Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2019

Millepertuis et pilule, le risque de tomber enceinte

 

"Le Millepertuis fait l'objet d'une médiatisation croissante axée sur sa possible utilisation dans le traitement des troubles de l'humeur (anxiété, dépression), sans qu'une activité thérapeutique ait pu être réellement démontrée. D'ailleurs, aucune spécialité pharmaceutique à base de millepertuis ne bénéficie d'une autorisation de mise sur le marché en France". ANSM - 01/03/2000.

Des cas d'interactions médicamenteuses entre le millepertuis et des médicaments à faible marge thérapeutique notamment la digoxine , la théophylline , les anti-vitamines K, la ciclosporine , mais aussi des contraceptifs oraux".

Ces interactions sont probablement liées à une induction enzymatique du cytochrome P450 et, dans le cas de la digoxine , à une induction de la glycoprotéine P.

"Ces interactions conduisent à la diminution des concentrations plasmatiques et de l'effet thérapeutique de ces médicaments".

En conclusion :

"il est conseillé aux patientes recevant un médicament contraceptif oral de ne pas associer de millepertuis, étant donné le risque de diminution de l'efficacité contraceptive".

Avec le risque de... tomber enceinte !


"Risques liés à l'utilisation du millepertuis".

22/09/2019

Potomanie

 


Ma fille fait partie de Scouts Marins de la Grande Ville.

Lors de la célébration du passage dans l'étape supérieure, Monsieur le Maire de la Grande Ville, lors de son discours, dit que si l'eau était capitale pour les Scouts Marins, pour la Grande Ville deux éléments étaient fondamentaux, comme dans la Bible, l'eau et le vin.

Cette phrase me fit songer à une anecdote survenue avec ma fille.

Nous marchions tranquillement quand elle me demanda " existe t'il une addiction à l'eau" ?

Interloqué, je lui demandai pourquoi elle me posait une telle question.

"C'est après avoir lu le titre sur les addictions d'un article sur l'une de tes revues" me répondit elle.

Je lui répondis alors que sa question était pertinente et qu'il y avait des gens qui buvaient de grandes quantité d'eau et que cela avait pour conséquence de rendre ces gens obligés à boire de l'eau sans pouvoir s'en passer.

Je lui révélai le nom de cette pathologie.

La potomanie.

09/09/2019

La grève des urgences hospitalières

 

Ce matin, sur BMF TV, Je suis tombé des nues en écoutant les infos.

Sur ce sujet brûlant qu'est Urgences Hospitalières, J’appris, avec stupéfaction, que 20% des patients allaient aux Urgences Hospitalières car ils ne pouvaient pas avoir de rendez-vous avec un Médecin Généraliste.

De mon temps, étant taillable et corvéable à merci, cela aurait été purement IMPENSABLE !

Merci les entreprise de secrétariats téléphonique et les sites Internet de prise de Rendez-vous.

Pour l'anecdote, quand j'étais en activité j'étais mon Médecin Référent. Une fois à la retraite, il a bien fallu que je trouve mon Médecin Référent.

Les choses se compliquaient.

La première Médecin Généraliste que je contactai m'envoya baladé, par son secrétariat, au motif qu'elle n'avait plus de place.

Le deuxième que je contactai, toujours par son secrétariat téléphonique, il me fut demandé mon âge.

Et l'on s'étonne que les Urgences Hospitalières soient saturées !

08/08/2019

La Narcolepsie

 

La Narcolepsie ou maladie de Gélineau est une pathologie neurologique.

Elle se traduit par un trouble du sommeil chronique ou dyssomnie rare. Elle est caractérisée par un temps de sommeil excessif : l'individu ressent une extrême fatigue et peut s'endormir involontairement à un moment non adapté, comme au travail, à l'école, ou dans la rue.

Les patients atteints de narcolepsie souffrent habituellement de troubles nocturnes du sommeil et d'un temps de sommeil anormal, ce qui prête à confusion avec l'insomnie. Wikipédia.


Cuisinier narcoleptique

29/06/2019

Comment garder de l'eau fraîche à la plage ?

 

En cette période de canicule, je vous livre une astuce bien utile.

