Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2008

SOCIETAL !

Photobucket

 

 

Lu sur 20minutes.fr

 

Un garçon de 13 ans meurt électrocuté

 

Un garçon de 13 ans, qui jouait avec l'un de ses camarades sur le toit d'un wagon en gare de Gerzat  dans le Puy-de-Dôme, a été électrocuté jeudi en début d'après-midi.

Les deux enfants jouaient lorsqu'un arc électrique s'est formé entre la caténaire et le toit du wagon, frappant mortellement l'un des deux garçons, qui était mort à l'arrivée des pompiers.

L'autre enfant, commotionné, avait pris la fuite* et trouvé refuge chez ses parents qui l'ont transféré au CHU de Clermont-Ferrand. Ses jours ne sont pas en danger.

 

* [Non assistance à personne en danger d'après les juristes. Ce jeune garçon n'avait-il pas de téléphone portable ? Certes c'est un adolescent traumatisé, mais...]

 

Un commentaire selectionné au hazard :

 

lion | 31.10.2008 - 07h11

C'est la faute du wagon qui était à la mauvaise place on cherche un responsable tient le chef de gare par dis comme cela il y aura un procès ,deux avocats qui vont s'engraisser des magistrats qui auront du travail pendant quelques mois puis cour d'appel puis cassation et re-belote et tout cela au frais du contribuable.Le gosse à pris un risque il l'a payé au prix fort voilà c'est la faute à pas de chance et les parents ne doivent attendre aucune indemnisation.Quand je fais une infraction au code de la route je paye c'est pas la faute du panneau qui était mal placé

recommander (22) |

 

Conclusion, un enfant ça s'éduque : c'est le boulot des parent ; quand à l'enseignement : c'est le boulot des enseignants.


Arrétons d'abandonner les enfants.


Une société qui néglige ses enfants est vouée à sa perte, car l'avenir de la société... c'est ses enfants ; ou ceux des autre (immigration).

 

Un livre à lire et à méditer

 

 

Aldo Naouri - Eduquer ses Enfants

 

 

Bonne nuit, je vous souhaite de beaux rèves...

 

 

 

 

30/10/2008

Le Rhône sera peut-être le département plébiscité par les français

Blason du Département du Rhône

 

Blason du Département du Rhône

 

Suite aux mesures gouvernementales concernant les nouvelles plaques minéralogiques, le département du Rhône risque bien d'être le département plébiscité des Français.

 

Pourquoi à votre avis ?

 

 

Ce petit article n'est qu'un clin d'œil malicieux, et ne veux en aucune mesure porter tort au département du Rhône et à ses habitants.

 

Il faut reconnaître aussi, comme me le faisait judicieusement remarquer Lénia, qu'une seule plaque minéralogique pour toute la vie d'un véhicule est une excellente idée.

 

Quand au maintient du numéro du département... avec possibilité d'avoir plusieurs plaques … avec différents département... Es ce bien raisonnable ?

 

 

 

28/10/2008

Plaque

Lu sur liberation.fr

Société 28 oct. 18h12

Plaques d'immatriculation: les départements gardent leur numéro

Michèle Alliot-Marie a cédé: un «identifiant territorial» sera obligatoire sur les nouvelles plaques d'immatriculation, en service dès le 1er janvier 2009.

 

M.P

 

Afin de prendre en compte «l’attachement exprimé en faveur du département», Michèle Alliot-Marie a accepté de rendre obligatoire la présence sur la plaque d’immatriculation d’ «un identifiant territorial composé d’un numéro de département et du logo de la région correspondante».

Toutefois, précise la ministre, le propriétaire du véhicule sera libre de choisir le numéro du département «avec lequel il ressent les attaches les plus fortes». Pas besoin de justificatif particulier, confirme le ministère. «Vous choisissez le numéro de votre choix et le logo régional correspondant»...

21:21 Publié dans Anecdote | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : anecdote, actualité

Omo lave encore plus blanc





20:59 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : humour, vidéo, pub, société

Zona

Photobucket

Zona thoracique Crédit Photo : Wikipédia

 

Un patient, militaire, gradé, retraité, dont la femme est institutrice, elle aussi retraitée, viens me voir à la consultation, me disant :

-Regardez ce que j’ai, qu’es ce que c’est ?

-Moi de répondre : mais, c’est un zona !

