Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2008

L'homme de la situation

OUI, vous ne révez pas : les voies d'Internet sont impénétrables.

Lu sur www.tetu.com

États-Unis (Trans)
Thomas Beatie, premier homme enceint

Le magazine The Advocate publie en exclusivité le témoignage du premier homme à attendre un enfant. Thomas Beatie (photo), transgenre female to male (de son ancien nom Tracy Langondino), est devenu légalement un homme mais a décidé de garder son appareil génital féminin. Marié à une femme stérile, Thomas Beatie a pris la décision d'être le premier homme à attendre un enfant. Il raconte les nombreuses moqueries et l'hostilité du milieu médical auxquelles a dû faire face le couple. Après de nombreux examens médicaux et psychologiques ils ont pu avoir accès au don de sperme. Thomas Beatie est donc enceint d'une petite fille attendue pour le début de juillet.

Le témoignage de Thomas Beatie dans The Advocate est sobre, c'est l'histoire d'un couple qui s'est battu pour avoir un enfant. De nombreux médias américains sont restés perplexes face à la nouvelle, croyant à un canular de 1er avril avant l'heure.

Photo: The Advocate.

Copyright tetu.com

par Jean-Michel de Alberti

Info du 27 mars 2008

Harcèlement moral II

www.ouest-france.fr

Dernière minute

Ouest-France Informations générales

15:54 - jeudi 27 mars 2008

Deux cadres de Carrefour condamnés pour harcèlement moral

Deux cadres d’un hypermarché Carrefour à Sallanches (Haute-Savoie) ont été condamnés à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bonneville pour harcèlement moral à l’encontre d’un salarié du magasin. Tous deux s’étaient acharnés sur un chef de rayon qui s’était vu prescrire un arrêt de travail d’un an, que la Sécurité sociale a attribué à sa situation de « stress au travail ».

01:32 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Infirmières et jupes courtes

Nurse

Lu sur le petit journal.com

 

Société – Infirmières, en jupes courtes.-

La clinique San Rafael à Cádiz, suscite la polémique. Une douzaine d’infirmières ayant refusé de porter la jupe de leur uniforme se voient privées d’environ 30 euros chaque mois. La prime de présence et d’engagement a été supprimée des fiches de paye de celles qui ont choisi de porter le typique pantalon sanitaire plutôt que la jupe au-dessus du genou. Adela Sastre, présidente du Comité d’Entreprise, dénonce cette sanction comme une entorse à la Loi d’Egalité. Pour les infirmières interrogées, la prime en question concerne la productivité et n’a rien à voir avec la tenue vestimentaire. Pour la direction de la clinique, le port de l’uniforme est inhérent au travail des salariées. La question devra se régler devant le Tribunal. Un rassemblement est prévu devant la clinique la semaine prochaine. (www.lepetitjournal.com - Madrid) jeudi 27 mars 2008

 

Décidément, l'Espagne a bien changée depuis Franco Il est vrai que sont passés par là :Arrabal Bunuel Almodovar et j'en oublie...

 

Cependant, la démarche de cetteclinique est néamoins un peu... surprenante. 

27/03/2008

Phlébolithes

Arbre urinaire sans préparation. Phlébolithes pelviens (flèches)

20:20 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : médecine, santé

Reconversion professionnelle 2.0

Marabout

 

Il y a des jours, je songe a une reconversion profesionnelle (la fote est voulue. Pour le Marabout, l'orthographe c'est pas son fort).

A quoi pourrais-je prétendre, avec un gain notable de mon pouvoir d'achat naturellement ?

Si vous voyez un autre métier, dans mes humble compétences, faites moi signe.

 

N.B. : Pour un diabétique, venir à pied, c'est thérapeutique. 

Pantoufles chauffantes 2.0

Trouvé sur le trés sérieux www.presence-pc.com

 

Des pantoufles USB (2.0 ?)

