Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2018

Le cornet à bouquin

Pour agrandir l'image : click droit puis, dans le menu déroulant, afficher l'image.

 

Lors de mes pérégrination sur You Tube, je suis tombé, par hasard, sur un instrument sortant de l'ordinaire, un instrument de musique ancienne : le cornet à bouquin aussi dénommé cornet ou cornetto.

Or, il se trouve que lors du dernier cours collectif, au conservatoire, ou ma fille apprend la flûte à bec et participe en jouant un morceau, ce qui me fait une sorte de mini concert gratuit, il se trouve que j'ai eu la surprise que l'un des participants, apprenant la flûte à bec, interpréta un morceau avec un cornet.

Cet instrument s'apparente plus à une trompette qu'à une flûte car il possède une embouchure.

Cornet vient de corne. Vraisemblablement, les premiers cornets étaient réalisés avec des cornes d'animaux, bouquin de bouche à cause de l'embouchure.

Il est dit que sa sonorité rappelle celle de la voix humaine.

L’âge d’or du cornet se situe entre 1600 et 1700.

C'est un instrument de musique difficile à jouer ce qui fit que les cornettistes, à l'époque, était très bien payés, comme nous l'expliqua la professeur de musique ancienne.

Je vous laisse écouter et voir cet instrument de musique dans la vidéo suivante (on y voit, plus particulièrement l'embouchure et la façon de poser les lèvres.

The Cornetto Podcast Episode 1


P.S. : La musique ancienne avait disparue. Elle n'était, alors réservée à quelques initiés car elle n'était pas enregistrée et diffusée. Elle réaparue assez récemment. C'est Jean-Claude Malgoire avec son ensemble, créé en 1966, "La Grande Écurie et la Chambre du Roy" qui remit au goût du jour la musique baroque.

Il en est de même du clavecin qui était tombé dans l'oubli et qui a été, lui aussi redécouvert par le grand public, grâce , entre autre, à Blandine Verlet dont Jean Rondeau fût l'élève. Pour cela, rapportez vous à mon article : "Jean Rondeau".

On redécouvre, ainsi, petit à petit, tout ce pan de mur de la musique que fût la musique ancienne qui se divise en trois périodes, dans l'ordre, la musique médiévale, la musique de la renaissance et la musique baroque.

Un peu de culture ne nuit pas.

14/07/2018

Coquillettes classiques versus Fast coquillettes

 

Dans la rubrique "new fast cooking", je vous propose d'étudier les progrès en matière de cuissons et des progrès actuels que sont obligés de faire les industriels en fonction de la concurrence.

Les pâtes Panzani ont la réputation d'être cuites rapidement.

Personnellement, je préfère les pâtes Barilla.

Mais celles-ci ont un grave défaut : leur temps de cuisson qui est trop long.

La "ménagère de moins de 50 ans" n'a pas le temps de cuisine, il lui faut une cuisson rapide.

Barilla, en l'espèce, a tapé fort. Elle a sortie une New Coquillette qui cuit en trois minute au lieu de sept pour la vieille.

Mais ce progrès à un prix !

Pour une même boite de 500 g, la coquillette classique est à 0,90 € alors que la New Coquillette atteint la coquette somme de 1,45 € !.

Une différence de 0,55 € en valeur absolue.

Soit une augmentation de 11 % en valeur relative.

Décidément, on n' arrête pas le progrès.

22/06/2018

Quand Culture et loisirs font grand bruit

 

Culture et loisirs sont intimement liés. Mais les loisirs, au niveau des masses populaires, excusez moi cela, ont tendance a faire disparaître la culture.

L'accès à la culture n'est, hélas, pas égalitaire pour tous.

Les loisirs sont, à mon avis, une façon élégante d'occuper le peuple en lui montrant, bien qu'on lui ponctionne son argent, que l'on s'occupe bien de lui et avec dévouement.

Cela est illustré par la citation latine "PANEM ET CIRCENSES" (pain et jeux de cirque) ce qui veux dire que, pour que la foule laisse tranquille les hommes politiques, il faut les divertir.

Ce fut hier la fête de la musique. Elle fit grand bruit tant au sens propre qu'au sens figuré.

