Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2018

La cuisine Bordelaise n’existe pas

Le pont de pierre à Bordeaux

 

Sous son aspect provocateur , je vais essayer de vous démontrer le bien fondé du titre de cet article.

Si la cuisine Bordelaise n’existe pas stricto-sensu, cela vient du fait qu’elle est importée de plusieurs cuisine régionales limitrophes que sont :

- La cuisine Landaise
- La cuisine Périgourdine
- La cuisine Basquaise

Pour explique cela, j’ai une théorie qui vaut ce qu’elle vaut.

Il fut un temps, pour des problème d’économie locale, les jeunes filles de ces régions, furent obligées de monter à Bordeaux, la capitale du Sud-ouest.

Elles importèrent, alors, avec elles, la cuisine de leur région, leur cuisine ancestrale.

C’est de ce savant mélange qu’est née la cuisine Bordelaise.

Petite démonstration :

Une cuisine est très connue et réalisée à Bordeaux, depuis les années soixante, celle des pays d’Afrique du nord : la cuisine de l’Algérie et du Maroc.

En effet, à cette époque, suite à l’abandon des colonies Française en Algérie et au Maroc, les «pieds noirs» comme il furent surnommés, ont été obligés de s’expatrier en France en abandonnant tout, sauf leur culture.

Ainsi, fut importée la cuisine de ces pays : le cuisine «Pied noir».

C’est pour cela que le couscous fit un malheur à Bordeaux,

Je pense, ainsi, vous avoir convaincu du bien fondé du titre de mon article.

P. S. : A sa décharge, on peut, cependant, lui reconnaître, quand même, l'entrecôte à la Bordelaise, l'alose (dont la pêche est interdite), mais, surtout, la lamproie à la Bordelaise.


Lamproies à la bordelaise - Les carnets de Julie

Écrire un commentaire