Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2016

Soudain l’ordinateur du docteur sangsue s’arrête brutalement : Software contre Hardware – Problème résolu

 


Dans mon article : « Quelques notions de Software et de Hardware. Trois exemples : le processeur, les systèmes d’exploitations et les logiciels portables », j’abordais la différence entre Software et Hardware et l’utilité d’avoir quelques notions concernant ces deux terminologies.

Dernièrement, sur mon ordinateur Ultra Portable*, (un ordi de plus me dirais-vous), j’ai installé Windows 10, qui, somme toute, n’est pas si mal que cela.

Le seul inconvénient, avec Windows 10, c’est, qu’au début, celui-ci installe, très souvent, des mises à jour. Ce la sature le processeur de mon Ultra Portable qui n’est pas véloce, un Atom @ 1,66 GHz.

Je me retrouve avec un processeur tournant à 99 % de sa capacité!

Cela ralenti, passablement, mon ordinateur d’autant plus que je n’ai que 2 Go de mémoire RAM. (Je n’ai qu’un slot pour une barrette SODIM).

Le fait que mon ordi s’arrête brutalement me fit penser, dans un premier temps, à une température excessive du processeur (Windows arrêtant l’ordi pour protéger celui-ci).

Mais ce que je trouvais bizarre, c’est que je puisse le faire redémarrer ausitôt.

Cela me fut confirmé par un petit soft portable très pratique Perfmonitor 2 (Fichier ZIP). Celui-ci permet de connaître, à la fois, l’utilisation du processeur et sa température.

Certes, le processeur était saturé à 99 %, mais sa température était tolérable, limite haute, à 50°C.

Étais-ce le fait que le processeur tournait à pleine vitesse ce qui augmentait sa température ?

Pour c’est deux items alain me confirmera cela. Car il connaît le Hard bien plus que moi surtout quand il s’agit de la chaleur d’un processeur.

Je me plongeais dans les forums de discussions et je trouvais une indication mettant en évidence la possible responsabilité de Java par manque de mise à jour.

En effet, comme ce foutu Windows 10 installe constamment des mises à jour, et que j’avais une vieille version de Java, il y avait de fortes chances que la panne vienne de là.

J’installais donc la dernière MAJ de Java.

Et croyez vous ce qui arriva ?

Mon Ultra Portable ne s’arrêta plus du tout.

Le pouvoir du Software sur le Hardware (n’est-ce pas alain).

Voili voila.

Elle est pas belle la vie ?

 


*Ultra Portable.

28/10/2016

Quelques notions de Software et de Hardware. Trois exemples : le processeur,les systèmes d’exploitations et les logiciels portables



Je vais aborder, aujourd'hui, un sujet un peu ardu et rébarbatif.

C’est un sujet réservé aux gens intéressés par la micro informatique.

Il concerne le Software et le Hardware. Ces deux sujets vont, il va sans dire intéresser, plus particulièrement, un de mes fidèles lecteur, alain, pour ne pas le citer.

Tout ce que je dis est sujet à vérification, surtout à ce qui à trait au Hardware, qui n’est pas, particulièrement, ma tasse de thé comme alain le sais très bien.

Hardware :

Sujet sensible, me concernant, car je risque de dire quelques erreurs. Je demande, donc, si c’est le cas, un correctif de la part d’alain.

L’exemple du processeur. J’ai upgradé mon ordinateur pour installer un processeur iCore 3 ; pour de malheureuses notions d’économie je n’ai pas installé un iCore 5. Malheureusement, j’ai découvert ultérieurement que mon logiciel médical était trop lourd pour ce processeur et nécessitait un icore 5. Cela a comme conséquence d’avoir un logiciel médical qui rame lamentablement à l’ouverture du Vidal quand je veux effectuer mes ordonnances. Inutile de vous dire que cela me contrarie profondément.

Il faut donc que je change de processeur.

Mon processeur actuel est un Intel Core i3 socket 1151 LGA. Si je veux changer mon processeur pour un iCore 7, il me faut un iCore7 socket 1155 LGA. En effet, si je changeais de socket, cela impliquerait un changement des pilotes de la carte mère ce qui aurait comme conséquence de m’obligerait à réinstaller Windows. Ce que je veux éviter à tout prix, vu l'usine à gaz logicielle que j'ai dans mon ordi.

On voit bien, ici, l’intérêt d’avoir quelques notions de Hardware.

Software :

Le software à trait à la programmation, ce sont es programmes qui font fonctionner l’ordinateur basés sur le Hardware.

Il concerne deux catégories. D’une part, les systèmes d’exploitation (en Anglais, Opérating Systems ou OS en abrégé), d’autre part, les Logiciels qui permettent eux de faire fonctionner les programmes comme le traitement de texte par exemple (Word ou OpenOffice).

Pour information, il existe trois systèmes d’exploitation : Windows, Mac Os et Linux.

Je pense, personnellement, qu’il ne faut pas se précipiter sur le nouveau système exploitation qui vient de sortir et d’attendre que celui-ci ait essuyé les plâtres.

Il faut donc attendre une seconde mouture, une sorte de version 2.0 de ce nouveau bébé.

Je n’en veux pour preuve que :

- Windows Millenium servant de transition de Window 98 avec Windows XP
- Windows Vista servant de transition de XP avec 7
- Windows 8 servant de transition de Window 7 avec Windows 10

En ce qui concerne les logiciels portables, ceux-ci ont, comme avantage, de ne pas s’installer dans le Registre, ce qui permet une désinstallation propre qui n’est pas délétère pour celui-ci.

Il suffit de supprimer le dossier du logiciel portable et le tour est joué.

Comme pour le Hardware, quelques notions de software ne sont pas superflues.

20/09/2016

Le Site du Jour : Générateur de mot de passe en ligne

 

Vous n’êtes pas sans savoir que, très souvent, il est indispensable d’utiliser des mots de passe.

Mais comment en trouver un ? Et un qui se tienne. Un suffisamment sécurisé.

Pour un mot de passe sécurisé, huit caractères, minimum, sont requis et ce en utilisant des chiffres et des lettres (huit chiffres et huit lettres).

Si l’on veut un mot de masse encore plus sécurisé, il faut utiliser, pour les lettres, des minuscules et des majuscules.

Dans la rubrique le site du jour, je vais vous présenter un site fort utile pour générer des mots de passe.

Il s’agit du site : « Générateur de mot de passe en ligne.

Ce site permet de générer, en ligne, de façon sécurisée, sans cookies, une foultitude de mots de passe.