Je plains les personnes habitant près de ces lieux festifs. Il n'ont pas dû dormir, beaucoup, de la nuit.

Certes, vous allez me dire :"cela leur fait de la distraction". Certes, mais cela ne vaux pas une bonne nuit tranquille avec un bon sommeil réparateur.

Habitez près d'un lieu comme cela et vous m'en direz des nouvelles.

J'habite près d'un collège et j'en sais quelque chose.

Je vais vous fournir une autre illustration de ces loisirs bruyants.

Quant je vais à mon petit super marché, je passe par une place. Tout les dimanches matin est planté un marché fort sympa. Il agréable et silencieux. Un véritable plaisir. On y trouve des poulets grillés à la broche, je vous dit pas !

Or, tout les samedi matin, pendant deux heures, dans un bruit assourdissant de 8 h à 10 h a lieu sur cette place, un cour, gratuit, de Zumba. Ce dernier samedi, il y avait, outre le moniteur, quatre filles, grassouillettes à souhait, remuaient leur popotin au bruit de cet assourdissant vacarme.

La mode, de nos jour, est de divertir le peuple, en faisant grand bruit dans la vie de quartier, quitte à déranger les pauvres résidents dans l'intérêt général.


Explosion d'une bombe nucléaire

07/06/2018

Salade de harengs fumés : harengs pomme à l'huile recette express façon Docteur Sangsue version 2.0

 

J'ai toujours aimé le poisson.

Pour la Petite histoire (préambule) :

D'ailleurs, je me suis toujours posé la question pourquoi, en argot, certains poissons ont une connotation tournant autour du même sujet. Hareng, Maquereau et Morue, même combat (allez donc voir dans le dictionnaire argotique pour ceux qui ne connaîtraient pas ces mots).

Note sur les versions 2.0 de mes recettes de cuisine :

Il m'arrive de réécrire mes recette car je me trompe, parfois, dans les proportions : c'est le cas dans la première version de cette recette intitulé, à l'époque : "Salade de harengs fumés : harengs pomme à l'huile façon Docteur Sangsue" où j'ai mis deux sachets de 200 g de harengs fumés alors qu'il n'en faut qu'un.

Il m'arrive, aussi, de me tromper, dans la recette elle même.

Je corrige tout cela dans cette version 2.0.

La recette (ambule) :

Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 sachets de 200 g de harengs fumés doux
- 5 grosses pommes de terre
- 1 oignon
- Huile d’olive
- Poivre noir en poudre
- Quelques grains de poivre

Préparation :
Faire cuire les pommes de terre à la vapeur, dans une cocotte minute, pendant 20 à 30 minutes selon la grosseur.

Pendant ce temps, dans un grand saladier, versez les harengs coupés en tronçons de 4 cm, l’oignon coupé en lamelles, l’huile d’olive et les grains de poivre. Poivrez.

Remuez plusieurs fois le mélange de façon à faire cuire l’oignon avec l’huile d’olive et s’imprègne bien des saveurs du hareng.

Une fois les pommes de terre cuites, laissez refroidir pour qu'elles deviennent dures (et, cerise sur le gâteau, cela évitera de vous brûler les doigts), puis coupez celles-ci en gros morceaux et versez les, encore tièdes, dans le saladier (le fait que les pommes de terre aient refroidies évitera que les morceaux se transforment en purée) .

Mélangez l’appareil.

Rajoutez, si besoin est, de l’huile d’olive.

Poivrez.

Surtout ne salez pas, le hareng s’en charge amplement.

Dégustation :
Ce plat est apparenté à un plat de brasserie et peut être déguster tiède ou froid avec, soit un vin blanc sec (type Muscadet de Sèvre et Maine sur lie), soit, éventuellement, une bière blanche. Pour ce qui est de l'accord mets et bières, je vous renvoie à un article fort bien fait : "Quelle bière associée avec quel plat ?"

Vidéos (postambule) :


Maurice Chevalier - Prosper Yop la Boum - 1935

Reprise avec "Humour" dans une Pub destinée aux enfants de la génération 80. Je me pose, d'ailleurs, la question de savoir si les parents de l'époque (âgés de 45 ans soit deux générations) avaient pu saisir cette Pub au second degré.

