Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2018

Cuisse de dindonneau à la cocotte minute façon Docteur Sangsue

 

Je reviens, enfin, à une de mes passion : la cuisine. J'espère que ce choix ne vous déplaira pas trop et ne vous fera pas fuir, à toute jambe, de mon Blog. Déjà que celui-ci sent le roussi car quasi moribond.

 

Un plat pas cher pour les bouses presque vides. Un plat de brasserie, celle que j'affectionne. La cuisine de brasserie est une cuisine simple et goûteuse qui n'a rien avoir avec la cuisine très sophistiquée de nos grand chefs toqués.

 

Ingrédients pour trois personnes :

- 1 cuisse de dindonneau de 750 g
- 5 pommes de terre
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 2 branches de thym ou du thym en poudre
- 1 feuille de laurier
- 1 cube de bouillon de poule ou 1 Kub or entier
- Huile d'olive
- poivre
- 2 verres d'eau

Préparation :
Dans la cocotte minute, faites dorer dans l'huile sur les deux côtés la cuisse de dindonneau en commençant par le côté peau à feu vif. Poivrer des deux côté. Ne salez pars car le bouillon de volaille est suffisamment salé.

Réservez.
Faites revenir l'oignon coupé en dé jusqu'il devienne translucide (surtout ne le faites pas dorer car il va y avoir une cuisson supplémentaire avec les pommes de terre).

Rajoutez les pommes de terre coupées en gros morceaux.
Remuez la préparation jusqu' à ce qu'apparaisse un coloration très foncée d'aspect presque cramée dans le fond de la cocotte minute. Cela donnera, plus tard, une coloration brune à la préparation.

Déglacez, avec les deux verres d'eau, pour décoller la couche collée au fond de la cocotte minute.
Rajoutez le cubes de bouillon, la gousse d'ail écrasée avec le plat d'un couteau, le thym, la feuille de laurier.

Disposez, alors, la cuisse de dindonneau en mettant le côté peau vers le dessus.

Faites cuire vingt minutes à feux doux, pour que la préparation ne crame pas, dès rotation de la soupape.

En accompagnement, servez un salade. En effet, l'acidité de l'assaisonnement exhaustera le plat.

Servez chaud dans l'assiette, nappez avec le jus et disposez, autour, les pommes de terre et la salade.

Vin d'accompagnement :

un vin rouge, un Médoc : Château La Tour Prignac, ou un vin blanc sec, Pessac Léognan : château Cruzeau.

Bonne dégustation.

Commentaires

En Allemagne, in nomme ces plat simple: Hausmannküche" et ce sont souvent les meilleurs plats au monde!

Bon appétit

Écrit par : Chantal | 13/08/2018

@Chantal -C'est tout à fait cela : "La cuisine maison".

C'est ce que j'aime et surtout j'adore les plats de brasseries (ah la tête de veau sauce gribiche).

A midi, parfois, avec ma femme on va déjeuner à notre "cantine". C'est un petit restaurant de quartier qui fait de la cuisine familiale. Il y a un habitué qui vient tous les jours et qui qui lit son journal en mangeant.

Il y en a un qui amène, même, sa gamelle.

Écrit par : Dr Sangsue | 13/08/2018

tu ne penses qu'à bouffer ! absent pour problèmes "graves" familiaux "parents" mais je te suis; la tête ailleurs c'est tout

Écrit par : alain | 14/08/2018

@Alain - la bouffe est un des plus grands plaisir de l'Humain!

Tout comme pour le toutou.. surtout pour les labradors! Là, cuisiner est très plaisant, et oui je cuisine/ais pour mes loulous. Dire que lors un tremblement d eterre, sa seule crainte est de voir disparaitre son plat, n'est pas un mensonge.

Bonne journée

PS un sandwich az jambon est un pure délice, à condition de trouver du bon pain et un succulent jambon - pas facile de nos jours de la malbouffe!

Écrit par : Chantal | 14/08/2018

@Alain - la bouffe est un des plus grands plaisir de l'Humain!

Tout comme pour le toutou.. surtout pour les labradors! Là, cuisiner est très plaisant, et oui je cuisine/ais pour mes loulous. Dire que lors un tremblement d eterre, sa seule crainte est de voir disparaitre son plat, n'est pas un mensonge.

Bonne journée

PS un sandwich az jambon est un pure délice, à condition de trouver du bon pain et un succulent jambon - pas facile de nos jours de la malbouffe!

Écrit par : Chantal | 14/08/2018

@Alain - la bouffe est un des plus grands plaisir de l'Humain!

Tout comme pour le toutou.. surtout pour les labradors! Là, cuisiner est très plaisant, et oui je cuisine/ais pour mes loulous. Dire que lors un tremblement d eterre, sa seule crainte est de voir disparaitre son plat, n'est pas un mensonge.

Bonne journée

PS un sandwich az jambon est un pure délice, à condition de trouver du bon pain et un succulent jambon - pas facile de nos jours de la malbouffe!

Écrit par : Chantal | 14/08/2018

@alain - J'espère que cela va s'arranger. Merci de me suivre quand même, je suis touché.

Écrit par : Dr Sangsue | 16/08/2018

@Chantal - Tu cuisine pour tes toutous, quelle chance ils ont. Plutôt que des croquettes, ils ont vraiment de la chance.

J'ai connu le temps où on donnait au chat du mou (le poumon), un peu de lait et, les jours de fête, un peu de foie (pas trop) et, bien sûr, les restes. Quand au chien les restes aussi et les os (sauf le lapin à cause des esquilles).

Écrit par : Dr Sangsue | 19/08/2018

Écrire un commentaire