Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2018

Pas de visite

 

Quand j'étais en activité, je soignais une femme qui tenait un restaurant coté de la Grande Ville.

C'était elle qui était aux fourneaux.

Pour l'anecdote, je me souviens un jour, en visite, avoir examiné son fils et, pendant l'examen, regardant alentours, je tombais sur une petite bibliothèque de livres de cuisine ; notamment un livre sur le foie gras.

Il y avait un inconvénient à ce restaurant, c'est qu'il était situé en plein centre ville.

Une véritable galère pour se garer.

Or il se trouve qu'un jour, elle souffrait, de part son métier, d'un lumbago chronique, elle fut prise d'une sciatique qui ne fut pas suffisamment calmé par un traitement médical.

Il lui fallait des séances de kiné.

Mais, prise par son métier, elle ne pouvait se déplacer au cabinet d'un kiné.

Il lui fallait donc un kiné à domicile.

Je lui fit la prescription.

Et, devant moi, elle téléphona à un kiné qui lui dit tout de go : "je ne fais pas de visite en centre ville".

Je fus pris, intérieurement d'une rage folle.

23/09/2018

Séparation, suite fin

Dans la suite de sabotons le Blog, la continuité des deux articles précédents de la séparation.

La version masculine cette fois.

La séparation chez l'homme n'est pas vécue de façon sentimentale.

A l'inverse de la femme, La séparation est vécue de façon plus détachée, plus froide.

Décidément, l'homme et la femme ne sont pas pareils.

Ils sont... complémentaires.

Et c'est heureux.


Désormais - Charles Aznavour - 1969

22/09/2018

Demain Tu Te Maries

 
Sabotons, sabotons encore, sabotons toujours.

La chanson de l'article précédent "Voila" interprétée par Françoise Hardy, n'est pas sans faire songer à cet air de Patricia Carli "Demain tu te marie" paru quatre années avant.

Dans cette chanson, on comprend aussi distinctement toute les paroles, l’articulé est parfait.

Dieu que le désespoir est bien exprimé ! Quelle force d'interprétation ! Quelle révolte ! quel cri de souffrance ! Carli vit le le drame de sa vie ! Une prestation d'acteur.

A l’opposé, Françoise Hardy, dans sa chanson,  a une voix douce, nostalgique et résignée très loin de la révolte de Carli.


PATRICIA CARLI ARRETTE..ARRETTE DEMAIN JE TU TE MARIES- 1963

21/09/2018

Un brin de nostalgie, ou comment saboter son Blog

 

Un brin de nostalgie avec cet chanson de Françoise Hardy : "voila"

Mettre de la musique sur mon Blog est la meilleure façon de faire fuir le peu de mes lecteurs qui me reste encore.

Sabotons donc.

"Françoise Hardy compose et interprète des mélodies mélancoliques qu’elle affectionne. Le répertoire de Françoise Hardy est en grande partie le reflet des doutes, des interrogations et de l’anxiété que suscitent en elle les tourments des relations sentimentales et de la nostalgie". Wikipédia.

Il y a deux choses marquantes dans cette chanson, c'est que, d'abord, dans les année 60 il y avait beaucoup de chansons Française a contrario de ce qui se passe maintenant avec l'invasion anglaise.

D'autre part, ce qui est fascinant chez Françoise Hardy, c'est que l'on comprend distinctement toute les paroles de ses chanson.

Cela est du au fait de sa formation au Petit Conservatoire de la chanson parfois appelé le Petit Conservatoire de Mireille  où Mireille exigeait un articulé parfait.

Ce titre* est extrait de l'album : Ma Jeunesse Fout L'camp.

*Voilà paroles : Françoise Hardy, musique : Françoise Hardy (Françoise Hardy avait 23 ans à l'époque !).



Voila - Françoise Hardy - 1967

Écoutez, lisez et vous comprendrez ce que je veux dire par mes mots : distinctement, articulé parfait.

08/09/2018

Végétalisation

Tomate (Solanum lycopersicum L)

 


Depuis déjà pas mal de temps, il y a une mode à la Grande Ville, c'est de la "végetaliser". C'est à dire, faire pousser des plantes au bord des trottoirs près des maisons.