Ce Prosper là a disparu de nos jours.


Pub prosper youpla boum - 1980

 

Prosper (Yop la boum)

29/05/2018

Musique de rue

On voit parfois des spectacles de rues de plus ou moins bonne qualité.

Celui-ci est particulièrement réussi tant par sa qualité, le nombre de ses participants que par son originalité.

Le spectacle commence par une petite fille qui donne une pièce...

La mayonnaise commence à prendre tournure...

Et se termine en apothéose.


A Little Girl Gives Coins To A Street Musician And Gets The Best Surprise In Return

Une autre interprétation un peu plus classique avec un nombre de musiciens et un cœur légèrement plus étoffé.

Quoique dans la première vidéo réunir autant de participant c'est déjà pas si mal !


10000 Japanese - Freude schöner Götterfunken

Bien sûr vous aurez reconnu tout de suite cet air.

C'est...

Le cœur final du quatrième mouvement de la symphonie N° 9 de Ludwig Van Beethoven (hymne à la joie).

Il est à noter, pour la petites histoire que c'est, aussi, l'hymne de l'Union Européenne.

24/05/2018

Le drame de Kerdonis

Photo prise par moi lors de mon séjour à Belle Île

Cliquez pour dessus agrandir la photo.


Comme je vous l'ai dis, je viens tout juste de prendre quelques jours de repos à Belle Île.

Le séjour fut plus qu'agréable. J'ai pu visiter l'île dans son intégralité.

Je suis passé devant les trois phares de l'île.

En effet, à Belle île, il existe trois phares : Le phare des Poulains au nord ouest, à la pointe des Poulins le grand phare, le phare de Gouphar au sud-ouest et le phare de Kerdonis au sud est.

Je vais vous narrer un fait divers, qui s'est déroulé à Belle Île. Il fut connu, à l'époque, dans la France entière et même de façon internationale.

C'est dans la nuit du 18 au 19 avril 1911 que survint le drame de Kerdonis.

Il se déroula dans le phare de Kerdonis.

Le gardien du phare, Alexandre-Désiré Matelot, alors âgé de 51 ans, fut pris de violentes douleurs abdominales alors qu'il nettoyait la lentille du phare. Pour cela, il fallait pour bloquer, par sécurité, la rotation de la lampe, dévisser un boulon. Il ne put terminer son ouvrage, oublia de revisser le boulon et descendit, tant bien que mal, se coucher dans son lit.

En effet, la rotation de la lampe était assurée par un dispositif de poulie et de poids. Il fallait remonter un poids toute les trois heures.

A son retour, sa femme, Eugénie, le trouva blême, la douleur avait empirée.

Dans la soirée il était de plus en plus le mal empira encore tant est si bien qu'il expira, avant la fin du jour, à 7 h 45. Son décès fut, vraisemblablement, dû à une péritonite sur abcès appendiculaire liée à une appendicite aiguë.

Sa femme, la nuit tombante, alla allumer la lampe puis redescendis pour faire la toilette du corps. Quand soudain sa fille aînée lui dit alors : "maman la lampe ne tourne pas !".

Eugénie, sur ses cinq enfant, il ne lui restait que trois vivant au phare. Deux fille : une âgée de 14 ans, Marie, une de 10 ans, la petite Eugénie et un garçon de 13 ans, Charles.

Toute la nuit, neuf heures durant, à tour de rôle Eugénie et ses deux grands enfants firent tourner la lampe, à la main.*


Eugénie et ses trois enfants : Marie, Charles, Eugénie

C'est ainsi qu’eut lieu le drame de Kerdonis, où deux enfants empêchèrent, alors que la mer était déchainée, que des bateaux coulent sauvant ainsi la vie de nombreux marins.

Mais l'histoire n'est pas finie.

L'administration rechignai à lui verser la solde du salaire de son mari.

Agacé par un tel traitement, le percepteur de Belle-Ile décide d’adresser le 3 juin un courrier au quotidien parisien Le Figaro.

Celui-ci lance une souscription.

Son histoire passa, aussi, dans Le Temps et L'illustration. L'article de L'Illustration paîtra le 17 juin 1911 dans son numéro 3564.