Il fait très chaud cette après midi. Vous allez à la plage.

Comment garder votre bouteille d'eau au frais ?

Il vous faut une bouteille d'eau bien fraîche.

Une fois arrivé sur la plage vous enfouissez, à l'ombre du parasol, la bouteille dans le sable à un endroit ou le sable mouillé n'est pas très loin de la surface. Enlevez le sable sec et entourez la bouteille avec le sable mouillé tout en laissant dépasser la bouteille d'eau pour ne pas la souiller avec le sable.

Voila ce que je faisai quand j'étais enfant.

 

31/03/2019

La découverte du Sanner ou quand l'utile naît du superflu

 

Le premier scanner à rayons X a été mis au point au début des années 1970 par un ingénieur britannique, Godfrey Newbold Hounsfield, travaillant dans un laboratoire financé par la maison de disque EMI.

Cet ingénieur électronicien a mis au point le premier ordinateur appliqué à l'imagerie médicale: Emidec 1100. Ses premiers travaux se situent autour des années 1970, et ils sont concomitants de la grande vague musico-artistique des Beatles.

L'EMI Scanner ou Tomodensitométrie, TDM, CT-scan plus connu sous le nom de Scanner est, de ce fait, due au succès des Beatles et à l'argent que rapporta ce groupe emblématique à la maison de disque EMI.

Voila comment l'utile peut naitre du "superflu" si l'on peut considérer la musique comme étant du superflu.

Références :
- Le Scanner X
- Tomodensitométrie


The Beatles - And I Love Her (1964)

22/03/2019

Une huitre récalcitrante, le passage rocambolesque du Docteur Sangsue aux urgences de la main

 

Dimanche dernier, je me suis blessé à la base de la face palmaire de l'index gauche en ouvrant une huitre récalcitrante. Sur le moment, me mis à saigner normalement pour ce type de blessure.

Le lendemain, comme la douleur s'accentuait et que mon doigt se mettait à enfler, je me décidais, un peu inquiet à ma diriger vers les urgences de la mains.

Deux hypothèse me venaient à l'esprit : soit une irritation du tendon fléchisseur, soit une infection de la gaine du tendon.

En ancien professionnel de la médecine, je me dirigeai vers un autre hôpital que le CHU et qui assurait un aussi bon service d'urgence de la main. Je savais que, si j'avais été au CHU de la Grande Ville, j'aurais attendu une éternité.

Arrivé aux urgences, j'ai eu beaucoup de chance, il n'y avait personne dans la salle d'attente, je passai donc de suite.

L'infirmière qui m'a reçu, au physique agréable et fort accorte d'ailleurs, après un excellent interrogatoire, me demanda d'enlever mon alliance car, me dit elle, le doigt pouvait enfler. J'obéis bien que je n'en compris pas l'intérêt de faire cela à un autre doigt que celui blessé (premier gag et de taille celui-la !). Elle me fit, alors, un pansement au Dakin (deuxième gag) quel intérêt si ce n'est que me rassurer, alors que je lui avait dit que j'étais médecin. Il est vrai qu'elle ne faisait que suivre les instructions qu' on lui avait données.

Elle me dirigea, vers l'accueil pour remplir les papiers d'admission.

Arrivé à l'accueil, il me fut dit qu'il fallait retourner voir l'infirmière qui devait faire cela (troisième gag).

Comme il m'avait était dit qu'il fallait que je revienne à 16 h pour voir le chirurgien, je m'exécutai.

De retour à 16 h, je m'annonçait à l'interphone. Par chance, il n'y avait qu'une personne avant moi.

Mais de suite l'infirmière m'appela. J'arrivai devant un chirurgien qui, très sur de lui, m'examina et me dit que ce n'était pas méchant et, sans autre forme de procès sans m'expliquer quoi que ce soit et en particulier que le tendon avait été irrité, il me dit "vous avez compris". Il me fit, alors, lui aussi, un pansement au Dakin totalement inutile bien sûr. (quantième gag) car je lui avais dit, aussi, à lui, que j'étais médecin. J'ai horreur d'être pris pour un bredin.

Ce faisait beaucoup de gag.

Mais comme m'a dit ma moitié : "Ne te plaint pas, tu n'a pas attendu".

