Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2019

I Wanna Be Like You

 

J’adore cette musique jazz à la dixieland et le film qui va avec.

Pour une fois, je ne vais pas me fatiguer et citer Wikipédia concernant cette chanson.

Après tout, c’est l’œuvre musico cinématographique qui compte.

I Wan'na Be Like You (Être un homme comme vous) est une chanson du film de Walt Disney Productions de 1967, Le Livre de la jungle. Elle fut chantée par Louis Prima et écrite par les Robert et Richard Sherman1.
Selon Richard Sherman, lui et son frère avaient pour objectif de faire un son orienté jazz, avec une mélodie à la Dixieland. La partie instrumentale fut initialement enregistrée par Prima, qui jouait également la trompette, et son groupe, Sam Butera & The Witnesses, mais cela fut remplacé par la musique écrite par le compositeur du film, George Bruns, et orchestrée par Walter Sheets. Le dialogue en style "scat" entre Balou et le Roi Louie résulte de deux sessions d'enregistrements. Louis Prima en a enregistrée une première en pensant que Baloo, alors joué par Butera, répéterait simplement ce que Louie faisait en scat. Mais Phil Harris décida de ne pas suivre son approche et fit son propre enregistrement. La chanson fut diffusée le même jour que le film lui-même. Source Wikipedia.



The Jungle Book - I wanna be like you

Le titre de cette chanson est peut être un clin d'oeuil avec "I Wanna Be Loved By You" interprétée par Marilyn Monroe en 1959 dans le film "Certains l'aiment chaud" de Billy Wilder.


Marilyn Monroe - I Wanna Be Loved By You

22/09/2019

Potomanie

 


Ma fille fait partie de Scouts Marins de la Grande Ville.

Lors de la célébration du passage dans l'étape supérieure, Monsieur le Maire de la Grande Ville, lors de son discours, dit que si l'eau était capitale pour les Scouts Marins, pour la Grande Ville deux éléments étaient fondamentaux, comme dans la Bible, l'eau et le vin.

Cette phrase me fit songer à une anecdote survenue avec ma fille.

Nous marchions tranquillement quand elle me demanda " existe t'il une addiction à l'eau" ?

Interloqué, je lui demandai pourquoi elle me posait une telle question.

"C'est après avoir lu le titre sur les addictions d'un article sur l'une de tes revues" me répondit elle.

Je lui répondis alors que sa question était pertinente et qu'il y avait des gens qui buvaient de grandes quantité d'eau et que cela avait pour conséquence de rendre ces gens obligés à boire de l'eau sans pouvoir s'en passer.

Je lui révélai le nom de cette pathologie.

La potomanie.

21/09/2019

Les blagues des violonistes envers le altistes

 

Comme vous le savez, ma fille étudie la flûte à bec au conservatoire régional de la Grande Ville (CRR).

Parmi l'enseignement de la musique dans les Conservatoires, la musique ancienne est le parent pauvre.

Il est frappant, aussi, de noter que quand un enfant dit qu'il joue de la flûte, immanquablement les gens pensent à la flûte traversière.

Lors du dernier cours collectif de l'année, la professeure de musique de flûte de ma fille nous a racontée des blagues sur les joueurs d'alto, les altistes.

Ceci-dit, la flûte à bec a mauvaise presse. Il faut dire, qu'actuellement, dans les collèges, l'initiation de la musique se fait... avec la flûte à bec.

L'alto fait partie de la famille des instruments à cordes frottées. Il ressemble au violon, mais il est plus grand, plus épais, et plus grave. Sa gamme de fréquences fondamentales va de 128 Hz à 2600 Hz. Source Wkipédia.

Comme pour la musique baroque, les altistes sont devenus le bouc émissaire favori des orchestres.

C'est bien connu, les altistes sont devenus le bouc-émissaire favori des orchestres. Il en fallait bien un, et ce sont les altistes, généreux et altruistes qu'ils sont, qui s'y collent.

Comme les altistes ont évidemment un sens aigu de l'humour et de l'autodérision, ce sont finalement eux qui racontent le plus volontiers les blagues les concernant.

Voici donc un travail d'ordre purement sociologique, bien entendu, consistant à recueillir l'ensemble des blagues d'altiste, par pure curiosité scientifique bien entendu.


Référence : Les amis de l'alto.

*Quel est le point commun entre la foudre et les doigts d'un altiste?
Ça ne tombe jamais deux fois au même endroit et quand ça tombe ça fait mal !

