Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2016

Ce qui a bien faillit être la mort du Blog du Docteur Sangsue

 

 

Cela fait bien, maintenant, une dizaine de jours, treize jours pour être plus précis, que je n'ai scribouillé sur mon Blog.

Pourquoi une si longue absence ?

Parce que j'ai bien failli passer l'arme à gauche.

Oui, j'ai, vraiment, failli tout simplement claquer.

Tout simplement mourir de ma bêtise, voire de ma connerie tout simplement.

Il suffit de se reporter à mon article précédant : "Une colique tenace".

Eh bien non ! Ce n'était pas une sévère Gastro Entérite Aiguë (GEA), mais bien d'une appendicite abcédée dont il s'agissait.

Une appendicite négligée par un Médecin, un comble !

Pour les connaisseurs, au bilan sanguin j'avais une CRP à 350 (normale < 5) les globules blancs à 13700 (normale = 6000)

Au Scanner : "appendicite aigüe avec une collection en cours dans de formation et un épanchement du douglas".

Dans les suite la malchance se poursuit : A près un deuxième Scanner (et de deux) "lâchage de suture compliqué de deux abcès dans la fosse iliaque droite et pelvienne" heureusement drainés par échographie radioguidée.

A la pose du drain, j'entendis un crac quand le frocard franchit le péritoine, alors, une odeur putride envahis instantanément la pièce. Le drain retira, aussitôt, un tiers de litre d'un liquide rougeâtre.

Ainsi, je me retrouvais avec trois fil à la patte : une perfusion, une sonde urinaire et un drain.

Sur ce coup là, j'ai été lamentable, j'aurais pu me... T U E R !

Les troubles, ma fameuse Gastro Entérite, ont commencés le jeudi dans l'après-midi et je ne me décidais d'aller aux urgences du C.H.U que le... samedi à minuit, alors qu'en toute logique, devant la persistance de la douleur, j'aurais dû me faire hospitaliser le vendredi matin. Ce qu'aurait fait tout médecin tant soit peu raisonnable.

Il faut dire, à ma décharge, qu'il s'agissait d'une appendicite rétro cæcale, celles les plus difficiles à diagnostiquer, car les plus vicieuse. Elles ne donnent que des douleurs "modérées" et un peu atypiques, comparées aux formes normales qui, elles, donnent des douleurs violentes dans la F.I.D (Fosse Iliaque Droite).

Résultat des courses DIX jours d'hospitalisation, avec des douleurs atroces cotées, parfois, à dix, sur l'échelle EVA, pour une appendicite négligée. Pour traiter ces douleurs, j'étais devenu une véritable usine à médicaments ! De nos jours, correctement diagnostiquée et traitée, le traitement se traduit par un à deux jours d'hospitalisation. Une appendicectomie sous Céliochirurgie, et ce, qui plus est, sans souffrance particulièrement notable.

Inutile de vous dire que pour ce qui est de manger, l'appétit n'y était plus du tout.

Un seul mot pour qualifier tout ce qui précède :

L. A M.E. N T.A.B.L.E !

Cœliochirurgie

Commentaires

Cher docteur: meilleure santé et surtout retablisset toi bien, aprés toutes ces épreuves!

MAis bon, il est connu que les médecin aiment trainer leur appendice en longuer, du moins dans le milieu litteraire le personnage Medecin a une appendicite, refuse d'y croire jusqu'á l'urgence absolu. Pense, par exempla, à la série la clinique de la foret noire où un chirurgie se tire la nuit avant l'intervention chez sa mère!

Puis l'apétit ne peux point y être avec "Haferfloken Brei" (flocon d'Avoine cuite dans de l'eau sans aucun épice) Brrrrrr suite á ce type d'intervention. J'y connais par propre expérience. Samedi IK, ddimanche matin pas bien et dimanche soir intervention en urgence: risque de peritonite en cas de rupture. C'était mes vacances scolaire de noel....

J'éspère qu epour Pâques, l'appetit revienne..

Bonne soirée

Écrit par : Chantal | 16/03/2016

Menu type des huit premiers jours post op

Matin : Thé + Yaourt ou fromage blanc (avec sucre)

Midi et soir : Soupe parfois bonne parfois franchement dégeu + Flamby + compote.

Mais l'appétit n’était pas au rendez-vous

La veille du départ (le soir) purée de pomme de terre mousseline succulente + Flamby + compote

Le matin du départ (pas mal du tout pour un hosto) :

Petit déjeuner :
- Thé + biscottes + beurre + confiture + fromage blanc (+ sucre).

Déjeuner :
- Entrée : rosette + cornichon + beurre
- Plat :Cuisse de poulet façon basquaise et pennes (poulet pas mauvais mais pâtes très bonnes)
- Fromage ; portion de camembert
- Dessert : compote
1 pain portion

On est quand même loin de mes "chroniques gastronomiques".

Écrit par : Dr Sangsue | 17/03/2016

bienvenue chez les opérés :-)

Écrit par : alain | 18/03/2016

Cher docteur: attend la vesicule billiare! surtout quand le mileu médical n'y crois pas que la personne en mal, puisque le bilan sanguin est impecable, d'où un refus de faire uen échigraphie. Conséqunece: 6 mois des problèms à s'alimenter et à boire, jusque la seconde crise où le foie a une infection et une prochaine crise risqque de proviqquer une peritonite. Le mieux est que le milieu médcial ne trouve même pas un mot d'excuse, mais dit c#était il y 6 mois et pas maintenant. Sauf il y a 6 mois, le milieu avait dit d#aller consulter un spy! L'absence d'éxcuse qui est le motif essentiel d'une colère qui dure! Depuis, pas mal de chose ne peuvent pllus être manger, tel la choucroute (mmm), gefüllte Kohlroulade (grrrrrrr c'est délicieux), etc. etc. Boire du café est aussi sujet à risuqe (suite à une gastrite, conséqunece de l'intervention et aussi pas diagnostique avant 10 jours aprés l'intervention et là impossiblilité total de s'alimenter ou boire sans provoque des douleurs pire que pour a vesicule), les tomates, les oranges..... Otez les plaisirs d ela tbles, suite à des conneries médicales, est monstrueux quand on adore manger!

Bonne soirée

PS quel est l'astuce pour faire d ela compotte de pomme? Cleui qu'on achete est du pure sucre.

Écrit par : Chantal | 19/03/2016

@Chantal - Cela fait désordre. L'erreur est humaine, mais, reconnaître ses torts évite , bien souvent, des problèmes au "Corps Médical" (responsabilité médicale et poursuites judiciaires).

Écrit par : Dr Sangsue | 19/03/2016

Cher docteur - certes et pour cela, je ne leur en veux pas, mais de le nier ouvertement. Un simple "excuez-nous aurait laisser un autre souvernir! Fazit: en médecine les trucs farfelux comme dans la série US "aux frontières du réel" sont aussi possible.

Mais l'asctuce pour la compote de pomme? Je n'arrive pas à en faire uen compote. Mon résultat est nénamoisn délicieux.

Bonne soirée

Écrit par : Chantal | 20/03/2016

Les commentaires sont fermés.