Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2016

De l’intérêt de l’interprétation analytique comparative d’une même mélodie

 

 
En préambule, et pour faire suite à mon article précédent : Faites du boucan, je vous livre celui-là. Il est, peut-être, un peu long et un peu ardu, mais je pense qu’il est intéressant de le lire.

 

Concernant la musique, j’ai des gouts assez éclectiques. Cela va des variétés en passant par le Jazz et la musique classique.

Mes goûts en musique classique ont commencés avec, ne souriez pas, la musiques viennoise, mais, aussi, Mozart,  Beethoven... En fait, j'ai débuté avec un florilège de musique du Reader's digest. Il faut bien commencer par quelque chose.

Mes connaissances musicales sont, purement, autodidactes.

Puis très rapidement, je me suis orienté vers la musique ancienne et plus particulièrement celle du XVII° siècle, mouvement musical que l’on nomme, aussi, musique baroque.

Le maître, étant, pour moi, (Johann Sébastian Bach).

Pour la petite histoire, Bach aurait eu vingt enfants.

Quand il était Kappelmeister, Bach était mal payé pour cette fonction.

Aussi, moins sérieusement, pour arrondir ses fins ce mois, il faisait, avec ses potes, des bœufs à la sortie des bistrots.

Il adaptait ses compositions en fonction du nombre de musiciens qui l’accompagnaient. On a ainsi, par exemple, le concerto pour violon et le concerto pour deux violons.

Ce qui précède est une interprétation un peu farfelue et purement personnelle.

Cependant, on peut considérer que Bach est l’inventeur du Jazz bien avant le Ragtime.

Revenons, maintenant, aux différentes interprétations d’une même mélodie.

Petit cours de partitions musicales comparées.

Je prendrai, comme exemple, la Suite No. 2 BWV 1067 (les mouvements : Ouverture, Rondeau, Sarabande, Bourrée I, II, Polonaise, Menuet et Badinerie).

Intégrale de la Suite N° 2 BWV 1067 - Bach - Amsterdam baroque orchestra - Ton Koopman

J'en extrairait le Menuet et la Badinerie.

Dans la première interprétation qui suit, la flute est une flute à bec. Le tempo, pour la badinerie, est plus rapide ce qui donne des notes rapprochées celles-ci sont ébauchées non finies ce qui donnent plus de fluidité à la mélodie. Cela donne une interprétation plus vivante. Le tempo (de l'italien tempo : « temps ») est l'allure, la rapidité relative, la vitesse ou encore le mouvement d'exécution d'une œuvre musicale.

Dans la première interprétation, la flutiste (de 14 ans !) est accompagnée uniquement par un piano. A l'époque, le piano n'existait pas encore ; à la place, il y avait le clavecin. Le tempo est rapide mettant en avant la virtuosité de l’interprète.


J. S. Bach - Suite N° 2 - Menuet, Badinerie - Lenka Molcanyiova- Flute à bec baroque

Dans la deuxième interprétation, le tempo plus lent permet de séparer les notes et donne, ainsi, plus de détail à la mélodie. Cela donne une interprétation plus « parfaite », mais plus scolaire, une interprétation moins vivante. D’autre part, le ton est plus bas.

Le flutiste est accompagné par l’orchestre baroque d’Amsterdam de Ton Koopman. L'orchestre de Ton Koopman a cette particularité de n’utiliser que des instruments d'époque. Ton Koopman essaye, ainsi, de se rapprocher du morceau original tel que l’interprétait Bach.


Amsterdam baroque orchestra - Ton Koopman- Bach –- Badinerie – Flute traversière baroque

L’interprétation dépend, du tempo mais, aussi, du nombre d’interprètes et de l’instrument de musique. Un piano et une flute à bec dans la première interprétation, une flute traversière, un clavecin et un orchestre.

Pour illustrer la différente interprétation en fonction des instruments de musique, voici plusieurs autres exemples.

A la trompette.

A l’orgue. N'oublions pas que Bach composa énormément pour l'orgue.

Voilà pourquoi Il est toujours passionnant de faire une étude comparée des différentes interprétations d’une même mélodie. La vidéo permettant de visualiser le jeu des musiciens ce qui rajoute une plus value à ces interprétations.

