Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2011

Blog en pause

Source : http://www.consolesyndrome.com/analyses/ces-petits-riens-...  



Le blog sera en pause jusqu'à mercredi.

Passez un bon week-end et un début de semaine pas trop difficile

A bientôt.

08:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

23/11/2011

Tu vaccineras quand tu le pourras : un refus de vaccination – Petite histoire de la vaccination



Petite histoire de la consultation :

C’est une jeune patiente la trentaine qui consulte pour la mise à jour de ses vaccinations.

Je lui demande si elle a son carnet de santé.

Non.

Je lui réponds, qu’à son âge, il est indispensable d’avoir un vaccin tétravalent : Diphtérie Tétanos Coqueluche acellulaire Polio. Et de préciser que la coqueluche ce n’est pas tellement pour elle (quoi que si elle se chope une coqueluche elle toussera pendant trois mois) mais, surtout, c’est pour protéger les nourrissons de 0 à 4 mois qui, eux, termineront à l’hôpital, la coqueluche, chez un nourrisson, peut poser de gros problèmes.
Mais, me précisa t elle, je n’ai pas d’enfants !

Certes, mais vous êtes amenée à côtoyer des nourrissons de 0 à 4 mois, et si vous développez une coqueluche…

Elle me répond que, si ce n’est pas indispensable elle préfère s’en passer.

Je lui rappelle, aussi, si elle se souvient d’avoir eue deux injections du vaccin Rougeole Oreillon Rubéole.

E n effet, actuellement, il y a une campagne massive de rappel de vaccination ROR, car on sait, maintenant, qu’une seule injection ne protège pas suffisamment

Elle n’est pas chaude non plus.

Elle repartira donc avec un seul vaccin trivalent : DTPolio.



Source : http://drgamin.blogspot.com/2010/06/les-vaccins-1-tetanos...


La mode est au retour à la Nature, dans ce monde pollué à Donf, au Bio, au naturel, et à l’évitement de la médecine  scientifique pour les médecines douces, les « médecines » parallèles, appelées, aussi, non conventionnelles (je les appelle, moi, les médecines perpendiculaires) la naturopathie, l’homéopathie, la médecine traditionnelle chinoise (acupuncture), sans compter les techniques de manipulations (chiropraxie, ostéopathie), et la phytothérapie, et l’aromathérapie qui utilise les huiles essentielles.

Au moins, les vrais rebouteux savaient réduire une luxation de l’épaule ou de la mâchoire, eux.

Mais ce problème de refus de vaccination date même du début de l’invention de la vaccination par Jenner (en fait, la technique de variolisation a été inventé, en Chine, il y a fort longtemps. Plus récemment sont apparues les ligues anti vaccinales.

Bref, c’est désolant.



Petite histoire de la vaccination :

Le 14 mai 1796, Edward Jenner, chirurgien, inocule, la picotteà James Phipps, un jeune garçon de huit ans, avec le contenu des vésicules de vaccine de la main de Sarah Nelmes, une trayeuse qui avait contracté la vaccine (surnommée picotte, une sorte de variole atténuée) transmise par une vache nommée Blossom.
En fait, un agriculteur du Dorset, Benjamin Jesty, a réussi à induire une immunité artificielle chez sa femme et ses deux enfants avec la vaccine au cours d'une épidémie de variole en 1774, mais ce n’est qu’après les travaux de Jenner, une vingtaine d'années plus tard, que le procédé a été largement compris. En effet, il est généralement admis que Jenner n'était pas au courant du succès de Jesty et est arrivé, indépendamment, aux mêmes conclusions.

C’est pour cela que cette méthode s’appelle Vaccination qui vient du mot latin vacca qui signifie vache.

Mais bien avant existait une méthode vaccinale que la vaccination, beaucoup plus dangereuse, la variolisation. Cette technique remonte de la Chine ancienne. Elle consisterait à inoculer, par le nez, avec un petit tube en cuivre, à partir des vésicules, une variole chez des malades présentant une forme atténuée de la variole. La petite histoire dit que c’était, surtout, pour protéger le visage et le corps des cicatrices de la petite vérole, chez les travailleuses du sexe qui travaillaient dans des maisons spécialisées.

La pratique s'est progressivement propagée le long de la route de la soie.

La technique est importée en Occident au début du XVIIIe siècle, par Lady Mary Wortley Montagu, la femme de l'ambassadeur d'Angleterre en Turquie, qui la fait pratiquer sur ses propres enfants.

La variole a été totalement éradiquée en... 1980 !