On peut générer des mots de passe :
- Avec le nombre de caractères que vous souhaitez
- Avec des chiffres [ 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ]
- Avec des lettres minuscules [ a b c d e f g h ... x y z ]
- Avec des lettres majuscules [ A B C D E F G H ... X Y Z ]
- Avec des caractères spéciaux [ ~ ! @ # $ % ^ & * ( ) - _ = + [ ] { } ; : , . < > / ? ]

Un site incontournable.

05/09/2016

Windows ne démarre plus - Présence d'une clé USB

Ce matin, en arrivant à mon cabinet, comme tous les matins, la première des choses que je fis c’est de démarrer l’ordinateur.

Et là, panique, Windows ne voulait pas démarrer.

En me penchant, pour rallumer l’ordinateur, (celui-ci est dans l’ombre sous mon bureau) je me rendis compte que j’avais oublié une clé USB branchée sur l’ordi.

C'est pour cela que Windows ne démarra pas. Pourtant c'était un ordi de dernière génération.

Cette saleté de clé ôtée, tout rentra dans l’ordre.

C’est une blague classique.

Et, là, je me suis fait avoir comme un bleu.

24/03/2016

Est ce la mort annoncée des blogs ? Le blues du Docteur Sangsue

 

 
Je constate, progressivement, mais inexorablement, une certaine désaffection en ce qui concerne les Blogs.

Cela est-il dû à l’apparition de Facebook et autres Twitter ?

je ne sais si les Blogs souffrent, aussi, de cette désaffection pour la lecture au profit d’articles courts et faciles à lire, car demandant peu d'efforts.

En effet, j’ai connu la brillante époque de la naissance puis de la croissance exponentielle de la catégorie de Blog où je me situais : « Les Blogs Médicaux ».

Mon Blog était atypique avec, certes des articles médicaux, mais des articles totalement étrangers comme une rubrique gastronomique ou des hautes considérations sur la vie de tous les jours. Où, parfois, des articles farfelus et un peu déjantés.

Puis Progressivement, après, cependant, une longue période de suivi intense, les commentaires se raréfient.

Dans la foulée mon hébergeur, Hautetfort, cessa de tenir les statistiques de mon Blog me faisant perdre, ainsi, mes repères. Cela accentua le phénomène.

Puis les Blogs Médicaux perdirent de leur prégnance A tel point que certains Blogs fermèrent leur porte ou bien faillirent le faire. Je vous renvoie à mon article de 2014 : "Je vous annonce la mort d'un Blog".

Heureusement, j’ai un petit outil que j’ai installé sur mon Blog : « Géovisite » qui me permet de localiser mes lecteurs partout dans le monde.

Sans cela, je me sentirais bien isolé, et je pense que j’aurais cessé toute activité bloguesque.

Les temps deviennent durs pour le modeste blogueur que je suis.

Une certaine lassitude, parfois, m’envahis.

Dans ce contexte morose, je me pose, parfois, la question : et si l’inspiration ne venait plus ?

Nous verrons bien.

Advienne que pourra.

23/03/2016

Je ne peux plus accéder à la page web de mon Blog – Problème résolu – Avast en est la cause

 
Depuis quelques jours, je ne peux accéder, depuis l’ordinateur de mon cabinet, alors que j’y arrive très bien depuis mon domicile, à la page web de mon Blog : Docteur Sangsue.

Cela est survenu après la mise à jour de mon antivirus Avast.

Or il se trouve qu’avec mon abonnement pour la télétransmission sécurisée, il m’est fourni dans le pack, un antivirus beaucoup plus performant qu’Avast gratuit qui laisse filtrer énormément de chose.

Je téléphone donc au RSS (Réseau Santé Social) qui, dans son pack gère ma télétransmission sécurisée et ma ligne téléphonique qui, cerise sur le gâteau, dans le forfait, comprend les appels gratuit sur les téléphones mobiles pour résoudre ce problème.

La Hot Line me désinstalle Avast et, dans la foulée, m’installe leur antivirus « ESET », et, oh miracle, j’accède à nouveau à la page web de mon blog.

C’était bien Avast qui m’empêchait d’accéder à la page web de mon Blog !

Résultat de l’opération, je me retrouve avec ma panne résolue et un antivirus bien plus performant.

Elle n’est pas belle la vie ?

 

15/02/2016

Un lecteur presbyte

 

Ce matin, grosse cata au cabinet médical.

Je ne puis accéder à mon lecteur de CPS (Carte Professionnel de Santé).

Et me voilà revenu aux bonnes vieilles feuilles de soins papier.

Il faut dire que, depuis une semaine, le lecteur avait besoin de lunettes. Avec l’âge, il était, brusquement, devenu presbyte.

Puis, ce matin, plus rien.

Je contacte ma boite de logiciel, et un technicien arriva dans les trois heures.

Avant de devenir presbyte, ce lecteur me fut resté fidèle depuis son achat en 1999, dix sept ans déjà.

Il me fit faux bon une fois, le changement de pile me le fit vivre jusqu’à aujourd’hui.

Dire qu’en téléphonant à ma boite de logiciel, ce matin, il me fut répondu qu’un lecteur devait être changé tous les cinq ans !

Les lecteurs seraient-ils presbytes bien plus tôt de nos jours.

Mazette, cinq ans au lieu de dix sept ans, cela fait quand même une sacrée différence !

19/01/2016

Un patient informaticien en herbe : le pire cauchemar du Docteur Sangsue

 

 
Pas plus tard qu’hier, il m’est arrivé trois pannes informatiques dans... la même journée pratiquement... coup sur coup !

La première était assez simple : je ne pouvais plus utiliser mon clavier. Il faut dire que c’était un vieux clavier branché en PS2.

Comme j’avais un clavier tout neuf en USB, et que, prudemment, j’en avais acheté un en prévision, je le changeais et tout rentra dans l’ordre.

Beaucoup plus préoccupant, un plus tard, je ne pus accéder à ma carte CPS (Carte Professionnel de Santé) sans laquelle je ne peux accéder à mon logiciel médical, et ceci en présence d’un patient informaticien en herbe qui était tout fier de travailler, sur sa bécane, avec Linux*.
Je téléphonais à la Hot Line, toujours en présence de ce patient « informaticien », pour explorer mon lecteur de carte verte. Le dépannage tourna court quand mon ordinateur s’éteint et que la Hot Line qui pouvais accéder à mon ordinateur à distance, me dit au bout du fil, "je n’accède plus à votre ordinateur". Et pour cause, l’écran était tout noir. J’avais beau avoir dit à l’ « informaticien » : « ne touchez à rien ».

Il me dit, alors, vous avez, ici, un interrupteur. Cet abruti avait trouvé le moyen de m’éteindre l'ordi.