Très rapidement Eugénie perçu la somme due par l'administration et une indemnitée.

Pour son courage et son héroïsme, Madame veuve Matelot, née Eugenie Bedex, reçue, même, la légion d'honneur et le Ministre des Travaux Publics lui remet  la médaille d’or du ministre des Travaux publics, Postes et Télégraphes.

Mais surtout, Eugénie retrouve un nouveau poste au phare de Kernevel, à Lorient.

L’histoire du phare de Kerdonis montre bien le rôle joué par la presse, le quatrième pouvoir.

D’un évènement passé presque inaperçu, l’affaire du phare de Kerdonis a pris des proportions considérables. Au point de demeurer aujourd’hui un élément important de l’histoire de Belle-Île-en-Mer.

Kenavo.


Le phare de Goulphar à Belle Île en Mer

 

*Depuis 1982, le phare est automatisé . Maintenant il est commandé à partir du phare de Goulfar.

20/05/2018

Nostalgie, vers une mort programmée des Blogs ?

Mon Blog connait une désaffection plus qu'alarmante.

Mon Blog est moribond.

Presque plus personne ne me lit.

Tant pis, c'est la vie.

Il est bien loin le temps ou les Blogs Médicaux étaient florissants et croulaient sous les commentaires.

Vive Facebook qui m'étouffe, qui me tue.

C'est ainsi, c'est la vie.

Ah, nostalgie du passé !

Il existe cependant, un différence notable entre les Blog et Face de book : Le texte personnel du Blogueur qui est remplacé par des photos, des vidéos ou des liens vers des vidéos ou des articles piqués ailleurs.

Je ne parles pas ici, naturellement,  des sites Facebook. Je parle, uniquement, des comptes ouvert à titre personnel pour se faire des "amis".

Vive Face de Bouc...

Qui sera, un jour, détrôné par qui sait quoi.


Les Bodins - Face de Bouc pour les nuls


P.S. : Barack Obama est le 44e président des États-Unis.

11/05/2018

Fermeture du Blog

Mon Blog sera fermé, temporairement, je vous rassure. Quoique, parfois, il me tente de le fermer définitivement. Vu le peu de lecteurs qui le fréquente.

Mon Blog sera donc fermé jusqu' au 20 mai.

Je prends quelques jour de repos en Bretagne, dans le Golfe du Morbihan.

Je vais visiter Belle-Île en Mer.

A bientôt.


La Compagnie Créole - Belle-Ile-En-Mer

03/05/2018

Rose trémière devant la fenêtre

Photo - Archive Personnelle

 

Voici une photo d'une rose trémière devant une fenêtre que j'ai prise "il y a quelques années" dans cet ancien village de pêcheurs dont je vous parlai dans mon article précédant. Et ce avant sa destruction.

C'était l époque ou il était, encore, un village authentique.

27/04/2018

Le village musée

 

Il existait, autrefois, un charmant petit village de pêcheurs dont les maisons bénéficiaient de baux emphytéotiques (baux de très longue durée).

C'est un village où je venais, pendant mon enfance, aux vacances pratiquer la pêche aux étrilles.

J'adorais, ces soupes d'étrilles Bien plus délicieuses, souvenir d'enfances aidant, que les soupes de poissons.

Maintenant, adulte, j'aimais bien venir m'y ressourcer.

A la saison, il m'arrivait, même, d'y revenir taquiner les étrilles que j'adorai, maintenant, aussi,pour l'apéro accompagnées d'un bon verre de vin blanc sec.

Puis, d'un certain temps, pour des raisons personnelles, je n'y revins pas.

Quand j'y retournai, les choses avaient bien changées.

Le nombre de bateaux était de venu affolant.

Adieux pêche d'étrille, adieu soupes d’enfances, adieux apéros d'antan.

Quelque cabanes, même avaient été transformées en maisons secondaires. On voyait rouler des 4x4 et des voitures de prix.

Cela puait le fric.

Le peu de gens dans le temps, qui déambulait dans la rue principales, s'était transformée en un horde de promeneurs.

Bref, pour les visites, ce paisible village, s'était transformé en village musée.


Nino Ferrer : Le Sud - 1975

13/04/2018

Vacances de Pâques 2018

 


Mon Blog sera fermé jusqu'au dimanche 22 avril.

