Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2015

L’utilisation originale d’un blog par le Docteur Sangsue : Un exemple, le poulet basquaise

Crédit Photo : http://www.semantis.fr/blog-actualites-de-semantis/


Il y a une méthode originale que j’utilise pour mon blog, c’est de m’en servir pour mon propre compte comme un lecteur lambda.

Je veux dire par là que, quand, par exemple, je ne me souviens plus d’une de mes recette de cuisine, je me replonge dans mon blog, car comme je me rappelle quand même de ces « innombrables » recettes, il me suffit, alors, de taper, sur Google, les mots clés de celles-ci.

Mais, avant d’en arriver là, faut-il, encore, avoir écrit un certain nombre d’articles.

Par exemple, dernièrement, l’envie me prit de faire goûter à ma petite famille, affamée, un poulet basquaise. Mais j’avais oublié les proportions des ingrédients.

Je décidais donc d’utiliser mon blog pour cela.

Je tapais, sur Google, les mots clés : poulet basquaise docteur sangsue.

Trois liens arrivèrent en tête, hormis l'article d'aujourd'hui : "L’utilisation originale d’un blog par le Docteur Sangsue" : Un exemple, le poulet basquaise" :

 - Poulet Basquaise Express à la Cocotte Minute Fast Cooking façon Docteur Sangsue.
 - Poulet Basquaise Fast Cooking.
 - Recette de la piperade façon Docteur Sangsue : Poulet et Thon Basquaise.

Je réalisais donc ma recette en faisant un mix de mes trois recettes, ce que je fais habituellement quand j’élabore une recette sur le Net.

En exécutant cette recette, il en découla la recette finale, tout au moins pour l’instant, un ajustement, tant en modifiant les ingrédients qu’en modifiaient les proportions, voici la dernière mouture :


Pour 4 personnes :
 - 4 hauts de cuisses de poulet
 - 3 boites de 400 g de pulpe de tomate
 - 1 oignon
 - 2 gousses d’ail
 - 4 brins de persil
 - Sel (pas trop à cause du sel de cèleri)
 - Sel de céleri
 - Poivre
 - 1 bouquet garni (Thym et 1 feuille de laurier coupée en trois)
 - 1 cuillère à café rase de piment d’Espelette


Servir avec des tagliatelles fraiches*.

Et en vin, en hiver on peut tenter un rouge, un Irouléguy, un bordeaux, en été, des vins des Pays de Loire (Chinon, Saint Nicolas de Bourgueil), servis frais (vers 12°C),  feront très bien l'affaire.


*Liste des pâtes : allez sur Wikipedia, vous ne serez pas déçus.

02/04/2015

Un Blog mûr avec de petits soucis

Là où je m’aperçois, malheureusement, que mon blog est mûr mais cela est dû surtout à mes récents petits soucis, c'est que j’ai totalement oublié ça :





Eh oui, hier, c’était le premier avril.

Pour me rattraper, un viel article de 2013.

13/02/2015

Vacances au froid et au chaud

Copyright: Thyon-Région Tourisme

http://www.skiinfo.fr/suisse/photos-id150913--vue-sur-la-...

 

Je tiens à préciser que je ne vais pas dans cette station de ski, mais que cette superbe photo illustre bien mes propos.

 


           Le Cabinet Médical du Docteur Sangsue

            sera fermé jusqu’au Dimanche 22 Février.
       

     EN CAS D'URGENCE TÉLÉPHONEZ A SOS MÉDECINS

                     EN CAS D'URGENCE GRAVE

                    TÉLÉPHONEZ AU SAMU, LE 15

 

C’est en ces termes un peu déshumanisées que j’annonce ma patientèle de façon élégante mon départ en vacances pendant une semaine.

La station : Ax-les-Thermes.

Je pars tout jute après m’être remis d’une grippe en dépit de la vaccination suivie d’une Bronchite carabinée.

Je vous quitte pour revenir en pleine forme avec, qui sait, quelques anecdotes, non médicales et croustillantes

Sur les spectacles offerts par la neige, la station et ses touristes.
Et sur sur les spécialités locales. Ce qui me permettra, peut être de juger la station de ski de moyenne montagne avec ses spécialités culinaires et de juger un ou deux restaurant ou m’entraine ma mie.

J’aime plutôt le chaud, mais la petite prendra ses premières leçons de ski.

Et puis il y a, aussi la thalassothérapie que m’a fait, déjà, découvrir ma mie, et j’’avoue y avoir pris goût. Je vous le disais, j’aime le chaud.

Et puis il y a...

Le vin chaud.

17/01/2015

Les erreurs du blogueur




Mon Blog a été crée le 7 juillet 207 2007, huit ans déjà cette année!

Cela me permet de faire un bilan sur quelques erreurs capitales que j'ai commises.

Mais ce ne sont pas des erreurs rédhibitoires et punissables au niveau de la Loi.

Je conseille, à ce propos, à ce que cela intéresse, de lire l'article "Blogueurs et Responsabilité Reloaded", sur le blog de Maître Eolas : "Journal d'un avocat".

Au début, on s'émerveille de tout. tout est sujet à article, même le plus futile, comme "le muguet du premier mai".

Puis vient le temps du manque d'imagination, alors on a tendance à copier coller, la chute se fait sentir et le couperet tombe progressivement mais immanquablement.

L'imagination revenant, les articles se font, à nouveau intéressants. Le blogueur peut alors commettre des erreurs fortuites ou maladroites mais dans mon cas pas mal intentionnées.

Une de mes première erreurs fut comico-dramatique consista à révéler à mon hébergeur une pseudo attaque virale qui me valu d'être exclu pendant quelques de la Blogosphère visible, ce qui me fit plonger dans les sondages.

Une deuxième erreur que je regrette profondément est un article que je ne citerai pas, j'en ai tellement honte, que j'y regarderai à deux fois avant d'écrire pareille chose.

Parfois, aussi, le blogueur a ses propres soucis qui le rendent moins réceptif à ses lecteurs et lui font commettre des erreurs, vis avis de ses dits lecteur.

Avant d'être blogueur celui-ci n'en est pas moins homme.

C'est pour cela qu'il commet toutes ces maladresses.

03/12/2014

Je vous annonce la mort d'un Blog

Crédit Photo : http://www.1-referencement.com/

 


C’est toujours dur d’annoncer la mort d’un Blog.

