Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2011

La méthode Ogino : La petite histoire d’une méthode contraceptive écologique mais peu fiable

Source : http://beaujarret.fiftiz.fr/



Tout le monde a entendu parler de la Méthode Ogino.

Tout le monde croit que c’est une méthode contraceptive.

Eh bien, ce n’est pas du tout ça.

Le pauvre Ogino ne doit pas arrêter de se retourner dans sa tombe, déjà de son vivant…

Kyusaku Ogino était un gynécologue japonais qui, en 1924, découvrit la loi qui porte son nom : La « Loi Ogino ». D’après la physiologie du cycle menstruel, découvert par lui, il donnait la période de fécondité du cycle menstruel, ce qui permettait aux couples désirant un enfant, de gérer l'acte procréatif avec un maximum de chance de succès (on est ici dans la statistique).

Cette méthode, au début, n’était pas du tout une méthode contraceptive, elle était tout à fait à l’opposé.

En 1928, un gynécologue autrichien, Hermann Knaus, confirma la loi Ogino, et rajouta son nom à la loi qui s’appela, désormais : La « Loi Ogino-Knaus ». Mais, lui, déforma la loi Ogino en disant que la Loi Ogino-Knaus pouvait être utilisée comme méthode contraceptive.

Ogino s’opposa à cette dérive, disant qu’il y aurait trop d’échec et que ça conduirait à un nombre importent de grossesses non désiré, avec un risque, important, d’avortements.

Le taux d'échec, avec la méthode Ogino Knaus, est de… 28 % !*

Alors que le taux d’échec du bon vieux préservatif est, seulement, de… 4 % !*

La méthode Ogino fut utilisée larga manu dans les années 50, elle fut d’ailleurs reconnue, comme méthode contraceptive, par l’Eglise Catholique, en 1951.


Comme Ogino l'avait prédit, On ne compte plus les grossesse non désirées qui ont données le jour aux "bébés Ogino", on devrait dire, plutôt, aux "bébés Knaus".

La pilule contraceptive fut mise au point, en 1958, par Grégory Pincus. Elle fut commercialisée en Amérique à partir de 1960, elle ne fut autorisée, en France, qu’en 1967, grâce à la Loi Neuwirth. Le taux d’échec de la contraception orale, lors d’une bonne utilisation (pas d’oubli) est de 0,3 %*. Mais, là, c’est une autre histoire.



* Efficacité des méthodes contraceptives :
http://fr.wikipedia.org/

 

Témoignage : http://www.ciao.fr/Par_D__Avis_556080

 

Pour ceux que cela intéresse, calculette Ogino :
http://www.aly-abbara.com/

 

A lire :
http://beaujarret.fiftiz.fr/

http://fr.wikipedia.org/

"L'Œuvre de Dieu, la part du Diable" (titre original : The Cider House Rules), roman de l'écrivain américain John Irving publié en 1985.

http://fr.wikipedia.org/

24/09/2011

Le Pendule et la Boule de Cristal : Une nouvelle façon de porter un diagnostic médical

                     Source : http://www.gothique-boutique.eu/



Qui se souvient de Madame Soleil, égérie de la voyance, pardon de l’astrologie, de 1970 à 1980, immortalisée par le Président Pompidou, par cette réplique célèbre, « je ne suis pas Madame Soleil ». Elle animait, dans les années 1970, une émission, qui la rendue célèbre, sur l’antenne d’Europe 1.

Le Médecin Généraliste, pour peu qu’il ait une bonne écoute, peut faire un très bon voyant, même s’il porte des lunettes.

En effet, en Médecine Générale, le diagnostic médical, se fait, à 80 % par l’interrogatoire (10 % relève de l’examen clinique et 10 % des examens para cliniques que sont la Biologie et la Radiologie ou l’Échographie).

Pour les consultations qui relèvent de la Psychiatrie, eh oui, le généraliste fait bien de la cardiologie (30% de son activité) pourquoi ne ferait-il pas correctement de la Psychiatrie (je veux dire traiter les Troubles Anxieux et les États Dépressifs, tout en envoyant judicieusement au spécialiste).

Pour les consultations qui relèvent de la Psychiatrie, c’est beaucoup mieux, le diagnostic relève, à 100 %, de l’interrogatoire.

C’est pour cela que, bien souvent, je me prend à rêver, d’acquérir un pendule et une boule de cristal. Je pense que ces instruments impressionneraient beaucoup plus les gens que le stéthoscope et l’appareil à tension, trop galvaudés de nos jours.

Ne vous y trompez pas, actuellement, fleurissent, depuis un certain temps, des pratique médicales relevant de la Magie (cela a toujours existé depuis que l’homme et homme et que la femme et femme, un bon nombre de remèdes de bonnes femmes en sont l’illustration).

Qui se souvient de la laser thérapie des années 90 ?

Maintenant, la mode est à l'Ostéopathie. On se dirige, tout droit, vers le tout ostéopathique, du mal de dent au cor au pied.

