Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2015

La nature humaine, le point de vue du Docteur Sangsue




Dans un de mes articles précédents : "Parfois, n’explique pas au malade tu fera" , un de mes lecteur assidu, alain pour ne pas le citer, m'a fait une remarque pertinente.

Je le cite : "aurais tu perdu la foi ?".

Oui et non. Oui, mais d'une façon tout à fait différente.

Ce qui est sûr, c'est que j'aime toujours autant mon métier.

C'est étrange, mais c'est avec la littérature que je vais appréhender ma conception de l'exercice de la médecine.

On aborde souvent ce métier avec une grande part de dévouement qui est entretenu par la littérature, pas forcément de bonne qualité, je veux parler d'A.J. Cronin, un auteur écossais , qui a écris un de ses livre les plus connus : "les clés du royaume". Dans ce livre, Cronin décris un monde idéaliste de la médecine et pas du tout réaliste.

Quand on a pris goût au style de Maupassant et de Céline, et de John Irving pour ne pas les citer, on devient très exigeant vis à vis des écrivains.

Il y a un type de littérature, tout à fait à part qui ne se pique pas de style, le roman policier. Il faut citer Conan Doyle,  un auteur lui aussi écossais, qui, avec son personnage de Sherlock Holmes, décrit de façon prémonitoire, la police scientifique.

Cet auteur, donne à son personnage une capacité de description très fine des événements et des humain, c'est une sorte de profileur.

Ce qui est fascinant, c'est que son don d'observation est la démarche que doit avoir tout médecin, la démarche sémiologique.

Conan Doyle n'abordait pas le métier de médecin comme une profession de dévouement.

N'oublions pas que Conan Doyle était médecin.

Son abord vis à vis de l'humain, s’approche furieusement de celle de Maupassant qui décris sans pitié la vraie nature humaine.

Un vrai écrivain avec un style à part, John Irving,  a un abord plus humain et très réaliste du médecin. Notamment dans son livre, pas forcément le plus connu, "l’œuvre de dieu la part du diable" -.

C'est maintenant, comme cela que je conçoit mon métier avec une certaine froideur vis à vis de l'espèce humaine.

L'espèce humaine ne respectant plus ni le médecin ni le savoir qu'il représente. A la limite, le médecin pourrait être respecté, en ce monde matérialiste par ce qu'il gagne, mais, ce n'est pas malheureusement pas le cas, comme le croient à tort, la majorité des gens. Sauf bien sûr chez quelques médecins, notamment les médecin pratiquant les médecines douces pouvant se permettre des dépassements d'honoraires.

Il ne faut pas s'attendre que le médecin n'est plus envie de se "dévouer" pour ce types de gens.

Pour ce qui est de l'espèce humaine ma conception se résume en peu de chose.

Pour moi, 90 % sont des nuisibles profiteurs et sans scrupules, 10 % sont des indifférents qui, eux, nuisent par leur inaction laissant faire des situations à risque et 1 % sont des gens exceptionnels entièrement désintéressés et aidant les autres.

C'est en ce sens qu'alain parle certainement de perte de foi ?

03/10/2015

Daurade au four sur son lit d'oignons façon Docteur Sangsue

 

Choisissez deux belles daurades.

Pour connaitre la fraîcheur d'un poisson, regardez bien les yeux. Ceux-ci doivent être bien bombés et bien clairs.

L'avantage de la daurade, c'est qu'elle n'a que de grosses arêtes, ce qui fait qu'elles sont très facile à enlever.



Pour quatre personnes :

 - 2 Daurade
 - 1/4 de litre de vin branc de cuisine
 - Quelques pulvérisations d'huile d'olive
 - 4 Oignons
 - 2 Branches de thym
 - 2 Feuille de laurier
 - Sel fin
 - Poivre fin

Préparation :
Faites écailler vider couper la tête, la queue et les nageoires par votre poissonnier.

Complétez minutieusement l'écaillage des daurades, le poissonier en laisse toujours.

Rincez l'intérieur des daurades.

Coupez les oignos en lamelles. Etalez-les dans un grand plat rectangulaire en pyrex.

