Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2009

Vol d’étourneaux

Les dégâts collatéraux d'un vol d'étourneaux

 

Actuellement, en face de ma fenêtre, un arbre est envahi par une nuée d’étourneaux. Le bruit est impressionnant.

Cela me fait songer au film d’Hitchcock « Les oiseaux ».

Plus sérieusement une recherche sur Wikipédia n’est guère plus rassurante :

 

« Cet oiseau peut être solitaire comme former des nuées de plus de 100 000 individus.

Lorsqu'il est migrateur il constitue des bandes immenses qui s'organisent en dortoirs pour la nuit. C'est une espèce hautement grégaire qui forme d'énormes bandes en hiver, donnant un spectacle impressionnant à voir et à entendre, quand ils viennent le soir se percher dans des buissons de roseaux, attirant par là souvent des oiseaux de proie tels que les émerillons ou les éperviers. Originaire des forêts de feuillus, l'étourneau s'est établi au voisinage de l'homme : de grandes bandes (exceptionnellement jusqu'à un million d'individus), peuvent se former dans les centres des villes, où ils provoquent beaucoup de dommages avec leurs fientes. »

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tourneau_sansonnet

 

Cela va craindre dans la grande ville.

 

Comme quoi quand l'équilibre écologique est rompu, il faut s'attendre à quelques inconvénients. Il doit manquer un prédateur de l'étourneau quelque part, d'où le rôle des chats sur les bâteaux pour détruire les rats, ou une maladie décimant les étourneaux un peu comme la myxomatose chez les lapins (avec les inconvénients que l'on connais).

 

17:06 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : écologie

23/05/2009

Scooter des sables

Photobucket

Crédit Photo : Archives Personnelles

 

Une des photographies les plus marquantes de mon viaduc (ma fin de semaine prolongée) dans La ville balnéaire Up to Date prés de la "grande ville".

Quelles analyses peut-on tirer d'un telle photographie ?

06/04/2009

Le lièvre et la tortue

Photobucket

 

 

 

Course de vitesse entre une Ferrari et une voiture électique - kewego
Vous prenez un ferrari, une Porche ou bien la denière création de http://www.pluginamerica.com/ et vous aurez la reponse à cette question

01/04/2009

Asticothérapie

Ulcères aux jambes: le retour des asticots

Agrandir

Des asticots

Maria Cheng
Associated Press
Londres

Les asticots aussi efficaces pour guérir les ulcères aux jambes que le traitement standard: c'est la conclusion surprenante, bien que peu ragoûtante, d'une étude britannique qui réhabilite un traitement traditionnel revenant aujourd'hui en force.

Entre 2004 et 2007, des chercheurs de l'Université de York en Grande-Bretagne ont étudié 267 patients souffrant d'ulcères aux jambes, répartis en deux groupes, le premier traité avec le gel habituellement utilisé, le second avec des asticots.

Cette thérapeuthique n'est pas récente, c'est l'Asticothérapie !

L’utilisation d’asticots est documentée par des chroniqueurs pour le traitement de plaies dès l'Antiquité, à la Renaissance (en Europe) et plus récemment. Les Indiens Maya et certains aborigènes d’Australie utilisaient aussi cette technique.

En france, l’asticot a été reconnu comme médicament en 2004.

Source Wikipédia.

26/03/2009

Le statut du cycliste aujourd'hui est un vide juridique

Lu sur le site du Journal Sud-Ouest : www.sudouest.com/

 

Mercredi 25 Mars 2009


POLÉMIQUE. La phase répressive de la Police nationale face aux infractions des cyclistes bordelais fait débat

Les cyclistes secoués

Marie S. a passé la nuit en garde à vue. Elle ne nie pas l'infraction, mais l'expérience l'a traumatisé. (Photo S; L.)
Marie S. a passé la nuit en garde à vue. Elle ne nie pas l'infraction, mais l'expérience l'a traumatisé. (Photo S; L.)



Le contexte. Face à la multiplication des infractions et des accidents de deux-roues, la Police nationale opère depuis quelques semaines une campagne répressive. À Bordeaux, les contraventions contre les cyclistes inciviques pleuvent, jusqu'à l'interpellation de 10 d'entre eux, suivie d'une garde à vue la semaine dernière.