Vacances de Pâques oblige.

A très bientôt.

08/04/2018

Concerto pour hautbois et violon - Jean Sébastien Bach - BWV 1060

 
Un peu de culture ne nuit pas.

Je ne sais si vous l'avez compris, mais, outre la gastronomie, une de mes autres passion, c'est la musique avec une prédilection pour la musique ancienne et plus particulièrement la musique baroque. En la matière, J.S.B (Jean Sébastien Bach) est mon maître.

La professeur de flûte à bec de ma fille au CNR (Conservatoire National de Région) de la Grande ville, joue, aussi, à ses heures perdues, du hautbois.

Elle nous a envoyé, dernièrement, par mail, un enregistrement, en MP3*, de cette pièce de Bach, enregistré lors d'un de ses concerts.

Voici cette pièce de Bach, une remarquable interprétation, trouvée sur YouTube.

Une pure jouissance à vous faire monter les larmes aux yeux.

Bonne écoute.


Concerto pour hautbois et violon - Jean Sébastien Bach - BWV 1060

 

*Personnellement, je préfère le son numérique du MP3 au son analogique du Compact Disc. Pour la différence entre numérique et analogique, je vous renvoie à ce site.

05/04/2018

La branche


La Branche - Photographie archive personnelle (cliquer sur l'image pour l'agrandir)


Haut de l'arbre - Photographie archives personnelles (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 


En préambule, je vais citer la première phrase d'un de mes anciens articles :

"Avec ma moitié, nous avons eu l'opportunité de faire construire une maison secondaire en vue de location saisonnière en prévision de la retraite, eh oui, le temps passe vite !".

A l'époque, nous avions eu "quelques" soucis de construction concertant cette bâtisse.

Si le cœur vous en dit, je vous propose de lire les différents épisodes rocambolesques tous plus incroyables les uns des autres.

 

Or, tout dernièrement, en allant nous y retirer pour le pont Pascal, nous eûmes la peur de notre vie.

Une grosse branche était tombée tout prêt de la maison. Elle était tombée d'un pin jouxtant la maison.

En fait c'était une des deux branches au faîte du pin qui s'était cassée net décimant, en partie, celui là.

C'était des suite d'une énorme tempête.

C'est bien la première fois que je vois cela depuis que je viens dans cette région là.

La tempête a du être particulièrement violente.

Le réchauffement climatique n'est, hélas, pas un leurre.

Il s'en est fallu de peu qu'elle tombe sur la maison, ce qui aurait occasionné d'énormes dégâts.

Une chance énorme !

04/04/2018

La source Saint Hubert

La source Saint Hubert

 

Quand j'étais gamin, je passai toute mes vacances dans une station balnéaire très connue maintenant. Elle est très connue pour son spot de surf.

C'était une station balnéaire familiale totalement inconnue à l'époque.

Pour alimenter en eau la station, il y avait, sur un point haut de la ville, un château d'eau. Ce château d'eau était situé près de la maison de mes vacances.

L'eau du château d'eau était rempli par une source d'eau ferrugineuse car le sol était riche en alios* (concrétion de sable et de fer). Cette source, appelée source Saint Hubert**, était pompée tout les jours pour remplir le château d'eau.

Tous le soirs, un monsieur venait déclencher cette pompe.

Pour cela, il y avait tout un rituel. Tout les soir, ce monsieur venait prendre un copieux apéritif festif chez un voisin, lui aussi en vacances, puis il allait déclencher la pompe qui marchait toute la nuit. Tous les matin, il venait l'arrêter.

Pour accéder à cette source, il y avait un petit chemin d'aiguilles de pin tassées qui serpentait, entre les pins, vers une cabane qui protégeait la machine.

J'adorai, avec mon ami d'enfance, emprunter ce sentier qui, chez nous, suscitait à chaque fois, par cette balade dans les pins, un léger sentiment d'aventure.

Depuis déjà bien longtemps, l’abri qui protégeait la pompe a été détruit et le château d'eau abattu, mais le chemin persiste.

Je l'ai pris récemment.

L'eau ferrugineuse - Bourvil

 

*Alios.

