Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2022

Comment bien cuire les pâtes, les bonnes règles du Docteur Sangsue, la recette des spaghettis Bolognaise et les vins italiens

 

Tout d’abord, pour cuire les pâtes il est Inutile, comme certains le disent, d’ajouter de l’huile dans l’eau de cuisson.

Par contre, la chose la plus importante c’est de verser les pâtes dans beaucoup d’eau. En effet, celles-ci absorbent l’eau pendant la cuisson, notamment les pâtes sèches.

Ensuite, il est important de saler l’eau de cuisson avec du gros sel (pour le dosage il faut goûter), le sel sert pour commencer à donner un peu de goût aux pâtes car sinon elles seront fades.

Le terme La cuisson al dente (à la dent) signifie que la cuisson est une affaire de goût personnel, certains vont les aimer bien cuites, d’autres croquantes.

Pendant la cuisson il faut bien remuer les pâtes dans l’eau pour qu’elles ne se collent pas et les sortir une minute avant la fin de la cuisson souhaitée.

Enfin garder de l’eau de cuisson des pâtes de côté dans une tasse quand vous les égouttez. Cette eau de cuisson est pleine d’amidon ce qui permet de lier les pâtes, si on les passe à la poêle après la cuisson, celles-ci continueront à absorber l’eau. Le fait de rajouter un peu d’eau de cuisson va créer une émulsion et vous donnera une sauce crémeuse sans ajouter de matière grasse. Qui plus est elle vous permettra de les réhydrater, si vous voulez réchauffer ultérieurement les pâtes à la poêle, ou au micro onde.


Cuire des pâtes - 750g

Et maintenant que vous savez cuire les pâtes, la recette des spaghettis Bolognaise.


les pâtes bolognaise du chef Denny Imbroisi - Météo à la carte

Une recette de Spaghettis bolognaise plus facile à réaliser


Les authentiques pâtes à la bolognaise - Météo à la carte

Une initiation aux vins Italiens. J’avoue, humblement que mes connaissances en ce domaine étaient nulle.


Les vins d'Italie : cours académie du vin

19/01/2022

Une nouvelle espèce invasive : le crabe bleu

 

Dans la région de la Grande Ville, comme espèce envahissante (plus connue sous le nom d'espèce invasive), je n'en citerai trois que je connais bien :

 - L’écrevisse de Louisiane
 - La grenouille taureau
 - Le moustique tigre

Je viens de découvrir une espèce invasive qui se répand en Languedoc-Roussillon : le crabe bleu.

Il fait partie des 100 espèces les plus invasives de Méditerranée. Omnivore, le crabe bleu se nourrit de tout ce qui est à portée de ses pinces : escargots, moules, huitres, petits poissons… rien ne trouve grâce à ses yeux.

Arrivée des États-Unis, l’espèce a rejoint les côtes françaises en 2017. Elle est à présent installée dans les étangs occitans.

Le crabe bleu a toutefois un point faible : sa chair, comestible, et même délicieuse. Dans certains pays, notamment sur les côtes atlantiques américaines ou en Espagne et en Tunisie, il est largement exploité par la pêche.

C'est un phénomène exceptionnel qu'une espèce invasive puisse être utilisée, certes, l'écrevisse de Louisiane est comestible mais sans plus (il faut, surtout, enlever l'intestin pour enlever l'amertume : cela s'appelle châtrer l'écrevisse).

C’est pour sensibiliser les pouvoirs publics que le comité régional des pêches du Languedoc-Roussillon a envoyé une dizaine de crabes pêchés à Leucate à l’Élysée, afin qu’ils y soient cuisinés.

Et, en bonus, un reportage sur l’écrevisse de Louisiane :

Et comment châtrer une écrevisse.

18/01/2022

Dans la Série « Mes articles en vidéo » - L’histoire du téléphone portable en vidéo

 

Nota :

Petite précision sur les multiples noms que l’on attribue aux téléphones portables.

Les téléphones portables peuvent être, aussi, appelés téléphone mobile ou téléphone cellulaire.

Cependant, en Belgique, en Nouvelle-Calédonie et à La Réunion, le terme « GSM » (pour Global System for Mobile Communications, un standard de communication de téléphonie mobile) est couramment utilisé pour désigner un téléphone mobile.

En Suisse, on parle couramment de Natel (National Telefon, marque de Swisscom, du nom de l'ancien réseau de téléphonie mobile Natel pour les véhicules).

Au Canada francophone et en Vallée d'Aoste1, le terme cellulaire est couramment utilisé.

02/01/2022

Château Suau 2017 Second Cru classé Barsac (Sauternes) de la classification de 1855 des vins de Bordeaux

 

Cette année, pour la première fois, depuis bien des années, je n’ai pas fait de foie gras.

Cette année, on a réveillonné, avec un collègue de travail de ma moitié et c’est elle qui a amené un foie gras avec un pain aux figues. Ce pain était, absolument succulent et se mariait à merveille avec le foie gras. A retenir absolument.