_____________________

C'est une femme chic, bordelaise bon genre. Marie S. a 49 ans, elle sort à bicyclette d'une réunion de travail dans le quartier des Chartrons. Il est 1 h 20 du matin, dans la nuit de jeudi à vendredi, et elle croyait rentrer tranquillement chez elle. « Une voiture de police m'a arrêtée, deux policiers m'ont demandé mon identité. Ils m'ont fait souffler dans l'éthylotest. Je leur ai avoué avoir bu deux ou trois verres de vin. Le test était positif, ils m'ont dit d'attacher mon vélo et m'ont embarquée dans la voiture. J'étais sidérée. Un mauvais film. »

« En arrivant à l'Hôtel de police, il y avait beaucoup de monde, d'autres cyclistes, comme moi. On me donnait des ordres en claquant dans les doigts, on m'appelait "ma p'tite dame". J'ai été conduite dans un sous-sol avec des cellules vitrées et on m'a dit : "Passez à la fouille". Là, une policière fatiguée m'a demandé d'enlever mes chaussures, mes lacets, mon soutien-gorge, ma robe. J'étais en culotte. Elle a vidé mon sac, en a fait l'inventaire, elle a compté mes chèques. Une fois rhabillée, sans mon soutien-gorge ni mes lacets, elle m'a placée en cellule, avec une autre femme qui hurlait et tapait contre les murs. On ouvre deux verrous et on vous pousse à l'intérieur. Pas de lumière, seulement les hurlements de cette femme. »

« Je suis restée là, sur un matelas posé au sol, jusqu'à 10 heures du matin. J'ai paniqué, je me disais : "Qu'est ce que j'ai fait ? Ils m'ont oublié ?". À 10 heures, j'ai tapé aux vitres à mon tour. Un policier qui commençait sa journée est venu m'ouvrir. Il était atterré. Il m'a dit : « J'ai honte, tous ces cyclistes cette nuit... ça ne m'étonne pas que les gens détestent la police. » Avant de sortir, il y a eu encore un interrogatoire, l'inspecteur voulait connaître mon statut, mon salaire, mes crédits en cours, si j'étais propriétaire ou locataire... Je n'ai jamais nié l'infraction. Mais cette garde à vue m'a traumatisée. »

Politique de la ville

Marie S., depuis, a écrit au Directeur départemental de la Sécurité publique, Albert Doutre. Alerté les médias. « Comment justifier une telle procédure ? », questionne-t-elle. Le placement des 10 cyclistes émêchés dans la nuit de jeudi à vendredi a été confirmé de source policière.

...

À la mairie de Bordeaux, Michel Duchène, historiquement à l'origine de la politique du vélo à Bordeaux n'en revient pas. 55 000 déplacements à bicyclette par jour à Bordeaux. « La ville a mené une politique de vélo exemplaire. On a bien sûr aussi constaté l'incivilité de certains cyclistes, alors on a mis en place avant tout le monde un code de la rue qui appelait au respect des règles. Aujourd'hui, les cyclistes bordelais sont perçus comme des délinquants potentiels par la Police nationale. Il existe un vide juridique concernant le statut du cycliste aujourd'hui, certes, mais ils sont bien trop stigmatisés. »

Excès de zèle

En décembre 2005, Pierre Hurmic, adjoint Vert de Bordeaux, avait été interpellé dans la rue, avant d'être placé en garde à vue. Une instruction est toujours en cours. L'avocat se dit « particuièrement sensibilisé » par cette situation. « Les cyclistes dit-il, ne sont pas au-dessus des lois, mais il n'est pas interdit d'appliquer la loi avec discernement. Je suis stupéfait du zèle inouï, de la stigmatisation et de l'absence de discernement dont sont victimes les cyclistes. Cela va à l'encontre des efforts de la ville pour faciliter l'usage du vélo. »

Marie S. sera convoquée devant la justice dans quelques semaines.