Il n'aurait plus manquer que ça.


P. S. : Aujourd'hui, vendredi, soit cinq jours après mon accident, j'ai presque entièrement mon index. Pour cela, le chirurgien avait raison. C'est tout ce que je lui demandai (me rassurer en me disant qu'il n'y avait pas d'infection de la gaine du tendon, mais il était inutile de me mettre ce pansement au Dakin que, d'ailleurs, je retirai une fois rentré chez moi).

20/03/2019

Comment le Docteur Sangsue a découvert Louis-Ferdinand Céline

 

Dans un de mes précédents articles : "Hygiène", j'avais placé une vidéo sur l'inventeur de l'asepsie : Philippe Ignace Semmelweis. Dans le post-scriptum, je parlais de la thèse de Louis Ferdinand Céline : "La Vie et l'œuvre de Philippe Ignace Semmelweis".

Voici comment j'ai découvert Céline

Lors de mes études, je fis un stage d'étudiant hospitalier dans le service de neuroradiologie du Professeur Caillé. C'était le tout début du scanner.

À la Grande Ville, grâce au directeur de l'hôpital de l’époque, fut installé le premier scanner hospitalier de France en 1975.

A l'époque, le scanner ne permettait que l'examen du cerveau. C'est donc, tout naturellement, qu'il atterrit dans le service de neuroradiologie.

Pour la petite histoire, ce scanner tombait très souvent en panne et l'on voyait, régulièrement, les techniciens s’affairer, avec frénésie, dans le service, jusque dans le couloir, pour réparer la bête.

Je me souviendrai toujours, du jour où, lors de l'induction anesthésique pour une artériographie cérébrale, un patient décéda.

Je vis, alors, avec stupeur, le chef du service de neuroradiologie, le Professeur Caillé, faire des allée et venues dans le couloir du service.

C'est assez Inhabituel de voir un chef de service remué, à ce point, par la mort d'un patient.

Puis il revint dans la salle d'examen ou nous étions resté, et, je ne sais comment cela est venu, mais il nous conseilla de lire Céline.

J'achetai le livre. Mais c'était un pavé et je l'ouvris à peine.

Quelques années plus tard, je le repris.

Ce fut un choc.

Je le dévorai subjugué par son écriture simple et son style. Un style réaliste, violent, désabusé, un peu cynique. Céline ne se faisait aucune illusions sur la vie, la mort et l'humanité.

On pourra dire ce que l'on voudra sur cet auteur dit sulfureux à cause de ses écrits anti sémites, certes, il commis, alors, une erreur monumentale avec de tels écrits, mais, indéniablement, cet homme est un génie.

C'est la première fois que je compris vraiment ce qu'était le style d'un écrivain.

Céline est mort en 1961.

Sa maison de Meudon et ses derniers écrits ont été détruits, dans un incendie, en 1968.

Une autre formule à l'emporte pièce dans cette vidéo : "Je travaille et les autres foutent rien".

 

Un lien : Le petit Célinien.

13/03/2019

Hygiène

 
L'autre jour, en allant acheter, pour le quatre heure de ma fille, deux cookies et deux chocolatines, les Parisiens appellent cela des pains au chocolat, (je fais des provisions que je stocke au congélateur) J'observai une chose choquante.

La personne qui servait les pains et autres viennoiseries, portait des gants par mesure d'hygiène, .

Jusque là rien d'anormal.

Cependant, en l'observant taper la note sur le clavier tactile, je le vis taper, allègrement, celle-ci avec sa main gantée.

Un clavier est un instrument hyper contaminé.

Pour l'hygiène, tu repassera !

1847 - Semmelweis et l’asepsie


P. S. : Pour La vie et l'œuvre de Semmelweis reportez vous à Wikipédia.

Louis Ferdinand Céline en fit sa Thèse de Médecine : "La Vie et l'Œuvre de Philippe Ignace Semmelweis". Dans cette these, on retrouve, déjà, le style Célinien du "Voyage".

06/03/2019

Posologies

 

Ma fille est atteinte d'une maladie asthmatique.

