Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2016

La farce du Docteur Sangsue

 

 

Non, ce n'est pas ce à quoi vous pensez.

En cette période festive pour le réveillon du premier de l'an, je vais soumettre à vos papilles ma recette de farce pour garnir la volaille. Les grands classiques étant canard, oie, dinde et chapon.

Personnellement, pour moi, cette année, ce sera une cannette de barbarie.

Outre la volaille, il faudra :


Ingrédients :

- Farce
- Abats de la volaille hachés
- 2 Échalotes
- Olives vertes tronçonnées
- Persil
- 1 grosse Gousses d'ail
- 1 œuf entier
- Lait
- Pain
- Thym en poudre
- 1 feuille de laurier coupée en tous petits morceaux
- Sel fin
- Poivre noir du moulin


Préparation :

Mettez le pain à tremper dans le lait pour en faire une purée, puis mélangez tous les ingrédients afin d'obtenir une pâte onctueuse.

Pour la cuisson :

Il ne vous reste plus qu'à farcir la volaille.

Réservez la "bête", en l'entourant d'un torchon, et oubliez-la au réfrigérateur la veille de la cuisson.

Une astuce, pour éviter de refermer la "bête" en la cousant (épreuve éprouvante) : refermez la peau avec des cure dents.

Bon appétit, bon réveillon.

Et à l'année prochaine.

28/12/2016

Comment conserver du pain à la méthode ancienne

 

 Qui n'a pas rêvé de manger du bon pain au petit déjeuner.

D'abord, il faut du pain qui peut se garder : une boule de campagne étant, pour cela, le meilleur choix, les bulles d'air étant plus petites, ce qui permet d'avoir un pain plus dense.

Bien sûr, cette horreur de pain carton, déjà qu'il n'est pas bon à la dégustation extemporanée. il est, purement et simplement, à éviter car, c'est évident, il ne tiendra pas la route.

Le fait d'avoir une boule permet au pain de se garder en soi (la mie entouré d'une croûte protectrice).

Ma première expérience de conserve du pain, fût un échec. En effet, croyant bien faite, je laissai la boule dans sa poche en plastique. Le résultat ne se fit pas attendre. Au bout de deux jours, il se mit à moisir.

J'eu, alors, l'idée de conserver la boule de pain dans un torchon pour qu'il respire.

Bingo, cela marcha.

Ainsi, je pus garder mon pain trois jours, voir quatre.

P. S. : Nos anciens avaient tout compris, ils avaient de grosse boules de pain avec une croûte épaisse et un pain avec une mie dense, tout cela permettant, de garder celui-ci... une semaine (autrefois, on ne faisait qu'une fournée par semaine).

On est bien loin des nombreuses fournées de nos jours avec, souvent, du pain congelé.

21/12/2016

Vacances de Noël 2016

 

 

Je vais être absent de mon Blog pour mes vacances de Noël.

Je pars "quelques jours " quatre jours, hélas, seulement.

Cette année, je ne sais si je vais faire mon foie gras, le cœur n'y étant pas trop.

Regardez mes recettes :

 - Bloc de Foie Gras mi-cuit maison en semi-conserve et rosé à la coupe du Docteur Ventouse

 - Recette de foie gras mi cuit

 - Foie gras cuit au gros sel de Guérande

 - Comment faire un bloc de foie gras – Première partie : Comment choisir son foie

 - Comment faire un bloc de foie gras – Deuxième partie : Comment faire son foie gras

J'essayerai de publier, dès mon retour, aussi tôt que possible.

Bonnes fêtes de Noël à tous.

 

P. S. : Cette année, j'ai trouvé, en super marché, de beaux foies gras de 500 g à 17 € soit le foie gras à faire soi-même à 34 € le Kg. Qui dit mieux ! Sachant qu'un foie gras tout près dans la commerce coûte entre 80 et 100 € le Kg. Tout ceci pour une qualité gustative incomparable à celui fait maison.

P.P.S. : Je vais vous donner un tuyau. Si vous ne voulez pas que le bocal ne pète à la cuisson, il est impératif de faire ramollir, environ deux heures, le foie gras dans un saladier rempli d'eau bien chaude (mais pas brûlante). Il faut, en effet, laisser un espace entre la hauteur du foie et le haut du bocal.

