit la conservation des aliments en portant ceux-ci à température de 100 degré pendant un temps détermine (Appertisation).

Ce n’est plus tard que Louis Pasteur en donna l’explication : cela permet la destruction des bactéries du lait et, ainsi, sa conservation (pPasteurisation ou stérilisation). Comme bactéries, citons, parmi les nombreuses variétés, le Lactobacillus Acidophilus qui est utilisé dans la fabrication des yaourts. Il ne faut pas confondre cela avec la fabrication du fromage qui utilise la présure, une enzyme digestive, la Chymosine qui provoque la coagulation des protéines du lait avec libération du petit lait.

Le lait Pasteurisé fut donc utilisé, et est toujours utilisé, donnant une assez bonne qualité organoleptique (gustative) au lait, certes cela ne vaut pas un lait cru. Le seul inconvénient de ce lait pasteurisé, est sa durée de conservation, d’où son nom de « lait frais », environ une semaine.

La découverte de la technique UHT (Ultra Haute Température) changea la donne avec une durée de conservation de plus d’un an. La technique est de porter le lait, pendant un court moment, trois à cinq minutes,  à 150° Le seul inconvénient est une perte de qualité gustative par atteinte des protéines du lait.

De nos jour, vu l’aspect pratique de sa conservation, la majorité des gens consomment du lait UHT.

Une technique récente est apparue ces dernières années, la technique de microfiltration qui consiste à filtrer le lait sur de fines membranes qui retiennent, ainsi, les bactéries. Le lai microfiltré était né.

Le lait microfiltré, n’étant pas porté à température, voit ses qualités organoleptiques pratiquement conservées, cependant la crème est traitée à part et mélangée ensuite au lait, ce n’est pas du lait cru, mais s’en approche férocement.

L’avantage du lait microfiltré par rapport au lait pasteurisé (le lait cru) et une conservation augmentée à 15 jours.

Le lait microfilté est de plus en plus utilisé, à la place du lait cru, dans la fabrication des fromages, cela se discute.


On a donc le choix, de nos jours entre le lait cru, le lait pasteurisé et le lait UHT et le lait microfiltré. Le choix de Nicolas Appert se serait porté vers le lait UHT lui qui avait été fournisseur de La Royale (la marine), son but étant de nourrir la nation.

Personnellement, en tant qu’amateur de lait, mon choix, pour des raisons de facilités, se porte sur le lait microfiltré.

Mais rien, gustativement parlant, ne remplacera le lait cru.

 

                                           Lait microfiltré

29/10/2010

Un acte ça va, trois, bonjours les dégâts !

 

Ce type de comportement, que je vais essayer de vous décrire, à tendence, malheureusement, a se généraliser progressivement.

Ce matin, patiente de 67 ans, retraitée depuis… quelques temps, viens à la consultation car elle est enrhumée, a une gène à l’oreille droite (il s’avère qu’elle a un bouchon de cérumen) et viens faire renouveler son antidépresseur sérotoninergique pour son trouble anxieux qui est bien équilibré (merci Docteur Sangsue).

Ce matin, à la consultation, patiente de 55 ans, vient me voir pour la prolongation de son arrêt de travail dans le cadre de son accident du travail, pour le renouvellement de son traitement anti hypertenseur et pour l’ordonnance pour sa prise de sang qu’elle a, malencontreusement perdu depuis la dernière consultation.

Ce matin, à la consultation, patiente de 48 ans, consulte pour asthénie (fatigue) intense, ce n’est pas la première fois que je la voit pour ce motif, en fait elle est atteinte d’une dépression, mais elle nie sa pathologie, elle vient aussi pour son dos, à la radio simple il y a quelque « points » d’arthrose, elle voudrait un scanner et une IRM que lui aurait conseillé le radiologue, mais, ce n’est pas fini, son échographie thyroïdienne montre quelques anomalies, le radiologue conseille un contrôle biologique des constantes thyroïdiennes, or je lui avait prescrit un bilan complet, qu’elle n’a pas fait. « Ah, j’oubliais, docteur, il me faudrait une lettre pour un plébologue à cause de mes problèmes veineux ».