Versez le vin blanc, salez, poivrez. Ne rajoutez pas de reondelles de citron. Le vin blanc est sifisament acide. De plus, en cuisine, moins on rajoute d'ingrédient, meilleure est la dégustation.

Essuyez une face des daurade avec du sopalin.

Disposez les daurades tête bècheles la face sèche le dos en l'air

Dans le plat en pyrex, dispozez les branches de thym et de laurier de chaque côté des poissons.

Pulvérisez abondament la peau des daurades avec l'huile d'olive, ou bien avec un pinceau trempé dans de l'huile d'olive. Salez poivrez.

Enfournez et laissez cuire vingt cinq minutes, four à 200 °C.

Dégustation :
Avec une purée de pomme de terre à l'huile d'olive à ma façon.
Un Entre Deux Mer. Ou bien le Château Lesparre blanc, un Graves de Vayres, vin boisé à 5 €.

Ne mettez pas un filet de citron, ne poivrez pas. un très bon poisson se déguste, uniquement, avec du sel.

02/10/2015

Boules Quiès




Comme je vous le disais dans un de mes précédant article, j’étais effaré par le bruit qu’écoutaient les jeun’s avec leur smartphones dans le tram.

Hier, mon regard fut attiré par un personnage étrange.

Au lieu d’avoir un smartphone branché à l’oreille, un homme, d’une quarantaine d’année, portait…

Des boules Quiès.

30/09/2015

Le cèdre





Comme je vous l’ai déjà raconté précédemment, je ne suis pas en odeur de sainteté dans le résidence où j’exerce mon activité professionnelle.

Depuis déjà pas mal de temps, ils ont décidés de m’embêter à propos de la haie qui délimite mon jardin privatif avec la magnifique et immense pelouse qui entoure la résidence.

Cela grève, notablement, le prix des charges.

Par période, j’ai droit à de petites manifestations mesquines qui sont, pour moi, à la longue, du harcèlement.

La dernière en date, fût du papier hygiénique, rose, non usagé, déposé dans mon jardin privatif.

Une autre fois, en rentant par ma porte, je n’avais plus de lumière.

Une idée lumineuse me vint, et s’ils avaient dévissés l’ampoule ?

C’était cela : Fiat lux, et lux fuit !

Dans un coin de cette pelouse, juste au dessus de plusieurs places de parking, cela son importance, vous allez comprendre pourquoi, est situé un majestueux cèdre.

Hier matin, j’arrive devant le portillon de la résidence, et je vois une grosse branche du cèdre par terre tombée sur une voiture.

Manifestement, une étude phytosanitaire du cèdre va s’imposer. Visiblement le cèdre est malade, car ce jour là, il n’y avait pas de tempête.

On est bien loin de mes petites mesquineries.

29/09/2015

Audioprothésiste, un métier d’avenir





De nos jours, il est pratiquement systématique de voir les jeunes avec des écouteurs branchés sur leur smartphones.

Il est alors possible d’entendre un fond musical de batterie.

Pour entendre ce « bruit », il faut que le son suffisamment élevé.

Il faut que le son soit suffisamment élevé pour entendre ce «bruit».

A tel point que cela abime, à la longue, l’œille interne*.

La jeune génération fera une classe d’âge ayant un déficit auditif important, nécessitant un appareillage bien plus fréquent qu’avant, mais, surtout, plus précoce.

Le métier d’audioprothésiste fait que, dans pas longtemps, sera un métier d’avenir.

Le DE d’audioprothésiste se prépare en 3 ans.

Le salaire brut mensuel d’un audioprothésiste va, du SMIC (1458 € brut mensuel) à 2 000 € pour un salarié débutant (puis, plus tard, avec un intéressement sur les ventes de 2 300 € à 3 000 € voire plus, ceci en libéral).

Sources : Audioprothésiste.

D’ailleurs, Afflelou, toujours sur un bon coup, ne s’y est pas trompé en créant sa branche «Alain Afflelou acousticien ».


*les ORL estiment que le risque apparait dès 90 dB pour une écoute prolongée de plusieurs heures.