Au xylophone


Au xylophone - Lenka Molcanyiova

Et à la flûte de pan.

Heavy métal

Avec des... verres.

Maintenant, un peu d’humour dans le pur style Jazzy que n’aurait, certainement, pas renié Jean Sébastien.

08/05/2016

Comment télécharger une vidéo de YouTube et convertir le mp4 en mp3 deux logiciels gratuits (freeware ou gratuiciel)

Crédit Photo : Quirepond


Pour cela, je vous propose deux logiciels gratuits, encore appelés freewares ou gratuiciels.

Premier soft, ou comment télécharger une vidéo de Youtube :

Youtube Downloader HD est tout à fait adapté à cette tâche.

Mais les fichiers téléchargés sont en mp4.

Deuxième soft, ou convertir le mp4 en mp3 :

Quel est l'intérêt de convertir le mp4 en mp3 ?

D'une part le mp3 est moins lourd que le mp4, il est moins volumineux, car le mp4 rend, outre l'audio et la vidéo.

D'autre part, le mp4 à un inconvénient, il ne peut être lu par ou un appareil lisant le mp3 (un lecteur de CD ou un lecteur de clés USB), il faut obligatoirement utiliser, alors, le mp3.

Pour transformer le mp4 en mp3 il faut un logiciel convertisseur audio.

Free AVI Video Converter permet, outre la conversion de différents formats vidéo, de convertir l'audio, le mp4 en mp3.

Avec ces deux petits gratuiciels, il est loisible de télécharger de la musique pour la diffuser sur une chaine audio.

 

P.S. : Free AVI Video Converter permet, aussi, de convertir le mp4 en avi qui, lui, est lu par les téléviseurs et les lecteurs de DVD.

27/02/2016

Fin de marché à Rochefort

 

 Crédit Photo : Archives Personnelles

 


Cette photographie appelle plusieurs commentaires :

- En fin de marché, en négociant les restes, on fait des affaires. Les commerçants bradant ce qui leur reste pour terminer leur stock.

- Les carottes en premier plan sont de vraies belles carottes rustiques, les meilleures en cuisine, les plus goûteuses. Ce sont, pourtant, celle que l'on ne trouve pas en grande surface car "trop vilaines". On est donc sur un vrai marché de maraîchers.

- Il fait froid, la vendeuse en premier plan se frotte les mains. Dur le métier de faire les marchés en plein hiver.

- Note technique sur la photo : regardez la ligne de fuite, en diagonale et qui part de la droite , c'est elle qui soutient la photographie et dirige le regard vers le point fort.

 

22/01/2016

Incredible Machine

"Pipe Dream" - Site : Animusic.com

13/01/2016

L'image du jour : Miss poumon

Image extraite de TUXBOARD : http://www.tuxboard.com/

 

Comment en suis je arrivé là !

Comment en aussi je arrivé là, à faire un article comme cela. Cet article aurait pu se contenter, en lui même, uniquement de la photo.

L'explication en est toute simple, toute bête, surprenante mais rationnelle.

Parfois, l'article se fait en automatique tout comme l'écriture automatique si chère aux surréalistes et dont la technique fut formalisée par André Breton.

On laisse aller son imagination au fait des éléments qui se présentent au hasard.

Ce fut le cas pour cela. En partant de mon article précédant : "Vers une disparition de l’obligation vaccinale : Une analyse du Docteur Sangsue" et en divaguant sur le Net, je tombais, par hasard, pour illustrer mon propos (le poumon d'acier) sur cette photo là.

Et voilà pourquoi votre fille est muette.

30/11/2015

Conseil de famille

Photo que j'ai prise il y a "quelques années" (8 ans ?) au village ostréicole de l'herbe avant que celui-ci soit transformé en musée "authentique" : "Un décor de cinéma pour de vraies vacances authentiques et préservées !".

 

Le Cap Ferret, plus communément appelé "le Ferret" par les "connaisseurs" friqués est envahis maintenant par toutes les stars du showbiz.

 

13/10/2015

Fenêtre close

Salvador Dali - "Jeune fille à la fenêtre" - 1925
Huile sur toile - 108 x 77 cm




En se baladant dans Grandville, on peut observer une chose étrange.

