Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2009

Une femme étrange

Tous les jours, pratiquement, quand je rentre de mon cabinet, je crise une femme étrange.

elle marche sur le trottoir toujours du même coté et dans le même sens.

je la croise parfois le matin, parfois le soir.

Cette femme est étrange.

Elle marche d'un pas décidé en balançant ses épaules.

Ce qui surprend, c'est sa maigreur, ses bras et ses jambes sont décharnées.

Elle doit être...

Anorexique.

Elle est vraiment étrange et me fait un peu peur.

23/07/2009

Prescription par e-mail

Lu dans le Vidal ,électronique :

La loi du 13 août 2004 relative à l'assurance maladie (art. 34) a introduit la possibilité de prescrire des soins ou des médicaments par courriel, sous réserve que certaines conditions soient remplies:

- le prescripteur doit être clairement identifié,
- l'ordonnance doit être « établie, transmise et conservée dans des conditions propres à garantir son intégrité et sa confidentialité »,
- le médecin doit avoir préalablement procédé à l'examen clinique du patient, sauf exceptionnellement en cas d'urgence.

"Il est pas encore cuit"

 


Une patiente de 70 ans, attachante, dynamique et qui travaille encore, est partie en vacances pour voir son petit fils, sa fille est enceinte du second.

Le petit fils, devant le ventre de sa mère, dit à sa grand-mère :

- "il est toujours dedans, il n'est pas encore cuit".

Une carte qui part en lambeaux

Carte Vitale




un patient me tend sa carte vitale, en la regardant je remarque que la puce est "amochée", à l'introduction un morceau se détache.

La carte m'oppose un refus d'optempérer, je le dis au patient, et de rajouter : "Je vous fais une feuille de sécu pour le remboursement et vous irez à votre centre de sécu pour vous faire refaire une carte".

Un mois plus tard, ce patient reviens , j'introduis sa carte, refus.

Moi de lui dire : "On ne vous a pas fait refaire votre carte ?"

- "Non, on m'a dis qu'elle marchait".

Je réintroduis la carte et un autre morceau de la puce s'en va, mais, miracle, la carte est lue.

La carte, la puce bien abimée, marche quand même !

Si Moréno, l'inventeur de la carte à puce, avait vu ça, il n'en serait pas revenu.

18/07/2009

Le repassage des seins

Lu sur : http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article3967

 

24% des femmes camerounaises ont subi le repassage des seins

Dans les dix provinces camerounaises, quelque 5 661 femmes et jeunes filles ont été interrogées. Elles étaient âgées de 10 à 82 ans (moyenne d’âge 12 ans et trois mois). Les témoignages recueillis laissent apparaître que quelque 24% des femmes ont été victimes de repassage des seins. Le repassage des seins étant réalisé par les mères pour soustraire la poitrine naissante de leurs filles au regard des hommes et à celui du père qui y verrait le signe qu,un mariage est possible, la précocité de la puberté accroît considérablement le risque d’en être victime. Ainsi, pour la moitié des victimes, cette terrible violence a eu lieu avant l’âge de 9 ans, dans 38% des cas avant l’âge de 11 ans, pour 24% des femmes à 12 ans et dans 14% des cas à 14 ans.

Au-delà de la volonté des mères de retarder l’heure du premier rapport sexuel de leurs filles ou de leur mariage, afin parfois de leur permettre de continuer à étudier, de très nombreux mythes entourent cette pratique, parfois accompagnée de rituels. L’idée reste ainsi répandue dans certaines provinces que le repassage permettra de voir couler le lait en abondance ; la technique est en réalité à l’origine de nombreuses difficultés au moment de l’allaitement. Outre ces problèmes lors de l’allaitement, de très nombreuses victimes du repassage des seins évoquent les insupportables douleurs de ces séances, qui perdurent longtemps après le repassage.

Pendant plusieurs semaines, chaque matin et chaque soir, les mères appliquent en effet sur le sein de leur fille des pilons ou des pierres à écraser, préalablement chauffées. Dans de très nombreux cas, le repassage s’accompagne en outre du port d’un serre-seins, souvent une simple chambre à air, destinée à effacer les marques de la poitrine naissante. Si 42% des personnes interrogées affirment ne connaître aucune séquelle et aucune incidence sur la taille de leur poitrine, les kystes et abcès sont très fréquents, sans parler des déformations monstrueuses de ces poitrines. Quelque 18% des femmes révèlent ainsi que leurs seins sont « tombés » de manière précoce. Cette terrible pratique, dont on ne parvient pas à définir l’origine et qui s’exerce dans l’ignorance des hommes, est le plus souvent vaine. Le repassage des seins se révèle en effet inutile pour freiner la sexualité des filles et nombreuses sont les victimes de cette pratique qui deviennent à leur tour mères avant l’âge de quinze ans.

