Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2013

Le grand magasin de meuble fait un mensonge par omission aux parents



Lors d’une consultation, un couple me raconta la mésaventure qui lui arriva lors d’une prospection d’un grand magasin de meubles bien connu dans la zone commerciale nord de Grandville. A son entrée est prévu, attention délicate, une aire de jeu surveillée par un personnel spécialisé.

Il y a un petit souci, l’enfant ne peut être confié qu’une demie heure, ce qui est totalement incompatible avec le fait d’aller faire un tour dans le magasin pour regarder les tables les chaises, les lits, les canapés et autres joyeusetés.

Tout juste le temps de s’attabler au restaurant du vendeur de meuble.

Ce qui devait arriver arriva.

Ils confièrent leur petite fille de quatre ans et demi à l’aire de jeu et partirent faire un tour dans le magasin pour croquer du meuble.

Soudain, une demi heure plus tard, une voix retentit et dit : « Les parents de la petite TARTENPION sont priés de bien vouloir la récupérer à l’aire de jeu, merci ».

Le père de courir, et, vu la configuration du magasin, vous savez, la flèche, vous savez, le circuit obligé, il arriva à bon port dix minutes plus tard.

Et là de se faire agresser par le « Monsieur » de l’accueil devant les autres parents qui attendent pour confier leurs gamins, cela fait bonne impression !

Sur ces entre fait, arrive la mère, elle interpelle alors une femme responsable, elle aussi de l'aire de jeu et commence à la secouer.

Entre temps, le mari, dignement, reviens avec sa petite fille.

Il dit à sa femme :"écoute, nous sommes dans notre tort, on nous avait  prévenu". Il se retourne  alors vers l'employée : "Par contre votre collègue est très mal élevé".

Il se retourne vers sa femme tenant toujours sa fille par la main : "Tu viens chérie".

22/08/2013

Les soupes médicamenteuses

Pot au feu (le summum de la "soupe" pour moi).
Crédit Photo : http://www.lacuisinedefabrice.fr/


 

Vous connaissez mes penchants pour l'art culinaire.

Il est donc tout à fait naturel que je me damnerai pour un bol de soupe.

Mais... pas pour un bol de soupe médicamenteuse !

Mais quel est le danger de ces soupes là ?

Car dans le mariage harmonieux des soupes, on a, parfois, tendance a oublier les composants dans les soupes. Si par malheur on rajoute un constituant dont on a malheureusement oublié déjà la présence, cela ne présage rien de bon, cela sent même le début de la catastrophe.

En 1970 a été mis sur le marché, pour la première fois, concernant le nom commercial de cette médication, sorte de mini Thériaque (Le Thériaque est une médication antipoison contenant une soixantaine de constituants).

Cette sorte de mini Thériaque moderne n'est composée, fort modestement, que de six principes actifs, d'où le nom commercial, fort commercialement bien trouvé, d'HEXAPNEUMINE*.

Comme quoi lhistoire est un éternel recommencement.

Il serait, d'ailleurs, intéressant, de nos jours, d'écrire le nom générique de l'HEHAPNEUMINE*, celui-ci serait à rallonge, six noms chimiques de molécules, la cata pour le Médecin et pour le Pharmacien !

La mode des soupes des années 70 s'est depuis bien calmée. Même l'HEXAPNEUMINE, si elle a toujours gardée son nom, a perdue trois constituants (OUF !).

La mode, sagement, est devenue à un principe actif par forme galénique (comprimé, gélule, gouttes...). Quand il était nécessaire d'associer plusieurs médicaments, on avait plusieurs comprimés où gélules.

Puis revinrent, insidieusement, deux principes actifs dans la même forme galénique.

Très récemment, en cardiologie, dans le traitement de l'Hypertension Artérielle, je l'attendais avec impatience, enfin revins trois principes actifs dans le même comprimé (enfin l'HEXAPMEUMINE* New était rattrapée !).

Les gags ne se firent pas attendre.

Dans ces "associations fixes", il y avait un diurétique que certains médecins avaient une fâcheuse tendance à oublier. Tout naturellement, si la tension était un peu limite, ils en rajoutaient un, et la tension de chuter, grâce à la double thérapeutique involontaire...

Mais pourquoi les Médecins aiment-t-ils autant les soupes ?

Il faut bien dire que les Laboratoires Pharmaceutiques ont un certain savoir faire dans le domaine du marketing (les Laboratoires Pharmaceutiques sont loin d'être des philanthropes), et que...