En se baladant dans Grandville, parfois, certaines fenêtres sont murées.

Quel est l’intérêt ?

La réponse est toute simple, pour des raisons fiscales.

Un petit malin avait inventé une taxe sur les fenêtres. Il n’avait rien inventé et avait fait une version moderne de l’antique impôt des Romains, l’ostiarium.

Cela n’avait pas trainé, certaines fenêtres furent obturées.

Cette taxe fut abandonnée pour des raisons d’hygiène d’autant plus qu’elle rapportait peu.

Certaine fenêtres s’adornèrent, alors, de peintures en trompe l’œil.

Je vous renvoi à un de mes articles : « Trompe l’œil : Salvador Dali - "Jeune fille à la fenêtre" ».

Si l’argent n’as pas d’odeur*, elle n’a pas de lumière, non plus.



*L’empereur romain Vespasien a inventé les toilettes publiques. Il a taxé leur utilisation en répondant à un de ses détracteurs : « «L’argent n’a pas d’odeur », on appelle maintenant les toilettes publiques, les vespasiennes.

22/09/2015

Le calendrier Pirelli pourrait-il disparaître ?

Calendrier Pirelli 2015 - Sasha Luss

 

Le calendrier Pirelli est une institution qui trône, immanquablement, dans tous les garages de mécanique automobile.

C’est une idée géniale de la marque Pirelli.

Pirelli une entreprise italienne. Elle est le cinquième producteur mondial dans la production de pneumatiques.

Sa publication a cessé après l’édition de 1974 suite au premier choc pétrolier. Il est réapparu dix ans après, et, depuis, il paraît régulièrement.

Le Calendrier de cette année prend le nom de Calendar Girls 2015. On le doit au photographe Steven Meisel.

Une autre menace, pourrait bien exister, la disparition progressive, mais inéluctable, des petits garages de mécanique auto. Ceci à cause de l’électronique de plus en plus importante dans les voitures d’aujourd’hui.

Je me souviens, il n’y a pas si longtemps de cela, pour mon ancienne voiture, c’était un peu moins de dix ans, quand j’allais chez mon petit garagiste de banlieue, trônait, pendu, dans un recoin du garage servant lieu de bureau, le fameux calendrier Pirelli, qui, il faut bien l’avouer, ne me laissait pas totalement indifférent.

Maintenant, pour les révisions régulières, je vais chez le concessionnaire de la marque du mon véhicule.

Tout ce je viens de dire est faux.

Car, si, au départ, le calendrier Pirelli était un simple cadeau publicitaire donné par exemple à mon garagiste, il est maintenant, devenu un cadeau d'entreprise pour des clients importants de Pirelli.

D'autre part, Il est, maintenant, prestigieux, entant que photographe, de travailler pour ce calendrier qui est devenu un véritable objet culte.

19/09/2015

Un aspect méconnu de Brigitte Bardot : BB danseuse classique

BB nue

Brigitte Bardot -  – est née à Paris le 28 septembre 1934,


BB danseuse classique


Brigitte Bardot se passionne pour la danse classique et fait ses premiers pas, à 7 ans, au cours Bourgat. En 1949, la jeune fille entre au Conservatoire de Paris et y obtient un premier accessit.


Un blog de référence :  "Le vrai blog de Brigitte Bardot".

15/09/2015

L.E.J.



Hasard plus ou moins voulu par YouTube, en tapotant sur YouTube "Vielle à roue", pour écouter quelques morceaux de vielle à roue dont je parlai dans mon post précédant : "Vielle à roue", je tombe sur L.E.J - SUMMER 2015.

J'écoute, intrigué, cet air remarquable mais surtout cette interprétation fascinante.
Encore une découverte de musiciens sur YouTube !

"L.E.J (abréviation des premières lettres des prénoms Lucie, Élisa et Juliette1), également orthographié Elijay, est un trio musical chant, percussion et violoncelle. Ces trois étudiantes françaises originaires de Saint-Denis connaissent un succès inattendu en août 20152, grâce à leur vidéo postée sur YouTube dans laquelle elles reprennent onze extraits de tubes planétaires (tels que Lean On de Major Lazer feat. MØ ou encore Bitch Better Have My Money de Rihanna)."
Wikipédia.