On ne se méfiera jamais assez des « informaticiens » en herbe.

Du coup, il ne toucha plus rien, et, comme par hasard, je trouvais, enfin, la panne.

Puis une autre panne, la troisième : je n’accédais pratiquement plus au clic droit, jusque à ce que je comprenne que c’était une clé USB fichue qui était cause de mon malheur.

Une fois retirée, je pus enfin me servir de mon ordinateur professionnel en toute sérénité.

Moralité : On n’est jamais si bien servi que par soi même.


*Linux est un Système d’exploitation (en anglais Opérating System ou OS, en abréviation) tout comme Windows, mais, lui, étant totalement gratuit et qui, cerise sur le gâteux, est muni, toujours gratuitement, d’une suite bureautique complète.

06/10/2015

Oui, le Docteur Sangsue a perdu la foi

Les douze travaux d'Astérix - René Goscinny et Albert Uderzo.


Pour en revenir au propos d’alain dans mes articles :

 - "Parfois, n’explique pas au malade tu fera".

 - "La nature humaine, le point de vue du Docteur Sangsue".



Oui, définitivement, j’ai perdu la foi.

Et ceci parce que, effectivement, l’administration nous étouffe, nous étrangle. Mais aussi, et surtout, par la politique de santé menée par le Gouvernement.


Deux exemples qui ont été, pour moi, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Coup sur coup, le même jour, deux gros déboires avec Dame Sécu.

Premier déboire, deux rejets de remboursement pour tiers payant (CMU). Eh oui, déjà les Médecins font le tiers payant pour les CMU, sans compter les fois ou je ne me fais payer que 6,90 € (part AMC), la part sécurité sociale (AMO), m’étant versée, mes risque et péril par la sécu.).

Pour ces deux actes effectuées, j’aurai travaillé gratos !

Pour essayer d’apprendre comment me faire rembourser, j’ai demandé de l’aide à une Dame de la sécu (DAM = Déléguée de l’Assurance Maladie) spécialisée es « informatique ».

D’emblée, elle me dit qu’il faut changer mon lecteur de carte vitale (200 € de foutu en l’air alors que celui que j’ai fonctionne très bien).

Elle commence à montrer comment re télétransmettre « en dégradé », compliqué ça. Et ça prend du temps. Et ce n’est pas fiable à cent pour cent, elle même s’en mêle les pinceaux et il lui arrive, un comble, d’avoir un « doute ».

Vous pensez bien que si elle a un doute… Moi mon remboursement tombe à l’eau car je n’arriverai pas à m’en dépêtrer.

Ensuite, après la mode dégradé, il faut remplir et envoyer une feuille de sécu après l’avoir remplie et ce dans une enveloppe timbrée à nos frais.

Une autre possibilité, imprimer la facture, la scanner et l’envoyer par mail.

Simple, et quel gain de temps !

On se demande si la sécu n’agit pas comme cela pour décourager les médecins de se faire rembourser.

 

Que se passera t-il quand le tiers payant sera généralisé ?


Deuxième déboire. Maintenant, pour prescrire certains médicaments qui font baisser le cholestérol, il faut faire une demande d’entente préalable auprès du Médecin Conseil de la sécurité sociale*.

Premier envoi de demande qui me revient car j’ai oublié une case.

Deuxième envoi. La case est bien cochée, lais Je reçois une lettre de refus ? Lettre, un peu agressive, me précisant, d’une part le refus, mais rajoutant que si je voulais le prescrire, il fallait noter sur l’ordonnance NON REMBOURSABLE, bonne idée vis-à-vis du patient !

Heureusement, pour une fois il y a le numéro de téléphone de Monsieur le Médecin Conseil.

Coup de fil, cela sonne occupé. Je rappelle, miracle je tombe sur la secrétaire qui me répond que Monsieur le Médecin Conseil n’est pas là, mais qu’il me rappellera.

Je l’ai, enfin, au téléphone, et lui de me dire « vous avez coché une mauvaise case ». Il faut dire que l’imprimé est particulièrement pervers.

Et aller, troisième envoi.

Cette fois, je croise les doigts.

Vivement la retraite !



Sur ces propos, lisez ce bog fermé : Chroniques pas très sérieuses, mais très véridiques, d'une médecine libre et tout terrain en zone de montagne.

 Enfin, je vous conseille, aussi, d'aller surfer sur un blog ami : Le rhinocéros regarde la lune.

 

*Le Médecin Conseil de la sécurité sociale est fort bien payé, son salaire va de 5000 euros brut mensuel (coef 700) à 6500 (coef 900) pour un médecin conseil de base (niveau A) (références datant de 2010 à mettre à jour sur le site site www.ucanss.fr. Il a, en plus, le treizième mois pour le régime général, voire le quatorzième pour le régime agricole. Sans compter les congés payés et, cerise sur le gâteau, il n'a pas de délai de carence pour les indemnités journalières, alors que ce délai de carence, pour un médecin libéral, est de… TROIS MOIS !).

Sur ce sujet « délicat », allez sur ce forum, un peu vieux certes, il date de 2010, mais qui est, quand même, très instructif.

12/01/2015

Une consultation kalachnikov qui a bien failli se terminer en "tiers payant"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sais, c'est encore un peu tôt, mais la vie continue et et le bandeau noir "Je suis Charlie" a disparu des différentes chaines de télé.

 

 

Cette histoire vient en réponse au coup de gueule d'alain dans le dernier commentaire de mon article : Énorme drame collectif contre petit drame individuel.

 

Certes, cette histoire est certainement trop précoce et bassement matérielle au vue des évènements dramatiques qui se sont déroulés concernant l'attentat contre le journal Charlie Hebdo*.

Mais, je le répète, la vie continue, comme l'a dis une de mes lectrices.

 

Pas plus tard qu’aujourd’hui,


Consultation du soir (espoir... vite déçu) jeune patiente de 23 ans en alternance. Il y a de plus en plus en plus de jeunes qui sont en alternance. cela m'interpelle.

Elle vient me voir pour trois pathologies, c'est ce que j'appelle les consultations kalachnikov, c'est tristement d'actualité (dans cet article, on voit une démo de ce redoutable engin de mort)

Car la kalachnikov, arme de guerre rustique et redoutable, peut tirer au coup par coup, mais, surtout, bien évidemment, tire en rafale.en rafale.

Tout comme, dans ce cas, le patient, ou la patiente en l'occurrence. alain appelle cela les consultations alouettes.

 - Une sérologie HIV car elle compte arrêter le préservatif avec son pote.