26/09/2015

Purée de pommes de terre à l'huile d'olive et au jus de citron façon Docteur Sangsue




Ingrédients pour quatre personnes :
 - Huit belles pommes de terre
 - Huile d'olive première pression à froid
 - Jus de citons tout préparé
 - Une gousse d'ail
 - Sel fin
 - Poivre concassé du moulin

Préparation :
Épluchez les pommes de terre.

Faites les cuire pendant vingt minutes. à la cocotte minute.

Encrassez les pommes de terre.

Versez l'huile d'olive, le jus de citron, l'ail écrasé. Salez et poivrez.Rajustez le sel et le poivre.

Mélangez bien l'appareil. Vous allez obtenir la purée à ma façon.

Accompagnement :
Bien évidemment, du poisson. Mais cela va très bien, aussi, avec un rôti de boeuf ou de porc, une épaule d'agneau ou un gigot de mouton.

Vin :

Un côtes-du-rhône.


*Si vous rajoutez du formage (cantal), vous obtiendrez un aligot à ma façon.

Une pathologie, parfois extrêmement douloureuse, la pathologie hémorroïdaire

 

Nous allons aborder, aujourd’hui, un sujet particulièrement délicat.


Patiente de 35 ans, concertiste, elle joue de la flûte traversière, elle est, aussi, professeur de musique.

La dernière fois que je l'ai vue c'était pour un problème d'anxiété de performance. Elle tremblait lors de concerts important, ce qui était fort préjudiciable pour sa prestation.

Je lui avait donné, alors, un médicament antitrémorique (contre les tremblements), de l'AVLOCARDYL*. Le résultat avait été spectaculaire, elle ne tremblait plus du tout.

Cette fois, elle vient me voir pour un problème délicat .

Un problème particulièrement douloureux.

Un problème d'hémorroïdes.

Elle avait atrocement mal au niveau de la région concernée. A tel point que je pensait, immédiatement, à une thrombose hémorroïdaire. Si c'était cela je l'aurait adressée, en urgence, pour la manœuvre salvatrice, l'incision, ce qui calme immédiatement, l’atroce douleur.

Je lui dit, pour faire avaler la pilule que c'était un examen qui n était pas particulièrement agréable, mais qu'il fallait faire pour le diagnostic de thrombose.

Je lui dit de se mettre en position génu pectorale, c'est à dire à quatre pattes.

A l'examen, pas de thrombose, mais un grosse hémorroïde.

Je lui donne donc du du BI-PROFENID*, un anti inflammatoire, et du FORLAX* pour hydrater les selles et rendre la défécation beaucoup moins douloureuse.

Le FORLAX qui est un polyéthylène glycol ou PEG, encore appelé macrogol.

Cette molécule à une particularité, celle d'hydrater les selles et, de ce fait, les rendre plus molles, ce qui permettre une défécation bien mois douloureuse. En effet, quand on a mal dans cette région délicate, on atendance à se retenir ce qui constipe et rend l'exonération beaucoup douloureuse car les selles deviennent dures.

Il fut savoir, aussi, que dans un certain nombre de cas, le BI-PROFENID* peu être la cause de constipation.

Le macrogol est LE produit de référence que l'on utilise dans la constipation. Il n'est pas nocif, comme le sont les laxatifs irritants, je veux citer, ici, la bourdaine.

Le mode d'action du macrogol est facile à expliquer par cette expérience :

Prenez un éponge sèche, elle est dure. Trempez la dans l'eau, (elle ne fera pas un escargot tout chaud), mais, en gonflant, elle deviendra souple, c'est exactement ce que fait le FORLAX*.

Le BI-PROFENID* a une action très importante, car il est à la fois, anti inflammatoire, mais il a, aussi, une très forte action antalgique (on l'utilise pour les crises de colique néphrétiques qui donnent des douleur épouvantables).

Voilà comment se passe le raisonnement médical*:

 - Examen visuel du patient

 - Interrogatoire (80 % du diagnostic médical pou un  généraliste)

 - Examen clinique (10 %)

 - Examens de laboratoire (5 %)

Examens para cliniques, radiographie simple, échographie, scanner et IRM (10 %)

Je ne parle que de ce que je connais c'est celui du généraliste.