Dernièrement, ma moitié et moi nous nous sommes attrapés une méchante crève. Il a fallu un mois pour nous en remettre.

Ma fille en a profité pour décompenser sa maladie asthmatique.

Oh, elle a un asthme léger qui se traduit par de la toux sèche, surtout la nuit, uniquement les mois d'hiver.

Il est vrai que la pollution de l'air n'arrange pas les choses. Mais avec le traitement de fond elle n'a pas de symptomatologie.

Un traitement corticoïde s'imposait.

Je l'amenai chez le généraliste qui prescrit de la PREDNISOLONE 20 mg à raison d'1 cp le matin.

Traitement insuffisant, elle continua de tousser.

Or il se trouve qu'une semaine plus tard, elle avait rendez-vous avec son Pneumo Pédiatre qui augmenta la posologie à 1 cp et demi.

Elle continua de tousser.

Excédé, je cherchai un article sur Internet concernant la maladie Asthmatique chez l'enfant. Dans cet article de référence d'un CHU était préconisé, en traitement d'attaque, une posologie d'1 à 2 mg Kg. Ma fille pesant 30 Kg on en arrivait à une posologie de 30 à 60 mg par jour.

Je passai donc à 60 mg soit 3 cp à 20 mg.

Que croyez vous qu'il arriva ?

Deux jour après ma fille ne toussait plus. Il me fallu donc continuer le traitement une semaine.

La plaisanterie avait durée plus de 15 jours. Il me fallu donc faire une posologie dégressive du PREDNISOLONE pour arrêter le traitement.

Merci mes chers confrères.

Moralité, on est jamais si bien servi que par soi même.

27/12/2018

Vive l’Écologie !

 
On parle, actuellement, d'écologie.

C'est vrai, notre planète terre est plus qu'en danger.

La terre tape, déjà, dans son capital écologique au mois d'août !

A ce propos, je vais vous narrer une petite histoire fort intéressante.

La boulange "New Style" où je m'approvisionne, fait de pain chaud à tout heure. Pas pour que le client ait le privilège d'avoir, toujours, le pain chaud, non cela leur permet de travailler en flux tendu et, ainsi, de ne pas perdre de la matière première.

Or, quand le pain est tranché est qu'il est chaud, mis au congélateur, une fois décongelé, les tranches collent, mais collent vraiment.

On me mettait le pain dans une poche en pastique jusqu'au jours j'eus l'idée de demander à ce que l'on mette mon pain dans une poche en papier. en effet, je pensais que, comme cela, en laissant la poche ouverte, le pain aurai le temps d'évacuer son eau, et qu'ainsi, les tranches ne colleraient plu.

Et, croyez moi si vous voulez, cela a marché.

Le fait d'utiliser une poche en papier plutôt qu'une poche en plastique est plus rationnel et plus écologique.

Vive l’Écologie !

C'est ce que l'on appelle joindre l'utile à l'agréable.


Origami - sachet en papier

23/12/2018

La recette de la lessive écolo du Docteur Sangsue

 

 

Ma tendre et douce s'est mis à l'écologie. Elle fait elle même ses produits ménagers mais aussi... ses cosmétiques.

Je vais vous livrer, dans cet article, sa recette de lessive bio.

C'est une véritable potion magique.

Coût : 2 € (oui vous ne rêvez pas !).
Préparation : 15 min.

Ingrédients pour un litre de lessive :

- 1 l d'eau
- 200 g de savon de Marseille en paillette
- 1 cuill à soupe de cristaux de soude
- 200 g de savon noir liquide
- 1 cuill à soupe de bicarbonate de soude
- 10 à 20 gouttes d'huile essentielle de lavande, pin citron, pamplemousse ou menthe. Selon vos préférences.

Matériel :

- Cocotte
- Bidon de 2 l de lessive vide
- Grande cuillère
- Balance de cuisine

Préparation :

Dans une cocotte minute mélangez tous les ingrédients sauf l'huile essentielle et portez à ébullition en mélangeant bien.

Versez la préparation une fois tiède dans votre vieille bouteille de lessive et rajoutez l'huile essentielle.

Versez le produit dans un vieille bouteille de lessive liquide.

Secouez bien.

Secouez avant chaque utilisation.