Références :

Vaccination : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccination
Variolisation : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variolisation
Edward Jenner : http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Jenner


20/11/2011

Psychologue Comportementaliste

Source : http://sylvainspeh.blogspot.com/2010/02/psycho-mieux-comp...

 

Dernièrement, je reçois, dans ma boite à lettre, un pli cacheté écrite à la main, encre bleue, écriture chaotique carrément inesthétique.

J’ouvre mon courrier, et vient le moment de découvrir cette étrange missive. Tout d’abord apparait une superbe carte postale représentant une mère à l’enfant style Manet (excusez moi je manque cruellement de culture en peinture).

Une lettre accompagne cette superbe carte postale : Tiens, me dis-je, une invitation à un vernissage pour essayer de me vendre un tableau.

Eh bien non, c’est un Psychologue Comportementaliste qui m’annonce la création de son cabinet libéral et dont le vaste domaine de compétence, s’étend des Thérapies Comportementales, aux Thérapies pour Adolescents, sans oublier les Thérapies de Couple.

Quelques temps plus tard, en pleine consultation, le téléphone sonne, c’est le Thérapeute en personne qui se présente oralement.

De façon courtoise, après l’avoir, consciencieusement écouté, je lui demande ses tarifs : entre 15 € et 50 €.

Non remboursés bien évidemment.

Je me permets de vous préciser qu’il existe, en nombre restreint, je l’avoue, des Psychiatres Comportementalistes, qui, eux, ont l’avantage de connaître la Psychiatrie et qui, eux, peuvent prescrire des médicaments. Il en existe certains Secteur I (remboursement intégral par la Sécu) et d’autre Secteur II (qui prennent des dépassements, avec un remboursement partiel).

Certes, les rendez-vous sont à au moins quatre mois, mais qu’es-ce que c’est quatre mois dans une vie.

16/11/2011

Réponse d'un Médecin mécréant à un Ostéopathe croyant pratiquant

Source : http://lapecnaude.unblog.fr/2010/07/12/de-profundis-la-me...


Je sais que par cet article, je ne vais pas me faire que des amis, mais après tout, un peu de tolérance et d'humour permettront peut être de limiter les dégâts.

Si je suis un mécréant, je crois sincèrement à l'utilité de mon travail, j'aime celui-ci profondément et je pense le faire honnêtementet et le plus consciencieusement qu'il m'est possible de le faire, bien sûr, n'importe qui n'est pas à l'abris d'une erreur, et moi le premier.



Dernièrement, suite à mon article "Le Pendule et la Boule de Cristal : Une nouvelle façon de porter un diagnostic médical", j'ai eu un commentaire d'un Ostéopathe, Pierre de Lasteyrie.

Je me permet, comme il m'arrive parfois de le faire, de vous publier ma réponse à ce commentaire.



Monsieur,

Je me Présente :

Docteur Sangsue
Médecine Générale
Docteur en Médecine – 7 ans - (Bac + 7) + une Thèse
DU de Médecine du Sport – 1 an - (Bac + 8)
DU de Gériatrie – 2 ans – (Bac + 10)
DU de Psychologie Médicale – 2 ans - (Bac + 12) + un mémoire.

Je vais essayer de répondre, point par point, à votre long commentaire dont je vous remercie.

1°) J’examine systématiquement tout mes patients. Pour les patients Psys, l’examen clinique à ceci de particulier c’est qu’il se déroule exclusivement par l’interrogatoire.
D’ailleurs, à ce propos, il faut que vous sachiez que, en Médecin Générale :

- 80% du diagnostic se fait à l’interrogatoire (il m’est, d’ailleurs, arrivé, plusieurs fois de faire des diagnostics par téléphone), c’était, d’ailleurs, le principe de Saint-Lys radio (fermé maintenant depuis l'avènement de la télémèdecine moderne) qui portait assistance aux marins en mer, elle était basée près de Toulouse, ce qui donna l'idée à un réanimateur qui gérait cette radio, le Professeur Louis Lareng la création du SAMU (idée originale qui consistait à déplacer l'hôpital prés du malade).

- 10% du diagnostic se fait à l’examen clinique.
   
- 10% du diagnostic se fait par les examens para-clinique (Biologie, Radio simple, mammographie, Echographie, écho doppler pulsé couleur, Scanner, IRM, Scintigraphie osseuse).

2°) La variole est une maladie infectieuse qui a été totalement éradiquée par une politique systématique de vaccination. Il m’est loisible de penser que l’homéopathie n’y est pour rien. Par conséquent, bien que le vaccin antigrippal injectable ne soit pas efficace à 100%, laisser moi penser que ce serait CRIMINEL de « vacciner avec l’homéopathie » un patient atteint d’une Insuffisance Cardiaque.