Ensuite, et seulement ensuite, quand les diagnostics différentiel ont été écartés, on arrive au diagnostic étiologique (celui de la cause de la maladie).

On peut seulement ,alors, passer au traitement étiologique (a ne pas confondre avec le traitement symptomatique qui, lui, ne traite pas la cause, mais, uniquement, les symptômes de la maladie).

Pour le généraliste, c'est la fameuse et sempiternelle ordonnance.

 

*Cette démarche s'apparente fort à la façon dont se comporte dans dans les métiers de bouche et, aussi, en œnologie. Et j'en oublis.

Le communard, le cocktail du jour du Docteur Sangsue




Je vous propose, aujourd'hui, un cocktail méconnu , le communard.


Le kir, lui,  est un cocktail bien connu.

Il se fait en mettant, dans un verre, du vin blanc dans lequel on rajoute un fond de crème de cassis. C'est pour cela qu on l'appelle, aussi, vin blanc cassis.

On peut utiliser une autre crème (crème de mûre) ou bien du sirop, par exemple du sirop de pamplemousse. Dans ce dernier cas ce cocktail est surnommé : vin blanc pamplemousse.

C’est le chanoine Kir qui inventa ce cocktail.

En tant que député-maire de Dijon, il eut cette idée pour utiliser la grosse quantité de vin blanc moyen qui était vinifié dans sa région.

Il existe, dans la région de Grandville, une autre déclinaison du Kir.

Toujours pour la même raison, mais cette fois, pour écouler du vin rouge de qualité moyenne.

Le communard était né.

Il est à base de vin rouge et de crème de mûre.

Personnellement, tout chauvinisme mis à part, je préfère le communard.

Essayez le et dites moi ce que vous en pensez.

25/09/2015

Comment trouver un bon Médecin ? Le point de vue du Docteur Sangsue





Nous allons étudier l'aspect de la question sous deux point de vue différents, d'abord ce qu'attend le patient vis à vis du Médecin et, ensuite, ce que doit être un bon Médecin vis à vis d'un autre Médecin.


le point de vue du patient :

 - Un bon médecin est un Médecin qui écoute beaucoup, qui examine un peu, et qui rédige son ordonnance en expliquant sa pathologie simplement en des termes compréhensif par le vulgum pécus. Pour le Médecin cela prend du temps et n'est point rentable du tout (time is money).

 - Cependant, un bon médecin généraliste ne doit pas tout dire au patient, il doit savoir mentir par omission.

 - Pour ce qu’y est d’expliquer tout, Je doute, sur ce point, de l’écoute du patient lui même. Dans la très grande majorité des cas, quand j'explique au patient, je vois son regard se perdre dans le vague. Je pense que dans ce cas il s'en fout et veux tout simplement être par un médecin prestataire de service. On consomme du Médecin, comme on achète un I Phone.

 - Pour la majorité des patients, un bon Médecin doit plaire. Une autorité bien amenée fait partie intégrante de cette manipulation. Il doit travailler à la séduction et ne pas oublier de ne pas dire toute la vérité au patient, il doit mentir par omission.

- Un médecin qui travaille à la séduction à beaucoup de succès même si ses connaissances médicales sont limitées. C’est la meilleure façon d’avoir une clientèle bien fournie.

De la part d’un médecin généraliste c’est totalement différent ,  car lui connait la médecine et les maladies. Et cela change tout.

Le point de vue du médecin :

 - Pour moi, j’attends du Médecin spécialiste, d’abord d’être un bon ingénieur (Je ne suis, moi, qu’un bon technicien, mais fondamental dans le choix de l’ingénieur).

- Dans le choix du bon spécialiste, le généraliste se doit d’adresse le malade avec une « bonne qualification » comme on le dit en droit. Si on se trompe dans la "qualification"(erreur d'aiguillage), on court à l’échec.

- Un bon spécialiste, pour un généraliste, se doit avoir d'avoir de très bonnes connaissances médicales.

 - Pour cela, il doit d'abord faire (ou confirmer) la pathologie et envoyer une lettre circonstanciée, au généraliste sans interférer (sauf exception) dans la prescription. Il doit donc rédiger la lettre en indiquant le médicament à utiliser, mais sans le prescrire.