Je crois savoir, que l’interrogatoire en homéopathie est assez surprenant, quand aux différents pouls des acupuncteurs cela doit interpeller, quelque peu, les cardiologues.

Si, maintenant, le Médecin Généraliste veut, à nouveau, le respect de ses patients, il doit, pour cela savoir les impressionner comme du temps de Molière : « Clysterium donare, Postea seignare, Enuita purgare » (lire le malade imaginaire).

Et si le reouveau de la Médecine Générale était dans le Pendule et la Boule de Cristal... j’allais oublier les Runes !




Source : http://le.monde.de.momo.free.fr/Accueil.htm

 

 

Quelques notions fondamentales sur les principales Patamédecines :

Acupuncture : médecine traditionnelle chinoise se base sur des concepts pré-scientifiques et vitalistes. L'acupuncture a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO le 16 novembre 2010.

Homéopathie : inventée par Samuel Hahnemann, en 1796, Médecin Allemand plus exactement, il était Saxon repose sur trois principes : la similitude, l'individualisation des cas et l'infinitésimal

Ostéopathie : Créée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still, l'ostéopathie est fondée sur des techniques manuelles visant à la conservation ou la restauration de la mobilité des différentes structures de l'organisme.

A lire avec intérêt un article qui passe en revue un nombre assez fascinant des médecines perpendiculaires:

http://et-pourtant-elle-tourne.blogspot.com/search/label/patam%C3%A9decine

Référence :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acupuncture
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9opathie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ost%C3%A9opathie

17/09/2011

Vers un Accouchement Moderne Démesuré : Les excès de l'Accouchement Programmé et de la Péridurale




J'ai comme habitude, cela m'arrive, rarement, de publier dans mon blog, un commentaire que j'ai laissé sur un autre blog et concernant un article qui m'a beaucoup plu, car très pertinent.

Le blog est celui de "Péripéties d'un 7nain en Tchéquie" et cet article s'intitule "Et la liberté d'accoucher?".

Je vous conseille vivement de lire cet article.




Commentaire (un peu remanié) de cet article

J'emploierai plutôt le terme de "Poule en Batterie" pour désigner la future maman. Là où, effectivement, il y a excès, c'est sur la "Péridurale" et l'"Accouchement Programmé", un peu moins pour la "Césarienne".

Tout acte médical est potentiellement responsable d'effets iatrogènes : par exemple, histoire vécue, récemment, par une de mes patiente ; péridurale trop poussée, la patiente ne ressent plus rien et ne peut pas pousser, pose de spatules, atteinte du plancher pelvien => Incontinence Urinaire d'Effort.

Par contre, l'Accouchement à Domicile (AAD), me pose question, il peut y avoir soucis si, par exemple, il y a un problème hémorragique ou un problème néonatal pour le nouveau né.

A l'époque de Semmelweis*, l'inventeur de l'Aseptie, il valait mieux, effectivement, accoucher chez soi plutôt qu'à l'hôpital, tout au moins dans la partie octroyée aux médecins (par opposition à celle des sages femmes), et ce, à cause de la Fièvre Puerpérale (qui est une Infection Nosocomiale), certes, de nos jours, la "Pourriture d'Hôpital"** (Infections Nosocomiales) existe toujours, mais, heureusement, exceptionnellement.
Tout au plus peut on se poser question sur la fermeture généralisée, pour des raisons de rentabilité, mais aussi de sécurité, de toutes les maternités de proximité, pour ne laisser que des maternités mammouth à haut rendement, mais plus sures car prés de la banque du sang et du néo natal, mais à risque potentiel, plus élevé, d'Infections Nosocomiales.

Cela est dans la continuité de l'histoire récente des hôpitaux, au XIX siècle est apparu, pour des raisons d'hygiène***, l'hôpital pavillonnaire, ce type de conception hospitalière a été remplacé, en 1930 par l'hôpital bloc avec une augmentation des maladies nosocomiales, en voie de régression, maintenant (on redécouvre les règles d'asepsie) ; l'histoire est un éternel recommencement, on regroupe les malades avec l'épée de damoclès de la pourriture d'hôpital.

C'est vrai, qu'actuellement, Péridurale (confort pour la mère : ne pas souffrir) et Accouchements Programmés (confort pour l'accoucheur : diminuer les riques) sont légions, comme il fut un temps, pas si lointain, pour la césarienne (confort pour l'accoucheur : plus de sécurité).

Mais je pense, sincèrement, qu'il il ne faut pas tomber d'un excès dans l'autre.






Ignace Philippe Semmelweis


A lire : "Semmelweis" de Louis-Ferdinand Céline (sa thèse en medecine de 1924) que l'on trouve dans toutes les bonnes librairies.

 

* Il semblerait que Semmelweis a souffert, toute sa vie, d'un Trouble Bipolaire. Il est mort, vraisemblablement, atteint d’une Maladie d’Alzheimer, d’une sorte de septicémie, à la suite des coups administrés par le personnel soignant de l’asile psychiatrique où il avait été interné, car, du fait de sa démence, il était devenu très violent.

