Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2014

PONT PONT PONT PONT. Air connu

Crédit Photo : Wikipédia - Pont Valentré (Lot)

Un pont que j'affectionne particulièrement et qui me rappelle de bons souvenirs. Cahors est une belle ville.

La petite histoire conte que l'architecte consciencieux (ils ne le sont pas tous maintenant), sur la fin de la construction rencontra un problème de taille une pierre n'arrêtait pas de tomber bloquant, ainsi, l'avancement des travaux. Le Diable lui apparut et lui proposa un pacte. Cet architecte consciencieux vendit, alors son âme au Diable et les travaux s'achevèrent miraculeusement.




Le Blog sera indisponible, pour cause de PONT, jusqu’à dimanche, mais, aussi, en fonction, de mon inspiration.

Savez-vous à quoi je vais employer mon temps pendant cette période de loisir ?

A travailler pour la Maison, bien sûr !

J’ai une allé en pavés qui va du portail au garage et qui longe une partie de la maison jusqu’à la porte de la cuisine. Ma mission : faire les joints avec du sable fin. Enfin, s’il ne pleut pas.



Cédit Photo : http://www.briot.be/dallage-pierre.html

27/05/2014

La salle de bain, la baignoire - Quand faire construire une maison devient un véritable un véritable cauchemar - Chapitre III

Crédit Photo : http://bspi.e-monsite.com/



Après l'incident de la terrasse, deux autres incidents survinrent, quand on aime on ne compte pas.

D'abord un doute sérieux sur un non respect sur une D.T.U. concernant la hauteur de pose du SPEC (Systèmes de Protection à l'Eau sous Carrelage), une sorte de peinture isolante que l'on pose sur le placo avant de coller le carrelage pour éviter les infiltration d'eaux, un très gros doute que souleva mon copain maçon, réponse évasive du constructeur "on a tout fait dans les règles (mais dans les D.T.U. ?). Lire ICI et LA (pour les plus courageux férus de D.T.U.).

Ma femme et moi inaugurâmes, enfin, la baignoire et là, oh surprise ! Il y avait des remontées capillaires dans le carrelage recouvrant la baignoire (l'eau rentrait dans les carrelages qui étaient coupés): le carrelage avait un défaut. C'était la faute du carreleur qui aurait du vérifié le produit posé, c'était donc de sa responsabilité d'avoir posé un mauvais produit.

Savais vous ce qu'il nous répondis : "On ne prend pas de douche dans une baignoire". Je n'ai pas eu la présence d'esprit de lui répliquer que s'il était plus facile de prendre une douche dans une baignoire, il était beaucoup plus difficile de prendre un bain dans une douche !

J'ai conté cela dans un ancien post "La douche et la baignoire".

Trop fort ! Cet artisan n'est pas un Plombier, c'est un Humoriste !

Non seulement, il est en faute et de mauvaise foi et, en plus il se permet de se payer notre tête en faisant de l'humour de bas de gamme.

Si cette anecdote est, pour le moins, croustillante, l'histoire de la Maison n'est pas finie pour autant. Un drame va survenir bientôt.

A suive...

 

Quand faire construire une maison devient un véritable cauchemar : Tous les épisodes

Chapitre I - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre II - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre III - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre IV - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/06/0...
Chapitre V - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/06/0...

24/05/2014

Quand faire construire une maison devient un véritable un véritable cauchemar - Chapitre II - Le début de perte de confiance : la terrasse

Crédit Photo : http://www.pichon-paysagiste.com/


Dans mon malheur, j'ai une chance inespérée, celle d'avoir un ami artisan maçon qui dans la passé a été chef de chantier, mais pour des gros chantiers. Il est retraité depuis peu. C'est un vrai ami, la main sur le cœur, un copain quoi, un vrai. C'est un homme d'une intelligence et d'une curiosité hors norme qui était enseignant au C.F.A. (Centre de Formation d'Apprentis) et qui siège toujours au T.A.S.S. (Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale), de plus sa femme, qui est toujours en activité, est économiste en Travaux Public. Inutile de dire, que lui et sa femme, à eux deux, ils les connaissent les D.T.U.