13:12 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : société, écologie

07/03/2009

Les lampes à économie d'énergie (fluocompactes) les téléphones portables et les fours à micro ondes présentent-t-ils un danger de pollution électromagnétique ?

 

Conclusion, surtout ne mettez pas votre téléphone portable dans votre micro onde...

 

 

Etonnant non ?

03/01/2009

Petite dégustation d'huitres au bord du Bassin - l'Herbe (Bassin d'Arcachon)

Photobucket

Crédit Photo : Archives Personnelles

02/01/2009

Parc ostréicole au village de l'Herbe (Bassin d'Arcachon)

Photobucket

Crédit Photo : Image Personnelle

Le quad de trop

 

Un dimanche tranquille de fin de vacances au bord de l'eau, au fond du bassin d'Arcachon, dans le tranquille petit village de l'Herbe, autrefois petit paisible village de pêcheur surtout d'ostréiculteurs. Un cadre sublime propre à la détente et la méditation.

Quand soudain...

Un quad sur la plage chevauché par... un gamin.

Décidément, les temps changent. Autrefois on n'était pas écologiquement durable, mais il me semble qu'on respectait un peu plus la nature dans ce coin.

Les temps changent vous dis-je, les temps changent.

Il faut dire que, de plus en plus, les ostréiculteurs sont remplacés, leurs cabanes de pêcheurs rachetées par de riches "estrangers", fini les baux emphytéotiques, et  les autochtones deviennent des bêtes curieuses.

Et dire que ce blanc bec ne nous paiera même pas nos retraites comme nous le faisons pour nos parents !

Les temps changes.

Après tout, "Après moi le déluge" Comme le disait Louis XV.

 

Mais enfin, un quad dans les vives eaux, on aura tout vu !

 

Lien à méditer.

 

 

Photobucket

Crédit Photo : Archives Personnelles

 

Photobucket

Crédit Photo : Archives Personnelles

 

Photobucket

Crédit Photo : Archives Personnelles

 

27/10/2008

La poupée

Ames sensibles s'abstenir !

 

 

01/09/2008

Ecologiquement pas durable

Photobucket

 

Bonjour, je suis de retour de vacances après un silence plus ou moins forcé, je n'ai pas osé trainer ma mie dans un "point chaud" pour une connection WiFi.

Pendant cette deuxième partie de mes vacances, je  me suis documenté sur les chemins de compostelle et l'histoire du surf en France ; à ce propos j'ai redécouvert un personnage fascinant, un médecin, poète et peintre qui était l'ami et le médecin du regretté Pierre Molinier précurseur de l'art corporel. Ce fascinant personnage est Francis Maugard.

J'ai eu aussi l'occasion de regarder un goupe pratiquant le kite surf (malheureusement, je n'avais pas mon appareil photo ce jour là), c'est assez impressionnant comme sport, ça donne l'impression d'être plus "musclé" comme sport de glisse que le surf.

Mais je reparlerais certainement de tout cela rapidement.

Pour me remettre dans le bain, je vais faire simple avec une vidéo surprenante. Comme quoi la nature à toujours le dessus quand les calculs sont mal faits (voir l'éffondrement du Pont de Tacoma dont j'avais parlé il ya de cela quelques temps).

 

21/08/2008

Echoués

Echoués

Crédit Photo : Archives Personnelles

Carrelet à l'Ile Madame

Carrelet à l'Ile Madame

Crédit Photo : Archives Personnelles

17/08/2008

Le pont transbordeur de Martrou

Photobucket

Crédit Photo : Archives Personnelle

 

Dire que ce pont construit par Ferdinand Arnodin entre 1898 et 1900 a failli être détruit...

