Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2014

Médecine et Ramadan

Crédit Photo : http://havredesavoir.fr/


Je le sais, je ne suis pas le premier médecin à aborder ce sujet délicat et sensible, et, je ne serais pas, et de loin, tant sans faut, le dernier à le faire.

Je tiens à préciser, que je suis de religion catholique, enfin, à l'origine. J'ai été formaté pour, comme les disque dur le sont, mais, je me suis totalement libéré de toute religion. Attention, ne vous méprenez pas, je respecte profondément tous les croyants des différentes religions, sauf les sectes bien entendu, comme aurait pu le direz George Brassens*. A charge de revanche. Il faut que vous sachiez que deux de mes patients, catholique, par ailleurs, à qui j'ai eu le malheur de livrer mes états d'âmes, une erreur à ne jamais commettre en consultation, mais, ma fois ERRARE HUMANUM EST PERSEVERARE DIBOLIDCUM, nul n'est jamais parfait en ce bas monde, ce qui me gêne c'est qu'on dis jamais deux sans trois ;-).

A ce titre là, je sui un néophyte au niveau de la religion islamiste, si je commets des erreurs, je vous pie de bien vouloir m'en excuser et me le signaler en vue d'une correction future.

Il faut que vous sachiez que les médecins aiment bien pontifier, un peu comme les religieux ou comme les enseignants.
Dès qu'un humain détient une once de savoir, il ne peut s'empêcher, enfin, certains, ceux, de la race des pitoyables, ceux-ci ne peuvent s'empêcher d'étaler le peu de savoir qu'ils ont réussi, péniblement, à acquérir mais, surtout, à comprendre si difficilement, si laborieusement et parfois de façon totalement déformée. C'est pour cela que j'adore plus particulièrement cet Antanaclase - http://fr.wikipedia.org/wiki/Antanaclase - bien connu : "La culture, c'est comme la connaissance, moins on en a plus on l'étale".

Nous y sommes, c'est la période du Ramadan. Cette année, celui-ci a commencé, en France, le dimanche 29 juin 2014 : http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/06/27/le-ramad....

Comme vient, annuellement, mais régulièrement, à date fixe, pour les catholiques, le premier jour du carême,. celui du début du Ramadan varie d'une année à l'autre. Le calendrier musulman est un calendrier lunaire. Le jour du début du Ramadan est fixé par le Conseil français du culte musulman (CFCM).

Après ces hautes considération sur la théologie, passons à un abord plus médical du Ramadan.

Pendant la période du  Ramadan, il y a une restriction alimentaire totale du lever du soleil au coucher du soleil (en fonction du pays où l'on est, bien sûr).

Certaines personnes sont dispensées de faire le Ramadan :
 - Les malades ne sont pas tenus de faire le Ramadan.
 - Les personnes âgées
 - Les Femmes Enceintes non plus.
 - Le cas des patients Diabétiques est réglé d'avance.

Se pose, de façon beaucoup plus préoccupante, le problème des travailleurs de force, surtout s'ils sont amenés à travailler en hauteur. Que surviendrait-il, en cas d'Accident du Travail, si, lors d'un contrôle, par un employé zélé de Dame Sécu découvrait que l'employé, victime de l'Accident du Travail, bossait par une chaleur de 30° C, en suivant scrupuleusement le Ramadan lors qu'il chuta du sixième étage sur chantier où il était embauché, et ce, juste avant la pause de midi. Plutôt ballot comme situation, non ?

Vous avez bien compris, en me lisant, la réponse est évidente !

Il faudrait être totalement CON, excusez moi je m'emporte, pour aller bosser, dans ce type de boulot à risque, en faisant le Ramadan.

Ne pas boire du lever du soleil au coucher du soleil semble relever du miracle !

Mais...

En dépit de cela, certain ou certaines, tiennent à faire le Ramadan quand même, et ceci même au péril de leur vie.

Et on peut arriver, ainsi, à des situations critiques.

Une pistes brève particulièrement didactique facile à lire et remarquablement intéressante :

http://www.20minutes.fr/societe/1412119-tout-connaitre-du...

D'après cet article fort bien fait, il en découle qu' Au final sur les 3,5 à 5 millions de musulmans présents en France, entre 71% et 88%, selon les enquêtes, déclarent observer le jeûne.

