Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2012

Anguilles persillade façon Docteur Sangsue

Crédit Photo : http://cuisinerebelle.canalblog.com/


Pour 4 personnes

Ingrédients :
1 Kg d’anguilles (grosses comme le pouce soit 3 cm de diamètre environ). Les anguilles plus grosses (6 cm) sont a réserver aux anguilles en matelote (sauce au vin rouge avec des poireaux).
Persil
Ail
Sel
Poivre
Huile d’olive

C'est typiquement un plat de guiguette, mais on réussi bien mieux, chez soi, la cuisson de cette fricassée ou fricot d'anguilles.

Préparation :
Dans deux poêles, faites chauffer, à feu très doux, un bon fond d’huile d’olive

Pendant que l’huile chauffe doucement, farinez les tronçons d’anguille, réservez les dans un plat.

Faites monter, un peu, l’huile en température et déposez délicatement les anguilles farinées dans l’huile chaude, il ne reste plus qu’à retourner jusqu’à cuisson

Pendant de temps là couper le persil en morceaux et écraser l’ail avec un presse ail, puis, réservez.

Une fois les anguilles cuites, arrêtez le feux, jetez persil, ail, touillez, puis, salez poivrez.

Versez dans un plat en évitant l’huile.

Dégustation :
Avec un Blanc sec "simple", mais de bon aloi (Muscadet, Entre deux Mer, Bergerac, Vin de Loire, Bourgogne Aligoté, Corbières, vins des Pays de l'Hérault...) bien frais. Dans les Guinguettes, le Blanc est servi en carafe de 25cl,50cl,1l, tout simplement.

 

Ah ! J'oubliais, les anguilles se mangent ... à main nue.

27/04/2012

Une grippe qui n'en était pas une




C'était, il y a fort longtemps, je fus appelé, ce jour là, pour une femme, la quarantaine, qui avait de la température et des courbatures. En pleine période de grippe a quoi auriez-vous pensé ?

J'arrive sur « zone », devant sa maison.

Je l'examine : elle a de la fièvre, le pouls est rapide, des courbatures bref le tableau clinique d'une grippe banale et classique, je descend rédiger l'ordonnance quand, soudain, pas content de moi, mu je ne sais par quel instinct, je remonte et lui demande si, dans ses courbatures au dos, elle n'a pas mal plutôt d'un côté ? Si fait me répond-elle.

Bingo, c'était une Pyélonéphrite.

Cela changeait tout. Il fallait une prise de sang, une analyse d'urine, tout ca pour confirmer le diagnostic et, en attendant, un tacitement antibiotique probabiliste adapté.

Le bilan biologique confirma le diagnostic. Le traitement antibiotique s'allongea en durée pour trois semaines.

Pourquoi suis-je remonté ce jour là ?

Le Généraliste, c'est un peu ça, des connaissances (quoiqu'on en dise) et de l'instinct, du flair.

Cela ne veut pas dire qu'il faut soigner au pifomètre.

Quand le débit de lait, le sahr dine à l’huile sur un pas de charleston.

Le débit de lait




Cela se faisait notoirement surtout pendant la deuxième guerre mondiale de couper le lait avec de l'eau (spécialité des BOF). Apparemment, les paroles seraient de Francis Blanche.

Une chanson difficile à chanter... quand aux nombreux jeux de mots.. Chapeau !



Sahr Rhabin Drhanat Duval
Encore Francis Blanche et Pierre Dacq inspiré du spectacle de divination de Myr et Myroska.



Pas de charleston
Sur une musique enivrante de jazz



25/04/2012

Du mal à l’âme aux maux de tête



Je soigne, depuis bientôt six mois, une jeune patiente trentenaire.

Je la soigne, ce n’est pas, vraiment, extraordinaire, pour une dépression. Son petit copain l’a quitté récemment.

Certains vont contester : « quoi ! Des antidépresseurs pour s’être fait quitter par son petit copain, bientôt on médicalisera la moindre contrariété ».