18/12/2016

Arnaque au 118 515, une expérience vécue par le Docteur Sangsue

 
Je reçois ma dernière facture d'Orange et je trouve une note salée.

Au lieu des habituels d'environ 50 €, je me retrouve avec cette note salée de 50 € en plus.

J'imprime ma facture et, oh surprise, je vois deux appels du 118 515, numéro que je n'ai jamais appelé.

Dans un premier temps, en allant sur le site d'Orange, je bloque tous les numéros commençant par 118.

Je vérifie, cela marche.

Tel était mon erreur de n'avoir fait cette manip.

Dans un deuxième temps, désirant recevoir par courrier ma facture internet, j'envoie un mail à Orange leur demandant d'arrêter la dématérialisation de ma facturation. sur laquelle sur mon compte

Désormais, je n'aurais plus besoin d'imprimer moi-même ces fichues factures dématérialisées.

Saleté de technologies modernes.

Je plains les personne âgées, personnes fragilisée. Si elles ne se font pas aider, elle sont des proies faciles aux arnaques.

Même moi, je me suis fait arnaqué de 50 €.

C'est tout dire.

05/12/2016

De l'utilité des anciennes versions logicielles

 


Dans mon article : "Le site du jour du Docteur sangsue : The PORTABLE FREEWARE Collection" - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2016/11/21/le-site-du-jour-du-docteur-sangsue-the-portable-freeware-col-5876963.html - , je vous parlai d'un petit soft qui permet d'écouter en streaming des chaine diffusées sur le Net. Il s'agit de "Screamer Radio".

Il se trouve qu'il existe deux versions de ce soft illustrant parfaitement mon propos

la dernière version, à ce jour, la 2016-11-19 à la présentation et l'ergonomie excellente.

Il se trouve qu'il existe une ancienne version, la 0.4.4 à la présentation et l'ergonomie plus qu'aride.

Mais, cette ancienne version a un avantage non négligeable par rapport à la dernière, c'est qu'elle permet d'enregistrer les chaînes sur le disque dur.

Ces deux versions sont téléchargeables sur le site "Download Screamer Radio". Je vous recommande les versions portables (fichiers zip).

On voit bien, a travers cet exemple, l'intérêt d'avoir plusieurs versions de logiciels.

 

P. S. : Cela s'apparente, aussi, de l'intérêt d'avoir plusieurs Navigateurs Internet. si on a le moindre problème avec un, on peut toujours en utiliser un autre. A ce propos , j'aime bien Firefox, je découvre avec intérêt Opéra. Bien sûr l'éternel Internet Exploreur (remplacé par Edge sur Windows 10), et celui qui est en train de les supplanter tous : Chrome.

05/11/2016

Civet de lapin à la cocote minute

 

Ingrédients pour quatre personnes :

- 1 lapin découpé (pattes avants, pattes arrières, râble et thorax coupé en deux dans le sens de la longueur).
- 2 gros oignons
- 3 gousses d'ail
- Sel, poivre noir en poudre et quelques grains de poivre noir
- 2 clous de girofle
- 1 bouquet garni (Thym, laurier)
- Persil
- 2 verres d'huile d'olive
- 1 verre de cognac
- 50 g de farine
- 100 g de lardons
- 1 litre de vin rouge
- 200 g de champignons

Préparation :

Faire mariner les morceaux de lapin pendant 24h dans le vin avec l'oignon émincé, l'ail écrasé, le sel, le poivre, les clous de girofle, le bouquet garni, le persil, l'huile d'olive et le verre de cognac, l’ail écrasé.

Retourner les morceaux de lapin de temps en temps.

Le lendemain, faire rissoler les lardons dans un d'huile d'olive, puis ajouter les morceaux de lapin bien égouttés, et laisser dorer, saupoudrer de farine qui doit blondir. Flamber avec un verre de cognac Mouiller avec le liquide de la marinade, puis ajouter les aromates de la marinade.

Rajouter les champignons émincés.

Cuire le tout à pendant 35 minutes après la mise en vapeur de la cocotte minute.