 

Il est à prévoir que c'est un groupe d'avenir si les petits cochons ne les mangent pas.

17/04/2015

Un vilain petit singe

Abdallah le vilain petit gosse de Tintin au pays se l'or noir.
Crédit Photo : http://salem.blog.24heures.ch/archive/2008/07/index.html


Tous les jours, en allant  et venant de mon Cabinet Médical, je passe dans une rue qui, visiblement se rajeunit.

Les ancien propriétaires décédant sont remplacés par de nouveaux arrivants.

Ainsi défilent les générations, une poussant l'autre vers l’abime funeste.

Ainsi va la vie.

Je voyais le rajeunissement de la population aux travaux des maisons, les échafaudages en étant le témoin.

Gros travaux de rénovation et ravalement des façades.

Les gros travaux me laissait un peu perplexe avec l’abatage systématique des cloisons dans ces magnifiques maisons du XIX° siècle*.

Le ravalement, par contre, donnait un effet spectaculaire mettant en valeur les belles pierres de Grandville. Spectacle qui, tout les jours, me ravissait lors de mes déambulations pédestres.

Une de ces maisons était située à côté d'un collège.

Un après-midi ensoleillée, je vis une dame se retourner vers la maison en question. Intrigué, je me fis pareil, et vis un gamin d'une quinzaine d'années niché au plus haut de l'échafaudage de la maison en ravalement. Celui-ci était encouragé avec les hurlements de ses copains de classe.

Les enfants ont toujours eu le gout du risque, mais, il n'est pas impossible que les parents ont, de nos jours,  un peu lâché du lest vis à vis de leur protection, mais, aussi, et surtout, vis à vis de leur éducation.

A cette phrase, on passe pour des vieux cons et d'affreux fachos.

*P.S. : Ces maisons là étant dans un site protégé mais pas dans un cite classé.

31/12/2014

Un premier de l’an baroque

Crédit Photo : http://www.logitheque.com/


Autant, quand j’étais enfant, je me souviens avec émotion et fébrilité de la Noël, des préparatifs qui commençaient très tôt.

Avec mes parents, nous allions en forêt, chercher un pin maritime, (ceci était plus ou mois toléré), du houx et de la mousse. La mousse c’était pour la superbe crèche avec ses santons.

Noël se passait avec mes parents mon frère et moi, La famille restreinte, étonnant non ?

Au menu, foie gras maison préparée par ma mère, puis canette de barbarie farcie aux marrons, accompagnée d’un bon Médoc et l'éternelle et succulente bûche de noël à la crème.

Autant je garde un souvenir médiocre, de mes premiers de l’an qui se passaient, tristement, toujours avec les mêmes membres restreints de ma famille, seule du côté de mon père d’ailleurs. Nous étions six en tout et pour tout.

Tous les ans.

Mes parents n’ayant pas d’amis.

Assez baroque comme situation vous en conviendrez ; baroque pris, ici, dans le sens d'inattendu, bizarre, excentrique.

En partant de ce terme baroque, et en essayant de vous divertir en cette fin d’année, je vais essayer de faire un peu de musicologie sauvage.

D’abord, il nous faut commencer par une définition du sens artistique du mot baroque.

Le baroque est un mouvement artistique qui trouve son origine dès le milieu du XVIe siècle. Le baroque, et qui touche tous les domaines, en particulier la musique.

Pour ce qui est du domaine qui m’intéresse, la musique du milieu du XVIe siècle, musique dite « Baroque », j’ai envie, comme je vous l’ai dit plus haut, de m’amuser un peu et si je peux vous divertir… J’en serai ravi.

C’est Jean-Claude Malgoire, en créant le premiers ensemble de musique baroque « la grande écurie et la chambre du roy » qui remit au gout du jour le « Baroque en France.


Un chef d’orchestre particulier, Ton Koopman a la particularité, lui, de n’interpréter la musique dite « Baroque » qu’avec des instruments d’époque. Il essaye, ainsi, de reproduire au maximum la musique baroque telle qu’elle devait être à l’époque.