 

A l'origine l'ouvrage permettait la traversée de la Charente par des personnes et de petits véhicules. Aujourd'hui seuls les piétons et les cyclistes sont admis.
Le principe du pont transbordeur consiste à faire croiser une voie fluviale fréquentée par des navires à fort tirant d'air(voiliers notamment) par une voie terrestre fréquentée par des véhicules, et ceci dans une région où le relief plat ne facilite pas l'implantation d'un viaduc classique. La nacelle du pont transbordeur est en fait une sorte de bac suspendu en l'air, au-dessus de la rivière, par des haubans qui le relient à un chariot mobile sur un tablier placé très haut. L'avantage par rapport aux autres sytèmes envisagés à cet endroit (pont levant et même tunnel) était un moindre coût et de bonne performances en ce qui concerne la fluidité du trafic terrestre (pour l'époque). Le pont transbordeur de Martrou, aujourd'hui restauré pour le tourisme et classé Monument Historique, est illuminé la nuit comme la Tour Eiffel, et il constitue un emblème de Rochefort. C'est le dernier ouvrage de ce type conservé en France. Les autres étaient à Nantes, Rouen, Marseille en France, Bilbao et Bizerte à l'étranger. Celui de Bordeaux n'a jamais été fini.

Source

20:41 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, vacances, écologie

01/08/2008

Quand le pétrole flambera

Photobucket

 

mehdiladjemi.blogspot.com/

 

 

 

Lu sur lemonde.fr

Bénéfices records pour les compagnies pétrolières

LEMONDE.FR avec AFP et AP | 31.07.08 | 18h37  •  Mis à jour le 31.07.08 | 18h58

 

La production pétrolière stagne, mais le prix du baril a presque triplé en un an et demi : en février 2007, le baril de light sweet crude tournait autour des 55 dollars à la Bourse de New York, et a atteint fin juillet les 147 dollars. Les compagnies pétrolières ont enregistré des bénéfices au deuxième trimestre, certes en dessous des prévisions du marché, mais très importants.

...

 

Le Baril a 110 Dollars

 

Toujours grâce à la flambée du brut, la compagnie pétrolière française Total avait annoncé pour l'exercice de son premier trimestre, mercredi 7 mai, un bénéfice net ajusté en hausse de 9 %, à 3,254 milliards d'euros. En dollars, son résultat progressait même de 24 %.

 

Photobucket

 

Ceci n'est pas sans rappeler, certes de loin, « Tin au pays de l'or noir » de Hergé.

Partout dans le monde, des moteurs d’autos explosent : l’essence doit être trafiquée! Une crise pétrolière menace. Au Moyen Orient, le cheik Bab El Ehr tente de renverser Ben Kalish Ezab, et ce conflit local peut dégénérer en une guerre générale. C’est bien assez pour inciter Tintin à se rendre, toutes affaires cessantes, au Pays de l’Or noir (1950).

livre.fnac.com/

30/07/2008

Pays Gabaye

Le pays Gabaye a ceci d'intéressant à étudier par le fait qu'il soulève un problème actuel, celui de l'immigration, avec comme conséquences, deux aspects :

- L'aspect positif par l'apport de main d'oeuvre et l'apport culturel le patois saintongeais et la culture culinaire

- L'aspect négatif, celui du racisme, symbolisé ici par le gabache, l'envahisseur.

Hormis le fait, que les conditions économiques ne sont peut-être pas comparable, quoi qu'il semble me souvenir , pour prendre un exemple ponctuel, que nous manquons de médecin dans nos campagnes... Trés mauvais exemple d'ailleurs car dans ce cas ce n'est qu'une personne, "au pire une famille", mais quand c'est un grand nombre d'hommes et de femmes, le problème est différent. C'est l'éternel problème de l'individuel et du collectif.

Aspec anecdotique :

- Si on mange du couscous dans le Sud Ouest, c'est qu'il y a eu l'immigration pied noir...

- La nourriture asiatique a été introduite dans le Sud Ouest avec l'immigration viet namienne...

 

 

 

Source Wikipédia :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Pays_Gabaye

 

Photobucket

Le pays Gabaye correspond approximativement à la région du Blayais.  
 

 

Le "Pays Gabaye", aussi appelé "grande gavacherie", est une aire géographique située entre la Saintonge au Nord, l'Entre-deux-Mers au Sud et l'Angoumois à l'Est.

Le Pays Gabaye est composé du Blayais, de la région de Coutras jusqu’à l’Isle, frôlant Libourne mais évitant le Bourgeais et le Cubzagais.