Il faut quand même avoir l'honnêteté de reconnaître que les chefs religieux ont toujours prévus des dispenses pour les gens affaiblis ne pouvant jeûner, laissant aux médecins le rôle de dépister ces patients et, surtout, de les convaincre d'arrêter cette pratique religieuse dangereuse pour eux. Dans ce cas, c'est très souvent, pour le médecin, mission impossible.

Le jeûne pourrait, d'ailleurs, être pris, par certains, pour  une sorte de régime. Mais ce serait, alors, une aberration, du point de vue purement physiologique. Ce serait alors, dans ce cas, une pratique inutile et inefficace.

Voici un cas clinique intéressant qui illustre bien la croisée des chemins entre la médecine et la religion.qui illustre bien la croisée des chemins entre la médecine et la religion.

C'est une patiente de 55 ans avec une comorbidité :
 - Cardiologique : HTA traité par NEVIBOLOL*
 - Psychiatrique : Etat Dépressif Majeur traité par EFFEXOR*

EFFEXOR* le nom générique (en fait ce n'est que le nom DCI )est VENLAFAXINE. Ce médicament présente un danger en cas de risque de déshydratation.

Je rédige, alors, à cette patiente, un certificat médical de non contre indication à la pratique du Ramadan.

C'est bien la première fois de ma carrière professionnelle, en trente ans de métier, que je rédige ce type de certificat médical. Comme quoi, il faut un début à tout !

Voici LE certificat : "Je soussigé Docteur SANGSUE certifie que l'état de santé de Madame X ne lui permet pas de pratiquer le Ramadan."

J'ai rédigé ce certificat médical, inutile en lui même, pour bien faire prendre conscience à ma patiente que, moi, son Médecin, avait l'autorité de la dispenser de faire le Ramadan et qu'ainsi, elle pouvait le dire à son Imam. Celui-ci,  bien sûr, n' en rien à cirer de mon certificat médical et croit sur parole ce que dit ma patiente.

Dans le Ramadan, Il ne faut pas s’alimenter du lever du soleil au coucher du soleil (en fonction du pays où l'on est, bien sûr).

Certaine personnes dont dispensées de Faire le Ramadan :
 - Les malades ne sont pas tenus de faire le Ramadan.
 - Les personnes âgées
 - Les Femmes Enceintes non plus.

Mais...

En dépit de cela, certain ou certaines, tiennent à faire le Ramadan quand même, et ceci même au péril de leur vie.

Et on arrive, ainsi, à des catastrophes.

Une pistes brève particulièrement de cet article didactique remarquablement intéressant e facile à lire de je citais plus haut :

http://www.20minutes.fr/societe/1412119-tout-connaitre-du...

D'après cet article fort bien fait, il en découle qu' au final sur les 3,5 à 5 millions de musulmans présents en France, entre 71% et 88%, selon les enquêtes, déclarent observer le jeûne.



*

20/05/2014

C'est dans l'adversité que l'on connais ses vrais amis



Vous n'êtes pas sans avoir remarqué que j'ai été absent de mon Blog pendant un temps "assez" long.

Ceci est dû au fait que j'ai eu quelques "petits" soucis très souvent tragiques, parfois comiques, que je ne manquerais pas de vous conter ultérieurement.

Disons que ce fut, pour moi, ma traversée du désert. Il faut bien dire que, moralement, j'ai reçu une bonne claque et que cela a coupé net mon envie d'écrire sur mon Blog et je suis désolé que vous n'ayez pu me lire pendant tout ce temps là.

Je suis très touché du nombre de commentaires que vous avez eu l'attention de laisser sur mon Blog. Cela m'a réchauffé le cœur et remonté mon moral.

Un merci spécial à alain, il comprendra pourquoi.

Cela fait du bien de savoir que l'on n'est pas abandonné.

Merci à tous.

26/06/2013

Le Zona, le Guérisseur, le ZOVIRAX*, le patient et le médecin

Zona intercostal
Source : http://www.legeneraliste.fr/


Il y a de cela quelques années, un patient, ancien militaire, retraité de 55 ans, vint me consulter pour une lésion cutanée :
 - "je ne sais pas ce que j'ai".
 - C'est un Zona intercostal lui répondis-je. Cela se soigne très bien, maintenant. Car, à partir de 50 ans, il faut donner un antiviral dans les 72 heures après l'apparition des premiers symptômes (à l'époque le ZOVIRAX*, maintenant le ZELITREX*) pour éviter les "Douleurs post zostériennes", ce sont des "douleurs neuropathiques".qui persistent et qui peuvent être très douloureuses et très difficiles à soigner, d'où l'intérêt de les prévenir.

quinze jours plus tard, je croise le patient et lui demande comment il va.