Pour ce foie gras, j’ai déniché un vin d’appellation Sauternes-Barsac à 19 € : Le château Suau.

Il s’est avéré excellent.

La suite du menu fut un magret de canard (voir mon article « Quand André Daguin inventa le magret de canard » accompagné d’un Château Potensac 2019 (confer mon article « Le vin du dimanche : Château Chapelle de Potensac 2013 »).

Le château Suau, est un domaine viticole situé à Barsac en Gironde. En AOC Barsac, il est classé deuxième grand cru dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855. Voici la listes des vins blancs classés en 1855.

Le château Suau, appellation Barsac, ne doit pas être confondu avec le Château Suau de Capian.

En bordelais, schématiquement, il y a deux catégories de vin blancs doux.

Du coté droit de la Garonne se trouvent les appellations Sauternes et Barsac, du côté gauche de la Garonne les appellations Loupiac Sainte Croix du mont.

Les meilleurs vins sont les vins de la rive Droite : Sauternes, bien sûr, mais, aussi, Barsac.


Carte des appellations viticoles Cérons Barsac et Sauternes

Le plus connu est Château Yquem dont les grappes sont cueillies, en vendanges tardives au stade de la pourriture noble cela est dû à la proximité d’un cours d’eau le Ciron qui provoque par son brouillard, l’humidité propice au développement du Botrytis cinerea, ce qui concentre les sucres et fait que, lors de la vinification, le titre alcoométrique volumique potentiel (TAVP) est plus important.

Cela se rapproche des vins de glace (voir mon article : « Distillation par le froid : La bière Eisbock (bière de glace) et l’Eiswein (vin de glace) ».

Acheter du Barsac est moins côté que du Sauternes mais acheter du Barsac (méconnu) est d’un excellent rapport qualité prix pour peu que l’on sache les sélectionner.

Il est à noter qu’un bon Barsac est bien meilleur qu’un Sauternes moyen.

Le château porte dès le XVIIe siècle le nom de son propriétaire, Elie de Suau, conseiller au parlement de Bordeaux et capitaine au régiment du Dauphin. En 1719, après son décès sans postérité, le domaine de Suau est repris par Charles de Tarneau (1669-1745), lieutenant général des armées de Louis XV. Sa fille, Angélique épousera en 1722, Pierre de Lur-Saluces propriétaire du château de Malle. Pendant la Révolution, la propriété est reprise par Garros, intendant du château d’Yquem, sous la direction de Joséphine de Lur-Saluces.

En 1962 le vignoble est acheté par Daniel Biarnes. Sa première tâche fut de replanter les vignes, ce qui fut fait en 1963. Ainsi se sont bonifiés les 7 hectares de ceps, aujourd'hui cinquantenaires.

L'actuelle propriétaire est Corinne Biarnes, fille de l'acquéreur.

Les vignes du domaine occupent un sol argilo-graveleux, avec le seul sauvignon comme cépage, pour des vendanges en plusieurs passages – ou tries – afin de ne garder que les plus belles baies. Au chai, vinification et élevage se déroulent dans des barriques de chêne neuves au cinquième, sous la direction de Fabrice Bourouma.


Vie de Château - Les AOP Sauternes et Barsac

 

Références :
 - Dico du Vin

 - Millésima

19/12/2021

Le vin du dimanche : Château Lafont Menaut – Pessac-Léognan


Château Lafont Menaut rouge - Château Lafont Menaut blanc (Double clic gauche pour agrandir)


Dans mon article du 10/12/2021 : « Faute de goût et manque de savoir vivre » je raconte que la famille Perrin a, dans son fief, outre le Châteaux Carbonnieux, les seconds vins de Carbonnieux (les châteaux La Tour Léognan et La croix de Carbonnieux), Haut vigneau, Le Sartre et Bois-Martin, le château Lafont Menaut*.


De gauche à droite Eric Christine et Philibert Perrin

En effet, en 1990, Philibert Perrin acquiert, à proximité du Château Carbonnieux, une partie des terres ayant appartenu Au XVIIIe siècle à Charles de Secondat, Baron de Montesquieu, célèbre écrivain philosophe et vigneron. Il entreprend un programme de déboisement et retrouve un ancien lavoir abandonné : la fontaine de Menaut, c'est elle qui est à l'origine du nom du Château Lafont Menaut.

A Martillac à 15km de Bordeaux, en plein cœur de l’appellation Pessac-Léognan, Philibert Perrin a replanté au fil des années 15 ha en cépage rouge (cabernet sauvignon et merlot) et 3,5 ha en cépage blanc (sauvignon) afin de redonner vie à ce vignoble ancestral tombé en désuétude.