Le "son baroque"

Imitation qui se veut parfaite, trop parfaite.


Attention aux incertitudes qui vont suivre. Cependant, essentielles pour comprendre, l'idée directrice y est, tout à moins pour moi.

Ceci-dit J.S.B., Jean Sébastien Bach, pour les intimes, père de nombreux enfants et Kapellmeister du prince de Hanovre, gagnait chichement sa vie.

J.S.B., gagnant chichement sa vie, faisait, avec ses copains, des bœufs à la sorties des bars, pour arrondir ses fins de mois et nourrir sa nombreuse famille.

C’est ainsi que, pour les connaisseurs, se ressemblent étrangement le concerto pour deux violons, le concerto pour trois violons. On retrouve certains passages dans les concertos Brandebourgeois.

J. S. B. se plagiait lui-même… mais avec quel génie.

Pour mois c’est mon maître.

C'est pour cela que la musique « Baroque » est avant tout une musique s’apparentant énormément au Jazz, c’est même le style musical précurseur du Jazz.

Or le Jazz, c’est la liberté, l’improvisation, c’est la vie, pas la rigueur d’interprétation. Chaque interprétation se doit d’être changeante au niveau des lignes mélodiques même si l’on y retrouve l’essentiel.

Le but, c’est de jouer, au sens de s’amuser.

Ton Koopman fait, à mon avis, de la musique parfaite mais figée, sans aucune originalité, pas vivante.

Un interprète fascinant est Glen Gould http://fr.wikipedia.org/wiki/Glenn_Gould , à tel point que l’on disait de lui qu’il ne jouait pas du Bach, mais du Gould.

Chez lui, on retrouve cette sensation de liberté vis-à-vis de la musique « Baroque », du Jazz pur.

Il avait cette particularité qu'il... chantait en jouant.


La technique pianistique, à mon humble avis après avoir visionné Gould en plein interprétation, attention, je vais me faire taper dessus, c’est que Gould avait tendance à jouer au piano comme on joue du clavecin, ça y est, je suis K.O.

Lui aussi faisait du Jazz.

Voila ma conception de la musique « Baroque », elle a inventé le Jazz.

Une idée baroque, non ?

A noter que le ragtime est le "vrai" précurseur du jazz.

Maple Leaf Rag Played by Scott Joplin

 

Bonne année 2015 à tous.

07/11/2014

Le Blogueur et le Photographe




Il y a, à mon avis, une similitude dans la façon de traiter le sujets tant pour un Blogueur que pour un Photographe.

Le Blogueur est une sorte d'écrivain de bas de gamme, un écrivaillon. Les vrais écrivains, enfin certains, chacun travaille à sa façon, ne se déplacent jamais sans un carnet pour noter les idées qui leurs passent par la tête.
Il ne faut pas oublier, bien évidemment, que l'écriture est apparue bien avant la photographie, mais le dessin, lui, est antérieur à l'écriture, il n'y a qu'à voir l'homme des cavernes.
Le Bloguer devrait, à mon avis, se déplacer toujours avec un carnet pour noter les idées de ses sujets d'article tout comme le photographe qui ne sort jamais sans son appareil photo pour ne pas rater l'instant fabuleux qui fait d'une photo une photo extraordinaire, bien sûr, il faut maîtriser la technique, mais l'ici et maintenant est primordial ; il ne faut jamais se dire ah si j'avais amené l'appareil photo !
Bien sûr... je ne le fais jamais !

 



04/10/2014

Le crachat et la fenêtre

"Jeune fille debout à la fenêtre" - Salvador Dali


Pourquoi ce titre, et surtout, cette association saugrenue.

La maison, en face de chez moi, est occupée par une personne âgée de 70 ans, cette personne devait avoir 10 ans dans les années 50, vous comprendrez, plus tard, pourquoi.

D'abord, dans un premier temps, je fus intrigué par le fait que, tous les matin, été mais, surtout, comme hiver, elle laissait, un long moment, ses fenêtres ouvertes.