 - Très bien me dis-t-il.
 - Ce traitement est très efficace lui répondis-je.
 - J'ai été voir un Guérisseur.
 - Vous avez au moins terminé votre ZOVIRAX* jusqu'au bout ?
 - Oui, le Guérisseur m'a dit de continuer.

 

Comme le disait si bien Frédéric Dard : "La connerie humaine est la seule chose au monde qui puisse donner une idée de l'infini".

08/05/2013

La Richesse est une valeur relative


Réflection touchante de deux gamines de treize ans dans le tramway de grand ville : "avec six cent euros, t’es riche."

Comme quoi, la notion de richesse est relative.

En effet cela me fait songer à une parole maladroide de Jacques Séguela, ce  publicitaire célèbre : "Si tu n’a pas de Roleix à cinquante ans, t’a raté ta vie."

 



Ivan Rebroff - Ah ! Si j'étais riche

16/03/2013

Un coup de fil inatendu




Pas plus tard que hier après midi, je reçoit un coup de fil lointain :

La voix lointaine me demande : "si vous avez de l'or je suis preneuse". Dans quinze jour, allait se tenir, un grand raout, dans un hôtel de la banlieue de Grandville, elle my conviait fort civilement.
Moi, piqué au jeu j'essayais , en jouant a féminiser ma voix le plus possible. Et je lui "tint a peu près ce langage":


"Es que que vous prenez, aussi le cuivre, parce que , j'en ai 10 Kg chez moi".

Et juste à ce moment, je la sentais un peu déstabilisée, elle partait plutôt vers le sens du rire.





 

 

Et moi de rajouter, savez vous l'avantage de l'or par rapport au cuivre :

C'est que l'or dure.

Carambar !

 

09/03/2013

La femme au Baby blues

Source : http://www.monbebe.com/


Il y a un viel aphorisme médical qui dit :

"Chez un patient jeune : trois signes, une pathologie ; chez un patient âgé, trois signe, trois pathologies".

Une jeune patiente fait exception à la règle :

Je suis, depuis environ un mois, suite à sa deuxième grossesse, une patiente adressée par sa gynéco, pour Baby blues, en fait, une jeune patiente de 25 ans qui présente un Etat Dépressif Majeur. Avec un anti dépresseur et une modification de son mode de vie, cela se calme assez rapidement. Ce qui montre bien l'intérêt pour une "psychothérapie".

Puis l'état défensif traité, plutôt en rémission (il faudra;, encore 6 mois d'anti dépresseur). En fait il s'agit d'un burn-out, un déménagement pour mutation du mari, l'accouchement et la recherche d'un emploi, vinrent à bout d'icelle.

Elle me dit quelle a souvent des mal de tête, en fait, il s'agit d'une vrai maladie migraineuse, je lui donne un traitement pour les cris et un traitement pour diminuer le nombre de crise (traitement de fond).

A la consultation suivante, le miracle les crises sont très bien cadrées en 1/2 h, plus rien.

A la consultation suivante, les crises se son bien espacées, mais elle me dit avoir un truc qui la gêne à la main, au niveau du pouce, elle me montre une magnifique dyshidrose.

L'intérêt du métier de généraliste, c'est de passer de la Psychiatrie à la Neurologie, puis de la Neurologie à la Dermatologie.

01/01/2013

Bonne Années 2013, et surtout... Bonne Santé

Bon, je sais, ce dessin est un peu trash, mais je n'ai pas pu résiister

 

Ce dessin illustre, magnifiquement bien, la citation : CARPE DIEM.

22/10/2012

Rupture de la chaîne du froid




Patient de 70 ans, viens me voir pour une confirmation, à la radio de la main, d'une Rhizarthrose du pouce droit (une arthrose de la base du ouce) et d’un écho doppler couleur des artères cervicales quasi normales, suite à l’exploration de sensations vertigineuses.

Il me sort, à la fin de la consultation, un vaccin antigrippal, je me lève prêt à officier, quand il me dit, vous pouvez vous assoir, docteur, j’ai mon frigo qui a rendu l’âme, pourriez-vous me faire une ordonnance pour un nouveau vaccin antigrippal, pour mon réfrigérateur tout neuf.

Vaccin chauffé, vaccin foutu*.