 - Qu’importe un contact un peu froid, le généraliste expliquant au patient le caractère du spécialiste. Bien sûr, il ne faut pas exagéré trop dans le mauvais contact. Cependant, je préfère un excellent Médecin, même si il est détestable, à un Médecin "gentil et nul".

Pour le Médecin généraliste, la santé passe avant le contact du spécialiste.N'oublions pas que c'est le généraliste qui choisi le meilleur spécialiste en fonction du cahier des charges qu'il s'est fixé: soigner au mieux.

Personnellement, je vais peut être vous choquer, je considère qu' un homme (ou une femme) est, avant tout, une machine. On cherche la  panne (avec ses bonnes connaissances), on répare la panne. Si cela marche… Bingo, le patient est guéri (pour  les maladies guérissables). on est bon ! certes, mais mal payé si l'on écoute bien le patient et si l'on prend son temps pour réfléchir*.

Au patient de juger si la panne a été trouvée et bien réparée.

Cela marche, aussi, pour le cerveau qui n’est, ni plus ni moins, qu' un organe comme les autres mais avec ses spécificités propres (comme tout les organes d’ailleurs) C’est peut être là que joue l’effet placébo, mot qui, ne l’oublions pas du latin .PLACEBO, « je plairai ».

C’est là dessus que s’appuient les Médecines Perpendiculaires (c’est le surnom que j’ai donné aux médecines dites parallèles), car pour moi, il n’y a qu’une seule médecine elle est mondiale et valable pour toutes les maladies et pour tous les habitants de la planète terre.

Voilà, pour moi, ce qu'est un bon Médecin.

 


* J'ai pris, quand je réfléchis, une habitude de le faire en faisant durer l'examen (pour que le patient ne s'en rende compte) c'est ce j'appelle "tourner autour du patient". Pour les patients privilégiés, ceux qui sont sympathiques et que je connais de longue date, je me pause et leur dit : "attendez, je réfléchis, cela m'arrive".

24/09/2015

Dépistage par mammographies sans examen gynécologique




C'est une patiente de 60 ans que je vois pour métrorragie depuis quatre jours. Celle-ci ont disparues très rapidement avant de prendre un coloration foncée.

Cela fait bientôt dix ans qu'elle n'a pas vue de Gynécologue !

Je lui conseille d'aller voir un Gynécologue-Obstétricien qui, par chance, vient de s’installer. Il pourra la prendre rapidement.

Il faut dire que les rendez-vous pour un Gynécologue, sont à plus de six mois.

Madame fait la fine bouche.

Elle préfère un Gynécologue femme.

Je lui donne, donc, les coordonnées d'une gynécologue qui est dans la petite ville de banlieue où je sévis. Je lui précise qu'il faudra, peut être, qu'elle attende six mois pour avoir un rendez-vous.

Elle me téléphone le lendemain pour m'annoncer quelque chose de stupéfiant :

Cette Gynécologue... ne prend plus de nouvelles patientes !

Mais cette métrorragie, me fit songer que si 'on fait des mammographies régulièrement programmées et gratuites pour le dépistage du cancer du sein, il n'est prévu  aucun examen gynécologique, comme le font les femmes qui prennent la pilule.

Il faut bien constater que comme les Gynécologues ne prennent plus de nouvelles patientes, la mammographie ne pourra jamais être complétée par un examen gynécologique.

Pomme de terre en robe des champs sauce à la ciboulette façon Docteur Sangsue




Pour quatre personnes :

Ingrédients :
 - Quatre  pommes de terre grosses et de même calibre
 - Crème fraîche épaisse non allégée (un petit pot)
 - Ciboulette
 - Sel fin
 - Poivre du moulin

Préparation de la sauce ciboulette :
Dans un bol, versez la crème fraîche avec une petite cuillère. Salez poivrez avec le poivre du moulin (poivre concassé).
Ciselez, avec un ciseau, les brins de ciboulette en tenant fermement dans la main la botte de ciboulette (un peu comme un coiffeur fait quand il coupe les cheveux).

Mélangez-le tout lentement. Pour éviter de transformer la préparation en chantilly.