Puis, il me revint en tête que, dans les années 50, la Tuberculose était un véritable fléau. Une maladie redoutable qui tuait très souvent, au point que l'on avait crée des Sanatoriums qui passaient pour traiter les malades atteints de cette pathologie, mais surtout, qui avait comme but, inavoué, d'isoler ces pestiférés, pour éviter la contamination de la population saine. Exactement, maintenant, comme pour le SIDA, où, certains, voulaient la création de "Sidatoriums", avec là, la vérité carrément dites.

A l'époque existait une théorie hygiéniste qui préconisait une vie saine, et qui conseillait aux gens, il faut bien quelque chose, même de l'ordre de l’irrationnel, pour conjurer le mauvais sort, d'ouvrir ses fenêtres, régulièrement, tous les jours.

[C'est, d'ailleurs, de l'hygiènisme qu'apparût, dans les années 50, le naturisme et le CHM-Montalivet, le Centre Hélio Marin de Montalivet en Gironde.

ce qui a été repris aux Etats Unis, dans les année 60 à Esalen, où sont nées, avec des séminaires, les thérapies nouvelles "New Age", dont des thérapies corporelles, en particulier, le massage californien.]

Pour en revenir aux fenêtres ouvertes,  il est vrai que, maintenant, avec les isolations qui calfeutrent les maisons modernes , là, pour des raisons rationnelle, il était conseillé de le faire, au tout début de ce style de constructions, pour ventiler les maisons. On a fait des progrès depuis, entre autre, VMC, et cela n'est plus nécessaire.

Cette patiente était donc restée, vu son âge, dans ces préceptes là.

Dans les années 50, une loi avait été promulgué, à juste titre, cette fois, de cracher dans les lieux public. C'était, là, une mesure d'hygiène, scientifique et particulièrement sensée.

Cette loi existe toujours, mais n'est plus du tout mise en application par la jeune génération.

Ce qui est intéressant, dans cette l'histoire, et me facilite beaucoup la vie, dans mon exercice professionnel, c'est que, maintenant, les filles crachent autant que les garçons (elles fûmes aussi, hélas, maintenant, très tôt, comme les garçons).

Avant, il était très mal vu qu'une femme crache, comme il était très mal vu, à cette époque, qu'une femme fume dans la rue, seules pouvaient le faire les dames aux bouches peintes, les... prostituées.

Voila l'explication du comportement de cette femme et le lien entre la fenêtre et le crachat.

 

Ce post a été fait en deux jets :

En gras le premier jet du post.

[Entre crochets, le rajout du second jet].

Bien évidemment, la vidéo fait partie du premier jet.

 


 

[Source a voir impérativement pour les curieux. Attention, il y a un lien vers d'autres vidéos : http://lesmainsdubonheur.fr/video/video-histoire-du-natur...

24/03/2014

The Shadows

The Shadows dans les années 60.



J'ai découvert, il n'y a pas longtemps, sur mon copain YouTube, un vieux groupe anglais de pop rock musical, purement instrumental, composé de guitares électriques De jeunes extrêmement doués d'abord de par leur créativité et aussi de par leur exécution instrumentale et de la façon de voir le plaisir qu'ils prennent à jouer, et, cerise sur le gâteau il y a une véritable chorégraphie, ce qui est surprenant pour l'époque.

Cela montre bien mon inculture musicale.

En effet, ce groupe s'appelle The Shadows.

The Shadows est un groupe de rock britannique ayant été actif des années 1950 jusqu'aux années 2000. Pionnier du rock britannique, The Shadows demeurent une référence en matière de son de guitare électrique.

Nombre de groupes et d'artistes internationaux se sont inspirés de cette formation qui a contribué à poser les bases du rock britannique et de la pop music européenne. Premier groupe de rock européen en 1958, The Shadows accumulent les succès internationaux dès le début de leur carrière, d'abord en compagnie de Cliff Richard, l'un des artistes les plus vendus en Angleterre (plus de 250 millions de disques vendus à ce jour), puis en solo, avec des titres généralement instrumentaux.

Apache bouleversera la musique pop en 1960.

The Shadows sont les premiers à associer dans leurs enregistrements des guitares électriques et un orchestre symphonique grâce notamment à Norrie Paramor.

Le dictionnaire britannique définit The Shadows comme « les principaux précurseurs d'un phénomène musical universel ».

Ils sont encore à ce jour le groupe les plus titrés des charts britanniques, loin devant The Beatles.