Un conseil : ne remplissez pas à fond la bouteille de façon à pouvoir secouer la lessive.

Outre le fait que cette lessive soit écolo donc sans aucun impact sur la santé (notamment allergique). Elle ne contient que des produits naturels. Y compris l'odeur.

Un autre avantage non négligeable, son coût !

L'essayer c'est l'adopter. A condition que vous aimiez les préparations chimiques.


Coluche - La publicité

21/12/2018

La Grande Ville, ville propre

 Pour agrandir, cliquez sur l'image.

 

J'habite à la Grande Ville.

La qualité de vie se détériore à la Grande Ville. Reportez vous à mes deux articles précédants :

- "La verrue".
- "Guirlandes de Noël et individualisme".

J'habite à la Grande Ville, et, parfois, j'avoue avoir honte d'y résider.

Depuis plusieurs jours, déjà, en effectuant ma ballade hygiénique matinale pour maintenir ma forme (j'adore marcher, c'est mon jogging à moi), je tombai, régulièrement, sur un spectacle répugnant.

Une rangée de poubelles envahissant le trottoir.

Horrifié, j'immortalisai ce spectacle désolant en le photographiant. Remarquez, sur la photographie, ce jour là, une poubelle qui, bloquant le trottoir, m'obligea à descendre sur la chaussée.

Mais, en prenant la photo, je me remarquai que l'on m'observais.

Et bien, croyez moi si vous voulez, mais, dès le lendemain, ce triste spectacle disparu.

Comme quoi le civisme ne tient qu'a une photographie.

07/12/2018

La recette du jour

Pour faire suite à mon précédant article "Velouté de carotte pomme de terre à la cocotte minute façon Docteur Sangsue" et en réponse au commentaire d'alain, voici une recette de pudding plutôt élaborée et bien plus décapante que la recette du Gloubi-Boulga de Casimir.


Le Pudding à l'Arsenic (1968)

16/11/2018

Déshabiller Pierre pour habiller Paul

Les points de blocage des "Gilets Jaunes" le 17 novembre (capture d'écran L'Internaute)

 

Cette maxime : "Déshabiller Pierre pour habiller Paul" peut elle s'adapte à l'augmentation de la taxe sur les carburants ?

Cette maxime signifie payer ses dettes en en faisant de nouvelles ou, encore, prendre à l'un pour donner à l'autre.

Pas plus tard que mercredi dernier, je regardai, à la télévision, l'émission sur les questions au gouvernement.

Eh oui, en bon citoyen, cela m'arrive.

Ce genre d'émissions est parfois très instructif voire passionnant.

Une question d'actualité, une question brûlante, touche à la transition écologique. Elle pose question a propos de la hausse de la taxe sur les carburants a des fins écologiques.

Cette hausse provoque un tollé, une révolte, une fronde de la population Française.

Cela fait beaucoup trop après la hausse de la CSG.

C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase* !

La manifestation des "Gilets jaunes"  le samedi 17 novembre prochain en est la cristallisation.

Allons nous avoir un nouveau nouveau mai 68 ?

Un novembre 18 ?

Cette manifestation aura t elle une suite amenant à la chienlit (mot cité, à l'époque, par le Général de Gaulle, dans son discours du 24 mai).

Mais, c'est le cas de le dire, nous ne sommes pas en mai, mais en novembre.

Et, en novembre, il fait froid !

C'est un sérieux handicap pour une manifestation durable.

Comme quoi, les réformes impopulaires, il faut les faire à la froidure

En effet, deux grandes manifestations, a succès, eurent lieu par temps chauds : la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 et mai 68.

Mais revenons en à cette émission

Lors de cette émission, un député, dépité, émis une théorie séduisante.

Il demandait si la hausse sur les carburants, qui est a peu près la même que la suppression de la taxe d'habitation pour une certaine tranche de la population, était une réalité ou une pure coïncidence.

Réalité, hasard, coïncidence ou nécessité.

Si cela concerne la réalité et la nécessité, lisez mon article tragi-comique : "L'imprimante, l'augmentation de la CSG et celle de la taxe sur les carburants".

"Déshabiller Pierre pour habiller Paul" ?