3°) Pour ne prendre le cas que du RIVOTRIL* (CLONAZEPAM - DCI), c’est un médicament majeur dans le traitement de la maladie épileptique :
 • Traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonicocloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, spasmes infantiles et syndrome de Lennox-Gastaut.
 • Traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire
Source VIDAL

4°) Le Docteur Sangsue est Médecin Conventionné Secteur I et il télétransmet. Le tarif de la consultation, qu’elle varie de 5 mn à 30 mn (eh oui, vous avez bien lu, 30 mn, c’est le temps qu’il faut pour une consultation Psy), est de, après BAC + 12… 23 € et elle est entièrement remboursée par la Sécurité Sociale (enfin presque, car la Sécurité Sociale retient, maintenant, 1 € au patient). Dernièrement, une patiente Irlandaise, en France pour ses études, m’a dis que, dans son pays, la consultation du Généraliste est d’environ… 60 €.

5°) En France, en moyenne un Médecin Généraliste passe 10 à 15 mn lors de ses consultations avec ses patients, c’est les statistiques, c’est comme cela. On arrive donc à une moyenne plutôt haute à 6 actes par heure (entre 4 à 6 actes par heure, exactement).
Si vous d’autres statistiques, pourriez-vous me les communiquer.
Ah, j’oubliais : pendant mes études, j’ai fait des stages hospitaliers, en tant que stagiaire hospitalier, étudiant hospitalier puis stagiaire Interné. J’ai même eu l’honneur d’être en stage interné au SAMU crée depuis quelques temps, mais beaucoup moins professionnel que maintenant.
Pour être complet j’ai assuré, une fonction peu agréable, celle de Médecin d’Etat Civil, cela consistait à établir les constats de décès, au bout de six ans j’ai démissionné. Dans cet exercice, un peu particulier de la médecine, a fréquenter la mort, on relativise les choses. S’il y a de bonnes maladies, la plus part QUI GUERISSENT TOUTES SEULES, il a d’autre bonnes maladies, qui maintenant, sont curables et guérissables sans séquelles, mais il y a de mauvaises maladies,  des maladies qui sont de véritables saloperies.

6°) Comme je le dis souvent : La Médecine, c’est un métier, ça s’apprend.

14/11/2011

Une Consultation Médicale pas ordinaire : Une consultation Informatique




Je soigne depuis longtemps un jeune patient qui termine juste ses études d’histoire et dont je soigne, d’ailleurs, aussi, le père.

Ce jeune patient a été opéré d’un sténose aortique congénitale, car au bout de nombreuses années, il commençait a avoir une jet lésion ce qui commençait à sérieusement abimer sa crosse aortique.

Ce patient a donc bénéficié d’un remplacement valvulaire aortique avec une homogreffe de porc et un remplacement de la crosse aortique avec une prothèse en dacron (opération de Bentall).

Le motif de la consultation : Un certificat de non contre indication à la pratique du badminton, un sport, en résistance, particulièrement violent et sollicitant le cœur fortement, c’est le moins qu’on puisse dire.

Comme il est très bien suivi au cardiologique et a eu une épreuve d’effort très récemment, je lui délivre sans problème.

Il veut, aussi, une prescription de KARDEGIC* (de l’ASPIRINE*qui,  à faible dosage, a une action anti agrégant plaquettaire).

La consultation, presque, terminée, je lui raconte mes déboires avec mon logiciel médical depuis le passage à la nouvelle version. Une version « musclée » (comme Microsoft, il faut maintenant activer le Logiciel sur Internet ou par téléphone).

 Et, naturellement il y a des bugs.

Le premier, assez important, panne de mise à jour (pour la connexion Internet, je suis en Bas Débit, ce que l’on appelle la RTC).

Le deuxième, impensable en Informatique, je n’ai plus la possibilité de faire de… SAUVEGARDE, cela sent la perte de toutes mes données à plein nez, adieu mes dossiers patients !

Ce bug, c’est ce que m’a dis un technicien est connu et a été corrigé dans une mis à jour du Logiciel Médical, mais comme je n’ai plus accès à la mise à jour…

Le patient le dis alors, puis que vous avez l’ai de vous y connaître en Informatique, j’ai un problème avec ma connexion WiFi sur mon portable, moi de lui répondre, a mon avis vous avez deux solutions soit désinstaller puis réinstaller, ou, peut être mieux faire la MAJ du pilote de la carte WIFI, ou, si cela échoue, tout simplement acheter une clé USB WiFI.