Pour cela, on creuse un trou dans les pavée du trottoir et, on plante.

La grande mode est au roses trémières, cette plante qui pousse en Charente-Maritime.

Mais pousse, aussi, d'autre variétés.

J'ai trouvé trouve un inventaire à la Prévert : du romarin, un figuier du chèvrefeuille (qui sentait bon), une sorte de rosier...

Mais le plus surprenant fut quant je me trouvais nez à nez contre... Un plant de tomate tout fleuri.

Je passe devant tout les matin quand je fais mes courses. Le pauvre fait des petites tomates vertes qui, pfuit disparaissent. Reste les fleurs.

Décidément, de nos jours, la vie dans la grande Ville réserve bien des surprises.

30/08/2018

Face au juge

 

En me baladant sur le Web, je suis tombé sur une vidéo nommée face au juge.

Cette vidéo avait trait à un reportage sur la vie quotidienne de six juges Belges, au tribunal de Charleroi, confrontés à des prévenus.

Cette vidéo démontre, s'il en est, l'équité de ces juges.

Voici un exemple de page Web.

Des reportages à ne surtout pas manquer sur You Tube.

28/08/2018

Les deux chaînes

 

 

 

Deux chênes de restaurants Français a éviter !

Dernièrement, pour me sustenter, à midi, pendant que je j'effectue des travaux dans mon ex cabinet médical en vue de le louer, nous allâmes ma moitié et moi dans deux restaurants réputés n'étant pas trop cher appartenant à deux chaines.

Buffalo Grill et Léon de Bruxelles.

Deux erreur gastronomiques.

D'abord le prix peu intéressant. A ma cantine (fermée à cette période du mois d'août) le plat du jour, de très bon aloi est à 9,90€.

Prix imbattable.

Au Buffallo Gril, la viande, pas trop mauvaise de goût, était... dure. Un comble pour un restau dit de viande. Quand au prix...

A Léon de Bruxelles, les moules pas terrible, les frites aussi. Quand au prix...

Donc deux chaines a éviter.

Dernièrement, pourtant, j'ai été manger un tartare de bœuf (vu la chaleur) chez Meuh ! qui était excellent.

31/07/2018

La Cravate

Réalisation du nœud de cravate simple


Au début de mon activité, j'ai longtemps porté la cravate.

Au début de mon activité, je portait tout les jours la cravate, que ce soit en consultation, en visite et en gardes.

Puis, après pas mal d'années d'exercice, cet instrument de torture tomba en désuétude, il ne fut plus à la mode et ce fort heureusement. Dieu ce que l'on pouvait être engoncé et, quand il faisait chaud, je ne vous dis pas le calvaire.

Il tomba en désuétude, oui mais ceci se fit progressivement.

Je n'en veux pour preuve la remarque que je me fis, un soir, lors d'une réunion médicale de F.M.C. (Formation Médicale Continue).

Ce soir là, étaient mélangés des médecin du centre de la Grande Ville et les médecins de la couronne.

Vous me croirez si vous voulez, mais à ma grande surprise, je remarquai que les médecin du centre portaient tous la cravate alors que les médecins de la couronne n'en portaient pas

Les médecins du centre ville étaient ils plus distinguée ? En tout cas, les médecins de la couronne étaient bien plus à l'aise et en avance sur le temps.

Même les hommes politique, dans la grande majorité des cas, n'en portent plus de nos jours.


Le Nœud Cravate (The Necktie)


P.S. : Il existe beaucoup de nœuds de cravate. Voici les différents nœuds de cravate selon la maison Nines.

- Le nœud simple
- Le nœud double
- Le petit nœud
- Le nœud Windsor
- Le nœud demi-Windsor
- Le nœud croisé ou nœud de Christensen
- Le nœud Onassis
- Le nœud papillon

Bon courage !

28/06/2018

Le cadeau à la maîtresse

 

Non, ne croyez pas qu'il s’agit d'un Monsieur qui offre une bagouse à sa Maîtresse.