**Saint Hubert est, entre autre, le saint des forestiers.



30/03/2018

Badinerie de la Suite No.2 en si mineur BWV 1067 de Jean Sébastien Bach

Tablette tactile connectée


Encore un peu de culture musicale.

Ma fille suit des cours au CNR (Conservatoire National de Région) de la Grandeville dans le département de musique ancienne (ce que les non initiés appellent musique baroque). Elle append, non sans efforts, à jouer de la flute à bec.

C'est une chance inespérée pour moi, car c'est la période de la musique dont je suis le plus friand.

C'est une parfaite gameuse. Outre sa console de jeux Nintendo 2 DS dont elle est carrément accro, elle squatte, maintenant, aussi, notre tablette PC, notre cadeau de Noël commun à nous trois.

Pas plus tard qu'hier, à la suite de l'utilisation de celle-ci dans le cadre de son travail musical éducatif,
je l'entendis, non sans surprise, écouter la badinerie de la Suite No.2 en si mineur, BWV 1067 de Jean Sébastien Bach qu'il composa en 1739.

Elle écoutait une version jouée, en solo, à la flûte traversière moderne, par une jeune prodige impossible, hélas, à diffuser sur mon Blog:

Personnellement, je préfère la version orchestrale interprétée par l'Amsterdam Baroque Orchestra.


Bach - BWV 1067 Orchestral Suite - 07 - Badinerie

Voici une autre version "plus libre" de cette suite :


2 Guys 1 Flute - J.S. Bach Badinerie

29/03/2018

Récital Frédéric Chopin

Frédéric Chopin (1810 - 1849)


Pour rester dans la ligne directe de mon dernier article, un peu de culture musicale.

En effet, il faut que vous sachiez qu'en dehors de mon métier de ma vie passée et de ma passion pour la gastronomie, une autre de mes passions, outre la photographie, c'est la musique. Je devrais dire plutôt toutes les musiques car en ce domaine j'ai des goûts éclectiques pourvu que la musique soit bonne*



Frederic Chopin - "Musical Moments" Woody Woodpecker 1947


*Phrase inspirée de la chanson de Jean Jacques Goldman : "Quand la musique est bonne". voir le clip.

26/03/2018

Jean Rondeau

 
J'ai découvert jean Rondeau par accident en accompagnant ma fille à la bibliothèque.

La première des chose qu'elle fait, quand elle y arrive, c'est de se diriger, en parfaite gameuse, vers une salle où il y a un grand écran pour jouer aux jeux vidéos.

Or, la dernière fois, intrigué par des ordinateurs, je demandais si je pouvais m'en servir.

Il me fut répondu que l'on pouvait surfer sur le net moyennant un login et un mot de passe et en présentant ma carte de bibliothèque.

C'est ainsi qu'en surfant sur YouTube, je tombais sur un claveciniste virtuose Français, Jean Rondeau.

Jean Rondeau a fait ses études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il fut l'élève de Blandine Verlet pendant plus de dix ans.

Il découvrit le clavecin en entendant une interprétation sur cet instrument à la radio alors qu'il avait cinq ans.

Il dépoussière le clavecin et le remet cet instrument au goût du jour avec ses cheveux au vent et sa barbe virile il donne à la musique une image décontractée.

Bref un claveciniste simple loin de l'image de l'interprète traditionnel guindé. Il rend attractif la musique ancienne.

Il n'hésite pas, lors d'enregistrements qui font l'objet de clips sur YouTube, à jouer dans un hangar devant un cyclomoteur, ou comme dans la vidéo ci-dessous, pied nu. Lors d'un interview il confia qu'il joua pied nu car "il faisait chaud".


Référence : Jean Rondeau


Jean Rondeau - Jean-Philippe Rameau - Les Sauvages

Le passage secret

 

Quand j'étais gamin, mon père m'amenait dans une ruelle assez longue taillée dans la pierre entre plusieurs maison. Un petit caniveaux, sur le côté, permettait à l'eau de s'évacuer.

Un endroit magique, surprenant étonnant, de la grande ville.

Parfois, par temps chaud, une odeur rude me chatouillait les narines à tel point que je retenait ma respiration pour franchir le passage.

On se serait cru dans une ruelle à Venise.