 - une prescription de pilule qu'elle avait arrêtée avec le port du préservatif. Sachant que le préservatif à un taux d'échec de 10% alors que celui de la pilule est de 0,8 %. Si le préservatif protège du SIDA, il ne protège pas de la... connerie.

- Une "boule" au niveau de l'oreille (tragus, on peut faire de magnifiques piercing à cet endroit là), qui s'avère être, en fait, un kyste sébacé. Et hop, même consult, lettre Dermato.

Et de trois.

Mais ce n'est pas fini !

Quand je lui annonce la "douloureuse", elle me réponds "mais il faut payer ?". En effet, avant, elle était étudiante et allait dans un centre de santé gratos faisant le "tiers payant".

Et en plus, elle n'avait que la carte bleue alors que mon lecteur de carte verte ne la prend pas...

Bref, l'enfer, quoi. Et moi de voir... rouge.

Heureusement, elle alla retirer du liquide a un distributeur, pour régler ma modeste "facture" de 32 €.

28/12/2014

Comment supprimer un virus du BIOS - Résolu

Crédit Photo : http://www.sospc2424.ch/lexique-article.cfm?id=3277#.VJ8_...

 

Il nous faut, hélas, commencer par une définition en termes absolument absconds

Le BIOS ou Basic Input Output System, Basic Input Output System, (en français : « système élémentaire d'entrée/sortie »), est, au sens strict, un ensemble de fonctions, contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère d'un ordinateur, lui permettant d'effectuer des opérations élémentaires lors de sa mise sous tension, par exemple la lecture d'un secteur sur un disque. Par extension, le terme est souvent utilisé pour décrire l'ensemble du micrologiciel de la carte mère) Wikipédia.

En gros, le BIOS gère la carte mère et les périphériques (clavier, souris, son, vidéo, ports USB...).

Sans lui, l'ordinateur est mort, il ne peut démarrer.

Depuis quelques temps mon vieux Windows XP devenait très instable avec plein d'écrans bleus et des redémarrages forcés accompagnés de messages changeants à chaque fois et revenants périodiquement. Ce fichu "Blue Screen of Death", rendait mon ordi quasi inutilisable sauf entre ces périodes de "calme", assez peu fréquentes, d'ailleurs, même en "démarrage sans échec avec prise en charge du réseau" réseau ce qui me permettait l'accès à Internet, certes mais de façon très notable.

Tout mes ordis étaient déconnectés naturellement !

Il me fallut du temps, pas mal de temps, d'ailleurs, pour comprendre d'où venait le problème.

Un problème tordu.

Un virus dans le BIOS.

Cela ne cours pas les rues.

Après quelques recherches dans les forums de discussions, sur Internet, où l'on trouve à boire et à manger (surtout plutôt à boire qu'à manger), je trouvais la solution :

Enlever la pile du BIOS.

Le BIOS à une pile pour maintenir les différents réglages personnels et surtout la reconnaissance des disques.

Si on enlève cette pile du BIOS, celui-ci revient à son état par défaut, celui de la sortie d'usine.

J'enlevais la pile une minute, la remis.

Réglais, à nouveau, le paramétrage du BIOS, et...

Mon ordinateur se remis à tourner comme sur des roulettes.

Mais, l'histoire ne s’arrête pas là : comme prévu, après passage sous l'antivirus gratuit  "AVAST" mon ordinateur était envahi par 80 virus ! Et, avec l'anti-malware gratuit  "Malwarebytes", par 10 malwares dont un aux yeux radio actifs. En effet, en "mode sans échec avec prise en charge dur réseau uIl faut dire qu'au point où j'en étais, foutu pour foutu, je me suis, un peu trop servi, de ce type de "mode sans échec" où, comme je l'ai dis plus haut, l'antivirus est désactivé.

Par mesure de prudence, je fis une réinstallation, pour avoir un OS (Opérating System), un système d'exploitation, un Windows tout neuf.

Ouf !

09/11/2014

Windows XP n'est pas mort




Windows XP a été lancé fin 2011.

Les Mises à jours et les correctifs des bugs devaient durer dix ans avec les différents Services Packs (SP1, SP2 et SP3). Devant le nombre important d'ordinateurs tournant sous Windows XP, Microsoft décida de prolonger cette période.

Il est surprenant de savoir que, encore de nos jours, de nos jours 95 % des distributeurs de billets fonctionnent sous XP ! Et que 38 % d'ordinateurs tournent sous XP, dont pas mal de ceux d'administrations.

Cependant, depuis le 8 avril 2014, Microsoft n'assure plus cette maintenance de Windows Xp SP3.

Cité d'après Micro Pratique*.

Micro Pratique de conclure : On peut encore utiliser Windows XP.

La preuve !


 

*Micro Pratique - N° 214 - Juillet 2014

07/09/2014

La Totale !

Hystérectomie Totale, communément appelée : La Totale


 

Sujet peu ragoutant, s’il en est.

Nos ne resterons pas longtemps sur ce sujet là.

Attention, j’ai bien peur que ce post soit « un peu » technique et en rebute, de fait, certains.

Faites un effort, essayez, tout au moins la méthode Science Po, lisez en « Diago » (en diagonale).

Cependant, vous apprendrez à ménager une clé USB et un disque SSD en lisant ce post, mais, ça, certainement vous le vous le saviez déjà.

Il y aura toujours quelque chose à grappiller… (En cette période de rentrée période et de vendanges, je trouve que cette formulation est particulièrement appropriée -;).

Oui, mes chers frères, oui, mes chères sœurs il y aura toujours quelque chose à grappiller quelque part dans ce post.

Oui, reprenez avec moi tous en cœur :





En septembre, les belles grappes de raisin bien gorgées de soleil qui se transformerons par les vignerons, en ce nectar divin qu’est le vin.

Les anciens vignerons tout seuls, autrefois, isolés dans leurs chais, sont aidés, maintenant, par ces techniciens que sont les œnologues

Il semblerait, d’ailleurs qu’un des premiers œnologues soit Louis Pasteur, bien que quelqu’un ait dit, je ne sait plus qui (faites travailler Gaugaul) que Pasteur n’avait rien inventé mais tout piqué aux autres, un peu schématique et provocateur, mais disons que pour le cas de Nicolas Appert, l’Appertisation est la Pasteurisation avant Pasteur, à l’époque, certes, il n’y avait pas Gogol, mais, il est vrai, que l’orientation des travaux n’était pas dans la même optique : Appert était confiseur (le but du confiseur est de conserver les aliments), Pasteur, lui, était cristallographe (c'est-à-dire chimiste).