Il existe maintenant un traitement du zona et surtout préventif des, parfois, terribles douleurs post zostériennes (surtout après cinquante ans), c’est un antiviral. Le plus récent est le VLALCICLOVIR (ZELITREX*). C’est aussi un traitement très efficace du zona ophtalmique et de ses redoutables atteintes de la cornée.

Ce patient, ayant plus de cinquante ans, je lui prescris du ZELITREX*.

Je le revois quelques temps plus tard :

-Alors, comment ça va ce Zona ?

-Je suis guéri.

-Moi (flatté) : c’est beau la Médecine !

-Le patient de répondre : J’ai été voir un guérisseur.

-Vous avez pris votre traitement au moins ?

-Oui.

Qui de nous deux, le guérisseur ou moi, avons guéri ce patient ?

 

 

Pour plus de renseignements : http://fr.wikipedia.org/wiki/Zona

 

un site surprenant que je ne saurait trop vous déconseiller surtout en cas de Zona ophtalmique :

http://www.guerisseur-magnetiseur.fr/zona.php

 

27/10/2008

Le test de la poupée



Kenneth et Mamie Clark des psychologues américains, étaient connus pour le test de la poupée. Une poupée blanche et une poupée noire. L'enfant doit dire laquelle est la meilleur. Dans tous les cas, l'enfant trouve la poupée blanche plus jolie et plus gentille.

On n'est pas obligé d'être d'accord, mais cela interpelle. Je crois que ce test date des années 60, les choses ont peut-ête évoluées depuis q'un noir, certes un peu blanc, a des chances d'accéder à la Maison Blanche

 

http://www.koreus.com/video/test-poupee-noire-blanche.html

 

23:31 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : science, société, vidéo

La poupée

Ames sensibles s'abstenir !

 

 

Professeur Choron

Le Professeur Choron (né le 21 septembre 1929 - mort le 10 janvier 2005 à Paris), de son vrai nom Georges Bernier, est un humoriste français co-fondateur du journal Hara-Kiri.


Biographie [modifier]

De condition modeste, orphelin de père à 11 ans et sans avoir fait beaucoup d'études, il se lança dans la vie par de petits métiers, puis s'engagea pour 28 mois de guerre d'Indochine.

Au retour, il en vint à travailler dans la presse. Ce fut d'abord comme colporteur puis chef des ventes d'un journal satirique de l'époque, Zéro. C'est là qu'il rencontra notamment François Cavanna, avec qui il fonda en 1960 le périodique Hara Kiri, auquel son nom, avec celui des dessinateurs Topor, Reiser, Gébé, Wolinski et Cabu, restera à jamais attaché.

En 1962 - après une première interdiction -, la rédaction du journal passe de la rue Choron à la rue de Montholon et adopte les éditions du Square comme raison sociale.

Il dut décider, avec son équipe de rédaction, de changer ce nom en Charlie Hebdo, pour passer outre à une interdiction de paraître de l'hebdomadaire en novembre 1970 suite à un titre jugé provoquant : « Bal tragique à Colombey : un mort » en allusion à la mort du général de Gaulle (et en référence à l'incendie de la discothèque du 5-7 de Saint-Laurent-du-Pont qui avait fait 146 morts et qui avait fait aussi l'objet d'un titre de Hara-kiri hebdo : Le bal continue pendant les travaux).

Très proche de Jean-François Devay, directeur du journal Minute, financé par la chanteuse populaire Juliette Gréco et l'avionneur Marcel Dassault, il mit également, par impécuniosité, sa plume à la disposition de cet hebdomadaire de droite qui deviendra en 1990, d'extrême droite[1].

Dans ces journaux le Professeur Choron était à la fois homme de presse (gestionnaire contesté et « responsable » de la faillite du premier Charlie Hebdo en décembre 1981[réf. nécessaire]) et inspirateur - plus que rédacteur ? [réf. nécessaire] Toute une génération d'humoristes contemporains (Les Nuls, par exemple) se serait allègrement inspiré de son répertoire.

...

 

Il est le père de la comédienne et humoriste Michèle Bernier.

Le Professeur Choron est mort à l'hôpital Necker d'une leucémie. Il est enterré à Paris, au cimetière du Montparnasse, le 14 janvier 2005, accompagné d'airs d'accordéon, "une assistance nombreuse" était présente, a rapporté l'AFP : outre sa famille, dont sa fille Michèle Bernier, entre autres François Cavanna, les dessinateurs Philippe Vuillemin et Fred, et les comédiens Patrick Timsit, Mimie Mathy et Charlotte de Turckheim.