En effet, comme dans la vie, les Blogs évoluent dans le temps, ils naissent vivent, meurent et tombent dans l'oubli.


Crédit Photo : https://blutriskell.wordpress.com/tag/morte/

Un Blog nait, tout petit nourrisson, tout fragile, grandit, atteint sa maturité, puis, au fil des temps, l’auteur, commence à s’user, le Blog vieillit et baisse dans les "sondages". Ce qui décourage encore plus son auteur qui cesse sa publication.

Le Blog est mort.

En effet, le temps s'écoule. Le tic tac de l'horloge est impitoyable.



D'après un poème de Charles Baudelaire


Dans un de mes articles : "Bigard et le Docteur Sangsue", Je citais un des un des premier Blog Médical majeur, "Grange Blanche le blog d'un cardiologue" qui eu l'immense mérite de recenser tous les Blogs Médicaux d'une part et d'avoir l'idée géniale de créer le "Carnaval des Blog Médicaux" : Une joute d'articles entre les différents Blogs Médicaux qui voulaient bien y participer, nous étions un peu moins d’une dizaine, et ce à trois sessions, au moment du carnaval, bien évidemment, c’est là que l’on peut se libérer de tous les jougs qui nous entravent.

Le Docteur Sangsue, naturellement participa à ces trois épisodes.

Ces épisodes eurent lieu sur son blog hébergé par Hautetfort, puis il créa un nouveau Blog sous le nom "Grange Blanche" sur son propre site.

Au départ, les blogs s'émerveillaient de tout ! J''avais même écris un article sur "Les marronniers et l'heure d'été" reprenant un de mes articles : "L'histoire de l'heure d'été/hiver", le principe même du marronnier, en terme journalistique : un article qui revient tous les ans et qui permet de boucler les trous du journal.

Mon Blog a été crée le 7 juillet 2007, sept ans déjà ! Avec, comme titre "Première" est resté aussi diversifié qu'avant, il est resté fidèle au cahier des charge du début des "Blogs Médicaux". Certes mon blog a mûri. Mais Il faut dire, qu'avec les Réseaux Sociaux les Blogs ont perdus de l'intérêt, voire, commencent à être dépassés. Pourtant dans un Blog le lecteur prend du plaisir à lire et l'"écrivain", bien grand mot s'il en est, à écrire. Un autre aspect méconnu, l'"écrivain" essaye d'écrire de mieux en mieux pour capter l'intérêt du lecteur, et pour cela, cela peut paraitre paradoxal, apprend véritablement à écrire de mieux en mieux, enfin, tout au moins,essaye, en tout cas il y prend un infini plaisir.

Personnellement je me force à faire des articles courts qui sont beaucoup plus captivant, car lassant moins l'attention.

Au tout début, dans les "Blogs Médicaux", il n'y avait pas que de la Médecine.

Puis apparurent les Blogs Médicaux que j'appelle "Intégristes" ne parlant que de Médecine et surtout de la relation Médecin Malade et du respect du patient, perdant parfois toute notion avec la réalité : Le Médecin existe aussi et doit savoir se faire respecter, certes avec tact et mesure.

Un Blog sortait du lot, celui de Borée, mais devant la dégradation du statut de Généraliste, de sa qualité de vie et de sa charge de travail, il dévissa sa plaque et son Blog mourut de lui même. Il raconte cela très bien dans un de ses deniers article en date du 18 mars 2013 : "Fin de partie".

Puis "Grange Blanche" évolua, surtout, vers des articles cardiologiques très pointus que les articles "grand "public" originaux et divertissants de l'ancien temps.

Mon Blog est resté fidèle à ses origines, il est resté très diversifié, dès son départ le 7 juillet... 2007 ! Sous le titre : Première. Il avait pour objectif d'alterner, Médecine, recettes de cuisine, œnologie, et articles divers, de préférences humoristiques parfois coup de gueule, parfois "scientifiques" et j'en passe… Tout ceci faisant, vraiment plutôt, un blog atypique médical, mais recensé par Teads LABS, ICI,  , dans la rubrique : Top Blogs.

Au départ, j’annonçais la couleur : "Blog atypique expérimental".

Bien sûr mon Blog a évolué, moins d'émerveillement, avec plus de "réflexion, mais autant de verve, car dans ma tête j'ai quinze ans).

La maturité d'un Blog est due à la maturité du "Blogmestre".

Malheureusement, Le " Blog d’un Cardiologue", après sept ans de publications régulières vient de mettre fin à son aventure.

Son auteur, sous le pseudonyme de "Lawrence Passemore" de son vrai nom, Jean-Marie Vailloud, vient de clôturer son Blog.

C'est la vie.

 

khaled - c'est la vie

 

Je m’aperçoit en cliquant sur le lien que son blog existe toujours, Son auteur a changé d'avis.

Il en est de même pour le blog de Borée, Borée vient à nouveau de publier .

La morale est qu’il faut toujours actualises ses liens.

07/11/2014

Le Blogueur et le Photographe




Il y a, à mon avis, une similitude dans la façon de traiter le sujets tant pour un Blogueur que pour un Photographe.

Le Blogueur est une sorte d'écrivain de bas de gamme, un écrivaillon. Les vrais écrivains, enfin certains, chacun travaille à sa façon, ne se déplacent jamais sans un carnet pour noter les idées qui leurs passent par la tête.
Il ne faut pas oublier, bien évidemment, que l'écriture est apparue bien avant la photographie, mais le dessin, lui, est antérieur à l'écriture, il n'y a qu'à voir l'homme des cavernes.
Le Bloguer devrait, à mon avis, se déplacer toujours avec un carnet pour noter les idées de ses sujets d'article tout comme le photographe qui ne sort jamais sans son appareil photo pour ne pas rater l'instant fabuleux qui fait d'une photo une photo extraordinaire, bien sûr, il faut maîtriser la technique, mais l'ici et maintenant est primordial ; il ne faut jamais se dire ah si j'avais amené l'appareil photo !
Bien sûr... je ne le fais jamais !

 



03/11/2014

Bigard et le Docteur Sangsue





Pourquoi ce titre ?

Que vient faire le modeste Docteur Sangsue avec ce Montre sacré qu'est Bigard ?

Même si on l''aime ou on ne l'aime pas, Bigard, c'est indéniable, est un génie, c'est une bête de scène.