D’abord, il s’agissait, là, d’un Etat Dépressif Majeur (avérée) au terme du DSM-IV.

Ensuite c’était la troisième fois coup sur coup, que cela lui arrivait, et, toujours pour le même motif, on lui disait qu’elle était « trop effacée ».

Et puis son dernier « petit ami » lui porte le coup de Jarnac : la touche finale.

En effet, il fut parlé mariage et elle fut venue, de Paris, pour le rejoindre à "Grandville" et, lui, quelques temps plus tard, de lui dire qu’elle est trop effacée et, là, ensuite, de la quitter.

Le fait que trois mec de suite la traita « d’effacée », me mis la puce à l’oreille : « Vous n’êtes pas timide ? – Si ».

De toutes les façons, vu son Trouble d’Anxiété Sociale, tôt ou tard, elle aurait déprimé.

Depuis six mois, les choses ont changées, sa dépression est guérie, sa timidité s’estompe, reste son estime de soi, qui n’a pas encore régressé : Il faut poursuivre le traitement médicamenteux, et rehausser son estime d'elle, elle se trouve trop enrobée, elle est bien en cher sans plus, mais un petit régime ne serait, peut-être, pas superflu.

Dans la vie, et plus particulièrement en Psychiatrie, il n'y a pas que les médicaments. En Psyhiatrie, s'y adjoignent une Psychothérapie, comportementale, actuellement, ça marche, c'est efficace et validé, mais cela dépent et de beaucoup, du thérapeute : son intelligence, son savoir faire, en particulié sa façon de "coacher", manager, bouger les patients.

J'ai une théorie bien à moi : on ne frappe jamais un malade à terre, par contre, quand il va mieux, on peux commencer à lui "taper" dessus. on peut commencer le travail de psychothérapie. En thérapie comportementale, pour les troubles phobiques, c'est l'exposition.

Après ces diversion thérapeutiques, revenons en à cette patiente.

Elle m’avoue alors avoir, souvent, des maux de tête : en fait des hémicrânies pouvant durer de 3 h à 3 jours, de vraies crises de migraines, et cela plus d’une fois tout les quinze jours, c’est, de facto, une maladie migraineuse.

Je lui donne, outre son traitement antidépresseur, un TRIPTAN, un médicament qui soigne la crise.

Je la revois 15 jours plus tard : ça a marché, mais les crises sont à la même fréquence, normal, elle n'a pas de traitement de fond de sa maladie igraineuse. Je lui rajoute ce traitement de fond : de l’AVLOCARDIL*, qui, ironie du sort, traite, aussi, les manifestations physiques du stress : cœur qui bat et tremblement des mains.

Affaire à suivre…

Voilà comment on passe du mal à l’âme aux maux de tête.

17/04/2012

Un enfant de trois ans qui a le bras rouge. Quelques considérations sur le métier de Médecin Généraliste d’une trentaine d’années de Médecine Praticienne



Pour ce qu'il en est de la Médecine générale, la dessinatrice et humoriste de BD, Claire Brétécher, a rendue célèbre la « Bobologie », à travers son personnage « Docteur Ventouse », « Spécialiste en Bobologie ». Bien plus tard, ce trait s’humour involontairement prémonitoire, se vérifia, puisque que l’Etat Français et le Conseil National de l’Ordre des médecins, reconnu, effectivement, le terme de « spécialiste en « médecine Générale » ce qui eut pour conséquence de passer le C de 22 € à 23 € soit une augmentation du C de 22 à 23 €, soit une augmentation de... 0,05 %. Je crois que les spécialiste, eu, n'ount pas eu d'aumentation, alors qu'ils ont  2 à 5 ans sde formation en plus, ils sont donc, euix de véritables Spécialistes, et je suis bien comptent d'avir à faira à eux plutô qu' au CHU, qui, parfois est mal coté par les revue "Le Point et le Nouvel  Obs".