Source Wikipédia.

 

IN MEMORIAM.

 

 

26/10/2008

Coupe frites surréaliste

22:46 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : humour, vidéo

25/10/2008

Vaudou

Photobucket

Saint Sébastien était un officier romain de Narbonne. A la fin du IIIe siècle, il fut chargé de la persécution des chrétiens à Rome. Mais il finit par se convertir. Fou de rage, l’empereur le fit percer de flèches par ses archers. Source : Mystères et boules de gomme

 

Le vaudou (ou vodou, ou vodoun) est un culte animiste originaire de l'ancien royaume du Dahomey (Afrique de l'Ouest). Il est toujours largement répandu au Bénin et au Togo, comme dans le célèbre marché des féticheurs à Lomé.

À partir du XVIIe siècle, les esclaves originaires de cette région d'Afrique répandirent le culte vaudou aux Antilles et en Amérique. On le retrouve donc sous différentes formes à Cuba, en Haïti, au Brésil ou encore aux États-Unis, en Louisiane surtout. Mais bien avant l'Amérique, le vaudou s'est répandu en Afrique du Nord par les esclaves amenés par les anciennes dynasties qui ont traversés l'histoire de cette région. Et on le retrouve jusqu'à nos jours sous différentes formes, dont la plus connue reste le Gnawa ou Gnaoua au Maroc et en Algérie, mélangé au folklore religieux arabo-musulman.

Source : Wikipédia

20:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, actualité

Woodoo

Woodoo

This "W"oo Doo doll is for Republicans

 

Il est une forme classique de sorcellerie avec une poupée symbolisant la victime dans Haïti est bien connu. Une autre forme employée par le sorcier, au moyen d'incantation, doit appâter l'âme de la personne en un seau d'eau. Quand il voit l'image de sa victime réfléchi en l'eau, il le poignarde. Si fructueux l'eau immediatement reddens.A personne peut aussi être tuée si certains rites sont exécutés sur l'objet qu'on appartenu à la victime.

Source : http://library.thinkquest.org/C0123746/fr/intro_voodoo.ht...

20:31 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : culture, actualité

24/10/2008

Honoré Daumier (1808-1879)

Photobucket

 

En 1828, Daumier réalise ses premières lithographies pour le journal La Silhouette. En 1830, il dessine ses premières caricatures pour La Caricature. En 1832, débute sa longue collaboration avec Le Charivari, journal jouant un rôle important dans la vie politique de l'époque, fondé par Charles Philipon et spécialement dirigé contre Louis-Philippe.

L'impudence, alliée à un art consommé du dessin, apporte aux caricatures de Daumier une immédiate célébrité. Elle lui vaut également une condamnation en 1832 à six mois d'emprisonnement, pour la publication d'une caricature représentant Louis-Philippe en Gargantua.

Suite à l'adoption des lois sur la censure en 1835, Daumier renonce à la satire politique pour se tourner vers la caricature de mœurs, genre dans lequel il excelle (Les Gens de Justice, Les Bons Bourgeois). Il se fait aussi le témoin de certains événements tragiques ou de scènes fortes se déroulant à Paris (Rue Transnonain, 15 avril 1834, Le Ventre législatif).

 

Source : Wikipédia

23/10/2008

Vaudou

Lu sur ouest-france.fr

 

A la une

jeudi 23 octobre 2008

Poupées Vaudou à son effigie : Sarkozy attaque en justice

K&B
Photo : K&B



Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a assigné en référé les éditions K&B, qui commercialisent sur internet des poupées Vaudou à son effigie.

Nicolas Sarkozy a été piqué au vif ! Les éditeurs K&B commercialisent, depuis une quinzaine de jours sur internet, une poupée Vaudou à son effigie. « Votre voix n’est pas dans les urnes ? Essayez la magie noire… », propose le site.

Une plaisanterie pas franchement du goût du président. Celui-ci a, en effet, assigné en référé les éditions K&B, pour qu’elles retirent ce produit du marché.

Sur les poupées représentant le chef de l'État, sont inscrites quelques uns de ses plus célèbres propos, tels « Travailler plus pour gagner plus », « Racaille » ou « Casse-toi pauv'con ». Douze aiguilles sont commercialisées avec la poupée, ainsi que des manuels vaudous.