Pete Boule
Vendredi 25 novembre 2005 à 10:00 par Pete Boule
Source: Akihabara News – Mots-clés : pantoufles, chaussons
Catégories : Autres

Les vendredis se suivent et ne se ressemblent finalement pas. Au hasard de quelques pages écrites par nos très chers confrères de Akihabara News, nous sommes tombés sur le summum du «machin USBBus de connexion par câble de périphériques externes qui est aujourd'hui la norme la plus répandue. L'USB (Universal Serial Bus) est une norme appa...» (ce même summum qui voit chaque semaine sa limite s’éloigner). Aussi, comme pour l’actualité que nous avons traité la semaine dernière, qui n'est pas un comparatif de tapis de souris, nous prions notre lectorat de bien vouloir veiller à avaler café, chocolat, brioche, ou tout autre aliment se trouvant actuellement dans la cavité buccale, avant de continuer la lecture de cette actualité il en dépend de la survie de leur moniteur. Vous êtes prêts?


…Sûrs?


Go!


Oui, à moi aussi ça m’a fait un choc… Impossible de savoir si l’émotion devant un tel terminal USB était due à la nature même du gadget, où à sa conception siamoise. La société qui a conçue cette paire indissociable de pantoufles chauffantes n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’elle a aussi commercialisé un modèle du très indispensable chauffe tasse, ainsi que le chauffe mitaine USB. Reste que l’arrivée d’un tel gadget ne peut QUE forcer un jeu de mot idiot, si par malheur l’utilisateur de ces pantoufles a l’idée de les brancher sur un ordinateur Apple… Il aura créé le premier chausson aux pommes informatique.

Cécilia Attias

Mr et Mme Attias

 

Cécilia Ciganer-Albéniz, ex-épouse du président français Nicolas Sarkozy, a épousé dimanche 23 mars, à New York, en troisièmes noces, le publicitaire Richard Attias.

note originale ICI.

Mineuse du marronnier

Touvé suwww.jardin-bio.com

 

 

 

 


  

PIEGE DELTA POUR MINEUSE DU MARRONNIER

 

Disponible

   
Le piège Delta est un piège à phéromone de forme triangulaire utilisé pour la signalisation de plusieurs espèces de papillons ravageurs dont la mineuse du Marronnier.
La structure du piège est fabriquée en matériel durable résistant aux intempéries. Le piège à phéromone peut atténuer une invasion parfois même la stopper. Les phéromones sont des signaux qui sont échangés entre les individus d’une espèce et qui influencent leur comportement. Le procédé consiste à attirer les mâles grâce à la phéromone synthétique posée dans le piège. Le mâle se fait piéger croyant avoir trouvé une femelle.Le piège est à accrocher sur l’arbre.


Vous avez un doute sur l’identité de votre ravageur, n’hésitez pas à nous en faire parvenir un échantillon (voir notre espace « contact »).

Milieu: Extérieur
Pose: Début Avril
Surface: 5 arbres
Conditionnement: 1 piège Delta prêt à l’emploi à accrocher.
Efficacité: 4 semaines
Délai éventuel de préparation: 10 jours

 

 

     
         
 
     
22.50 euros

14:14 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (6)

Marronnier

Intrait de Marron d'Inde

Le clavardage précédant m'a fait songer, dans un premier temps, au marronnier journalistique. Mais non, c'est une redite car on est de plus sensibilisé à "l'écologiquement durable", et quand le marron est mûr, il tombe.

Marronnier (journalisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La qualité première du marronnier est qu'il n'est jamais rédigé dans l'urgence, puisque sa parution est programmée… d'une année sur l'autre. Dans ce cas de figure, on place souvent, à la télévision, des images d'archives, histoire de faire une « frise chronologique ».

Le marronnier a cette particularité de gêner plus le journaliste que le lecteur : le premier doit transformer ce qu'il ressent souvent comme une corvée en un papier comportant une accroche ou un angle d'attaque nouveaux et intéressants, tandis que le second serait frustré, à juste titre, de ne pas voir les repères du cycle annuel (les fêtes, par exemple) ou les efforts d'organisation d'un événement par une association ou un comité. Cela est particulièrement notable dans la presse quotidienne régionale.

13:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Internet n'est pas écologiquement durable

Trouvé sur pisani.blog.lemonde.fr

 

Cet article appelle deux commentaires :

     - Jai entendu, hier, cette news "fraiche" sur France Info.