En son temps, du temps bouillonnant et fertile du début des Blogs apparut une branche particulière, une spécialité : Les "Blogs Médicaux".

Le chef de file incontesté fut Grange Blanche, connu, aussi très, rapidement, sous le nom de Lawrence Passmore, En référence au roman de l'écrivain britannique David Lodge publié en 1995 dont le héro s'appelle Lawrence Passmore. Son blog s'appelle maintenant "Grange Blanche, le blog d'un cardiologue".

Le deuxième larron s'appelait ZECLAR. Son nom faisait allusion à un antibiotique, de la classe des macrolides, le ZECLAR*. Depuis, il a disparu de la circulation. c'était un Urgentiste qui a été en Antarctique pendant six mois en tant que médecin d'un groupe de chercheurs. Son blog, alors, était vivant et les photos parlantes "le poids des mots le choc des photos", allusion à une Pub de Paris Match.

Ils eurent une idée de génie, au moment du carnaval, de créer : "Le carnaval des Blogs Médicaux".

Cela consistait, pour tout les blogs médicaux en la rédaction d'un article qui était publié sur le Blog de Grange Blanche : un honneur et une consécration.

Bien sur, le Docteur Sangsue avait, dès le début crée son blog médical et, tout naturellement, participa à cette "joute" exaltante.

Or donc, lors d'un carnaval, il en eu trois, je ne sais plus lequel l'"incident" se produisit.

Je publiais l'article suivant : "Mes expérimentations Médicamenteuses".

Dans cet article, je racontais, entre autre, les effets secondaires redoutables d'un antibiotique, une fluoroquinolone, qui venait de sortir, le ZAGAM* (SPARFLOXACINE), celui-ci pouvant provoquer des brulures au second degrés tout cela pour la prescription d'une simple bronchite.

Quelle ne fut pas ma stupéfaction quand je vis qu'un des candidat avait eu le culot de montrer un sketch de Bigard, fort bien fait d'ailleurs reprenant mon idée (de génie, il faut croire).


l'auteur du scénar de base était votre serviteur, le Docteur Sangsue. L'erreur utilisé par le médecin auteur de ce plagia fut de prendre une vieille fluoroquinolone : le CIFLOX*. Cela était il dû à une certaine reconnaissance du plagia qui ne lui permettait pas de "plagier totalement".
On appelle cela en droit : "Vol de propriété intellectuelle"(art. L. 122-4 du CPI) Le CPI est le Code de la Propriété Intellectuelle.

Références :

  - Légifrance.

  - Stéphane Bouilland : (explication).

Depuis, il y a prescription, pour moi, et puis peut-être, c'est, une excellente occasion de faire remonter mon blog dans les sondages.

29/10/2014

Retour des morts vivants

 


Une assez longue absence de mon blog. Pourquoi ?

Je reviens des morts vivants !

Croyant être victime d'une attaque virale, j'avertis illico mon hébergeur de cette situation préoccupante. La réaction qui s'imposait fut imminente ; suspension de mon blog.

Mais, hélas pour moi, je m'étais inquiété à tort ! J'étais, en quelque sorte pris à mon propre piège.

Mon blog fut alors suspendu, et, après vérification, Hautetfort vient juste de lever la suspension de mon blog juste aujourd'hui.

Je reviens des morts vivants, à la veille d'Halloween.

Espérons que Google dans sa magnanimité, rétablira, lui aussi,rapidement le lien vers mon blog.

 


Le Bal des Vampires - Bande Annonce Officielle

Roman Polanski




19/08/2014

Le Pack Domino

Crédit Photo : http://abonnez-vous.orange.fr/

 

Le Pack Domino est prêté gracieusement par Orange lors d’une panne Internet.

Il permet de se connecter en Wifi (il remplace les antédiluviennes clés USB Wifi).

Le Pack Domino fonctionne, maintenant, en 4 G, ce qui est loin d’être négligeable, mais…, il y a un mais, qui est de taille. Dans certains cas, nous le verrons ultérieurement.

Dans ces cas, cela le rend pratiquement inutilisable, voire totalement inutilisable.

Eh oui, même les technologies les plus ingénieuses ont leurs limites!

Dommage, c’est quand même un outil extraordinaire !

A Grand ville, j’ai, comme test de Bande Passante Descendante, avec IT espresso, 10 Méga bits/s avec le Pack Domino !

Fascinant !

Alors qu’avec ma connexion, téléphonique filaire classique, pour un abonnement à 8 Méga, je me trainais péniblement à… 6 Méga et cela avant ma dernière panne Internet !

Je décidais donc d’acheter pour 1 € symbolique un Pack Domino mais pour un abonnement qui me liais pour un abonnement d’un an à 14 € par mois. Ce qui me permettait :

1°) De pallier une nouvelle panne Internet et surtout d’avoir, enfin, une connexion décente à 10 Méga.

2°) A pouvoir bénéficier, dans toute la France, enfin, presque partout, c'est-à-dire, dans quelques endroits limités beaucoup fréquentés, un peu comme, souvenez vous de ce temps pas si lointain du temps du début des téléphones portables où «la communication ne captait pas, faute d’antennes relais».

En effet, Lors de mes dernières vacances à Bidart, c’est très péniblement que j’ai réussi, et ce, de façon très épisodique à mon Blog, pour ce qui est de poster il en était hors de question.

Cruelle déception !

Trop loin d’une antenne relai.

Bidart n’est pas une station de villégiature assez connue, c’est d’ailleurs, un peu pour cela que je l’ai choisie, car elle est un peu à l’abri de la foule des vacanciers.

J’ai toujours pensé que le touriste tue le tourisme ;-).

Lors de ma deuxième semaine au Verdon, je n’ai même pas essayé mon Pack flambant neuf. Le technicien d’Orange qui m’avait expliqué le fonctionnement de celui-ci m’avait dit qu’au bout du bout (au trou du c… du monde) trop loin des antennes relai, rien ne passait, sauf le mouettes.

J’aime bien, aussi, le Verdon.

Car... il n’y a personne.

Quand à Soulac, c’est resté une station balnéaire encore familiale, Il y a encore peu de monde, ce qui est loin d’être le cas de Lacanau-Océan, ou, là, le Pack Domino passe du feu de Dieu !

C’est tout dire !

Eh oui, on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre, la crémière et...

Bref, le Pack Domino...