Au total, ils ont été tirés à 12 000 exemplaires et vendus 12,95 euros.

Un modèle version Ségolène Royal est également disponible, sans que l’ancienne candidate à la présidence n’ait réagi pour le moment.

Pour Nicolas Sarkozy, l'audience se tiendra aujourd'hui, à 15h

Indisponible

Je m'apprétais à commander des formulaires de l'Assurance Maladie, quand soudain :

 

 

Photobucket

Cliquer pour agrandir

 

22/10/2008

Le Bourreau de Béthune

Photobucket

Le Bourreau de Béthune

 

Ca se passait du temps de l'ORTF, en fin de soirée, avec Claude Darget ou Roger Couderc (parfois Léon Zitrone) dont les commentaires flamboyants savaient donner au catch une dimension théâtrale. Une époque où la télé diffusait les combats du Bourreau de Béthune contre l’Ange Blanc, où les commentaires de Roger Lanzac accompagnaient " La Piste aux étoiles », où les vedettes du sport s’appelaient Larbi ben Barek, la "perle noire", et Alain Mimoun. Sur le ring de la salle Wagram ou de l'Elysee Montmartre L'Ange Blanc corrigeait les méchants : le Bourreau de Béthune, Bobby Duranton, Roger Delaporte. Les autres figures marquantes de la discipline seront Lino Ventura (au début des année 50, dès 1953 il commencera une carrière d'acteur), Ben Chemoul et Chéri-Bibi...

Source  : http://boomer-cafe.net/

 

Un autre Bourreau de Béthune existe

 

Le bourreau de Béthune est en réalité le bourreau d'Arras qui se déplaçait à chaque exécution. Le célèbre auteur des Trois Mousquetaires, Alexandre Dumas évoque Béthune et rend célèbre son imaginaire bourreau, exécuteur de la démoniaque Milady.

Source : Wikipédia

 

 

19/10/2008

Le compte bancaire de monsieur le Pésident Nicolas Sarkozy piraté

Lu sur www.pcimpact.com

 

Le compte bancaire de Nicolas Sarkozy piraté, Internet en cause
Casse toi, pauvre compte !


 

Dollars euros argent monnaieC’est une première, sans doute mondiale : des escrocs sont parvenus à pirater le compte bancaire personnel de Nicolas Sarkozy et effectuer des prélèvements. L’information a été révélée par le JDD et confirmée par l’Élysée.

Interrogé aujourd'hui sur ce dossier pour le moins curieux, Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de l’Industrie et de la Consommation, a expliqué à Radio J qu’il y avait « une enquête en cours, le président de la République a porté plainte ».

Pour l’occasion, la brigade criminelle et la brigade financière ont été saisies par le procureur de la république de Nanterre indique Reuters. Pour Luc Chatel en tout cas, l’affaire « prouve que ce système de consommation par internet n'est pas infaillible et, en tant que secrétaire d'État à la Consommation, ça m'interroge, ça m'interpelle ». Le même personnage a poursuivi sur le thème de la protection des données personnelles : « lorsqu'on fournit des informations personnelles à sa banque, c'est pour une relation de confiance directe qui permet l'accès à certains services de la part du consommateur, ce n'est pas pour que ces informations soient utilisées à tout-va à des fins de marketing, à des fins de recrutement et qu'elles soient divulguées ici ou là. »

Selon le JDD, seules « de petites sommes » ont été ponctionnées.


Rédigée par Marc Rees le dimanche 19 octobre 2008 à 17h28 (16102 lectures)
Source de l'INformation : JDD

17/10/2008

OpenOffice.org 3.0.0

Lu sur LeMondeInformatique.fr

 

 

OpenOffice 3.0 débarque

OpenOffice 3.0 débarque


Edition du 13/10/2008 - par Vincent Delfau

La version 3.0 de la suite bureautique libre OpenOffice.org a été mise en ligne ce matin, 12 octobre. Disponible en 70 langues, dont le français, elle ravira les utilisateurs de Mac OS. Alors que la mouture précédente - 2.4 - impliquait de leur part qu'ils installent la couche graphique X11 pour émuler les éléments visuels d'OO.org, cette version 3.0 est supportée nativement par l'OS d'Apple.