** Ce terme vient du temps, au milieu du XVIIIe siècle, où l'on couchait,  tête-bêche, au nombre de trois à six, les malades sur le même lit. On peut lire, à ce propos, "Le nosocomium et la matrice du retiolus" d'Eytan Ellenberg".

*** D'après les théories hygiènistes de l'époque, il fallait que l'air circule.

29/08/2011

Les corbeaux

 

Dans la rue de la Grande Ville où je réside, pendant les vacances, c’est le calme, on peut, enfin se garer, il y a tellement peu de voitures, comparé au reste de l’année.

Dans la rue de la Grande Ville où je réside, pendant les vacances, deux voisins ont dénoncées trois voitures qui n’ont pas bougées de plus de huit jours, comme le règlement l’impose.

Dans la rue de la Grande Ville où je réside, pendant les vacances, la fourrière est venue et a embarquée les susdits véhicules, en citant, malencontreusement, le nom des dénonciateurs aux riverains présents.

Dans la rue de la Grande Ville où je réside, pendant les vacances, bonjour l’ambiance.

On se croirait revenu au temps peu glorieux de la guerre de 40, avec ses collabos, son marché noir et ses résistants de la dernière heure*.

Dans la rue de la Grande Ville où je réside, pendant les vacances, quelle mouche a donc pu piquer ces deux zigotos, certainement pas le manque de place !

Alors quoi ?

Si vous avez une idée, je suis preneur.

 

*Sur ce sujet, le livre de Jean Dutourd : "Au bon beurre" sur la vie d'un BOF, pas un beau frère, un Beurre Oeuf Fromage, une des catégories sociales qui a gagnée le plus d'argent pendant la guerre de 40.

Un téléfilm a été réalisé en 1981 par Edouard Molinaro, d'après ce livre, avec Roger Hannin et Andréa Ferréol. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Au_bon_beurre).

 

23/08/2011

Myr et Myroska

Myr et Myroska



Myr et Myroska est un couple de vedettes internationales du music-hall des années 1960.

Ils se sont produits avec un grand succès un peu partout dans le monde durant les années 1950 à 1970.

Leur numéro inspira à Pierre Dac son sketch fameux avec Francis Blanche : Le Sâr Rabindranath Duval (1957).

Myr et Miroska terminaient invariablement leur spectacle par la formule : « S’il n’y a pas de truc c’est formidable, mais s’il y a un truc, reconnaissez que c’est encore plus formidable. »

D’après Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Myr_et_Myroska

A leur retraite, ils se retirèrent dans leur maison à Castets en Dorthe, en Gironde, à 53 km au sud-est de Bordeaux.

Le spectacle est aujourd’hui repris par Edouard et Sarah.


Le SIXIEME SENS Show Fort Insolite Insolent par tabarin41

Il parait que l’enregistrement le plus célèbre du sketch de Pierre Dac et Francis Blanche eut lieu après un repas… bien arrosé.





Référence :


http://www.parano.be/bbs/propa/ESO/2010/624265.php
http://edouard.et.sarah.free.fr/myr.myroska.htm
http://culture-ruquier.over-blog.com/article-le-jeu-des-v...
http://edouard.et.sarah.free.fr/transmissionmedias.htm



20/08/2011

La petite histoire de la ville de Listrac Médoc


Au fin fond du Médoc se trouve un petit village du nom de Listrac Médoc.

Je me propose de vous conter brièvement l’étonnante histoire de ce petit village de LISTRAC en Médoc.

Au départ ce village s’appelait TRAC, jusqu'au jour ou Sa Majesté le Roi Louis XIV vint à Bordeaux, on lui construisit, spécialement pour lui, à cette occasion la place Royale qui est maintenant la Place de la Bourse. A cette occasion un Château en Médoc pris le nom de Château Beychevelle (Baisse voile) car il baissa une voile en l'honneur du Roi qui descendait la Garonne.

Le Roi Louis XIV décida de serrer quelques mains de Médocains profonds, on choisi, pour lui, TRAC en Médoc.

En récompense le village s'appela LISTRAC MEDOC (LIS pour Lys et TRAC pour TRAC).

Etonnant non ?


Un lieu dit de Listrac s’appelle le Fourcas (fourcas en patois veut dire en hauteur ce qui donne de bonnes croupes graveleuses pour le vin, car il y a une bonne exposition au soleil), de cette appellation Listrac sont nés les deux très bons châteaux Fourcas Dupré et Fourcas Hosten.

04/07/2011

L'aspect méconnu de Jim Morrison : l'étudiant brillant

"Sitôt sorti du lycée, Morrison s'installe chez ses grands-parents à Clearwater pour suivre des cours au Saint Petersburg Junior College. En particulier, il s'inscrit dans deux cursus qui le marqueront profondément : d'une part, un cours sur la « philosophie de la contestation », qui lui permet d'étudier Montaigne, Jean-Jacques Rousseau, David Hume, Jean-Paul Sartre et Friedrich Nietzsche ; d'autre part, un cours sur la « psychologie des foules » inspiré de l'ouvrage de Gustave Le Bon La Psychologie des foules.