     - Comme il est dit dans l'article datant de plus d'un an "étude toute fraîche sortie du Lawrence Berkeley National Laboratory à la demande du fabriquant de microprocesseurs AMD".  Les deux fabricants de micro processeurs AMD et Intel (fondeurs étant le terme consacré car les micro processeur sont composés de silice - silice = sable que l'on fait fondre, d'où le nom Silicon Valley). AMD chercherait-il, sous prétexte d'écologie, à se positionner, par rapport à Intel, avec des micro processeurs "écologiquement durables".

Le marketing informatique est le même que celui de l'industrie pharmaceutique (qui crée de nouvelles maladies), normal ! Maintenant, avant de vendre, il faut créer le marché. On n'est plus dans la société de consommation mais dans la société de marché (l'offre crée la demande par opposition à la demande qui crée l'offre). Qui est la poule et qui est l'oeuf ? En tout cas le dindon...

   

Un autre article "tout frais" du 24/10/1996 à lire, traitant de l'ère du new management sur www.lexpansion.com

 

  

16 février 2007

serverbookshelf-matski_98.1171610196.jpgLes serveurs, ces ordinateurs qui sont le coeur des réseaux électroniques comme l’internet, consomment énormément d’électricité: aux États-Unis cela correspondait en 2005 à 1,2% de la consommation totale du pays soit autant que l’état du Mississippi (et plus que 20 autres).

Le chiffre est avancé par une étude toute fraîche sortie du Lawrence Berkeley National Laboratory à la demande du fabriquant de microprocesseurs AMD. Elle précise que la consommation a doublé entre 2000 et 2005.

Cette révélation (il semble bien que ce soit la première étude chiffrée un peu sérieuse) donne lieu à un débat considérable comme vous pouvez le voir ici .

Le San Francisco Chronicle se fait écho de ceux qui se réjouissent. Le chiffre qui circulait jusqu’à présent était que la consommation des dits serveurs correspondait à 13% de l’électricité consommée aux États-Unis. On aurait tort de s’inquiéter.

La Technologie Review, qui est la première à avoir mentionné l’étude , souligne pour sa part qu’elle ne prend pas en compte les serveurs de Google. Ils étaient estimés il y a quelques mois à 450.000 et sont faits d’éléments de PC spécialement assemblés. Ils pourraient faire passer la consommation des serveurs à 1,7% de la consommation nationale.

Et c’est pas tout. L’analyste Nicholas Carr note dans son blog que la consommation des serveurs ne correspond qu’à entre 60% et 80% des data centers. Elle exclue la consommation des ordinateurs réservés à l’hébergement et des routeurs.

Resterait enfin à prendre en compte tous les appareils électroniques connectés d’une façon ou d’une autre à la nébuleuse informatique.

L’idée de l’étude c’est de contribuer à attirer l’attention sur la nécessité de réduire la consommation en énergie. Les évaluations chiffrées sont nécessaires… à condition que nous en tenions compte.

N’est-ce pas?

[La photo (de matski_98) trouvée sur Flickr montre un serveur transformé en bibliothèque… une solution vraiment radicale…]

 

26/03/2008

Nautile

En faisant une recherche sur Kim Weston, je suis tombé ICI sur

 


Nautilus 2005
by Brian Pawlowski

La Maladie peut-elle être un bienfait ?

Trouvé sur psychobranche.free.fr

 

QUAND LA MALADIE PEUT ETRE UN BIENFAIT, ET LA NORMALITE DEVENIR UNE MALADIE




INTRODUCTION

      On considère généralement la maladie comme une souffrance. En psychologie, il convient déjà de relativiser : pour qu'il y ait souffrance, encore faut-il que la maladie soit reconnue en tant que telle par la personne. Mais une personne peut-elle apprécier sa maladie ? Certains psychotiques aiment leurs hallucinations ! Un maniaque (au sens psychologique du terme) ne se sent pas le moins du monde souffrant pendant une crise, bien au contraire !
      On peut aller plus loin encore et s'interroger : est-ce que la santé est toujours préférable à la maladie ? La "normalité" est-elle synonyme de bien-être ?