Servir très chaud.

Accompagnement :

Pâtes fraîches (tagliatelles), pommes de terre vapeur ou purée de pomme de terre.

Vous pouvez servir le civet en déposant un morceau de civet sur une tranche de pain grillé frotté à l’ail le tout arrosé de sauce, un pur régal.

Et comme vin, un vin corsé et tannique : un très bon Médoc.

Bonne dégustation.

28/10/2016

Quelques notions de Software et de Hardware. Trois exemples : le processeur,les systèmes d’exploitations et les logiciels portables



Je vais aborder, aujourd'hui, un sujet un peu ardu et rébarbatif.

C’est un sujet réservé aux gens intéressés par la micro informatique.

Il concerne le Software et le Hardware. Ces deux sujets vont, il va sans dire intéresser, plus particulièrement, un de mes fidèles lecteur, alain, pour ne pas le citer.

Tout ce que je dis est sujet à vérification, surtout à ce qui à trait au Hardware, qui n’est pas, particulièrement, ma tasse de thé comme alain le sais très bien.

Hardware :

Sujet sensible, me concernant, car je risque de dire quelques erreurs. Je demande, donc, si c’est le cas, un correctif de la part d’alain.

L’exemple du processeur. J’ai upgradé mon ordinateur pour installer un processeur iCore 3 ; pour de malheureuses notions d’économie je n’ai pas installé un iCore 5. Malheureusement, j’ai découvert ultérieurement que mon logiciel médical était trop lourd pour ce processeur et nécessitait un icore 5. Cela a comme conséquence d’avoir un logiciel médical qui rame lamentablement à l’ouverture du Vidal quand je veux effectuer mes ordonnances. Inutile de vous dire que cela me contrarie profondément.

Il faut donc que je change de processeur.

Mon processeur actuel est un Intel Core i3 socket 1151 LGA. Si je veux changer mon processeur pour un iCore 7, il me faut un iCore7 socket 1155 LGA. En effet, si je changeais de socket, cela impliquerait un changement des pilotes de la carte mère ce qui aurait comme conséquence de m’obligerait à réinstaller Windows. Ce que je veux éviter à tout prix, vu l'usine à gaz logicielle que j'ai dans mon ordi.

On voit bien, ici, l’intérêt d’avoir quelques notions de Hardware.

Software :

Le software à trait à la programmation, ce sont es programmes qui font fonctionner l’ordinateur basés sur le Hardware.

Il concerne deux catégories. D’une part, les systèmes d’exploitation (en Anglais, Opérating Systems ou OS en abrégé), d’autre part, les Logiciels qui permettent eux de faire fonctionner les programmes comme le traitement de texte par exemple (Word ou OpenOffice).

Pour information, il existe trois systèmes d’exploitation : Windows, Mac Os et Linux.

Je pense, personnellement, qu’il ne faut pas se précipiter sur le nouveau système exploitation qui vient de sortir et d’attendre que celui-ci ait essuyé les plâtres.

Il faut donc attendre une seconde mouture, une sorte de version 2.0 de ce nouveau bébé.

Je n’en veux pour preuve que :

- Windows Millenium servant de transition de Window 98 avec Windows XP
- Windows Vista servant de transition de XP avec 7
- Windows 8 servant de transition de Window 7 avec Windows 10

En ce qui concerne les logiciels portables, ceux-ci ont, comme avantage, de ne pas s’installer dans le Registre, ce qui permet une désinstallation propre qui n’est pas délétère pour celui-ci.

Il suffit de supprimer le dossier du logiciel portable et le tour est joué.

Comme pour le Hardware, quelques notions de software ne sont pas superflues.

17/10/2016

Jarret de porc demi-sel en potée façon Docteur Sangsue

 

C’est un plat très économique et goûteux. En effet, il ne se compose que d’un jarret (6 € le Kilo) et de légumes (pommes de terre et carottes).


Ingrédients pour quatre personnes :
- 1 jarret de 1 Kg
- 4 pommes de terre
- 2 carottes
- 2 gousses d’ail
- 1 bouquet garni
- 1 cube de bouillon légume
- Poivre
- 2 l d’eau

Préparation :
Faites dessaler le jarret à l’eau froide la veille. Changez l’eau trois fois.