Non, je veux parler du cadeau de fin d'année que les parents offrent à la maitresse de leur enfant pour la remercier de ses bons et loyaux services pour l'année écoulée.

En effet, on est en plein dans la remises de ces cadeaux.

Je fis mon primaire dans l'enseignement catholique, les Jésuites plus précisément, pour obvier, ensuite, dans un établissement public plus coté.

Or, il se trouve, qu'une année, un gamin de ma classe, d'origine espagnole, revint de son pays suite à des vacances. Les parents, empreints de bonnes intentions, offrirent, en plein milieu d'année, un cadeau à la maîtresse,.

Ceux-ci commirent une erreur fatale

Dans cet établissement réputé, mais, disons, rigoriste, ils laissèrent le cadeau plié dans le papier que l'on leur avait donné en Espagne, du... papier journal.

Devant toute la classe, cette maitresse, pratiquante mais au comportement pas catholique du tout, lui fit la remarque, devant toute la classe, que cela ne se faisait pas d'offrir un cadeau plié dans du papier journal.

D'abord, il n'y a que l'intention qui compte.

Et puis ces parents là n'appartenaient pas à la bonne classe catholique de cet établissement.

C'était des gens simples qui se saignaient aux quatre veines pour payer des études dans un établissement privé coté.

Cela, à l'époque, me choqua profondément, la preuve c'est que je m'en souviens encore aujourd'hui.

La honte que dû subir, devant toute la classe, cet élève méritant et gentil.

Mais il y a une morale dans cette histoire.

Ayant poursuivi mes études de médecine, j'appris, plus tard, qu'il était devenu...

Cardiologue.


Maitresse - Images* - 1987

 

*Images est un groupe français de musique new wave/synthpop qui a connu un grand succès entre 1986 et 1988.

27/06/2018

Le sandwich

Dernièrement, j'étais pressé.

Dernièrement, j'étais pressé et j'ai acheté un sandwich chez un "Artisan Boulange. Un de ceux dont je parle dans mon article : "La fournée".

Pour faire passer icelui, je fus obligé de le faire passer avec une bière, une bonne, une vraie bière artisanale, elle.

C'était même gâcher cette bonne bière avec ce sandwich là.

Mais bon dieu, pourquoi ce sandwich était-il si sec ?

Pourtant, extérieurement, il était super beau !

Puis en y regardant de plus près, je me rendis compte, qu’en fait, seule la moitiée du sandwich était rempli tout en montrant un généreux sandwich débordant de mets appétissants

Et voila comment fait "l'Artisan Boulanger" pour offrir à un prix bas cette bouffe, je n'ose même pas parler de nourriture et encore moins de met.

Il n'y a pas de petit profit.

Après tout si tu veut un met délicat, il n'y a pas de mystère, mets y le prix.

D'ailleurs, à Paris, la grande mode c'est d'ouvrir des resro rapide spécialisés dans sandwich raffiné.

En attendant, il m'a fallu boire un petit coup !


Bordas* - "boire un petit coup" - 1948

 

*Marcelle Bordas

 

22/06/2018

Quand Culture et loisirs font grand bruit

 

Culture et loisirs sont intimement liés. Mais les loisirs, au niveau des masses populaires, excusez moi cela, ont tendance a faire disparaître la culture.

L'accès à la culture n'est, hélas, pas égalitaire pour tous.

Les loisirs sont, à mon avis, une façon élégante d'occuper le peuple en lui montrant, bien qu'on lui ponctionne son argent, que l'on s'occupe bien de lui et avec dévouement.

Cela est illustré par la citation latine "PANEM ET CIRCENSES" (pain et jeux de cirque) ce qui veux dire que, pour que la foule laisse tranquille les hommes politiques, il faut les divertir.

Ce fut hier la fête de la musique. Elle fit grand bruit tant au sens propre qu'au sens figuré.

Je plains les personnes habitant près de ces lieux festifs. Il n'ont pas dû dormir, beaucoup, de la nuit.

Certes, vous allez me dire :"cela leur fait de la distraction". Certes, mais cela ne vaux pas une bonne nuit tranquille avec un bon sommeil réparateur.