Me sert surtout…

Chez moi

A Grandville !

Ou alors, il faudrait que je change mon fusil d’épaule et que j’aille en immersion dans des lieux à foultitude touristique.

Plutôt crever !

J’aime trop la nature ma tranquillité et les restaurants simples, authentiques.

A ce propos, lors de mon séjour au Verdon, j’ai découvert par l’intermédiaire d’un vendeur de vin dans le marché de Soulac, une petite guinguette FA BU LEU SE !

Il en reste encore. Profitons en vite avant que les Bobos ne les découvrent, les dénaturent bousillent le cadre, la cuisine et fassent grimper les prix et ce de façon exponentielle.

Ne comptez pas surtout pas sur moi pour vous donner son adresse !

Désolé.

C’est comme les endroits à cèpes cela se garde jalousement ;-).

02/08/2014

C’est le souk à la maison

Souk




Comme vous avez pu le remarquer, j’ai eu une « légère absence sur mon Blog » et ce, lié a plusieurs phénomènes plus ou moins graves.

Dans l’ordre d’apparition.

1°) D’abord, la mort d’une de mes souris (mouse in English, raton en Español), préférée, certes sur le retour d’âge, une Logitech* (LASER), une RX 1000 filaire, j‘y étais très attaché. Elle avait une beauté intrinsèque, épurée une superbe couleur de robe, à la fois noire et grise, je ne vous parle pas de son clic droit et gauche d’une sensualité... Elle commençait, à terriblement me manquer.

Je crus d’abord à une attaque virale, celle-ci étant gelée, puis il fallu se rendre à l’évidence, à son décès, brutal, par infarctus.

Ce fut un choc incommensurable pour moi. Un terrible deuil à gérer.

Petit aparté, l’avantage du filaire sur le Bluetooth, c’est qu’il n’y a pas de piles à changer, d’où, pas de problème d’autonomie, quand les piles sont nases…

2°) Je perdis, successivement, deux multiprises avec interrupteurs rouges indiquant ON/OFF, avec des superbes grésillements et des odeurs d’Ozone - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ozone - qui vont avec.

3°) Bien plus grave cette fois, une panne d’Internet, avec un dédit descendant ridiculement bas à 0,5 Méga ! Les connaisseurs apprécieront.

Oui, décidément, je les accumule !

Mais, comme vous le verrez, toute panne a ses avantages.

Cela peut paraître paradoxal, mais c’est dans l’erreur que l’on progresse le plus.

Je me retrouvais avec un débit descendant de 0,5 Méga au lieu des 6 Méga précédents.

Le technicien sous traitant d’Orange, Inéo, soutins allègrement, que c’était notre ligne intérieure qui était défectueuse, car elle n’était pas continue, alors que c’est un de ses collègue qui installa cette ligne, sur les demande de ma femme car je laissais trainer un fil de téléphone d’une dizaine de mètres, qui marchait fort bien, ma fois certes c’était un peu inesthétique j’avais bricolé une fixation aux. Encoignures des portes, ça pendouillait le reste du temps, mais ça marchait bien. La première panne venait bien d’Orange et pas de moi !

J’étais un peu à cran de ce que me dis ce technicien là.

Moi de lui dire, agacé : « Encore une DTU non respectée » ! confer ICI.

Lui de me rétorquer : « C’est quoi une DTU » ?

Énorme, quand même, pour un soit disant technicien !

La solution me fut fournie, gratuitement, pour un moi et, efficacement, par Orange, avec un service commercial défiant toute concurrence, par le prêt d'un "pack Domino" marchant en WiFi 4 G, s'il vous plait !

Ce sera l’objet du prochain Post.

Cela tombe bien mes vacances approchent.

C’est pour prévu pour tout à l’heure.

Décollage à 19 h, enfin, si, ma femme et moi y arrivons.

Direction Bidart, dans le Pays Basque.

Je dois, normalement, pouvoir continuer à tenir mon Blog.

Vous verrez comment.

Patience !

Puis une semaine au Verdon, à la Pointe de Grave, là ce ne sera certainement pas possible.

On ne eut as tout avoir !

C’est ma femme qui, elle, va être contente ;-)


13/06/2014

La Camargue : ses chevaux et ses taureaux avec leurs gardians, les salins d'Aigues-Mortes. Sans oublier ses flamants roses - Blog en Repos pour cause de Vacances




Je vais être absent de mon Blog jusqu'au dimanche 22 juin.

Enfin ma première semaine de vacance !

je pars, avec deux couples d'amis. De quoi bien s'amuser et rapporter de bons souvenirs.

Cette année, je vais fractionner, chaque fois, mes vacances en deux ou trois périodes d'une semaine. J'hésite encore à prendre la dernière.

Cette première semaine sera réservée à la découverte d'une région qui m'est totalement inconnue, la Camargue.





Mon point de chute : le Grau du-Roi.

 

 

A très bientôt.


Bien évidemment, je me suis, un peu, documenté sur le Net.

Ma femme a des moyens, complémentaires, et, certainement, plus efficaces que les miens.Elle, elle prévoie, quand nous seront sur place. Disons que je suis dans la Théorie et, elle dans la Pratique.

La Théorie, cela ne nourrie pas, la Pratique, si !


 La région

 

"La Camargue


Écosystème de la Camargue :

Cet écosystème présente une végétation principalement composée de salicornes et de plantes halophiles (c'est-à-dire des plantes qui supportent l'eau salée).

C'est également un domaine d'élevage de chevaux et de taureaux, de culture du riz et d'exploitation du sel (marais salants).

Cette faune et flore particulière a entrainé la création d'une réserve naturelle nationale sur 13 117 hectares (1927) et d'un parc naturel régional sur 30 000 hectares (1970).


Climat de la Camargue :

La Camargue, et ses principales villes, comme Arles est soumis au climat méditerranéen avec une longue période estivale, chaude et sèche, des hivers doux, un ensoleillement important et des précipitations irrégulières.


Cuisine
Saucisson d'Arles, Riz rouge de Camargue, Agriade saint-gilloise, Broufade, Fricot des barques, Gardianne, Taureau de Camargue, Catigot d'anguilles, Fougasse d'Aigues-Mortes, Tomme d'Arles, Sel de Camargue.