Mettez, dans la cocotte minute, deux litres d’eau, le jarret, le bouquet garni, le cube de bouillon de légume, les carottes coupées en tronçons. Disposez, alors, dessus, les feuilles de choux auxquelles vous aurez retiré la côte.

Fermez la cocotte minute et laissez cuire 20 minutes après la mise en vapeur de la cocotte.

Au bout de 20 minutes, ouvrez la cocotte, poivrez, rajoutez les deux gousses d’ail et les pommes de terre.

Fermez la cocotte minute et laissez cuire 30 minutes après la mise en vapeur de la cocotte.

Dégustation :
Servir très chaud.

Vin d’accompagnement : un vin charpenté, un vin qui a du corps. Un Cahors par exemple.

Il n’est pas interdit de faire chabrot avec la soupe de cuissson.

11/10/2016

Mignon de porc aux raisins façon Docteur Sangsue

 

 

C'est la saison des vendanges. Je vous propose donc, aujourd’hui, une recette sucré salé faite avec du raisin.

 

Ingrédients pour 4 personnes :
- 2 mignons de porc
- 60 grains de raisin chasselas
- Huile d’olive
- 2 verres d’eau
- sel
- Poivre

Préparation :
Roulez les mignons de porc dans de l’huile d’olive.

Salez-les et poivrez-les.

Disposez-les dans un plat en pyrex.

Versez le verre d’eau et mettez les grains de raisin autour des mignons.

Cuisson :
Enfournez et faites cuire, four 200° C pendant 25 minutes.

Dégustation :
Une fois la cuisson finie, mettez les mignons dans un plat et écrasez les grains de raisin. Découpez les mignons en tranches et nappez-les avec le jus.

Servez deux tranches de mignons posées à plat par personne et napez le de jus de cuisson.

Disposez quelques grains de raisin autour des tranches de mignons.

Accompagnement :
Riz, pommes de terre bouillies ou purée de pommes de terre.
Un vin blanc sec fruité type vin de Graves.

Bonne dégustation.

26/09/2016

Le chien chaud

 

 
L’autre jour, en prenant les boulevards de Grandville, je passai devant le vieux stade. Un nouveau stade tout neuf ayant été construit dans la banlieue nord de Grand ville. Ce nouveau stade étant réservé au football.

Le vieux stade servant, lui, à disputer les matchs de rugby.

En passant donc devant ce stade, étaient alignées plusieurs baraques. De la fumée s’en élevait. Une bonne odeur de grillade me caressa les narines.

C'était la fin du match.

Les supportes, affamés par leurs émotions, s’en allient se restaurer dans une ambiance festive tout en profitant pour refaire le match.

Je ne sais pourquoi me revint en mémoire les hot-dogs de ma jeunesse que l’on trouvait, l’été, dans les baraques à frites des stations balnéaires.

Une envie irrépressible de hot-dog m’envahis soudainement.

Je me fis, alors, la remarque que, maintenant, on n’en trouvait plus.

Peut être que, près du stade, on pouvait en déguster.

Ah nostalgie de ma jeunesse.

16/09/2016

De l’utilité des placebos

Depuis fort longtemps, déjà, les placébos ne sont plus remboursés par la Sécurité Sociale.

Le mot placébo vient du latin PLACERER qui veut dire je plairai.

Le placebo est un médicament n'ayant aucune efficacité pharmacologique. Son action se place à deux niveaux ; il joue sur l'aspect psychologique de la maladie mais, aussi, permet au Médecin de "sauver la face" et de ne pas prescrire des médicaments à effet pharmacologique avéré mais non adaptés aux aux affections bénignes ou aux maladies psychosomatiques.

Un produit chimique non remboursé, pour moi, n’est plus un médicament puisqu’il ne peut pas être décemment prescris par un Médecin. Le patient n’y trouvant pas son compte en fera grief au Médecin. Il se plaindra à lui, ou, carrément… changera de médecin.

D’où l’intérêt du placebo.

Le non remboursement arrive à une véritable stupidité.

Pour prendre un exemple concret : les recommandations nous demandent de ne pas prescrire d’antibiotiques en cas de bronchite simple.