La sauce doit contenir suffisamment de ciboulette. Cela se voit d’une part à l’oeil mais aussi au goût.

Rajuster la sauce si nécessaire.

Préparation des pommes de terre en robe des champs :
Enrobez les pommes de terre avec du papier aluminium.

Enfournez four 200°C.

Laissez cuire minimum une demie heure (pour vérifier la cuisson, piquez les pommes de terre avec un couteau pointu).

Coupez les pommes de terre en deux, nappez avec la sauce ciboulette.

A tomber par terre.

Dégustation :
Royal avec une entrecôte à la Bordelaise et un bon Médoc chambré. Par exemple "château La Tour Prignac" à la date de parution de cet article c'est le millésime 2012 (autrement sélectionnez ce vin trois ans avant l'année en cours) ; un rapport qualité prix exceptionnel, aux alentour de 7 € en grande surface ! A ce prix là, ne prenez pas le La Tour Prignac la grande réserve.


P. S. Le terme chambré vient du fait que le vin se déguste à température de la chambre soit 18° C.

23/09/2015

Les modes en médecine vues par le Docteur Sangsue





Comme dans la haute couture, il existe des modes en médecine.

Actuellement, on ne jure que par l’Ostéopathie.

Quand je me suis installé, existait, en kinésiethérapie, la «méthode Mèzière». Cette méthode était surtout utilisée dans le traitement des scolioses.

Quand madame Mèzière décéda, progressivement, la méthode disparue du panel thérapeutique.

J’ai connu, aussi, les machines à sous, « les soft lasers », la technique thérapeutique était appelée « Laserthérapie ».

Qui se souvient, maintenant de cette méthode ?

Il y eu, aussi, la Mésothérapie dont on ne parle plus chez les médecins tous venants que sont les médecins généralistes.

Qu’adviendra-t-il de l’ostéopathie ?

Cette méthode, à la mode, pourra –t-elle résister à l’épreuve du temps ?

Elle a une certaines chance vu l’importante organisation des Ostéopathe.

Cette méthodes se classerait, au même titre que l’homéopathie et l’acupuncture dans la classification des « Médecines Douces ».

Toutes ces méthodes ont un but inavoué, celle de permettre de meilleurs revenu aux praticiens exerçant ces méthodes, vu le prix très bas des honoraires médicaux.

21/09/2015

Le questionnaire de l’A.R.S



Je reçois, au courrier, ce matin, une lettre de l’A.R.S. (Agence Régionale de Santé) me demandant de remplir un formulaire.

Il y a, quand même une enveloppe T pour la réponse.

Ce questionnaire me prendra la bagatelle de cinq minutes de mon temps ; et de rajouter la précision, un peu comminatoire, suivante:

A retourner sous quinze jours (souligné et…en gras) !

Je trouve ce procédé, pour le moins,  cavalier.

20/09/2015

Eclade revisitée fast cooking façon Docteur Sangsue



L'éclade -   - est un  plat typique de la Charente-Maritime.

On dispose, en spirale, les moules sur une planche en bois le coté qui s’ouvre vers le bas. Puis on fait brûler, sur cette préparation, une bonne couche d'aiguilles de pin.

On déguste les moules ainsi ouvertes avec des pommes de terre bouillies.

Je vous propose, aujourd'hui, une recette qui essaye de s'approcher le plus possible de cette recette, mais réalisable dans votre cuisine.

Ingrédients pour quatre personnes en plat unique :
 - 3 Kg de moules
 - 8 Pommes de terre
 - Et c'est tout !

Préparation :
Enlevez le byssus et lavez les moules. Vous pouvez acheter aussi, des moules toutes lavée, sous plastique, mais je vous conseille la première solution.

Dans un fait tout chauffé, versez les moules et faites les ouvrir avec une spatule en bois.

Versez les moules cuites, en les filtrant, dans un un grand saladier.

Servez les moules natures dans une grande assiette creuse. Il faut un récipient pour jeter les coquilles.

Dégustation :
Avec les doigts.

En accompagnement :
 - Pommes de terre bouillies ou en robe des champs.
 - Comme vin : Un vin blanc très sec : Un Muscadet-sèvre-et-maine (vin légèrement perlant).