Habitez près d'un lieu comme cela et vous m'en direz des nouvelles.

J'habite près d'un collège et j'en sais quelque chose.

Je vais vous fournir une autre illustration de ces loisirs bruyants.

Quant je vais à mon petit super marché, je passe par une place. Tout les dimanches matin est planté un marché fort sympa. Il agréable et silencieux. Un véritable plaisir. On y trouve des poulets grillés à la broche, je vous dit pas !

Or, tout les samedi matin, pendant deux heures, dans un bruit assourdissant de 8 h à 10 h a lieu sur cette place, un cour, gratuit, de Zumba. Ce dernier samedi, il y avait, outre le moniteur, quatre filles, grassouillettes à souhait, remuaient leur popotin au bruit de cet assourdissant vacarme.

La mode, de nos jour, est de divertir le peuple, en faisant grand bruit dans la vie de quartier, quitte à déranger les pauvres résidents dans l'intérêt général.


Explosion d'une bombe nucléaire

12/06/2018

La nouvelle Médecine

 

Cet article fait suite à un autre intitulé "Infarctus et covoiturage".

Désormais, mes notes médicales passent par des anecdotes touchant mes proches ou des gens que je connais de près ou de loin.

C'est peut-être cela qui explique la désaffection à l'égard de mon Blog.

Snif.

Mais revenons aux choses sérieuses.

Dernièrement, un de mes amis avait ses Gamma GT élevées.

Non, il n'abusait pas de la dive bouteille (d'autant que ses CDT étaient normales).

Mais, il était épileptique et était très bien équilibré par un médicament anticonvulsivant.

Il se trouve que ce médicament "lèche" le foie.

La question se posait de savoir si l'on pouvait poursuivre cette médication.

Le médecin spécialiste, le Neurologue en l'occurrence, soi dit en passant, sans passer par la case Médecin Référent fit une lettre au patient pour un Hépatologue de la Grande Ville.

Le patient voulant prendre rendez-vous téléphona dans le service et après le classique taper 1 ou 2 ou 3, se retrouva sur un répondeur lui donnant les heure d'ouverture du secrétariat.

A l'heure dite, enfin, la secrétaire lui dit qu'il fallait envoyer un mail enjoignant le scan de la lettre du Médecin.

Ce qu'il fit.

Au bout d'un certain temps, n'ayant aucune réponse, il demanda des nouvelles par mail.

On lui répondis qu'il allait recevoir une convocation pour un Fibroscan. Puis qu'il aurait une consultation avec l'Hépatologue.

Il passa donc son Fibroscan et au décours de cet examen, il lui fut dit que l'on enverrait les résultats à son Neurologue (quid du Référent, on ne lui demanda pas ses coordonnées).

On lui remettre une feuille avec le résultat incompréhensible de celui-ci, mais avec un gros chiffre mis en évidence.

Le patient de se précipiter, illico, sur Internet pour essayer de décrypter l'énigme.

Heureusement, le résultat n'était pas catastrophique, mais il fallait attendre la consultation de l'Hépatologue.

De consultation avec l'Hépatologue, point de nouvelle.

Puis un mois plus tard, coup de fil du secrétariat lui disant qu'il avait une convocation dans... CINQ mois !

Certes cela confirmait, s'il en était, le patient s'en doutait, de l'absence de gravité de la situation.

Mais...

C'est cela la nouvelle médecine.

Une Médecine plus rentable ?

Liée au sous effectif ?

En tout cas, une Médecine totalement inhumaine.

24/05/2018

Le drame de Kerdonis

Photo prise par moi lors de mon séjour à Belle Île

Cliquez pour dessus agrandir la photo.


Comme je vous l'ai dis, je viens tout juste de prendre quelques jours de repos à Belle Île.

Le séjour fut plus qu'agréable. J'ai pu visiter l'île dans son intégralité.

Je suis passé devant les trois phares de l'île.

En effet, à Belle île, il existe trois phares : Le phare des Poulains au nord ouest, à la pointe des Poulins le grand phare, le phare de Gouphar au sud-ouest et le phare de Kerdonis au sud est.

