21/07/2012

Rognons blancs ou Animelles

Rognons Blancs ou Animelles


On se met à voir, dans les supermarchés un rayon, jusque là inconnu, celui des abats.

Déjà, dans un supermarché de moyenne importance (Simply Market), je trouvais des croustilles (du bon porc pas cher et délicieux, remarquable braisé, un pur régal, avec, par exemple, une salade de lentilles), des langues de bœuf, des oreilles de porc, des pieds de porc.

Hier, pour de grosses courses y compris pour des fournitures pour mon cabinet (ramettes de papier, enveloppes, papier mouchoir, etc.…), je tombe en arrêt, dans un hypermarché Carrefour, sur un nouveau rayon, celui des abats, mon œil aiguisé et curieux tombe en arrêt devant… des Rognons Blancs, encore appelés Animelles, cojones, en español. Une première.

Les Rognons Blancs sont des testicules de taureaux ou de verrats (cochons mâle).

Comment peut-on cuisiner cela ?

Le goût se rapprocherait, d'après ce que j'ai lu, de celui des ris de veau.

Comment les cuisiner, une piste les faire tremper dans l’eau 2 h puis les fariner les faire dorer à la poêle (avec moitié huile, moitié beurre) jusqu’à ce qu’ils deviennent blancs, saler poivrer, ne pas trop faire cuire les animelles, puis saupoudrer, en fin de cuisson, avec une persillade.

J’adore les abats, mais j’ai un problème avec la cervelle et, je pense, avec ce type d’abat, va t en savoir pourquoi ? Alors que j’adore les tricandilles moutardées, les tripes, la tête de veau, les pieds de porc panés aillés, arrosés d’un filet de vinaigre (moitié vinaigre de vin moitié vinaigre balsamique, passé au four, un délice).

Avant, je n’aimais pas les ris de veau jusqu’à ce que j’en mange cuisinés de façon fabuleuse.

Alors, attendons pour les rognons blancs, il faut que je m’y lance.

Cela plaira-t-il à ma mie ?

Commentaires

Bonjour,

Nous venons de parcourir votre blog, Docteur Sangsue, que nous avons beaucoup apprécié. Nous aimerions ainsi vous inviter à vous joindre à nous, et plus exactement à devenir rédacteur sur CareVox, premier site participatif dédié aux actualités de santé.

La particularité de CareVox est de permettre aux professionnels, mais également aux passionnés de tout bord par les thématiques de santé, de faire part de leurs préoccupations de bien-être dans leur domaine de prédilection, dans la limite de l’exactitude scientifique dont CareVox se veut le garant.

A la lecture de vos écrits, nous sommes convaincus que de nombreux lecteurs de CareVox aimeraient vous connaître davantage, s’informer et tirer parti de votre expérience, de vos conseils et de vos réflexions sur les thématiques ayant trait à la santé.

Nous sommes heureux de notre côté de pouvoir vous offrir la tribune de CareVox pour vous permettre d’intéresser un large public à vos développements. Les articles sont évidemment relus et corrigés par un comité de rédaction.

Sur CareVox vous côtoierez des passionnés, comme vous, par la santé et le bien-être. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant ou nous faire part de vos questions et remarques éventuelles. Vous pouvez compter sur nous, et nous vous renseignerons avec plaisir.

Dans l’attente de votre réaction, et bien cordialement,

L’équipe de rédaction de CareVox

http://www.carevox.fr/
redacteurs@carevox.fr

Écrit par : CareVox | 21/07/2012

les abats ont subi de plein fouet l'élitisme alimentaire car assimilés aux plats de pauvres. Ce qui les a fait disparaître des rayons est l'interdiction de vente suite "vache folle". Je n'ai jamais eu autant de mal à trouver ne serait-ce que de la langue à ce moment là et durant les 4 ans qui ont suivi.
Mais il faut faire de l'argent de tout. Pas de perte de rentabilité, d'autant plus que le prix sur pied ou de carcasse est mis au plus bas.
J'ai aussi des soucis avec la cervelle (je la glisse dans les bouchées à la reine afin de la gober). Si tu as des difficultés avec les rognons blancs : tu es un mâle donc, petite solidarité virile, mais surtout dans nos culture, il n'ont pas de vertues particulières (de virilité notament).
A vrai dire, sur ta photo, au début, j'ai cru qu'il s'agissait de boules de glace ;-) été oblige
Bisous kinia

Écrit par : kinia | 22/07/2012

J'ai en horreur des abats! Depuis toujours (pas seulement depuis le bovin fou, car je présume le mâle en souffre autant que la femmelle) et suis heureuse qu'on trouve point en Allemagne (à part des tranches de foie mais rarement). Par contre trouver de la viande d eveau est trés difficile, et cela depuis un scandale dans les années 1980 - du jours au lendemain plus de viande de veau dans les rayons.


N'empêche que je souhaite aux amateurs des abats un bon appétit!

Écrit par : Chantal | 22/07/2012

Les commentaires sont fermés.