TROIS EXEMPLES, TROIS HISTOIRES

SACKS
      Oliver Sacks est un neurologue anglais. En 1988, dans "l’homme qui prenait sa femme pour un chapeau" il rapporte plusieurs cas de patients atteints d’une maladie neurologique, ayant des répercussions sur leur comportement.


Natascha K.
      A l'âge de 18 ans, Natascha K. contracta la syphilis. Appelée aussi "maladie de Cupidon", cette maladie comprend une première infection, puis une période de latence, qui précède la mise en place de la neurosyphilis, une atteinte neurologique. Ainsi, c'est plus de 70 ans plus tard, à l'âge de 90 ans, que Natascha vint trouver O. SACKS.
      A l'âge de 88 ans, elle s'était soudain sentie changée : euphorique, énergique, plein de vie, en somme : extrêmement bien. Mais ses amis lui firent remarquer que son attitude n'était pas correcte. Elle hésitait à se faire soigner, car après tout elle éprouvait un sentiment de bien-être, mais elle craignait dans le même temps que la maladie ne s'aggrave. Elle demanda donc à Oliver Sacks s’il était possible de maintenir la maladie dans son état actuel.
      Oliver Sacks accéda à sa demande, et empêcha la maladie de progresser : Natascha K. continua ainsi à se sentir dans un état de bien-être, grâce à la maladie.

Miguel O.
      Miguel O. était lui aussi atteint de neurosyphilis, ce qui entraînait chez lui des troubles de la parole et de l’ouïe. Il était plein d’énergie, très excité, et utilisait beaucoup le dessin pour s’exprimer. Afin d’atténuer ses troubles, on lui prescrivit de l'haldol (l’haldol permet de diminuer l’excès de dopamine à l'origine des troubles).
      Mais quand Miguel O. était sous haldol, il trouvait que ses dessins manquaient terriblement d’imagination, tout lui semblait mort.

Ray
      Ray, était atteint du syndrome de Gilles de La Tourette. Pour atténuer les symptômes, il fallut également diminuer son taux de dopamine. Il fut donc mis sous haldol, tout comme Miguel O. L’haldol permit de supprimer les tics de Ray, ce qui lui permettait de mener une vie épanouie. Mais Ray avait perdu son inspiration, sa spontanéité et ses rêves. Le musicien qu’il était, était devenu très mauvais. Ray décida donc de suivre le traitement pendant sa semaine de travail, et de l’arrêter le week-end, pour faire de la musique. Il y avait en quelque sorte deux Ray : celui avec haldol et celui sans haldol.
      Tout comme pour Miguel O. le paradoxe est important : la maladie était nécessaire pour réveiller l’imagination et permettre l'épanouissement personnel.


CONCLUSION

DALI
      Au-delà du problème de la définition de la "santé" ou de la "normalité", ces trois cas amènent à s'interroger : est-ce que la maladie peut être plus agréable à vivre que la normalité ? Dans le cas de Miguel O., on peut même dire que c'est la normalité qui est vécue comme une maladie. La "normalité" est socialement plus acceptable, plus désirable, bien entendu, mais individuellement, elle n'est pas nécessairement synonyme de bien-être. Si l'on s'adjuge le devoir de guérir chaque personne, on satisfait donc la société, mais pas nécessairement les "malades". Quelle attitude adopter ? Peut-on encore se contenter d'être rationnel quand on est "dans le royaume de Cupidon et de Dionysos" ? (O. Sacks).


Pour aller plus loin...

Oliver SACKS   L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau   Ed. du Seuil, collection Points, séries Essais, 1988. Un recueil de cas pathologiques émouvant et drôle. Et parce qu’il se centre plus sur le coté humain de la maladie que les détails des lésions neurologiques, il est à mettre en toute les mains.

L'article sur la "NORMALITE"   Pour réfléchir à cette notion finalement bien obscure...