La maison poussait comme un champignon, nous ne savions pas encore que c'était plutôt dans l'espèce vénéneuse.

La maison était finie , et lors d'une visite, nous observâmes la terrasse. De suite, je vis tiquer mon ami maçon : "Il n'y a pas assez de pente" me dit-il.

Il fit le tour de la maison et, sur le trottoir, c'était la même chose, pas assez de pente : en cas de pluie, l'eau ne s'écoulerait pas.

Tout simplement : NON respect de la D.T.U. !

Merci mon copain.

Il fallut batailler ferme, mais... ils démolirent la terrasse et le trottoir pour les reconstruire dans le respect de la D.T.U.

Inutile de dire que la confiance dan le constructeur fut, alors, plus que sérieusement compromise.

Mais, ce n'était qu'un début.

 

Quand faire construire une maison devient un véritable cauchemar : Tous les épisodes

Chapitre I - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre II - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre III - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre IV - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/06/0...
Chapitre V - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/06/0...

23/05/2014

Quand faire construire une maison devient un véritable un véritable cauchemar - Chapitre I - Les D.T.U. (Document technique unifié)

Crédit Photo : http://www.batirama.com/


 

Je vais commencer à vous conter les "petites" mésaventures qui me sont arrivées dernièrement. Celles-ci ont durées... UN AN !

Avec ma moitié, nous avons eu l'opportunité de faire construire une maison secondaire en vue de location saisonnière en prévision de la retraite, eh oui, le temps passe vite !

Pourquoi une maison saisonnière ? Il y a plusieurs avantages à cela et ils ne sont pas négligeables. Il y a une différence de taille entre une location saisonnière et une location normale. D'abord pas de maintient dans les lieux, ensuite pas d'impayés, les clients payent avant la prestation, ensuite, il ya la possibilité d'adapter librement le prix de la location en tenant compte, bien évidement, de la concurrence.

Il me faut, pour commencer cette narration, aborder quelques notions techniques, un peu rébarbatives certes, mais capitales pour bien comprendre le déroulement des évènements, la notion de D.T.U., traduction de ce sigle barbare : "Document technique unifié".

Les D.T.U. sont des règles bien établies pour la construction des bâtiments "dans les règles de l'art".

Les D.T.U. ont été élaborées progressivement, surtout a partir des assurances, en fonctions des déclarations de sinistres et en analysant leur causes par les experts. Dans les chantiers publics, il en va de façon similaire. Ainsi la malfaçon dans la construction sert à comprendre la cause et à ne plus faire la même erreur.

Les D.T.U. tiennent, en premier lieu, de l'évolution des progrès dans es matériaux, par exemple le placo a remplacé le plâtre, le plaquiste chasse le plâtrier qui est devenu un métier en voie de disparition.

"Un DTU peut se composer des documents suivants :
•    Le cahier des clauses techniques (CCT) qui définit les conditions à respecter dans le choix et la mise en œuvre des matériaux ;
•    Le cahier des clauses spéciales (CCS) qui accompagne le CCT et définit les limites des prestations et obligations envers les autres corps de métier ;
•    Les règles de calcul pour le dimensionnement des ouvrages.

Les D.T.U. sont constamment mis à jour en tenant compte, bien sûr de l'évolution des matériaux, mais aussi des déclarations de sinistres aux assurances avec intervention des professionnels du bâtiments pour prévenir les dommages.

Les DTU ne sont pas disponibles librement sur l'internet, sauf exceptions en passant, éventuellement pas des forums, mais sont vendus par le CSTB et l'AFNOR dont les boutiques sont indiquées ci-après :
•    Boutique du CSTB
•    Boutique de l'AFNOR"

Source Wikipedia.

Il ne faut surtout pas oublier une notion fondamentale, c'est que les D.T.U. sont appelées à évoluer continuellement, et ce, de façon inexorable. Cela oblige les constructeurs et les artisans à se tenir au courant, constamment, de l'évolution de la construction des bâtiments pour construire "dans les règles de l'art" en tenant compte, bien entendu des D.T.U. en vigueur au moment de la construction.