Un certain nombre de Médecins manquent, parfois passablement, d'esprit critique. Il est vrai que nulle part pendant les études médicales, tout au moins de mon temps, moi vieux fossile de la Médecine, nul n'est fait pour développer cet "instinct critique", et puis certains confrères sont quelque peu naïfs.

 

Oui, il faut savoir Jetter, à de rares exceptions près, les soupes médicamenteuses !

20/08/2013

Proctalgie Fugace

http://www.pudendalsite.com/Dr-debisschop5.html



Un jeune patient un peu spécial, au parler des banlieues, allez, il est raciste et méprisant le Sangsue ! Non, et vous allez comprendre pourquoi.

Ce n'est pas parce que l'on n'a pas la chance de ne pas avoir fait d'étude, ce ci dit je ne voit pas pourquoi le travail manuel serait dévalorisant.
L'intelligence n'a rien à voir avec le niveau d'étude. Je connais des diplômés, cons, dénués de curiosité et, de ce fait, totalement incultes.

Ce jeune patient, intelligent, "un peu" hypochondriaque, au vocabulaire riche et manipulant bien la langue de Molière a, de plus, un langage fleuri. Dernièrement, il me confie que, depuis très longtemps, il a des "pointes au cul".

Moi d'être un peu surpris par une expression tellement unique.

Que voulait il entendre par là ?

Oh, je vous vois venir ! Par la, il n'entend pas grand chose ! (C'est malin !)

Et puis, le moment de surprise passé, vint le moment de la réflexion. Qu'est-ce qui peut donner des douleurs annales paroxystique ?

Bon Dieu, mais c'est bien sûr* !

La Proctalgie Fugace.


"La proctalgie fugace (PF) est une algie intermittente, évoluant en général de façon chronique. Elle a été explicitement individualisée par le Danois Th. E. Thay en en 1935 et elle est désormais bien caractérisée sur le plan sémiologique. Sa prévalence, estimée aux alentours de 15 % de la population générale, est probablement sous-estimée puisque environ 80 % des patients ne consulteraient pas pour ce seul motif. La PF surviendrait surtout entre 30 et 60 ans, chez des sujets volontiers stressés, hypochondriaques." **


Un des traitements de la crise de PF, hormis les traitements médicamenteux (SALBUTAMOL*, NIFEDIPINE*, TRINITRINE*) consiste à se mettre un doigt dans... le cul.pointes au cul

 

Oui vraiment le terme "pointes au cul" est particulièrement bien trouvé et trés fin séméiologiquement parlant (la séméiologie médicale est l'étude des signes des maladies ce qui permet d'établir le diagnostic des maladies quitte à le confirmer avec les "examens complémentaires", bilans biologiques, radios, scanners, IRM...).

 

*

Commissaire Bourrel - Les cinq dernières minutes - Raymond Souplex

 

** http://www.med.univ-rennes1.fr/uv/snfcp/enseignement/formation/2003-3septembre/dossier2.pdf

19/08/2013

L e barbecue

Crédit Photo : http://www.boite-a-fete.com/feu-de-camp.html

 

Mon brave barbecue ayant rendu l'âme après "quelques années de bons et loyaux services", il fallut bien procéder, avec regret, à son changement. Il n'avait jamais démérité et nous avais servi sans faille jusqu'à sa fin.

J'appréhendais un peu son remplacement, mon pressentiment, hélas, n'étais pas, infondé.

Dans une jardinerie, grave erreur, je tombais en arrêt devant un barbecue bien sur ses pattes (non bancal) avec la particularité, ô suprême délicatesse, d'être doté d'un réceptacle pour ôter les cendres et de trous modulables pour faire appel d'air.

Le pied quoi !

Marché conclu.

Sitôt dis sitôt fait, enfin... après quatre heures de constructions avec deux schémas sommaires.

Vint enfin le temps d'essayer la machine.

Une belle côte de bœuf.

Horreur, du début à la fin de la cuisson, le feu est trop vif, le gras qui tombe sur les braises, flamme. Je suis obligé, par intermittence, de retirer la côte du barbecue, c'est très barbant, voire ch...

Très mauvaise idée (une idée à la c...) que de percer le fond en fonte du barbecue pour foutre ce foutu réceptacle à centre et cette aération à la mord moi le nœud.

C'est à se demander si ceux qui ont conçus ce machin l'ont essayé avec de la viande grasse type saucisses, merguez, magret de canard !

La réponse : NON ! Quelle époque !

Oui, je le reconnais avec amertume, sur cet achat, je me suis planté !