 

09:24 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : médecine, santé, malade

La Maladie des Tics de Gilles de la Tourette

Anatomie des Tics
 
Immaginez la scène suivante : Un jeune homme est arrété par les gendarmes pour un bannal contrôle routier. Le Gendarme lui demande ses papier et, subitement ce jeune homme est pris de tics et profères des propos injurieux et scatologique, tête du gendarme. Soudain, entre deux tics, il sort un papier, un certificat médical, qui décrit ce qu'il vient de faire en précisant q'il s'agit d'une maladie : la maladie des tics de Gilles de la Tourette. Quelques temps plus tard, le jeune homme repart soulagé.

Des gens célèbres en furent et en sont atteints :
 

L'empereur romain Claude, le tsar Pierre Le Grand, le musicien Mozart, l'écrivain André Malraux ne sont que quelques-uns de ceux qui auraient été atteints. En effet, grâce aux nombreuses biographies écrites sur eux, il devient possible d'identifier certains symptômes du syndrome de la Tourette. Beaucoup plus près de nous, Jim Eisenreich, le joueur de base-ball pour les Royals de Kansas City est lui aussi atteint. cf pages.videotron.com

25/03/2008

Les Schtroumpfs du nord

J'adore les Schtroumpfs

 

Les Schtroumpfs du Nord

15:01 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : détente, passion

21/03/2008

Hydrocéphalie

Trouvé sur www.lepoint.fr

 

Un Français a réussi à vivre avec un cerveau minuscule

Un Français a réussi à vivre avec un cerveau minuscule

Des chercheurs rapportent dans la revue spécialisée The Lancet qu'un Français de 44 ans a réussi à vivre de manière parfaitement normale malgré un cerveau extrêmement petit en raison d'une importante poche de liquide dans la boîte crânienne. /Photo publiée le 19 juillet 2007/REUTERS/Lionel Feuillet, Jean Pelletier et Henry Dufour-Universite de la Méditerranée

Un Français de 44 ans a réussi à vivre de manière parfaitement normale malgré un cerveau extrêmement petit en raison d'une importante poche de liquide dans la boîte cranienne.

Des scanners ont montré qu'un énorme ventricule cérébral occupait quasiment tout l'espace de la boîte cranienne, laissant à peine plus qu'une fine couche de tissu cérébral, rapportent des chercheurs français dans la revue spécialisée The Lancet.

"Il était marié, père de deux enfants et travaillait dans la fonction publique", écrivent le docteur Lionel Feuillet et ses confrères de l'Université de la Méditerranée, à Marseille, dans The Lancet.

Cet homme s'est rendu à l'hôpital en raison d'un léger problème à la jambe gauche. Lorsque l'équipe de Lionel Feuillet a examiné son dossier médical, elle a appris qu'on lui avait posé un drain dans son enfance pour traiter une hydrocéphalie, c'est-à-dire une accumulation de liquide dans le cerveau.

Ce drain lui a été retiré à l'âge de 14 ans.

Les médecins ont donc décidé de procéder à divers examens radiologiques, notamment une imagerie par résonance magnétique (IRM). Ils ont alors constaté avec stupéfaction une "énorme hypertrophie" des ventricules latéraux - des poches habituellement petites contenant le liquide cérébro-spinal.

Des tests ont permis d'estimer le QI de cet homme à 75, soit un niveau inférieur à la moyenne mais n'impliquant pas non plus un quelconque retard mental.

"Ce que je trouve incroyable, c'est la façon dont le cerveau peut s'accomoder de quelque chose dont on pense que ce n'est pas compatible avec la vie", a commenté le Dr Max Muenke, spécialiste des troubles cérébraux pédiatriques au National Human Genome Research Institute.

"Si quelque chose se produit très lentement sur une assez longue période, peut-être des décennies, les différentes parties du cerveau prennent en charge des fonctions qui auraient normalement été remplies par la partie mise de côté", a ajouté ce médecin, qui n'est pas impliqué dans le cas signalé par The Lancet.

 

22:44 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : médecine, santé, malade

Les confréries de pénitents

Trouvé sur pagesperso-orange.fr

 

LES PÉNITENTS ET FRÈRES DE CHARITÉ

 

 
L'histoire des pénitents.