Au XVIIIe siècle, les terres de Lafont Menaut, déjà plantées en vignes, appartenaient à Charles de Secondat, Baron de Montesquieu, écrivain et vigneron célèbre. Depuis 1990, Philibert Perrin, parallèlement à son travail sur la propriété familiale du Château Carbonnieux, a entrepris un programme de replantation afin de redonner vie à ce vignoble ancestral.

Son terroir se compose de 2 croupes de graves garonnaises naturellement drainées par le ruisseau du Menaut sur lequel , comme nous l’avons dit plus haut, est implantée une fontaine qui servait de lavoir du temps de Montesquieu.

Les vins blancs et rouges connaissent un élevage en barriques de chêne, ce qui leur donne finesse et complexité. Les blancs sont secs et vifs, très fruités. Ils sont agréables dès leur jeunesse, mais l’élevage en barriques sur lie leur délivre du gras et leur confère une aptitude au vieillissement.

Les rouges développent au nez et en bouche de belles notes de fruits rouges (cassis et mûre). Au palais, on trouve la richesse tannique du Cabernet Sauvignon ainsi que le côté fumé typique des Pessac-Léognan.

Il fait partie de mes « vins du dimanche » fétiches vu son excellent rapport qualité/prix.

Il est à noter que, jusqu’à présent, je n’ai dégusté que le Lafont Menaut rouge n’ayant pas, encore trouvé le blanc.


"Un jour un château en Pessac-Léognan" Château Lafont-Menaut

Just for fun !


Дегустация "ThreeGrapes" №11 Pessac-leognan

*OUF !


Références :

 - Site du Château Lafont Menaut

16/12/2021

Mémoire de la cuisine française - Michel Guérard

 

L’autre jour, en accompagnant ma moitié à la Grande Bibliothèque de la Grande Ville, je suis tombé en arrêt sur un livre en tête de gondole.

Le dernier livre de Michel Guérard : « Mémoire de la cuisine française » paru en 2020 cher Albin Michel.

En deux jours, je l'ai littéralement « dévoré ».

Tout le monde connaît Michel Guérard qui est considéré comme l'un des fondateurs de la « nouvelle cuisine ». Il est en outre l’inventeur de la « cuisine minceur ».

Ses parents tenaient une boucherie.

Enfant, il a connu les privations de la deuxième guerre mondiale. En 1943, il attrape la diphtérie (car il n'était pas vacciné*) et bénéficie de la sérothérapie antidiphtérique.

En lisant son livre, j’y ai appris que Michel Guérard à eu un double cursus d’abord de pâtisserie (il a débuté chez un pâtissier traiteur) puis de cuisinier. Tout comme Thierry Marx.

Ce sont les gens qui ont un double cursus qui sont les plus intéressants.

D'ailleurs le Grand Patron  de chirurgie cardiaque dont je parle dans mon article « Connais-tu l'origine du mot chirurgien ? », (je viens juste d'y rajouter une vidéo historique) après avoir commencé comme interne en chirurgie, est passé par la case chef de clinique de cardiologie : double cursus médical et chirurgical.

En 1957, Michel Guérard est embauché au Crillon comme chef pâtissier puis chef saucier. Après avoir remporté le concours de meilleur ouvrier de France en pâtisserie, il devient chef pâtissier du Lido.

En 1965, il s'installe à son compte dans un bistrot d'Asnières-sur-Seine (ancien bistrot nord-africain qu'il rachète à la bougie2) qui deviendra rapidement le Pot-au-Feu, considéré comme un haut lieu de la gastronomie parisienne.

En 1974, il s'installe avec sa femme Christine Barthélémy (héritière de la Chaîne thermale du Soleil et diplômée d'une grande école de commerce) dans les Landes, à la station thermale d'Eugénie-les-Bains en créant « Les Prés d’Eugénie ».

C’est au Prés d’Eugénie qu’il met au point sa « cuisine minceur », ce qui lui vaut la couverture de Time.

Il devient le premier grand chef à s'associer à l'industrie agro-alimentaire en élaborant des plats surgelés pour la marque Findus de Nestlé.

En 1983, il rachète les chais et vignes du Château de Bachen puis crée la première Ferme thermale en 1996 ce qui lui permet d'allier cuisine, diététique et Thermalisme..


Gastronomie : la pintade braisée trois étoiles de Michel Guérard - Météo à la carte


Recette : La salade gourmande au foie gras de Michel Guérard | Archive INA


Les Prés d'Eugénie - Michel Guérard

Et comme si vous y étiez (Attention, tourné en 2013, pas par moi, hélas) :

Un aspect méconnu de Michel Guérard : Michel Guérard viticulteur.

 

*la vaccination généralisée des enfants contre la diphtérie ne sera effective qu'à partir de 1945.

A lire : « Rendez-vous avec... Michel Guérard et Benoît Peeters ».

Site « Les Prés d'Eugénie »

10/12/2021

Faute de goût et manque de savoir vivre

 

Il m’arrive, parfois, d’être gaffeur, de commettre des impairs.