 


Le point de Chute


Le Grau-du-Roi


Le Grau-du-Roi, en occitan Lo Grau dau Rei, est une commune française située dans le département du Gard en région Languedoc-Roussillon.
Ses habitants sont appelés les Graulens et les Graulennes.


Géographie
Le Grau-du-Roi est situé au sud du département du Gard en limite de l'Hérault et de La Grande Motte, sa voisine à l'ouest. C'est l'unique commune maritime du département. Historiquement, le canton d'Aigues-Mortes a été obtenu en contrepartie du canton de Ganges (très riche à l'époque), suite à un échange avec l'Hérault par rapport au découpage initial des départements. Fondée par des immigrants italiens à la fin du XIXe siècle, dans une zone insalubre, entre mer et étangs. Jusqu'aux années 1920, son activité est entièrement tournée vers la pêche et plus récemment, le tourisme (avec Port Camargue).
Construite de part et d'autre d'un grau (brèche dans le cordon littoral ouverte naturellement vers 1570 au lieu-dit Gagne-Petit), entre l'embouchure du Vidourle et celle du Rhône, cette station offre 18 km de sable fin.
La commune est entourée d'étendues d'eau."

 

DOC :

 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Camargue
 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Camargue

28/05/2014

PONT PONT PONT PONT. Air connu

Crédit Photo : Wikipédia - Pont Valentré (Lot)

Un pont que j'affectionne particulièrement et qui me rappelle de bons souvenirs. Cahors est une belle ville.

La petite histoire conte que l'architecte consciencieux (ils ne le sont pas tous maintenant), sur la fin de la construction rencontra un problème de taille une pierre n'arrêtait pas de tomber bloquant, ainsi, l'avancement des travaux. Le Diable lui apparut et lui proposa un pacte. Cet architecte consciencieux vendit, alors son âme au Diable et les travaux s'achevèrent miraculeusement.




Le Blog sera indisponible, pour cause de PONT, jusqu’à dimanche, mais, aussi, en fonction, de mon inspiration.

Savez-vous à quoi je vais employer mon temps pendant cette période de loisir ?

A travailler pour la Maison, bien sûr !

J’ai une allé en pavés qui va du portail au garage et qui longe une partie de la maison jusqu’à la porte de la cuisine. Ma mission : faire les joints avec du sable fin. Enfin, s’il ne pleut pas.



Cédit Photo : http://www.briot.be/dallage-pierre.html

24/01/2014

Les Cabanes Tchanquées de l'île aux Oiseaux

Les Cabannes Tchanquées - Crédit Photo : Archives Personnelles


J'ai pris cette photo lors d'un séjour au Cap Ferret, sur le Bassin d'Arcachon.

Lors d'une visite de découverte, une petite ballade en bateau autour du Bassin, j'ai pris cette photo avec mon APN (Appareil Photo Numérique) Canon PowerShot SX100IS dont je suis particulièrement content. J'ai utilisé le Zoom (x10). Puis, j'ai recadré cette photo, pour éliminer tous les impondérable, ce qui donne une image type panoramique. Il est a noter que le zoom qui augmente le bruit* et donne un léger aspect de brume.

Comme quoi toutes les photographies ont une histoire.

 

Une cabane tchanquée est une cabane en bois perchée sur pilotis typique du Bassin d'Arcachon. Les deux cabanes tchanquées de l'île aux Oiseaux, situées sur la commune de La Teste-de-Buch, sont devenues l'emblème du Bassin. Source Wikipedia.

L'île aux Oiseaux est une petite île située sur la commune française de La Teste-de-Buch au centre du bassin d'Arcachon. C'est un site naturel classé depuis un décret du 21 août 2008. Source Wikipedia.

 

Si vous êtes intéressé par tous mes posts sur la photo, c'est ICI.

 


La véritable histoire de la cabane Tchanquée N°53 par altitude33

22/01/2014

Bricolage – Où l’art de faire des photos réussies

Bricolage – Crédit Photo : Archives personnelles.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir. Vous pouvez re cliquer... Et encore.

 


Comme j'ai trouvé un nouvel "Hébergeur d'Images", celui-ci s'appelle Zupimages, je peux mettre à nouveaux, sur mon Blog, quelques photographies que j'ai réalisé.

Titre :
Voici une photographie réalisée par votre serviteur et que j’intitule « Bricolage », tout le monde comprendra pourquoi.


Comment faire des photos réussies :
La deuxième partie du titre ouvre des portes sur comment faire des photos réussies.

 - D’abord, toujours avoir un appareil photo sur soi.
 - Savoir regarder, avoir l’œil aux aguets.
 - Savoir bien cadrer ses photos, il faut que cela soit devenu un réflexe.

 - Bien prendre ses appuis.


Voila, c’est tout bête.

 

Si vous désirer consulter tout mes post sur la Photographie : C'est ICI.

 

26/12/2013

"Cuisine Express" ou "Fast Cooking"

Crédit Photo : http://mymp.over-blog.com/


De plus en plus les femmes travaillent, ce qui est un bienfait, car modifiant et améliorant ainsi sensiblement le travail des homme avec l'arrivée de ce sang neuf. Si l'on veut, encore cuisiner (les nouveaux pères s'y mettent), il faut une "Cuisine Express".
C'est que j'appelle le "New Cooking" ou plutôt "Fast Cooking".
Il ne faut pas confondre la "Cuisine Express" avec le Fooding, terme à la mode.
Ce sont des recette facile à faire, très rapide à exécuter et, de préférences pas chères.
Ce sont des recettes , à base de produit congelé et de boite de conserve.

Ce concept peut surprendre, mais ces recettes se doivent d'être excellentes et n'avoir rien à envier, gustativement parlant, à la "Cuisine Traditionnelle".

Ces recettes se doivent, je le répète, de répondre au cahier des charges de la rapidité d'exécution.

Merci le progrès (boite de conserve, congélation et micro ondes) donné à l'Homme, par des chercheurs ingénieux. Ce qui permet à celui-ci de s'adapter à la vie moderne.