Il est de notoriété publique, que quand on n’est bon à tout, on est bon à rien. Pic de La Mirandole -,était multimillionnaire, de par ses parents, ce qui lui permis de beaucoup de voyager, bien qu’à l’époque Easy Get n’existait pas.

En effet, Pic de la Mirandole, a été la dernière personne à pouvoir posséder le savoir toute de son «époque, c’était aux au quinzième siècle, son fantasme : publier 500 Thèses. Cela lui joua des tours avec le Conseil Mondial de l’Ordre Catholique, le Vatican. En effet, ses théories n’étaient pas du tout du goût du pape et de son conseil d’administration, il n’y a pas plus conservateur que ce type d’institution

Pic de la Mirandole, eut "quelques soucis", avec le Pape Innocent VIII. Tout comme Galilée, qui renonça à sa thèse « astronomique », lui aussi,avec un autre PDG de l'Eglise, dont je me souviens plus le nom.

Ces deux intellectuels, sous la pression de l’Église, renoncèrent à leurs découvertes (enfin, politiquement).

L’Église Apostolique et Romaine, à toujours été en retard avec les découvertes scientifiques de l’époque. Cela perdure, encore, actuellement : « Femme, la pilule, tu ne prendras point ».

En effet le Médecin Généraliste est censé tout savoir, tout connaître.

Personnellement, en tant que « Spécialiste en Médecine Générale », j’estime qu’un « bon » MG est capable de connaitre, enfin d'avoir suffisamment entendu parler de 80 % des maladies% de toutes les spécialisées du savoir Médical, qui lui permet suffisamment pour faire un diagnostic. A mon humble avis, un « bons » spécialiste ne doit vraisemblablement, connaitre que 20% des connaissances médicales globales, mais il connaît 99 % des pathologies de sa spécialité. Chacun son métier.


Chaque MG, à un domaine de prédilection pour une Spécialité Médicale. Personnellement, c’est la Psychiatrie (qui m'a été plus que trés mal enseignée, un véritable scandale !). Par contre, je suis le "roi" de la bobologie : Les angines, les Sinusite, les vaccins. A moi, Les Gastro-entérites, qui sont parfois, des appendicites, ou, bien, plus grave, des Grossesses Extra Utérine.

il vaut mieux ne pas passer à côté des "pathologies vraies" sans les voir, cela sent l’erreur médicale et le procès se pointe à grand pas !

Ce qui fait la grande difficulté pour un MG, c’est de trier le bon grain de l’ivraie. Savoir discerner la Bobologie des pathologies sérieuses, nécessitant, parfois, l’Hospitalisation, ou, l’envoi vers le « Bon » spécialiste. Par exemple une consultation.

Ppour ce qui est de l'aspect économique, une angine est « Facturée » , à la sécu, (sans la TVA), 23 € chez le MG et 100€ aux Urgences Hospitalières ; la différence est de taille !

Il faut voir comment sont méprisés les MG, par les « News » internes hospitaliers.

En effet, comme je le disais plus haut, le métier de MG, n’est pas si facile que cela, il faut toujours être aux aguets, pour ne pas laisser passer une « vraie pathologie, ce qui peux, parfois avoir des conséquences grave, voire dramatique.

Un exemple :

C’était, il y a « quelques années, la mère d’un enfant de quatre ans, fait appel à, moi, car son gamin a « un bras rouge ».

J’arrive au domicile et, en examinant l’enfant, je diagnostique, de suite, une Lymphangite, il faut aller vite. Je dirige, tout naturellement, ce petit enfant, aux Urgences du CHU de « Grandville ».

J’écris donc une lettre à l’Interne des Urgences.

En réponse, pas de réponse, pas une lettre du CHU.

Pour plaisanter C’était peut la mère qui avait mis de rouge à lèvre sur le bras de son enfant (c’est ce

que l’on appelle un Syndrome de Münchhausen par procuration).

Le MG aime bien être, entre autre, être confirmé, ou infirmé, dans son diagnostic,  pour da formation personnelle.