Les D.T.U. ont, en retour, un bénéfice, non négligeable, pour le futur propriétaire : une meilleure sécurité, une meilleure solidité et un meilleur confort de la construction.

Voilà, en préambule, qui, je le reconnais, est un peu abscons, explique fondamentalement le début de mes déconvenues avec mon constructeur.

Celui-ci, en effet, pris une totale liberté avec ces fameuses D.T.U., on peut dire qu'il ne les a pratiquement, dans un grand nombre de cas, pas appliquées.

Certainement par incompétence due à une ignorance totale de l'évolution des D.T.U.

Il travaillait, comme on le dit si bien, à "l'ancienne".

 

Quand faire construire une maison devient un véritable cauchemar : Tous les épisodes

Chapitre I - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre II - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre III - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/05/2...
Chapitre IV - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/06/0...
Chapitre V - http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archive/2014/06/0...

22/05/2014

Le CONTRE-COUPS de l'ABBÉ PERDRIGEON

Crédit Photo : http://www.abbeperdrigeon.fr/



Je me souviens, qu'un jour, un cousin de mon ex belle famille, qui était Pharmacien me parla d'un remède miracle contre les contusions : Le contre-coups de l'Abbé PERDRIGEON.

C'était il y a de cela un certains nombres d'années, disons... une trentaine d'années, oui, déjà, une trentaine d'années !

Dernièrement, allez donc savoir pourquoi, le nom de ce médicament me revins en mémoire.

Après une brève recherche sur le Net, je tombais directement sur le site du médicament.

Ce qui m'a le plus marqué sur le bandeau du site, c'est cette phrase "De générations en générations".

C'est exactement ça.

Cette phrase résume tout.

21/05/2014

Comment surveiller l'état de santé de son disque dur : CrystalDiskInfo




Dernièrement, depuis quelques temps, sur l'ordinateur de mon cabinet, un bruit bizarre, une sorte de bruit de cliquetis, se produisait chaque fois que j'ouvrais une application (un programme).
Inquiet de ce phénomène anormal, je me dis que cela commençait certainement à craindre pour mon disque dur.

Je le testais, alors avec un petit soft (logiciel) gratuit : CrystalDiskInfo.
Mon mauvais pressentiment fut bien confirmé, mon disque dur (HDD en anglais, Hard Disk Drive) commençait sérieusement à donner des signes de faiblesse.

La solution, pendant qu'il en était encore temps, et que le disque dur marchait encore, était d'apporter l'ordi à mon assembleur pour qu'il me fasse une image du disque, pour sauvegarder mes données, qu'il change le disque dur et transfère les donnéesdu vieux disque HDD sur le nouveau (un SSD de 250 Go en l'occurrence) : coût de l'opération, 200 €.

Outre le contrôle des disques durs classiques (HDD), CrystalDiskInfo marche, aussi, avec les disques SSD.

Soyez prudent, surveillez de temps en temps l'état de votre disque dur, cela vous évitera un crash sur les disques durs classiques quand celui-ci se met à cliqueter, ça craint, utilisez vite CrystalDiskInfo.

20/05/2014

C'est dans l'adversité que l'on connais ses vrais amis



Vous n'êtes pas sans avoir remarqué que j'ai été absent de mon Blog pendant un temps "assez" long.

Ceci est dû au fait que j'ai eu quelques "petits" soucis très souvent tragiques, parfois comiques, que je ne manquerais pas de vous conter ultérieurement.

Disons que ce fut, pour moi, ma traversée du désert. Il faut bien dire que, moralement, j'ai reçu une bonne claque et que cela a coupé net mon envie d'écrire sur mon Blog et je suis désolé que vous n'ayez pu me lire pendant tout ce temps là.

Je suis très touché du nombre de commentaires que vous avez eu l'attention de laisser sur mon Blog. Cela m'a réchauffé le cœur et remonté mon moral.

Un merci spécial à alain, il comprendra pourquoi.

Cela fait du bien de savoir que l'on n'est pas abandonné.

Merci à tous.