En voici un, dans l’exercice de mon Blog, qui me marqua profondément.

En son temps, j’ai publié le 04/03/2016, cinq ans, déjà, « Comment le Docteur Sangsue soigne la "gueule de bois" ».

Or il se trouve qu’un de mes articles proche traitant du vin du dimanche frôla cet article sur la "gueule de bois".

Cet assemblage fut, passablement, de ma part, une faute de goût, un manque de savoir vivre.

Mais, maintenant, il y a prescription.

Immédiatement, dans mon article du 24/11/2016 : « Château Coufran : Le vin du dimanche sélectionné par le Docteur Sangsue » je reçus ce commentaire « plutôt » flatteur :

Bonjour Docteur Sangsue,

Je viens de parcourir rapidement votre blog... très agréable.... et surtout de très bon conseil en matière de vins !!
Je tenais à vous remercier sincèrement pour vos charmants commentaires concernant les vins de notre famille et particulièrement le Carbonnieux.
Si vous êtes dans la région, je vous invite à nous rendre visite.
Nous serons ravis mes frères et moi de vous rencontrer.

Bien cordialement,
Christine Perrin Lescuyer
PS Continuez à boire du Carbonnieux de toute façon vous connaissez la recette anti-gueule de bois !!
Écrit par : Christine | 27/04/2016

Or il se trouve que Christine Perrin Lescuyer, avec ses frères Éric et Philibert Perrin, dirigent le Château Carbonnieux. Mais la famille Perrin a, dans son fief, outre le château Carbonnieux, Mais la famille Perrin a, dans son fief, outre le château Carbonnieux, les seconds vins de Carbonnieux (les châteaux La Tour Léognan et La croix de Carbonnieux), Haut Vigneau et Lafont Menaut*.


Eric Christine et Philibert Perrin un verre de Carbonnieux blanc à la main (Double clic gauche pour agrandir)

Grand dieu, que la propriétaire d’un grand château, un grand cru classé du Bordelais, écrive un commentaire sur mon Blog, c’est plutôt flatteur !

Mais…

On sent, nettement une pointe d’ironie. Justifiée, on le conçoit, par l’association du « vin du dimanche » que l’on déguste et les boissons alcoolisé que l’on boit lors de certaines fêtes.

Je corrigeais immédiatement ma calamiteuse erreur de goût en supprimant l'article litigieux et répondis :

@Christine - merci de votre commentaire élogieux sur mon modeste blog.

Oui, Les Châteaux Carbonnieux, La tour Léognan, Lafont Menaut et Haut Vigneau sans oublier les Châteaux Le Sartre et Bois-Martin, font partie de mes vins fétiches.

Mais j’aime, aussi de temps en temps, revenir à mes premières amours, le Château Coufran.

Je "bois", ou plutôt je déguste toujours les vins avec modération. C'est pour cela que j'intitule, très souvent, mes articles "Le vin du dimanche".

Bien sûr, il y a, aussi, les très grandes occasions pour les vins exceptionnels comme, entre autre, le Carbonnieux.
Écrit par : Dr Sangsue | 27/04/2016

Bon, je vais essayer de me faire pardonner (avec 5 ans de retard, mieux vaut tard que jamais) avec cette vidéo sur le Château Carbonnieux qui produit l'eau minérale de Carbonnieux.


Vie de Château* - Château Carbonnieux

*OUF !

**« Vie de château » est un magazine mensuel de la vigne et des vignerons, des chefs de culture et des maîtres de chai, “Vie de Chateau” vous emmène visiter des propriétés viticoles de la Région. Incarné par Michel Cardoze, ce programme raconte une histoire, détaille une architecture, explore des méthodes de culture, s’intéresse aux sols, y cherche les petites bêtes et les bons cailloux et chante la différence entre les terroirs. Une véritable immersion dans le monde viti-vinicole.

 

 Références :
 - Vignobles Famille Perrin

- Carbonnieux : une Longue Histoire

- Château Carbonnieux blanc

 - Site du Château Carbonnieux

 

09/12/2021

L'acide L(+) tartrique et le vin

Crédit Photo – Archives Personnelles (pour agrandir, double clic gauche sur la photo)


L’autre jour, en finissant une bouteille de vin rouge, j’ai trouvé ce dépôt dans mon verre.

Il s’agit de cristaux d’acide tartrique.

L’acide tartrique est l’acide le plus abondant des acides du raisin. Il est formé dans les jeunes feuilles et les baies vertes. A partir de la véraison, sa teneur oscille autour d’une valeur moyenne sans grande évolution. Ainsi, la teneur approximative à la récolte est-elle de 5 à 7 g/l. Il tire son nom du dépôt (le tartre) se formant dans les récipients contenant du vin (cuves, futs…).

Oui, mais l’ Acide L(+) tartrique (dans sa forme dextrogyre) est, aussi, utilisé en œnologie.