Je vais vous narrer un fait divers, qui s'est déroulé à Belle Île. Il fut connu, à l'époque, dans la France entière et même de façon internationale.

C'est dans la nuit du 18 au 19 avril 1911 que survint le drame de Kerdonis.

Il se déroula dans le phare de Kerdonis.

Le gardien du phare, Alexandre-Désiré Matelot, alors âgé de 51 ans, fut pris de violentes douleurs abdominales alors qu'il nettoyait la lentille du phare. Pour cela, il fallait pour bloquer, par sécurité, la rotation de la lampe, dévisser un boulon. Il ne put terminer son ouvrage, oublia de revisser le boulon et descendit, tant bien que mal, se coucher dans son lit.

En effet, la rotation de la lampe était assurée par un dispositif de poulie et de poids. Il fallait remonter un poids toute les trois heures.

A son retour, sa femme, Eugénie, le trouva blême, la douleur avait empirée.

Dans la soirée il était de plus en plus le mal empira encore tant est si bien qu'il expira, avant la fin du jour, à 7 h 45. Son décès fut, vraisemblablement, dû à une péritonite sur abcès appendiculaire liée à une appendicite aiguë.

Sa femme, la nuit tombante, alla allumer la lampe puis redescendis pour faire la toilette du corps. Quand soudain sa fille aînée lui dit alors : "maman la lampe ne tourne pas !".

Eugénie, sur ses cinq enfant, il ne lui restait que trois vivant au phare. Deux fille : une âgée de 14 ans, Marie, une de 10 ans, la petite Eugénie et un garçon de 13 ans, Charles.

Toute la nuit, neuf heures durant, à tour de rôle Eugénie et ses deux grands enfants firent tourner la lampe, à la main.*


Eugénie et ses trois enfants : Marie, Charles, Eugénie

C'est ainsi qu’eut lieu le drame de Kerdonis, où deux enfants empêchèrent, alors que la mer était déchainée, que des bateaux coulent sauvant ainsi la vie de nombreux marins.

Mais l'histoire n'est pas finie.

L'administration rechignai à lui verser la solde du salaire de son mari.

Agacé par un tel traitement, le percepteur de Belle-Ile décide d’adresser le 3 juin un courrier au quotidien parisien Le Figaro.

Celui-ci lance une souscription.

Son histoire passa, aussi, dans Le Temps et L'illustration. L'article de L'Illustration paîtra le 17 juin 1911 dans son numéro 3564.

Très rapidement Eugénie perçu la somme due par l'administration et une indemnitée.

Pour son courage et son héroïsme, Madame veuve Matelot, née Eugenie Bedex, reçue, même, la légion d'honneur et le Ministre des Travaux Publics lui remet  la médaille d’or du ministre des Travaux publics, Postes et Télégraphes.

Mais surtout, Eugénie retrouve un nouveau poste au phare de Kernevel, à Lorient.

L’histoire du phare de Kerdonis montre bien le rôle joué par la presse, le quatrième pouvoir.

D’un évènement passé presque inaperçu, l’affaire du phare de Kerdonis a pris des proportions considérables. Au point de demeurer aujourd’hui un élément important de l’histoire de Belle-Île-en-Mer.

Kenavo.


Le phare de Goulphar à Belle Île en Mer

 

*Depuis 1982, le phare est automatisé . Maintenant il est commandé à partir du phare de Goulfar.

20/05/2018

Nostalgie, vers une mort programmée des Blogs ?

Mon Blog connait une désaffection plus qu'alarmante.

Mon Blog est moribond.

Presque plus personne ne me lit.

Tant pis, c'est la vie.

Il est bien loin le temps ou les Blogs Médicaux étaient florissants et croulaient sous les commentaires.

Vive Facebook qui m'étouffe, qui me tue.

C'est ainsi, c'est la vie.

Ah, nostalgie du passé !

Il existe cependant, un différence notable entre les Blog et Face de book : Le texte personnel du Blogueur qui est remplacé par des photos, des vidéos ou des liens vers des vidéos ou des articles piqués ailleurs.