*- Comment faites-vous pour vous protéger du vol de votre violon?
- Je le met dans un étuis d'alto !!!

*Quelle est la différence entre un violon et un alto?
1 - L'alto brûle plus longtemps
2 - On peut accorder un violon

*Pourquoi les altistes n'aiment pas le Kama-Sutra?
Toutes ces positions !!

*Pourquoi les altistes mettent-ils leurs étuis devant leur pare-brise?
Pour qu'ils puissent se garer aux places handicapés"

*Quelle différence entre le cancer et un altiste?
Le cancer évolue.

*Un billet de 100 Euros est posé au centre d'une salle carrée. Aux 4 coins se trouvent : un violon solo, un altiste lent, un altiste rapide et un contrebassiste. Si l'on donne un signal de départ, lequel des quatre instrumentistes se saisira le premier du billet ?

La réponse est : l'altiste lent. Pourquoi ? Le violon solo ne se déplace pas pour 100 Euros ; un altiste rapide, ça n'existe pas ; quant au contrebassiste, il n'a toujours pas compris la question...


Les altistes sont des violonistes ratés - Arlette de Laleu

19/09/2019

Les fréquences 440 Hz et 432 Hz

                 Diapason

 

La fréquence. est le nombre de cycles complets de vibrations en une seconde. Les sons graves ont une fréquence basse, par exemple entre 16 et 500 hertz, les sons aigus ont une fréquence élevée, par exemple supérieure à 8.000 Hz. L'oreille humaine entend de 20 à 16.000 Hz.

Pour la musique du XVIe siècle, on utilise le la 466 Hz, pour le baroque vénitien (du temps de Vivaldi), c’est le la 440 Hz, pour le baroque allemand (du temps de Telemann, de Jean-Sébastien Bach…), c’est le la 415 Hz, pour le baroque français (Couperin, Marais, Charpentier…) on s’accorde sur le la 392 Hz! Il existe différents diapasons comme le diapason Haendel, 423 Hz, le diapason Mozart 422 Hz, celui de l’opéra de Paris, dit Berlioz, 449 Hz, celui des pianos Steinway aux USA, 457 Hz.

Il y a donc pléthore de fréquences, multitude d’accordements différents et avec la démocratisation de la musique, l’industrialisation de masse des instruments et l’augmentation de l’enseignement va naître l’idée d’uniformiser cela et de trouver une sorte de règle acoustique pour ne pas courir au suicide économique qu’aurait provoqué un trop grand nombre de tonalités différentes sur le marché.

Les prémices de cette rationalisation apparaissent en 1884.

Le compositeur Giuseppe Verdi obtient de la commission musicale du gouvernement italien un décret de loi normalisant le diapason à un la à 432 vibrations par seconde. Ce décret est exposé au conservatoire Giuseppe-Verdi de Milan. Il fut approuvé à l’unanimité par la commission des musiciens italiens.

Grâce à Verdi, le 432 Hz fait donc son apparition comme référence à la fin du XIXe siècle.

En 1939 la Fédération internationale des associations nationales de standardisation, organisme aujourd’hui connu sous le nom d’Organisation internationale de normalisation, décide d’un diapason étalon-mètre à 440 Hz. Cette décision sera entérinée quelques années plus tard, lors d’une conférence internationale à Londres en 1953, malgré les protestations des Italiens et des Français.

Enfin, en janvier 1975, le diapason la 440 Hz devient une norme (ISO 16:1975), ce qui définit, par la suite, son utilisation dans tous les conservatoires de musique. La fréquence 440 Hz a donc gagné la bataille institutionnelle, s’érigeant en standard international.

Si de nombreux artistes auraient calé leurs fréquences à 432 Hz comme Jim Morrison, Janis Joplin ou John Lennon, leurs choix ne dérivaient pas d’une obsession pour la pureté, la perfection ou la soi-disant supériorité d’un diapason sur l’autre mais seulement d’une recherche, d’une curiosité artistique qui expérimente et décloisonne les normes pour mieux en embrasser la diversité.


Diapason La = 432 Hz


La 440 Hz del diapason per accordare (5 minutes of A)

432 Hz versus 440Hz

 

Source : 432 contre 440 Hz, l'étonnante histoire de la guerre des fréquences - Ursula Michel — 17 septembre 2016.

Nota Bene : Si vous voulez vous amusez, écoutez simultanément les enregistrement en 432 et 440 Hz (phénomène d'interférence).