C’est ce que l’on appelle une rupture de la chaîne du froid.



* Caffé bouillu, caffé foutu : http://forum.wordreference.com/

25/09/2012

Le pouvoir du savoir n’est rien comparé à celui de la séduction

Médecine Classique

Crédit Photo : http://t3.gstatic.com/


Comme je le fais, parfois, je reprends dans mon blog, un commentaire, parfois remanié, ce qui est le cas en l’espèce, commentaire que j’ai laissé sur un blog ami.

En l’occurrence, c’est le blog d’ompha : « l’Omphalos de Zeus » dans son article « Tout le monde a ses problèmes ! ».

Il y a deux types de médecins, c’est un peu comme le rat des villes et le rat des champs de la fable de La Fontaine.

Voilà ce que l’on peut dire de ces deux catégories de médecins : celui qui connaît la médecine et celui qui connaît le patient. Pour plagier une citation de Coluche*.

Le premier médecin, est une sorte de technicien, plutôt un ingénieur (dans l’administration, on parlerait de cadre A+). Ce type de médecin considère le corps humain comme une voiture, et cela marche, aussi pour la psychiatrie. Enfin, là, il y a une certaine spécificité, mais la comparaison tient, quand même, à peu près, la route. Dans le meilleur des cas, ce médecin offrira, en fin de consultation, une datte fourrée si chère à Claire Brétécher dans sa BD "Docteur Ventouse Bobologue". Point de chichi, point de salamalecs, de l’efficacité avant tout. Le but étant de « réparer » la « machinerie » corporelle humain du patient.

Le second médecin connaît, lui, le… Patient. Il peut, ainsi, jouer avec lui, et travailler à la séduction.

Il peut exercer la « médecine traditionnelle », ou faire miroiter des Médecines magiques et extraordinaires, parallèles (personnellement, je les qualifie de médecines perpendiculaires)

La crédulité humaine est incommensurable.

De préférence, il fait, alors, revenir ses patients (pour consolider le traitement, bien sûr). Ce médecin, là, est, de préférence, un médecin en secteur II (s’il est médecin), il peut, aussi « exercer » une profession para médicale, voire, un diplôme plus ou moins reconnu. On frôle, parfois, l’exercice illégal de la médecine. Ou tout simplement, pour ses « compétences », là, il n’est pas remboursé du tout, il faut, au moins, alors, 80 € « la passe »** (pour supporter les gens. Dans ce cas, le mot patient a perdu tout don sens)… Veuillez excuser ma vulgarité.



*« Il y a deux sortes de justice : vous avez l’avocat qui connaît bien la loi, et l’avocat qui connaît bien le juge !  » - Coluche.

**Avida Dollar, est la contrepèterie sur Salvador Dali inventée, à son encontre, par André Breton (chef de file du mouvement surréaliste) concernant sa propension, dans la deuxième partie de sa vie à aimer l’argent.




Magicien

Crédit Photo : http://users.polytech.unice.fr/


24/09/2011

Le Pendule et la Boule de Cristal : Une nouvelle façon de porter un diagnostic médical

                     Source : http://www.gothique-boutique.eu/



Qui se souvient de Madame Soleil, égérie de la voyance, pardon de l’astrologie, de 1970 à 1980, immortalisée par le Président Pompidou, par cette réplique célèbre, « je ne suis pas Madame Soleil ». Elle animait, dans les années 1970, une émission, qui la rendue célèbre, sur l’antenne d’Europe 1.

Le Médecin Généraliste, pour peu qu’il ait une bonne écoute, peut faire un très bon voyant, même s’il porte des lunettes.

En effet, en Médecine Générale, le diagnostic médical, se fait, à 80 % par l’interrogatoire (10 % relève de l’examen clinique et 10 % des examens para cliniques que sont la Biologie et la Radiologie ou l’Échographie).

Pour les consultations qui relèvent de la Psychiatrie, eh oui, le généraliste fait bien de la cardiologie (30% de son activité) pourquoi ne ferait-il pas correctement de la Psychiatrie (je veux dire traiter les Troubles Anxieux et les États Dépressifs, tout en envoyant judicieusement au spécialiste).

Pour les consultations qui relèvent de la Psychiatrie, c’est beaucoup mieux, le diagnostic relève, à 100 %, de l’interrogatoire.