La porte d'entrée sur OO.org a été repensée : le centre de démarrage offre maintenant un accès direct aux différents modules ainsi qu'aux modèles et extensions. Au sein des applications, l'apparence des fenêtres subit aussi un dépoussiérage avec des icônes retravaillées et des boîtes de dialogue plus intuitives.

Parmi les autres nouveautés, la suite bureautique supporte un plus grand nombre de types de fichiers. Avec, en premier lieu, la prise en charge d'ODF 1.2, permettant notamment d'ajouter la description d'une image dans un document. Les fichiers issus d'Office 2007 et Mac Office 2008 - docx, xlsx et pptx - sont également pris en compte grâce à un filtre d'import...

 

Lien de téléchargement pour OpenOffice.org 3.0.0

 

 

16/10/2008

Le Windows nouveau est arrivé

Lu sur LeMondeInformatique.fr

 


Windows 7 s'appellera bien Windows 7

Windows7 s'appellera bien Windows 7


Edition du 14/10/2008 - par François Lambel

C'est officiel, le très attendu successeur de Windows Vista sera lancé sous le nom Windows 7, qui n'était jusque-là que son nom de code. Le nom de Vista disparaîtra donc avec l'actuelle version de Windows.

Windows 7, qu'il conviendra sans doute de prononcer Windows Seven en français, a été choisi pour émettre un message de simplicité. Il en était de même pour le choix de Vista.

C'est lors du WinHEC 2008 (Windows Hardware Engineering Conference), qui se tiendra du 5 au 7 novembre à Los Angeles, que la première "pré-bêta" de Windows 7 sera mise à disposition. La version définitive est programmée pour la fin de l'an prochain. Vista n'aura vécu que trois ans, un record de brièveté alors que Windows XP, commercialisé en 2001, s'achemine vers 10 ans de service.

Quant au projet de système d'exploitation pour le cloud computing (informatique distribuée), connu sous le nom de code "Red Dog", il pourrait être baptisé Windows Strata.


La liste des versions de Windows

Windows 1.0
Windows 2.0 (Windows /286, Windows /386)
Windows 3.0
Windows 3.1
Windows NT 3.1
Windows 3.11 (pour Workgroups)
Windows 3.2 (version chinoise)
Windows NT 3.5
Windows NT 3.51
Windows 95 (4.0)
Windows NT 4.0
Windows 98 (4.1)
Windows 2000 (NT 5.0)
Windows ME (4.9)
Windows XP (NT 5.1)
Windows 2008 Server/Windows XP x64 (NT 5.2)
Windows Vista (NT 6.0)


Les versions de Windows en maigre sont celles qui reposaient sur DOS.


15/10/2008

Le membre fantôme

Photobucket

 

 

Lu sur 20minutes.fr

 

Sexe: la menace fantôme

Changer physiquement de sexe est une opération risquée, coûteuse et douloureuse; et il arrive même parfois que le cerveau n’en tienne pas compte. Une équipe de chirurgiens japonais s’est ainsi intéressée au cas d’un sujet transsexuel qui a continué à ressentir des érections, près de 6 mois après être devenu une femme.
Membres imaginaires

Le syndrome du membre fantôme est un phénomène que ressentent presque toutes les personnes qui viennent d’être amputées: bien que la jambe ou le bras ne soient plus là, les sujets continuent «de le sentir», parfois douloureusement. Tout se passe comme si le cerveau n’avait pas été informé des changements intervenus dans l’organisme. Dès 1951, des médecins ont relevé que certains sujets pouvaient également souffrir «d’un syndrome de pénis fantôme» après avoir subi une ablation des organes sexuels. Toutefois, en dépit de la relative banalisation des opérations de changement de sexe (vaginoplastie), le syndrome du pénis fantôme était jusqu’ici considéré comme assez rare chez les transsexuels.

Erection fantôme

En expérimentant une nouvelle technique de vaginoplastie auprès de 14 transsexuels, Yuzaburo Namba et ses collègues de l’Université Okayama (Japon) ont constaté que le syndrome était en fait plus fréquent qu’on ne le pensait. Leurs travaux sont publiés dans la revue médicale «Acta Medica Okayama». Les chirurgiens ont d’abord noté que des patientes se sont plaintes d’une hypersensibilité du pénis… plusieurs jours après leur pénectomie. Ces symptômes ont fini par s’estomper, sauf pour l’une d’entre elle. «L’hypersensibilité du néoclitoris a régressé dans les 3 mois, mais la sensation d’un pénis fantôme en érection a persisté au-delà de 6 mois et elle était aggravée quand la patiente se tenait debout», expliquent les chercheurs.

