Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2021

L'humoriste Jean-Yves Lafesse est mort à 64 ans des suites de la maladie de Charcot

A écouter ICI.

 

Jean-Yves Lamb  dit Jean-Yves Lafesse, est mort hier, le 22 juillet. C'était un humoriste et acteur français né le 13 mars 1957 à Pontivy (Morbihan) et mort le 22 juillet 2021 à Vannes (Morbihan). 

Il est connu pour ses canulars téléphoniques, ainsi que par ses gags filmés en caméra cachée auprès des passants dans la rue. 

Il meurt le 22 juillet 2021 à Vannes, des suites de la maladie de Charcot.

La sclérose latérale amyotrophique ou SLA, également appelée dans le monde francophone maladie de Charcot (ou maladie de Lou Gehrig en Amérique du Nord), est une maladie neurodégénérative des motoneurones de l'adulte. Elle provoque une paralysie progressive de l'ensemble de la musculature squelettique des membres, du tronc (y compris les muscles respiratoires) et de l'extrémité céphalique. 

Les causes de la SLA sont considérées comme étant multifactorielles. Elle touche les deux sexes et son incidence augmente avec l'âge à partir de 40 ans. 

Un des canulars téléphonique de Jean-Yves Lafesse que j’adore. Totalement délirant. Fallait avoir l’imagination. Quand à ce rire...

Allez, je ne résiste pas, un autre, très connu :

La médecine expérimentale et le gel hydroalcolique

 

Aujourd'hui, une fable façon Docteur Sangsue (n'oubliez pas que je suis un fan de Jean de La Fontaine et, tout naturellement, d’Ésope son mentor). A ce propos, si je suis un modeste moraliste, je ne suis pas un affreux moralisateur.

Pendant mes étude en médecine, lors de l’étude de la physiologie, une importance plus particulière fut portée sur la démarche scientifique du médecin, physiologiste et épistémologue Français Claude Bernard : La médecine expérimentale.

Dernièrement, le fils d’un collège de travail de ma moitié qui est un enfant HP (enfant à haut potentiel intellectuel) fit les frais de cette démarche scientifique.

Sa réflexion porta sur le gel hydroalcoolique.

Il voulait savoir si le gel hydroalccolique pouvait s’enflammer.

Il vérifia son hypothèse dans son collège.

Pour cela, sur son bureau, il versa du gel hydroalcoolique. Puis il alluma un briquet.

Le résultat fut immédiat le gel prit feu et ce de façon quasi explosive, ce qui eu pour effet collatéral de bruler la table.

Son hypothèse fut vérifiée mais lui valu…

Deux jours d’exclusion.

Moralité :

Si la curiosité est un vilain défaut, sans curiosité point de découvertes.

Une vidéo vaux mieux qu'un long discours, visionnons l'expérience:

Et, maintenant, un tour de magie :