Histoire

A la fin de la Guerre de Cent Ans (1453) qui se solde par une victoire des armées du Roi de France (Bataille de Castillon), la Guyenne est ruinée et dépeuplée par les pertes humaines causées par les combats entre gascons et anglais d'un côté et français de l'autre.

Les seigneurs gascons locaux font alors appel en masse à la main d’œuvre étrangère (Poitou, Angoumois, Saintonge, Limousin, mais aussi Périgord) pour cultiver les terres laissées à l’abandon.

L’autre appel de bras venus de territoires étrangers à la Gascogne fut conséquent aux pertes humaines causées par la peste noire qui sévit dans la région de 1520 à 1527.

Ces nouveaux occupants s'établirent jusqu’à Monségur, au Sud-Est de l’Entre-deux-Mers formant un îlot de langue d'oïl noyé au coeur de l'occitanie.

Ils sont nommés par les gascons "gavaches" et on appelle ce noyau isolé la « gavacherie », les « gavaches » étant des « étrangers », entourés de Gascons, tandis que les populations frontalières des Gascons en Libournais étaient nommées « gabayes ».

Par extension, on a appelé "Pays gabaye" la zone ou on parlait le dialecte "Gabaye" qui est donc principalement une variante du saintongeais importés par ces travailleurs migrants.

Gavache

Le terme "gavach" serait dérivé de l’espagnol "gavacho" signifiant "canaille" et désigne toujours celui qui vient de plus au Nord :

* en Espagne, "los gavachos", ce sont les Français
* en Roussillon, les gavachs sont les Languedociens
* en Languedoc, ce sont les Auvergnats
* en Gascogne du Nord (Médoc, ou Entre-deux-Mers par exemple), les "gavaches" sont les voisins de langue d'oïl, donc les charentais.

Exemple de vocabulaire Gabaye

* aillan : gland
* aive : eau
* aneut : aujourd'hui
* a’c’t’heure : maintenant
* bisse : rouge-gorge
* bughée : lessive
* cagouille : escargot
* faire chabrot : mettre du vin dans la fin de la soupe
* drôle : garçon
* drôlesse : fille
* dail : faux
* geuserie : malice
* angrote : lézard
* mitan : milieu
* palisse : haie
* pinier ; pin
* pilot : tas
* qu’est’ou qu’o’l’est? : qu’est ce que c’est?

L'origine de ces mots ou expressions n'est pas toujours connues et plusieurs sont largement utilisés ailleurs que dans le Pays Gabaye. "Faire chabrot" est par exemple une expression très connue dans tout le Sud-Ouest. Le mitan du lit est tout à fait français et se dit un peu partout... "Cagouille", "Drôle" et "drôlesse" se dit aussi dans tout le Sud...

Lien externe

* Petit dictionnaire de GABAYE http://cuncheull.free.fr/gavachantho.htm
* SAINT-PAUL en Pays Gabaye: http://james.chauveau.free.fr/gabaille/habcdef.htm
* Culture et langue saintongeaiseAnthologie Gavache : http://www.mairie-st-paul.com/image_page2/doc_4.pdf

20:52 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : voyage, vacances, écologie

24/07/2008

Un âne à la plage

Dans la série animalière...

 

21/07/2008

Boute en train

Savez-vous ce qu'est un boute en train ?

Non ?

Définition :

boute-en-train masculin invariable

   1. (Zootechnie) Mâle utilisé pour exciter la femelle, mais qui ne la saillit pas.

   2. Celui qui excite les autres à la joie, qui met tout le monde en mouvement et en gaieté.

Illustration :

 

15:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : humour, vidéo, nature, écologie

15/07/2008

vues imprenables du Château de Beynac

Comme je le disais, le Château de Beynac est à visiter. Pour vous donner envie, je livre à votre vue deux photos spectaculaires :

- Une vue panoramique depuis le donjon
- Une vision de la salle des gardes éclairée par des lampes à huile.

 

Vue Depuis le Donjon du Château de Beynac

Crédit Photo : Archives Personnelles 

 

Salle des Gardes du Château de Beynac

Crédit Photo : Archives Personnelles

14/07/2008

Le Cingle de Trémolat

Le Cingle de Trémolat

Crédit Photo : Archives Personnelles