Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2012

Le médecin généraliste La Prophylaxie du paludisme et l’agent immobilier

Crédit Photo : www.evolute.fr/


Hier soir, à consulte, je reçois une dame habillée de noir, un peu bizarre. Moi de penser, qu’est-ce-qu’il va m’arriver encore.

Effectivement, elle me demande une prescription pas courante, une prescription anti palustre.

Elle va au Bénin plusieurs fois, moi de lui dire qu’il valait peut-être mieux qu’elle aille consulter Santé Voyage. Elle me répond qu’elle y avait été plusieurs fois, que c’était 25 €, et que c’était pas remboursé.

Enfin, la question qui tue : « croyez-vous que je puisse prendre, le DOXYPALU* en continu, pendant six mois ? »

La consultation prenait une telle tournure « tendue » que, volontairement, je ne cherchais pas sur le Net.

Moi de répondre : « Je n’en sais fichtre rien ».

« Mais vous êtes médecin ! »

« Oui, mais généraliste, pas spécialisé en médecine tropicale. Que faites vous comme métier ? »

« Je suis dans l’immobilier ».

"Vous avez fait des études en Droit ?"

"Oui"

« Eh bien, vous voyez, je n’y connais rien en droit. Chacun son métier. »

Cette répartie lui a cloué le bec, c’est bizarre, tout d’un coup elle a compris.

Ce qui permit de rétablir le calme dans la consultation qui prenait une tournure plutôt agressive.

« Pourquoi allez-vous au Bénin ? »

« Pour une adoption. A ce propos pourriez vous me faire une ordonnance de premier secours pou ma fille. Et puis, aussi, un certificat pour la gymnastique ».

Et allez, c’est reparti, la consultation kalachnikov.

Ce qui est horripilant, dans ce type de consultations, c’est que, maintenant, les gens (je ne parle plus de patients dans ce cas) se permettent de répliquer au médecin.

On ne respecte plus le médecin.

Heureusement que j’aime, encore, mon métier. Quand au patient, il y en a de moins en moins qui sont agréables et bien élevés.

Cela devient, de nos jour, une denrée rare.

 

P.S. :

La différence qu’il y a avec les blogs médicaux des jeunes médecins, la génération montante, est que eux, voudraient améliorer leur condition d'exercice de la médecine libérale.

Hélas, nous les vieux, sommes devenus plutôt fatalistes.

Ils n'ont pas connu la période agréable à vivre des années 80 (je me suis installé en 1980) aux années 95. Certes, je suis un vieux con, mais je ne pense pas jouer dans le sentimentalisme des "cétait mieux avant". Interrogez mes confrères de la même génération que moi.

Moi, qui ne suis qu’un vieux con de généraliste, un vieux con de la vieille génération, un vieux con de la génération descendante, j’ai tout connu de l’ingratitude des gens. Il y a, quand même, encore, pas mal de patients gentils.

Par contre, je trouve que les jeunes patients, ceux de la génération montante, respectent de moins en moins le généraliste, celui-ci étant perçu, uniquement, que comme un prestataire de service.

La qualité de vie du médecin généraliste (et de certains spécialistes) se dégrade, inexorablement, de jours en jours, de mois en mois et d'années en années. Il y aura bien un moment où cela finira par s'arréter. J'espère que l'on n'en viendra pas à la célèbre phrase de Corneille (pas le chanteur) dans le Cid : "Et le combat cessa faute de combattants".

Seulement 10 % des médecins thésés (ayant terminés leurs études) s'installent en libéral.

Pourquoi ?

Il faut dire que, pour le généraliste, à vingt trois euros « la passe », tu peux, assez difficilement, te payer une ROLEX*.

A 50 ans, le médecin généraliste (et certains spécialistes) ont raté leur vie, Ils ne peuvent se payer une ROLEX*, comme le dit si bien le publicitaire Jacques Séguéla.




Jacques Séguéla Rolex par Communiketing

Commentaires

Vous croyez que la vie des patients soit mieux? Personnellement, je recherche toujours la communication patient - médecin, qu'ensemble nous formons un genre d'équipe pour gérre au mieux ma "bobologie", avec ls hauts et les bas.

Je peux vous assurer de connaitre pas mal de médecin qui ne respectent nullement leur patient ou client, qui le malmène en s'imposant de connaitre seul le bien fondé d'une décision, donc le patient n'a qu'a dire amen et s'exécuter. Ca c'est autant de la mauvaise médecine que la patient qui refuse tout conseil ou paroles de son médecin (comme vou venez de l'écrire si bien).

Par contre, mes derniers "mesaevntures" font que j'ai l'impression de ne point compter en tant qu'être humains et patient, mais uniquement en tant celle qu'on etablir une belle note salé, avec dépassement volontaire et où en cas de reclamation on se fait encore insulter par le personnel du médecin (personnel administratif ou médical) et là un ras-le bol s'installe. Si je vais consulter, c'est pour une cause que je veux en parler et ainsi la traiter, mais si le médecin refuse toute communication d'office mais rien que d'y renter dans le bureau permet de facturer une consultaion médicale je me sens pris comme un con royal. Là, j'avoue de me demander de faire soit selon mon idée (or je n'ai pas fais des études de médecins) ou tenter les Heilpratiquer et Co.