Référence : Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Shadows



Shadows - Apache [1960]

 


The Shadows / FBI / Crackerjack 1961

 


The Shadows - Wonderful Land - 1961

 


The Shadows - Guitar Tango - 1962

 

 

14/02/2014

Burlesque

Mon post précédant m'a fait songé au "New Burlesque" que j'ai tendance, avec erreur, à appeler Burlesque. En effet...

Le « new burlesque »est une notion purement américaine décrivant un certain style de striptease.
Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Burlesque.

Ce type de spectacle ne se veut pas vulgaire bien que pris au premier degré... En fait, c'est un pastiche humoristique incisif empreint de dérision avec une véritable mise en scène originale et décapante ; il est accompagné, souvent, d'une note rétro. Bien évidemment, la musique se doit d'être à la hauteur, gaie, rythmée et entrainante, ce qui incite les spectateurs à réagir de façon plus démonstrative.

Le New Burlesque se moque, un peu, du striptease traditionnel.

Il n'y a, absolument jamais, de nu intégral, et le bout des seins est, toujours, couvert.

Bref, un effeuillage humoristique accompagné d'une musique syncopée.

A noter qu'il existe des festivals Burlesques.

Une des danseuses, contemporaine, les plus connues, de Burlesque est Dita von Teese.

Ce n'est pas elle que j'ai choisi pour illustrer ce post, car je trouve cette vidéo particulièrement démonstrative.




ALBADORO SOUP

22/01/2014

Bricolage – Où l’art de faire des photos réussies

Bricolage – Crédit Photo : Archives personnelles.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir. Vous pouvez re cliquer... Et encore.

 


Comme j'ai trouvé un nouvel "Hébergeur d'Images", celui-ci s'appelle Zupimages, je peux mettre à nouveaux, sur mon Blog, quelques photographies que j'ai réalisé.

Titre :
Voici une photographie réalisée par votre serviteur et que j’intitule « Bricolage », tout le monde comprendra pourquoi.


Comment faire des photos réussies :
La deuxième partie du titre ouvre des portes sur comment faire des photos réussies.

 - D’abord, toujours avoir un appareil photo sur soi.
 - Savoir regarder, avoir l’œil aux aguets.
 - Savoir bien cadrer ses photos, il faut que cela soit devenu un réflexe.

 - Bien prendre ses appuis.


Voila, c’est tout bête.

 

Si vous désirer consulter tout mes post sur la Photographie : C'est ICI.

 

16/01/2014

Le regard d'une Femme "moderne" - Une leçon de Photographie

Helmut Newton, "Woman Examining Man", Saint Tropez, 1975, courtesy of Hamiltons Gallery
Crédit Photo : http://ftape.com/media/?p=1427

 

Note Artistique :

Dans cette photographie, superbe, d'Helmut Newton, il faut noter deux choses :

 - Le regard concupiscent de la femme envers l'homme, un regard que ferait... un mec.
 - Le jambes écartées de la femme, c'est le comportement d'un... mec.

 - Quand au regard de l'homme, ce n'est pas un regard, c'est une ombre, on peut le qualifier de fantomatique.

 - L'homme est effacé, il est dans l'ombre la tête coupée, le femme en pleine lumière avec un regard plus qu'expressif.

Ces deux premiers comportements sont les comportements d'une Femme "moderne".

Ce type de comportement pourrait faire peur à certains... Hommes "modernes", d'où le regard fantomatique.

Le fait que l'homme soit effacé montre bien que la femme, plus que d'être l’égale des hommes, les dépasse ce qui renforce, pour les hommes, la peur des femmes.

Fort heureusement, si certains comportements se rapprochent de ceux d'un mec, la très grande majorité restent ceux d'une femme.

D'autre part reste, aussi, le cerveau. Mais, hélas, cela ne se voit pas sur une photographie.

Rappelons que cette photographie date de 1975 (Helmut Newton est né en 1920 et mort en 2004).

Note technique :

Pour faire une photo comme cela il faut que le shoot soit posé, c'est une véritable mise en scène, comme pour un tableau.