Ainsi va la vie, je fais de moins en moins de visites et n’écris, pratiquement plus, aux urgences du CHU.

Voila ce que l’on obtient en ne respectant les Médecins.

Eh bien, paradoxalement, cela me simplifie l’existence !

Par contre, j’aime mon métier, presque au dessus de tout, sauf, excepté, ma femme et mes enfants, ainsi que quelques amis d’enfance.

Au fait, quid des délais d'attente de Ophtalmos, Gynécos, Psychiatre, de 4mois à... 1 an !

Quid des déserts médicaux ?

Il ne faut pas oublier que la moyenne d'âge d'un MG est de... 50 ans !

Deux générations !

Quand on joue à l'apprenti sorcier (à ce propos, écoutez "l'apprenti sorcier" de Paul Dukas. La musique adoucis les moeurs, et fait oublier, un temps, les vrais problèmes).

 

Fantasia

 

Enfin, bientôt la retraite, je verrai certainement le délabrement, lent et inéluctable, de la médecine générale libérale avec l'apparition de la médecine à deux vitesse.

Un Pays à la médecine qu'il mérite, s'il veut le modèle Américain, il l'aura.

Vive les assurances privées, adieu la médecine "à papa".

Quand à l'Ostéopahtie payée entre 50 € et 100 €, non remboursées, ne fait elle pas partie, dans certainqs cas, de l'exercice illégal de la médecine, je veux, je le répète, parler des "Ostéos" non médecins.

Pour ce qui est de mon activité professionnelle :

 

Trente ans, déjà, Trente ans d'exercice professionnel,

 

Dieu que le temps passe vite !

 

Cela me rappelle l'Horloge.

 

Parole d'un poème de Charles Baudelaire,

interprété par Mylène Farmer.

15/04/2012

Comment faire disparaître la partition réservée au système, sous Windows 7 - Résolu



Vous avez réinstallé Windows 7, bravo !

Mais, dans Ordinateur, apparait une nouvelle partition nommée "partition réservée au système".

Comment faire disparaître cet intrus.

C'est très simple.

Aller dans panneau de configuration/outils d’administration/gestion de l’ordinateur/gestion des disques.

Clic droit sur le disque réservé au système.

Menu déroulant : Modifier la lettre de lecteur

Cliquer sur supprimer.

Et ça marche !

Voili, Voilu.

Comment installer facilement les pilote sous Windows 7




Vous venez de réinstaller Windows 7, félicitations !

Reste a installer les pilotes (les petits logiciels qui font tourner les périphériques : carte graphique, carte son, ports USB, carte mère…). Une très grande majorité ne sont pas reconnus d’emblée par Windows 7.

Linux est en avance sur ce coup là, enfin presque (certains pilotes d'imprimantes et de scanners, surtout Canon, ne sont pas reconnus).

Pour installer, facilement, ces pilotes, je vous propose une méthode simple :

Vous allez dans Gestionnaire de périphériques (clic droit sur bureau), et à chaque pilote, vous recherchez sur le CD de la carte mère le dossier Drivers et vous cliquez dessus, et ce pour chaque pilote.

Et ça marche !

Elle est pas belle la vie ?


P.S. : Vous pouvez aussi recopier le dossier Driver sur une partition de données ou sur un autre disque dur, et installer, à partir de là, bien confortablement, les pilotes dans le cockpit.

Boire, téléphoner au volant, se droguer, fumer ou conduire, il faut choisir

Je transmet cette petite vidéo humoristique trouvée sur le blog de kinia, cette vidéo est fort explicite.

Pour moi, il n'y a pas de choix, quand il faut conduire, il faut conduire (on n'est pas obligé de se droguer, ni de fume ni de boire (qui sont aussi des drogues quand elle créent des addictions, l'alcool étant le moins nuisible... avec mo-dé-ra-tion).



