Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2018

Le chien des villes et le chien des champs

Je suis en colère tout les jour quand je me promène dans les rues de la Grandeville.

Je suis en colère, offusqué, en rage, quand je vois, régulièrement, tous les jour, des "tas canins", des, excusez ma vulgarité, des merdes de chiens. Il n'y a pas un jour sans en trouver une nouvelle. Ce qui fait que l'on peut voir l'évolution de la merde de chien. La toute fraiche parfois écrasée et l'ancienne séchée.

Une véritable histoire naturelle de l'évolution dans le temps de la merde de chien.

"On" dit qu'il faut ramasser la crotte de son chien dans une poche sinon "on" s'expose à une amende. Faut-il, encore, que le maître indélicat soit pris sur le fait. Or on à affaire à des maître anonymes de la merde de chien qui, sans vergogne, laissent leur chien, allègrement, sur les trottoirs, soulager leur boyaux.

Quand on adopte un chien, il faut en assumer la responsabilité pleine et entière et aller j'usqu'au bout de ses devoirs.

Si au moins ces maîtres indélicats apprenait le caniveaux à leur cher petit (ou gros) toutou. Non, c'est trop leur demander cet acte citoyen rattrapant, un peu, au moins, leur faute ignoble de ne pas les ramasser leur ignoble immondice.

Ainsi se fait la différence entre le chien des ville et le chien des champs.

Le chien des champs affolé par la saleté de la ville rentrant, illico, après une courte visite, rejoindre la propreté de sa belle campagne.

Cousin de campagne (1936) - Walt Disney

21/03/2018

Casse tête

Un remarquable cours sur la théorie des nombres.

Un véritable casse tète bougrement bien fait.

19/03/2018

Pourquoi l'épidémie actuelle de rougeole e France

Rougeole chez un adulte

 

La Rougeole est, maintenant, une maladie oubliée des médecins généralistes ce qui leur rend difficile le diagnostic.

Maintenant que je suis à la retraite, je dois bien reconnaitra que mon dernier cas de Rougeole remonte il y a fort longtemps, je me souviens d'un cas précis qui remonte à 1983, soit il y a... 35 ans !

Commenti expliquer une telle disparition de le Rougeole.

A la vaccination tout simplement.

Pourquoi la résurgence de cette maladie.

J'ai passé ma thèse sur le sujet "La responsabilité du médecin en matière de vaccinations". Et lors de cette Thèse, je mettais en évidence la différence entre les vaccinations obligatoires et les vaccinations non obligatoires et l'efficacité du taux d'observance vis à vis des vaccinations obligatoires. J'évoquais aussi, déjà, le fait que la vaccination, dans son ensemble, était décrié notamment par la ligue anti vaccinale.

Il est à noter que si pour les vaccinations obligatoires la responsabilité du médecin vaccinateur est engagée, pour les vaccinations non obligatoires conseillées, cette responsabilité relève de l'état.

Il a suffit que la vaccination montre son efficacité pour que cette maladie disparaisse.

Puis est apparu une désaffection de la vaccination anti rougeoleuse pour que, plus tard, maintenant avec retard, apparaisse à nouveau la Rougeole due au fait de la non obligation de la vaccination et à la vague d'opposition de plus en plus importante vis à vis des vaccinations. Ce qui toucha de plein fouet les vaccinations non obligatoires.

Pourquoi la vaccination anti rougeoleuse a été désaffectée ? Par le fait qu'en cas d'accidents vaccinaux, si celle-ci avait été obligatoire, la responsabilité de l'Etat aurait été reconnue et celui-ci aurait du indemnisé les victimes.

Dernièrement, vu la résurgence de la Rougeole, la vaccination anti rougeoleuse devint, enfin, obligatoire.

Cela est une bonne chose quand on sait que la Rougeole peut donner des séquelles importantes et que le rapport bénéfice/risque n'a rien à voir avec celui de la vaccination.

Mais le malheur était fait.

D'où cette épidémie de rougeole.

Courbe des cas déclarés de Rougeole en France

A noter un pic très important en 2011

Pour agrandir l'image, click droit sur l'image puis click gauche sur afficher l'image dans le menu déroulant

16/03/2018

A chacun sa recette, l'exemple de la recette de la blanquette de veau


Dans mon dernier article : "La blanquette de veau du Docteur Sangsue", un de mes fidèle lecteur, alain pour ne pas le citer me fit le commentaire suivant, je le cite : "Suis enquiquinant mais tu n'aurais pas oublié les jaunes d'œufs ?".