Morrison se montre, dans ce cours, très brillant. Le Professeur James Geschwender reste stupéfait devant ses connaissances. Il maitrise parfaitement non seulement l'ouvrage de Gustave Le Bon, mais aussi Sigmund Freud et Carl Gustav Jung . Les autres étudiants, complètement dépassés, assistent, stupéfaits, à des dialogues entre le professeur et Morrison, lesquels tentent d'incorporer l'apport de la psychanalyse à la réflexion de Le Bon. Dans son mémoire final, Morrison, s'appuyant sur l'idée jungienne d'un inconscient collectif, évoque l'idée de névroses touchant de nombreuses personnes dans un groupe (des « névroses sociales », si l'on ose dire) et il spécule sur la possibilité de traiter ces névroses par des thérapies de groupe. James Geschwender déclarera plus tard que ce mémoire « aurait pu devenir une thèse solide »".

Wikipédia

 

Jim Morrison est décédé, à Paris, le 3 juillet 1971, à  28 ans, d’une mort mystérieuse (infactus, overdose, complot...).



 

13/05/2011

Les débuts de la Médecine Triomphante, la médecine des années 50

Poumon d'acier



Cet  article fait suite à un commentaire de maudub contenant l’expression pertinente « Médecine Triomphante ». C’est ce qui m’a inspiré cet article.



L’histoire de la Médecine a ceci de fascinant, c’est d’agencer, dans le temps, les différentes découvertes médicales, et, d’autre part, c’est une source inépuisable d’histoires. Quand j’étais gamin j’adorais l’histoire naturelle, ce qui m’a fait aimer la médecine : Etant resté enfant quelque part, j’ai toujours aimé qu’on me raconte des histoires, enfin cela dépend de quelles histoires.



Dans les années cinquante, la Médecine connu des progrès foudroyants, ceux-ci fusaient de tous les côtés, un véritable feu d’artifice. L’Europe, et l’Amérique, étaient en plein boom économique, et, certainement, aussi, à l’époque, la recherche devait coûter moins cher, la recherche clinique étant moins rigoureuse.

On doit à la Médecine des années cinquante la découverte du vaccin antipoliomyélitique (vaccin Salk et vaccin Sabin contre la polio), ainsi que la découverte du BCG (vaccin contre la tuberculose, Calmette et Guérin).

Ce sont les épidémies de Polio qui ont permises la naissance de l’Anesthésie moderne avec la mise au point des poumons d’acier puis des respirateurs artificiels. Quand aux progrès de l’Anesthésie, ils sont redevables, aussi, à la Psychiatrie et à la découverte du premier Neuroleptique : le LARGACTIL* (Charpentier et Laborit).

Les progrès de la Néphrologie dus au Professeur Hamburger (le père de Michel Berger) permirent aussi à cette spécialité nouvelle, la Néphrologie, de faire décoller l’Anesthésie, un des premiers découvreurs en Anesthésie Réanimation fut le Professeur Hamburger lui-même.

Les progrès en Anesthésie et en Réanimation permettent ainsi l’envol spectaculaire de la chirurgie cardiaque (opération de Blalock-Taussig chez les « Enfants Bleus ») et de la neurochirurgie.

La Médecine des années cinquante lutte contre la tuberculose avec la prévention (BCG et isolation des contagieux en Sanatorium*), le dépistage et traitement, au début palliatifs (Pneumothorax, Thoracoplastie), puis on découvrit le premier antibiotique antituberculeux : le RIMIFON* (ISONIAZIDE).

Retours vers la Psychiatrie : on remarque que les patients tuberculeux et dépressifs traités par RIMIFON* guérissent de leur dépression, le premier antidépresseur est né, il appartient à la classe des IMAO. Assez rapidement on découvre les antidépresseurs tricycliques. Mais là, on s’approche de la Médecine des années 60

A l’époque, le Professeur Milliez s’intéresse à l’Hypertension artérielle, il a la chance de pouvoir manipuler les premiers antihypertenseurs que sont les diurétiques mercuriels.

Le Professeur Robert Debré était mondialement connu pour ses recherches en Pédiatrie.

Toutes ces découvertes sont Françaises, c’est dire si la France occupait une place de choix pour ce qui est du progrès médical.

A l’époque, dans les années 50, les chefs de cliniques Français allaient en stage en Amérique pour ramener les techniques nouvelles pouvant faire avancer les choses. Ainsi fut fait pour la chirurgie cardiaque et, avec le Professeur Vilain, la chirurgie de la main.



Bref, pour utiliser une terminologie à la mode, on peut dire que la médecine des années cinquante est une Médecine interconnectée.



* A lire l’Hôpital d'Alphonse Boudard

30/04/2011

Hot Rod, le début du Tuning automobile dans les années 50

Crédit Photo : http://www.thehotrodshop.net/graffiti.html


Un hot rod est une voiture ancienne (jusque 1949 inclus), largement modifiée, tant au niveau du moteur que de l'aspect extérieur, principalement aux États-Unis.