Si le Médecin n’a pas de placébo dans sa besace, il se verra forcé de prescrire, dans ce cas, un antibiotique, sinon, comme je le disais plus haut, le malade ne serait pas content.

Il eut été plus intelligent de laisser un panel de quelques placébos, pas chers, tries sur le volet et remboursés en vignette bleue (bien mois remboursés qu’en vignette blanche). Cela ne coûtant pratiquement rien à la sécu et serait bien mois cher et bien moins dangereux que de prescrire des médicaments efficaces dans de bonnes indications mais inutiles dans ce cas.

En résumé, pour faire des économies de bout de chandelles, la sécu arrive donc à une impossibilité du respect des recommandations médicales.

Cherchez l’erreur.

13/09/2016

Vers la disparition des foires aux vins ?

 

Dernièrement, je suis rentré dans une grande surface.

C’était écris, en gros, à l’entée, « Foire aux Vins ».

Je me dirigeais, impatient, vers l’idoine rayon.

Et là, cruelle déception. Le linéaire était réduit à sa plus simple expression. Une longueur impressionnante par sa brièveté.

Déjà, l’an dernier, le rayon avait fondu. J’avais d’ailleurs noté cela année après année.

Décidément, les foires aux vins ne font plus recettes.

Pour moi, c’est une véritable catastrophe car on y trouve des vins exceptionnels à des prix battant toute concurrence. Bien sur, il reste les vins primeurs, mais cela est beaucoup plus difficile de se les procurer.

Pourquoi un tel phénomène ?

Si vous avez une réponse, je suis preneur.

09/09/2016

A propos des urgences médicales de Grandville

 

Dans Grandville, au niveau des urgences, il existe trois structures où je peux adresser mes patients.

- La première, bien sûr, c’est le CHU.
- La deuxième est un Hôpital militaire, qui, déjà depuis quelques temps, s’est ouverte aux non militaires.
- La troisième est une clinique de la mutualité qui, depuis très récemment, elle, accueille les urgences.

Ces trois structures ont la particularité suivante :

Du CHU, pas de nouvelle du patient que je lui adresse.

En ce qui concerne l’Hôpital militaire, je revois le patient avec une feuille d’observation succincte du résumé de l’hospitalisation munie d'un bilan biologique et, éventuellement, des radios, mais sans compte rendu de celles-ci.

Pour ce qui est de la clinique, je reçois, systématiquement, un courrier détallé de l’hospitalisation.

Cela illustre bien, s’il en était, le meilleur fonctionnement des cliniques vis-à-vis de l’Hôpital.

Dans cette conjoncture, cela devient tentant d’adresser, systématiquement, dans la mesure du possible, tous mes patients à cette clinique.

 

P. S. : Il faut noter à quel point ce sketch des inconnus est particulièrement réaliste dans ses moindres détails. En effet, dans les CHU parisiens, un grand nombre d’aides soignantes sont issus des pays d’outre-mer.

29/08/2016

Dernière Semaine de Vacances

 

Ma dernière semaine de vacance fut surprenante.

Le temps fut superbe. Soleil tout le temps, chaleur même caniculaire, longs bains, tout les jours, avec une eau chaude et idéale dans le lac tout proche.

Mais ce que m’a surpris, pour cette dernière semaine de vacances, c’est le nombre de vacanciers encore présents dans la station.

Habituellement, dans cette période, la station se vide et l’on peut, à loisir, goûter aux charmes d’un beau début d’arrière saison avec une station balnéaire presque vide de ses touristes. Bref un pur régal.

Cette année, que nenni, un monde fou. Même une caissière de supermarché me le confirma.

Pourquoi ?

Le beau temps exceptionnel ?

Où le fait que les gens ne soient pas partis ailleurs, à l’étranger par exemple ?

Allez donc savoir.

En tout cas, cela gâcha, quelque peu, ma fin de vacances.

18/08/2016

Le pain de campagne

 

Pendant mes vacances, lors de mes pérégrinations, je voulus acheter du pain dans une vraie boulangerie. Je demandez don du pain de campagne, le seul qui, plié dans un torchon, se garde pendant tois ou quatre jours.