La derniere fois, j'ai une soucis avec mes paupières et le contours des yeux, les causes possibles sont bien cerner chez moi mais point de traitement. En phase de chnager d'ophtal, le prochain RV est en novembre, donc demande conseil auprès de mon MG allemand qui prescrit un produit (donc 10,25 pour l'ordonnance + de l'avoir parler mais pas pourquoi j'avais initialement pris le RV), le médeicamnet es ne vente libre donc pas besoin d'ordonnace (pas rembourser) et en plus ilest contre indiqué contre ma bobologie des yeux (dont il est aucourant). J'ai décidé de n'y aller que pour mes ordonnances ophta (là affaire qu'avec le secrétariat) et en cas où une bronchite ne passe point au bout de 4 jours.

Si on ajoute la tuille qui m'arrive, dont l'origine date de 1997 et fait effet maintenant (santé) et qu'au bout du compte je suis le dindon de la farce (une grande partie des soins médicaux sont payés de et par mes propres moyens et cela pour le reste de ma vie; si je ne peux plus suivre et bien plus de soins non plus car ici aucun médecin ne fait un quelconque acte y compris l'écoute sans le facturer!), j'ai vraiment plus très envie de rester polie et sympa avec le milieu médical. Le seul avec lequel je le suis encore est mon orthopédiste et qui sait qu'aujourd'hui je n#irais plus consulter un médecin pour la bobologie genou.

Désolé Dr Sangsue, cela déborde du cadre et je comprend votre incompréhension devant des personne comme cett patient (je ne les supporte non plus) mais il y aussi des professionel de la santé aussi insupportable. Le monde doit être complétement fou.

Bonne continuation et bon courage

Écrit par : Chantal | 03/10/2012

@ Chantal - D'abord, je pense être à l'écoute de mes patients, donc je ne mérite pas ce traitement.

D'autant plus que les médecins qui ne respectent pas leurs patients, ont la paix de ce point de vu là. Et même les patients reviennent.

Et puis, tout simplement, il y a, en France, tout au moins, de plus en plus de gens mal élevés.

Ceux que j'appelle les mal au trou.

Écrit par : Dr Sangsue | 03/10/2012

"Et même les patients reviennent." ! parce qu'ils n'ont pas forcément le choix ou la connaissance pour aller ailleurs !

il y a 10 jours, je suis allée consulter un endocrino. j'ai eu l'impression d'être une bête de foire. inspection en règle, sans un mot. lui je ne retournerai pas le voir. :-)

sinon, pour le palu, chui spécialiste ;-)

Écrit par : ompha | 04/10/2012

@Dr Sangsue: je ne reconsulte point. UNiquement me sordonnance, il gagne de l'argent et moi je peux acheter mes médicaments. S'il n'y avait pas mes médicaments délivré qu'avec ordonnance je n#irais plus chez ce MG et surtout je ne cherche plus de trouver un médecin à l'écoute.

Je titularise ces gens des couillons (parfois pire). Il n'y a pas qu'en France de gens mal-élèvés, ici c'est en promotion: à la douzane c'est moins cher!

Au bébut de l'année, la dame qui accompagna un malade, demanda à l#accuiel le prolongement de l'arrêt de travail. On lui indiqua que d'abord il faut avoir consulter le médecin avant obtenir la prolongation. La dame était mécontenete, car cela demande d'attendre ensuite à nouveau!. J'Ai trouvé cette dame aggacante et fut contente quand elle alla se promener.

Le personnel médical du orthopédiste m'apprécie puisque je sais attendre et ne rouspete pas. Une fois, il y eu une intervention non prévue et tout les RV ont du être reporter d'une à deux heures. Elles se sont fait engueuler pour ce fait, les gens voulaient leur RV à l'heure fixé et peu les interessa qu'il y a eu une urgence. Je suis arrivé deux heure plus tard, il y avait encore un monde fou et leur ai proprosé de faire un petit tour dehors et repasser dans une petite heure ou 3/4. Elles étaient trés contentent, j'étais une des rares à ne pas râler ce jour. Je pense respecter un médecin et son personnel et ai beaucoup à accepter quand l'inverse n#est pas le cas. Certes, je peux aller ailleurs, mais je ne suis pas une accro de l'enchainement de consultation.

Je vous souhaite plus de gens sympa et moins de couillons.


Bonne journée

PS vous ne m'en voulez pas hein?

Écrit par : Chantal | 04/10/2012

@ ompha - Le fait d'être un peu froid et distend et surtout le fait d'être trés sur de soi et d'avoi, aussi une très bonne estimaion de soi plait plait beaucoup au gens, il est vrai que si, en plus on sait travailler au charme, que l'on soit même un médecin moyen ou même carrément nul, cela donne une bonne impression aux gens.

Il y a le savoir , le savoir faire et le faire savoir. De tout cela, le savoir est le moins important en communication, tout au moins en Médecine.

Écrit par : Dr Sangsue | 05/10/2012

@ Chantal - Un petit tuyau pour les RV, prendre le RV en début de consultation, car, au fil des consultation, bien souvent, ou prend du retard. Par exemple, si madame consulte avec monsieur, ou si surtout il y a une consultation multiple avec plusieurs motifs (ce que j’arbore !).

Écrit par : Dr Sangsue | 05/10/2012

je ne savais pas que tu arborais...
tu as la main verte?

Écrit par : alain | 05/10/2012

@ alain - Zut, ma main a encore glissée. Non, hélas pour moi, elle n'est pas verte non plus.

A propos du vert...

Il faut dire, que les écologiste, là, pour le coup je les "arbore".

;-))

Écrit par : Dr Sangsue | 05/10/2012

Bonjour,
C'est quoi "La Prophylaxie du paludisme " exactement? Je pense pas que cette histoire peut se passer en France, c'est loin d'être le cas en Afrique mais bon, la communication est toujours importante.

Écrit par : mutuelle cardiologue | 13/02/2013

Les commentaires sont fermés.