C’est pour cela que, bien souvent, je me prend à rêver, d’acquérir un pendule et une boule de cristal. Je pense que ces instruments impressionneraient beaucoup plus les gens que le stéthoscope et l’appareil à tension, trop galvaudés de nos jours.

Ne vous y trompez pas, actuellement, fleurissent, depuis un certain temps, des pratique médicales relevant de la Magie (cela a toujours existé depuis que l’homme et homme et que la femme et femme, un bon nombre de remèdes de bonnes femmes en sont l’illustration).

Qui se souvient de la laser thérapie des années 90 ?

Maintenant, la mode est à l'Ostéopathie. On se dirige, tout droit, vers le tout ostéopathique, du mal de dent au cor au pied.

Je crois savoir, que l’interrogatoire en homéopathie est assez surprenant, quand aux différents pouls des acupuncteurs cela doit interpeller, quelque peu, les cardiologues.

Si, maintenant, le Médecin Généraliste veut, à nouveau, le respect de ses patients, il doit, pour cela savoir les impressionner comme du temps de Molière : « Clysterium donare, Postea seignare, Enuita purgare » (lire le malade imaginaire).

Et si le reouveau de la Médecine Générale était dans le Pendule et la Boule de Cristal... j’allais oublier les Runes !




Source : http://le.monde.de.momo.free.fr/Accueil.htm

 

 

Quelques notions fondamentales sur les principales Patamédecines :

Acupuncture : médecine traditionnelle chinoise se base sur des concepts pré-scientifiques et vitalistes. L'acupuncture a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO le 16 novembre 2010.

Homéopathie : inventée par Samuel Hahnemann, en 1796, Médecin Allemand plus exactement, il était Saxon repose sur trois principes : la similitude, l'individualisation des cas et l'infinitésimal

Ostéopathie : Créée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still, l'ostéopathie est fondée sur des techniques manuelles visant à la conservation ou la restauration de la mobilité des différentes structures de l'organisme.

A lire avec intérêt un article qui passe en revue un nombre assez fascinant des médecines perpendiculaires:

http://et-pourtant-elle-tourne.blogspot.com/search/label/patam%C3%A9decine

Référence :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acupuncture
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9opathie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ost%C3%A9opathie

30/03/2011

Quand l'agression devient un bannal phénomène de société



Ce matin, à la consultation, je suis intrigué par un patient qui attend dans la salle d’attente : il a un gros cocard à l’œil gauche.

Viens son tour. Il me raconte qu’il a été agressé par une bande de jeunes de 15 à 17 ans, dont des filles, car il se plaignait du bruit qu’ils faisaient au bas l’escalier de la résidence ou habite ce patient.

La police, enfin arrivé, lui conseille de se rendre aux Urgences du Grand Hôpital de la Grande Ville.

Résultat des courses, une attente de trois heures (il a eu de la chance, s’eu put être plus), et pas de certificat de coups et blessures.

Je l’ai donc le lendemain, à mon cabinet libéral.

Les jeunes agresseurs n’y ont pas été de main morte.

Mon certificat médical ressemble à une liste à la Prévert un œil par ci, un coude par là, une tempe par ici, un coude par là, un pied par ci un orteil par là.

Moi, de lui donner le même conseil que la police : Ne pas intervenir, appeler la police et si elle ne se déplace pas, rappeler.

Ce qui a le plus marqué le patient, c’est que les filles l’ont sauvagement agressé ; O TEMPORA ! O MORES ! (autres temps autres mœurs).

26/10/2010

Georges Frêche: "J'ai toujours été élu par une majorité de cons"

 

Georges Frêche a eu "quelques excès" de langages dans sa vie, surtout vers la fin.

C'était un homme qui dérangeait. Certaine vérités, quand elles sont exactes, ne sont pas bonnes à dire. Certes, il a dit des "connerieries".

Mais là, quand on l'entend parler politique... C'est assez décapant, mais on sent que c'est sincère et il y a comme une certaine sagesse "populaire".

6 % de gens intelligents, ça fait peu...

 

 

Pour critiquer, il faut commencer par écouter.

Voici, entre autre, les prédictions de Frêche. L'avenir nous dira s'il avait raison.

Voici, en quelque sorte, le testament politique de Georges Frêche.

 

 

Un dernier pour la route

 

05/02/2009

La citation du jour

Photobucket

 

 

Le plus grand effort de l'amitié n'est pas de montrer nos défauts à un ami, c'est de lui faire voir les siens.

François de La Rochefoucauld