 

Référence :

Pressure Cooking : http://en.wikipedia.org/wiki/Pressure_cooking



Trois recettes illustrant la Cuisine Express ou Fast Cooking tirées de mon Blog :

Soupe de légumes Express façon Docteur Sangsue

Omelette campagnarde express Fast Cooking façon Docteur sangsue

Blancs de calamars (supions) à la tomate ; recette express façon Docteur Sangsue

14/12/2013

Blancs de calamars (supions) à la tomate ; recette express façon Docteur Sangsue

Crédit Photo : http://cuisine.journaldesfemmes.com/



De plus en plus les femmes travaillent, ce qui est un bienfait, car modifiant et améliorant ainsi sensiblement le travail des homme avec l'arrivée de ce sang neuf. Si l'on veut, encore cuisiner (les nouveaux pères s'y mettent), il faut une "cuisine express".

C'est que j'appelle le "New Cooking" ou plutôt "Flash Cooking".

Il ne faut pas confondre la "Cuisine Express" avec le Fooding.

Voici une recette facile à faire, très rapide à exécuter et pas chère du tout.

Cette recette, à base de produit congelé et de boite de conserve, peut surprendre mais elle est excellente. Elle a surtout l'avantage d'être très rapide à réaliser, elle ne prend qu'un quart d'heure, montre en main.

Merci le progrès (boite de conserve, congélation et micro ondes) donné à l'Homme par des chercheurs ingénieux. Ce qui permet à celui-ci de s'adapter à la vie moderne.

Ingrédients :
 - 1 poignée d'oignons congelés
 - 400 g de blanc de seiches (supions) surgelés
 - 1 boite de 400 g de jus de tomate
 - du piment d'Espelette (si vous n'en trouvez pas, ce n'est pas grave, passez)
 - une gousse d'ail
 - 2 ou trois brins de persil
 - 4 poignées de riz Basmati

Préparation :
Dans une petite cocote minute, faites revenir les oignons. Quand ils sont dorés, réservez les.

Mettre les blancs de supions dans la cocotte et faites sortir le jus (dégorger) cela prend environ cinq minutes. Quand ils sont séparés entièrement et ne sont plus durs, jetez le jus.

Ecrasez l'ail avec le plat d'un couteau et le poignet pour faire ressortir les sucs.

Mettez toute la préparation dans la cocotte minute.

Temps de cuisson :
9 minutes.

Accompagnement :
4 poignées de riz basmati à verser dans l'eau bouillante et faites le cuire 10 minutes.

Boisson :

Ce plat peut se déguster agréablement avec un vinho verde blanc sec, un vin portugais ; le blanc étant légèrement pétillant.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne dégustation.

Je dois un grand remerciement à ma mie, qui m'a révélée cette recette.

 

P.S. : les calamars, outre le terme de supion, peuvent être encore appelées seiches, encornets ou casseron.

P.P.S. : Je m’aperçoit mine de rien que j'ai donné pas mal de recettes de cuisines dans mon blog, si le cœur vous en dit vous pouvez les voir ici :

http://unmetiercasappend.hautetfort.com/archives/category/gastronomie/index-0.html

06/12/2013

Haendel Messiah Trouble Bipolaire et créativité

Les deux visages de Janus illustrant parfaitement le Trouble Bipolaire.




Il y a des jours ou le moral n’est pas trop au rendez-vous. Mais…

Il y a des jours bénis où l’on tombe sur des merveilles.

Dernièrement, sur YouTube, je suis tombé sur une pépite, « le Messie » de Haendel en version intégrale par "The Choir of King's College, Cambridge" accompagné de "l’Academy of Ancient Music". Je l'ai téléchargé, en toute légalité, avec le petit soft HD YouTube downloader déjà cité dans mon blog.

Purement divin.

En ces moments où Noël approche, "Le Messie" tombe bien.

Il faut savoir que le Trouble Bipolaire est une pathologie du cerveau qui atteint en quelque sorte le thermostat régulant l’humeur. Cette pathologie atteint les hommes à part égale avec les femmes. Les patients atteint de cette pathologie ont des « sautes » d’humeur pouvant aller de l’exaltation (Hypomanie voire carrément Manie) à la dépression (État Dépressif Majeur) pouvant déboucher sur une dépression très importante (Mélancolie).

Il a été établi un rapport entre Trouble Bipolaire et créativité. Un certains nombres d’artistes de compositeurs ou écrivains célèbres sont ou furent atteint de Trouble Bipolaire. Confer un de mes ancien post en référence à un article trouvé sur le site www.bipol.com.

Paradoxalement, il semblerait que la peinture aurait tendance à protéger vis-à-vis de la bipolarité.

Heandel était atteint d’un Trouble Bipolaire, il composa « le Messie », en état hypomaniaque, en… SIX jours seulement (il ne dormait quasiment pas la nuit). Le résultat est là, une musique divine, envoutante, des cœurs de toute beauté se fondant avec la musique et cela de façon magique.

Un pur moment de bonheur.

Un petit extrait du Messie de Haendel "For unto us a child is born" pour vous mettre l’eau à la bouche et illustrer mes propos.


Handel -<Messiah>oratorio, HWV 56 / "For unto us a Child is born"

 

Références bibliographique :

"De l’exaltation à la dépression: confession d'une psychiatre maniaco-dépressive", Éditions Robert Laffont, 1997, (ISBN 2-221-09930-3) (Kay Redfield Jamison)

"Touched With Fire" publié en 1993 aux États-Unis mais non traduit en français (Kay Redfield Jamison).

15/11/2013

Halte au lapinisme

Crédit Photo : http://jeuxsoc.fr/jeann

 

Je me permets de répondre à deux commentaires concernant mon dernier post "La palombe et le sanglier".

Ces deux commentaires m'ont procuré énormément de plaisir à les lire.

Je pars du principe que les divergences d'opinions peuvent être rudes mais doivent être constructives et, surtout, permettent de passer d'agréables moments.

Merci Artémis pour tes précisions juridique pour le moins... "précises". Cela caractérise bien la démarche juridique quasi scientifique (en fait, l'application d'une logique scientifique) bien que le droit touche les sciences humaine.

Laurence, je ne voudrais pas me fâcher avec toi, j'ai parfois un parler maladroit et un certain manque de culture, voire un manque certain, ma culture, hélas est autodidacte et présente donc des trous à l'emporte pièce parfois d'une profondeur déconcertante.
Je suis, cependant, un adorateur, et un admirateur, de la vie en général et du génie déployé par Dame nature pour arriver à faire vivre en harmonie des espèces hostiles entre elles (l'Homme en est une racaille par son savoir, son pouvoir et, surtout, son intérêt).