Remarque pertinente. Effectivement, pour ce qui est du jaune d’œuf, certains rajoutent à la sauce, en fin préparation et ce pour donner du liant à la sauce.

Cela m'interpela, et me fit faire la remarque suivante qu'il existe une foultitude de recettes de blanquette de veau.

A chacun sa recette.

Les plus attachantes sont celles héritées de l'historique familial : celle de la mère ou de la grand mère.

Dans les recettes de blanquette on peu parler maintenant, aussi, des recettes "Revisitées" de nos grands chefs toqués (qui peuvent l'être, souvent, au sens propre qu'au sens figuré).

Ainsi s'explique la disparité entre ma recette et celle d'alain.

Je vous livre, dans la vidéo suivante celle de Chef Michel Dumas, qui fait toute une série de recettes de cuisine pleines d'humour que j’apprécie particulièrement. Si le cœur vous en dit allez les visionner sur la toile (faîtes chauffer YouTube).

Attention, sa recette de blanquette de veau est bien plus compliquée que la mienne. Il est à noter qu'il ne met pas de jaune d'oeuf, Petite pique à alain ;-).


Blanquette de veau - Chef Michel Dumas

 

15/03/2018

La Blanquette de veau du Docteur Sangsue

 


Aujourd'hui, je vais m'attaquer à un plat incontournable de brasserie : la blanquette de veau.


Ingrédients pour quatre personnes :

- 1 Kg de morceaux de veau pour blanquette à demander à son boudcher
- 1 l d'eau
- 1 bouillon cube de fond de veau
- 1 bouquet garni
- 3 grains de poivre
- poivre du moulin
- 7 pommes de terre
- 1 carotte
- 1 boite de 400 g de champignons de Paris
- 1/2 pack de 20 cl de crème fraiche liquide
- 3 cuillères à soupe de maïzena

Préparation :
Mettre 1 l d'eau dans la cocotte

Mettre 1 bouillon cube de fond de veau

Verser la viande à froid.

Allumer la cocotte.

Monter à ébullition puis écumer

Une fois écumé, ajouter la carotte coupée en rondelle, le bouquet garni et les trois grains de poivre, poivrer.

Fermer cocotte.

Faire cuire trente minutes.

Retirer les morceaux de veau, les carotte et le bouquet garni ; ne laisser que le jus.

Mettre le demi pack de crème fraiche liquide.

Rajouter trois cuillères  à soupe de maïzena.

Mettre la boite de champignons de Paris.

Remettre les morceaux de veau.

Réserver la blanquette au chaud.

Faire bouillir les pommes de terre dans la cocotte que vous aurez lavée.

Dégustation :
Dans une assiette, dresser les morceaux de veau avec les pommes de terre bouillies coupées en gros cubes.

Napper le tout avec la sauce.

Vin d'accompagnement :
Servir avec un vin blanc sec.


Nota : Comme tout les plats en sauce, la blanquette peut se prépare la veille, elle n'en sera, d'ailleurs, que meilleure.

P.S. Effectivement, on peut rajouter, comme le fait remasquer alain, pour la sauce, rajouter deux oeufs.

12/03/2018

Le vinaigre à l’échalote du Docteur Sangsue

 

La première fois que j’ai été en Charente Maritime, c'était à La Rochelle, li y a fort longtemps, j’ai découvert le vinaigre à l’échalote accompagnant les huîtres de Marennes Oléron. Une découverte fantastique.

Alors que je ne connaissais que le citron accompagnant les huîtres du Bassin d’Arcachon.

Je vais vous livrer, aujourd’hui, ma recette de vinaigre à l’échalote.

Pour quatre douzaines d’huître, mélangez trois cuillères à soupe de vinaigre de vin avec trois cuillères de vinaigre balsamique.

Coupez une échalote en petits cubes et jetez ceux-ci dans le vinaigre ainsi obtenu.

Laissez infuser une à deux heures à température ambiante.

Un régal.

J’en préfèrerai, maintenant cette préparation avec les huître. Même, aussi, scandale, je me damnerai pour les huître de Marennes Oléron comparées à celle du Bassin d’Arcachon.

Bonne dégustation.


Vladimir Cosma - La course à l'échalote*

*La Course à l'échalote est un film français de Claude Zidi musique de Vladimir Cosma est sorti en 1975.