En effet, une partie de l'acide tartrique ajouté au vin va entrainer la précipitation de bitartre de potassium et ainsi une baisse du pH du vin. Ce qui permet :

 - Élaborer des vins équilibrés au point de vue des sensations gustatives.
 - Favoriser une bonne évolution biologique et un bon déroulement de la maturation du vin.
 - Remédier à une insuffisance d'acidité naturelle

En conclusion :

L'acide tartrique (E334) est un acidifiant des moûts ou des vins. ... Sur raisins ou moût, l'apport maximal autorisé est de 150 g/hl. Sur vin, il est de 250 g/hl. Il permet la réduction du pH* du vin au niveau souhaité tout en parvenant à préserver ses arômes et ses couleurs.

Cette vidéo met en évidence les cristaux d’acide tartrique : ceux-ci sont blancs pour les vins blancs (et rosés) et rouge pour les vins rouges). Mais il est oublié de préciser que l’acide tartrique peut être utilisé, en œnologie, pour « guérir » le vin.

 

Référence :
- Tartrique (acide tartrique) œnologie, acide naturel du vin et acidifiant

 - Acide Tartrique (L+)

07/12/2021

Comment nettoyer son dentier : L’astuce du Docteur Sangsue

 


Comme je le raconte dans mon article du 21/03/2018 : « Un peu de culture ne nuit pas », je suis bruxomane, je grince des dents.

Cela a, entre autre, une conséquence nuisible : l’usure prématurée des dents, avec au bout, la dentine étant devenue apparente : des douleurs dentaires notamment à la mastication (un calvaire pour un épicurien, un amateur de bonne chère comme moi).

Le seul traitement possible : le port, la nuit, d’une gouttière rigide en plastique.

Or, donc, aujourd’hui, je suis retourné voir ma dentiste pour contrôle ma gouttière. En effet, au bout d’un certain temps la gouttière est envahie par une épaisse couche tarte.

Mais comment la nettoyer ?

Une idée, une idée de bricolo, me vint à l’esprit :

l’Antikal.

Aussitôt pensé, aussitôt fait !

Résultat :

Nickel !

La tête de la dentiste quand je lui racontais comment j’entretenais mon appareil.

Allez, un peu d’humour :

30/11/2021

Mon nouvel achat : La cuisine bordelaise

 

 

Mon dernier achat : un livre de cuisine :

La cuisine bordelaise

Un livre de poche broché de 128 pages dans la collection Éditons Sud-Ouest - Auteur François Martin - au prix de 2 €.

À l’image d’une ville rénovée, la cuisine bordelaise est avant tout une cuisine de produits du terroir aux accents très actuels. Les huîtres, la lamproie à la bordelaise, l’entrecôte aux sarments et plus récemment le cannelé ne peuvent à eux seuls résumer la diversité de cette cuisine. La terre girondine et ses eaux – de l’estuaire et du Bassin d’Arcachon – produisent bien d’autres trésors qui constituent les fondements de l’art gastronomique bordelais !

Biographie de l’auteur :

François Martin, maître de chai à Bordeaux et dégustateur en vins, voue une véritable passion à la cuisine bordelaise et nous offre ici des recettes simples, variées et contemporaines, valorisant les produits de la région. Il est l'auteur de Savoir déguster le vin et du Goût du champagne (éditions Féret).

Une recette de ce livre :

Entrecôte Bordelaise

Pour 6 personnes
 - 2 entrecôtes de bœuf de 600g
 - 3 échalotes grises
 - 25 g de beurre+ -120 g de moelle de bœuf
 - 20 cl de vin rouge de garde
 - 10 cl d’eau chaude
 - 1 cube de bouillon de bœuf
 - 1 c. à soupe de farine
 - 1 branche de thym
 - sel, poivre noir

Sauce :
Faire dorer les échalotes émincées dans une poêle en fonte préalablement beurrée. Les fariner et mélanger à l’aide d’une spatule en bois. Verser le vin puis le bouillon cube dilué dans un demi verre d’eau chaude et ajouter le thym. Saler et poivrer. Faire réduire de moitié 10 min. Ajouter la moelle, coupée en petits dés, à feux doux pendant 5 min.

Viande :
Penser à sortir la viande du réfrigérateur 1 h avant cuisson. Elle doit être saisie de chaque côté. Ca cuisson est dite « saignante » lorsque le jus apparaît en surface, du côté déjà braisé. Avant, elle est « bleue », après elle sera « à point ». Saler et poivrer. Couvrir la viande quelques instants et servir. Servir la sauce à part.

Braises :
Il est recommandé d’allumer le feu sous les sarments 20 min. avant la c uisson à l’aide d’un simple papier et d’une allumette.

Variante :
On peut, aussi, servir ce plat, typiquement girondin, simplement parsemé d’échalote ciselée crues ou légèrement saisies au beurre.