Je ne parles pas ici, naturellement,  des sites Facebook. Je parle, uniquement, des comptes ouvert à titre personnel pour se faire des "amis".

Vive Face de Bouc...

Qui sera, un jour, détrôné par qui sait quoi.


Les Bodins - Face de Bouc pour les nuls


P.S. : Barack Obama est le 44e président des États-Unis.

10/05/2018

Fly me to the moon

 

Dans le clip "Fly Me to the Moon"* interprété par le crooner Frank Sinatra, je suis frappé par la caractéristique suivante : on comprend distinctement les paroles chantées par Sinatra.

Cela me fait immanquablement penser au Petit Conservatoire de la chanson de Mireille, ou Mireille enseignait à ses élèves un point qui lui tenait particulièrement à cœur : un chanté articulé permettant de comprendre les paroles.

Ce qui est loin d'être le cas de nos jours.


Frank Sinatra - "Fly Me To The Moon" - 1964

 

*"Fly Me to the Moon" (« Emmène-moi sur la Lune ») est une chanson écrite en 1954 par Bart Howard.

08/05/2018

Le cerbère

 

J'adore enseigner à ma fille tout les mots nouveaux qui me vienne à l'esprit en fonction des circonstances.

Je fait cela pour qu'elle ait un minimum de culture générale.

L'autre jour, en emmenant ma fille à l'école, nous étions à la bourre. Je lui dit tout de go : "dépêchons nous sinon le cerbère nous empêchera de rentrer".

Elle est très, curieuse et poses de question sur tout. Naturellement, elle me questionna : "Qu'es que c'est un cerbère ?".

Moi de lui répliquer : "Le cerbère, est en rapport avec un animal de la mythologie grecque, elle connait le mot mythologie que je lui ait déjà enseigné. Le cerbère est un chien à trois tête qui garde la porte des enfers, tel un agent de sécurité, pour empêcher les morts de s'en échapper et les vivants voulant récupérer leur morts d'entrer".

En effet, je suis profondément surpris et choqué par le manque de vocabulaire des gens de la nouvelle génération.

Je suis profondément surpris et choqué par le manque de connaissance de l'étymologie. cela est liée au non enseignement de nos classique s : le latin et le grec.

L'étymologie est un savoir essentiel. Il permet d'écrire, sans faute, l'orthographe des mots.

Je ne demande pas un enseignement que j'ai connu et qui était trop long et fastidieux. Non, je demande seulement un enseignement des bases, très simples et suffisantes, qui permettent de connaitre l'étymologie.

La culture concerne, aussi, la mythologie qu'elle soit grecque ou latine. Je suis persuadé qu'un enseignement de ces belles histoires captiverai nos chères têtes blondes.

Elle me dit, alors, qu'elle avait vu cette histoire à la télé dans ses émissions pour enfants.

Surprenant non ?

Comme quoi, il y a des créatifs cultivés qui connaissent bien les classiques.


Niagara - Flammes De L'Enfer - 1989

 

P.S. Cynophile est un mot qui désigne ce qui a trait au chien.

03/05/2018

Rose trémière devant la fenêtre

Photo - Archive Personnelle

 

Voici une photo d'une rose trémière devant une fenêtre que j'ai prise "il y a quelques années" dans cet ancien village de pêcheurs dont je vous parlai dans mon article précédant. Et ce avant sa destruction.

C'était l époque ou il était, encore, un village authentique.

30/03/2018

Badinerie de la Suite No.2 en si mineur BWV 1067 de Jean Sébastien Bach

Tablette tactile connectée


Encore un peu de culture musicale.

Ma fille suit des cours au CNR (Conservatoire National de Région) de la Grandeville dans le département de musique ancienne (ce que les non initiés appellent musique baroque). Elle append, non sans efforts, à jouer de la flute à bec.

C'est une chance inespérée pour moi, car c'est la période de la musique dont je suis le plus friand.

C'est une parfaite gameuse. Outre sa console de jeux Nintendo 2 DS dont elle est carrément accro, elle squatte, maintenant, aussi, notre tablette PC, notre cadeau de Noël commun à nous trois.