Eh bien non. Ils n'en font pas !

Je vois une boule dont l'aspect pourrait y ressembler. Le rustique que me dit la boulangère.

Rentré, pour le petit déjeuné, le pain est, pardonnez moi du peu, même frais, est dégueulasse. Du pain blanc horrible : sec et que l'on pourrait qualifier farineux.

Le lendemain, non loin de là, je me retournais vers une boulangerie industrielle et demandais du pain de campagne. Point.

Je demandais donc un pain s'y rapprochant le plus ; un pain à la mie foncée.

La boulangère me tendis un pain à l'aspect rustique.

Rentré au domicile, en le coupant, effectivement, la mie était foncée. Et il se garda... trois jours.

Boulangerie industrielle 1, boulangerie traditionnelle 0.

17/08/2016

Avant cuisses de Poulet avec ses pommes de terre accompagnées de sa salade verte façon Docteur Sangsue

 

 Ingrédients pour 4 personnes :
- 4 avant cuisses de poulet
- 8 pommes de terre
- 1 oignon

- Sel

- Poivre
- 4 verres d'eau

Préparation :
Coupez l'oignon en dés.

Coupez les pommes de terre en gros cubes.

Faites dorer, avec un peu d'huile, dans une cocote minute, les avant cuisses, en les salant et poivrant sur chaque face.  Réservez.

Faites revenir l'oignon.

Quand il est doré, rajoutez les pommes de terre et faites les revenir.

Rajoutez l'eau.

Cuisson :

Faites cuire pendant 20 minutes.

Dégustation :

Avec une salade verte et un vin blanc sec, un rosé ou une bière blanche. Vu l'acidité de la salade, un vin rouge n'est pas trop recommandé.

11/08/2016

Cuisson des crevettes blanches de l'estuaire et des crevettes grises

 

 

Pour rester dans les plats d'été, je vous propose, aujourd'hui, un plat de vacances, une recette de fruits de mer.

Cet article complète celui du 27/07/2015 "Cuisson des fruits de mer en court bouillon façon Docteur Sangsue".

Malheureusement, les crevettes blanches sont très difficiles à trouver ; elles ne se trouvent que sur place, auprès des pêcheurs de l'estuaire.

 

Ingrédients :
- Crevettes blanches
- 3 litre d'eau
- 125 g de sel fin
- 2 feuilles de laurier

- Anis étoilé

Cuisson :
Faire une infusion avec le sel et le laurier. Quand l'infusion bout, jetez y les crevettes.
Quand cela bout à nouveau, enlevez les et étalés les.

Dégustation :
Elles se servent à l'apéritif avec un petit pastis ou un petit blanc sec servis bien frais.

Variante : on peut aussi y rajouter deux grains d'anis étoilé ou bien une pointe de pastis.


Référence : La crevette blanche Palaemon longirostris.

 

Une autre recette :

Cuisson des crevettes grises

Dans le même ordre d'idée, je vous propose la recette des crevettes grises.

Au lieu de retirer les crevettes dès que cela bout à nouveau, il faut laisser les crevette grises trois minutes avant de les retirer.


Bon appétit.

10/08/2016

Où va se nicher la malhonnêteté des gens

 

 
Je vous racontais, dans mon article : « Michel Morin », mon dégât des eaux

En fait, ce n’était pas la toiture mais c’était au niveau du chéneau que l’eau avait débordée, inondant le plafond.

Monsieur Michel Morin ayant bouché le tuyau d’évacuation des eaux de pluie, cela avait entrainé le débordement d’icelle dans le plafond.

Un plâtrier contacté ultérieurement nous précisa qu’il suffisait, tout simplement, d’attendre que le plâtre sèche. Il fallait attendre quinze jour pour cela.

Comme quoi, il ne faut jamais se précipiter, surtout quand on est décontenancé par un évènement pour le moins traumatisant et faire appel à un autre professionnel, idoine celui là.

Effectivement, le plafond sec, tout rentra dans l’ordre ad intégrum.

Le premier ouvrier, couvreur de son état, savait pertinemment ce qu’il nous racontait.