09/03/2018

Commentaires parasites

 

Parfois, de façon très exceptionnelle il faut l'admettre, j'ai, sur mon Blog, des commentaire plus que douteux me renvoyant sur des sites publicitaires voire, carrément, des sites à ne pas fréquenter.

Dans ce cas, la sanction est simple. Je recherche dans mon blog le commentaire que je caractériserai de parasite et je clique sur la case bannir et supprimer.

Ce n'est pas plus simple que cela.

Moralité, quand on gère un Blog, il faut être très prudent et surveiller ses commentaire avec beaucoup d'attention.

04/03/2018

Un an après !

 

 

 


Comme vous le savez, je mène, maintenant, la vie paisible et pleinement heureuse d'un retraire actif.

Cela fait un an que je profite des délices de cette nouvelle vie.

Eh bien dernièrement, il m'en est arrivé une bien bonne.

Tout récemment, dans ma boite à lettre ou je passe de temps en temps bien que j'ai fait un transfert d'adresse pour le courrier.

Voila t'il pas que je trouve une lettre d'une ex patiente me demandant les dossiers médicaux pour elle et son concubin. Si elle citait son nom, elle ne mentionnait pas le nom de sa moitié. Heureusement en cherchant bien dans un recoins de mon cerveau je trouvai, enfin, son nom.

Il faut dire que ces patients, je ne les voyait que tout les trente six du mois et pour leur faire faire leur bilan biologique... je vous dit pas.

Me faire ce coup là un an après.

Il faut le faire.

Comment pallier le manque d'inspiration - version moderne

 

Pour faire suite à mon article précédant, j'ai mis au point une technique beaucoup plus pratique que l'antédiluvien carnet.

J'utilise un instrument que j'ai toujours sur moi.

Mon Smartphone.

Et je m'envoie mes notes en...

SMS

28/02/2018

Comment pallier le manque d'inspiration

Il est impossible de pouvoir écrire un article quand vient le manque d'inspiration, c'est une évidence.

Pour pallier à cela, j'ai mis au point une stratégie qui m'aide beaucoup.

Vous vous êtes, peut-être rendu compte qu'outre la gastronomie, une de mes passions est la photographie.

Il y a fort longtemps en lisant un article sur l'interview d'un grand photographe, celui-ci disait qu'il avait une méthode pour ne pas oublier un lieu de photographie quand il n'avait pas son appareil photo, c'était de porter toujours sur sui un calepin sur lequel il notait tout.

Tiré de cette idée, ma stratégie est tout simplement la suivante : écrire de suite pour ne pas l'oublier et noter, quand je le peux une idée, quand celle-ci me passe par la tête.

Pas plus tard qui hier, j'ai, par flemme, oublié d'applique cette méthode, et bien sûr, l'article s'envola.

Cela m'arrive, hélas assez souvent.

Encore un de ces articles que vous ne lirez pas.


Jeanne Moreau - J’ai la mémoire qui flanche (1963)

23/02/2018

Cuisine lenteur dégustation express

 

Dernièrement, en regardant un journal local en ligne, je découvris une recette extraordinaire.

Celle-ci décrivait une recette un peu particulière.

Je vous la cite en substance :

 - Temps de préparation : une heure.
 - Temps de cuisson : cinq minutes.

Je pourrai rajouter, pour être caricatural :

Temps de dégustation : une minute.

Sans commentaire.

21/02/2018

Sourde, muette et... aveugle

L'autre jour, en revenant du conservatoire de Région, avec ma fille, Je me retrouvais, dans le tram avec deux personnes sourdes et muettes (cela va de pair ; les sourds n'ayant pas le retour son, sont "muette", enfin ils ont beaucoup de mal à se faire entendre avec les sons qu'ils émettent. C'est pour cela qu'a été inventé le langage des signes par l'abbé de l'Epée.

Non seulement ils communiquaient dans leur langues, mais l'un montrait à l'autre une vidéo sur son Smartphone.

Cette scène peu commune me fit songer à deux patient que je recevait en consultation. L'un était sourd muet. L'autre aussi. Cela est courant chez les sourds et muet, car, se rencontrant dans leurs écoles, ils se marient entre eux, d'autant qu'il ont le même handicap.

Jusque là rien tout cela est tout à fait normal si ce n'ait que madame, outre sa surdi-mutité était... aveugle.

Elle était atteint d'un syndrome d'Usher.

Ils donnèrent lieu a un enfant qui n'était atteint d'aucune pathologie en dépit de la maladie de cette pathologie.