Accord mets/vin :
Si la plus part des vins rouges de Bordeaux conviennent à ce mets, on peut, cependant, recommander les grandes appellations communales du Médoc telles que Margaux, Saint-Julien, Pauillac ou Saint-Estèphe.


Recette : entrecôte à la bordelaise - Météo à la carte - Emission FR3


Cours de cuisine: Sauce bordelaise

 

Nota Bene : Deux remarques. D’abord, concernant les braises, la cuisson se fait avec les infrarouges, si les sarments de vignes c’est top, le charbon de bois fera parfaitement l’affaire. Concernant le vin, mes préférences vont sur un Médoc voire un Haut-Médoc.

Références :
 - « Entrecôte Bordelaise aux échalotes et sauce marchand façon Docteur Sangsue ».

 - « Cours de cuisine the fabcook ».

25/11/2021

Dans ma série « Fast Cooking » : Sauce piquante express façon Docteur Sangsue

 

Cela fait très longtemps que je n’avais pas publié de recettes de cuisine.

En voici une très facile et pas chère et…

Extra Fast Cooking !

Voila comment c’est arrivé : le hasard et la nécessité.

Ce midi, je n’avais pas envie de cuisiner.

Ce midi, en ouvrant le frigo, je fis donc l’inventaire.

Ce midi se battaient en duel des restes de poulet, deux belles cuisses, un bocal de piperade à moitié entamée et… un bocal de cornichons.

Ce midi, j’improvise donc une recette express : « Poulet sauce piquante »

Je sors le poulet du frigo et le met dans une plat.

Je sors la piperade et la verse, dans le plat, à coté du poulet.

Je coupe « quelques » cornichons (un bon nombre) sur la piperade.

Je mélange…

C’est prêt !

Allez, en bonus, une recette de langue de bœuf sauce piquante.

 

Quelques une de mes recettes « Fast Cooking » :
- 26/12/2013 : « Cuisine Express » ou « Fast Cooking ».
- 03/01/2014 : « Poulet Basquaise Fast Cooking ».
- 06/01/2014 : « Cassoulet Fast Cooking ».
- 25/11/2014 : « Poulet Basquaise Express à la Cocotte Minute Fast Cooking façon Docteur Sangsue ».
- 18/03/2016 : « Couscous au poulet Fast Cooking façon docteur sangsue ».

24/11/2021

Pas plutôt installé, pas plutôt en panne

 

Comme je le disais dans mon article du 23/10/2021 : « Quand la fibre s’invite à la maison, vive le THD (Tés Haut Débit) ».

J’ai fait installer la fibre par Orange le 22 octobre dernier ; j’ai donc une Livebox 5 flambant neuve.

Jusqu’alors tout marchais bien avec le débit promis dans l’abonnement soit 400 Mbits.

Mais patatras !

Aujourd’hui, 24 novembre, jour anniversaire de ma fille, la panne, plus de connexion.

J’ai téléphoné au 3900, la hotline d’Orange, plusieurs fois, jusqu’à ce que l’on me propose de me rappeler ; le technicien viendra demain.

En attendant j’ai une connexion via mon Smartphone en utilisant mon abonnement SYMA Mobile, avec mes 80 Go de data, je peux tenir.

Oui mais...

Je n'ai pas tout à fait le même débit, je me retrouve, comme avant, avec... 8,3 Mbits !

Double clic gauche pour agrandir

Il est à noter qu’il m’a fallu éteindre ma box pour utiliser SYMA en partage de data en USB.

Non, pour moi, ce ne s’est pas passé comme cela.

Cette vidéo n’est pas sans rappeler le « 22 à Asnière » que j’évoque dans mon article du 10/11/2021 : « Fernand Raynaud - 1926-1973 ».

 

A lire :

 - Du « 22 à Asnières »… à l’internet mobile !

 - Il est loin le temps du "22 à Asnières"...

21/11/2021

Le port USB : une histoire de chasse de mes débuts avec un ordinateur ou ma première confrontation avec le hardware

Mon lecteur ZIP Ioméga : Nostalgie !


Un "petit" sujet qui traite de l'histoire de l'informatique.

Je tiens à préciser, tout d’abord, que le hardware (le matériel informatique) n’est pas mon fort, contrairement à mon fidèle lecteur alain, je préfère, et de loin le software (les logiciels).

Tout commence en 1999 avec Windows 98 SE.

A cette époque fut mis en place la télétransmission pour dématérialiser les FSP (Feuille de Soin Papier) de la Sécurité Sociale.

Pour la télétransmission, il fallait (et il faut toujours) :

- Un ordinateur (il est vrai que l’on peut télétransmettre sans ordinateur avec, seulement, un lecteur de télétransmission). J'achetais donc un PC avec Windows 98. Actuellement la répartition du marché des Systèmes d'Exploitation (OS) est la suivante : Windows représente 88 % du parc des PC contre 8 % pour macOS et 2 % pour Linux (qui, étant un logiciel libre, est gratuit). Eh oui, il existe une solution médicale sous Linux !