12/04/2012

La Canne






Ce matin, en allant au travail,

je remarque un homme, entre cinquante et soixante ans,

Au comportement intriguant.

Il marche vivement, une canne à la main.

Marcher rapidement, une canne à la main,

C'est plutôt surprenant.

En m'approchant de lui,

Je remarque, surpris,

Qu’il s’agit…

D’une canne…

Blanche.

 

P.S. : Un non voyant qui marche plus vite qu'un voyant, c'est fort de café, non ?

Une patiente dépressive… Le couteau sous la gorge

Source : http://feteducouteau.typepad.fr/

 

J’ai, dans ma « patientèle », mot nouveaux depuis peu, soit disant plus respectueux que « clientèle », une jeune patiente qui se tape une dépression.

Elle travaille dans une grosse boite de téléphonie mobile comme "télé conseillère", métier épouvantable, s'il en est. Bien sûr, au bout de… trois ans, elle a craqué. C’est ce que l’on peut appeler développer un Etat Dépressif Majeur (avéré) sur un Trouble de Stress Post Traumatique.

Elle a même été hospitalisée en clinique psychiatrique, à tort, à mon humble avis, car elle avait des idées suicidaires. Il faut dire que les consultations de Psychiatre, en ville, étant à 4 mois, au moins les Ophtalmos prennent en urgence, peut-être certains « Psys » le font, et comme les Généralistes sont totalement, incompétents, en psychiatrie, du fait d’un cruel manque de formation Psychiatrique lors de leur cursus universitaire…

Or, donc, cette patiente viens car il lui manque un médicament, un neuroleptique , le TERCIAN*, pour une dépression, donner du TERCIAN*, plutôt qu’un anxiolytique type XANAX*, n’est-ce pas taper un peu fort, d’ailleurs elle a comme effet secondaire du TERCIAN*, un effet classique des neuroleptiques : un Syndrome Extra Parkinsonien, en l’occurrences des « tics dans l’œil », elle prend, pour cela, un correcteur, du PARKINANE LP*.

Quand on tape fort, on tape fort !

Elle vient, aussi, munie d’une feuille de Maladie Longue Durée, fournie gracieusement par le Médecin Conseil de la Sécurité Sociale.

Moi, de lui expliquer que l’on continue a taper fort et que, si l’on fait cela, elle sera marquée, et que quand elle voudra faire un prêt, au niveau des banques, elle sera taxée sur l’assurance.

Je ne lui remplis pas la susdite feuille.

Quelques temps pus tard, elle revient me coir car, la Sécu, lui a coupée les IJ (Indemnités Journalières) au motif qu’il n’y avait pas eu de déclaration d’ALD (Affection Longue Durée).

Me voila obligé, le couteau sous la gorge, de rédiger ce foutu papier d’ALD.

09/04/2012

Tester Windows 8 : Windows 8 Consumer Preview, notions de Machines Virtuelles et de MBR



La dernière mouture de la firme de Redmond, la Maison Crosoft, sera bientôt aboutie. Elle portera le doux nom de Windows 8. La version finale sortira, vraissemblablement, pour Noël.

Il est possible, en toute légalité, de télécharger une pré version sur le site de Crosoft :

http://windows.microsoft.com/en-US/windows-8/iso

Bien sûr, il faut savoir graver une image ISO, mais, ce post est surtout fait pour les initiés et faire, éventuellement rêver ou dégoûter, à jamais, de la micro informatique les autres personnes qui me lisent.

Par exemple, ma femme comprend trés bien mon intérêt, voire ma passion, pour ces "choses là", mais, pour elle, un ordinateur est, avant tout, un instrument ; elle bénéficie cependant de mes "bidouillages", assez peu, je dois le reconnaître, car comme elle est trés souvent, dans ses journées de travail, devant Windows XP, se remettre devant l'ordi en rentrant du boullot... Reste le Week-end, et encore...