Le métier de l’œnologue permet de bien améliorer la qualité du vin et de « lisser », en quelque sorte, les mauvaises années. J’ai dis bien de « lisser », car, hélas, Il y aura, toujours, de mauvaises années.

Ah, ce divin nectar qu’est le vin ! Certes, oui. Mais à consommer avec modération.

Déjà dans le premier livre de la Torah (Pentateuque) et donc de la Bible, tant hébraïque que chrétienne.

C’est un peu long, vous pouvez sauter, mais cela à l’avantage, à mon humble avis, d’être très instructif, car c’est la description, déjà, des effets secondaires sociaux-familiaux de la première murge chez l’homme.

Je cite :

« Sem, Cham et Japhet étaient les fils de Noé qui sortirent de l’arche; Cham, c’est le père de Canaan. Ce furent les trois fils de Noé, c’est à partir d’eux que toute la terre fut peuplée. Noé fut le premier agriculteur. Il planta une vigne et il en but le vin, s’enivra et se trouva nu à l’intérieur de sa tente.
Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père et il en informa ses deux frères au-dehors. Sem et Japhet prirent le manteau de Noé qu’ils placèrent sur leurs épaules à tous deux et, marchant à reculons, ils couvrirent la nudité de leur père. Tournés de l’autre côté, ils ne virent pas la nudité de leur père.
Lorsque Noé, ayant cuvé son vin, sut ce qu’avait fait son plus jeune fils, il s’écria : « Maudit soit Canaan, qu’il soit le dernier des serviteurs de ses frères! » Puis il dit : « Béni soit le Seigneur, le Dieu de Sem, que Canaan en soit le serviteur! Que Dieu séduise Japhet, qu’il demeure dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur serviteur! » (Genèse 9,18-27)

Rassurez vous, Il est logique qu’un autre post, plus passionnant suive très rapidement.

Or, donc, de retour de vacances, Je me suis octroyé, bien forcé, une semaine de plus de « congé sabbatique » pour une sorte de « partie de plaisir », je m‘en serai bien passé. croyez moi !

Car mon installation totale a supposée, d'abord, de changer mon "Disque Dur HDD" qui était flingué, par un nouveau Disque tout neuf, de nouvelle génération, un SSD de 250 G0.

Les SSD ont comme particularité d’être plus rapide, beaucoup résistant aux chocs et passent pour avoir une durée de vie plus longue, à mon avis, cela reste à vérifier.

Un Disque SSD travaille en mémoire Flash exactement comme les Memory Sticks.

Mon premier ordinateur avait un Disque Dur, un HDD de… 2 Go, oui, vous avez bien lu, 2 Go ! C’était en 1998.

On en est maintenant, presque, couramment avec des clés USB ayant une capacité de 64 Go !

On croit rêver !

Que de chemin parcouru depuis !

Les SDD qui tournent, eux aussi, comme les clés USB, en mémoire flash, arrivent, même, à avoir, comme maximum de capacité, actuellement, en 2014, 1 To. Oui, vous avez bien lu : 1 To ! Bon, cela coûte, certes, aux alentours de 500 €, Mais 1 To !

Lisez bien ce qui va suivre, c’est très important et très facile à comprendre :

ATTENTION : SURTOUT NE DEFRAGMENTEZ PAS UN SUPPORT EN MEMOIRE FLASH : MEMORY STICK OU SSD ; SOUS PEINE DE DIMINUER SA DUREE DE VIE !

SURTOUT PAS, JE LE REPETE, SURTOUT PAS DE DEFRAGMENTATION POUR LA MEMOIRE FLASH!

Mais ce SSD coûte quand même la bagatelle de 180 €, alors qu'un disque dur classique HDD, un SATA, 500 Go WESTERN DIGITAL BLUE ne coûte que  55 €, mais comme je peux le déclarer en note de frais et essayer de baisser de tranche d'imposition si cela est possible, mais ne rêvons pas trop cependant, en effet, pour baiser de tranche d’imposition, il faut se lever tôt !


Et puis, quand on aime la Micro Informatique et qu’on bichonne un de ses ordi, surtout, pour une fois, le professionnel, on ne lésine (pas) trop.

J’en ai profité, du coup, pour faire changer la tour. Pour 40 € j’ai un Ordi muet comme une carpe, cela me change de l’ancien. Le confort, c’est essentiel dans le travail.

Une installation totale demande un travail fastidieux.

Elle demande d’abord :

Un travail énorme et « ABSOLUMENT MI - NU – TIEUX » de SAUVEGARDE :

1°) Des données du Logiciels Médical, mais cela est très facile car ces données stick de 4 Go, cela suffit largement, car les données sont compressées, même si un nombre très important de sauvegardes sont gardées. Vous vous rendez compte, 4 Go, on ne trouve d’ailleurs plus d’ailleurs dans le commerce que des clés USB de cette capacité le maxi étant de 4 Giga !, le premier disque dur (HDD) de mon premier Ordi (un Acer Portable, en 1998 avait la capacité moyenne des Ordis Portable, pour l’époque, de la coquette valeur de… 2 Go.

2°) De NE - TO – YER !

LE PRINCIPAL ENNEMI DE L’ORDINATEUR, C’EST TOUT CON, C’EST LA POUSSIERE ! POUR FAIRE CHAUFFER ET FAIRE BAISSER LES PERFORMANCES, D’UN ORDI, Y A PAS MIEUX !

De TOUT INSTALLER sur mon "Amour de Petit Chéri d'Ordi Professionnel", que j'adore et que je hais à la fois.

ET CE, DE LA CAVE AU GRENIER !

Mon installation comprendra :

L’installation du câblage de maître Ordi

L’installation de Windows 7 Edition Familiale http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabricant_d%27%C3%A9quipement_d%27origine - quand j’ai fait upgrader mon Ordi professionnel (changement du Processeur de la Carte Mère des Disque Durs

De la RSS Box, d’attendre la connexion Internet, puis…

De Windows 7 avec l’installation de TOUTES les MAJ (les mises à jour) depuis mon CD-ROM , je tiens à le préciser. Mon CD-ROM date de la sortie de Windows 7, le 22 septembre 2009. Il semble me souvenir avoir acquis le CD-ROM de Windows 7 Édition Familiale en 2010 en OEM quand j’ai fait upgrader mon Ordi professionnel (changement du Processeur, de la Carte Mère, de la mémoire et des Disque Durs.

Mon Logiciel Médical.

Un petit Soft qui permet de faire fonctionner mon vieux Lecteur de Carte SESAM-Vitale qui était branché sur un port série. Grâce à un adaptateur qui coûte « 3 francs 6 sous » m’a permis de le brancher sur un port USB puisque sur les nouvelles Cartes Mères, exit le port série, mais, pour ce fichu adaptateur, il faut un pilote que j’ai dû aller chercher sur Internet, celui fourni sur le CD-DOM, avec l’adaptateur, ne marchait pas !