15/07/2009

Une grenouille à trois têtes

12/07/2009

Mordu par une souris

un patient vint me voir un jour pour une blessure insolite du dos de la main : une morsure de souris.

Intrigué, je demandais ce qu'il s'était passé.

C'est en donnant à manger à mon boa avec la souris que celle-ci m'a mordue.

Une malade bien exigeante

je vois depuis deux ans une patiente d'une trentaine d'année en surcharge pondérale et qui se plaint d'avoir le dos en vrac.

J'ai toujours réussi a parer au plus pressé, et essayé de ne pas être trop aggressif.

Elle a consultée, de son propre chef, en me shuntant et me forçant la main à chaque fois :

Kinés, réeducateurs fonctionnels, ostéopathes.

J'ai réussi à l'adresser à un rhumatologue, mais cela s'est mal passé.

Aussi me demande-t-elle une IRM.

Difficile de résister.

L'IRM, effectué, montre une lésion d'un disque inter-vertéblal.

Elle n'a pas de sciatique, que des lombalgies, on n'est pas trés avancé ; d'autant plus que j'ai toujours entendu dire que l'on ne traitait pas des images mais un patient.

Moi de lui dire :

- Et maintenant que fais-t-on ?

- Je veux consulter deux rhumathologues pour avoir deux avis différents.

Je m'attendais à tout... sauf à ça !

09/07/2009

Une Urgence négligée dramatique

X

 

Allo Docteur, je vous téléphone de Paris pour savoir si je peux vous adresser un ami à votre consultation demain.
- Oui, qu'as-t-il ?
- Une torsion du testicule.
- Mais c'est une urgence chirurgicale ! Il ya six heures pour intervenir et détordre le testicule.
- Je sais, mais il a été hospitalisé au Val de Grâce ou l'on a porté le diagnostic, mais il est sorti contre avis médical.
- Il faut absolument que vous le persuadiez de renter aux urgences.
- Je peux essayer de faire en sorte qu'il vous téléphone pour que vous tentiez de le convaincre.
Je n'ai jamais eu de coup de téléphone depuis...

06/07/2009

Plantes toxiques à domicile

Photobucket

http://www.chru-lille.fr/cap/ca3c-1.htm


Dans la ville de Coutances, en Normandie, pendant un Week-end, la police a retrouvé cinq jeunes "complétement déboussolés", se baignant dans un étang, victimes d'hallucinations.

Des drogué ? en quelque sorte.

Ces jeunes avaient consommé une décoccion de Datura, une plante d'ornement qu'ils avaient trouvé dans les jardinières municipales.

Le Datura, qui contient des alcaloïdes, est connu depuis longtemps pour ses propriétés psychotropes. Les sorcières l'utilisaient en onguent, cela donnait la sensation de voler, d'où l'image de la sorcière sur son ballet.

Parmi les plantes toxiques, il faut citer la Cytise qui fut, un temps, utilisée en décoration. Le laurier rose est aussi connu pour sa toxicité, ainsi que l'Aucuba, pour ses baies, sans oublier le Muguet, pour ne citer que quelques exemples.

Dans ma cour, je n'ai pas moins que trois plantes toxique, Laurier rose , Aucuba et Muguet.


D'après "Le Quotidien du Médecin" N° 8599 - Lundi 29 Juin 2009


http://plantes.toxiques.free.fr/
http://www.chru-lille.fr/cap/ca3c-1.htm

01/07/2009

Petite cause grands effets

Photobucket



Je vois en consultation une patiente de 45 ans traitée depuis longtemps par GARDENAL* pour crises d'épilepsie, elle est donct traitée au long cours pour sa maladie chronique.

Je la vois pour des douleurs assez intenses dans les pieds pouvant faire évoquer des fractures de fatigue.

Je l'adresse donc à mon rhumatologue;

Quelques temps plus tard, je la revois avec un bilan du rhumato portant sur la vitamine D, celle-ci est en carence vitaminique moyenne.

En effet, les anticonvulsivants comme le GARDENAL* et le Di-Hydan* peuvent donner des carences en vitamine D.

Petite cause grands effets.



A propos, savez vous l'origine du mot GARDENAL. Lors de la recherche du nom commercial du Phénobarbital, tout le monde cherchait, jusqu'a ce que quelqu'un dise : "Il faut garder NAL, le nom commercial était trouvé. En effet, à l'époque, le nom des barbituriques se terminait par AL et le GARDENAL* est un barbiturique.

27/06/2009

Petit cours humoristique de fellation

Chlorure de Magnésium, entre croyance et voyance

Photobucket

 


Je suis déjà depuis pas mal de temps une patiente, guichetière à La Poste, maintenant à la retraite.