Mais je pense connaître un peu la Biologie, c'est elle, c'est mon amour pour elle, qui m'a amené à faire de la Médecine.

Merci Laurence de m'avoir appris ce mot agrainage, je le répète, maque de culture. Je connaissais le mot élevage indispensable pour le lâcher de faisans qui est effectivement une façon pour le mois "particulière" de chasser. Ce lâcher me fait songer au sketch des inconnus sur "la chasse à la Galinette cendrée", qui donne une image des chasseurs un peu "space".

Effectivement, il ne faut pas confondre torchons et serviette, mais cela me semble un peu surprenant de nourrir une espèce nuisible en voie d'explosion, sans que la chasse suive.

J'ai omis, dans mon "articulet", un point essentiel de l'écologie, l’Écologie juridique. Pour moi, elle est aussi sérieuse et importante que l’Écologie scientifique. Elle est très importante car, dans la mesure du possible, hormis les pression des lobby politiques locaux généraux mais aussi de la mouvance des associations écologistes et des partis écologistes officiels ou rattachés pour la "bonne" cause. Tout cela étant chapeauté par le "Gouvernement européen", l’Écologie juridique essaye d'empêcher des débordements trop importants.

Le "Gouvernement" européen a des directives qui ont, parfois des effets surprenants et comiques.

Il m'arrive, parfois, d'avoir, dans mon cabinet médical feutré, des consultations franchement marrante. Je soigne une patiente, juriste à la DDE, elle s'occupe de ce qu'il reste à l’État, c'est à dire pratiquement plus grand chose, elle s'occupe des routes et des autoroutes. Je dis le peu qu'il reste car pratiquement tout a été concédé à des grands groupes privés (attention à l'augmentation du prix des péages et quid de l'entretien) naturellement, toute l'infrastructure à été effectuée par l’État Français.

Cette patiente me raconta qu'une petite grenouille protégée dévia considérablement le tracé d'une autoroute, sous la pression d'une association écologiste grâce à une directive européenne. Bon, je sais, il est nécessaire de préserver cette espèce, mais pour les habitants d'un village ou d'une partie d'une ville, on ne s'embarrasse, sans aucun scrupule, d'une telle considération.

Autre fait plus comique, elle me raconta, un jour béni, qu'elle s'occupait d'un contentieux avec des lapins.

 -Des lapins !

lui dis-je estomaqué. Avec elle je m'attendais, désormais, à tout. Je m'attendais à la voir convoquer dans son bureau Jeannot lapin avec son béret en paille et sa carotte au bec. Que nenni, c'était une horde de lapins qui, non chassés au furet par son administration, proliféraient de façon dramatique.

Ils n'avaient pas besoin d'agrainage , ils se servaient dans les champs voisins au grand dam des agriculteurs qui assignèrent l'administration. Ma juriste géra donc la famille nombreuse Jeannot lapin ou plutôt ses générations florissantes.

Faute de maintient de la population "Lapinienne", ma patiente a perdue face aux avocats de la partie adverse, et son administration fut condamnée à verser (nous indirectement) une somme rondelette aux agriculteurs "dégrainés".

Halte au lapinisme, pourquoi ce titre ?

Il est de très mauvais goût de préconiser, de nos jours, une quelconque théorie ayant trait au Malthusianisme écologique.

Cependant, il n'y a qu'à ce souvenir de la politique nataliste des années 50 qui retarda de façon importante l'arrivée de la pilule et de ce sacrilège, pour certains, que fut l'avortement (hélas, entre de maux, il faut choisir le moindre) ce qui eut, quelque peu, des effets délétères.

Une théorie contre celle du Malthusianisme pur dit que l'homme s'adapte à tout changement important dans sa croissance démographique (l'utilisation de la culture intensive permettant de nourrir la population). Dans les années 50, pour améliorer la qualité de vie et détruire les taudis puis dans les années 60, face au rapatriement et à l'afflux important des "pieds noirs" (un flux d'immigration expérimental massif mal vécu par certains "bons" Français, vis à vis, pourtant, de leur compatriote) C'est suite aux idées et aux travaux expérimentaux de cet architecte de génie, Le Corbusier, que l'on entassa les gens dans des habitations en hauteur ce qui permis d'augmenter de façon drastique le "taux d'habitant / m²"... Et la création des citées si communes de nos jours.

Tout cela en déformant allégrement l'esprit de Le Corbusier qui œuvrait pour le bien être des habitants.

Je n'en veux pour preuve la surprise que provoque la visite de la cité Frugès, à Pessac, près de Bordeaux. Le Corbusier était un visionnaire (ses baies vitrées illuminent le séjour), certes ses terrasses (importées des pays du Maghreb) furent discutable dans une région avec trois mois d'été et beaucoup de pluie. Le Corbusier avait, aussi, un côté humaniste ses appartements étaient des lieux de vies dans cette cité (qui était ouvrière, au départ) pas mal de ces appartements sont toujours habitées de nos jours.

Ces citées sont quasi invivables pour leurs habitants ! Certaines en voie de rénovation, la plus part en voie de démolition.

Une chose est certaine la terre n'est pas extensible, on peu construire encore sur la mer, mais le taux de déjections humaine (pipi caca) est quasi constant pour un individu et ce quelque soit sa race, et puis tôt ou tard, les homme se taperont dessus faute d'espace et de qualité de vie suffisante.

Face à Malthus décrié, il y a Darwin  qui est plus tendance.

Attention cependant, si l'on applique la théorie de Darwin, à ne pas tomber de l'arbre où l'on est niché tout en haut.

C'est vrai, on est bien loin de la palombe, mais assez proche, cependant, de Jeannot lapin.

Cependant, si j'avais intitulé ma "fable" "Le lapin et le sanglier", il n'y aurait eu aucun charme, aucune originalité et nous n'aurions pas le plaisir de débattre ainsi.

Laurence, j'aime beaucoup te lire, j'espère que tu continuera à venir sur mon blog mais j'espère, surtout, ne pas t'avoir choqué par mes propos parfois, un peu, décousus.

 

 

 

In fine,  ATTENTION, DANGER !

"Plus un chien est grand, plus il fait de grosses crottes". (Proverbe Chinois).

Je veux dire par là que la cause du réchauffement climatique est, avant tout, lié à la surpopulation...

Plus on est nombreux plus on émet de gaz à effet de serre...

Et paf, la planète !