Excision risquée

Namba et son équipe ne sont parvenus à faire disparaître ces symptômes qu’en pratiquant une seconde vaginoplastie: ils ont excisé deux éléments de l’ancien pénis- le muscle bulbo-caverneux et le corps spongieux- qui avait été conservés à l’issue de la première vaginoplastie. Une opération particulièrement délicate car ces deux tissus sont traversés par le canal urinaire, qui doit impérativement être préservé.


Yaroslav Pigenet

14/10/2008

Informatique : mes débuts, mes joies, mes emmerdes*

Photobucket

 

 

 

« Patients, médecins, qu’est ce que les nouvelles technologies ont changé pour vous ? »

 

Cet article rentre dans le cadre du Troisième Carnaval des Blogs Médicaux.

 

La fée informatique a débarquée dans mon Cabinet Médical en 1998, avec Windows 9x (plus communément appelé Windows 98), lors de l'instauration de la télé-transmission.

Il faut dire, en l'espèce, que si la télé-transmission a marché, comparé au flop du dossier médical papier, c'est que le Patient, tout comme le Médecin Généraliste y trouvait son compte, je veux dire, par là, le remboursement du Patient et des CMU (Couverture Médicale Universelle) pour le Médecin, en quatre jours, par la télé-transmission, au lieu d'un mois pour le Patient et quatre mois concernant le Médecin, pour les feuilles de soins papier (FSP). On peut raisonnablement extrapoler que le Dossier Médical Personnalisé (DMP) risque, lui aussi, de faire flop...

Ce qu'a changé l'arrivée de l'informatique dans mon exercice professionnel ? Des tas de choses :

 

Cela me soulage des tâches répétitives pour ce qui est des ordonnances (renouvellements d'ordonnances). Le traitement de texte permet de faire un courrier propre avec insertion du traitement médical du patient dans la lettre au correspondant par... copier collé.

 

Un effet surprenant de l'informatisation est le fait que je ne commande plus d'ordonnance (sauf pour les ordonnances sécurisées), puisque je les fais moi même grâce au traitement de texte inclus dans mon Logiciel Médical Hello DOC.

 

Photobucket

 

Un autre effet surprenant de l'informatique concerne les erreurs, il serait logique de penser que l'informatique met à l'abri des erreurs, eh bien c'est faux !

 

Avant l'informatisation, je me souviens avoir confondu, une fois du SOLACY (souffre + Vitamine A) avec du SOLUCETYL (aspirine), je remercie le pharmacien de m'avoir appelé.

 

Photobucket

Cette erreur 404 n'est pas sans rappeller la campagne de communication des Lanboratoires Pfizer sur le Tahor* ICI.

 

Après l'informatisation l'erreur est maintenant de se tromper de ligne dans le choix de la médication, ce qui a pour conséquence de multiplier ou diviser par deux la posologie ou... de se tromper carrément de médicament.

 

L'arrivée de l'informatique, avec la peur de ce que cela pouvait représenter, m'a poussé à « m'initier » à la micro informatique :

 

Photobucket

 

  • apprendre à manipuler la Bête qu'était Windows 98 et sa fabuleuse disquette de démarrage de 1,44 Mo qui utilisait une RAM-Disk de 2 Mo (utilisant la mémoire vive des barrettes de mémoire) où étaient décompressés les fichiers de démarrage.

  • Apprendre quelques notions de DOS pour, entre autre, intégrer le pilote du lecteur de CD Rom à la disquette de démarrage (sans pilote, pas de de démarrage !).

 

Du coup, Il était facile de dériver sur quelques notions de programmation en Qbasic et d'apprendre un peu d'HTML.

 

Photobucket

 

Il faut dire que mon intérêt pour la micro informatique est venu du fait que, ayant acheté mon premier ordinateur à Carrefour, (c'était un ACER, un ordinateur portable avec 2 Go de Disque Dur, 32 Mo de RAM que j'avais porté à 64 Mo, et un Pentium cadencé à 133 MHz), ayant eu quelques « petits soucis », l'appel à la hot line se transforma en... un conseil de formatage. La cata fut qu'il me fallut déployer une fabuleuse énergie pour que je finisse par comprendre comment réinstaller Windows 98. C'est depuis ce temps là que je suis devenu le roi du « formatage – réinstallation ».