Lui de me répondre, c’est vrai, je n’avais pas pensé à cette dernière solution.

un étonnant tango burlesque




Un tango burelesque remarquablement interprété par Ginette Garcin

 

Ginette Garcin :


Ginette Garcin est une actrice et chanteuse française, née le 4 janvier 1928 à Marseille et morte le 10 juin 2010 à Nanterre.

Ginette Garcin, d'une vieille famille marseillaise, était « la fille des bains Garcin », la seconde plage marseillaise, après les Catalans. Elle chantait dans diverses fêtes régionales.

Dès les années 70, elle entame une carrière théâtrale et cinématographique sous la direction de Michel Audiard, Claude Lelouch, Jean Yanne, Yves Boisset ou Jean-Charles Tacchella1. En 1972, dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil de Jean Yanne, elle chante et danse un étonnant tango burlesque Dans les bras de Jésus.

Elle tourne ensuite dans Marc et Sophie pour la télévision.

Elle s'est éteinte le 10 juin 2010 à l'âge de 82 ans, des suites de ce cancer dans un hôpital de Nanterre, où elle avait été admise après une « rechute foudroyante » (selon son agent), quelques jours après avoir tourné pour France 3 un ultime épisode de la série Famille d'accueil.

Extraits de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ginette_Garcin

04/11/2011

Les corbeaux dans la ville



Dans la « Grande Ville » où j’habite, depuis quelques temps, un phénomène écologique (au sens biologique du terme) étonnant et inattendu s’est produit.

Outre, cela n’est pas récent, la colonisation ancienne par les pigeons (qui dégradent les belles pierres par leurs déjections et peuvent être porteur de l’Ornithose-Psittacose, une maladie transmissible à l’homme), l’invasion, à certaines périodes de l’année, quand il commence à faire froid, par une nuée d’étourneaux, les étourneaux étant attirés par la chaleur de la ville (pour une fois que la « Grande Ville » est chaleureuse), ce comportement des étourneaux est , ce que l'on appelle, en éthologie, un tropisme. Ces étourneaux créent une nuisance, inattendue, avec une importante la pollution, redoutable pour les voitures, due aux déjections de ces volatiles.

Est apparu, alors, la colonisation de la « Grande Ville » par des corbeaux, rajoutant, ainsi, par leur cris une ambiance macabre et renforçant, ainsi, l’aspect, inhumain, parfois, de la « Grande Ville ».

S’y sont rajoutés, l’acclimatation des merles qui farfouillent la terre de la « Grande Ville », eh oui, les oiseaux survivent, et même vivent, grâce aux espaces verts résistants encore à la pression des promoteurs, mais aussi au fait qu'ils n'ont aucun prédateurs.

Phénomène plus intéressant, sur la pelouse qui entoure la résidence où est situé mon cabinet, de nombreuses pies viennent becqueter (au sens non argotique du mot).

Les oiseaux s’adaptent particulièrement bien au biotope urbain.

Cela confirme bien les théories du naturaliste anglais Charles Darwin, au siècle dernier, la théorie de l'évolution et la sélection naturelle, publiées, dans son livre de 1859, "De l'origine des espèces".

Mais, commence à se poser, de facto, un problème préoccupant, le problème démographique des espèces aviaires urbaines.

Je ne vois plus qu’une seule et unique solution, pour résoudre ces problèmes de nuisances préoccupants… En tapant sur la démographie des volatiles urbains, pour cela...

Supprimer tout les espaces verts de la « Grande Ville ».


Sinon pourrait se réaliser, un jour, ce film prémonitoire :



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Oiseaux (The Birds) est un film américain réalisé par Alfred Hitchcock et sorti sur les écrans américains en mars 1963. Il est inspiré d'une nouvelle de la romancière britannique Daphné du Maurier publiée en 1952.

02/11/2011

Ostéopathie

Source : http://www.glenatbd.com/

Ce livre est réédité par les Editions Glénat.

Claude Serre, né le 10 novembre 1938 à Sucy-en-Brie et décédé le 13 novembre 1998, est un dessinateur français.




Après le pont de la Toussaint, je reprends, ce matin, le travail.

Je suis arrivé une heure avant le début de ma consultation car, outre le tri de mon courrier, j’avais, surtout un coup de téléphone à passer à la société qui commercialise mon Logiciel Médical, car j’ai un gros problème de sauvegarde, ce qui est le summum de la panne en informatique.

Mais ceci est une autre histoire, et j’en parlerai, peut-être en son temps.