Dès le treizième siècle, naquirent de telles association. On pense généralement que saint François d'Assise fut le fondateur de ces confréries régulières, quand il institua, vers 1220, son tiers ordre pour les fidèles vivant dans le siècle. Saint Bonaventure, son disciple, dressa les statuts de deux des plus anciennes compagnies, celle de Notre-Dame du Gonfalon de Rome (1264) et des Pénitents blancs de Lyon.

Mais Avignon, cité des papes, se vante d'avoir eu, la première en France, des frères de charité qui s'assemblaient dans la chapelle de Sainte-Croix-Hors-les-Murs, dès 1226, après une procession solennelle à laquelle assistaient Louis VIII, le légat du pape, les chefs des croisés et de nombreux prélats. Il importait de faire amende honorable au Saint Sacrement et de réparer les sacrilèges des Albigeois. Ce fut Pierre de Corbie qui établi les statuts de l'association. Les confrères prirent d'abord l'appellation de "disciples de Louis VIII", puis de "Pénitents gris battus de la croix ou disciplines", à cause de la flagellation qu'ils s'infligeaient, chaque vendredi, en récitant les psaumes de la pénitence.

Montpellier, Grenoble, Le Puy, Marseille, eurent, avant 1582, leurs confréries. Henri III, à son retour de Pologne, fut tellement ému par les exercices pieux des pénitents d'Avignon, qu'il voulut, lors de son passage à Lyon, se mêler aux compagnies de cette ville. Et se faisant suivre, à Paris, de Maurice du Peyrat, dignitaire des pénitents de Lyon, il lui confia le soin d'organiser une congrégation de frères de charité dits "de l'Association de Notre-Dame" (1582). Le cardinal de Bourbon eut la charge de recteur.

 

Il y a plusieurs types de pénitents

 

 

Pénitents noirs.


Pénitents bleus, gris, feuille morte.


Pénitents rouges.


Les Pénitents de nos jours.

En 2005, il reste peu de confréries en France :

Haute Loire :

- SAUGUES procession le Vendredi Saint.
- Confrérie des Pénitents Blancs de SAINTE-SIGOLENE. Procession du Vendredi Saint.
- LE PUY EN VELAY : L'Ostension se déroule dans les rues de la Haute-Ville le Jeudi Saint.

Vaucluse :

-Valréas : Confrérie des Pénitents blancs et des Pénitents noirs

Alpes Maritimes :

Nice : Pénitents rouges.

 

Bibliographie :
Almanach Catholique Français pour 1921

 

11:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Le printemps : Cette année Adam est fatigué

Adam et Eve

Pastilles adhésives de printemps

Touvé sur www.univers-femmes.com ces "décos de printemps".

Chirurgie asistée par ordinateur

Chirurgie Assistée par Ordinateur

10:24 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : médecine, santé, humour, pc, internet

Le patch de printemps est là : Windows Vista SP 1

Windows Vista Logo

 

 

Trouvé sur high-tech.blog.20minutes.fr

 

20.03.2008

Microsoft lance Vista SP1

L'ensemble de modifications provisoires pour Vista (Service Pack 1) de Microsoft sera finalement disponible mardi.

C'est ce qu'a révélé le site internet malaisien TechARP.com, dont la nouvelle a ensuite été reprise par de nombreux sites spécialisés.

À partir du 18 mars, les utilisateurs de Vista pourront à leur guise se procurer le SP1, soit à travers les Mises à jour de Windows ou en allant se le faire installer ou le télécharger en version redistribuable sur le site internet de Microsoft.
 
Un mois plus tard, cependant, Microsoft devrait rendre faire parvenir automatiquement le SP1 à tous les utilisateurs dont les mises à jour de Windows sont automatiques et leur installer les mises à jour les plus importantes.

Le Service Pack de Vista est censé venir corriger plusieurs failles de la version originale de Vista en le rendant «plus sécuritaire, plus stable et plus efficace», selon Microsoft.

Un petit nombre d'utilisateurs de Vista pourrait cependant ne pas pouvoir bénéficier tout de suite du SP1, Microsoft s'étant rendu compte récemment que certains ordinateurs ne parvenaient pas à installer les modifications.