La base d'un hot rod est donc essentiellement ; une voiture de marque américaine datant d'avant 1949 inclus, le plus souvent de marque Ford, couramment des Ford T, des Ford A, des Ford B datant de 1932 à 1934, quasiment toutes équipées d'origine de moteurs à 4 et 6 cylindres ou de V8 Flathead pour les B'32, '33 et '34, véhicules largement disponibles d'occasion et à des prix très bas après-guerre.

Toutes les parties non essentielles au bon fonctionnement du véhicule étaient démontées ; le toit, le capot, les portières, la banquette arrière, le pare-brise et les essuie-glace, les pare-boue, les phares, les pare-chocs et une bonne partie du pot d'échappement. Ces modifications étaient fréquentes pour diminuer le poids du véhicule, donc pour améliorer le rapport poids/puissance.

On peut dire que c'est, en quelque sorte, le début du tuning automobile.

Les premiers hot rods apparaissent vers 1935, à un moment où l'automobile devient une chose bien plus courante et répandue qu'auparavant. Dès cette époque certains possesseurs d'automobiles, déçus par le manque de puissance et de sportivité de leur voiture, décident d'en modifier les caractéristiques.

Ce phénomène s'amplifie pendant et après la Seconde Guerre mondiale, lorsque les soldats démobilisés rentrent aux États-Unis, avec encore en tête, les petites voitures de sport anglaises MG, qui n'existent pas aux USA. À peine rentrés « au pays », ces jeunes démobilisés reçoivent une formation de leur choix, notamment en mécanique, pour leur permettre de retrouver plus facilement un emploi. Leurs pensions d'anciens militaires ne leur permettent d'acheter que des voitures d'occasions d'avant-guerre. Ils décident donc d'y apporter quelques modifications, principalement en y adaptant des moteurs V8 modernes de l'époque, provenant de voitures récentes et accidentées (ou même parfois volées).

Ce phénomène s'inscrira profondément dans la culture de la jeunesse américaine de l'époque.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hot_rod

Un film illustre trés bien ce sujet : Américan Graffiti

voir la vidéo :



HOTROD AMERICAN GRAFFITI HOMMAGE par andy4rrrr

29/04/2011

Tho-Radia, le premier médicament radioactif




"Avant que les effets biologiques des radiations ne soient connus, des médecins et des sociétés attribuaient aux matières radioactives des propriétés thérapeutiques : le radium, en particulier, était populaire comme tonifiant, et fut prescrit sous forme d'amulettes ou de pastilles. Marie Curie s'est élevée contre cette mode."

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Radioactivit%C3%A9


Tant et si bien que, bien après leur décès, les ossement de personnes ayant pris de la poudre de Tho-Radia furent trouvés radioactifs.

On connait maintenant l'utilisation en médecine de médicaments radioactifs, comme l'Iode radioactif dans le traitement des cancers de la Thyroïde (pathologie que l'on guérit maintenant).

On peut dire, en quelque sorte, que le Tho-Radia fut le premier médicament radioactif.

 Il faut toujours se méfier des pratiques magiques.

Il n'y a pas que dans les progrès scientifiques que l'Homme sait montrer son immagination, Il le fait trés bien, aussi, dans a recherche du profit.

 

Un article à lire (et à méditer) : http://www.dissident-media.org/infonucleaire/radieux.html

 

Quand la "Médecine Magique" ne nuit pas, passe encore, mais quand ce n'est pas le cas...

 Par précauton, il vaux mieux fuir toutes les "Médecines Magiques", les médecines non éprouvées et non prouvées.

28/04/2011

Et pourtant le soleil brille à l’énergie nucléaire

Galilée



Galilée (Galileo Galilei) est un physicien nucléaire et astronome italien, ami de Enrico Fermi. Il est célèbre pour sa défense de la conception copernicienne de l’Univers (héliocentrisme : le soleil est au centre de l’Univers). Il s’est heurté aux partisans du Géocentrisme ainsi qu’à l’Eglise Catholique. Devant l’Inquisition, Galilée fut obligé de reconnaître ses torts ; à cette occasion, il marmonna la formule célèbre « E PUR SI MUOVE ! »(Et pourtant elle tourne). Dans les années 1990 l’Eglise Catholique a fait repentance sur ce sujet.

On peut dire que Galilée, sur ce coup là, a jouée gros sur sa santé, il aurait pu perdre la vie.

Des pseudos écologistes disent que l’énergie nucléaire, c’est dangereux, certes c’est vrai, mais la vie est dangereuse, aussi. Les Pseudos Ecolos Intégristes, eux, veulent que l’on arrête, purement et simplement, le nucléaire et que l’on revienne à l’Ere du bois.

Jusqu’à présent il y a eu deux grosses catastrophes nucléaires en un demi-siècle d’exploitation de cette source d’énergie.