 - Un logiciel Médical agréé.

 - Un lecteur bifente  de carte vitale (SESAM-Vitale) et (CPS).

Et...

 - Une connexion internet. A l’époque une connexion bas débit RTC, point de box, point de haut débit avec l'ADSL, point de très haut débit avec la fibre optique, point de 400 Mbits, comme chez moi actuellement, mais un modem V.90 (avec son bruit si caractéristique* lors de sa connexion), une ligne téléphonique (fil de cuivre)  et un débit de 56 Kbits ! On imagine le temps de chargement, sur le Web, d'une simple image (qui était moins grande que maintenant).

J’ai donc débuté en Informatique avec Windows 98 et le Logiciel Médical HelloDoc qui, pour la petite histoire était implanté, au départ, à Vensac et son célèbre moulin, puis à Soulac-sur-Mer et qui, d’ailleurs, a été racheté, par la suite, en 2014, par CompuGroupMedical (CGM).

Ma motivation d’acquisition de ce Logiciel Médical résidait dan le fait qu’outre la télétransmission, il assurait un dossier patient dématérialisé, un traitement de texte, pour les lettres aux correspondants, la rédaction des bilans para clinique (Biologie, Radiologie) Et surtout des ordonnance avec une interface pour le logiciel du VIDAL, qui, d’ailleurs devient payant très rapidement (alors que le VIDAL papier restait gratuit car fourni par les Laboratoires Médicaux). Le VIDAL papier a, d'ailleurs, arrêté sa publication en 2020.

Après ce long préambule, j’en reviens à mon premier ordinateur.

Mon premier ordinateur fut un ordinateur portable, un ACER.

J’achetais, aussi un lecteur ZIP Ioméga car cela permettait de stocker 100 Mo de données ! (comparé à une disquette de 1,44 Mo de l'époque  y a pas photo), avec, en plus, la possibilité de compresser ces données. A l'époque, le logiciel HelloDoc tenait en 3 disquette (4 Mo) on est loin du logiciel Windows 10 qui nécessite une clé USB de 8 Go !

Sitôt acheté, sitôt branché sur le seul port USB de mon ordinateur.

Déception, il ne s’allume pas !

J’ai galéré pendant un bon bout de temps pour trouver la solution.

Elle était toute bête : Il suffisait d’aller dans le BIOS et d’activer, tout simplement, ce foutu port USB.

Une vidéo sur le débarquement d'un ordinateur dans la famille : du vécu !

A propos de la hotline, celle-ci a été profondément modifiée avec la prise en main à distance des ordinateurs.

Allez, pour la route, deux vidéo qui faisait beaucoup rire, à l’époque, sur les démêlés avec l’informatique. On notera le changement, par rapport à maintenant, du matériel informatique de l’époque notamment la taille des écrans (les écrans LCD de maintenant remplacèrent les énormes écrans cathodique de l’époque encore appelés CRT).

 

*A écouter dans l’article de Wikipédia sur le modem. Cela ne me rajeuni pas !

Référence :
 - ZIP Ioméga

14/11/2021

Après le cubi… le vin en canette !

 

Même l’entreprise Bordelaise Cacolac, qui commercialise sa boisson lactée, le « cacolac », se lance dans l’aventure !

 

Références :
 - « Quand Cacolac met le vin de Bordeaux en canette »
 - « Cacolac construit une usine dédiée aux vins en canette à Léognan »

07/11/2021

ComeJamón Alfonso

Crédit photo – Archives Personnelles (Double clic gauche pour agrandir)

 

Dans mon précédant article "Calle Alfonso I", je parle de la Calle Alfonso I. C'est dans cette rue que j'ai découvert ComeJamón Alfonso.

Un repas de midi sur le pouce dans la chambre d’hôtel en regardant les infos en espagnol (dur dur), un repas qui se compose d’un sandwich avec du jambon de Bayonne, pardon de Saragosse acheté au magasin ComeJamón Alfonso au numéro 4 de la Calle de Alfonso I, sans oublier un excellent pain, ce qui est rare à Saragosse.

A cette occasion, achat d’un excellent chorizo (il est à noter que celui-ci n’était pas très fort). Sans oublier le fromage.

Une vieille vidéo de 2023.

 

Références :

 - Site ComeJamón
 - Où sont les magasins ComeJamón
 - ComeJamón

27/10/2021

La cravate

Nœud de cravate simple

 

Pendant de nombreuses années, lors de mon exercice professionnel, j’ai porté la cravate .

Imaginez un dimanche de garde, en plein été, le col de la chemise fermé par une cravate.

Puis vint la période bénie ou cet ustensile de torture passa de mode, même les hommes politiques en portent moins. C'est tout un pan de l'économie qui bascule : le port de la cravate, tout comme celui du chapeau s'effondre, la vente aussi.