Le Vidal

Espace Pro un petit Soft qui me permet de communiquer avec Dame Sécu et, en particulier de commander mes formulaires. Mais, aussi les deux cartes introduites dans le lecteur, via ma CPS (Carte Professionnelle de Santé et votre Catrte Vitale de vous… fliquer : de connaître vos dernières ordonnances, vs différentes consultations, les spécialistes que vous avez consultés et… les dates, bien entendu.

OUF !

Forcément il y aura bien une ou plusieurs étapes qui foireront lors de ce long périple.

Il ne me reste plus qu’à me souhaiter bon courage.

06/09/2014

Un retour de vacances qui s'annonce très mal : Une panne Informatique cataclysmique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Je rentre à peine de vacances, vacances qui furent, d‘ailleurs, un peu mouvementées.

Bidart, beaucoup de déception, certes la petite de cinq ans et demi était, elle, bien au calme chez son grand père, des promenades, le chien Scoubidou, les courses au supermarché, Gulli, des DVD, bref,le rêve pour elle, et pour le papy.

J’avoue, par contre, moi, avoir été fort… marri.

Le Verdon plus attrayant.

Nous récupérâmes la petite, en traversant l’estuaire de la Gironde grâce au Bac Royan - Le Verdon : petite « croisière » d’une demie heure fort rigolote qui plait toujours, autant, à son âge à la gamine. Son grand père habitant près de La Rochelle.

J’ai découvert un vin, un Médoc, coté 90 sur 100 par Parker, le château « La tour Saint Bonnet », le 2012 est à 9€ la bouteille, à boire de suite. Un vin excellent !



A Saint Vivien de Médoc est implantée une ferme aquacole de gambas. Très facile à cuisiner (attention, il faut... 80 g de sel par litre d'eau). Les gambas faites maison ont un autre goût, et la chitine, l'exosquelette de ce crustacé, est beaucoup plus dure que celles que l’on trouve chez le poissonnier ou, pire dans les supermarchés. Forcément, elles ont perdues de leur fraicheur, où, été tout simplement congelées.

Dans le marché de Soulac, le frère, le commercial du château ,nous a indiqué une sorte de restaurant atypique de là bas, au Veron, au bout du monde, une sorte de guinguette.

En allant retenir la table, au Verdon, près de cette guinguette, nous sommes tombés, par hasard, sur une fête de village, un peu comme dans l’ancien temps.

J’ai dégusté une caille bien rôtie avec une superbe réaction de Maillard superbement maîtrisée à la peau sucré, le secret était en plus de la réaction de Maillard, en elle même, dans l’arrosage avec du jus de raisin blanc, c’est lui qui lui donnait tout son goût. Le tout arrosé avec un très bon Médoc, à… 10 €. Elle est pas belle la vie !

Au Verdon, je fis découvrir, à la petite famille, le phare de Cordouan dont le début des travaux par Louis de Foix commença le 2 mars 1584.



J’y ai même fait brûlé un cierge, pour la première fois de ma vie, je l‘avoue, oui, moi, l’athée le plus total, ce qui, vous le verrez, ne m’a pas du tout, mais pas du tout, porté chance, ce qui me renforce même je ne dirai surtout même pas dans mes opinions de mécréant, d’athée le plus total.

Je ne sais pourquoi : la chapelle était sublime les vitraux extraordinaires




Comparés à ceux des m… (Excusez du peu) de ceux de la restauration de la Basilique de Soulac : «Notre-Dame-de-la-fin-des-Terres» qui a comme particularités, d’une part de se trouver sur une des voie de Saint Jacques (de Compostelle) par une voie longeant le littoral, le "chemin de Soulac", et, plus surprenant, d’avoir été ensevelie sous le sable pendant une assez longue période. C’est en fait Soulac lui même qui a été envahi par le sable, obligeant les habitants a migrer en 1741 vers le « Jeune-Soulac ».

Pour la petite histoire, un ami, m’a rapporté, qu’à Bordeaux, il a été attribué à Louis de Foix une toute petite rue, dans le quartier Mériadeck, autrefois fréquenté par les péripatéticiennes.

Voilà comment on récompense les compétences de certaines personnes. D’ailleurs, Louis de Foix est mort ruiné !

Toute sa fortune y passée dans la construction de son foutu phare. !

Il est mort ruiné comme Nicolas Appert, l’inventeur de la conserve, de la stérilisation, la Pasteurisation bien avant Pasteur, et du lait... concentré !

Allez, pour la route, une dans le même acabit !

Toujours d’après les dires de cet ami Bordelais.

Connaissez-vous l’histoire étonnante d’Alexis Millardet ?

L’inventeur de la Bouillie Bordelaise, cette fameuse bouillie qui lutta efficacement et assez écologiquement, contre le « Mildiou », une maladie cryptogamique, en gros, tout bêtement… un champignon.

Le principe actif de la bouillie bordelaise est le sulfate de cuivre. D’où sa belle couleur bleue.

Ce pauvre garçon, bien qu’il ait, lui aussi, à Bordeaux, une rue minable, a quand même sa statue dans le « Jardin Public », un jardin « chicos », cette fois, fréquenté par la bonne société, nous sommes, là dans les beaux quartiers de Bordeaux, là Madame, ça fait cher du mètre carré

Les agents immobiliers se régalent, là, ils touchent leurs « grosses commissions ».

Sur le bas de sa statue est gravé, à moitié effacé : « A Alexis Millardet, la vigne reconnaissante » ! La vigne, certes, oui, mais que la vigne !

Excellent, non ?

Malheureusement, J’avais mal organisé, très mon retour de vacances. Je fus pris à la gorge par le temps et les impondérables.

Vous verrez, le coup des câbles électrique fichus, c’est excellent. Songez-y, même moi, je n'y aurais jamais songé si je n’avais pas ramené « ORDIBURO » à mon domicile !

Je comptais faire changer mon disque dur (HDD), d’ancienne génération, par un disque de nouvelle génération, un SSD travaillant en « Mémoire Flash », exactement comme un Mémory Stick.

Malheureusement, je m’y pris un peu tard. Et, comme naturellement, il y eut quelques impondérables, et, que, en outre c’était sans compter avec ma RSS Box qui me crama, au dernier moment, entre les pattes !

Je fus obligé de faire venir un électricien spécialisé dans les branchements téléphoniques.