 

C'est cet « incident » qui m'a rendu totalement autonome au niveau informatique.

 

Puis ce fut la découverte du logiciel libre avec le système d'exploitation Linux et ses nombreuses distributions aux noms exotiques (à l'époque Mandrake devenue Mandriva, Red Hat...), autrefois très difficiles à installer, maintenant Mandriva, Ubuntu, SUSE, Fedora...

 

Linux

 

Pour l'instant je ne suis pas, encore, tombé sous les sirènes du Mac, bien que parfois...

 

Une petite anecdote pour terminer cette partie informatique un peu technique. A l'époque, je me penchais sur le DOS, pour comprendre la notion de RAM-Disk. Il est possible de créer ainsi un disque virtuel pris sur la mémoire vive (mémoire RAM représentée par les barrettes de mémoires). Avec un esprit pervers je fixais délibérément un RAM-Disk supérieur à la quantité de mémoire vive (les barrettes de mémoire = la RAM) de l'ordinateur ; naturellement au redémarrage de celui-ci, j'ai eu droit a un message sibyllin du style « je n'ai plus de mémoire ».

 

L'informatique, c'est comme la médecine, quand on a saisi comment fonctionne un mécanisme, on peut utilement intervenir sur lui pour le réparer ou pour le... bloquer.

 

L'ouverture de mon blog après la lecture d'un article du Quotidien du Médecin sur Grange Blanche et Zeclarr, ne viendra que bien plus tard.

 

En à peu près dix ans d'aventure informatique, j'aurai donc connu, et utilisé, pour l'instant, à mon cabinet, trois systèmes d'exploitation : Windows 98, Windows XP et Windows Vista, qui tourne actuellement depuis 3 mois. En attendant le futur Windows Seven... pour 2010.

 

Photobucket

 

Sans compter quelques virus, uniquement chez moi en ADSL. Il faut dire qu'a mon cabinet je suis en RTC (bas débit), sans antivirus (comment pourrais-je le mettre à jour sans l'ADSL ?) et sans autre connexion Internet que celle servant à la télé-transmission.

 

Etiologie d'un Virus

 

Pour ce qui est des patients, certains me parlent de « choses » lues sur le Net, cela ne me gène pas, parfois, le débat est relancé intelligemment. Plus souvent, c'est moi qui conseille la lecture d'articles sur le Net, et je dois bien reconnaître que, assez souvent, à mon grand dam, je ne suis pas écouté...

 

Internet et Médecine

 

Au début, je pensait que Monsieur l'Ordinateur allait me gêner dans l'intimité de la relation Médecin Malade. Dans la mesure ou l'écran de l'ordinateur est sur le côté, ce n'était pas trop gênant, et très rapidement j'ai trouvé mes repaires.

 

Très rapidement, aussi, les patients ont pris goût à la télé-transmission. Tant et si bien que quand je suis en panne informatique, ils me tendent quand même la carte vitale. Fait amusant, devant le nombre de cartes à leurs disposition, certains se trompent de carte, et me tendent... la carte bleue, un patient d'origine espagnole , mais naturalisé, me tendis même, un jour, sa carte d'identité.

 

Carte Vitale

 

En fin de compte, j'y songe maintenant, si je suis informatisé, je le dois à Roland Moréno le génial inventeur de la carte à puce, je l'appelle avec respect : la puce à Moreno.

 

 

 

Version 2.0

 

Hipppocrate

Hippocrate

 

Aprèrs l'intervention de Marion et la lecture de sa participation au carnaval dans son blog cris-et-chuchotements , son trés bon article m'amène, moi aussi, surtout pour le généraliste que je suis, à confirmer que pour le diagnostic médical pur, je travaille... à l'ancienne ; je ne dispose, comme outils, que d'un stétoscope, un appareil à tension, une lampe et un otoscope.

Je fais mon diagnostic de généraliste
- grâce à l'interrogatoire à 80%, pour les consultations psychiatriques c'est du 100%
- grâce à l'examen clinique à 10%
- grâce aux examens para-clinique à 10%

Il est donc exact que dans ce cas, l'informatique, bien que fascinante... n'intervient pas beaucoup.

Dommage.

 

 

* Mon titre est inspiré de la chanson de Charles Aznavour - Mes emmerdes.