Y a-t-il une imposture ?

Seule la réponse est dans la tête de nos dirigeants : Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre et Monsieur le Ministre de la Transition écologique et solidaire. Pour n'en citer que quelques uns.

 

*Pour prendre conscience du désarroi du peuple Français, et sans tomber dans la démagogie, comme le dit Monsieur Macron,  je vous renvoie à la première vidéo de mon article: "La taxe sur les carburants et la CSG".

Dans cette vidéo, si vous l'écoutez bien, à la fin du premier tiers, vous allez entendre ça :

Question de Monsieur le Président Macron : "mais qui vous a baissé" ?

Réponse de la Dame : "Mais c'est vous le peuple, c'est vous qui gérez".

26/10/2018

Malade tu ne tomberas point

 

Dernièrement, Le maire d'une petite commune des Landes vient de prendre un arrêté pour le moins surprenant. En effet, celui-ci interdit, à ses administrés, de tomber malade.

Bien sûr, cet arrêté, pour le moins farfelu, se voulait être un coup de pub sur le fait que sa commune était un désert médical. Et cela marcha puisque, en m'habillant, un marin, j'entendis la nouvelle à la radio.

Cette petite commune dont la spécialité est la salade landaise c'est Ychoux pour ne pas la nommer.

Pour l'anecdote, autrefois, dans cette commune, comme dans beaucoup de commune Landaises, il y avait une forge pour la bonne et simple raison que celle-ci était chauffé grâce à la tourbe  que l'on trouve dans la région.

Quand j'étais en activité, une de mes patientes sur les conseil d'une de ses amis vint me voir depuis Ychoux, pour un État Dépressif Majeur (EDM) suite à un licenciement abusif par son administration.

Elle venait ma voir de loin moi dont mon Cabinet Médical était implanté dans la banlieue de la Grande ville.

Je parlai de la triste histoire de cette patiente à ma femme qui avait passé, avec succès, pour son travail, un DESS de Droit Administratif. Celle-ci me conseilla que cette patiente prenne un avocat pour poursuive son administration devant le Tribunal Administratif. Elle le fit et gagna son procès.

Ce fait divers comique crée par le Maire d'Ychoux me replongea, avec un peu de nostalgie, dans mon passé

Une sorte de madeleine de Proust.


Le Malade Imaginaire - Molière - 1673


Ouverture du Prologue du Malade Imaginaire - Marc Antoine Charpentier

27/09/2018

Le zona : Docteur Sangsue contre guérisseur

Zona intercostal


Un Patient de 60 ans vient me voir car il a des boutons me dit-il

Ces "boutons" : c'est un Zona.

Un Zona intercostal.

Il est, pratiquement toujours unilatéral.

C'est évident.

Pourquoi intercostal ?

Le zona suit les aires de la peau innervées par les fibres sensitives: les dermatomes.

Dans ce cas, le dermatome suit les côtes.

Au delà de 50 ans, il est impératif de donner, dans les 72 heures, un traitement antiviral (le ZELITREX* en l'occurrence) pour éviter les douleurs post zostériennes (douleurs neuropathiques). Des douleurs qui peuvent être très invalidantes.

Maintenant, il existe un vaccin très efficace : le ZOSTAVAX* indiqué dans la prévention du zona et des douleurs post-zostériennes (NPZ). Ce Vaccin est remboursé par l'assurance maladie pour la vaccination contre le zona des adultes âgés de 65 ans à 79 ans avec un schéma vaccinal à une dose.

Or, il se trouve que, quelques jours plus tard, je le croise dans le hall de la résidence où j'exerce mon misérable métier de pauvre petit Médecin Généraliste de quartier des banlieues.

Il me dit qu'il a été voir un guérisseur.

On ne saura pas qui de moi ou du guérisseur aura été efficace.

En tout cas, pour lui, le vainqueur...

C'est le...

GUÉRISSEUR !

11/09/2018

Les totos

Quand j'exerçais, je fus surpris, lors d'une visite, par deux images érotiques de part et d'autre du lit conjugal.

C'est bien la première fois que je voyais cela.

C'était un couple, apparemment parfait. Tous les deux avaient un physique agréable.