Un jour, une étincelle jaillit dans mon cerveaux, et pensant à mon père, en passant près de cette ruelle, je dis à ma fille : "je vais t'emmener dans un passage secret, c'est mon père qui, à ton âge, me le fit découvrir".

C'était à mon tour de transmettre le flambeau pour cette ruelle magique.

Elle me demande maintenant, très souvent, en rentant, à la maison, quand on évite le tram bondé, de prendre ce passage secret.

C'est, pour moi, à chaque fois, un plaisir sans cesse renouvelé, d'emprunter, avec elle, ce passage secret.

Charles Trenet Le Jardin Extraordinaire* (1957) - Live 1967

*Le Jardin Extraordinaire

16/03/2018

A chacun sa recette, l'exemple de la recette de la blanquette de veau


Dans mon dernier article : "La blanquette de veau du Docteur Sangsue", un de mes fidèle lecteur, alain pour ne pas le citer me fit le commentaire suivant, je le cite : "Suis enquiquinant mais tu n'aurais pas oublié les jaunes d'œufs ?".

Remarque pertinente. Effectivement, pour ce qui est du jaune d’œuf, certains rajoutent à la sauce, en fin préparation et ce pour donner du liant à la sauce.

Cela m'interpela, et me fit faire la remarque suivante qu'il existe une foultitude de recettes de blanquette de veau.

A chacun sa recette.

Les plus attachantes sont celles héritées de l'historique familial : celle de la mère ou de la grand mère.

Dans les recettes de blanquette on peu parler maintenant, aussi, des recettes "Revisitées" de nos grands chefs toqués (qui peuvent l'être, souvent, au sens propre qu'au sens figuré).

Ainsi s'explique la disparité entre ma recette et celle d'alain.

Je vous livre, dans la vidéo suivante celle de Chef Michel Dumas, qui fait toute une série de recettes de cuisine pleines d'humour que j’apprécie particulièrement. Si le cœur vous en dit allez les visionner sur la toile (faîtes chauffer YouTube).

Attention, sa recette de blanquette de veau est bien plus compliquée que la mienne. Il est à noter qu'il ne met pas de jaune d'oeuf, Petite pique à alain ;-).


Blanquette de veau - Chef Michel Dumas

 

15/03/2018

La Blanquette de veau du Docteur Sangsue

 


Aujourd'hui, je vais m'attaquer à un plat incontournable de brasserie : la blanquette de veau.


Ingrédients pour quatre personnes :

- 1 Kg de morceaux de veau pour blanquette à demander à son boudcher
- 1 l d'eau
- 1 bouillon cube de fond de veau
- 1 bouquet garni
- 3 grains de poivre
- poivre du moulin
- 7 pommes de terre
- 1 carotte
- 1 boite de 400 g de champignons de Paris
- 1/2 pack de 20 cl de crème fraiche liquide
- 3 cuillères à soupe de maïzena

Préparation :
Mettre 1 l d'eau dans la cocotte

Mettre 1 bouillon cube de fond de veau

Verser la viande à froid.

Allumer la cocotte.

Monter à ébullition puis écumer

Une fois écumé, ajouter la carotte coupée en rondelle, le bouquet garni et les trois grains de poivre, poivrer.

Fermer cocotte.

Faire cuire trente minutes.

Retirer les morceaux de veau, les carotte et le bouquet garni ; ne laisser que le jus.

Mettre le demi pack de crème fraiche liquide.

Rajouter trois cuillères  à soupe de maïzena.

Mettre la boite de champignons de Paris.

Remettre les morceaux de veau.

Réserver la blanquette au chaud.

Faire bouillir les pommes de terre dans la cocotte que vous aurez lavée.

Dégustation :
Dans une assiette, dresser les morceaux de veau avec les pommes de terre bouillies coupées en gros cubes.

Napper le tout avec la sauce.

Vin d'accompagnement :
Servir avec un vin blanc sec.


Nota : Comme tout les plats en sauce, la blanquette peut se prépare la veille, elle n'en sera, d'ailleurs, que meilleure.

P.S. Effectivement, on peut rajouter, comme le fait remasquer alain, pour la sauce, rajouter deux oeufs.