Il se trouva, qu’un jour, lors d’une réunion de médecins, j’observai quelque chose d’intéressant et surprenante.

Cela délimitait les lieux d’exercice de mes confrères.

Les médecins qui, comme moi, exercions en banlieue ne portion pas la cravate.

Et les médecins de la ville, eux, la portaient encore.

Et, maintenant, comme je le dis souvent, un peu de culture ne nuit pas.

Un reportage, une vidéo exceptionnelle de 34 minutes qui vous dira tout sur la cravate.

Nostalgie.

25/10/2021

IRIScan Book 3

 

C’est mon dernier achat à la FNAC pour 99,99 € :

Un périphérique, L’IRIScan Book 3.

Ma fille est amenée à scanner des documents et, en particulier, au collège.

D’où l’achat de cet outil.

L’IRIScan Book 3.

Cela tombe à pic car mon vieux Scanner HP Scanjet G4050 qui est est très lent et commence, d'ailleurs, à donner des signes de faiblesse. Pour l'instant, en attente de l'achat d'un nouveau scanner, il fera très bien l'affaire.

L’essai est vraiment très convainquant. Tant pour ses caractéristique (Scan possibles Couleur et Noir et blanc, fichiers obtenus JPJ ou PDF et avec trois résolutions 300, 600, 900 dpi) que pour sa facilité d’utilisation ainsi que le résultat obtenu.

La notice ICI.

Le prochain achat en vue, pas dans l’immédiat, heureusement, un ordi portable performant.

Viendra l’éternelle question : lequel choisir ?

Le cahier des charges :
 - Utilisation : bureautique et, peut-être, un peu plus si possible (jeux basiques car c'est une vrai Gameuse, accro, à mon grand dam, aux jeux vidéos).
 - Où l’acheter ?
 - Quelles sont les meilleures marques ?
 - le prix entre 500 à 600€
 - Un écran de 15"
 - Un SSD de 500 Go pas d’utilité pour un HHD en plus vu la capacité, les performances et le prix des disques durs externes
 - Le plus possible de port USB 3.0
 - Une batterie performante pour une plus grande autonomie possible
 - Un processeur « correct » à préciser Intel ou Athlon Ryzen
 - Quelle RAM ?
 - Y a-t-il une carte mère pour le même prix ?

Mais, par curiosité, quel pourrait bien être, actuellement, cet ordi portable de rêve.

23/10/2021

L’iPod à 20 ans !

Steve Jobs présente l'iPod le 23 octobre 2001

 

L'iPod est un baladeur numérique de l'entreprise multinationale américaine Apple, lancé le 23 octobre 2001.

C’est, jour pour jour, son vingtième anniversaire.

L’histoire de l’iPod :

La présentation de l’iPod par Steve Jobs le 23 octobre 2001 :

13/10/2021

Dans la Série « Mes articles en vidéo » - L’Histoire du Lego en vidéo

 

Suite à mon article du 08/10/2021 : "Dans la série  "Mes articles en vidéo" - l’histoire de Kapla en vidéo", et dans ma Série "Mes articles en vidéo", une vidéo rocambolesque sur un autre jeu très connu : le Légo.

 

Références :

 - Lego

 - Legoland

 - Site Légo France

12/10/2021

Au Bonheur du P***, l’ancienne Boucherie N***

Pour agrandir l’image : double clic gauche sur celle-ci


Comme je le rapportais dans mon article du 09/20/2021 : « Le vin du Vendredi : Château Sociendo Mallet 2014 », Le Bonheur du P*** est, depuis 25 ans, derrière une apparence modeste, un restaurant Chinois réputé de la Grande Ville. Il a été primé, plusieurs fois, meilleur restaurant chinois de France. Sa spécialité, la cuisine sichuanaise épicée aux saveurs anesthésiantes dues à l'utilisation du poivre du sichuan.

Or, voyez comme le monde est petit, il se trouve que le Bonheur du P*** est situé à l’emplacement de l’ancienne Boucherie, la Boucherie N*** qui était tenue par mon arrière grand père paternel.

Mon père avait, encore, quelques notions de cette langue orale : le Louchébem, le largongi du louchébem, que pratiquait son père à la Grande Ville. Il ne m’a transmis que de la phrase citée plus haut : « le largongi des louchébem ».

A propos, savez-vous que l'expression à loilpé, c’est du louchébem!

Souvenir, souvenir.

Et vive le Louchébem !

La fable "L'Homme et son image" de Jean de La Fontaine en français et en louchébem trouvable dans l'ouvrage Les fables de La Fontaine en louchébem par Christophe Mérel.

 

Références :

 - Le largongi du louchébem
 - Le louchébem ou le langage secret des bouchers des Halles au XIXe siècle
 - Parlez-vous le "louchébem" ou l'argot des bouchers ?
 - Parlez Louchébem
 - Une histoire accélérée du louchébem, le langage tranché des bouchers