Ils communiquaient entre eux avec un langage un peu particulier, lui lui écrivant dans la main.

Pour communiquer avec eux, je passait par lui en écrivant sur un bout de papier. J'avais bien essayé Word, mais cela n'était pas pratique ca il fallait, à chaque fois, que je tourne l'écran car, je ne sais pas "taper à la machine". J'ai vite arrêté cette méthode pour en revenir a à l'ancienne.

Cela donnait une scène un peut surréaliste.

Or, il se trouve, qu'une fois, il me l'amène car il me dit, enfin il m écrit plus tôt, qu'elle est très fatiguée.

Ne pouvant que défilement causer avec elle pour avoir de plus autre renseignements séméologiques, je me retrouvait dans le cas de la Médecine vétérinaire. Excuser moi mes termes, mais on peut dire qu'il était dans le rôle du maître et qu'il amenait son animal de compagnie car il se trouvait malade.

Je décidait donc de débroussailler le terrain, remarquez je l'aurait fait quand même, un bilan biologique assez poussé.

Le résultat fut sans appel, elle avait une anémie du feu de dieu.

Comme elle était en péri ménopause, je lui demandais si elle n'avait pas des règles abondantes. Il me confirma ça de suite. Pourquoi ne me l'avait il pas dit cela plus tôt !

Après lui avoir donné un traitement avec du fer, vu l'abondance de ses perte, je l'adressait à un gynécologue.

Celui-ci eut bien de la chance d'avoir diagnostic tout cuit qui lui était fourni par la lecture de ma lettre.

C'est ce que nous appelons, entre nous, une histoire de chasse.

En l'occurrence, dans ce cas, c'est à la pêche qu'il m'a fallu aller aux renseignements.

19/02/2018

L'avant ski

Comme vous le savez, mes dernières vacances se sont passées à la montagne confer mon article précédant. C'était, entre autre, pour continuer les leçons de ski de l'année dernières pour ma fille.

Or, en revenant de la station, celle ci-nous demanda pourquoi on appelait les chaussures des après ski.

Nous de lui expliquer pourquoi, que ce sont, tout simplement, des chaussures que l'on met après avoir skier.

Et elle de nous répondre : "Oui, mais avant le ski, on devrait les appeler des avant ski".

Imparable logique.

08/02/2018

Vacances d'hiver 2018

Ax 3 Domaines


Mon blog sera fermé pour cause de vacances jusqu'au dimanche 18 février.

Cette année, ce sera encore au sport d'hiver à Ax les thermes que connait bien un de mes fidèle lecteurs.

Ma fille pourra, ainsi continuer ses leçons de ski au 3 domaines.

J'espère que les vacances de cette années seront plus calmes que celles de l'an dernier où ma fille trouva le moyen de s'enfermer dans la salle de bain et réussi, aussi, à tomber dans le pédiluve.

Pour moi, le sport se limitera, comme l'an dernier, à de nombreuses balades aux alentours, dans la neige, pour admirer les fabuleux paysages au silence reposant et au... ski bar. L'an dernier mes trois leçons de ski se traduisirent par un échec cuisant. Visiblement, j'ai passé l'âge.

Au menu, outre le ski bar, la traditionnelle fondue savoyarde et l'incontournable vin chaud maison dont je vous recommande ma recette.

07/02/2018

Comment transformer un fichier pdf en fichier jpg

 

Dernièrement, je voulu prolonger, en ligne, mon abonnement au tram.
Pour cela il était demandé une photo au format JPG.

Je procédai de la façon suivante :

Je scannai ma photo et je l'obtins, ainsi, en fichier PDF.
Pour transformer ce fichier pdf en fichier jpg, c'est très simple (enfin presque, si l'on si connait).

Il suffit d'utiliser PDFCréator.

- Clic droit sur A propos de PDFCréator.
- Menu déroulant (sur Profil) Profil JPEJ (fichier graphique).
- Cliquer sur Enregistrer

Voili voila.

Je pus, ainsi, renouveler, en ligne, mon abonnement au tram.


Les Frères Jacques "la photographie"

03/02/2018

La cuisine Bordelaise n’existe pas

Le pont de pierre à Bordeaux

 

Sous son aspect provocateur , je vais essayer de vous démontrer le bien fondé du titre de cet article.

Si la cuisine Bordelaise n’existe pas stricto-sensu, cela vient du fait qu’elle est importée de plusieurs cuisine régionales limitrophes que sont :

- La cuisine Landaise
- La cuisine Périgourdine
- La cuisine Basquaise

Pour explique cela, j’ai une théorie qui vaut ce qu’elle vaut.