Comme moi, lui aussi trouva que mon Ordi ramait au démarrage, il me conseilla de « rajouter de la mémoire » et de voir un autre assembleur. Pourtant j’étais parfaitement satisfait du mien, qui bichonnait mes ordis depuis plusieurs années et avait même sur expertisé un portable explosé par la foudre qui, du coup, m’avait été très bien remboursé par l’assurance. En plus, l avait l’avantage d’être à deux portées de souris de mon Cabinet Médical.

Cet électricien, Il s’y connaissait bien plus en téléphonie et en Box qu’en micro informatique. Il m’apprit, cependant, à ma grande surprise, qu’une Box cherche toute seule son adresse IP, et, qu’en aucune mesure, tout paramétrage avec des lettres et des chiffres est totalement dépassé avec les Box de maintenant.

Je ramenais l’Ordi chez moi, et, OH, MIRACLE !

Une bête de course !

En fait, c’était les fils, mais surtout les interrupteurs qui étaient foutus à force d’être manipules, ces pauvres petites bébêtes !

Je filais au super marché le plus proche et achetais pour 23 € une multiprise et un fil pour alimenter la Box en continu.

Et je jetais les vieux à la poubelle. Ils devaient avoir bien plus de cinq ans.

Dans cette histoire là, je perdis quand même une semaine de boulot !

Et fis un mini Burn Out. Demandez à ma femme.

Je fus invivable.

Je préférais m’arrêtais, car j’étais « hors d’état de nuire » !

JE NE POUVAIS PLUS BOSSER !


La suite au prochain numéro.

21/05/2014

Comment surveiller l'état de santé de son disque dur : CrystalDiskInfo




Dernièrement, depuis quelques temps, sur l'ordinateur de mon cabinet, un bruit bizarre, une sorte de bruit de cliquetis, se produisait chaque fois que j'ouvrais une application (un programme).
Inquiet de ce phénomène anormal, je me dis que cela commençait certainement à craindre pour mon disque dur.

Je le testais, alors avec un petit soft (logiciel) gratuit : CrystalDiskInfo.
Mon mauvais pressentiment fut bien confirmé, mon disque dur (HDD en anglais, Hard Disk Drive) commençait sérieusement à donner des signes de faiblesse.

La solution, pendant qu'il en était encore temps, et que le disque dur marchait encore, était d'apporter l'ordi à mon assembleur pour qu'il me fasse une image du disque, pour sauvegarder mes données, qu'il change le disque dur et transfère les donnéesdu vieux disque HDD sur le nouveau (un SSD de 250 Go en l'occurrence) : coût de l'opération, 200 €.

Outre le contrôle des disques durs classiques (HDD), CrystalDiskInfo marche, aussi, avec les disques SSD.

Soyez prudent, surveillez de temps en temps l'état de votre disque dur, cela vous évitera un crash sur les disques durs classiques quand celui-ci se met à cliqueter, ça craint, utilisez vite CrystalDiskInfo.

10/03/2014

La petite histoire de l'origine des vaccinations



La Variolisation :

Dès le XI° siècle, les Chinois pratiquaient la variolisation. C'est le premier ministre Wang Dan qui après la perte d'un de ses fils de la variole avait convoqué divers praticiens de toute la Chine pour mettre au point une prophylaxie. Un moine taoïste apporta la technique d'inoculation qui se diffusa progressivement dans toute la Chine. On faisait inhaler de la poudre de croute de pustule de varioleux avec un petit tube en cuivre. La pratique s'est progressivement propagée le long de la route de la soie. En 1701, Giacomo Pylarini réalise la première inoculation à Constantinople. La technique est importée en Occident au début du XVIII° siècle par Lady Mary Wortley Montagu la femme de l'ambassadeur d'Angleterre en Turquie.


En fait, c'est Lady Mary Wortley Montagu qui a ramenée, de l'Empire Ottoman la technique de la Variolisation en Angleterre. En Chine, cette technique servait, comme nous l'avons vu, depuis fort longtemps, étudiée d'après certains, dans un premier temps pour immuniser de la variole, les... péripatéticiennes pour qu'elles n'aient ni le visage ni la peau du corps abimée dans le seul but de bien présenter, mais ce n'est que la petite histoire.

La Vaccination :

Le 14 mai 1796, Edward Jenner, chirurgien de son état, inocule, la picotte à James Phipps, un jeune garçon de huit ans, avec le contenu des vésicules de vaccine de la main de Sarah Nelmes, une trayeuse qui avait contracté la vaccine (surnommée picotte, une sorte de variole atténuée) transmise par une vache nommée Blossom.
En fait, un agriculteur du Dorset, Benjamin Jesty, a réussi à induire une immunité artificielle chez sa femme et ses deux enfants avec la vaccine au cours d'une épidémie de variole en 1774, mais ce n’est qu’après les travaux de Jenner, une vingtaine d'années plus tard, que le procédé a été largement compris. En effet, il est généralement admis que Jenner n'était pas au courant du succès de Jesty et est arrivé, indépendamment, aux mêmes conclusions.

C’est pour cela que cette méthode s’appelle Vaccination qui vient du mot latin vacca qui signifie vache.

La variole a été totalement éradiquée en... 1980 !



La découverte des diverses vaccination est une autre histoire

Conclusion :

La vaccination due à Jenner mais inventé bien avant par les Chinois (la Variolisation) est l'acte médical qui a été le plus efficace de toute l'histoire de la Médecine (depuis la variole a été éradiquée grâce à Jenner). Les vaccins sont de loin les médicaments les plus efficaces, bien plus que l'invention" de la Pénicilline par Flemming, Chain et Florey dans les années 1940, pour ne parler que des pathologies infectieuses.



Références :

Variolisation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variolisation
Vaccination : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccination
Edward Jenner : http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Jenner

et

de votre serviteur :

http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2009/02/0...

 

Ceci est la version 2.0 remastérisée et améliorée de cet article.

Pour mémoire Windows 8 en est à la version 6.2 de Windows (et pas la version 8, comme on pourrait le croire).

20/02/2014

Vous avez dit économies, parlons en !




Depuis déjà pas mal de temps, je reçois, régulièrement, des courriers de la Sécurité Sociale, pardon de la CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie) ,concernant les patients m’ayant choisi comme Médecin Traitant.

Cela commence à me préoccuper vraiment, car la fréquence devient de plus en plus élevée et concerne, parfois, qu’un seul patient.

Que d’argent gaspillé. Quand on songe que ce type de paperasse est envoyé à tout les Médecins de France et de Navarre. D’autant plus que ce procédé est loin d’être écologique. Mon dieu que d’arbres coupé sur l’autel de la sécurité sociale !