Pendant ce temps là, la sonnette de la porte d’entrée n’arrêtait pas de sonner, la salle d’attente se remplissait, et moi, impuissant, j’avais l’impression de ne pas avancer dans mon travail.

De grâce, ne consultez pas votre médecin pour plusieurs motifs, outre le temps que cela prend, et l’attente que cela représente pour les autres patients, cela fatigue, passablement, votre médecin traitant qui se retrouve, rapidement, «la « tête au carré », cela diminue son attention et fait en sorte que vous puissiez être moins bien soigné pour les pathologies annexes.

Un acte ça va, trois, bonjours les dégâts !


P. S. : De grâce, évitez de rajouter, avec le sourire : « au moins, quand je viens, je ne viens pas vous voir pour rien ».

27/10/2010

Une utilisation inattendue du sthétoscope

 

Trouvé sur le Blog  "Balade dans la vigne - Journal d'une vigneronne", une utilisation fort astucieuse du sthétoscope.

Lors de la fabrication du vin, le sucre du moût est transformé en alcool par fermentation (grâce aux levures). Le processus de fermentation dégage du gaz carbonique (CO2). C'est cette libération de bulles de gaz que permet d'écouter le sthétoscope.


Une utilisation pertinente que n'aurait pas renié René Laennec, l'inventeur du sthétoscope.

 

 

René Laennec, l'inventeur du sthétoscope

23/10/2010

Des Images ambiguës au test de Rorsach

première planche parmi les dix du test de Rorschach




Les images ambigues ou illusions d'optique sont des fausses perceptions visuelles qui laissent libre cours à notre imagination.

Des images ambigues aux images subliminales, il n'y a qu'un pas.

Des images ambigües, Hermann Rorschach en a tiré son test, en 1921, le test de Rorshach.



deux vidéos traitant des illusions d'optique


Message Subliminal et Illusion D'Optique
envoyé par polobylimsa. - Films courts et animations.

 





Sites traitant du sujet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Canard-lapin

http://therese.eveilleau.pagesperso-orange.fr/pages/delices/textes/variations.htm

www4b.ac-lille.fr/~condorcetlens/

www.volcreole.com/forum/

http://sante-medecine.commentcamarche.net/

 

19/10/2010

Le Rhinophyma

Photographie extraite du site "National Museum of Health and Medicine" 

 
La dermatologie a ceci de particulier : c’est une spécialité médicale visuelle, avec, souvent, des photos spectaculaires.

Ce ne sont pas forcément les photos les plus spectaculaire qui traduisent les maladies les plus sévères.

La photographie est très importante en dermatologie ; tant et si bien que pour visualiser les pathologies dermatologiques, avant la découverte de la photographie, outre le dessin et la peinture, il fut utilisé des sculptures en cire hyperréalistes.

Le Rhinophyma est une lésion du nez assez spectaculaire avec un nez rouge en choux fleur pouvant faire croire que le patient porteur de cette pathologie a une addiction à l’alcool. Il n’en est rien, la principale cause du Rhinophyma est une Rosacée.

09/10/2010

Le cimetière des fous

Le Professeur Bénezech est un personnage hors du commun, j'aime bien son humour un peu sarcastique.

Ce sujet aussi.

A la mémoire du fou inconnu.

 


Le cimetière des fous, par Michel BENEZECH
envoyé par borddeleau. - L'info internationale vidéo.

Un médecin présumé coupable

Lu sur www.europe1.fr/

 

 

"Deux versions s’affrontent donc. Mais de source proche de l’enquête, on affirme qu’aucun témoin direct, c'est-à-dire présent à ce moment-là dans la salle d'attente du cabinet, n’a pu confirmer la tenue de propos racistes. Pour l’heure, l’enquête abonde donc très clairement dans le sens du praticien. D'autant que le procureur d'Aix-en-Provence, joint par LePost.fr, a affirmé "qu'au regard des témoignages recueillis, les faits rapportés paraissent infondés."

De son côté, Mohammed a indiqué qu’il avait porté plainte au commissariat d’Aix-en-Provence et auprès de l’Ordre des médecins. Il a également écrit au président de la République et au Premier ministre. Autant d’initiatives qui devraient permettre de connaître bientôt la vérité."