Une façon intéressante d'installer la 8 tout en gardant son bon vieux Windows 7, pas trop dangereuse, est la "virtualisation". Quoique j’ai fait sauter, comme cela, dernièrement, le secteur de démarrage de l’Ordinateur de mon Cabinet Médical.

Règle numéro 1 : "Ne jamais jouer avec son Ordi professionnel".

Comme quoi, Il y a des exceptions qui confrment la règle et... des gifles qui se perdent.

Petit apparté, un peu, technique :

On touche, en effet, à une partie sensible du Système d'Exploitation sur le Disque Dur : Le Master Boot Record (MBR)* qui comprend, entre autre, le Boot Loader (un crack de Windows 7 utilise ce système, lui-même utilisé pour l’installation, en série, les Ordis de façon industrielle).

"BOOT SECTOR is missing", voila le message que l’on risque cependant. Les données dans le PC sont là mais on ne peut y accéder. Il existe des « formules magique » qui avec l’"invite de commande" permet de reconstituer son boot loader. (BOOTSECT /FIXBOOT et BOOTSECT /FIXMBR), par exemple.

Ceci dit, ce genre d’incident est exceptionnel.

Pour en revenir à nos moutons, si vous voulez installer Windows 8 en virtualisation, il faut une "machine virtuelle". Un logiciel gratuit se charge très bien de cela, c’est Oracle VM VirtualBox. Ce logiciel est très intuitif et très efficace,  parfois dangereux, rappellons-le.

Si le cœur vous en dit…

Windows 8 est déstabilisant, il n’y a plus de bureau mais des « tuiles » comme les Smartphones.

Bien sûr l’istaller en vrai, c’est psychologiquement plus vibrant, mais, en l'installant en virtuel, en fait, on a, exactement, les mêmes sensations.

Bon courage.

 

P. S. : Pour les plus peureux une Machine Virtuelle sans danger, VMware Vorkstation.

 

* Voilà ce qui me fait aimer, entre autre, la micro informatique : son langage.

Exemple :

Structure du MBR : À l'octet 510 du MBR, le mot 0xAA55, appelé nombre magique ou magic number, doit impérativement être présent pour que le BIOS charge et exécute la routine de démarrage présente dans le MBR. En effet, après la phase de test du BIOS (appelée POST), le BIOS lit le premier secteur des périphériques amorçables qui ont été définis par l'utilisateur à l'aide du programme SETUP (Section BOOT DEVICE ORDERING). Lorsqu'il trouve un périphérique contenant le magic number 0xAA55, il charge le code d'amorçage à l'adresse mémoire 0x7C00 et l'exécute. La main est alors donnée au chargeur d'amorçage (boot strap loader) par ce code d'amorçage.

Source : Wikipedia.


A ce stade là, on peut parler d'ésotérisme.



08/04/2012

Salade de morue façon Docteur Sangsue

Source : http://upload.wikimedia.org/


Pour 4 personnes :

 - 500 g de morue dessalée congelée
 - 1 Kg de pomme de terre
 - Huile d’Olive
 - Vinaigre de Vin
 - Vinaigre Balsamique
 - Ail
 - Persil
 - Sel
 - Poivre au moulin


Préparer l’assaisonnement avec mélanger à parties égales Vinaigre de Vin/Vinaigre Balsamique. Ecraser l’ail avec un presse ail (pour bien extraire les sucs), saler poivrer avec le poivre au moulin. Laisser reposer.

Mettre les morceaux de morue dans l’eau bouillante. Une fois bien décongelé, retirer de l’eau dans un égouttoir et, sans attendre, à chaud, bonjour les doigts, dépiauter la morue ;-), (j’adore la manger : c’est plein d’Oméga 3). Une fois la peau enlevée, émiettez grossièrement les morceaux de morue. Il est a noter que cela est plus facile à dépiauter la morue à chaud.

Faire bouillir les pommes de terre non pelées, c’est important.

Peler les pommes de terre, sans attendre, à chaud, bonjour les doigts, c’est plus facile à chaud, on peut utiliser une fourchette pour tenir la pomme de terre et peler avec un couteau. Couper les pommes de terre en morceaux.