Je ne parlerai pas de l'éclairage, fondamental dans les photographies noir et blanc. Dans cette photographie, il est à noter que, techniquement, la partie droite de la photo est traitées en Low Key, alors que la partie gauche est traitée en High Key, donnant plus de force à la femme.

En général, les photographes utilisent ces techniques de façon isolée dans une seule photo, on dit, celle-ci est réalisée en High Key, telle autre en Low Key.

L'association géniales de ces deux techniques photographique dans la même photographie, traduit bien la maîtrise de son art par Helmut Newton.

 

A visionner : Émission Diffusé sur Arte le dimanche 19 janvier 2014 à 12:04 - Durée : 26 min.

LES PRIMITIFS DE LA PHOTOGRAPHIE 1850-1860 Au milieu du XIXe siècle, vingt-cinq ans après son invention, la photographie apparaît comme une curiosité scientifique. Mais entre 1850 et 1860, une dizaine de personnalités, en France et en Angleterre, vont se battre pour faire admettre que la photographie est un art.

http://www.arte.tv/guide/fr/043733-000/photo

 

Lien : Pour ceux qui seraient intéressés par mes posts sur la photographie, c'est ICI.

 

Une Femme moderne

14/01/2014

Une chanson formidable

Je trouve cette chanson... Formidable !

 

 

Stromae (« maestro » en verlan), de son vrai nom Paul Van Haver, né le 12 mars 1985 à Bruxelles, est un auteur-compositeur-interprète et producteur belge d’origine rwandaise de hip-hop, de musique électronique et de chanson française.

Il se fait connaître en 2009 avec la chanson Alors on danse extraite de l’album Cheese. En 2013, il connaît le succès critique et commercial avec les chansons Papaoutai, Formidable et Tous les mêmes dans son deuxième album Racine carrée.

Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Stromae

06/12/2013

Haendel Messiah Trouble Bipolaire et créativité

Les deux visages de Janus illustrant parfaitement le Trouble Bipolaire.




Il y a des jours ou le moral n’est pas trop au rendez-vous. Mais…

Il y a des jours bénis où l’on tombe sur des merveilles.

Dernièrement, sur YouTube, je suis tombé sur une pépite, « le Messie » de Haendel en version intégrale par "The Choir of King's College, Cambridge" accompagné de "l’Academy of Ancient Music". Je l'ai téléchargé, en toute légalité, avec le petit soft HD YouTube downloader déjà cité dans mon blog.

Purement divin.

En ces moments où Noël approche, "Le Messie" tombe bien.

Il faut savoir que le Trouble Bipolaire est une pathologie du cerveau qui atteint en quelque sorte le thermostat régulant l’humeur. Cette pathologie atteint les hommes à part égale avec les femmes. Les patients atteint de cette pathologie ont des « sautes » d’humeur pouvant aller de l’exaltation (Hypomanie voire carrément Manie) à la dépression (État Dépressif Majeur) pouvant déboucher sur une dépression très importante (Mélancolie).

Il a été établi un rapport entre Trouble Bipolaire et créativité. Un certains nombres d’artistes de compositeurs ou écrivains célèbres sont ou furent atteint de Trouble Bipolaire. Confer un de mes ancien post en référence à un article trouvé sur le site www.bipol.com.

Paradoxalement, il semblerait que la peinture aurait tendance à protéger vis-à-vis de la bipolarité.

Heandel était atteint d’un Trouble Bipolaire, il composa « le Messie », en état hypomaniaque, en… SIX jours seulement (il ne dormait quasiment pas la nuit). Le résultat est là, une musique divine, envoutante, des cœurs de toute beauté se fondant avec la musique et cela de façon magique.

Un pur moment de bonheur.

Un petit extrait du Messie de Haendel "For unto us a child is born" pour vous mettre l’eau à la bouche et illustrer mes propos.


Handel -<Messiah>oratorio, HWV 56 / "For unto us a Child is born"

 

Références bibliographique :

"De l’exaltation à la dépression: confession d'une psychiatre maniaco-dépressive", Éditions Robert Laffont, 1997, (ISBN 2-221-09930-3) (Kay Redfield Jamison)

"Touched With Fire" publié en 1993 aux États-Unis mais non traduit en français (Kay Redfield Jamison).