La plus part du temps, je ne les lit pas, ces courriers. l faut que je les déchire pour les jeter à la poubelle.

Cela commence à m’énerver passablement.

N’y a t-il pas une autre façon d’éviter ce type de courrier malfaisant ?

La solution ne serait-il pas d’envoyer ce type de « chose » par mail ?

Ce qui serait, pour moi, beaucoup plus facile à détruire !

 

Que choisir entre un ordinateur de bureau et un PC Portable, quid des "Ultra Portables" et des Tablets PC



Pour une fois, je ne vais pas m'embêter, je vais reprendre un commentaire que j'ai pondu pour deux fidèles lectrices, surtout une, qui me demandait que choisir entre un PC de Bureau et un PC Portable ?

Je suis conforté dans mes propos par un autre de mes fidèle lecteur ; vous pourrez lire son commentaire à la fin de ce post un peu particulier.


Je n'aime pas trop les Eee PC ou Netbooks ce que l'on appelait les Ultra Portables. Honnêtement, je pense, qu'à choisir, il vaut mieux un bon portable. D'ailleurs, il n'est pas impossible d'imaginer que les Tablet PC tuent les e PC (Ultra Portables).

Par contre, je trouve la Tablet PC très intéressante. En déplacement, on peut faire du traitement de texte, visionner de films des photos et surtout surfer avec aisance et facilité sur le Net (ce qui est loin d'être le cas avec un téléphone portable). Sous Androïd (le système d'exploitation de Google concurrent de Windows, c'est moins cher) Pour les Tablet PC Windows 8.1 est parfaitement adapté car c'est un écran tactile.

Enfin, avoir, chez soi, un ordinateur de bureau, une tour, est, à mon avis indispensable. on peut tout faire en étant à l'aise (ah visionner des photos voire un film sur une télé écran plat branchée sur la tour de l'Ordi, le plaisir des yeux assuré !).

Il ne faut pas oublier une chose, à mon humble avis, il vaut mieux avoir, chez soi, deux ordi, cela dépanne, parfois, de certaine catastrophes.

Eh oui XP est mort, quand à 7, même s'il est génial, il va commencer à craindre. Va pour Windows 8 et ses tuiles beaucoup plus adapté aux tablettes tactiles qu'à un ordinateur de bureau.

Cela me surprend beaucoup de voir très souvent, dans certains bureaux, des portables reliés à un réseau. A mon avis, c'est de la bêtise sachant que l'on peut avoir du sur mesure pour un ordinateur de bureau, et que, pour le même prix on aura un ordinateur de bureau plus performant qu'un ordinateur portable et, qui plus est, évolutif. D'autant plus, qu'il est beaucoup plus facile de réparer un Ordi de bureau qu'un Ordi portable.

Mon choix : Ordi de bureau (tour), Ordi portable + ou - Tablet PC. Eviter les "Ultra Portables" peu performants et peu pratiques (j'en ai un ! Ce serait à refaire, je prendrais une Tablet PC, mais à l'époque, ça n'existait pas).

Donc, le choix du roi : Un Ordi de bureau, accompagné, si nécessaire, d'un Ordi portable + ou - une Tablet PC (la Tablet PC, c'est, avis perso, un peu du superflu. Quoi que...).

Ah, j'oubliais ! Maintenant, tous les visiteurs médicaux ont le fameux I Pad (le "Must" des Tablet PC, celles d'Apple, enfin, les plus chères pour un avantage incertain. Mais ça fait bien : "J'ai un I Paaad !").

OUF !
Écrit par : Dr Sangsue | 19/02/2014


Vive le PC de bureau (moyenne tour) qu'on peut démonter,bidouiller,améliorer; c'est un kit et tout est interchangeable; le portable est beaucoup plus difficile à upgrader(CPU soudé, carte graphique inexistante; on peut juste changer le lecteur de DVD,le DD parfois et augmenter la RAM...de façon raisonnable (un seul slot sup)
Écrit par : alain | 19/02/2014

 

17/02/2014

Prudence est mère de sureté




Dans mon précieux Logiciel Médical, il y a une sorte de très grosse barre des tâches où m'arrivent de nombreuses informations. Il y a quelques temps, une de ces informations me parût alléchante, celle de télétransmettre les Arrêts de travail. Plus besoins de commander ces foutus formulaires CERFA, le pied quoa !

Je me documentais sur la procédure, dans un premier temps j'imprimais celle-ci. C'était assez compliqué, mais j'y arrivais, après "quelques" essais.

Restait à passer à la casserole pratique.

Je choisis le prochains patient pour lequel le formulaire Arrêt Travail était nécessaire. Mais dans un sursaut de prudence, je lui demandais si son régime de sécurité sociale était le Régime Général : "Je ne sais pas", telle fut la réponse. J'airais pu retirer la carte et la lire à nouveau pour voir son régime de couverture sociale, cela nécessitait de tout refermer, puis de tout rouvrir, j'ai eu la flemme et je laissais tomber.

Quelques temps plus tard, je reçus un mail de la boite de mon Logiciel Médical m'incitant à télétransmettre les Arrêts de travail.

Prudent, je retournais le mail suivant :

 - "Monsieur, vous saurait-il possible de me dire si la télétransmission des Arrêts de Travail est valables pour le Régime général ou si celle ci es valable pour tous les régimes. Cordialement."

Réponse :

 - "Monsieur, la télétransmission des Arrêts de Travail ne concerne que le régime Général et quelques autres régimes. Cordialement."

Conclusion, pour éviter des pépins ne pas télétransmettre les Arrêts de Travail

Windows Repair (All-in-One) Portable




Dans le genre couteau suisse qu'adorent les bidouilleurs d'ordinateur, Windows Repair (All-in-One) Portable est un soft étonnant par sa puissance de part le fait qu'il est très bien ficelé.

On peut le télécharger, surtout à l'URL suivante : http://www.tweaking.com.

Je l'ai testé sans avoir couru le moindre danger.

Le contrôle, et l'éventuelle réparation, du Système d'Exploitation (Windows) s'effectue en quatre étapes :

 - Etape 1 : Utilisation de Malware Bytes, un antimalaware.
 - Etape 2 : Test de l'intégrité du disque C (checkdisk): avec la fonction DOS : CHKDSK (l'ancien Scandisk si cher à Windows 98).
 - Etape 3 : recherche le Fichiers Systèmes défectueux et les répare (fonction DOS : SFC /scannow).
 - Etape 4 : Possibilité de créer un point de restauration et possibilité de faire une sauvegarde du registre.

Aux plus courageux de l'essayer.