Pas plus tard qu'hier, à la suite de l'utilisation de celle-ci dans le cadre de son travail musical éducatif,
je l'entendis, non sans surprise, écouter la badinerie de la Suite No.2 en si mineur, BWV 1067 de Jean Sébastien Bach qu'il composa en 1739.

Elle écoutait une version jouée, en solo, à la flûte traversière moderne, par une jeune prodige impossible, hélas, à diffuser sur mon Blog:

Personnellement, je préfère la version orchestrale interprétée par l'Amsterdam Baroque Orchestra.


Bach - BWV 1067 Orchestral Suite - 07 - Badinerie

Voici une autre version "plus libre" de cette suite :


2 Guys 1 Flute - J.S. Bach Badinerie

22/03/2018

Le chien des villes et le chien des champs

Je suis en colère tout les jour quand je me promène dans les rues de la Grandeville.

Je suis en colère, offusqué, en rage, quand je vois, régulièrement, tous les jour, des "tas canins", des, excusez ma vulgarité, des merdes de chiens. Il n'y a pas un jour sans en trouver une nouvelle. Ce qui fait que l'on peut voir l'évolution de la merde de chien. La toute fraiche parfois écrasée et l'ancienne séchée.

Une véritable histoire naturelle de l'évolution dans le temps de la merde de chien.

"On" dit qu'il faut ramasser la crotte de son chien dans une poche sinon "on" s'expose à une amende. Faut-il, encore, que le maître indélicat soit pris sur le fait. Or on à affaire à des maître anonymes de la merde de chien qui, sans vergogne, laissent leur chien, allègrement, sur les trottoirs, soulager leur boyaux.

Quand on adopte un chien, il faut en assumer la responsabilité pleine et entière et aller j'usqu'au bout de ses devoirs.

Si au moins ces maîtres indélicats apprenait le caniveaux à leur cher petit (ou gros) toutou. Non, c'est trop leur demander cet acte citoyen rattrapant, un peu, au moins, leur faute ignoble de ne pas les ramasser leur ignoble immondice.

Ainsi se fait la différence entre le chien des ville et le chien des champs.

Le chien des champs affolé par la saleté de la ville rentrant, illico, après une courte visite, rejoindre la propreté de sa belle campagne.

Cousin de campagne (1936) - Walt Disney

03/02/2018

La cuisine Bordelaise n’existe pas

Le pont de pierre à Bordeaux

 

Sous son aspect provocateur , je vais essayer de vous démontrer le bien fondé du titre de cet article.

Si la cuisine Bordelaise n’existe pas stricto-sensu, cela vient du fait qu’elle est importée de plusieurs cuisine régionales limitrophes que sont :

- La cuisine Landaise
- La cuisine Périgourdine
- La cuisine Basquaise

Pour explique cela, j’ai une théorie qui vaut ce qu’elle vaut.

Il fut un temps, pour des problème d’économie locale, les jeunes filles de ces régions, furent obligées de monter à Bordeaux, la capitale du Sud-ouest.

Elles importèrent, alors, avec elles, la cuisine de leur région, leur cuisine ancestrale.

C’est de ce savant mélange qu’est née la cuisine Bordelaise.

Petite démonstration :

Une cuisine est très connue et réalisée à Bordeaux, depuis les années soixante, celle des pays d’Afrique du nord : la cuisine de l’Algérie et du Maroc.

En effet, à cette époque, suite à l’abandon des colonies Française en Algérie et au Maroc, les «pieds noirs» comme il furent surnommés, ont été obligés de s’expatrier en France en abandonnant tout, sauf leur culture.

Ainsi, fut importée la cuisine de ces pays : le cuisine «Pied noir».

C’est pour cela que le couscous fit un malheur à Bordeaux,

Je pense, ainsi, vous avoir convaincu du bien fondé du titre de mon article.

P. S. : A sa décharge, on peut, cependant, lui reconnaître, quand même, l'entrecôte à la Bordelaise, l'alose (dont la pêche est interdite), mais, surtout, la lamproie à la Bordelaise.


Lamproies à la bordelaise - Les carnets de Julie