13/09/2019

Le Plana et Georgette Plana

 

Le Plana est une institution Bordelaise.

Le Plana est un restaurant situé place de la Victoire à Bordeaux. Il est devenu légendaire par l'ambiance de son bar en terrasse vers 18 h avec l'effervescence de la place de la Victoire et, le soir, par la qualité inégalée de sa cuisine, d'ailleurs j'y ai été récemment pour des tapas, c'était excellent.

Le Plana a été ouvert par Maria, la mère de Georgette Plana.

Georgette Emilienne Plana, née le 4 juillet 1917 à Agen et morte le 10 mars 2013 à L'Isle-Adam à l'âge de 95 ans. Elle était une chanteuse également actrice française.

Elle est la fille d'un compagnon charpentier du Devoir de liberté (appelés également enfants de Salomon ou Indiens) et de la mère des Indiens de Bordeaux.

Elle a commencée à chanter et à danser de curieuse façon : Son père, perturbé par les années de guerre, fréquentait les "Maisons" de Mériadeck bien connues des connaisseurs. Magnifique, il offrait omelettes et Pomerol. Elle chantait et dansait sur les tables.

Georgette Plana suit des cours de piano avec Mme Dauzats, l'épouse du régisseur du Grand-Théâtre, et prend des leçons de danse classique. Devenue danseuse étoile au Grand-Théâtre, elle étudie, en même temps, la comédie au conservatoire de Bordeaux.

Elle débute, ensuite, comme danseuse de music-hall à Bordeaux, puis rejoint Paris en 1941 comme chanteuse.

Ses nombreuses reprises des chansons des années 1920 ont du succès.

En 1944, elle obtient un grand succès populaire avec son entrain et son timbre gouailleur. Elle enregistre un disque des succès de Fréhel, et chante Le Bar de l'Escadrille, Feu follet, et Le Petit Rat de l’Opéra, qui connaît le succès en 1947. Elle se marie à la fin des années 1940 avec Jean Deguillaume et quitte la scène peu de temps après.

Elle revient une vingtaine d'années plus tard, en 1968, en reprenant Riquita, une chanson des années 1920 écrite par Bénech et Dumont. C'est un immense succès : 450 000 disques sont vendus et le titre est premier au hit-parade.


Georgette Plana - Riquita - 1968*

*Riquita est une chanson française du duo Bénech et Dumont, fox trot chanté, paroles d'Ernest Dumont sur une musique de Louis Bénech, publiée en 1926 (après la mort de Bénech).

 

Source : Georgette Plana

11/09/2019

Bryan Hiland

 

Encore une chanson qui tourne, actuellement, sur mon Ordi. Je l'ai récemment découverte sur YouTube.  Une musique des années soixante : " Sealed With A Kiss" interprétée par Brian Hyland.

Brian Hyland, né à Woodhaven (Queens, New York) en 1943, est un chanteur américain particulièrement populaire dans les années 1960.

 

09/09/2019

La grève des urgences hospitalières

 

Ce matin, sur BMF TV, Je suis tombé des nues en écoutant les infos.

Sur ce sujet brûlant qu'est Urgences Hospitalières, J’appris, avec stupéfaction, que 20% des patients allaient aux Urgences Hospitalières car ils ne pouvaient pas avoir de rendez-vous avec un Médecin Généraliste.

De mon temps, étant taillable et corvéable à merci, cela aurait été purement IMPENSABLE !

Merci les entreprise de secrétariats téléphonique et les sites Internet de prise de Rendez-vous.

Pour l'anecdote, quand j'étais en activité j'étais mon Médecin Référent. Une fois à la retraite, il a bien fallu que je trouve mon Médecin Référent.

Les choses se compliquaient.

La première Médecin Généraliste que je contactai m'envoya baladé, par son secrétariat, au motif qu'elle n'avait plus de place.

Le deuxième que je contactai, toujours par son secrétariat téléphonique, il me fut demandé mon âge.

Et l'on s'étonne que les Urgences Hospitalières soient saturées !

02/09/2019

Retour de vacances

 

Après une semaine en pays de Loire, j'ai résidé à Montlouis sur Loire, près de Tours, connu pour ses vins de Montlouis, chez un ami. J'en ai profité pour visiter le Zoo de Beauval et ses pandas, le château d'Amboise et du clos Lucé (où vécu Léonard de Vinci pendant les trois dernières années de sa vie) et une semaine dans ma station balnéaire préférée me voici de retour pour affronter la rentrée.