Prévoir des rince doigts. Le raffinement consiste en un petit bol rempli d'eau dans lequel on aura disposé une tranche de citron. En fin de repas on pressera le citron en se rinçant les doigt avec l'eau. Cette préparation n'est pas faite pour être bue, contrairement à ce que l'ont fait certaines personnes totalement étrangères à la dégustation des fruits de mer.


 

P.S. : La meilleure façon de se rapprocher le plus de l’éclade, ce sont les moules sur la plancha.

17/09/2015

Vin chambré





Se dit d’un vin que l’on déguste à la température de la chambre : 18° C.

En effet, autrefois on chauffait les chambres à 18°C, soit beaucoup moins que maintenant.

Le reste de la maison étant chauffé à une température plus basse.

14/09/2015

Une nouvelle mode dans le courrier médical, les lettres non signées





Il existe, depuis déjà quelques temps, une nouvelle mode, dans le courrier médical, c’est celui des lettres non signées.


La première me fut envoyée par un de mes correspondants.

Puis, peu a peu, maintenant, cette mode est en train de se généraliser.

Il y a une gradation dans la « non signature » :

-Au pire, la lettre n’est pas signée tout simplement.
-la lettre se termine par le tampon laconique : « lettre non signée ».
-Dans le meilleur des cas, la fin de lettre est ornée du tampon « Lettre relue mais non signée ».

Quel est le justificatif à cela ?

Je ne vois pas.

Les scripteurs penseraient-il ne pas engager, de cette façon, leur responsabilité ?

Cela ne tient pas la route quand on sait maintenant, la valeur juridique des EMails.

Personnellement, je trouve cela, pour le moins, impoli.

Cordialement.
Docteur Sangsue.

Lettre non signée.

13/09/2015

Il ne faut pas confondre entendre et écouter une chanson




Quand une chanson possède une superbe mélodie, dans la grande majorité des cas, on entend la musique mais on écoute pas les paroles, surtout quand elles sont dans une langue étrangère.

Deux exemples :

Le premier en anglais,

"Gimme! Gimme! Gimme! (a Man After Midnight)" -  ABBA.

Le scénario est très simple et très classique :

Une jeune femme, par un vent d'automne, est seule et triste le soir.

Elle aimerait avoir un homme à ses cotés pour chasser ses idées noire.

Mais personne ne vient.



 


Le deuxième, en espagnol,

"Hijo de la luna" -  Mecano

Si on lit les paroles traduction en français, on découvre, en filigrane, le sens de cette chanson.

Le scénario traite de l'amour d'une femme pour une femme.

Bref, de l’homosexualité féminine,

De façon délicate entre l'envie et la honte vis à vis du regard de l'autre,

Dans la chanson on n'en est pas encore à la libéralisation de l'homosexualité, mais cette chanson militante voulait faire bouger les choses.

Money Money Money - ABBA




"ABBA est un groupe de pop suédois fondé à Stockholm en novembre 1970. Le groupe est originellement composé d'Agnetha Fältskog, Anni-Frid Lyngstad, dite "Frida", Benny Andersson et Björn Ulvaeus. Les initiales des quatre prénoms formant l'acronyme et palindrome ABBA".

Wikipedia.

Money Money Money – ABBA est une chanson avec une superbe mélodie,

Mais, pour peu que l'on s'intéresse aux paroles, (en anglais, cela va de soi) on est carrément bluffé.

Le scénario de la chanson est très simple et très ancien.

Une jeune femme sans le sou, pour s'en sortir, souhaite épouser un homme riche...

Même si elle ne l'aime pas !


 

 

Traduction des paroles en Français.