 

P.S. : Si ce médecin est coupable, certes, il doit être sanctionné, par contre, la logique voudrait que le patient le soit auss, si l'accusation est infondée.

Si ce médecin est innocent le proverbe, attribué à Beaumarché, est d'une cruelle vérité «  Calomnions, calomnions, il en restera toujours quelque chose  ».

Pour ce médecin (et sa famille) jeté à la vaindicte publique, s'il est innocent, le mal est déja fait.

La relation patient médecin se dégradant au fil des temps, on a, parfois, envie de quitter ce métier.

 

P.P.S. : Rappelons la notion de présomption d'innocence : "La présomption d'innocence est le principe selon lequel toute personne qui se voit reprocher une infraction est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement et définitivement établie."

Source wikipédia

09/04/2010

L’inventeur du SAMU

 


Dans le temps existait à Toulouse et il existe encore  le Centre de consultations médicales maritimes (CCMM) de Toulouse. Ce centre avait pour but de fournir une assistance médicale par radiotéléphonie aux marins embarqués en mer.

Il fut dirigé par le Professeur Louis Lareng.

Ce qui lui donna l’idée de transporter l’hôpital à l’endroit ou se trouve le patient ou l’accident.

Le Professeur Lareng fut donc le créateur du SAMU.

Tout comme le Docteur Marcel Lascar qui inventa SOS Médecins à partir de la structure d’SOS Plombier, après avoir perdu un patient d’infarctus du myocarde un jour du mois d’out sans médecins à Paris, alors qu’SOS Plombier avait réparé une fuite d’eau, chez lui, en 1 heure d’attente.

Mais…

Ce n’est pas Le Professeur Lareng l’inventeur du SAMU,

C’est…

Dominique-Jean Larrey, l’inventeur du SAMU.

Larrey fit les campagnes Napoléoniennes, il était reconnu par ses très bons résultats opératoires d’amputations liés entre autre a sa rapidité d’exécution.

Dominique-Jean Larrey eut l’idée d’utiliser des véhicules hippomobiles pour aller chercher les blessés sur le champ de bataille, des ambulances.

C’est ainsi que Dominique-Jean Larrey inventa le SAMU.

Larrey est aussi connu dans le domaine de l'asticothérapie qu'il a utilisée lors de la campagne égyptienne en Syrie. Cette technique datant de l'antiquité consiste à déposer sur des plaies infectées une certaine espèce d'asticot qui se nourrit des chairs infectées, les assainissant ainsi.

Etonnant non ?

 

>

03/02/2009

Petite histoire des vaccinations

La Variolisation :

« Dès le XI° siècle, les Chinois pratiquaient la variolisation. C'est le premier ministre Wang Dan qui après la perte d'un de ses fils de la variole avait convoqué divers praticiens de toute la Chine pour mettre au point une prophylaxie. Un moine taoïste apporta la technique d'inoculation qui se diffusa progressivement dans toute la Chine. La pratique s'est progressivement propagée le long de la route de la soie. En 1701, Giacomo Pylarini réalise la première inoculation à Constantinople. La technique est importée en Occident au début du XVIII° siècle par Lady Mary Wortley Montagu la femme de l'ambassadeur d'Angleterre en Turquie ».

(Variolisation – Wikipédia) http://fr.wikipedia.org/wiki/Inoculation

En fait, c'est Lady Mary Wortley Montagu qui a ramenée de l'Empire Ottoman la technique de la Variolisation en Angleterre. En Chine, cette technique servait, depuis fort longtemps, pour vacciner, les... péripatéticiennes pour qu'elles n'aient pas la peau abimée, d’après la petite histoire de certains.

Photobucket

PG4417| Standard RM| © Bettmann/CORBIS
Physician Edward Jenner Inoculating Child at Home

Original caption: Edward Jenner (1749-1823), father of vaccination vaccinating a child with matter form the hand of Sarah Nelmes who had contracted cowpox in milking. Copper engraving.