14/08/2013

Huile aromatisée pour grillade au barbecue




Ingrédients :

 - 6 gousses d’ail
 - Quelques gouttes de Tabasco*
 - 2 à 3 tours de sel de Guérande au moulin
 - 4 à 6 tours de poivre au moulin réglé gros
 - Huile d’olive

Préparation :

Presser l’ail avec un presse ail, faute de mieux, on peut les écraser, c’est très efficace avec une fourchette, (c’est « un peu plus » fatiguant tout simplement).

Moulinez 2 tours de gros sel de Guérande
Moulinez 4 tours de poivre
Déposez quelques gouttes de Tabasco*
Versez l’huile d’olive jusqu’à dépasser le niveau de l’ail de 2 cm.

Bien touiller*.

Laisser infuser 1 jour, puis faites-vous plaisir.

Utilisation :

Avec un pinceau, (cette méthode est nettement plus efficace que les pulvérisateurs en vogues actuellement)**, badigeonnez, copieusement, au pinceau, avec l'huile aromatisée, les pièces à griller.

Bon appétit



P.S. : Cette huile aromatique est remarquable avec le poulet, le porc, les poissons.

*http://www.cnrtl.fr/definition/touiller

 

**Comme quoi, les choses les plus simples sont encore les meilleures.

10/08/2013

Souvenir de plage



Je suis sur la plage, le temps est idéal, la température parfaite, c’est la fin d'une belle journée. Le paysage est superbe.

Une petite gamine de, cinq ans, suréquipée, tee shirt anti UV, brassard de sécurité. Pourquoi suréquipée ? Car, à six heure de l’après midi, la protection anti UV n’est plus nécessaire depuis longtemps (depuis deux heures, exactement).

La gamine était surprotégée et s’embêtait.

La gamine était si bien protégée, que les parents... ne la surveillaient pas !

Non loin de là, une gamine qui avait sensiblement le même âge était en simple maillot de bain, surveillée par son père, et s’éclatait en sautant dans la mer, elle s’avançait, à mi corps, dans l’eau. La joie irradiait de ce petit corps tonique.

Cela sentait la vie.


Moralité :

Il faut protéger ses enfantts, les surprotéger, non.

03/08/2013

EPITOMAX*, un médicament à plusieurs casquettes tout comme le VIAGRA*

Crédit Photo http://www.conseilsmarketing.fr/

L'EPITOMAX* est un médicament ayant eu l'AMM (autorisation de mise sur le marché) en 1998 par les Laboratoires Jansen-Cilag dans l'indication de l'épilepsie et de la prévention des crises de migraine. Il est utilisé, aussi, avec quelques résultats très prometteurs par  certains psychiatres, comme normothymique en adjuvant d'autres normothymiques dans le cadre du Trouble Bipolaire, dans ce cas, d'autant plus qu'il a, comme effet secondaire, le fait de'induire une perte ponérale alors que les autres médicaments dans le Trouble Bipolaire en font prendre. Un autre effet collatéral est une diminution nette vis à vis de la consommation d'alcool. Dans ces deux cas, l'EPITOMAX* est utilisé hors AMM.

L'EPITOMAX*, a ceci d'intessant : dans l'épilepsie on connait son mode d'action, mais pas dan les autres cas qui ont été découverts fortuitement.

L'EPITOMAX* fait partie de ces médicaments dus au hasard de l'observation clinique comme :


 - PENICILLINE  Antibiotique (aprèla découverte des colorants comme le 606 qui traitait, pour la première fois, la Syphilis).
 -RIMIFON        IMAO (premier antidépresseur) (antibiotique anti tuberculeux au départ).
 - LITHIUM        Premier normothymique dans le Trouble Bipolaire.
 - VIAGRA        Trouble de l'érection (Anti hypertenseur au départ).


Le hasard, parfois, fait plus que ne fait la science.

VACANCES



Après une année bien fatigante, il faut bien reconnaître que les conditions d'execice du métier de Médecin Généraliste se dégradent de plus en plus, d'années en années, de mois en mois, de jours en jours en jours, lentement mais sûrement. Après les turpitudes administrati-voinformativo-médicales (enfin uun peu de médecine !), votre serviteur, mérite, ou ne mérite pas selon certains patient ("toujours en vacances ces Médecins !"), votre serviteur mérite bien un peu de repos.

Oui, votre serviteur part en villégiature jusqu'au 18 août.

Je ne posterai pas. Sauf si l'inspiration vient avec les "nombreuses" aventures palpitantes que je vivrai (y compris culinaires), et si dieu le veut, je dispose d'une connexion Internet.

Portez vous bien.

Et à la rentrée des classes.