Combien de catastrophes y a-t-il eu avec l’énergie au bois (incendies) ?

Combien de catastrophes y a t-il eu avec l’énergie au charbon (accidents de mines et surtout Silicose) ?

Combien de catastrophes y a t-l eu avec l’énergie au pétrole et au gaz. Qui se souvient du « pompier des puits de pétrole », Red ADER.

Le soleil est une sorte de GROSSE centrale à fusion thermonucléaire, vulgarisation ICI et LA. C’est un fait inéluctable. C’est l’énergie NATURELLE la plus efficace. L’énergie nucléaire est la plus ancienne forme d’énergie, une énergie écologique et naturelle, sans laquelle il n’y aurait pas de vie.

L’Homme a compris la nature et sait exploiter celle-ci dans sa plus proche intimité. On n’arrête pas le progrès.

Décidément, l’Histoire est un éternel recommencement.

Galilée en est, cette fois, l’illustration.

 

 

P.S. : La poudre à canon (ou poudre noire, en chinois : 火药 pinyin : huǒyào, (littéralement « médicament à feu »)) a été inventée en Chine vers le VIIe siècle, durant la Dynastie Tang (618-907). 

Ce qui permis, entre autre, de faire de superbes feux d'artifices...

 

 

04/04/2011

GLIFANAN* (Glafénine) : La mort annoncée d’un médicament



Il y a de cela quelques années, existait un médicament antalgique miracle bien mieux supporté, enfin nous verrons que tout est relatif, bien mieux supporté que l’aspirine, le leader des antalgiques à l’époque.

Cependant, l’Aspirine, ne pouvait être utilisé par les Chirurgiens Dentistes, vu ses effets anti aggrégant plaquettaire et les risques de saignements concomitants. Ceux-ci, tout naturellement, l’utilisaient larga manu. Le laboratoire médical, le Laboratoire Roussel, maintenant racheté par Sanofi Synthélabo, décida donc de renforcer sa position sur les Médecins Généralistes.

Les Médecin Généralistes, à leur tour, l'utilisèrent larga manu, et arriva ce qui devait arriver.

Il y a quelques années, je faisais encore des visites de nuit (merci SOS Médecins), un appel à… 2 h du matin :

-Venez vite, mon mari est tout rouge !

Moi de rappliquer illico.

C’était un urticaire généralisé.

Je lui fais une injection de corticoïde et lui prescrit un antihistaminique.

Ce fut le début, avec le GLFANAN* d’une série d’accidents allergiques, plus ou moins graves, qui me fit revoir l’aspect allergique « peu fréquent »  dont les Visiteurs Médicaux omettaient de parler.

Très rapidement, je décidais de le rayer de la liste des médicaments que je prescrivait.

Bien m’en a pris, quelques mois plus tard (en tout cas, plus de 12 mois), il fut retiré du marché.

Comme quoi, l’histoire est un éternel recommencement.

Cette histoire se passe dans les année 1990, 20 ans déjà !


Un lien : http://www.senat.fr/

 

Pour la petite histoire, un médicament de la même classe thérapeutique, l'IDARAC (Floctafénine) est toujours, actuellement,  dans le VIDAL ; mais il n'est plus présenté par Sanofi-Avantis France.

24/03/2011

Autre temps, autre moeurs : en quarante ans, la relation enseignants-patrents-élèves a beaucoup changée


En quarante ans, nous sommes passés d'un excès dans l'autre, trop de discipline nuit, pas de discipline nuit, aussi. Résultat nos enfants (enfin, certains, la grosse majorité) ne savent plus se frustrer.

Nous allons, de plus en plus, vers une société individualiste et, comme nous sommes de plus en plus nombreux, si les règles de savoir vivre en société disparaîssent, il faut s'attendre, tôt ou tard, au clash.

Ainsi, l'histoire est un éternel recommencement, il faut s'attendre à la réaparition de la Loi du gourdin si cher à l'homme des cavernes.

22/03/2011

Ragtime : Cadences infernales



Le Ragtime est une musique syncopée, à trois temps, qui fut jouée entre la dernière décennie du XIXe siècle et le milieu des années 1920.

Il fut précurseur du Jazz.

À partir des années 1920, le jazz a rapidement supplanté le ragtime.

Ce type de musique était utilisé par les esclaves noirs qui travaillaient, entre autre dans les champs de coton, d’une part pour supporter leur sort, et, d’autre part pour soutenir la cadence au travail.

On imagine ce qu’aurait pu avoir comme effet, cet excès de vitesse sur Ragtime…

Une cadence infernale.


Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ragtime

16/03/2011

Le Hamster et le nucléaire


Source: Presence-PC


D'aucuns veulent sortir du nucléaire, c'est une louable intention.

Au niveau des énergies à grande échelle, il y eu le bois, puis l'énergie fossile : le charbon, le gaz et le pétrole.

D'aucuns veulent sortir du nucléaire, c'est une louable intention.

Devant l'augmentation de la population et les progrès des sciences et de la technologie, il nous a fallu recourir à l'énergie nucléaire.