Il fut un temps, pour des problème d’économie locale, les jeunes filles de ces régions, furent obligées de monter à Bordeaux, la capitale du Sud-ouest.

Elles importèrent, alors, avec elles, la cuisine de leur région, leur cuisine ancestrale.

C’est de ce savant mélange qu’est née la cuisine Bordelaise.

Petite démonstration :

Une cuisine est très connue et réalisée à Bordeaux, depuis les années soixante, celle des pays d’Afrique du nord : la cuisine de l’Algérie et du Maroc.

En effet, à cette époque, suite à l’abandon des colonies Française en Algérie et au Maroc, les «pieds noirs» comme il furent surnommés, ont été obligés de s’expatrier en France en abandonnant tout, sauf leur culture.

Ainsi, fut importée la cuisine de ces pays : le cuisine «Pied noir».

C’est pour cela que le couscous fit un malheur à Bordeaux,

Je pense, ainsi, vous avoir convaincu du bien fondé du titre de mon article.

P. S. : A sa décharge, on peut, cependant, lui reconnaître, quand même, l'entrecôte à la Bordelaise, l'alose (dont la pêche est interdite), mais, surtout, la lamproie à la Bordelaise.


Lamproies à la bordelaise - Les carnets de Julie

01/02/2018

La Cuisine authentique


Maintenant, en cuisine, on a tendance à utiliser des ingrédients qui étaient introuvables dans la cuisine traditionnelle de nos grand mères, mais aussi en utilisant des légumes hors saisons.

Je ne veux que pour exemple mon article "Poulet basquaise à la cocotte minute façon Docteur Sangsue", ou, en accompagnement, je propose la bonne vieille patate que l'on trouvait au Pays Basque d'antan.

Point de riz ni de pâtes fraîches.

Au Pays Basque, la maitresse de maison autrefois, ne pouvait utiliser que les légume du terroir, ceux qui poussaient dans le jardin, en l'occurrence la pomme de terre.

C'est pourquoi, dans cet article, je prône, en respectant la cuisine authentique, celle d'autrefois, de n'utiliser que des légumes du terroir

Mais se surajoute, aussi, à cela, la concordance avec les saisons. Par exemple, point de tomate et de poivron en hiver : La basquaise se fait en été !

Voilà, à mon avis, ce qu'est la cuisine authentique. Ce n'est, ni plus ni moins, que celle d'autrefois.

30/01/2018

Poulet basquaise à la cocotte minute façon Docteur Sangsue

 
Pour quatre personnes :

- 4 cuisses de poulet
- 6 tomates
- 1 oignon
- 1 poivron rouge
- 1 poivron jaune
- 1 gousse d'ail
- Quelque brins de persil (facultatif)
- 1 bouquet garni
- Piment d'Espelette
- Graisse de canard ou, à défaut, huile d'olive


Préparation :
Coupez l'oignon en lamelles.

Coupez les tomates en morceaux.

Coupez les poivrons en deux et enlevez la partie centrale. Enlevez bien tout les pépins puis coupez les en dés.

Dans la cocotte minute, faites dorer les cuisses de poulet dans un peu d'huile d'olive en salant et poivrant chaque face.

Réservez

Enlevez l'excédent de graisse (laissez en suffisamment pour blondir les oignons).

Faîtes blondir les oignons

Rajoutez les tomates et les poivrons coupés en dés.

Rajoutez le bouquet garni, le persil, l'ail écrasé et 1/2 cuillère à café de piment d'Espelette.

Faites comploter les tomates en remuant régulièrement.

Faites réduire la préparation.

Rajoutez les cuisses de poulet côté peau vers le dessus.

Cuisson :

Fermez la cocotte minute et laissez cuire 10 mn après rotation de la soupape.

 

Accompagnement :
Pour le légume : De façon authentique, autrefois, au Pays Basque ce ne pouvait être que des pommes de terres bouillies ou sous la cendre, mais, maintenant, on peut utiliser, des pâtes fraiche ou du riz.

Pour le vin : Un Irouléguy.


Le championnat d'Irrintzina* à Urcuray

 

*L'Irrintzina est le cri des bergers basques imitant le hennissement du cheval. Ce cri festif, qui ponctue souvent les danses basques, sert à se signaler en montagne.