Mon coup de fil passé, assez rapidement, cela commence à sonner, les consultations se succèdent, et puis, un patient passe du bureau dans mon bureau. A sa démarche, je vois immédiatement qu’il a soit un lumbago, soit une sciatique, en un mot, il a mal au dos.

Eh bien… Il ne vient pas consulter pour ça !

Il a un peu mal de gorge (une anginette vraisemblablement virale).

Il me narre que pour son dos il a pris rendez-vous chez un Ostéopathe.

Il me demande mon avis.

En fait son mal au dos date d’il y a 15 jours ou il a participé au transport d’un piano. Cela va mieux, mais il a encore, un peu, mal le matin.

Je l’examine. En fait il, a un Lumbago en train de, gentiment, guérir tout seul.

Je lui explique donc, que pour son Lumbago, il est en train de « guérir tout seul », un antalgique, sans anti inflammatoire pourrait être de mise, et, qu’il serait utile, surtout, vu qu’il exerce un travail qui sollicite son dos, de voir un Kinésithérapeute pour le rééduque pour la proprioceptivité et l’économie du dos.

Je lui donne, ensuite, mon point de vue sur l’Ostéopathie.

Je sais, cela ne sert à rien, même vis-à-vis de mes lecteurs, l’Ostéopathie, c’est comme la religion, ou on est croyant, ou on ne l’est pas.

Mais, après tout, ça soulage.

Si l’on prend un « Kiné-Ostéopathe », c’est la bonne moyenne, on est au niveau technicien : Bac + 3, On peut légitimement penser qu’un Médecin, niveau Ingénieur : Bac + 8, a certainement plus de connaissances, en fait, je ne veux pas comparer le métier de Kiné et celui de Médecin, ce sont deux métiers utiles, indispensables, complémentaires, et, différents.

Quand au tarif pratiqué, entre 40 € et 80 € (voire plus) et non remboursé, il y a de quoi tomber des nues !

L’Ostéopathie a été créée le 22 juin 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still. Visionnez cette vidéo historique de l'inventeur de l'Ostéopathie.



En automne 1874, pendant une épidémie, il guérit un enfant de la dysenterie puis dix-sept autres avec succès ; ce fut le premier traitement ostéopathique*.

On peut se poser la question du lien entre la dysenterie (une pathologie infectieuse) et l’Ostéopathie ?

Je sais, je suis partial.

Mais une chose m’interpelle bien plus, c’est quand j’entends les patients me dire que leur Ostéopathe leur a « remis une vertèbre en place », je sais, les Ostéopathes parlent de dysfonction vertébrale et qu’une vertèbre en dysfonction est une vertèbre à sa place. Mais les patients sont impressionnés par un éventuel claquement lors de la manipulation ostéopathique.

Ces bruits sont issus de la cavité articulaire ou plutôt du liquide synovial sécrété par la capsule qui l’entoure et dans lequel sont dissous des gaz : oxygène, azote et, surtout dioxyde de carbone.
"Lorsqu’on étire ses articulations, la pression de la cavité articulaire baisse, forçant les gaz dissous à revenir à l’état gazeux". Le fameux "pop" correspond en fait à une balle de gaz. Ces craquements des phalanges ou des vertèbres sont sans danger**.


Et puis, je le dis souvent, il n’y a pas DES Médecines, mais, UNE Médecine, valable dans tous les pays du monde !

Maintenant, vous avez le choix :

Aller consulter un Médecin Généraliste Conventionné Secteur I (comme votre serviteur) pour 23 € remboursés entièrement, enfin presque, puis que la Sécu retient, maintenant, 1 € par consultation dans le cadre de respect du « parcours de soin ».

Aller voir un Ostéopathe pour, arrondissons, 100 €, non remboursé, certes certaine mutuelles remboursent l’Ostéopathie, mais jusqu’à quelle limite.

Pour mémoire, pour 100 – 1 € = 99 €, on peut se payer, par exemple, un vin REMARQUABLE, un Château Léoville Poyferré 2010 (certes en primeur), le site de ce château ICI, mais pour 100 €, on ne va quand même pas chipoter pour 1 €. De façon plus pragmatique, cela peut bien aider pour faire les courses de la semaine.





Enfin, pour terminer, vu les tarifs et le non remboursement, on peut se poser la question de savoir si l’Ostéopathie n’est pas une « Médecine » de riches.



Bon dieu, mais essayons de faire fonctionner, un peu, notre esprit critique, c’est le principe de la Zététique.




Claude Serre

Source : http://www.pjf.org.uk/

 

 

 

 

* http://fr.wikipedia.org/wiki/Ost%C3%A9opathie

** http://www.medecine-des-arts.com/Craquement-des-articulat...