D'ailleurs, des catastrophes écologiques avec le bois le charbon et le pétrole il n'y en eu jamais, combiens de mineurs morts au fond des mines, et le Torrey Canyon... et j'en passe. Qui, de nos jours connaît Red Adair, le pompier des puits de pétrole.

D'aucuns veulent sortir du nucléaire, c'est une louable intention, mais.

L'énergie solaire, c'est bien, le four solaire d'Odeillo marche très bien, mais... Il n'y en a qu'un et il est expérimental. Les chauffe eau solaire, c'est bien, mais c'est limité à certaines régions, de même que les panneaux photovoltaiques qui posent un problème de recylage.

L'énergie éolienne, c'est très bien, mais il y a des chances que cela ne suffise pas.

D'ailleurs, c'est la question que l'on peut se poser vis à vis des énergies renouvelables.

D'aucuns veulent sortir du nucléaire, c'est une louable intention, mais est-ce raisonnable.

Devant cette problématique, je ne vois qu'une solution écologique, avoir recours aux... hamsters... dans une cage qui tourne et hop, le tour est joué.

Un seul problème, il faut beaucoup de hamster, et puis on risque d'avoir à dos les ligues de protection des animaux.

 

D'aucuns veulent sortir du nucléaire, c'est une louable intention, mais est-ce bien raisonnables et, surtout, réaliste.

 

Il y aurait bien une autre solution, installer les centrales nucléaires sur la lune, mais arrétons d'être dans la lune et revenons sur terre l'idée du hamster me séduis beaucoup plus.

 

Les effets du nucléaires sont parfois surprenants :

 

Hamster radioactif. Source http://uglypets.blogspot.com/

14/03/2011

L'assassinat du Roi Henri IV



Les faits : Le 14 mai 1610, à Paris, rue de la Ferronnerie, le carrosse du bon Roi Henri se trouve coincé dans les embouteillages. Soudain, un individu s’approche le la fenêtre, il a un poignard à la main, vivement il porte deux coup au niveau du thorax de sa Majesté.


Le roi s’effondre.

Le chauffeur du carrosse appelle le SAMU, une jonction est prévu au Louvre, mais le SAMU retenu dans les embouteillages, lui aussi, arriva trop tard, le bon roi Henri qui se mourrait, était mort.

On sait maintenant, que cet individu, s’appelait François Ravaillac, et que c’est sous l’emprise du LSD et en proies d’hallucinations dont une était une voie qui lui disait de tuer le Roi.

A l’autopsie, le médecin légiste, le docteur Jacques Guillemeau, diagnostique une Tamponnade dont la cause est un hémopéricarde. Pour le Roi Henri IV, le sang saigne par un trou dans le cœur au niveau de l’Oreillette droite, le sang s’accumule dans le péricarde (hémopéricarde) comprime le cœur et le décès survient par compression et arrêt du cœur*.

Après la mort d’Henri IV une théorie du complot se développa en particulier, une mettait en cause la CIA, d’autres pistes, plus sérieuses furent évoquées, notamment celle mettant en cause le duc d'Épernon, mais elle fut abandonnée elle aussi.



*la première opération cardiaque à « cœur fermé », vers la fin des années 40, s’est attaquée à une plaie du cœur, un peu comme celle du bon Roi Henri.

14/02/2011

Un goitre historique


 
Parfois, en surfant sur le Net, on trouve des images historique sur l'évolution de certaines maladies que l'on soigne, trés bien, de nos jours.
 
On ne trouve plus, en France, des pathologies thyroïdiennes aussi évoluées comme ce goitre.
 
C'est le miracle d'Internet, que de faire se rencontrer des phénomènes ultra récents et des phénomènes de foire.

22/01/2011

Tolérence zéro : L'exemple de Céline

Certes, Louis Ferdinand Destouches dit Céline, a écrit des propos antisémites notoires, il n'empèche que c'était UN écrivain, lui !

Son premier écrit, sa thèse de médecine, sur Ignaz Semmelweis et voyage au bout de la nuit ne sont pas particulièrement antisémite, tout au moins c'est ce dont je m'en souviens de mes lectures.

Mon analyse de Céline, à travers ses écrits, me ferait plutôt penser à quelqu'un de révolté (déja dans sa thèse, c'est évident) et comme quelqu'un d'aigri, vers la fin de sa vie, du fait d'une "intelligence sociale" peu développée. Dans Voyage au bout de la nuit, dans ce livre, entre autre, on découvre un Céline dépité par son métier de médecin généraliste dans la banlieu parisienne.

On peut dire que Céline, s'il a raté son métier de médecin, il a réussi, lui, son métier d'écrivain.

Ses écrits sont des écrits vrais, sans fioriture ni retenue, avec ce qu'il y a de mieux mais aussi ce qu'il y a de pire dans l'Homme.

A t'on droit à l'erreur ?

D'après ce qui suit, non !

Céline, si il était vivant,aujourd'hui, serait-il encore antisémite ?