Où va se nicher, surtout maintenant, la malhonnêteté des gens.

01/08/2016

Le restaurant prometteur

 


Pendant mes dernières vacances, comme je vous avais parlé dans mon article : « Vacances de juillet 2016 » d’un restaurant prometteur.

J’ai donc testé ce restaurant prometteur.

C’était un nouveau restaurant qui avait ouvert il y a six mois.

Cruelle déception.

Dans les critiques alléchantes de ce restaurant il était précisé de réserver. Or nous y arrivâmes sans réserver, et on nous accepta.

Le cadre était magnifique, une mignonne terrasse  et superbement ombragée, certes minuscule, c’est là que l’on nous installa. Peu de tables étaient occupées.

Par contre, il y avait une grande salle totalement vide.

A mon avis, la réservation était purement à des fins publicitaires.

Le plus surprenant c’était qu’il y avait une carte plus que restreinte car réduite à sa plus simple expression. D’un autre côté, c’est plutôt bon signe, on est sûr que les produits sont frais et la cuisine faite maison, comme il était indiqué sur la pancarte à l’entrée du restaurant.

En apéritif, je pris une bière locale excellente. Cela augurait bien.

En entrée je pris six huitres du bassin d’Arcachon (Andernos) excellentes, servies très fraîches, laiteuse (j’aime, aussi les huitres comme cela) et il faut savoir que l’on est dans un mois sans R. Au moins ce ne sont pas des huitres triploïdes, huitres génétiquement modifiées, qui ne sont pas laiteuses quelque soit la saison.

Mais c’est ensuite que tout se gâta.

En plat principal : anneaux de seiches persillade. Une catastrophe. D’abord, pas d’odeur de persillade. Surprenant. Ensuite ce que l’on peut qualifier de persillade était presque caramélisé (cela ôte tout goût d’ail) et en plus je cherchais le persil. Cette « persillade » avait, dans sa composition, des échalotes (nouvelle cuisine avec persillade revisitée ?).

En accompagnement, sur la carte devaient être servies des pommes de terre au four.

La patronne précisa, cependant, qu’elle nous servirait une salade de pomme de terre, donc des pommes de terre bouillies en vinaigrette.

L’accompagnement était horrible. A la place de la vinaigrette, les pommes de terre étaient recouvertes d’une sauce infecte.

Je ne pris pas de dessert.

Cependant, ma femme pris une coupe de glaces. Celle-ci était purement succulente.

Cruelle déception.

Pour moi, ce qui est dans l’assiette est beaucoup plus important que le cadre.

Ce restaurant a, à mon avis, du soucis à se faire.

En tout cas, je n'y retournerais pas.

22/07/2016

Gros problème avec mon gros ordi

J’ai eu de gros problèmes avec mon gros ordinateur après avoir installé Windows 10. Devant cette drôle de bête qu’est Windows 10, j’ai essayé de revenir à Windows 7. Le SSD était bien reconnu et le second disque dur aussi.et là je me suis retrouvé avec cinq partitions dont deux de 100 Mo, l’une sur le SSD, l’autre sur le disque dur dont une autre de 100 Mo réservée au système sur le SSD. Un chat n'y aurait pas reconnu ses petits. Mais pour ré installer Windows 7, je me retrouvais face à un problème épineux : Le DVD de Windows 7 ne démarrait plus, mais j’accédais au Bios. Celui-ci était normal. Puis, miraculeusement, le DVD de Windows 7 boota et j'installais Windows 7. Pour essayer de supprimer les partitions de 100 Mo, je décidais d’installer Windows XP : rapidement écran bleu. J’obtins un message me disant que l’installation s’arrêtait pour ne pas abîmer ma machine avec suspicion de virus. J'arrétais tout. Ecoeré, je laissais tomber. Puis quelques temps plus tard, incidemment, je relançais l’ordi. Après vérification, avec CHKDSK, d’un disque, je crois que c’était celui du disque dur, Windows 7 démarra. Allez don savoir pourquoi. Entre temps, les lettres de lecteurs furent interverties. Le SSD se retrouva avec D (WIN_7) et le disque dur C(DATA). Peut-être qu’alain pourra m’éclairer de sa lanterne.