Tout baignait.

Monsieur était représentant de commerce

Jusqu'à ce qu'un soir, Madame m'appelle : "Mon mari a de drôles de petites bêtes".

Cela sentait le morpion à plein nez.

Effectivement, arrivé sur les lieux, Madame me montre une petite bête sur un miroir.

Madame de me demander naïvement : "D'où cela peut-il venir".

Et moi de lui répondre : "Oh vous savez, cela ça vient".

Comme quoi, il faut se méfier des apparences. Les images érotiques en question cachaient, peut-être, une carence et une frustration sexuelle.


De profundis , Morpionibus


P.S. : Le toto est le nom populaire désignant le poux.

P.P.S. : La meilleure arme contre l'éradication du morpion est... le rasage des poils pubiens. Avis aux amateurs.

05/08/2018

Le flan à la vanille

J'ai soigné mon entourage : ma famille, passe encore, mais, ce qui plus rédhibitoire, mes amis.

Ma famille passe encore, j'ai toujours eu une certaine méfiance vis à vis des qualités professionnelles  de mes confrères. Quand au secret médical, quoi que l'on dise, il n'existe pas.

Ce serait à refaire, je ne le ferait plus et, d'ailleurs, je ne le conseille pas.

Au début de mon installation, j'ai donc soigné la grand-mère de mon beau frère.

Elle avait quatre vingt cinq ans. A son âge, elle faisait ses courses le matin et, ensuite, faisait sa cuisine.

Elle était fleuriste et son magasin était dans sa maison. Sa maison jouxtait le cimetière.

Sa meilleure copine était gazonière (elle entretenait les tombeaux). Elle se disputaient parfois violemment mais se rabibochaient tout temps.

C'était une femme droite et brut de décoffrage. C'était une femme de devoir. Il faut dire qu'elle avait eu une enfance rude. En effet elle était la deuxième d'une fratrie de 9 enfants. L’aîné étant un garçon, Ce fût elle qui éleva ses frères et sœurs, comme c'était le cas, à l'époque, dans le milieu ouvriers.

En tout début de mon installation, je soignai donc, elle qui n'avait jamais été malade et n'avait jamais vu de médecin.

Un jour, elle fut prise d'une Hémoptysie (elle cracha du sang).

Une Hémoptysie a comme étiologie deux affections : la Tuberculose et le Cancer du poumon.

Comme elle n'avait jamais fumé et avait fait, dans sa jeunesse, une primo infection tuberculeuse (un début de Tuberculose spontanément résolutif) le correspondant interniste à qui je l'adressai la traita pour une Tuberculose d'autant que l'image radiologique pouvait être évocatrice.

Le traitement par antibiotique de la Tuberculose est très long, il dure six mois.

Au bout de trois mois de traitement sans résultat, une radio des poumons montra une grosse "pêche". C'était un Cancer du poumon.

Rapidement, elle développa des métastases osseuse. Ce type de métastases est particulièrement douloureux. Elle fut donc mises sous morphine. Elle eut, alors des hallucinations dues à la morphine. Elle voyait, à la fenêtre, son mari décédé depuis longtemps d'un Cancer de l'Œsophage.

Devant l'aggravation de son état, elle fut hospitalisée et développa, très rapidement, des escarres talonnières.

Deux jours avant sa mort, elle me dit, heureuse : "A midi, j'ai mangé un flan à la vanille, qu'est-ce qu'il était bon".

23/07/2018

Il rend service

Du temps où j'étais en active, nous nous réunions, assez souvent, avec les confrères de l'Amicale. C'était pour des séances de Formation Médicale Continue (F.M.C.).

Nous étions un petit groupe de quatre, nous étions inséparables.

Le plus âgé d'entre nous, notre maître à penser, un excellent médecin (comme nous tous d'ailleurs) était doué d'une intelligence nettement au dessus de la moyenne, il avait une humanité incomparable. et ne manquait pas d'humour, c'est ce qui faisait, d'ailleurs, tout son charme.

Un jour, lors d'une F.M.C., il eut cette formule féroce, à l'emporte pièce, concernant un confrère spécialiste : "Il rend service".

Comprenne qui pourra.