 

Photobucket

Hand of Sarah Nelmes (1798) by William Skelton (1763-1848)
This colored plate appears in the first edition of Edward Jenner's An Inquiry into the Causes and Effects of Variolae Vaccinae and depicts the cowpox pustules on the hand of dairymaid Sarah Nelmes. Cowpox matter from these pustules was used to vaccinate the boy James Phipps in 1796.

 

La Vaccination :

Jenner (qui était chirurgien), a découvert la vaccination (de vacca =vache) car il avait observé que les gens de fermes qui attrapaient la "Picotte" une maladie ressemblant à la variole n'étaient pas contaminés par la variole, ils étaient donc immunisés. "Jenner a testé sa théorie en inoculant James Phipps, un jeune garçon de huit ans, avec le contenu des vésicules de vaccine de la main de Sarah Nelmes, une trayeuse qui avait contracté la vaccine transmise par une vache nommée Blossom".

(Edward Jenner - Wikipédia) http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Jenner

 

Conclusion :

La vaccination due à Jenner mais inventé bien avant par les Chinois (la Variolisation) est l'acte médical qui a été le plus efficace de toute l'histoire de la Médecine (depuis la variole a été éradiquée grâce à Jenner), bien plus que l'"invention" de la Pénicilline par... Flemming, Chain et Florey.

 

17/01/2009

Les personnages bipolaires célèbres

Trouvé sur le site : www.bipol.com, une liste impressionnante.

 

 

 

BIPOLAIRES CELEBRES

 

La créativité ne s’exprime pas uniquement dans l’art. De nombreuses personnes présentant des troubles bipolaires deviennent très brillantes et débordantes d’idées, sans pour autant l’exprimer par un élan artistique.

Dépressifs célèbres


Quelques noms de dépressifs bipolaires :

  • Montaigne
  • Molière
  • Voltaire
  • Chopin


Les accès de dépression de ces personnes ne permettent pas d’affirmer qu’elles souffraient de troubles de l’humeur.


Acteurs et comédiens


Quelques noms d'acteurs et comédiens bipolaires :

  • Jim Carey
  • Winona Rider
  • Roseanne
  • Marlon Brando
  • Audrey Hepburn
  • Ben Stiller
  • Cary Grant
  • Linda Hamilton
  • Marilyn Monroe


Politiques, figures mondiales


Quelques noms de politiques et figures mondiales bipolaires :

  • Napoléon Bonaparte
  • Alexandre Le Grand
  • Princesse Diana
  • Abraham Lincoln (politicien)
  • Théodore Roosevelt (politicien)
  • Winston Churchill (politicien)
  • Barbara Bush
  • Howard Robard Hughes


Ecrivains et poètes


Quelques noms d'écrivains et poètes bipolaires :

  • George Byron (poète)
  • Gérard de Nerval (poète)
  • Ernest Hemingway (écrivain)
  • Honoré de Balzac (écrivain)
  • Virginia Woolf (écrivain)
  • Graham Greene (écrivain)
  • Cesare Pavers (écrivain)
  • Eugene O’Neill (écrivain)
  • Charles Dickens (écrivain)
  • Emily Dickinson (écrivain)
  • William Faulkner (écrivain)
  • Michael Crichton (écrivain)
  • Edgar Poe (écrivain, poète)
  • Agatha Christie
  • Jack London


Compositeurs, musiciens


Quelques noms de compositeurs et musiciens bipolaires :

  • Hector Berlioz
  • Gioacchino Rossini
  • Georg Haendel
  • Sergueï Rachmaninov
  • Ray Charles
  • Nathalie Cole
  • Peter Gabriel
  • Alanis Morisette


Peintres


Quelques noms de peintres bipolaires :

  • Jackson Pollock
  • Michelangelo
  • Vincent van Gogh
  • Georgia O'Keeffe


Scientifiques et philosophes


Quelques noms de scientifiques et philosophes bipolaires :

  • Sigmund Freud
  • Isaac Newton
  • Friedrich Nietzsche
  • John Ford Nash

 

John Ford Nash, prix Nobel de sciences économiques, a inspiré le film aux 4 oscars "Un homme d'exception".

 

 

Deux livres sur le sujet :


- "Maladie maniaco-dépressive et créativité" - Kay Redfield Jamison - 1995

- "Le génie et la folie" - Philippe Brenot -2007