Mélanger morue et pommes de terre dans l’assaisonnement, en ajoutant le persil coupé soit au couteau soit au ciseau (perso, je préfère le couteau, toujours pour les sucs).

En accompagnement, naturellement, un Blanc. Par exemple un Clos Floridène Blanc de Dubourdieu. Frais, mais pas glacé.

Bon App.


Cette recette rentre, avec un peu de retard, dans le cadre du vendredi saint.

04/04/2012

Traitement Ostéopathique de la Maladie Migraineuse




Ce matin, à ma consultation, je reçois une jeune étudiante qui me dit avoir fait une crise de migraine importante. Elle me décrit très bien, en outre le fait que c’est une crise de migraine avec aura.

Cela fait trois jours qu’elle n’a pu aller à la fac.

Elle a vu un Ostéopathe (Kiné = Bac + 3) qui l’a gardé ½ h, lui a manipulé le cou, et l’a délestée de 50 €, non remboursé.

Je la vois donc après cet intermède magique.

La Migraine est une maladie, les maladies relèvent de la médcine, et la médecine, c'est un métier, ça s'apprend.

Je lui explique bien ce qu’est une crise de migraine et quand cela devient une Maladie Migraineuse. Qu’il ne faut pas confondre le traitement de la crise avec le traitement de fond.

Comme elle fait en moyenne 1 à 2 crises par semaine, il lui faut un traitement des crises et un traitement de fond.

Je lui prescris dons, en traitement de la crise, un Triptan, ALMOGRAN*, et comme traitement de fond, un Bétabloquant, AVLOCARDYL*.

Je l’ai gardée ½ h pour la bagatelle de 23.00€, elle perdra 1 euro sur ma consultation, non remboursé par la Sécu.

50 €, dans le budget d’une étudiante, ça compte non ? Peut-on parler de tact et mesure, ou tout simplement de commerce et… d’exercice illégal de la Médecine !

Je suis FURAX !

01/04/2012

Carré d’agneau cuit à l’étouffé et ses pommes de terre au jus de cuisson

Source : http://recettessimples.fr/


Acheter chez un bon boucher, un beau carré d’agneau pour 8 personnes.
Préparer des pommes de terres en cubes pour remplir un grand plat rectangulaire en PYREX*, arroser d’un filet huile d’olive, saler, poivrer avec le poivre au moulin, précuire le four et enfourner pour 45 minutes.

Dans une grosse cocotte minute, verser un peu d’huile d’olive et bien dorer, à feu assez vif, le carré d’agneau, quand il est bien doré, la réaction de Maillard* s’étant bien développée, passer à feu très doux (mijotron pour mijoter), recouvrir entièrement avec le couvercle et le bitonio. Laisser cuire 40 minutes.

Une fois le carré d’agneau cuit ainsi que les pommes de terres, enlever le carré d’agneau, verser les pommes de terres dans le jus de cuisson et touiller.

Servir dans le même plat le carré d’agneau avec les pommes de terre à côté.

Un agréable façon de cuisiner l’agneau Pascal.

Bon appétit.

 

* "Depuis le grillé du rôti jusqu'au bon goût du pain, celles-ci sont en effet présentes dans presque toutes les préparations culinaires, en particulier dans les viandes cuites. La chaleur du four ou de la plaque électrique augmente alors beaucoup la rapidité des transformations et c’est pourquoi nous pouvons voir notre steak passer de « saignant » à « bien cuit » en quelques minutes. C’est l’exemple le plus courant de réaction de Maillard en cuisine, que l’on pourrait qualifier de réaction « à chaud ». C’est aussi la plus facilement observable grâce au brunissement rapide de la viande produit par les mélanoïdines. Mais il existe aussi des exemples de réaction « à froid » qui ont lieu sans nécessiter de chauffage, donc en dehors de toute cuisson."

Source Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Réactions_de_Maillard