Après avoir lu mes propos pro céliniens, vous aurez, peut-être, une autre lecture de ce qui suit, Monsieur Frédéric Miterrand, est, sur ce coup là, un Ministre de la culture politiquement correct, quand à la culture...

Moralité : A court terme, il vaut mieux être un piètre écrivain politiquement correct q'un grand écrivain trainant une image sulfureuse comme le Divain Marquis. mais, à long terme, qui retiendra-t-on du point de vue de la VRAI littérature.

Cinquante ans, c'est trop tôt, cela ne fait que deux générations.

 

Lu sur 20minutes.fr

 

Frédéric Mitterrand: Céline ne sera pas célébré

Créé le 21.01.11 à 18h26 -- Mis à jour le 21.01.11 à 19h21

Louis-Ferdinand Céline sur un portrait de 1951

Louis-Ferdinand Céline sur un portrait de 1951 AFP ARCHIVES

 

CULTURE - La célébration de l'écrivain faisait polémique depuis plusieurs jours...

Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand l'a annoncé vendredi: il a «décidé de ne pas faire figurer Céline dans les célébrations nationales», une «inflexion» qu'il déclare «assumer pleinement».

«Célébrer n'est pas innocent»

A la fois immense romancier et antisémite notoire, Louis-Ferdinand Céline, dont 2011 marque les 50 ans de la mort, agite le monde de la culture depuis plusieurs jours. Son nom inscrit dans le receuil des Célébrations Nationales 2011 suscite l'indignation.  L'Association des fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), présidée par Serge Klarsfeld a déclaré mercredi: «La République doit maintenir ses valeurs...

 

13/01/2011

Les dix ans d'existence de Wikipedia en Français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wikipedia-logo-v2.svg
Logo de Wikipédia
 

Wikipédia est une encyclopédie multilingue, universelle, librement diffusable, disponible sur le Web et écrite par les internautes grâce à la technologie wiki. Elle a été créée en janvier 2001 et est devenue un des sites Web les plus consultés au monde . Elle est hébergée par une fondation américaine, la Wikimedia Foundation. Les mêmes principes fondateurs sont partagés par toutes les différentes versions linguistiques, mais les pratiques d'écriture sont convenues indépendamment par les internautes pour chacune d'elles...

La version française de Wikipédia est officiellement créée le 23 mars 2001. Elle est la première version de Wikipédia dans une langue autre que l’anglais, suivie par les versions en allemand et en catalan.

Source : Wikipedia

 

Joyeux anniversaire Wikipédia !

30/12/2010

Le pénis de Raspoutine


Raspoutine est un mystique (il se prétendait moine) qui eut une influence à la cour du tsar Nicolas II.

Il avait une réputation de débauché. A ce propos, il a souvent été dit que Raspoutine était un surnom, issu de l'adjectif russe raspoutnyi signifiant débauché. Il semblerait que Raspoutine était son nom.

Raspoutine aurait fait une prédiction à la Tsarine :

    « Je mourrai dans des souffrances atroces. Après ma mort, mon corps n'aura point de repos. Puis tu perdras ta couronne. Toi et ton fils vous serez massacrés ainsi que toute la famille. Après le déluge terrible passera sur la Russie. Et elle tombera entre les mains du Diable. »

Comme il l'avait prédit, la famille impériale ne survécut pas à son assassinat, la révolution bolchévique obligea le tsar Nicolas II à abdiquer dès le mois de mars suivant, puis toute la famille fut massacrée dans les caves de la villa Ipatiev, à Iekaterinbourg, dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918.

Une conjuration aboutit à l'assassinat de Raspoutine dans la nuit du 29 au 30 décembre 1916.

En 2004, Igor Knyazkin, le directeur du centre de recherches sur la prostate de l’Académie des Sciences Naturelles de Russie, annonça l’ouverture d’un musée russe de l’érotisme à Saint-Pétersbourg. Parmi les objets présentés, Knyazkin prétendit que se trouvait le « pénis conservé » de Grigori Raspoutine, long de 29 centimètres, ainsi que plusieurs lettres du moine. Il dit avoir acheté ces objets à un collectionneur d’antiquités français pour 6 600 euros. On ignore si ce pénis est effectivement celui de Raspoutine.

Pour la "petite" histoire, la taille du pénis en érection connaît de très importantes variations entre les hommes : il peut mesurer moins de 8 centimètres ou atteindre plus de 20 centimètres sans qu’aucune de ces deux situations soit anormale. La taille moyenne du pénis humain est d’environ 15 centimètres lors de l’érection. Le pénis humain est proportionnellement parmi les plus grands de tous les primates.


Rasputin est une chanson du groupe disco Boney M dont le chanteur Bobby Farrell est également décédé un 30 décembre à Saint-Pétersbourg, au cours d'une tournée en Russie.

Sources : Wikipédia.



Grigori Efimovitch Raspoutine (1869 - 1916)

 

Coincidence Raspoutine et Bobby Farrel sont décédés tous les deux, en Russie, un 30 décembre.