Deux ans avant sa retraite, elle a développé un Etat Dépressif Majeur, au terme du DSM IV (manuel américain de classification a théorique des Maladies Psychiatriques), majeur voulant dire avéré, mais, dans son cas, son état dépressif était avéré et… « Majeur ».

Quelques années plus tard…

Son Etat Dépressif est guéri. Un procès est intenté, sur mes conseils, auprès du Tribunal Administratif, pour licenciement abusif et est en cours (seconde instance). Elle m’apprend, lors d’une consultation de suivi Psy et aussi le renouvellement de son ordonnance pour sa tension (tout est compris dans le forfait), qu’au tout début de sa dépression, elle avait consulté un Médecin Homéopathe qui lui avait conseillé de boire, en prévention d’une dépression, du Chlorure de Magnésium. Dont acte.

Quelques consultations plus tard, je lui pose à brûle pourpoint la question suivante :
-    « vous n’avez jamais été voir de voyante ? »
-    « Si, comment vous le savez ? »

Je ne suis pas voyant, tout simplement le métier. Ce type de démarche calme l’anxiété, tout comme la patte de lapin (ce que j’appelle l’effet Gri-gri), faut-il encore tomber sur des gens honnêtes.

Mais ma consultation n’est qu’à 22 €, comparé aux 60€ de la voyante…

26/06/2009

Hikikomori, ou l'enfermement des adolescents

 

Photobucket

http://www.motivatedphotos.com/?id=7449

 

"La claustration (des adolescents) se définit comme un enfermement au domicile familial d'abord, puis presque exclusivement dans la chambre, associé a des aberrations du sommeil et de l'alimentation, qui ne suivent plus le rythme familial.

Aujourd’hui, s'y ajoute presque toujours l'usage immodéré de l'ordinateur et d'internet.

En France, le phénomène de claustration (enfermement, réclusion, housebound) a été décrit en 1953 dans un article du Pr Louis Gayral publié dans les "Annales médico-psychologiques".

Au Japon, les hikikomori sont des grands adolescents ou jeunes adultes qui vivent chez leurs parents, cloitrés dans leur chambre pendant plusieurs mois... ou années. Ils refusent toute communication..., toute relation humaine rapprochée...Leur insertion scolaire ou sociale est inexistante."

Le Quotidien du Médecin Jeudi 18 juin 2009 N° 8592


Personnellement, je trouve que ce trouble du comportement fait étrangement penser à l'Agoraphobie

La mort d'un médicament : retrait du DI-ANTALVIC*

Photobucket

le DI-ANTALVIC*, médicament antalgique de pallier deux, génériqué sous le nom pratique à écrire pour le praticien : Dextropopoxyphène paracétamolet comme le nom générique l'indique l'association de :

Paracetamol molecule trés peu dangeureuse et a demie-vie courte.

Dextropopoxyphène, molécule a demie-vie longue et qui peut être dangereuse, il y a eu un certain nombre de décès à cause de cette molécule.

Pour ces raisons, le DI-ANTALVIC est retiré du marché.

Il peut être remplacé par une autre association médicamenteuse, antalgique de pallier deux, l'IXPRIM*, association de Paracétamol et de Tramadol, deux molécules à demie-vie courte.

REQUIESCAT IN PACE DI-ANTALVIC* !

25/06/2009

Rassurez-vous, les tests angine sont toujours gratuits !

Photobucket



Lettre reçue à mon cabinet très récemment.


"Docteur,

Par lettre du 2 juin 2009 je vous ai adressé des bons de commande de test de dépistage rapide de l'angine...

Depuis, des remarques ont été exprimées auprès de la Caisse primaire au sujet de ces nouveaux imprimés nationaux de commande...

Je comprends que ceux-ci aient en effet pu jeter le doute quand au maintien de la gratuité des tests pour les médecins.

Je tiens à dissiper ce doute : il n'est en aucun cas demandé aux médecins de payer les tests...

...

Veuillez croire, Docteur, en l'assurance de ma considération distinguée."


Etonnant, non ?

 

Texte entièrement réalisé sous openSUSE 11.1, un système d'exploitation Linux.

Linux ça marche !

Et c'est gratuit !

24/06/2009

Vous prendrez bien un café Docteur ?

Photobucket

Logo Java

 

Je suis depuis longtemps une patiente à forte personnalité et forte... corpulence, elle atteint 85 ans.

Elle souffre d'une insuffisance cardiaque gauche suite à une Hypertension Artérielle qui n’a pas été cadrée suffisamment tôt.

Elle a été opérée de la cataracte et y a laissée un œil, gloire et déboires de la médecine.

Depuis peu, je vais la voir a domicile, car avant sa fille me l’amenait en consultation, elle commence a devenir dépendante.

Depuis un an sa tension est stable, son insuffisance cardiaque est aussi équilibrée.