 

17/09/2013

Comment traiter efficacement les poux sans se ruiner



La première semaine de mes vacances fut pourrie par les poux.

Ma fille en a ramenée du centre aéré.

La lutte anti-poux fut lancée et les vacances mouvementées.

Votre serviteur, en "quelques" clics de souris et plusieurs heures passées devant l'écran de son ordinateur, votre serviteur donc, le Docteur Sangsue est devenu, par nécessité, spécialiste ès poux.

Premier épisode : D'abord la méthode classique : La Pharmacienne. Très cher (100 €, échec cuisant).

Début des vacances

Avant de partir en vacances première pharmacie, premier traitement. Juste avant de partit en vacance échec thérapeutique, deuxième pharmacie, deuxième traitement. Départ en vacances, échec thérapeutique, troisième pharmacie, troisième traitement. Coût des traitements environ 100 €.

Deuxième épisode : La coiffeuse 15 € traitement coupe comprise


Une méthode accidentelle. Voulant faire couper les cheveux à ma fille, ma femme et moi partîmes en quêtes d'une coiffeuse, avec un peu d'appréhension, vu les bébêtes, crainte justifiée. En effet, la première coiffeuse nous jeta avec dédain. Ma femme me dit "et si nous ne disions pas qu'elle a des poux", moi de répondre, "d'abord cela ne se fait pas, et, de plus, tu crois qu'elle ne s'en rendrait pas compte ?". La deuxième coiffeuse nous accepta gentiment. Elle nous précisa simplement qu'elle n'utiliserait pas le séchoir pour ne pas disséminer d'éventuelles bébêtes qui pourraient survivent à son traitement, mais en été, c'est plutôt un bienfait.

 

Voila pour la partie anecdotique. Ne continuez que si vous vous intéressez au traitement anti poux.

 

Mon traitement est validé : en crise ammoniaque (J0 - J7 - J14) en prévention, si poux suspect, huile d'olive + bonnet de bain, l'huile d'olive n'irrite pas le cuir chevelu, elle le nourri, alors que l'ammoniaque, lui, est aggressif.

 


Le traitement miracle de la coiffeuse : un shampoing. La composition :

Dans un bol d'eau :
 - 2 cuillères à soupe d'ammoniaque
 - une bonne rasade de shampoing LOREAL* (ou autre)

Les coiffeuses se sont rendues compte que les poux ne résistaient pas aux teintures. Les coiffeuses utilisaient l'ammoniaque pour la décoloration des cheveux avant la coloration, maintenant on utilise des coloration sans ammoniaque. Exit le pou. Et la boucle et bouclée.

Le tueur du poux n'est pas le Pharmacien mais bien la... Coiffeuse !

Quand au prix du traitement ya pas photo ! Le prix du litre d'ammoniaque qui permet un nombre "plus" que correct est à un prix dérisoire (aux alentours de 2 €).

Alors que la boite de traitement anti poux, en pharmacie, peut monter à 20 € pour deux traitements maxi !

Il existe deux méthodes de lutte contre les poux.

1°) Les armes chimiques.
2°) Les armes physiques.

Nous avons passé en revue les premières. En fait, la "méthode du pharmacien", est surtout une méthode physique. Elle consiste à priver les poux d'oxygène, à étouffer les poux avec un produit à base de silicone de la DIMETHICONE.

Les armes physiques consistent à étouffer le pou. Une méthode simple, l'huile d'olive : passer tout les cheveux et le cuir chevelu à l'huile d'olive et recouvrir le tout par un bonnet de bain laisser mijoter pendant 3 h heures devant des DVD ou devant des jeux vidéo ou mieux, devant les devoirs, faire suivre d'un bon shampoing. Ce traitement à l'avantage de ne pas être onéreux et... efficace, à condition... de le refaire une semaine après  puis une autre semaine après pour éviter l'éclosion des lentes. Mais aussi, de changer toute la literie. Mais surtout...

NE PAS OUBLIER DE TRAITER LE...

DOUDOU.

Pour le doudou, dans un sac congélation, on peu le passer au congélateur. Somme toute, le pou est assez frileux.

Voila, tout ce que j'avais à dire sur cette saga anti poux si ce n'est qu'un traitement redoutablement efficace existait il n'y a pas si longtemps que ça, les produits à base de pétrole, ils sont interdits maintenant.

Il existe aussi des huiles essentielles à base de lavande, je pense que l'on peut l'oublier.

C’est la rentrée profitez de mon expérience, elle est validée, méfiez vous des produits pharmaceutiques très moyennement efficaces et surtout très cher l’ammoniaque coute trois francs six sous tout comme huile d’olive. Attention aux mesures préventive, méfie vous des lentes comme de la peste, traitez préventivement ou vous ne vous en sortirez pas  !

Bon courage !

Oui, les poux on en vient à bout !

Ce n’est pas une fatalité !

La preuve, j’en suis bien venu à bout avec ma femme !

Allez, pour ce divertir un peu (enfin, façon de parler, humour carabin) je vous renvoie à mon post sur la veine pouilleuse.

25/07/2013

"Los Escotes de Alicia", un blog de photographies amusantes, inventives et coquines

 



Actuellement, fait fureur sur le Net, un blog original, celui d'une personne se faisant appeler Alicia Young. Cette personne tient un blog : "Los Escotes de Alicia", ce qui, traduit de l'espagnol, donne : "Les décolletés d'Alicia", cela définit exactement le profil de ce blog.

A ce jour, le blog d'Alicia Young a reçu plus de quatre millions de visites depuis sa création.

Alicia Young dépose sur son blog une, voire, deux photos par jour de sa poitrine. Attention, des photos soft, type décolletés, pour faire honneur au nom du Blog ; des photos sexy, amusantes avec une vraie mise en scène. En anglais, on utiliserait le mot teasing. voilà, quelque part, Alicia nous taquine, Alicia joue avec nous, mais en plus nous avons droit à une vrai photo, une photo qui a une âme, une photo construite, mise en page, scénarisée, digne d'un photographe professionnel, d'ailleurs... N'est-ce pas un photographe professionnel, je me pose, parfois, la question, mais ce n'est qu'un pur fantasme. En tout cas, que d’imagination !

Si l'on voit le décolleté d'Alicia, jamais on ne voit son visage.

Ce qui est fascinant, dans ces photos, c'est, je me répète, son imagination infatigable.