 

L'argent, l'argent, l'argent

Je travaille toute la nuit, je travaille toute la journée
pour payer les factures à régler.
N'est-ce pas triste ?
Et pourtant on dirait qu'il ne me reste jamais un seul
centime
Quel dommage.
Dans mes rêves j'ai un plan
Si je me trouvais un homme riche
Je n'aurais plus à travailler, j'aurais des amants et je
m'amuserais

L'argent, l'argent, l'argent
Doit être amusant
Dans l'univers d'un riche
L'argent, l'argent, l'argent
Brille toujours
Dans l'univers d'un riche

Aha-ahaaa

Toutes les choses que je pourrais faire
Si j'avais un peu d'argent
Le monde est fait pour le riche

Un tel homme est dur à trouver mais je ne peux pas me le
sortir de l'esprit.
N'est-ce pas triste ?
Et même s'il est libre je parie qu'il ne voudrait pas de
moi.
Quel dommage.
Il faut que je parte, il faut que j'aille
A Las Vegas ou Monaco
Gagner une fortune au jeu, ma vie ne sera plus jamais la
même...

Aha-ahaaa

Toutes les choses que je pourrais faire
Si j'avais un peu d'argent
Le monde est fait pour le riche

Aha-ahaaa

12/09/2015

Une recette de fromage blanc façon Docteur Sangsue



Habituellement, le fromage blanc est dégusté sucré.

Je vous propose, aujourd’hui, une autre façon de déguster le fromage blanc.

Cette recette s'adapte particulièrement bien pour une entrée.

On peut très bien l'utiliser, à l’apéritif,pour déguster des légumes crus,

Dans un fromage blanc allégé (évitez comme la peste les fromages flanc à 0% de matière grasse qui sont insipide, en effet ce sont les matières grasses qui donne la palatabilété des aliments), saupoudrez de sel fin, goûtez, rajuste le goût, si nécessaire. Donnez quelques tours du moulin à poivre réglé sur du poivre concassé. Rajoutez du persil surgelé.

Touillez bien.

Bonne dégustation.

11/09/2015

Cauchemar en cuisine

Le Grand Chef Philippe Etchebest



A Grandville, une révolution culinaire est en cours.

A Grandville, un Grand chef, Meilleur Ouvrier de France ,vient d'ouvrir une nouvelle "Brasserie".

C'est la huitième "Brasserie",en franchise, sous la houlette de ce Grand Chef Meilleur Ouvrier de France en l'an 2000, Philippe Etchebest.

Il a en franchising huit "Brasseries" à Grandville intra muros et, en plus, deux "Brasseries "extra muros.

C'est le début, en France, d'une chaine de " New French Brasseries", avec une cuisine honnête certes, mais sans plus. Cela ne me semble pas à la hauteur d'un Grand Chef tocqué.

Son concept prolifère comme des lapins et se répand comme une trainée de poudre dans toute la France et commence, même, à toucher la Belgique et la Suisse.

On assiste impuissant face à une invasion de sa chaine de "New French Brasserie".

Bref ce MOF a crée un concept de "Brasseries" en franchise tout comme l'est la chaîne Macdonald's
concernant le Fast Food.

Pour résumer mon propos ce MOF a crée une cuisine BOF.

Cela n'est pas sans rappeler un film paru en son temps, en 2004, "Mondovino" qui met en exergue une uniformisation du vin, dans le monde, sous la houlette de Robert Parker, le célèbre dégustateur de vin. et de Michel Roland, le WineMaker. L'un goûtant le vin de l'autre. Cette uniformisation du vin crée une dégustation facile mais faisant perdre, au vin, toute typicité. Cette typicité donne ne dégustation plus difficile à aborder hormis les connaisseurs.

Pour déguster un vin difficile, il faut avoir un abord du vin qui se mérite par une certaine connaissance œnologique minimale et beaucoup de dégustations.

Comme je l'ai dit plus haut, le concept des brasseries Etchebestestiennes, est, ni plus ni moins, inspirée de celui de Macdo.

Une sorte de Macdo de luxe hormis le prix.

C’est triste de voir maintenant, ce sont les privilégiés qui ont droit aux bons produits et au produits dérivés.

Cela est bien triste pour les bonnes Brasseries à la Française, et  qui débouche une vers une chute drastique de la qualité de la prestation.

Critique d'une mort avancée des Brasserie à la Française ?

Quand le MOF fait le BOF...

C'est cauchemar en cuisine* !

 

 

*L'émission  l'émission d'Etchebest est littéralement pompée à celle de Gordon Ramsay,