Sa fille m’appelle à la fin de la consultation pour gène dans la gorge.

Je l’avais vu il y a une semaine pour le même problème et n’avais rien trouvé. A l’arrivé visiblement il y a un problème car la patiente a la voix « modifiée » et sa gène a augmentée. Je la fais donc admettre à l’hôpital.

Cinq jours plus tard, j’apprends, par courrier, que cette patiente de 85 ans est décédée, dans son sommeil, après avoir subi une intervention chirurgicale pour un volumineux abcès pharyngo laryngé, après avoir quitté la réanimation et après être remontée dans les étages.

Ce décès me laisse un goût amer, n’aurais-je pas dû dépister plus tôt cette pathologie, à la première visite, pour moi, c’était trop tôt. Mais quand je l’ai vue étais-ce trop tard ? Pourtant l’opération s’était bien passée…

Pourtant cette mort inattendue lui aura évité une trop grande dépendance, ce qui était sa hantise chez cette femme au mental « plutôt » fort.

Quand j’ai vu, en visite, la fille de cette patiente, celle-ci m’a proposé : Vous prendrez bien un café docteur ?

On n’est pas toujours très bon…

Une consultation surréaliste

Photobucket

Photographie de Gerald Bybee

 

C'est une consultation ennuyeuse avec peu de patients

Heureusement.

Le téléphone sonne : "allo Docteur c’est le laboratoire X, on a un résultat de Ferritine très élevé à 600 pour un de vos patients, ce pourrait être une Hémochromatose.
-    J’ai vu ce patient pour la première fois et lui ai prescrit un bilan systématique, ce ne pourrait pas dû à l’alcool ?
-    C’est possible, voulez vous qu’on fasse en complément ASAT ALAT et CDT ?"...

Cinq minutes plus tard :
-    "Allo Docteur, c’est le Laboratoire Y on vient d’avoir les résultats de votre patients avec ceux de la Dermato, il s’agit d’une Syphilis
-    Mais sa femme est enceinte de sept mois"…

L’Hémochromatose est une maladie rare.

La Syphilis est, comme la Gale, une maladie rare qui... remonte.

Seulement, et seulement après, heureusement, la consultation a démarrée avec des choses plus faciles à traiter.

17/06/2009

Un médicament imprescriptible en Médecine Générale

Photobucket

 

Habituellement je n'aime pas taper sur la Visite Médicale, mais décidément, la faute à pas de chance, dans la série Visite Médicale, les erreurs de markéting, là la Visiteuse Médicale est tombée à pic.

ACLASTA*, là est le problème.

Pourquoi donner en pâture, aux Médecins Généralistes un tel médicament.

L’AMM, si je me trompe est l’Ostéoporose, mais elle stipule : « chez les patients à risque élevé de fractures, notamment chez les patients ayant eu une fracture de hanche récente secondaire à un traumatisme modéré ».

Outre cela, le « miracle » est qu’il s’administre en… perfusion Intra Veineuse, et qu’il n’y a qu’… une injection par… an.

A mon avis le passage obligé par la case Rhumatologue eut été plus sensé.

Une Visiteuse Médicale trop (peu) sûre d'elle

Photobucket

 


Je n'ai pas pour habitude de taper sur la visite médicale, j'ai tendance a penser que, si le praticien garde son esprit critique, outre l'aspect agréable de détente entre deux patient, il est possible, pour ce praticien de gratter quelques informations, rares, mais réelle parfois.

Je n'ai pas pour habitude de taper sur la visite médicale, mais là, trop c'est trop !

J'ai reçu, hier, une visiteuse médicale en pleine force de l'âge, je dirai "la quarantecinquaine", le décolleté légèrement avenant.

Jusque là, rien que du classique.

Ce qui est plus intéressant c'est qu'elle a donné comme "extension" à son labo le terme PSY, comme je me suis un peu formé à la PSY, cela me rend un peu plus critique que la moyenne.

Elle démarre sur les chapeau de roue sur son produit phare l'antidépresseur MACHIN* qui chasse la douleur, une MER VEI LLE !

Elle ne m'en laisse pas placer une.

A un moment timidement j'essaye de caser dans le monologue : "je commence a avoir maintenant une vue un peu holistique concernant l'aspect psychiatrique de l'anxiété et de la dépression..."

Elle de me répondre : "Je termine d'abord, vous me le direz après".

Pour ce qui est de communiquer, on va droit dans le mur.

Visiblement cette visiteuse n'est pas à son aise en Psychiatrie, elle est trop peu sûre d'elle.

Dommage pour l'antidépresseur antidouleur, la MER VEI LLE, tant pis pour le labo qui ne respecte pas le médecin généraliste.

J'ai toujours pensé que pour la visite médicale, et concernant la psychiatrie en particulier, les laboratoires ne devraient pas mettre n'importe qui.