27/01/2018

Installation de Lubuntu 17.10.1 à la place d'Ubuntu sur le vieil ordi du Docteur Sangsue

 

En voulant récupérer mon vieux Pentium IV cadencé à 2,4 Mhz, je vous narrai, il y a peu, mon installation, sur ce lui-ci, d'Ubuntu 12. 04 LTS 32 bits cf mon article : "Installation d'Ubuntu par le Docteur sangsue".

Comme je vous le disais dans cet article, je me cite, "l'accès à mon blog rame. un peu, comme dans le bon vieux temps de la connexion en bas débit (RTC, le précurseur de l'ADSL), cela prenait du temps quand on chargeait des fichier de photos volumineux"

Il me vint, alors, à l'esprit de savoir s'il n'existait pas une version plus véloce que celle d'Ubuntu 12.04.

Après des recherches sur le Net, je tombais sur cet article : "Les meilleures distributions Linux ultra légères".

Dans cet article, mon choix se porta sur la distribution Lubuntu. Pourquoi ce choix ? En effet dans cet article, il était précisé, je cite: "Lubuntu est la plus connue des meilleures distributions Linux ultra légères".

Lubuntu est une version dérivée d'Ubuntu, plus légère, plus économe en ressources matérielles, et moins consommatrice en énergie.

Les exigences du système sont les suivantes : Lubuntu nécessite un processeur de type Pentium II cadencé à 800 Mhz. Le système requiert 5 Go d'espace disque environ. L'installation par le Live CD (graphique) exige 700 Mo de mémoire vive au minimum.

En résumé, le processeur doit être au minimum de 800 Mhz, la RAM de 700 Mo tout en sachant que l'espace disque occupé est de 5 Go.

Voici le lien pour télécharger la version francisée de Lubuntu 17.10.1. Pour un vieil ordi, il faut sélectionner la version 32 bit.


Lubuntu 16.04.1

N. B. : Je vous décris brièvement mon installation. En bas, j'ai installé, dans le salon, mon vieux Pentium IV appareillé d'un répéteur WiFi NETGEAR. Ce qui fait que j'ai un débit descendant de 10 Mbit/s.

Avec Lubuntu 17.10.1 32 bit Fr, j'ai retrouvé ma vélocité du temps de Windows Xp. A la différence, cependant, que j'ai un système d'exploitation récent avec l'avantage de ne pas être attaqué par des virus. Je surfe, actuellement, sans antivirus et ceci sans danger.

Si vous avez un vieux PC, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

25/01/2018

La médecine d'aujourd'hui comparée à celle du Docteur Sangsue du temps de son exercice professionnel

 

Comme je suis à la retraite, il a bien fallu que me trouve, rapidement un Médecin Référent.

Sur les conseils d'un ami, j'allai voir en consultation ce Médecin là car, comme me l'avais dit, il prend de nouveaux patients.

Il était loin, très loin (il fallait faire, pour y aller, une correspondance entre deux tram, mais c'était pour la bonne cause.

Car il m'en fallait un Médecin Référent à tout prix.

Or, il se trouve qu'il y a quelques jours, je fus atteint d'une sinusite maxillaire gauche rebelle. Je téléphonais à un cabinet de groupe de deux femmes. Il me fut répondu : "aucun de ces Médecins ne prennent de nouveaux patients".

Je téléphonai donc, à un autre cabinet Médical, aussi, près de chez moi. Il était tenu, aussi, par une femme.

Il me fut répondu : "Je n'ai qu'un rendez-vous disponible que dans six jours".

Au bout de deux jours les écoulements furent moins verts mais étaient aussi épais, tout comme les crachats, excusez moi de cette précision peu ragoûtante.


Dans le temps, je donnai, dans les sinusite, un antibiotique plus un corticoïde, celui-ci à visée anti inflammatoire.

Comme j'avais sous la main, du BI-PROFENID*, un anti inflammatoire pur, je le pris.

Deux jours après j'étai guéri.

Etais-un bon Médecin dans le temps ?

Je téléphonai, donc, pour annuler le rendez-vous.

Bientôt, il n'y aura qu'une solution, à Grandville, aller au cabinet de consultation d'SOS Médecin. En effet, depuis déjà pas mal de temps, SOS Médecins au lieu d'assurer les visites ont ouvert un cabinet de consultation avec une flopée de Médecin.

Comme il est loin le temps ou j'avais des consultations tous les jours.

En temps que Médecin en fin de carrière, Je n'étai plus qu'un dinosaure.

Et maintenant, je suis terrassé par la nouvelle génération.